LA RADIOLES GENSLES PORTRAITS RADIOMEDIATHÈQUESUICIDE FM

Marco Prince // Invité Paris

Extrait de l’émission SUICIDE FM #15

Marco Prince, membre du groupe FFF, artiste musicien et adorateur de chocolat comme l’indique son compte Instagram, nous fait la joie de passer au bureau le temps de notre émission.

Marco Prince
Son Instagram

SUICIDE FM #15


LA TRANSCRIPTION AUTOMATIQUE AVEC TRANSCRIPTIVE

02:21:45:06
Marco Acétone Marco. Salut les gars, vous allez. Bienvenue les gars et les filles d’ailleurs. Comment ça va? Ecoutez, ça va bien. Oui, ça va, ça va. Ça va plutôt pas mal comme ça va comme un Parisien, donc je gueule. Mais en fait, ça fait partie de ces gens qui ont décidé de rester en ville. Comment s’est passée cette année? Bizarre. Écoute, ça a été un choix de vital. Mais qui m’a pris une seconde, c’était où aller me retirer près des vaches et des cochons. Et comme je ne mange pas de viande, je me suis dit que j’allais garder la verdure parisienne et m’en occuper. Moi, j’ai vu des papillons voler dans Paris. J’ai vu, je me suis promené, alors je ne respectait pas toutes les restrictions que je prenais parce que moi, j’ai une grande fratrie et plein de plantes familles comme ça. Et tout comme j’ai un appartement, j’ai la chance d’avoir un appartement spacieux. J’ai fait venir plein de gens. Il y avait beaucoup d’enfants chez moi et donc je les amenait se divertir, faire du vélo pour promener autour des Tuileries. Tout ça, aller voir la pyramide, faire faire des premiers 1000 pieds par terre autour de autour de la pyramide du Louvre, avec aucun homme, aucun flic, prendre toutes les rues en sens interdit en faisant du vélo, etc. C’était une parenthèse assez assez, assez joyeuse, assez enchantée. Mais je sais que j’ai la chance que tout le monde n’a pas

02:23:01:24
vécu ça comme ça, parce que tout le monde n’a pas les couilles, Marco. Mais tout le monde n’a pas les couilles. Et grâce à Dieu, parce que du coup, ça fait plein de meufs. Oui, surtout, il y a moins de gens dans la rue autour de toi. Les gens étaient en blocking Dollhouse et y’avait il y avait. Il y avait une sensation au départ d’avoir tout le monde a été tétanisé. La vérité, c’est dit. Voilà, on était. On était dans le scénario de science fiction. Le pire qui puisse arriver est déjà bien préparé par les films bien préparés. C’est dire qu’il y a un mal invisible qui nous attaque et qui nous fait du mal quand même. Et encore une fois de plus, c’est un mal. Le mal, on dit pas. Mais voilà, on dit la mal, mais c’est plutôt pour se mettre dedans. Reposa, c’est pour partir, c’est pour voyager. Et donc, que t’as découvert une ville nouvelle, en quelque sorte? T’as vu des trucs surprenants? J’invente des trucs surprenants. Moi, j’habite dans le neuvième. Je me suis fait démonter de Montmartre sans aucun, sans aucun touriste. On a une ville superbe, mais vraiment, il y a plein d’endroits que j’ai redécouvert. De petits rades qui étaient en résistance quand même, parce qu’il fallait pouvoir servir deux cafés, trois sandwichs et dire on va s’en sortir, les garde et tous ensemble et tout. Et il y avait. C’est marrant comme on. Comment la résistance

