LE SAVOIR-FAIRELE SEXELES FEMMESLES GENSMEDIATHÈQUEPARISRADIO BELLETHÉMATIQUES

Nirina Metz aka #LALIMERENCE // Invité Paris

Extrait de RADIO BELLE #1



RETROUVEZ

LA TRANSCRIPTION

EN BAS DE PAGE



L’instagram de Nirina Metz : @lalimerence

Nail art de Nirina Metz

Références :

L’instagram du salon de nail art : @hotnails.gang

L’instagram de Chloé, la nail artist de Nirina Metz : @n4ilart.srr



“Gardez vos fleurs, rendez l’argent

Amour, gloire & beauté <3″

Nirina aka lalimerence

La transcription automatique de Première Pro :

02:03:43:04 – 02:04:10:14
Inconnu
Je vous en prie, allez, te voilà, Irina. Comment ça été une enfant sauvage ? Comment ça a pas été à l’école ? Irina me laisse avec nous et découvrons maintenant son parcours. C’est la LIM. Dans cette émission, elle signe ce moment, ce fragment que nous découvrirons tout à l’heure. Alors, c’est quoi ton parcours, Irina ? Alors mon parcours donc. Je suis née à Madagascar en 1990.

02:04:10:19 – 02:04:31:19
Inconnu
Mes goûts musicaux un peu particulier en termes de roden ? Voilà, je suis un enfant, des nantis et pas de problème. J’ai tout essayé, oui, j’ai. Du coup, j’ai vécu à Madagascar toute mon enfance. Et la particularité, c’est que mon père travaillant au milieu de nulle part dans la brousse, je n’utilise pas cette expression pour exagérer, mais j’ai bien grandi dans la brousse.

02:04:31:19 – 02:04:58:11
Inconnu
Quel était son travail alors ? Le travail de mon papa, c’était la crevette. Gérer une exploitation de crevettes, une pêcherie, une pêcherie, une écloserie, de gambas de Madagascar, donc très très bonnes crevettes. J’ai des super recettes de crevettes et j’adore manger de la crevette. Super ! Une recette de crevettes une recette et une relation crevettes. Là, tu fais une recette à 12 h ou presque.

02:04:59:08 – 02:05:16:18
Inconnu
Tu prends des crevettes crues, tu les fait revenir avec du gingembre, des de la coriandre moulues, de l’ail et des oignons. Et après, tu mets tout ça avec du beurre. Ça te fait une terrine de crevettes et c’est très très bon. C’est la recette de crevettes de Irina. Je peux vous avouer que je n’ai jamais mangé de crevettes de ma vie.

02:05:17:21 – 02:05:39:17
Inconnu
C’est pas grave, ça veut dire que tu aimes les recettes des insectes de la mer ? Exact. Ne mange pas d’animaux. Tu connais en français l’expression Je me suis fait une crevette ? Non, je ne sais pas. Tout est bon, sauf la tête c’est ça la crevette. C’est parce que Camille, elle aussi venant d’une contrée anglophone, ne connaît pas toutes les expressions françaises que nous détenons chaque semaine.

02:05:39:17 – 02:05:58:09
Inconnu
Un peu plus loin. Ah tiens, je me suis encore tapé une crevette. Et là, tu peux dire oui. Entre les dents. Et donc tu n’as pas été à l’école, a été élevé dans la brousse. Comment ça se passe, ça ? Tu apprends à compter les bananes ? Oui, écoute, il y a un organisme qui s’appelle le club, qui permet de faire de l’école à distance.

02:05:58:16 – 02:06:21:18
Inconnu
Du coup, c’est ma mère qui faisait l’école. Oui, mais ça reste français. d’Application obligatoire, oui. Tutrice donc. Ma mère était un peu seule quand était enfant. Ou alors jouait avec les enfants dans un gymnase. J’ai très peu sociabiliser parce que du coup, j’ai deux petites sœurs et on avait quasiment toutes les trois et on avait de rares contacts avec d’autres enfants.

