Camille PellicerFALTOTLE XAVIER DE YOUTUBERADIO BELLE

RADIO BELLE #1 : ENTRE-SOI ÉGALITAIRE

Retrouvez notre première émission RADIO BELLE #1 du 8 mars 2022, le séquençage du contenu audio et écrit, les photos, les vidéos, les liens, la transcription, les références et les infos pratiques.


SOMMAIRE

  • #FALTOMATIQUE : PROVISOIRE ENCHANTEMENT
  • TEXT TO SOMMAIRE BY BRUNO
  • ÉDITO DE CAMILLE : LE RENOUVEAU
  • EXPERTE ÉGALITÉ FEMME.HOMME : NIRINA METZ
  • #CYCLOVORTEX : L’HARMONIE DES FORMES
  • #LAMAXIMEDECAPUCINE : “LA JOIE EST DANS TOUT CE QUI NOUS ENTOURE IL SUFFIT DE SAVOIR L’EXTRAIRE”
  • XAVIER & CAMILLE: TEST ET MISE EN BOUCHE
  • #JESUISBELLE : SINCÉRITÉ
  • #LEMOTCLEFCLEF : NON-BINARITÉ
  • INVITÉ PARIS / NOUVEAU MONDE : NIRINA METZ
  • INVITÉ PARIS / PORTRAIT : NIRINA METZ
  • #LABELLETABLE : BISTRO LA BICYLETTE / 5 RUE DE CHAUMONT 19ème
  • #LALIMERENCE : LE CAPITALISME DES LUTTES
  • #LEPOINTJ : LA PENSÉE DÉCATÉGORISÉE
  • S.O.S AMITIÉ : GUSTAVO BRANDO FROM SAO PAULO
  • #INTRAINSPECTION : DÉPART ET DES DOUTES
  • LA CONVERSATION LOIN DE TOUT : BESOIN DE SE RETROUVER CHEZ SOI




LA PLAYLIST :



RETROUVEZ

LA TRANSCRIPTION

EN BAS DE PAGE



RADIO BELLE #1 : ENTRE-SOI ÉGALITAIRE

#FALTOMATIQUE : PROVISOIRE ENCHANTEMENT



ÉDITO PAR CAMILLE : LE RENOUVEAU

Il y a un an on commençait Suicide FM, l’émission pour rester en ville.

Suicide FM ce fut 19 émissions de radio soit 57 heures d’antenne pour soutenir nos auditeurs dans l’épreuve du confinement, des privations de liberté, de l’isolement, de l’absence de voyage et d’une certaine langueur sans fin, mêlée à une perte d’espoir. Un an plus tard, nous revoilà, Xavier, moi-même, nos chroniqueurs, amis, voisins, chers auditeurs. Nous sommes prêts pour la renaissance, cette nouvelle ère, ce nouveau monde. 

Personnellement cette année passée marque également mon arrêt progressif du prozac, antidépresseur que je prenais depuis mes 18 ans. Certes ces médicaments peuvent aider à traverser certains états critiques mais dans mon cas ils m’ont d’avantage enfermés dans une croyance que j’avais besoin de les prendre pour trouver un équilibre. Tendance dépressive, troubles alimentaires, borderline, hypersensible…bref totalement SUICIDE FM. Sauf que 9 ans plus tard, alors que je suis sortie de cette dépendance chimique, je me rends compte que ma perception de moi-même et du monde est finalement plus positive.

Cette année je ne suis plus SUICIDE FM, cette année je suis radio belle, j’accepte mon hypersensibilité, j’en fais une force et non une faiblesse, je la trouve belle. Je choisis de regarder le monde non pas avec une vision romantique utopique mais plutôt avec un regard confiant, curieux et constructif, téméraire et euphorique. Finalement ces deux dernières années passées presque enfermée, masquée, opprimée, m’ont données la force de m’ouvrir et de me libérer de ce qui m’enchainait. Me voilà libre désormais, le corps purifié, la langue déliée, tournée vers le futur, prête à appréhender ce nouveau monde, quelque soient les batailles, en tant qu’activiste insoumise, nourrie par un soupçon de folie, une pointe de rébellion, animée par ce désir de vivre brûlant et exaltant. 

Cette année on part à l’aventure tout en restant à Paris et je voudrais partager avec vous ce merveilleux poème d’une femme, Claude de Burine, qui résume parfaitement notre attitude à radio belle:

La voyageuse

Si l’on parle de moi,

Je me cacherai sous les violettes

Et deviendrai

Le scarabée d’or. 

Si l’on me touche

Je serai la musique qui tourne

Au-dessus de vos saisons de Mai.

Si l’on m’aborde, Je serai le feu.

Claude de Burine

EXPERTE ÉGALITÉ FEMME.HOMMES : NIRINA METZ

Nirina Metz

#CYCLOVORTEX : L’HARMONIE DES FORMES

LA MAXIME DE CAPUCINE

“La joie est dans tout ce qui nous entoure, il suffit de savoir l’extraire”

Confucius

Compte instagram / loi_universelle

XAVIER ET CAMILLE : TEST ET MISE EN BOUCHE

#JESUISBELLE : SINCÉRITÉ

#LEMOTCLEFCLEF : NON-BINARITÉ

INVITÉ PARIS / QUESTIONS NOUVEAU MONDE : NIRINA METZ

INVITÉ PARIS / PORTRAIT : NIRINA METZ

#LESBELLESTABLES : BISTRO LA BICYLETTE / 5 RUE DE CHAUMONT 19ÈME

#LALIMÉRENCE #1 : LE CAPITALISME DES LUTTES

#LEPOINTJ #1 : LA PENSÉE DÉCATÉGORISÉE

SOS AMITIÉ : GUSTAVO BRANDO FROM SAO PAULO

Appel Gustavo Brando depuis Sao Paulo


#INTRAINSPECTION : DÉPART ET DES DOUTES

LA CONVERSATION LOIN DE TOUT : BESOIN DE SE RETROUVER CHEZ SOI


LA TRANSCRIPTION AUTOMATIQUE AVEC PREMIÈRE PRO :

00:00:00:02 – 00:00:21:10
Inconnu
Camarades, l’heure est à l’aventure, plus rien ne dure et tout est mou au pays du consentement. Au loin en sus, le temps ouvrier, sans météo ni bas. Je me résigne et craque. Chute de reins. Se battre, c’est être fort. Réfléchir s’est murs en pomme de scie, saut à nouveau. Pas dingue, mais en plein work. Je le sait, l’avenir sera féminin.

00:00:22:05 – 00:00:43:21
Inconnu
Provisoire. Enchantement. Retour des moteurs. Régime à plein. Presque dictateur. Je me rue sur l’écran qui projette ses médias. Virus toxiques Bombe H en vue. Et rien ne va plus déchanter en plein rebond. Apprendre à rire la bouche libre de tout faux semblant quand brûle l’étang et que la fumée flotte Je me prends à prendre tout au sérieux. Encore en Corse bandé.

00:00:44:06 – 00:01:06:23
Inconnu
Debout. Toutefois, j’entends ce cœur battant la chamade. Je le sais. L’avenir sera féminin quand le vieux port aura largué les amarres. Tout va bien se passer comme après une première saison et un tour du monde suicidé. Xavier et Camille sont de retour avec leur nouvelle matinale radio Bel Mais il faut que vous soyez sûrs que les choses vont s’améliorer.

00:01:07:01 – 00:01:42:12
Inconnu
Radios libres, Radio Bel Essor de Radio BFM Radio du Nouveau Monde. Retrouvez nos éditoriaux chroniques, notre musique, nos invités et notre belle énergie. À Dubaï, tous les mardis de 10 h à 13 h, sous le soleil, l’émission Sous le soleil des tropiques, la matinale roborative en direct sur tout, va bien se passer par cette radio belge. Les radios de Nouveau Monde Radio Bonjour, nous sommes le 8 mars 2022 et nous revenons donc après une belle saison Suicide FM Vous venez de l’entendre ?

00:01:42:19 – 00:02:01:05
Inconnu
Merci d’être avec nous Merci de nous suivre. Et vous êtes les premiers éditeurs vraisemblablement à suivre cette émission. Ça va Camille Merci d’être avec nous. Ça fait plaisir d’entendre cette voix. Si ce plaisir mais qu’est ce qui s’est passé ? Tout ce temps a défilé, tellement de choses sont passées. C’est un grand pas en avant que tu vas vivre en une année, c’est ça ?

00:02:01:07 – 00:02:49:00
Inconnu
Alors on vous propose un programme assez similaire à un suicide. FM Sauf que c’est complètement l’inverse. Exactement avec une perspective différente, beaucoup plus positive et ensoleillée. Ça, c’est une bonne nouvelle. Camille est sincère, mais il faut que vous soyez sûrs que les choses vont s’améliorer. Les radios libres, les radios Bell vidéo, BMX, la radio du nouveau monde et tous les potins du Brésil entre Cuba et moi.

00:02:49:00 – 00:04:39:22
Inconnu
Manille à l’heure d’été. Ça, c’est prendre la main d’une danseuse. J’ai du soleil sur la peau j’ai dans le cœur un bon j’ai dans la tête un oiseau de retour dans Danse, tous les sont arrêtés trop vite. On sera contents, mais j’ai là toute la nuit pour se En attendant, la tendance entre les deux chaînes, je ne sera jamais que chanson prendre place J’ai dessiné sur tableau à peine deux casseroles, bien installé face sous les 11 h, racontant au théâtre les coulisses en attendant d’intenses jams sur ces quinze jours.

00:04:41:00 – 00:05:57:12
Inconnu
J’ai bien déjà adressé s’annoncer et exercer, mais il faut que vous soyez sûrs que les choses vont s’améliorer. Radios libres des radios, bel essor de slam, vidéos bld. La radio du nouveau monde.

00:06:00:10 – 00:06:20:14
Inconnu
Aujourd’hui au programme de radio Spécial Égalité hommes femmes. Nous sommes le 8 mars. C’est la Journée internationale des droits des femmes avec comme invités Marina et Joséphine Dominguez. Elles nous parlerons d’elles, de la reprise et leur goût de l’aventure. Et nous présenterons aussi leurs chroniques Le féminisme et le capitalisme et la pensée des catégoriser. Nous accueillerons aussi Capucine pour son introspection.

00:06:20:14 – 00:06:35:24
Inconnu
Camille nous livrera son édito du jour. Le mot clé clé de la semaine nous fait découvrir la non binarité. Nous irons au restaurant La Bicyclette pour découvrir un plat du jour et enfin, nous appellerons Gustavo à se Paulo. En fin d’émission, autre temps plein de belle musique entre les aventuriers de l’inattendu, des surprises, du latex et de l’engagement.

00:06:35:24 – 00:06:44:15
Inconnu
Excellente émission je vais rejoindre Cédric qui m’attend de l’autre côté de l’écran. Radio Bell Sous le soleil des tropiques numéro zéro. C’est parti pour esprit moderne et naturel.

00:06:55:07 – 00:07:00:20
Inconnu
Que rien ne peut rendre le monde.

00:07:04:11 – 00:10:13:22
Inconnu
Le vous pourra encore une fois à élire un nouveau Périgueux Opéra de Périgueux. Un rêve éveillé Bruno Lemoine nage en plein bras et chute au bord un hiver hors la neige un mois avant le début du vote sur Marseille Mais à merveille. Le numéro huit du pour les génies du ski de fond lui donnera un nom sur la place numéro un du Théâtre des Grands Roland âgé de 22 Au vu de moins bien, mes jugements depuis de longues années, depuis que j’ai simplement nommé un membre du comité la rend plus de ou du mal à formuler l’émission Sous le soleil des tropiques, c’est tous les mardis de 10 h à 13 h.

00:10:13:23 – 00:10:35:24
Inconnu
Tout va bien se passer pourquoi pas ? Il y a un an, on commençait Cécile FM, l’émission Pour rester en ville. Suicide FM Ce fut dix neuf émissions de radio, soit 50 7 h d’antenne pour soutenir nos auditeurs. Dans l’épreuve du confinement, des privations de liberté, de l’isolement, de l’absence de voyages et d’une longueur sans fin. Mais les espoirs un an plus tard, nous revoilà.

00:10:36:11 – 00:11:02:03
Inconnu
Xavier, moi même, le chroniqueur. Amis, voisins, auditeurs, nous sommes prêts pour la Renaissance, cette nouvelle ère, le Nouveau Monde Personnellement, cette année passée marque également mon arrêt progressif du Prozac. Bravo ! Bravo ! Et oui ! Antidépresseurs que je prenais depuis mes dix huit ans Certes, ces médicaments peuvent aider à traverser certains états critique, mais dans mon cas, ils m’ont davantage enfermé dans une croyance que j’avais besoin de les prendre pour trouver un équilibre.