02:24:22:08
s’organise autour autour d’un événement qui nous qui nous lie du coup. Tut tut tut fait face et tu rencontres tes voisins, tu sors et casserole, tu tapes comme un imbécile pour soutenir le monde hospitalier. Et alors? Pour nous, il y avait un truc qui était marrant dans ma rue, c’est qu’il y a ceux qui en font partie et les autres maintenant. Depuis, il y a ceux qui sont partis comme on ne sait pas qui c’est. On ne veut pas savoir. Et puis, il y a ceux qui sont restés et ceux qui étaient vraiment échanger des yeux. Ouassenan et même mieux que ça. Dès qu’on a pu se passer des plans! A vu le boulanger du truc qui dit que chacun est d’accord pour les Georgiana. Il fallait improviser beaucoup que étant donné que tout était fermé comme ça, il y a eu la première pénurie complètement hallucinante de farine. Cette charte était vraiment dans un scénario de SF de très, très, très mauvais goût quand même. Ça a commencé par le PQ, cette hystérie hallucinante. Bon, on laisse de côté ensuite la farine. C’est absurde. Il y a plus de. Il y a des œufs à temps. C’était complètement délirant après la guerre, les bombes, les bombes. Et c’est une guerre invisible. On va dire ça, mais une guerre bactériologique, c’était le pire scénario de SF, mais un peu mou quand même. De 7 heures à 8 heures, tu peux sortir de y’a des potes

02:25:41:06
qui te traiter de fou et qui, eux, n’avaient pas du tout envie de sortir, avaient peur. Chercher le moment où ils allaient quitter la ville. Ouais, ouais, écoute moi. Il y a eu, il y a eu. Je t’ai dit passer la tétanie de la première semaine où c’était vraiment un. Les informations étaient quand même assez vagues comme ça, et je pense que c’est pour tétaniser tout le monde et pour faire peur. Ce qui a marché pour moi? Complètement. Moi, j’ai une soeur qui est assez marrant parce que le Noël précédent, donc, on a été enfermé en janvier, le Noël précédent. Moi, j’ai une soeur qui généticienne et quand elle est arrivée à la fête de Noël, elle avait des. L. L. L essuyer les poignées de porte et nous en a tous pris pour une folle Nathalie, je te dis un grand pardon, ma soeur, tu fais ce que je veux dire. Imagine toi quelqu’un qui arrive et qui donne du jour au lendemain se met à essuyer les poignées de porte avec du vinaigre et complètement toqué! Et elle est généticienne. Donc toujours un peu comme ça. Les chercheurs, tu vois, mais on lisait était sérieuse. Ce qu’ils voient que nous, ils voient beaucoup. Et une élue qui fait du coup de couilles et du coup, ils sont en avance. Elle avait des gants, genre fête de famille de Renoir. Machin dit ça, tout le monde s’embrasse. On danse, ça, non? Ouais, ouais, comme

02:26:59:02
ça, c’était très, très, très étonnant.

02:27:01:05
Et maintenant, vous avez annoncé qu’il est le virus.

02:27:04:11
Vous avez dit non? Mais vous allez les gars? Moi, je fais des recherches avec mes potes en Chine, notamment aux Etats-Unis. Je vous jure, prenez, mettez des masques, ça arrive, mais on dit ça à Noël. Deux mois avant, tu dis tu ne prends pas les gens sérieux et des gens déprimés. Il y a des gens qui sont vraiment déprimés. Tu cotoie qui ont eu très peur pour le coup. Ouais, ouais. Il y a des gens qui ont été tétanisés par la peur. Moi, je me disais tu penses à tes enfants? Forcément, tu dis gens. Donc on l’a. Donc on nous dit mettez des démasquent, mais tu sais que tu dois te promène dans la rue. Tu sais que s’il y a confirmé, c’est vraiment sauvage. Les masques vont pas être très, très, très, très efficaces, complètement Mexer envisagée et qu’il faut essayer. Il faut essayer quand même de le faire tout autour de moi. Moi, j’ai vu des gens qui ont eu très, très peur. Ce qui est assez étonnant, c’est que c’était de ces dires. Les réactions à la peur sont vraiment diverses et variées. Nous, on était plutôt du clan de Vian. On fait la teuf en attendant que ça se voit, que ça se termine. On ne va pas mourir comme ça. Ça et du coup, du coup, du coup, ça crée des liens avec la personne qui était Bordères Borderline, resté chez lui seul. Marco, je ne vais pas bien ici,