02:06:21:23 – 02:06:43:07
Inconnu
C’était très, très peu, très beau de contact avec d’autres enfants. Et quand nos parents nous envoyaient genre en ville, chez leurs parents, ou l’été, quand on revenait en France, on avait les cousins ou les enfants des amis de parents. Mais ça se passait pas forcément toujours très bien. Parce que forcément, l’enfant peut être un peu cruel avec les gens différents surtout quand il passe son temps avec plus d’animaux que d’êtres humains.

02:06:43:10 – 02:07:05:17
Inconnu
Voilà, ça devrait rester instinctif. Et cette île de Madagascar a souffert de la colonisation ? On peut le dire oui. Et toi, tu te positionne par rapport à ça assez vite. Alors la colonisation, pour moi, c’est un sujet qui a un petit peu particulier car j’ai faim. Ma famille a une histoire coloniale. Je suis la cinquième génération née sur le sol malgache.

02:07:07:16 – 02:07:26:11
Inconnu
CQFD Après moi, j’ai du mal à me positionner par rapport à la revendication de mes origines dans le sens ou est ce que je suis malgache ? Est ce que je ne suis pas malgache ? Je n’ai pas la nationalité malgache, j’ai que la nationalité française. Mais bon, après, c’est un pays dans lequel j’ai grandi, dans lequel j’ai vécu. Je connais et j’en connais la culture.

02:07:26:11 – 02:07:45:11
Inconnu
J’en parlais la langue à une époque. J’ai tout perdu aujourd’hui. Mais voilà. Mais d’un autre côté, j’ai vécu une réalité un petit peu transformée de par le fait qu’on était quand même privilégiés dans des blancs en Afrique. Il ne faut pas oublier qu’aujourd’hui, en Afrique, les expatriés, comme on dit, même quand ce sont des immigrants, on appelle ça des expatriés parce qu’ils sont blancs.

02:07:45:24 – 02:08:07:02
Inconnu
Mais il y a une espèce de néocolonialisme qui existe toujours et il y a une vraie fracture sociale, car il y a énormément de disparités financières, tout simplement à des pauvres très pauvres et une catégorie de la population qui gagne beaucoup plus mieux lotis. Et c’est vrai qu’avec tous les avantages qu’on paie blancs, j’ai du mal à me dire que j’ai vécu vraiment la culture malgache telle qu’elle sont une culture néocoloniale à Madagascar.

02:08:07:03 – 02:08:22:14
Inconnu
Et du coup, ça, je ne sais pas encore très bien comment me positionner par rapport à ça. Mais est ce que ce n’est pas ça qui qui a lancé cette réflexion contre l’oppression et ces sujets qui te tiennent à cœur ? J’ai énormément de chance d’avoir un père qui a toujours été très anticolonial et très réaliste vis à vis de ce qu’avait fait sa famille.

02:08:22:14 – 02:08:49:07
Inconnu
Est ce qu’il y avait la réalité de la vie, de la chose et de la colonisation ? Contrairement à l’autre partie de ma famille qui est beaucoup plus dans l’idéalisation en voie de normes, et on était là pour les aider. Bon, c’est un débat civilisateur. Voilà, j’ai, j’ai énormément eu de chance d’avoir mon père qui a toujours été très, très critique de tout ce qui s’est passé en Afrique par la colonisation et qui nous a mis dès le plus jeune âge dans ses dialectiques un peu anti antillais, anti anti-système.

02:08:49:08 – 02:09:09:16
Inconnu
Questionner le système et savait remettre en question qu’est ce qui se passe ? Comment tu te retrouves à Paris ? Je me retrouve à Paris car gros cliché, mais ce que j’adorais faire, c’était vivait Barbie. Donc j’ai commencé à vouloir faire de la mode et à chercher ou est Barbie m’habiller que si il y a un style fiction, bimbo, fiction, tout ce que tu veux.

02:09:10:02 – 02:09:34:13
Inconnu
Mais du coup, j’ai voulu faire de la mode et je suis venue à Paris pour faire mes études dans une grande école de mode à Paris. Que tu peux citer. A part ça, c’est une grande école de mode américaine et j’ai fait le campus de Paris. Et ensuite ? Et ensuite ? Ensuite, j’ai travaillé dans la mode et aujourd’hui je suis styliste freelance et je travaille de plus en plus dans le costume, dans les show et je fais beaucoup de choses.