00:11:02:21 – 00:11:25:07
Inconnu
Tendance dépressive, trouble alimentaire, borderline, hypersensible. Bref, totalement suicidaire. FM Sauf que neuf ans plus tard, alors que sortie de cette dépendance chimique, je me rends compte que ma perception de moi même et du monde est finalement beaucoup plus positive, cette année, on est plus lucide à Faimes. Cette année, on est radio belge, on accepte notre hypersensibilité on en fait une force et non une faiblesse.

00:11:25:13 – 00:11:49:17
Inconnu
On la trouve belle. On choisit de regarder le monde non pas avec une vision romantique utopique, mais plutôt avec un regard confiant. Curieux construct si téméraire et euphorique finalement. Ces dernières années passées, presque enfermé, masqué, opprimé, ont donné la force à tous de s’ouvrir et de se libérer de ce qui nous enchaînés Nous voilà libres désormais, le cœur purifié, le corps purifié, la langue déliée tournée vers le futur.

00:11:50:00 – 00:12:11:00
Inconnu
Prêt à appréhender ce nouveau monde. Quelles que soient les batailles en tant qu’activité cet insoumis nourri par un soupçon de folie, une pointe de rébellion animée par ce désir de vivre brûlant, exaltant, je vous laissé avec un poème de la voyageuse Claude de Buren, qui résume bien notre attitude ici à Radio Bell. Si l’on parle de moi, je me cacherait sous les violettes et deviendrait le scarabée d’or.

00:12:11:06 – 00:12:37:04
Inconnu
Si l’on me touche, je serai la musique qui tourne au dessus de vos saisons, de mes. Si l’on m’aborde, je serai le feu le 16 mars, de 10 h à 13 h, même en direct. Tout va bien se passer, comme ce sont des heures sombres, c’est indéniable. Notre monde n’a sans doute jamais connu de plus grandes menaces que celle ci.

00:12:39:09 – 00:13:42:22
Inconnu
Mais je déclare ceci à toute notre communauté. Nous tous qui sommes à votre service, nous continuerons à défendre votre liberté et à repousser les forces qui cherchent à vous. En privé, Radio belge les voilà bien isolés et mal informés.

00:13:45:18 – 00:16:39:18
Inconnu
La station météo et voilà que rien sur les images rien Radio ferme sa radio livrée à Joubert, les radios de Nouveau Monde et Radio Béat Quelle belle énergie ! Ce matin, il fait très beau à Paris, il fait froid et c’est le 8 mars, donc la Journée internationale des femmes à ce sujet. Nous avons de quoi faire. Nous avons de la ressource.

00:16:40:01 – 00:17:06:03
Inconnu
De femmes engagées non pas dans une forme de féminisme qui pourrait appeler féminisme féminisme, mais bien dans une forme de féminisme qu’on pourrait appeler féminisme. Nirvana. Ça va ? Bonjour Xavier, ça va très bien nous a tu nous a rejointes et on te remercie pour ça. Le principe je vous explique pour vous qui nous avait rejoint ou qui nous suivait depuis 10 h ce matin, je vous rappelle que cette émission dure jusqu’à 13 h.

00:17:06:17 – 00:17:36:16
Inconnu
Le principe, c’est que nous allons accueillir en tant qu’invitée parisienne nos chroniqueuses. Irina Tu intervenait déjà dans Suicide FM. On va arrêter de dire Suicide femmes. L’émission prochaine, mais bon, c’est pour faire la jonction. Et ta chronique s’appelle La Lime rance qui est une chronique pour rapprocher les hommes et les femmes. On en parlera tout à l’heure, mais avant d’aller plus loin dans la découverte, puisque nous l’avions jamais fait invitée en tant qu’invité, nous recevons aussi en tant que experte de ces questions de féminisme.

00:17:37:20 – 00:18:00:16
Inconnu
Oui, experte relative, mais expert tout de même. J’espère que je répondrai à vos questions. Et voilà bien une bonne réponse. Nous aurons également Joséphine Dominguez qui signe la chronique culturelle Le Point J qui sera tout à l’heure avec nous et qui également est assez pointu sur toutes ces questions. Donc c’est une thématique assez facile à dérouler avec nos ressources internes.

00:18:00:16 – 00:18:38:07
Inconnu
C’est quoi ce 8 mars ? Ça existe depuis quand déjà ? Alors le 8 mars, c’est la journée internationale des droits des femmes. En réalité. Et ça existe depuis le début du XXᵉ siècle. En fait, c’était la dame s’appelle Clara Zetkin. Une militante socialiste allemande qui suggère le sujet et propose de créer une journée de droits de la femme en 1910. Et du coup, elle réunit en 1911 plusieurs femmes à Copenhague, au Danemark, et 100 femmes en provenance de dix sept pays ont fait le déplacement en prouvant à l’unanimité que cette journée de la femme était légitime et nécessaire et nécessaire.

00:18:38:09 – 00:19:02:04
Inconnu
Et à partir de ça de là, toutes les tous les ans, des femmes se réunissaient principalement en Autriche, au Danemark et ensuite pour célébrer cette journée et pour militer pour leurs droits, pour une égalité des salaires entre les femmes et les hommes, et notamment pour pour. Pour parler des droits à venir commença il y a toujours pas après 110 ans donc de cette journée, ces revendications d’égalité hommes femmes concernant les salaires et non.

00:19:02:04 – 00:19:28:16
Inconnu
Apparemment, selon un sondage de la CGT, il y a encore 25 % de différence. Wow ! Ouais, et alors ? En fait, les, les, les, les femmes, les hommes si tu veux que je finissais des phrases et j’en suis là, je suis réveillé, je suis hyper le type, le type de job. En fait, il y a encore des disparités. C’est principalement dans la médecine, les soins, les services publics.

00:19:28:24 – 00:19:48:11
Inconnu
D’accord. Incroyable service public qui devrait être exemplaire à ce sujet. C’est ce qu’on pense, mais en fait, en réalité non. Qu’est ce que l’on pense Ah, pardon aussi. Et aussi pour ça, à savoir la Journée internationale des femmes. Même si elle a été créée en 1911, elle est reconnue officiellement par l’ONU seulement depuis 1970, à moi. Là, on a perdu 50 ans, 60 ans.

00:19:48:16 – 00:20:11:17
Inconnu
Comme d’habitude, il n’y a rien là. C’est quelque chose qui te révolte cette disparité. Bah, la disparité elle n’est pas normale. Déjà parce que à travail égal, salaire égal il me semble. Ce serait somme toute très logique. Mais en fait la parité salariale c’est pas le seul gros souci qu’il y a encore aujourd’hui, c’est surtout la précarité des femmes de par leur statut.

00:20:11:17 – 00:20:33:20
Inconnu
C’est aussi tout le travail domestique dont on ne parle pas, c’est à dire faire la vaisselle, s’occuper des enfants, etc c’est du travail non rémunéré qui n’est souvent encore pas à parité au sein du couple ou des ménages. Donc voilà, on parle du droit du travail, c’est un concret, mais il y a aussi énormément d’autres choses. C’est pour ça qu’il y eut un appel à la grève.

00:20:34:04 – 00:20:57:09
Inconnu
Et il me semble que l’appel à la grève à partir de 15 h 30, quelque quatorze à 15 h 40, parce que ça représente la portion de fin de journée qui n’est pas payée en fait, pour lequel les femmes travaillent donc gratuitement, voire sont esclaves. Voilà, on peut dire ça non plus des responsabilités qui incombent à la maternité si jamais l’homme n’est pas contemporain, alors c’est ça.

00:20:57:14 – 00:21:16:09
Inconnu
A savoir par contre que la grève féministe, elle, appelle à une réunion à la place de la République à partir de 13 h. Et après, le cortège s’élancera. Et il y a beaucoup de manifestations aujourd’hui évidemment, mais aussi beaucoup d’ateliers de workshop. On tentera de distiller quelques bonnes idées dans cette émission de cire et aussi de joindre, pourquoi pas, des workshop.

00:21:16:10 – 00:21:35:11
Inconnu
C’est pas gagné parce que finalement, il est assez tôt et tout le monde est affairé. Enfin, il est passé tout. Il y a beaucoup de choses à faire aujourd’hui et des gens sont concentrés dans l’action, dans l’action. Mais quand alors en face, c’est parce que c’est important quand même de se mobiliser aujourd’hui et d’utiliser cette journée non pas pour s’offrir des fleurs, parce que je vois souvent des choses comme ça avec des hommes qui offrent des fleurs alors.

00:21:35:15 – 00:21:53:11
Inconnu
Mais c’est pas la fête des mères et la Saint-Valentin, une journée de fête, donc il y a un moment donné, c’est pas nous offrir des fleurs, c’est nous, c’est de l’argent. Pour elle, c’est un peu contre productif de s’offrir une rose. C’est exactement mais c’est sympa, c’est peut être sympa, mais moi c’est bon. On va dire que c’est un joli geste.

00:21:53:11 – 00:22:11:24
Inconnu
Ne sait pas. C’est pas ce qu’on attend. J’ai offert des fleurs à un homme. La dernière fois que ça vient en des fleurs. Est ce que c’est suivi ce genre de manifestation, ce type de grève ? Est ce qu’on peut savoir en. Les précédentes versions ou édition ont elles montré que ça avait un impact ? En tout cas, les manifestations, oui.

00:22:11:24 – 00:22:37:10
Inconnu
Il y a beaucoup, beaucoup de monde en général qui s’y présentent. Surtout que tu vraiment une grosse coordination entre tous les mouvements féministes. Donc il y a, il y a quand même beaucoup de monde concernés qui vont. Donc c’est un super plan. Pécho quand même, un super plan, pécho ces mecs productifs mais contre productif. On ne dit plus en termes ah oui ben non, on ne peut pas défendre droits des femmes et après avoir un propos aussi sexiste en fait.

00:22:37:13 – 00:22:55:14
Inconnu
Mais non, mais c’est l’énergie, c’est l’amour. Quand tu pécho ça oui certes tu vas pas pour pécho, c’est pas le but. Bien sûr qu’il y a plein de couples qui sont formés en souffre. C’est un peu comme aller dans une soirée gay. Si tu tombes sur la meuf, tu sais que ça va bien se passer comme avant. Merci donc.

00:22:56:04 – 00:23:20:15
Inconnu
Digression que je ne me permettrais plus dans cette émission. D’accord, c’est quand même le retour du réalisme en ce moment. Oui, c’est vrai que ça on en parle beaucoup dans les milieux militants. C’est qu’il y a un gros retour du masculinisme, un peu toxique, contrebalançant, qui contrebalance l’ouverture du dialogue et la place que prend le dialogue féministe. Est ce que ce n’est pas un dernier sursaut de verticalité ?

00:23:20:18 – 00:23:42:02
Inconnu
Si je pense qu’on peut parler de ça, c’est que les derniers soubresauts de la bête, si tu veux si tu veux faire le parallèle. Et effectivement, on voit de plus en plus de discours assez violent se propageaient sur les réseaux sociaux, notamment chez les très jeunes qui se font facilement brainwash par tout ce qui va être les Zemmour et compagnie.

00:23:42:20 – 00:24:02:10
Inconnu
Il y a beaucoup de je ne citerai pas les noms parce que je n’ai pas envie de leur donner de la visibilité, mais tous les courants un peu nationaliste en ce moment, et même des courants féministes que je ne citerai pas non plus pour ne pas leur donner de visibilité. Mais à qui reprennent les discours masculinistes sous couvert de féministes et qui utilisent le féminisme, malheureusement à des fins transphobes, racistes et oppressives.

00:24:02:10 – 00:24:34:18
Inconnu
Et ça, ça, il faut faire attention à ce genre de discours. Comment toi tu es, même si on développera plus avant ton portrait, plus tard ? Et comment toi tu t’es retrouvé à t’engager pour les femmes ? Alors mon engagement y vient en parcours assez personnel et j’ai envie de dire intime ou j’ai réalisé sur une longue durée de réflexion pas mal de choses qui m’était arrivé, qui sont arrivées aux femmes de mon entourage que je connais également.

00:24:34:18 – 00:25:07:06
Inconnu
Je suis assez investie, investie. J’ai pas mal d’amis dans la communauté LGBT et queer et au fil de mes rencontres, je me suis rendu compte vraiment d’un problème profond et gangréné et j’ai voulu ça. J’ai voulu m’investir dans cette lutte que je trouve primordiale et extrêmement importante aujourd’hui, et notamment parce que j’ai. J’ai beaucoup apprécié des courants que j’ai rencontrés qui étaient plus l’intersectionnalité, donc qui luttent à l’intersection de plusieurs oppressions, non pas juste le droit des femmes, mais aussi des minorités de genre.

00:25:07:16 – 00:25:30:24
Inconnu
Racisme, islamophobie, antisémitisme. Et je trouve que c’est important et fédérateur de rassembler un peu toutes les luttes et de se battre les uns pour les autres, et pas que pour sa pomme également. Et est ce que toute cette histoire d’égalité dont on rebondissait sur l’actualité guerrière avec le retour de la verticalité, est ce que finalement le fait d’être dans le consentement fait qu’on n’est plus capable de se battre ?