02:28:20:04
il y en avait, mais je ne veux pas parler d’eux parce que tu leur disais. Qu’est ce que tu leur disais? Je leur disais rien parce que parce que à ce moment là, tu pouvais aussi te poser la question de savoir si ce peut être pas. Ayant passé l’expérience de ma frangine qui nous avait dit un mois avant, on mettait des gants, mais des trucs dont on s’était tous gaussé, on était vraiment s’est marié à Noël. C’était la blague de Noël et tout de. Ensuite, on prenait les poignées de porte avec les doigts, on déconnait tout. Ensuite, quand tu te prends l’eau, quand tu te prends la vague. OK, donc, peut être la raison salissants à crever l’abcès. C’est comme c’est comme les histoires de religion, tu dis. Et si j’étais croyant et que finalement, au bout? Ben non, j’suis pas croyant. Tant pis quoi. Donc, toi, t’es pas déprimé, tes potes déprimés? Appellent tu leur dis comme mes potes déprimer. Un pêcheur disait Viens à la maison Jawhara. Il y a une smala de ouf, il y a une pyjama party sans fin, viens. Et on se couche tous, donc. Tout le monde a une idée quand on fait de la bouffe, c’est pour 30 et vient. On fait quoi? Tu vas, Jean? Tu auras tut tut tut tut recrées le clan, le gros, tu vois. Et de Sails. Ce mec avait raccrochait déjà la foule. Il y en a quand il y en

02:29:31:20
a qui ont fait le déplacement et pas pour rien et tout. Mais tu sais, je pense que c’est sur les fondamentaux de ces trucs là. Quand tu vois que tu souhaites pas. Tu prends la pilule rouge ou la pilule bleue pour ceux qui ont des problèmes et qui se pose ce genre de question, tu as choisi une chanson, une chanson pour se pendre. Pour le coup, je vous rappelle qu’on prend des Gooré. Si vous pensez vraiment chez vous, on va être responsable. On risque la prison. Pas alors? Absolument, absolument. Je veux dire, je dis on prend aucun risque. Moi, je pense que quitte à se pendre, se pendre sur un air fabuleux. Je pense que faire ça en grande pompe et être à la hauteur de la vie minable qu’on a eu. Et je pense qu’il faut prendre des grands airs et Lacaz pour se pendre. Je pense que ça peut être, en somme. En somme, la plus grande beauté juste avant de se pendre par une sélection de suicides FM. Marco Prince. Chez toi, tu vas te pendre la Wally, mais ne le fais pas en vrai. Sinon, on risque de ne plus du tout avoir le droit de parler. Tout va bien se passer. Quand même une mort assez louche. Je ne sais pas de quoi vous parlez parce que je suis représentant du Vatican ici à Paris et je. Nous comptons parmi les nôtres Maria Callas, la grande qui était chrétienne avertie

02:33:48:16
comme on dit, c’est impossible de mourir suicidé. C’est possible si la personne a été déclarée folle, et cela parce que tu te libère. L’Esprit malin a rendu fou, suicidant et c’est bon. Tu vas au paradis quand même. M’accordent d’accord, je me bats pour des amis. Qu’est ce projet si tu veux pas rater ton entrée au paradis? Il vaut mieux que quelques jours avant. Au moins, tu sois décrété malade mental et tu auras accès. Est ce qu’un suicide artistique, ça peut passer une vie, être un écrivain génial? Et à la fin, on écrit des trucs pour le PQ. Ça marche ou pas, ça? Est ce que ce suicide là, c’est un peu comme un suicide social? Suicide social, suicide artistique, un suicide? Il y en a plein qui ont fait ça, dont une grande, mais beaucoup. Nari commence bien et finissent mal. Ils craquent un moment. C’est un horel, pardon. Être haredi, c’est peut être déjà du suicide. Pistes de réflexion philosophique. Vous avez tout à fait bienvenue. Marco est toujours avec nous et nous continuons à discuter avec lui. Vous aussi, écoutez. Suicidaire. Tout le monde croit que vous aussi, se suicider, vous? Non. Notre propos, c’est de dire tout va bien se passer. La Ville, c’est quoi pour toi, la grande ville, la métropole où tu as décidé de rester pendant ce confinement? C’est chez moi, c’est ma maison. C’est là où je me sens le mieux. J’ai eu la chance, à cause de