02:09:34:13 – 02:09:53:18
Inconnu
Je suis un petit Pokémon mon boss m’appelle le Pokémon. Pourquoi c’est important la fashion de la mode ? Alors pour moi, ce que j’aime dans la fashion de la mode, c’est plusieurs choses. La première étant que c’est quand même quelque chose qui accompagne énormément la fin la société. On a vu beaucoup de révolutions être accompagnées par des changements dans la mode, dans l’habillement.

02:09:53:24 – 02:10:17:22
Inconnu
Ça reste quand même une avant garde qu’on est à l’avant garde. Mais surtout, ça accompagne beaucoup de grands tournants sociétaux. On peut citer notamment l’avant Révolution française ou on a commencé à voir les robes blanches beaucoup plus légères, le corset qui a sauté pour aller dans cette idée de fin, de plus de légèreté, etc Et puis il y a eu la Révolution française après la j’en parle très mal parce que je n’ai pas vraiment pris de raccourci, mais j’ai fait un gros raccourci.

02:10:18:04 – 02:10:47:15
Inconnu
Mais vraiment, quand on étudie les gros seins par exemple, les femmes qui ont commencé à porter des costumes pantalons les couturiers qui ont commencé à faire changer ce genre de choses, ça a accompagné les révolutions sexuelles, les révolutions féministes, etc donc l’habillement, l’habillement, c’est un statut. Aujourd’hui, quand on s’habille, qu’on fasse le choix de s’habiller ou de s’habiller, ça reste un segment qui veut dire quelque chose, même quand on essaie de ne pas s’habiller Oui, bien sûr, ça reste inhérent à la société, à comment on se présente.

02:10:48:07 – 02:11:10:14
Inconnu
Deuxièmement, je trouve que la mode, ça reste des très beau métier, créatif, créatif, artisanal. Et puis Taratata, un vrai artisanat d’art, un vrai savoir faire qui est en qui il est important de garder. C’est d’une beauté incroyable. Le savoir faire d’exception, souvent et c’est pour ça que moi j’aime beaucoup ce que je fais en ce moment, car je travaille vraiment beaucoup plus, au moins dans la grosse partie de la mode industrielle.

02:11:10:14 – 02:11:30:06
Inconnu
Mais maintenant, je fais plus des choses, plus couture et là, tu vois vraiment le beau travail et c’est ça qui me plaît. C’est vraiment revaloriser des techniques et tout ça. Et dernière petite chose parce que, en ce moment, c’est la Fashion Week. Mais c’est exactement la guerre en Ukraine et on semble ce côté un petit peu bon bye à la Fashion Week qui arrive.

02:11:30:06 – 02:11:45:20
Inconnu
Donc c’est ça fait partie de notre métier. Il ne faut pas oublier que c’est une industrie dégueulasse mais aussi une très belle industrie qui donne beaucoup de fins, qui donne un métier à beaucoup de gens. Et c’est vrai que, en ce moment, il y a toute cette question. Il y a la guerre en Ukraine, mais en même temps, on est en train de regarder des stars sur des défilés.

02:11:46:10 – 02:12:07:04
Inconnu
Et ça, ça c’est un sujet qui est intéressant dans le côté. Et du coup, t’en penses quoi toi ? Tu a quand même participé à la Fashion Week ? Oui, j’ai participé à la Fashion Week J’ai des chaussures sur deux ou trois shoe, mais moi, je pense que c’est important de laisser la mode continuer à vivre parce qu’effectivement elle a son importance.

02:12:07:13 – 02:12:31:07
Inconnu
Là, c’est super. Par contre, c’est vrai que moi, le côté superficiel de prendre en photo des stars en train de poser. C’est vrai que dans le contexte actuel, je trouve, ça peut être pas aussi important que moi. C’est assez schizophrénique, c’est très schizophrène. D’ailleurs, quand on regarde sur les réseaux sociaux, on a une image de guerre. Crème Kim Kardashian pour la crème images de guerre Kim Kardashian Pandémie Kim Kardashian Absurdité totale.