00:25:31:14 – 00:25:51:10
Inconnu
Alors ça, je pense que c’est une idée reçue sur le féminisme. On attend des féministes qu’elles soient vraiment aujourd’hui plus dans l’écoute à expliquer leurs idées. On oublie que les suffragettes posaient des bombes. En fait, il y a une violence qui existe dans l’histoire des luttes féministes et elle est importante parce qu’au bout d’un moment, parler c’est joli. Et moi, je suis.

00:25:51:12 – 00:26:12:08
Inconnu
Je prône le parler d’ailleurs, je fais la chronique pour expliquer gentiment pour les noobs et nous verrons. Mais il y a un moment donné, il faut aussi prendre le cheval parlé par les reines et par les couilles par les couilles. Exactement et des fois. Malheureusement, il nécessite un peu de violence pour se faire entendre, que ce soit dans le discours ou dans l’action.

00:26:13:06 – 00:26:34:10
Inconnu
Donc c’est pas vrai que d’être dans le consentement empêche de se battre. Oui, ce n’est pas vrai parce qu’à un moment, il ne faut pas trop jouer avec vos vulves quoi. Oui mais là on est pas dans la même dialectique Là, on parle de quelques pas de côté. C’est un pas de côté, le petit pas de côté, le tien est le sien.

00:26:35:11 – 00:27:02:03
Inconnu
Et toi, comment tu te bats tous les jours ? Du coup, alors moi, il faut savoir que j’ai fait un burn out l’année dernière parce que j’étais vraiment très très investie dans les mouvances et les combats au quotidien. Et toute cette négativité m’a beaucoup perturbé et beaucoup affectée. Du coup, je suis beaucoup moins investie concrètement depuis octobre novembre tout en continuant à m’informer, à faire des petits gestes et là à donner à des associations ont participé.

00:27:02:23 – 00:27:24:23
Inconnu
Mais je suis moins sur le devant de la scène, mais l’année dernière, je me suis vraiment beaucoup investie. Je faisais partie du collectif Collage féministe de Paris. Donc si vous connaissez pas assez les petites affiches affiches partout sur les murs, qui, avec des slogans un peu choc, qui dénoncent justement les inégalités, ce qui se passe. Est ce que c’est ce qui post qui m’attire dans les rues quand une femme a été tuée ?

00:27:24:24 – 00:27:53:00
Inconnu
Alors à l’origine ? Oui, il faut savoir que maintenant les collectifs ont un peu évolué car la forme, la personne qui a mis au goût du jour les collages, c’est une personne qui a des propos transphobes et abolitionnistes. Du coup, le mouvement s’est scindé en deux et est aujourd’hui le mouvement écologiste de Paris. C’est la branche institutionnelle de ce happening, on va dire oui.

00:27:53:18 – 00:28:13:22
Inconnu
Du coup, on colle notamment les contre féminicide, mais également sur d’autres sujets un peu plus généraux, notamment contre la transphobie et contre le racisme, et toutes sortes d’autres oppressions que peuvent subir les femmes une minorité de gens à l’intersection de leur oppression. Nous voilà. Et sinon, après ? Je fais partie de l’équipe qui gérait et qui gère encore le compteur.

00:28:14:00 – 00:28:39:09
Inconnu
Mais moi, je suis en backup plus au men Willy qui a été un mouvement lancé l’été dernier et qui dénonçait toutes les micro violences et grosses violences sexistes et sexuelles. Donc c’était un appel aux témoignages. On a reçu des centaines et centaines de témoignages de personnes excisées qui qui racontaient tout ce qu’elles avaient vécu le long de leur vie et dressent un portrait assez effarant de voir tous ces témoignages, les uns à la suite des autres.

00:28:39:09 – 00:29:11:00
Inconnu
Tu vois des micro et grosses agressions constantes les unes après les autres lister Et ça fait peur. Donc c’est bien de le rappeler parce que finalement, ça peut passer inaperçu, puisqu’on n’est pas forcément obligé de tout regarder, tout voir. En revanche, quand on est dans la rue, on a moins le choix. C’est ça exactement. Un peu comme si belle publicité qui nous rappelle que l’agroalimentaire existe et nous allons ensemble tenter de leur redonner à tous une bonne dose de confiance et donc de politique radio libre.

00:29:11:20 – 00:29:37:09
Inconnu
Radio Radio du Nouveau Monde. Irina, tu restes avec nous, on se retrouvera vers 11 h 15, autant dire trois quarts d’heure pour ton portrait et un tout petit peu plus tard pour ta chronique. Même si on avait décidé de trouver un autre mot que chronique. Mais finalement, le mot chronique est un fragment. C’est précisément, ce sont des fragments. Essayons de ne plus dire chronique, mais peut être que l’auditeur non éclairé, non bloqué à notre vocabulaire, serait perdu.

00:29:37:09 – 00:29:59:05
Inconnu
Donc vous apprenez avec nous nos termes. Merci d’être là. Cinéma. Merci si elle reste avec nous. On peut remercier aussi le latex qui est à la réalisation. On ne l’a pas précisé, on remercie d’être là. Et Capucine, qui est notre stagiaire, qui est en train de nous rapporter des radiateurs puisque nous sommes dans un pays, on ne sait jamais sous le soleil des tropiques toutefois, et que nous avons froid.

00:29:59:08 – 00:30:19:14
Inconnu
J’ai demandé On est exactement Xavier, mais on est exactement ou tu veux. Camille La radio à l’émission Sous le soleil des tropiques, discothèque Mexicana pour se réveiller chez toi en dansant comme si toi aussi tu étais comme nous sous le soleil des tropiques.

00:30:52:14 – 00:32:19:05
Inconnu
Et une poubelle installée place Tiananmen. 1950 elle la discothèque, quinze jrs, mais aussi comme une veillée ou elle en un même lieu. Et par conséquent, il y a eu une artiste avec un reggae qui avait la tête il y a neuf et merveilleux en quinze langues. Tout ça dans le secteur et aussi au niveau des soins médicaux et même non.

00:32:19:12 – 00:36:40:02
Inconnu
Et concernant notre micro sanitaire, lunettes et jumelles, disais je, qui la manie encore sans la nommer à sa façon, pendant laquelle elle se relèverait en 2000, de la cinéaste à Depuis 40 ans, la contribution des géants économiques, le budget des Etats n’a cessé de reculer en s’appuyant sur les fameux paradis fiscaux. Bermudes, Bahamas, îles Caïmans, mais aussi les Emirats arabes unis, dont le taux d’imposition est tout simplement de 0 %, qui reste conséquent elle s’élève à 35 Radio Verve, salut radio livrée à Joubert, les radios de Nouveau Monde, les spectateurs Arts du spectacle, savent faire du bien Bref, ça n’apporte rien.

00:36:40:14 – 00:40:33:05
Inconnu
Mais ça dans le même style que le film que vous vous personne de moins que vous étonné de voir que le film, même et votre émission inquiète. C’est mardi de 10 h à 13 h. Mais en direct, tout va bien se passer comme c’est Radio Belge ! L’émission qui vous propose également de laisser des dédicaces en message privé sur Instagram. Contactez nous et vous aurez l’opportunité de nous laisser une bulle audio accompagnée du morceau que vous aurez choisi.

00:40:33:14 – 00:40:52:04
Inconnu
Et vous pourrez faire votre dédicace à votre être aimé, qu’il soit loin, proche Il nous écoutera comme vous qui nous écouter et nous vous remercions. Que situe Camille ? Bien. Je prépare un smoothies à smoothie à Radio Bell. On est sous le soleil des tropiques. On est sous le soleil des tropiques. On veut du fruit. Alors, que nous propose tu comme recettes de smoothies aujourd’hui ?

00:40:52:04 – 00:41:10:22
Inconnu
Camille. Ce matin, on va partir. C’est quelque chose d’assez classique avec de la banane, du yaourt de coco, de la taille, des myrtilles et des fraises. Alors il faut savoir que Lasagne est un super aliment venu du Brésil. Ou exactement, il est plein de protéines. Il plante quoi alors ? La saillie, c’est plein de protéines. En effet, il y a plein de vitamines.

00:41:11:10 – 00:41:25:20
Inconnu
On a de la banane, de la pomme également, du cassis et du sucre de canne. Il faut faire attention car c’est un produit très riche. Si vous mangez trop, vous risquez de grossir. C’est un peu comme le gingembre si ça te booste énormément. On ne faut pas trop mélanger les super food. Généralement, on en prend une par jour et ça suffit largement.

00:41:26:11 – 00:42:00:07
Inconnu
Vous êtes prêt pourquoi ? Pour ça, vous ? Par la bruitage à la bouche et tout à l’heure, nous nous rendrons chez Bertrand dans la catégorie en direct des lieux qu’on aime bien. Nous irons chez Bertrand à la bicyclette. Ces rues de Chaumont, c’est un super restaurant et nous présentera son plat du jour. Egalement à l’affiche de cette émission, Joséphine Dominguez qui viendra nous parler du point J, nous parler d’elle, de son engagement, de son rapport et de son goût de l’aventure.

00:42:00:08 – 00:42:26:11
Inconnu
C’est radio belge donc une émission qui vous propose de considérer que nous sommes dans un nouveau monde, un nouveau monde qui fait fi de toute cette verticalité. En gros, cet état d’esprit, cet état d’esprit que nous avons, nous déjà et nous considérons que nous sommes dans l’après. N’est il pas n’y rien a finalement considérer ? Ce monde ancien sait le faire, continuer à exister, même s’il faut montrer, incarner sa résistance et son engagement envers ce nouveau monde.

00:42:26:11 – 00:42:54:21
Inconnu
Mais nous sommes. Merci. Ne sommes nous pas déjà dans ce nouveau monde ? Non, mais. Mais c’est bien. C’est bien de vouloir déjà y être parce que c’est la meilleure manière de manifester. C’est à dire, n’est ce pas ? C’est de se comporter comme si on y était déjà. C’est ça, et c’est donc notre parti pris dans cette émission. Vous emportez avec nous sur dans notre arche à la capacité infinie une arche qui ne propose pas de casting à l’entrée.

00:42:54:21 – 00:43:16:22
Inconnu
Tous ceux qui ont décidé comme nous de vivre ce nouveau monde sont invités à nous rejoindre. C’est merveilleux. Ca va faire dans ces émissions également. C’est établir les préceptes de ce nouveau monde et les explorer avec vous en direct avec nos invités et nos chroniqueurs pour une série d’émissions. Alors ses chroniqueurs ou Moment Arthur. Le mot est en train de vriller dans notre lexique.

00:43:16:22 – 00:43:34:22
Inconnu
C’est donc un moment Arthur, celui qui fait du moment ou un fera commentateur, celui qui fait du fragment et non plus un chroniqueur J’espère que c’est la dernière fois que j’aurai cette précision à faire, puisque c’est finalement assez pénible. Un commentateur, un fragment qui était déjà là pour Suicide FM C’est Cyclo Vortex. Personne ne l’a jamais vraiment vu.

00:43:35:04 – 00:43:54:15
Inconnu
Il a pris contact avec nous pour nous proposer ces moments cyclo vortex qu’on comprend en fonction des nombreux délits puisqu’on est capable d’intégrer ou pas en terme agitateur. C’est un agitateur, c’est éphémère, c’est Cyclo Vortex, alors il me dit qu’il a été affaibli en ce moment. Il est fatigué, il a mal au dos. Mais il n’a quand même tenu à nous envoyer un sonore.

00:43:54:15 – 00:44:50:07
Inconnu
Ses cyclo vortex à nos côtés pour une élévation dans ce nouveau monde qu’est le monde nouveau de radio belge, c’est quoi ? C’est pourtant simple, tout est hyper complexe sur le Salutations à toi qui que tu sois. Bienvenue aux côtés de Cyclo Vortex pour de nouvelles aventures beaucoup plus calmes et apaisantes que celle que nous avions connue auparavant. En effet, ayant choisi les terres tropicales, il y a bien des choses que j’ai envie de partager avec toi qui sera peut être jaloux Loin de moi cette idée car c’est du partage que je veux te faire part en partage.

00:44:50:18 – 00:45:27:19
Inconnu
Très simple en réalité, celui que nous racontent tous ces nuées de toutes ces méditant et ces personnes ancrées comme ils disent dans le présent. Voilà quand la voûte céleste immense s’ouvre sous tes yeux, que ton corps se sent bien dans la chaleur de cette planète Alors bien des choses sont relativisées. Et surtout, ce qui semblait si urgent, si crucial nous paraît peut être très contextuel, très relatif à une culture, à une vie particulière.

00:45:29:01 – 00:45:51:10
Inconnu
En se connectant avec la nature, indéniablement, il y a quelque chose qui se passe, une sorte de résonance en écho de son corps à corps, de ses cellules, de toutes ces petites choses qui sont en nous, ces organes qui échangent et vibrent dans ce contexte en se demandant Tiens, tiens, il y a un truc sympa, là, je me sens bien relax.