02:35:19:12
mes occupations musicales, de voyager beaucoup et revenir. C’est le truc qui est le mieux pour moi. J’ai vraiment. J’ai vu énormément de films dans ma vie et revenir à Paris, c’est toujours. C’est toujours un kiff. J’adore. J’adore cet endroit. J’adore y vivre. J’adore m’y faire chier. J’adore être amoureux. J’adore être en colère. J’adore tout, tout, tant que c’est à Paris et en ayant fait d’autres grosses villes. Donc ça, c’est ton choix numéro un. Mais la grande ville en général, cette métropole où tout peut arriver. Pourquoi est ce si important pour exister pour toi? Je ne sais pas pourquoi, mais je pense qu’il y a un rythme inhérent au à la folie urbaine qui me va bien. Il y a un espèce de calme hystérique qui me m’apaise, moi, m’endormir en entendant le ronflement de ce pas, crois savoir que la ville bouge encore. Ça me va. Ça me va parfaitement. Et ce manque que tu as peut être ressenti pendant cette année étrange. Qu’est ce qui te manque le plus dans la ville? C’était la J’ai détesté la sensation d’être fliqué, de devoir dire à je ne sais qui où j’allais. Ça ne m’a pas du tout plu, je le faisais. Mais par exemple, moi, j’ai un enfant qui vit avec sa mère avec qui je ne vis plus, et il y avait des moments où on était forcé d’être hors cadre. Et tu disais quand même que c’est dingue de se poser la question.

02:36:53:13
Quand tu vas chercher ton beau métier, tu dis oui, mais peut être est ce que j’ai bien fait le truc. J’ai mis mes papiers à temps, j’ai ma carte. Il y avait un côté un petit peu comme ça, flicage que je n’ai pas aimé sur ce truc qui sert, je ne dis pas que ce n’était pas nécessaire, ça. Je dis juste que je n’ai pas aimé, en tout cas. Donc ça va. Oui, j’ai un épanouissement urbain qui fait que je n’ai pas pu aller au musée, au concert ou truc comme ça, tu garde quand même une vie convenable. Je peux dire des choses interdites. Moi, je suis allé au musée, moi, parce que comme toujours, comme un bon Parisien, je connais des gens qui ont les clefs comme à l’époque. C’est comme des lieux et des souterrains. Moi, je me suis fait un grand palais en construction. Comme ça, je me suis fait 2 Beaubourg comme ça, le musée de la vie romantique. Je dirais pas comment. Mais voilà, il y avait. J’aimais bien l’idée de ça. C’est très parisien aussi. Et j’ai coupé de couper la queue, les accès et les accès machin. Ça, et je m’en suis fait quelques uns. Et c’est délicieux quand tu dis c’est dégueulasse, mais c’est délicieux. Quand plus personne ne peut le faire, d’aller se promener dans les cours privés, dans les cours des lieux qui sont qui sont fermés et les endroits où tu as envie d’aller

02:38:12:21
le maintenant très vite, comme ça commence à rouvrir. Tu vas être jeté sur quoi? Bah, les endroits où j’ai envie d’aller. Ce serait des endroits de musique folle et pour l’instant, ils sont encore ouverts. Non, non, non. J’ai gems, j’ai besoin et je trouve qu’il est vital de pouvoir danser et de pouvoir danser et de se frotter et de se pousser pour aller faire n’importe quoi. Nos 4 membres, surtout bien désarticulés, tout ça? Pas forcément, répond plus. Et ça, pour l’instant, je n’ai pas tellement pu le faire. Donc, je reste encore dans les starting blocks et j’attends que j’attends que j’envoie un petit hello à tous mes copains, des spécialistes des dancefloor du monde entier. Parce que pour l’instant, on est un peu puni. Encore là, quand t’as pas fait d’évènement super headers, où les gens dansent, transpirent, qui font comme avant et écoutent n’ont pas encore été dit, toi.

02:39:11:15
Du coup, est ce que tu n’as pas d’idée fasciite?