02:12:31:07 – 02:12:53:13
Inconnu
C’est complètement absurde. On vit dans une très drôle d’époque. Je pense pas qu’il fallait qu’elle sort de la Fashion Week. Je pense qu’il aurait peut être fallu être un peu plus low profile. Par contre moi, shiny moins superficiel, shiny et moins de récupération parce que le frigo, il y a quand même beaucoup d’attitudes que j’ai trouvé un peu bizarre vis à vis de cette guerre en Ukraine et de gens qui disaient là bas j’ai fait mon make up bleu et jaune.

02:12:53:13 – 02:13:08:13
Inconnu
Oui, il a fait quoi d’autres en fait pour aider les réfugiés ? Je ne sais pas. Et du coup, ce que t’as vu qui était inspirant parce que tu l’as dit précédemment que ça avait son intérêt, qu’il y avait une sorte de carte postale ou en tout cas de polaroïd qui disait beaucoup sur son temps de ce que tu as vu.

02:13:08:14 – 02:13:26:18
Inconnu
Qu’est ce qui a retenu ton intérêt pour être sur la Fashion Week ? Le défilé Balenciaga, je pense que c’est un des plus beaux défilés. Je pense que tout le monde, celui sous la neige, celui sous la neige. Je pense que c’est vraiment le défilé de cette Fashion Week. Pourquoi ? Déjà parce qu’il était extrêmement fort que le propos de Donald Rumsfeld a été sur mon cd.

02:13:27:20 – 02:13:48:18
Inconnu
Il n’a pas créé le défilé depuis la guerre en Ukraine. Parce que c’est des mois de travail, bien évidemment. Mais il a su rebondir. Il a su intégrer cette dans son travail. Et somme toute, ce qui est assez impressionnant, c’est que le défilé qui lui ressemble, un peu post-apocalyptique, correspond au final très bien avec la femme actuelle. Donc il était relativement bien avisé de changer.

02:13:49:07 – 02:14:16:07
Inconnu
Voilà, les images sont fortes, les images sont belles et n’étant pas une énorme fan de Balenciaga d’habitude, ça reste quand même le défilé qui m’a marqué cette Fashion Week. Bravo ! Et Bolden est très émouvant. La note du directeur artistique. Dernière question parce que discuter avec toi de ta personne sans évoquer des ongles semi-permanent serait une faute professionnelle. C’est quoi ce que tu a au bout des ongles qui me donne presque envie d’en avoir ?

02:14:16:11 – 02:14:36:22
Inconnu
Faux ongles, vraies gifles exotisme. J’ai des ongles qui font deux cm l’autre on est sur deux sur trois. Je dirais un contrôle assez pointu d’ailleurs c’est une forme, ce qui les taux, je ne les vois pas encore en les prendre en photo. Donc on a plusieurs couleurs, ils sont assez pointus, très très pointus et ils sont surtout peints.

02:14:37:07 – 02:14:56:06
Inconnu
Ils sont peints à la main par ma Chloé Manet, l’artiste préféré à Paris. Elle est géniale, on l’aime, on l’adore. C’est une artiste de talent qui m’a fait des ongles, une taille. En fait, on est une on a une femme en train de se faire masturber par un poulpe sur mes ongles en direct. Hantaï, c’est du pornographique japonais animateur parce qu’ils ne savent pas.

02:14:56:09 – 02:15:24:16
Inconnu
Et du coup, t’arrives avec ton image et elle te fait le truc. Ah oui, et deux fois, on discute un peu des projets en amont. Enfin voilà, on se fait plaisir et on adore le mais là, c’est complètement dingue. Merci Irina pour ce temps passé à parler de toi. Tu reviens dans pas longtemps pour La Libre avec un titre aujourd’hui qui est capitalisation des luttes

Cela vous plaît ! Feel free to support me here.
Bouton retour en haut de la page