00:45:51:16 – 00:46:29:07
Inconnu
La respiration en se fait plus profonde, plus alerte. Et les saveurs, les odeurs nous viennent nombreuses pour réveiller les souvenirs, pour mémoriser l’instant présent et en faire peut être un souvenir. Bref, j’avoue que ces vacances car sont nées des vacances. On est en recul bien volontiers. Trouvez bien, j’ai envie de te les offrir en te disant qu’il y a un soin absolu, une source d’émerveillement sur laquelle je ne peux pas revenir sans la souligner.

00:46:30:06 – 00:47:01:01
Inconnu
Qu’est ce qui correspond à la beauté ? Tout simplement à la beauté du monde, à cette sorte d’harmonie que n’importe quelle plante nous offre. À voir quand c’est dans sa symétrie parfaite que notre ciel, la terre réunit à l’horizon et sous toutes ses formes majestueuses les astres nous enseigne une beauté fondamentale que l’on retrouve dans un œil en regardant l’œil profond de notre voisin et les fractales qui s’y dessinent.

00:47:01:18 – 00:47:27:09
Inconnu
Et cette beauté, elle est à portée de chaque instant, de chaque moment. Et franchement, je me connecte tous les jours à la beauté, quelles que soient les circonstances, et en particulier là ou nous sommes béatement actuellement Mais je crois que, à un art de vivre fondamental consiste à repérer l’harmonie des formes autour de soi, la majesté de ce qui est si bien organisé.

00:47:27:10 – 00:47:52:21
Inconnu
Les anciens auraient dit avec le nombre d’or Eh bien moi je me réveille avec cela et je réveille en moi toutes ces échelles, des plus microscopiques aux plus larges de l’univers qui m’investis. Et c’est comme ça que le vortex fait que je suis en train de te livrer un secret absolu, celui par lequel on voyage en utilisant les portes de merveilles qui sont autour de nous.

00:47:52:21 – 00:49:05:06
Inconnu
Et à chaque instant, Alors, dans les tropiques, c’est facile de les regarder et de les observer. Ils sont un peu partout, mais je suis sûr que dans ton quotidien, en regardant bien, tu les trouveras toi aussi. Alors bonne quête et bon voyage à travers elle. À bientôt les tropiques, c’est tous les mardis de 10 h à 13 h, doit bien se passer une fois par mois, et obtenir la feuille Tant pis si tu peux sans rien les mains.

00:49:05:21 – 00:51:29:14
Inconnu
Clairement la finale qui m’a malgré cela un bien plus de 250 Et bien avant même un heure 49, un indice du message atteint Matin Première dans le style du voilà aussi en Afrique du Sud. Parmi 1008 sein de la taille du même type tu est complice même et vice versa vers les mers. Merci les complices de ceux qui craignent n’est pas encore mort.

00:51:30:07 – 00:51:57:00
Inconnu
Ni la gloire ni la liberté de l’Ukraine ne sont mortes. La chance nous sourira encore. Jeune frère, nos ennemis périront comme la rosée au soleil Et nous aussi, frères, allons gouverner dans notre pays pour notre liberté. Nous donnerons nos âmes et nos corps et prouveront frère que nous sommes de la lignée des cosaques. Pour notre liberté, nous donnerons nos âmes et nos corps et prouveront frère que nous sommes de la lignée des cosaques.

00:51:58:22 – 00:57:04:11
Inconnu
Français. Mais il faut que vous soyez sûrs que les choses vont s’améliorer. Les radios libres, les radios bel et bien les radios du Nouveau Monde Radio Beur, Radio pour assurer l’avenir du en fleur, même si Flash et Mercure se sont mises à se battre comme ça, du cœur et de la force qui font du mieux à Sao Paulo, qui trahit la force des choses ou que la gauche peut va sans peine qui du les yeux très fort du pays du père du Radio Bell, la radio du Nouveau Monde.

00:57:05:16 – 00:57:32:13
Inconnu
Et soudain, chez toi, tu t’es endormi, tu t’es endormi et tu vas bien comme sous un palmier ou sous un immeuble ou il fait chaud et humide. À l’autre bout du monde, vous le pouvez. C’est possible. Faire des dédicaces. Dans cette émission, nous vous le rappelons. Un message en message privé dit MP sur Instagram et vous pourrez faire votre dédicace.

00:57:32:13 – 00:57:53:03
Inconnu
Nous en avons déjà reçu quelques unes. Merci de votre participation, vous qui nous écoutez, je vous rappelle, nous sommes ensemble jusqu’à 13 h. Eh bien, nous allons choisir et diffuser ceci plus tard. C’est la journée internationale du droit des femmes. Aujourd’hui, Camille, il y a beaucoup de choses à faire à Paris. Si vous aussi vous avez décidé de vous engager et que cette idée vient de vous traversé l’esprit.

00:57:53:11 – 00:58:08:11
Inconnu
Maintenant que c’est ça et donc aujourd’hui non seulement une chose à faire, mais toute la semaine également, il y aura des manifestations culturelles à Paris et dans le reste de la France et partout dans le monde, qu’on est un peu dans un temps révolté, on va dire, et pas seulement pour la journée de la femme, mais en général avec la guerre qu’il y a.

00:58:09:00 – 00:58:33:14
Inconnu
Du coup, il s’agit de se lever, se réveiller et de manifester. Donc aujourd’hui, l’évènement le plus important, ce sera bien sûr la grève féministe qui est organisée par le collectif Déferlante féministe. Vous pouvez partir à partir de la gare du Nord à 13 h et ensuite je rappelle. Le parcours ira à la grève qui se mobilise jusqu’à République, Père-Lachaise, lycée Voltaire et à l’hôpital Tenon.

00:58:34:07 – 00:58:54:08
Inconnu
Ensuite, si vous voulez, le consulat organise un workshop pour réaliser des pancartes pour cette manifestation Le Consulat, CE quatorze avenue Parmentier et vous pourrez donc venir rejoindre le collectif Grève le collectif Féminismes en forme ? Ouais, pour mon micro, on a vraiment un problème.

00:58:56:10 – 00:59:27:05
Inconnu
Le collectif Féminisme en forme pour organiser un workshop à partir de 10 h. Donc ça, c’est au consulat. Je rappelle ce quatorze, avenue Parmentier. Ensuite, si vous voulez continuer à toute la semaine, le dimanche 13 mars, il y aura une manifestation tout en moto avec plus de 10 000 conductrices dans toute la France. Si 10 000 conductrices en moto qui vont faire des tours pour récolter des des vêtements et des fonds reversés à différentes associations Tribu féminin, Via Féminin, Fama et sa vraie femme, il s’agit de lutter contre.

00:59:27:17 – 00:59:45:18
Inconnu
Pour l’égalité hommes femmes. Pour les salaires. Lutter contre la violence. Contre la précarité, les injustices et les inégalités sociales. Il y aurait également une course pour l’égalité le 12 mars au parc de la Villette. Il s’agit de plusieurs femmes qui courent pour collecter des fonds. Toute la semaine, ça fait pas mal de choses ça pour eux. Pour s’organiser et s’engager.

00:59:45:18 – 01:00:06:23
Inconnu
Et chez vous ? Et si vous pouvez prendre part à la discussion, n’hésitez pas à lancer des discussions sur le sujet. N’est ce pas un Iryna ? Le meilleur moyen de parasiter et de faire changer les esprits, de casser l’ambiance en soirée ? Tu me dire oui est ce qu’un phénomène aussi ? Ou finalement les hommes se rétractent face à ce féminisme ?

01:00:07:12 – 01:00:29:20
Inconnu
Il y a un schisme, même un clash qui se fait entre deux types d’hommes qui qui acceptent et qui continuent à aller de l’avant. Et ceux qui finalement en ont marre. En fait, le truc, c’est que les hommes voient ça comme comme une attaque personnelle. Souvent, je trouve alors que bon, au final, on essaie juste de se mettre à niveau Mais oui, il y en a qui avancent avec nous.

01:00:29:20 – 01:00:54:17
Inconnu
Eh bien heureusement, il y en a. Et comme comme qui dirait il y en a des biens. Et tu parles de majorité, toi qui marche bien ou dans le bon sens, il y a bien. Je remarque beaucoup de casseroles personnellement, mais bon, je. Dans mon entourage, proche, je vois beaucoup d’hommes faire des efforts et essayer d’aller dans le bon sens, même s’il y a beaucoup de petits détails à affiner, n’est ce pas ?

01:00:56:02 – 01:01:17:10
Inconnu
Et me voilà fin. Moi, je reçois quand même une écoute. Après, c’est vrai que je navigue dans un milieu qui est probablement très privilégié sur ces questions. Parce que dans notre petite bulle de bobos, parisienne. Douze ok, ok, c’est ça. Donc faut bien se faire. Il faut bien réaliser que c’est peut être pas forcément toujours pareil et pas on n’a pas tous cette chance là.

01:01:17:10 – 01:01:47:12
Inconnu
D’avoir des personnes à l’écoute et au fait des revendications est peut être plus à même d’écouter chez vous. N’hésitez pas à réfléchir sur le sujet. Vous pouvez aussi nous laisser dès le début l’audio. Si vous voulez intervenir, commentez en direct. Je vous rappelle que vous écoutez surtout va bien se passer comme n’hésitez pas à diffuser cette adresse à vos amis, à vos proches également à venir dans cette émission, nous aurons un nous ferons un tour avec Capucine à la bicyclette.

01:01:47:12 – 01:02:15:05
Inconnu
Qu’est ce restaurant rue de Chaumont, dans le 10ᵉ, à côté de Jaurès ? C’est la table de 12 h Menu du jour, plat du jour et compagnie. C’est comme ça que j’ai labellisé cette chronique hier soir, en préparant à la hâte le générique de ce moment. Ce sera aux alentours de 12 h, ou presque. Et Joséphine nous rejoindra également pour nous parler d’elle et nous donner une idée de ce qu’on peut faire aussi.

01:02:15:06 – 01:02:38:05
Inconnu
C’est un job perdu. Quant à la mission de Joséphine, cette fois, elle se focalise aussi sur la culture. Elle focalise sur la culture, toujours avec une perspective genrée. Enfin, sur la question du genre. Et elle nous parlera de le discours des catégoriser. Qu’est ce que ça veut bien pouvoir dire ça ? Il faudra attendre pour comprendre, pour savoir. Suspense, suspense, donc.

01:02:38:06 – 01:02:58:00
Inconnu
Et nous parlerons avec Gustavo. Il sera en direct de Sao Paulo, comme nous l’avons fait pour susciter le film. Nous faisons un tour du monde chaque mardi. Nous appelons une destination lointaine ou pas, peut être en Europe, qui n’est pas très lointain, pour nous parler du thème du jour, en l’occurrence l’égalité homme femme et de la situation dans son pays pour le retour à la normale.

01:02:59:00 – 01:03:21:17
Inconnu
Avec cette fin du virus dont on ne parle plus trop finalement exactement on vient de Twitter qui est un événement assis à la mairie du 16ᵉ. Ça s’appelle. C’est un collectif qui s’appelle D-Day et c’est un parcours constitué de quatre ateliers sur des thématiques pour pour oser parler, s’exprimer. Premier atelier, c’est aussi avoir confiance en soi. Le deuxième, oser se raconter, oser prendre la parole et oser son énergie créative.

01:03:21:22 – 01:03:44:13
Inconnu
Ces ateliers, qui ont lieu toute la journée dans la mairie du 16ᵉ par le collectif Dead Woman. Toutes ces informations seront reproduites, découpées, transcrites sur notre site. Si vous venez de nous rejoindre, sachez que vous pourrez tout réécouter par la suite dans un format qu’on pourrait intituler de podcasts. Comme il le fait bon de l’intitulé en ce moment ou tout simplement Ripley.

01:03:44:22 – 01:04:18:23
Inconnu
Merci d’être avec nous, c’est tout va bien se passer comme c’est Radio Bern cette année, c’est toi qui a choisi ce morceau Nirvana ? Oui, c’est moi parce que j’ai vraiment un gros trip en ce moment. Excellent domaine au Centre Bell à Genève, la donne à voir tous les ans à la et 2 h 23 jusqu’à la fin de la semaine.

01:04:20:21 – 01:05:38:01
Inconnu
Je ne vais pas laisser le ballon à la personne malade. La la, la la la la la la la la la la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la la Sans oublier le mariage. Oui, il tient la magie avec le magicien optimiste ou un. Mais nous sommes une équipe qui s’arrête là. Hier soir, quand un homme se challenger un intergénérations au sur quelqu’un, explique une interview accordée au journal Le Matin Toujours rien n’échappe à la touche à la fin de sa retraite célébrée par les cinémas Alain Madelin, Alain Lambert.

01:05:38:01 – 01:07:05:05
Inconnu
Ce week end, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la la, la, la, la, la chamade, la salle, du 160 du malade et son amoureux du à la fin de la salle le 22 juin à la Rivera. Les cinémas à moi un opéra. Ce week end dans la salle de la La la semaine à la salle Jamal, à la salle La.