02:39:13:08
Tu peux être DJ. C’est peut être complètement d’étais casquette. Faut le voir. Si tu n’es pas ma danse, tu peux m’appeler Didier. Ça me va très bien, dit Didier. Parce que mademoiselle débarque à Paris, donc elle connait pas. Fraîchement parisienne, qu’est ce que tu lui dirai qui tu? C’est vrai, on n’a pas d’inquiétude. C’est vrai que c’est vrai que tu toi débarque à Vegas, qui nous parle, qui risky. Moi, je suis un musicien, un musicien. Je dirais, parce que parce que si tu me donnes un os, je le ronge et je ne lâche pas l’affaire. Mais je fais plein de trucs qui m’intéressent. Je reste assez ouvert aux propositions. On m’a déjà demandé de faire des films et d’interpréter des rôles, je veux dire, et je l’ai fait. On m’a demandé de faire de la musique et je l’ai fait. On m’a demandé de faire du théâtre et je l’ai fait demander de faire de la pub et je l’ai fait. Bon, c’est vrai récemment, si on me donne un ressortissant, si on me le demande gentiment, grassement payé, il y a plein de choses que je peux faire en mettant un super organe. Il s’exprime actuellement, on l’entend, on en profite. Et donc, sur scène, il faut voir. J’allais dire l’animal, mais non le virtuose qui avait une présence de ouf qui transporte les foules. On peut dire surtout qu’il sait fait bouger. J’en prends un cinquième de cette flatterie parce qu’on est cinq

02:40:34:10
dans notre affaire et s’appelle FFF, et les autres sont carrément pas mal en point. C’est un groupe du groupe. C’est qu’ils sont donc plusieurs à plusieurs. Exactement. Tu n’as pas encore fait de show cabaret seul. Une fois que je les ai, je ne l’ai pas vu. En tout cas, qu’est ce que tu imagines pour le futur, toi, de ce monde qui a changé? Moi, le tube de ce monde, je le vois chaque jour dans les yeux de mes enfants parce que c’est eux qui ont la main. J’avais une petite tristesse pour des petits êtres qui me sont chers. Je me suis dit qu’ils venaient qui avaient 2 ans et donc je me suis dit qu’ils ont fui un monde avec des yeux et des masques, des merdes. Sauf toi. Ouais, sauf moi. Mais je me disais quand même qu’il y a. Et alors, où on va se mettre à parler beaucoup plus avec les yeux? Ce qui n’est pas trop mal. Il y a un truc qui va découvrir une nouvelle façon de draguer et comme ça, à des Palisades, du morse colifichets à l’oeil, mais voir que des demi visages. Moi, j’ai une grande nostalgie de la période où il y avait encore plein de sourires sous les masques. À quoi va servir la terrasse? Moi, ça m’a choqué. Est ce que tu penses que tu as changé? Moi, je pense qu’on a tout changé, même si on ne veut pas le reconnaître, mais

02:42:01:01
toi, moi, j’ai changé. C’est à dire bein j’ai pris une grande conscience quand la ville s’arrêtait, que la nature reprenait le dessus et donc je me disais c’était flagrant à Paris. Vraiment, c’était flagrant à Paris. Il y a des probs, des problèmes de mites parce que du coup, tous les animaux sont mis à pulluler et à vivre naturellement, normalement, puisque d’un seul coup, l’air est respirable. Et donc, tu te dis ah, c’est un signe que la nature qui font que la nature reprend ses droits. Et ça te fait penser à ça quand même. Je pense que je tutus reste conscient, alors que là, tu es dans un espèce de truc où tu mets les tubes, met les doigts dedans dans la biodiversité, dans les trucs comme ça, tu dis où il faut, il faut. Il faut vraiment qu’on le fasse. Pas juste que ce soit une idée sympa de bobo du neuf. Quand tu vois ce que tu crois que parce que c’est aussi ça que beaucoup de gens ont fait, ce saut est que beaucoup de gens ont changé dans ce sens, dans ce sens. Comment envisage tu l’après? C’est à dire qu’en ayant conscience de la nature, est ce que c’est répandu ou pas? Donc, on va consommer différemment. On va prendre le monde différemment. Ou est ce que du fait du manque, pas mal de gens vont se lâcher, prendre l’avion, consommer n’importe quoi, se rattraper? Non, non, j’ai l’impression. J’ai l’impression,