01:07:07:02 – 01:07:31:05
Inconnu
Alors ça, c’est un morceau qu’on a choisi ? Oui, j’assume. Et tu écoutes Sagan tout le temps dans le métro, dans la rue, dans la baignoire ? Ah ouais, ton je cuisine, c’est la musique aventurière, c’est ma musique aventurière. Que des découvertes. C’est joyeux, en tout cas totalement joyeux. Et nous allons ensemble tenter de leur redonner à tous une bonne dose de confiance et d’ondes positives.

01:07:31:06 – 01:08:00:01
Inconnu
Radios libres, radio, radio du Nouveau Monde. Et puisque vous ne le demandez en masse, c’était Around the world à la lalala et Capucine nous a rejoints. Capucine et notre stagiaire. Elle vient d’une école bien connue du milieu de la communication que s’appelle l’Ifop. Un acronyme qui a été beaucoup détourné et nous ne le détourneront pas. Ici, chacun son détournement, ça va.

01:08:00:01 – 01:08:29:09
Inconnu
Capucine ça va super. C’est ma première deuxième expérience radio avec nous. Merci de passer du temps avec nous et de nous aider beaucoup. Et on a donné des missions pour cette émission. Deux missions. La première, c’est la maxime de Capucine. Donc c’est quoi le but exactement ? Alors la maxime de Capucine, c’est essayer de trouver des phrases inspirantes qui donne confiance en nous donc qu’on peut trouver sur Instagram par exemple.

01:08:29:22 – 01:09:00:06
Inconnu
Oui, voilà des comptes qui redonnent le moral de manière assez générale parce que la maxime, c’est quelque chose d’assez général. Finalement, c’est comme ça qu’on l’a défini et un deuxième exercice que l’on a confié, qui est une sorte d’introspection, c’est ça une introspection. C’est un format assez court, ou je me livre en texte et en bouche un texte que tu écris dans les erreurs, car tu as la chance de prendre beaucoup les transports en commun puisque tu habites loin.

01:09:00:14 – 01:09:20:18
Inconnu
Oui, tu vas vite à Tours et c’est gentil de venir chaque matin 2 h et demie de trajet le matin, 2 h et demie de trajet le soir Autant dire 5 h de bonheur pour écrire. C’est dommage que cette introspection soit faite en format court. Est ce que tu es prête très cher c’est le moment, alors c’est l’angoisse. On en a parlé à tes parents.

01:09:20:18 – 01:09:49:24
Inconnu
Étaient couverts par mon sans faute. Bravo ! Bravo Xavier ! Son père s’appelle Xavier. On t’embrasse la maxime, c’est peut être celle d’aujourd’hui, c’est la joie. Et dans tout ce qui nous entoure, il suffit de savoir l’extraire. C’est une phrase de Confucius. Voilà qu’on va répéter s’il te plaît. La joie est dans tout ce qui nous entoure. Il suffit de savoir l’extraire.

01:09:50:00 – 01:10:11:08
Inconnu
Bravo Alors on va le reprendre parce que ça, c’est des vraies phrases. Ça, c’est des phrases qui sauvent le texte qui est avec nous. Première gaffe parce que tout le monde parle. En fait, on est plusieurs à parler. C’est l’attaque c’est la réalisation. Merci au passage. Le plus jeune réalisateur de France, c’est bon de le rappeler. Comme c’est une grande chance pour nous, même si aujourd’hui, il pourrait plutôt être dans la catégorie des plus vieux réalisateurs de France.

01:10:11:08 – 01:10:29:01
Inconnu
Mais le temps passe et c’est ça qui est bon. On rappelle cette phrase ensemble, on va dire lentement la joie, la joie dans tout ce qui nous entoure. Il suffit de l’extraire par voie et dans tout ce qui nous entoure, il suffit de l’extraire. C’est magique. Le mec se réveille et il écrit ça quoi ? Confucius ? On m’avait dit quand j’étais en philo Statista, on me disait quelque chose.

01:10:29:01 – 01:10:53:15
Inconnu
Tu ne sais pas de qui ça vient du jour Confucius et ça passe. Trucs et astuces Confucius pour les traders ou tu veux briller 3000 fois C’est mardi de 10 h à 13 h, même en direct. Tout va bien se passer, comme dirait J’allais remettre ton morceau Irina et ça, ça aurait été peut être dramatique, un peu trop dur, un peu dramatique pour nos amis.

01:10:54:05 – 01:11:17:01
Inconnu
Beaucoup de choses à venir dans cette émission. C’est la première c’est provisoire. C’est un work in progress. Vous chez vous, qui nous suivez ? Merci de nous accompagner dans cette nouvelle version de la matinale. Le tout va bien se passer comme tout, j’aime bien celui là s’appelle Non gagner. Signé Alejandro Molinari. Dit l’avoir. Ça, c’est pour les squatte le matin.

01:11:17:01 – 01:11:34:03
Inconnu
Quand t’es chez toi, tu vois qu’il fait beau, tu te dis Wow, c’est bientôt le semeur Buddy. Et là, tu te sens dans les sweat. C’est quoi ? Il faut commencer progressivement avec trois. Le premier jour, tu as 4 à 5 six tags chaque jour en rajoutant je veux faire un break une fois par semaine pour reposer des cuisses hyper efficaces.

01:11:34:21 – 01:14:03:13
Inconnu
Et comme ça, tu as l’air vieux quand tu es sur dance, alors tu peux plier les genoux. C’est ce qui fait vraiment la différence. Tout va bien se passer. Les gars du VTT, des PTT, des mamans de patates. En cas de la grandi des Mutuelles du Mans et des Diamacoune Ma vie à Malherbe est des PTT. C’était difficile à ne pas mettre en garde le monde de la route du du du Il y a l’espoir donné par le président de la République et le préfet.

01:14:03:15 – 01:14:52:18
Inconnu
Le député de la base n’a plus la taille, la balle et la balle nationale. La valse, ça va de l’avant et la balle comme un gant Nous avons travaillé le Mali sous la bannière du Mali. Aujourd’hui, avec 1 million pour lutter Pour moi, le courage, c’est de se relever après une difficulté sans vouloir fuir. Je pense qu’il nous en faudra beaucoup dans le futur.

01:15:24:24 – 01:16:12:11
Inconnu
Il n’était pas présent au gala Il a voulu agrandir l’AME des Yanomami. Diamacoune en affirmant clairement qu’il était des avocats Il a voulu agrandir le Diamacoune mais il faut que vous soyez sûrs que les choses vont s’améliorer. Radio Libre, radio belge, radio, BBC, radio du Nouveau Monde. Retrouvez nos éditos, nos chroniques, notre musique, nos invités et notre belle énergie radio.

01:16:13:08 – 01:16:38:12
Inconnu
Tous les mardis, de 10 h à 13 h, l’émission Sous le soleil des tropiques, la matinale roborative en direct sur tout, va bien se passer pendant cette radio belge. Les radios de Nouveau Monde et c’est le moment de tester nos questions. Camille Parce qu’on a préparé une liste de questions que je croyais bien plus nombreuses. Nous sommes toute une équipe à préparer les choses.

01:16:38:12 – 01:17:01:22
Inconnu
Tout va très vite. Je vous l’ai déjà distinct Work in progress et nous allons les essayer sur nous mêmes. Camille Qu’en penses tu ? C’est peut être une bonne occasion de tester ça avant que nos invités les découvrent. C’est une très très bonne occasion avec une a été prête à répondre. Mais non, ce n’est pas encore ton tour d’ici un quart d’heure, ni rien ne pourra se découvrir devant nous, sur son hamac perché sous le soleil des tropiques, dans le bunker ou il fait chaud maintenant, presque humide presque.

01:17:01:23 – 01:17:20:10
Inconnu
On pourrait même se mettre en maillot, presque. Comment vas tu depuis l’année dernière ? Première question Camille elle bien cette question là. Elle est super cette question. Comme, en plus, on s’est presque parlé. Je veux dire à leur public Merci de nous écouter. Quand on discute, on est pas la radio. Sinon comment vas tu ? Depuis quand ce n’est pas présenté ?

01:17:20:10 – 01:17:38:19
Inconnu
En fin de compte, c’est vrai qu’on est resté à se dévoiler de manière indirecte, mais que tu es carrément mieux même. Comme je l’ai dit dans mon édito, j’ai raté le Prozac antidépresseur que je prenais depuis neuf ans. Et voilà, je ne suis plus partie. Je ne fais plus partie de la catégorie suicidaire ou suicide FM. Mais mes plus positifs, et voilà.

01:17:39:03 – 01:18:05:09
Inconnu
Alors, dans les conseils de Camille que tu as, tu as retenu une leçon puisque tu as pris du Prozac pendant dix ans. Les gens, la durée et la durée d’un cycle, donc la durée normale d’utilisation du projet pour pas que ça soit dangereux, c’est 3 à 3 semaines, pas plus 106 mois. En général, on prescrit pour six mois Voilà. Mais en réalité, en fait, la plupart des médecins vont continuer à le prescrire tant que vous n’allez pas un peu mieux.

01:18:05:16 – 01:18:28:14
Inconnu
Et donc on se retrouve avec toute une génération d’antidépresseurs, de consommateurs, d’antidépresseurs, ferments et addictifs tenus par des gens. Maintenant, on les prend depuis des années. Ils ne s’arrêtent pas c’est dangereux. Il y a un module à retrouver sur notre site. C’est Chloé et toi même, Camille, qui nous explique les dangers de la surconsommation d’antidépresseurs L’heure est à l’antidépresseur ? Non, non, non.

01:18:28:20 – 01:18:51:03
Inconnu
L’heure est à Radio Belle. Deuxième question Quoique tu pourrais me retourner la question. Camille, comment ça va ? Xavier de plaider en ecoute plutôt pas mal plutôt pas mal. Une chose a changé contrairement à l’an dernier, nous ne sommes pas rémunérés à rester chez nous. Et c’est vrai, c’est une façon de dire que c’est une vraie différence, c’est à dire qu’il faut gagner de l’argent pour retourner au travail, au turbin, comme on dit.

01:18:51:11 – 01:19:07:19
Inconnu
Et ça, c’est vrai que c’est on s’y habituer même. On imagine toujours un nouveau rebond ou on va nous dire Ah mais restez chez vous, on va vous payer. Mais en fait, c’est peut être mieux de se baser sur des cv exactement et de sortir à nouveau et de rencontrer des gens et d’être heureux d’appréhender le monde à tous les jours.

01:19:07:19 – 01:19:33:11
Inconnu
Je n’ai pas été précis quant à mon mood. Oui, ça sert à mieux, ça va mieux. Ça n’est pas bien. La dernière fois, non ? Ah ouais, je l’avais dit, ça se voyait pas ça. Ça, c’est un travail de dissimuler ses émotions lourdes et profondes. Ça arrive bien, c’est vrai. Sans antidépresseurs, et sans antidépresseurs, quoique j’ai mes produits. Il faudra faire une spéciale parce que c’est aussi l’ambition de cette émission.

01:19:33:11 – 01:19:55:08
Inconnu
Contrairement à la précédente, c’est de thématiser et donc un peu comme une série de DVD ou un coffret VHS avec plusieurs thématiques comprenant une série de podcasts. Nous allons décliner ce qui pourrait être les préceptes du Nouveau Monde. Alors le premier précepte du Nouveau Monde étant l’égalité homme femme égalité homme femme, c’est vrai, c’est un précepte et ce sont des questions que nous allons poser à nos invités.

01:19:55:21 – 01:20:17:15
Inconnu
Quels sont les préceptes du Nouveau Monde ? Comment envisagent tu le rebond, la reprise ? Je te pose cette question. Camille Comment je réserve la reprise ? On est en plein dans la reprise. Pour moi, ça se passe bien, ça se passe bien en effet. Assez positif pour moi. La reprise passe par une acceptation acceptation du présent, acceptation de ce qui ne va pas.

01:20:17:15 – 01:20:35:13
Inconnu
Et pour en revenir sans pouvoir toujours parler d’antidépresseur. Mais il y a quelque chose de l’ordre de juste se faire confiance dans ce qu’on fait, ce qu’on ressent et ce qu’on a envie d’appréhender au jour le jour, même si ça peut être parfois assez douloureux. Et je pense que avant même de construire un nouveau monde, il faut d’abord le regarder et l’accepter tel qu’il est.

01:20:35:21 – 01:20:53:24
Inconnu
Même si ça peut être très difficile, surtout par rapport aux nombreuses violences qu’on est en train de voir tous les jours à la télé en ce moment avec la guerre. Mais pour pouvoir aller de l’avant dans l’égalité homme femme, pour moi, il y a une acceptation qui doit être, qui doit être une prise de conscience qui est primordiale. Avant même de devoir faire changer les choses.

01:20:53:24 – 01:21:15:03
Inconnu
En fait, qui pourrait être occasionnée par un par quoi par exemple ? Qu’est ce qui pourrait faire changer une femme ? Comment une femme pourrait soudainement se dire tiens, je ne suis plus l’esclave de l’homme ? Comment l’esclave ? Trucs et astuces t’es chez toi, tu nous écoute, cette femme nous écoute. Mais c’est quoi cette égalité homme femme ? J’en ai jamais entendu parler.

01:21:16:02 – 01:21:48:22
Inconnu
C’est vrai. Et là, en fait, il faudrait lui dire mais c’est juste normal, Gros blanc ? Ça dépend. Enfin, on parle de l’égalité homme femme dans ces études. Ouais, mais nos atouts women and men, equal m’agace. Yes ! Des préceptes pour le nouveau monde hommes ? Les deux ou trois préceptes pour mon monde ont été sur l’égalité homme femme homme femme.

01:21:48:22 – 01:22:12:19
Inconnu
C’est dur. Quand on a rédigé cette question, on s’est dit tiens, c’est dur. Mais pour ce nouveau monde, entretenir le feu intérieur, ça c’est un précepte, mais ça pourrait être un précepte plutôt poétique. Tu arrives dans une île aussi ? Exactement ça serait un peu le Nouveau Monde. Tu as réfléchi à cette question, Capucine, toi, Capucine, toi qui est la plus jeune de cette équipe ?

01:22:13:19 – 01:22:39:07
Inconnu
Elle a 19 ans elle est Capucine, elle nous vient de toi, Capucine. Réfléchis un instant, tu dois trouver au moins un précepte. J’y réfléchis aussi pendant que je vous met la pression. Parce que finalement, c’est pas si simple. Moi, je pensais au consentement ou à mes serveurs dans l’égalité homme femme et non pas forcément le consentement Surveillance, bienveillance, bienveillance, ça serait un précepte, mais un précepte.

01:22:39:07 – 01:23:00:05
Inconnu
C’est un peu comme un Irina tu peux déjà intervenir. On va te poser cette questions plus tard, mais tu peux déjà Je pensais que c’était un tour de table et que tu sais que c’était un tour de table. Puisqu’on essaye les questions, c’est work in progress, d’accord. Eh bien, je le garde précieusement. Pour pour l’interview du coup. Si j’avais une idée a une idée, une idée, une idée.

01:23:01:07 – 01:23:24:21
Inconnu
Je trouve que pour elle, la première chose à rétablir, c’est une forme de bienveillance entre les femmes elles mêmes. Parce que je trouve que bien sûr, on parle d’égalité homme femme, donc homme versus femme ou homme versus femmes. Selon comment on se définit en termes du genre. Mais j’ai souvent remarqué que les femmes, sauf peut être, sont les premières à se dévaloriser, à être en compétition et à pas forcément être bienveillant l’une envers l’autre.

01:23:25:05 – 01:23:44:10
Inconnu
Et je pense que bien sûr, quand il s’agit de l’égalité homme femme, on a une séparation. Mais si les femmes, si on se considère comme femme sans sexe, étaient bien plus bienveillants les uns envers les autres, peut être plus à collaborer, plus pour s’entraider. Et ça marche avec les hommes aussi. C’est déjà ça déjà comme ça, c’est déjà le cas.

01:23:44:10 – 01:24:02:13
Inconnu
OK, mais tu trouves, il n’y a pas de solidarité entre femmes ? Non, je trouve que les femmes sont très, très dures envers les uns, envers les autres, qui sont en compétition tout le temps. Et elles ne sont pas très bienveillantes, surtout à Paris. Je trouve particulièrement ça marque dans la culture française et parisienne. Et bien je suis d’accord avec toi parce que ça, c’est quelque chose qui est déjà beaucoup, dont on parle beaucoup dans les milieux militants.

01:24:02:13 – 01:24:21:17
Inconnu
Et ça s’appelle la misogynie intégrée. Un homme politique, ça existe ? Ouais, ça me fait penser au mot clic. C’est un moment un fragment dans cette émission aussi. Chaque semaine, nous apprenons un mot clé clé et le mot clé clé de la semaine, c’est non. Binarité On va encore plus loin, c’est le billet de dix m du mot clic.

01:24:21:17 – 01:26:09:11
Inconnu
Et réfléchissez vous chez vous aussi ? Quelles pourraient être les préceptes de ce nouveau monde ? Un. Deux. Tu et à l’intérieur de toi et tu te mets à réfléchir Radio Bell. L’émission Sous le soleil des tropiques attire les échanges et les visiteurs Parmi la liste il y a les loups. Ils insistent tous Il est temps de s’élever. Il est temps de comprendre que nous sommes le Nouveau Monde.

01:26:09:24 – 01:26:33:12
Inconnu
Camille, c’est un grand pas qui a été franchi à l’intérieur de toi. Dans ton schéma intime. Ontologiquement, tu as changé et soudain tu t’es dit te regardant dans le miroir. Je suis belle, n’est il pas Camille ? Exact. Ce fut une révolution Je suis belle. Tu m’as appelé et j’étais sous la douche. Et grâce à mon téléphone portable étanche, je t’ai répondu sur un ton chaud et humide.

01:26:34:07 – 01:26:53:01
Inconnu
Je dis Camille, que t’arrive t il ? Et là, tu me dis Je suis belle. Je te cherchait. Camille a beau rôle, je suis belle à vos parents. Camille Bien, Camille. Oui, je suis. Je suis belle.

01:26:56:13 – 01:27:20:00
Inconnu
Je suis belle. J’ai passé mon enfance, mon adolescence et une bonne partie de ma vie de jeune femme à me trouver moche. Ingrate, banale ou jamais assez jolie comparé à ma mère, ma sœur, à mes amies ou à mes actrices préférées que j’admirais tant à l’écran. Petite fille, j’ai perdu le sourire à cinq ans, tout simplement car j’étais la veuve.

01:27:20:09 – 01:27:42:18
Inconnu
Elle a attendu combien de temps prend des antidépresseurs quand, après ta vie, quatorze ans, je sais. Donc je reprends Petite fille, j’ai perdu le sourire à cinq ans. Tout ça, la veuve, elle marchait et d’un coup, boum ! Tout simplement parce que j’étais malheureuse au sein de ma maison. Et je me souviens d’entendre ce commentaire qui revenait souvent dans la bouche des adultes.

01:27:43:01 – 01:28:01:20
Inconnu
Pas celle des enfants. Pourquoi tu serais plus Camille ? C’est pas joli, une petite fille qui sourit pas. Arrête de bouder Camille. Qu’est ce qui va pas ? J’étais trop jeune pour faire le lien entre mon mal être d’enfant et cette perte de sourire. Du coup, j’ai intégré l’idée. OK, peut être que je ne suis pas si jolie. Et je me souviens de cette prise de conscience ultra brutale.

01:28:02:03 – 01:28:18:10
Inconnu
Puis une partie de ma valeur en tant que personne dépendait de mon sourire et de mon physique. Autant vous dire que j’ai vraiment continué à bouder pendant longtemps. Et je me rappelle que mes copains de primaire, Tristan, Yvan et Gaëtan, on leur disait pas ça, on leur disait pas souri. Voyons, un petit garçon doit sourire Non, non, je ne crois pas.

01:28:19:04 – 01:28:41:09
Inconnu
20 ans de maturité plus tard, disons d’antidépresseur. J’ai la maturité de comprendre ce qui se passait dans ma tête. Et moi, je vais vous dire ce qui va, pas ce qui ne va pas. C’est de dire à une petite fille, à une enfant de cinq ans qu’elle doit sourire, être jolie, mignonne, discrète, soignée. Composer ce qui ne va pas, c’est d’associer sitôt ce qu’on est, à ce qu’on A quoi on ressemble, cette enveloppe corporelle qui nous sert de véhicule pour appréhender le monde.

01:28:41:18 – 01:29:07:12
Inconnu
Mais ce n’est pas surtout un si jeune âge, un gage d’humanité, de bonté, de courage, de caractère et d’existence régulière. C’était cet ébranlement de prendre conscience de son soi physique, puis il y a un problème de radio. Non, non, qu’elle soit belle, cet ébranlement de prendre conscience de son poids physique plus violent chez les filles, on le perpétue en fin de compte entre nous, on le subit très jeune et on l’entretient.

01:29:07:20 – 01:29:28:13
Inconnu
Plus tard, pour le transmettre à nos enfants. Et comment on peut rompre la boucle ? Comment faire comprendre aux petites filles que leurs valeurs, leur humanité, avant tout, à leur sincérité, même si cela implique ne pas sourire et ne pas vouloir être poli ou faire semblant parce qu’on est juste pas bien dans une société basée sur le paraître. Mais je suis belle car je suis sincère et j’étais belle quand j’avais cinq ans et que je boudait pour montrer que j’étais triste et malheureuse.

01:29:28:16 – 01:29:45:07
Inconnu
C’était justifié. Je suis belle, tu es belle aussi les belles. En fin de compte, ce qui importe, c’est être sincère. Je crois Et de valoriser cette vertu comme point de départ de la beauté. Alors, si vous voulez sourire, garçons ou filles, allez y, vous serez beaux. Mais si vous voulez bouder, crier, être révoltée, vous serez d’autant plus beaux avec votre intérieur qui sera vrai.

01:29:45:17 – 01:30:49:24
Inconnu
Je suis belle et nous allons ensemble tenter de leur redonner à tous une bonne dose de confiance et donc de politique. Radio libre de radio, radio du Nouveau Monde, retrace treize à de l’opinion basque. Prise de ce que laissent une somme de 40 000 personnes. La seule chose qui compte en est une chose meurtrie par la réponse ce matin.

01:30:50:04 – 01:32:55:14
Inconnu
Cette crise crée un héros, un artiste. 30 trompe c’est quoi une France ne connaisse la suite ? Cette année, nous ne sommes pas un syndicat qui se casse comme principe que nous autres. 50 millions qui meurent en France, une prise de force un mobile tout qui six sept six six quatre six C’est ignorer que c’est métier qui, au sein de l’Union européenne, ou entre une place Facebook et Twitter, en mal de France ?

01:32:56:12 – 01:34:07:05
Inconnu
Charles Flowers a mis en place une astuce de Facebook entre six tasses et motus et au bord de l’eau. Mais doit bien se passer. Facebook Tout va bien se passer. Il est 11 h 36 très précisément. Nous sommes le 8 mars 2022. C’est la journée internationale du droit des femmes à venir. Dans cette émission, dans très peu de temps, nous serons en direct avec Capucine, du restaurant La Bicyclette, qui nous présentera ses très bons plats et son plat du jour, ses plats du jour.

01:34:07:05 – 01:34:27:00
Inconnu
Puisqu’il change tous les jours, c’est notre nouveau moment pour découvrir les plats du jour. Des restos, il fait bon aller à Paris et on va essayer de vous trouver des choses pas trop chers. Bien que Bertrand soit dans un budget, disons moyennement élevé. Mais tous les produits, il vous le dira vous même, sont issus d’un circuit court. La qualité est visible dans l’assiette.

01:34:27:04 – 01:34:51:04
Inconnu
À venir également un coup de fil à Sao Paulo avec Augusto Gustavo qui nous attend pour nous parler de la situation, de la relance du départ au Brésil, de son goût pour l’aventure et de son avis sur l’égalité homme femme de la musique. Radio belle, évidemment, entre utile et aventure et d’autres surprises. Et Joséphine, et notamment. Voilà Joséphine, Irina qui est toujours avec nous.

01:34:51:05 – 01:35:10:14
Inconnu
Si vous venez nous retrouver, ce sont des prénoms qui ne vous disent rien. Sachez que Irina signe un moment, un fragment qui s’appelle l’anime, ce qui rapproche les hommes et les femmes dans un monde horizontal, sans pression, verticale ni même aucune forme de domination, ce qui n’est pas toujours simple à digérer. Ou même à intégrer ou même à incarner.

01:35:10:14 – 01:35:37:10
Inconnu
Et Joséphine est spécialisée dans la culture. Non binaire, non binaire. Un mot qu’il est important de comprendre avant d’aller plus loin. Merci d’être avec nous. C’est le mot clé de la semaine en direct du Nouveau Monde. Le mot clé clé, le mot clé clé, c’est le mot clé de la semaine. Nous, on dit militaire que l’on. Binarité est un terme générique utilisé en sciences sociales et dans le lexique LGBT, plus pour catégoriser les différentes identité de genre non binaires ou gender queer.

01:35:37:10 – 01:36:04:16
Inconnu
Qui ne s’inscrivent pas dans la norme binaire occidentale moderne, c’est à dire que les personnes non binaires ou gender queer ne s’identifient ni strictement hommes ni strictement femmes. Mais entre les deux. Un mélange des deux, aucun des deux. Les personnes non binaires peuvent choisir d’adopter des pronoms personnels différents pour se désigner, changer de prénom, adopter une expression de genre différente de celle de leur genre assigné à la naissance, en plus d’une éventuelle transition sociale.