02:43:22:22
mais moi, je suis optimiste. Toujours pour l’homme, pessimiste pour moi, optimiste pour l’humanité. Je me suis toujours dit que j’ai l’impression qu’on va faire ça mieux. Quand on va essayer de ranger notre chambre, j’ai l’impression un peu. J’ai l’impression, mais c’est plutôt pour le pire et le meilleur. Je l’ai déjà dit oui, c’est vrai, j’assume. C’est une chanson qui est la pire. Je suis le meilleur. Alex la plage l’avait noté, donc confiant pour l’avenir global, finalement. Ouais, ouais, confiant. Mais moi, j’ai des enfants. Si t’es pas confiant est ta démo. Mais voilà, je suis confiant. J’ai envie que ce soit mieux pour eux. J’ai envie que cuisait qui puisse grandir en liberté et en conscience. Ce qu’on ne vous a pas demandé. Quand on était petit, on nous on disait juste de consommer en gros. Voilà là, avec eux, on va pouvoir, j’espère. Et en fait, je pense que même eux, ils vont nous mettre du pont à la tête parce que parce que c’est des sujets qui les touchent de plein fouet, quoi, je pense comme comment tu sais comment tu leur explique la situation.

02:44:35:16
Ils ont l’âge des enfants de 8, 11, 13, 18 ans.

02:44:45:08
Tous les âges, dont une au Japon et les 3 autres sont ici.

02:44:52:11
C’est assez marrant parce qu’ils se parlent, ils discutent entre eux, ils échangent tous et c’est intéressant de pouvoir avoir des visions de l’autre bout du monde parce qu’on ne vit pas exactement le confinement et l’idée de mettre des masques. Pendant que ma fille qui vit au Japon, les masques que pour nous ce soigna une terreur, ça fait marrer ces gens. Bah oui, c’est culturel. Et quand tu en pour les autres, tu sais, c’est un truc. Mais même pas toi. C’est comme nous. Je ne sais pas mettre mes pas t’écoute sur la table, mais un préservatifs, tu le dis, c’est pareil. Mais bon, on voit qu’il y a des notions et des apps, une façon d’appréhender la période qui est différente selon les endroits du monde où tu vis. Mais la conscience, la conscience de nos enfants, elle est là et réveillée, c’est sûr et certain. Il suffit de regarder les dessins animés qui m’attend. Je ne sais plus ce que c’était. C’est nous, les super héros. Le truc se termine par oui. En fait, il est temps de comprendre les enfants d’extraterrestres habillés en humains qui disent aux enfants que la planète va très mal. En fait, il est temps que vous preniez le flambeau parce que vos parents bouilles avec leurs parents. Super héros, Kiki qui marche plus bien, les enfants des superhéros qui prennent le relais parce qu’il va falloir faire le job et Twitter. Grosse propagande pour leur faire comprendre que bientôt,

02:46:14:17
même que c’est eux les responsables de tout ça, c’est clair et qu’ils doivent se mobiliser. Je croyais les dires, dire les Louis. À la fin d’une de tes phrases, on a continué à rebondir. Allez Luyat, allez, y’a pas ce qu’on peut dire. Allez! Parce que tu, tu es le seul à l’avoir choisi. C’est un titre que je te laisse présenter parce que finalement, tu viens le faire. Ben, je peux très bien me faire ce titre qui, pour moi, est la quintessence de la nécessité de vie, c’est à dire que de penser que le monsieur qui a produit ça ensuite a généré la moitié de Daft Punk, c’est à dire qu’il y a toujours de l’espoir et que quelque soit l’acte créatif que tu lances, il y a toujours un lieu. Et d’hystérie niaise mais positive qui fait que tu vas te lever le matin et je pense que si tu te lèves chaque matin, même pas chaque matin parce que tu vas devenir fou, mais en disant décalé 14ans décalé. Je pense qu’il peut se passer, ça va bien se passer. La Compagnie Créole? Bon, pour moi, ça fait partie du Panthéon. Ça fait partie des musiques de Panthéon. Il fallait oser. Il fallait le faire et c’est toujours là. C’est là pour moi. C’est là pour nous. C’est là pour vous. Allez Louis aller alléluia! Avec Ferraz, de Marco Prince. Merci beaucoup d’être venu dans cette émission. Tu peux rester ensemble avec nos 10

02:47:31:22
minutes en ce qui a trait à Merci beaucoup. Ce choix musical imparable. Démasquées.

Cela vous plaît ! Feel free to support me here.
Bouton retour en haut de la page