01:36:04:22 – 01:36:31:19
Inconnu
Certaines choisissent également de réaliser une transition médicale. La non binarité est rarement reconnue officiellement. Quelques pays reconnaissent un genre non binaire dans leur état civil. Les personnes non binaires peuvent choisir d’employer des pronoms neutres ou bien une combinaison de pronoms genrés, ou encore décider de n’employer aucun pronom pour se désigner. Les pronoms utilisés également peuvent varier pour correspondre à l’identité de genre de la personne en fonction de la période.

01:36:32:06 – 01:36:57:04
Inconnu
Leur emploi dépend à la fois de l’adéquation ressentie par la personne entre son identité et le ou les pronoms utilisés, ainsi que de l’environnement dans lequel la personne non binaire évolue. Le drapeau de la fierté non binaire a été créé par Chris Rowan en février 2014 après un appel lancé par plusieurs membres de la communauté non binaire demandant un drapeau de la fierté qui représenterait les personnes non binaires ne s’identifiant pas au drapeau gender.

01:36:58:05 – 01:37:21:02
Inconnu
L’intention était que ce drapeau coexiste avec celui de la fierté gender queer plutôt qu’il le remplace. Enfin, le drapeau est composé de quatre bandes de couleur de haut en bas, jaune, blanc, violet et noir symbole. Le jaune représente les personnes dont le genre existe en dehors du cadre binaire. Symbole plus. Le blanc représente les personnes qui s’identifient à plusieurs ou à tous les genres.

01:37:21:14 – 01:37:49:02
Inconnu
Symboles plus. Le violet représente les personnes se situant entre le genre masculin et le genre féminin. Symbole plus le noir représente les personnes sans genre ou de genre neutre. Célébration. Le 14 juillet a été choisi pour être l’international nom Binary Visibility. Radio Bell Radio livre Salut tous les mardis de 10 h à 13 h. Des termes qu’il est bon de maîtriser pour évoluer dans ce monde contemporain.

01:37:49:13 – 01:38:10:17
Inconnu
C’est bien de prendre le temps et nous avons un gagnant qui a mis un gagnant que nous avons choisi parmi les différentes personnes qui nous ont envoyé des dédicaces. Et ce gagnant est Alexis peignant en direct depuis Melbourne. Il y en a clairement des auditeurs à Melbourne et à Sao Paulo. Dire que dans le monde entier est super, on est club de ouf là dessus.

01:38:11:16 – 01:38:32:15
Inconnu
Alors qu’est ce qui nous dit ? Il s’agit de Radio BLC Alexis. Je suis en direct de Melbourne et je vous écoute. Et aujourd’hui, on va écouter Peace of my Heart et Erma Franklin. Bonne écoute et dédicace à personne. Du coup, aux auditeurs bien à lui, à lui même, à Melbourne. Très bien assis à Melbourne. Ça touche Melbourne, toute l’Australie.

01:38:32:24 – 01:39:06:23
Inconnu
J’ai appris un truc sur les kangourous la récemment je m’en souviens plus bizarrement, ils ont trois vagins. Xavier, c’est ça. Ils ont trois agents et marsupiaux, ont trois vagins, deux utérus exactement. Ils font des enfants dans la poche Qu’est ce que ça veut bien pouvoir dire qu’ils vivent du niveau de vie de la commune ? Everton encore une place avec pas.

01:39:06:24 – 01:41:09:23
Inconnu
Comment tenir la main de David à la Roma car c’est comme un aller retour Verts à la quatre 20 a enterré. Ils n’ont rien car il fait un mec bien. Peu importe Street à les l’hiver ayant raté un terrain de vague, je mais voilà, pas de fermés n’a pas tenu à remplir ces terrains c’est que la valeur locative à la valeur n’a rien car il existe bien des Merci Alexis pour ton écoute et ta participation à un morceau dédié à tous les Melbourne.

01:41:10:02 – 01:41:33:14
Inconnu
C’est comme ça qu’on dit des habitants de Melbourne et Melbourne. Et les gens de Sydney en dessiner inside Sydney, Saïda, il n’y a pas un mot français pour les qualifier ? Non, c’est de Sydney Salvi, lui, il est temps. Enfin de prendre le temps avec celle qui nous accompagne depuis déjà longtemps. Nina est assise sur son hamac, son hamac qui flotte devant nous.

01:41:33:14 – 01:41:54:11
Inconnu
Elle est impatiente, enfin, de pouvoir répondre à nos questions. Et je la comprends. Je la comprends car ça fait maintenant bien plus d’une heure qu’elle nous regarde. Elle nous regarde se disant Tiens, j’aurais bien voulu dire ça maintenant, je dois attendre mon tour et c’est tout le moment. C’est ton moment, c’est le moment invité. Paris Il y a un jingle qui a été fait to work in progress, mais je ne le retrouve pas.

01:41:54:11 – 01:42:19:17
Inconnu
Alors ça sera ce jingle en attendant mieux. Radio, web, radio, vivre ça tous les mardis de 10 h à 13 h, 11 h 44, Irina. Mais comme la ville et non pas Metz comme la ville est avec nous, on commence directement sur la thématique Tu sais qu’on a cette approche DVD, podcasts, collection VHS de l’émission. La thématique aujourd’hui, c’est l’égalité homme femme, c’est le droit des femmes.

01:42:19:20 – 01:42:41:24
Inconnu
Tête évoque quoi Eh bien, ça m’évoque tout le Maroc, la réalité en fait, la réalité dans laquelle on vit, qui est quand même un peu triste, qui est qu’il n’y a pas d’égalité. Cette révolte à tous les niveaux d’Air Paquet entre les femmes ? Oui, entre les femmes et les hommes. Mais il y a une vraie dissonance d’égalité dans ce monde.

01:42:42:10 – 01:43:13:17
Inconnu
Parce que ce n’est pas une chimère. L’égalité, parce qu’on est né de toute façon différent quand on est. Alors je pense qu’il faut faire la différence entre une égalité et égalité ou estime que tout le monde doit être exactement pareil. Mais c’est surtout accompagner une fin Comment exprimer ça va même droit, c’est juste pas partir avec un boulet au pied de base, juste parce que ce que l’on est si on est une personne racisées ou une personne excisée, on parle automatiquement avec un boulet aux pieds.

01:43:13:17 – 01:43:34:13
Inconnu
On peut se dire qu’on a une différence et que tout le monde n’est pas forcément égal sur un autre, sur d’autres principes. Mais au moins, ne pas avoir un boulet au pied au départ, ce serait quand même plutôt cool. C’est mieux, voilà, c’est mieux. Mais le fait d’avoir ce boulet, c’est soi même se lemaître. Non, non, non, non, non, c’est pas ce qu’il y a, mais c’est pas les autres, c’est juste.

01:43:34:13 – 01:43:57:08
Inconnu
C’est un problème systémique à boucler. Mais ça, c’est un problème. C’est un problème généralisé qui fait qu’on a un accès moins facile, par exemple à certaines positions ou ou au moins on n’est pas forcément prises autant au sérieux quand on est une femme sur certains sujets et que quand on est un homme, on ne le voit d’ailleurs dans la répartition des postes.

01:43:57:21 – 01:44:22:21
Inconnu
Beaucoup plus d’hommes au poste que de femmes, ça. Le texte de Camille a également été très juste tout à l’heure et je l’ai trouvé vraiment très beau. Il y a beaucoup plus d’attentes vis à vis d’une femme que vis à vis d’un homme. Sur certains points, comme par exemple comme tu disais très bien en sourire physique, musique le film montre comment se présente il y a beaucoup de différences qui ne sont pas forcément imposées par un individu lambda, lui en lui même.

01:44:22:21 – 01:44:42:11
Inconnu
Parce que voilà. Mais c’est des billets qui sont intégrés et on s’en rend même pas forcément compte qu’on est un jour et ça c’est un beau rebond. J’ai lu cet ouvrage cet été qui s’appelle Jouir. Il est signé. Jouir en quête de l’orgasme féminin, c’est de Sarah Berman qui a fait une grande étude sur sur les femmes. Elle s’est rendue compte On interviewe toutes ces femmes.

01:44:42:12 – 01:45:12:05
Inconnu
C’est que, à force d’entendre Ne fais pas ci, ne fais pas ça, soit ce soit comme si, soit comme ça. Les femmes mettaient en place une distance entre ce qu’elle ressentait en termes de désir et ce que leur corps acceptait d’entendre de leurs désirs formulés consciemment ou inconsciemment. Au fur et à mesure du temps et de la castration, des brimades de parents donc, sur une fille qui va avoir un gros travail pour renouer entre son désir instinctif et ce que le corps accepte de comprendre que c’est ce désir.

01:45:12:12 – 01:45:31:13
Inconnu
Oui, il y a aussi un deuxième livre qui est très, très beau à propos du désir féminin. C’est un roman graphique par Maria S. Si je ne me trompe pas et ça s’appelle le plaisir. Très, très beau livre plaisir. Toi, tu faisais la moue quand je finissais mon explication. Elle était tordue. Cette explication, elle n’était pas tordue. J’avais du mal à tout comprendre.

01:45:31:19 – 01:45:57:19
Inconnu
Mais c’est à dire qu’au fur et à mesure qu’on te brime, tu n’as plus accès à ce que ton désir tu n’a plus accès. On désir dans ton cerveau, tu fais juste et du coup ton corps inconsciemment à une distance raisonnable. Voilà, ok, moi je suis à côté d’une femme stimulante. Le courant passe, je vais peut être avoir un début d’érection et en fait, une femme va peut être restreindre l’émotion, le désir qu’elle sentait poindre dans son esprit, qui se transforme en désir corporel.

01:45:57:19 – 01:46:15:13
Inconnu
Et finalement elle va le bloquer parce qu’elle est conditionnée. Ceci est tellement à ne pas le ressentir tout autant, à ne pas laisser aller son désir contre moi. Je pense que OK donc. Bon, on a déjà parlé un peu des généralités par rapport à l’égalité homme femme, mais moi je trouve un très intéressant c’est vraiment d’avoir des questions personnelles.

01:46:15:13 – 01:46:35:18
Inconnu
Donc toi, au jour d’aujourd’hui, Nina Qu’est ce qui, dans quel contexte ? Dans ta vie personnelle, tu voudrais voir plus d’évolution ou qui aurait quelque chose à faire ? Moi dans mon. Dans ma vie personnelle, Lost River. Ouais, ouais, ouais. Je vous intéressant, je trouve de parler de nos histoires personnelles. On a des exemples. Après, sur ces sujets là, ça peut être un peu de rigueur.

01:46:35:18 – 01:46:53:24
Inconnu
Mais je vais faire les l’effort si tu veux bien sûr, si tu veux bien partager la fin. Moi je pense qu’aujourd’hui il y a vraiment un gros travail, un gros travail à faire dans les relations, juste relève juste les relations entre un homme et une femme. Enfin, je pense qu’il déjà, il est important de sortir un peu de ce truc de séduction automatique changeant totalement autour de moi.

01:46:54:00 – 01:47:14:24
Inconnu
Oui, c’est impossible pour un homme ou une femme d’être ami doux. A chaque fois, on nous met le poids du désir de l’autre dessus. Enfin, il y a beaucoup de choses comme ça et je joue un peu ce que disait Xavier. Ou en fait, on a besoin de constamment nous réfréner nous aussi. Et ça, je trouve ça pas forcément normal dans ma vie.

01:47:14:24 – 01:47:37:14
Inconnu
Quotidienne. Je pense que sortir de cette dialectique de séduction tout le temps, c’est déjà pas mal. Et puis surtout, le consentement Je pense qu’il y a un truc dont on manque beaucoup aujourd’hui dans la société, c’est le consentement, toujours et encore. Pour moi, c’est vraiment le nerf de la guerre. Aujourd’hui, dans les relations que je peux avoir. C’est cette idée là que je ne suis pas un bout de temps.

01:47:37:14 – 01:47:54:14
Inconnu
Je ne suis pas un homme, je ne suis pas tout à disposition. Tu me balances pas ce que t’as envie de me dire dans mais ça dépend. On apprend à se taire et à faire ce qu’on me dit. Oui, oui, oui et non. Mais après moi, j’ai pas été à l’école, donc je n’ai pas vécu la sociabilisation que que connaissent les enfants normalement.

01:47:54:20 – 01:48:23:02
Inconnu
On va découvrir ça dans la deuxième partie de cette hiver, vous allez découvrir la femme sauvage qu’est Irina. Moi, ce que je trouve le plus fourbe et je dois l’avouer. Je suis pour l’égalité homme femme, bien sûr. Sur cette Journée internationale des droits de la femme absolument géniale et j’encourage tout le monde a du, voire du moins prendre conscience d’une des qu’il reste encore à dépasser et également de faire des efforts au jour le jour entre nous, d’en parler dans ses discours et aussi bien sur surtout d’éduquer les enfants parce que ça passe par là.

01:48:23:02 – 01:48:37:15
Inconnu
Ça passe souvent par l’éducation, par exemple d’enlever de la bouche des adultes cette phrase dont je parlais tout à l’heure de dire une petite fille, une petite fille qui ne serait pas c’est pas joli ça, c’est absolument impossible de dire ça. Mais ce que je dois avouer, c’est que je pense qu’inconsciemment je suis aussi un produit de cette disparité.

01:48:37:23 – 01:49:07:09
Inconnu
Et par exemple, j’aime bien des différences et une différenciation par rapport à mon sexe. C’est mon genre. Je n’aime pas qu’on m’appelle Madame, je m’appelle Mademoiselle. J’aime bien la galanterie. Je vais pouvoir aussi peut être apprécier une différenciation et aller vers cette facette, vers cette différence dont j’ai conscience aussi que je suis un, que j’entretiens cette disparité. Et d’un côté, je la justifie, je justifie aussi que les hommes et les femmes, physiquement, ont des différences, qu’il peut y avoir des qualités qu’une femme va pouvoir développer plus qu’un homme.

01:49:07:19 – 01:49:26:01
Inconnu
Alors est ce que c’est sociétal ? Est ce que c’est physique ? Est ce que c’est chimique ? Je reconnais ces différences qui peuvent aussi pour moi être un atout. Et j’avais notamment fait des workshop avec des chamanes sibériennes qui parlaient de l’énergie homme femme qui n’était pas forcément reliée au sexe mais en général l’énergie sexuelle et féminine que les hommes ont également, bien sûr.

01:49:26:09 – 01:49:48:03
Inconnu
Et elles faisaient bien sûr une différenciation qui rentrait dans leurs discours dans un discours extrêmement sexy. Je ne peux pas vous mentir par rapport à ça comment une femme doit se tenir, comment une femme peut parler un homme pour le séduire, etc mais elle, elle parlait de cette différenciation de manière positive plutôt que d’en faire une inégalité. Alors moi je ne pense pas que la différence soit une inégalité.

01:49:49:03 – 01:50:14:14
Inconnu
Le fait, on ne peut pas gommer effectivement certaines de certaines réalités physiques ou on en passe. Par contre, c’est faire que cette différence soit tolérée de tous les côtés. En fait se crée un univers bienveillant. Je ne sais pas si c’est le mot, mais en tout cas c’est créer un univers ou cette différence. Elle est là, elle est belle, on la célèbre.

01:50:14:14 – 01:50:43:08
Inconnu
Au lieu d’en faire un point d’oppression, on en fait. Et puis tu parlais de féminité, masculinité. Ça, je le vois plus personnellement, moi, comme des textes global globaux. Tu peux avoir une bite entre les jambes et te sentir plus féminin. C’est pas ça, c’est une perception, c’est une perception, c’est des constructions sexuées. Et un homme peut avoir des énergies très féminines et vice versa sans vouloir en plus se mettre par dessus des injonctions à la sexualité.

01:50:43:08 – 01:51:05:08
Inconnu
Donc un homme qui a des qualités féminines n’est pas forcément homosexuel et en plus homosexuel n’est pas une mauvaise chose. Ben non mais tu vois, ce que je veux dire, c’est que tout de suite, dès que tu explore une identité d’un côté ou de l’autre, il faut que tu sois conforme à ton genre ou à l’identité de genre que tu souhaite représenter alors que l’on s’en fout en vrai.

01:51:05:09 – 01:51:24:16
Inconnu
Si t’as besoin d’être féministe de seconde en étant un homme ou besoin d’être masculine de ce monde en étant une femme, je ne vois pas ou est le souci et c’est cultiver ces différences. Et au final on s’en fout. Et donc cette révolte quand même, tu présente une forme forte d’engagement sur ce sujet, tu y passe du temps ?

01:51:25:01 – 01:51:48:00
Inconnu
Oui, j’y passe beaucoup de temps, j’y consacre beaucoup de temps et d’énergie. Ça se concrétise comment ? Ça se concrétise ? Par un engagement déjà de temps au niveau d’associations, au niveau collectif, qui vont qui vont développer ces idées là et lutter. Comme je disais tout à l’heure, j’ai fait un énorme burn out à l’automne dernier. Du coup, maintenant, je suis peut être un peu moins dans l’action action, mais je vais par exemple.

01:51:48:17 – 01:52:17:06
Inconnu
Pourquoi alors un burn out militant, ça existe ? On parle beaucoup. C’est d’ailleurs quelque chose d’important à savoir quand on commence à rentrer dans les milieux un petit peu plus actif et activiste. Si on ressent une surcharge émotionnelle parce qu’il faut pas oublier que dans ces milieux là, on voit des choses qui ne sont pas belle. Il faut rappeler que le féminisme, ça défend les femmes, que défendre les femmes, c’est pas juste l’égalité salariale qui est déjà mortifère parce que ça a à peine une certaine précarité.

01:52:17:14 – 01:52:34:06
Inconnu
Donc c’est déjà pas drôle, mais en plus de ça, on a tout ce qui est féminicide. On en parlait tout à l’heure avec les collages qui font le décompte des femmes et minorités de genre. Tué parce qu’ils sont des femmes Enfin, il y a des gens qui meurent. En fait, il y a des réalités qui sont horribles, on entend énormément.

01:52:34:12 – 01:53:08:03
Inconnu
Enfin, il y a tous les traumatismes liés à des agressions sexuelles, à des violences. D’ailleurs, statistiques l’année dernière, il y a eu 137 meurtres de femmes. Oui, 137 féminicides qui ne comptent pas, il me semble. Les meurtres de personnes transgenres, seulement les femmes. Et je sais qu’il y a. Il y a un mois ou deux, il y a eu un gros buzz autour du décompte des féminicides pour que le compte soit plus inclusif et prenne en compte également les crimes de personnes transgenres.

01:53:08:03 – 01:53:29:13
Inconnu
Et travailleuses du sexe. Ce qui n’était pas compris dans ces cas, ce n’est pas forcément qu’on veut travailler et là, ils sont en train de revoir. Ils sont en train de revoir un peu les barèmes pour avoir un décompte beaucoup plus optimal pour que pour les travailleuses du sexe, sous le couvert d’un accident de travail, je Ce n’est pas drôle.

01:53:29:15 – 01:53:33:01
Inconnu
Dans le cadre du jour, c’était inattendu.

01:53:35:05 – 01:53:54:21
Inconnu
Voilà. Du coup, pour les, pour les décomptes, pour les décomptes, ça a été ça en révision avec des nouveaux barèmes pour être un peu plus accurate. Et donc tu fais ton burn out mi pression parce que tu le disais, parce que tu vois beaucoup de choses bougent. C’est beaucoup d’énergie négative que tu prends la tête. Et moi je suis un peu une éponge empathique et du coup, ça c’est très familial.

01:53:54:22 – 01:54:16:14
Inconnu
Ça m’a pourri de l’intérieur. Ouais, j’assume ce qu’elle était vraiment très féminin. Donc moi qui suis aussi une éponge, c’est mon côté femme aussi. Exactement peut être, je ne sais pas. Mais qu’est ce qu’être une éponge ? C’est une particularité féminine. Question subsidiaire à réfléchir chez vous et donc comment tu sors de ce burn out ? Tu fais une pause complètement à côté, tu reprends comment ça se passe ?

01:54:16:23 – 01:54:39:14
Inconnu
Je fais une pause, j’ai. Je me suis distanciée de tous âges et j’ai la respiration. J’ai respiré. Les personnes de mon entourage militant ont été très, très bienveillantes parce que bon, ils traversent le même genre de choses, donc ils comprennent ce côté. La boucle du burn out comme moi. Mais je suis restée présente. Je reste sur les groupes de discussion, je prête du matériel.

01:54:39:14 – 01:54:56:07
Inconnu
Quand il y a besoin de donner de l’argent sur des cagnottes, je le fais. J’ai un militantisme qui est beaucoup moins frontal mais qui est encore là jusqu’au moment ou je me sentirais d’attaque pour reprendre. Tu allais la manif ? Non, parce que j’ai une petite agoraphobie quand il y a des grosses foules, c’est la peur des chats, l’agoraphobie.

01:54:56:08 – 01:55:13:24
Inconnu
Là, non, c’est la peur des gens. C’est ça ? Parce qu’à chaque fois, il y a foule. Je voyais un mec dans un ascenseur et comme il y avait un chef, je suis agoraphobe. Je reste calme alors qu’avant niveau d’agoraphobie, il y a des gens qui ne supportent pas d’être en présence d’une autre personne. Agora, ça vient du grec, si je ne me trompe pas, c’est ça la foule.

01:55:14:04 – 01:55:26:02
Inconnu
C’est comme le forum, il paraît que ça vient du fait que tu as trop de désir sexuel. Du coup, tu treffrin comme tu es avec plein de gens qui je voudrais tous les baiser et en fait, ça te fait peur ? Peut être, mais comme on l’a dit tout à l’heure, je reprends mes désirs sexuels parce que je suis une femme.

01:55:26:19 – 01:55:47:16
Inconnu
Alors ? Un mot à mot du jour qu’on peut rajouter au mot clé clé. Alors, la peur irrationnelle des chats qui survient chez un sujet qui aurait vécu un traumatisme, ça s’appelle les phobies. Voilà, c’est pour ça qu’on en parle jamais. Tout le monde aime les chats. Héros ? pH ou B. Sinon, la plupart des gens disent Je suis allergique aux chats et ils ne vont pas chercher le mot technique, mot que vous avez peut être noté ou pas.

01:55:47:16 – 01:56:08:07
Inconnu
Je ne crois pas que ça change beaucoup votre existence. Dernière question dans cette partie thématisée nous sommes de plus en plus rigoriste, rigoureux, orthodoxe, en soutien aux Ukrainiens. Tes préceptes pour le Nouveau Monde, c’est quoi ? Nous vivons un précepte boire trois choses importantes pour moi, c’est l’acceptation de la colère, que ce soit la sienne ou celle de l’autre à la colère.

01:56:08:19 – 01:56:25:14
Inconnu
A noter peut être un thème à venir, donc sûrement même puisque ces préceptes deviennent les thèmes de nos émissions Tu restes avec nous. Irina Tout comme vous, nous partons en musique avec Homa et God Xun d’Alice. C’est quoi ce titre C’est toi qui l’a choisie ? C’est moi qui l’ai choisi. Encore une fois, vous allez avoir les oreilles qui vont saigner, apparemment.

01:56:25:15 – 01:56:51:11
Inconnu
C’est quoi ? C’est le morceau chez les couturiers ? Le morceau demandé un morceau avant de l’écouter. Quelle occasion c’est alors ? C’est un morceau d’avant pop. Donc on va tester. Je ne sais pas si vous davenport pas vamp. Cette notion prend tellement de trucs dans cette émission de l’avant pop. Un nouveau mouvement musical donc. Avant-Garde, et c’est toute cette génération de pop, d’artistes pop aujourd’hui qui qui font de la musique très ordinaire.

01:56:51:18 – 01:57:13:02
Inconnu
Ordinateur usé avec beaucoup de vocodeur et autres comme on appelle déjà le truc la MAO. On appelle ça la MAO. Musique assistée par ordinateur. Peut être est allé dire que c’est le vocodeur ou non. Ah, on se moque comment t’es une auto ? J’adore l’auto. Il faudrait plus de thunes dans cette émission. C’est du mauvais goût assumé et j’assume totalement.

01:57:14:08 – 01:57:48:12
Inconnu
Et tu fais bien ça, c’est vrai. Oh là là, cette émission me dépasse complètement. Il est 11 h 59, nous serons bientôt en direct de la bicyclette. Reste avec nous. On va découvrir son parcours, rentrer dans son intimité encore un peu plus profondément. Tout va bien se passer. Merci d’être avec nous. Oui, je suis à pareille date l’an dernier. A l’inverse, un album est vide et un navire se réveille de rien.

01:57:49:19 – 01:59:31:11
Inconnu
Ringard, pas cher, mais réservé aux grandes familles. Il y a un an, à vivre à l’intérieur une par un n’est pas un mince alors c’est pas la peine. J’ai été ringard. J’ai acheté un billet en compagnie d’un Indien ennuyé par de rien, de rien ringard de Gerpinnes, réservé aux Rapide Train, un Italien. Mais il m’a donné un coup et tu as papa, tu n’a jamais rêvé meilleur emploi, mais rien.

01:59:31:16 – 02:00:44:08
Inconnu
Mais avec un navire mv de rien, de rien. Ricardo Gerber très rapide année après année, mieux vivre, rire que du chemin les directives et un ouvrage oh my God, ça va être Dalida. Morceaux choisis par Irina. Un morceau qu’elle écoute pour Tyler chez elle. Les doigts de pieds en éventail. Elle a cette particularité, elle y arrive. Si vous n’y arrivais pas, c’est pas grave.

02:00:44:08 – 02:01:07:18
Inconnu
C’est une différence qu’il faut aussi savoir assumer. Acceptez, acceptez totalement. Et nous sommes en direct avec Capucine, Capucine que nous avons lancé dans la rue telle une journaliste de MF B. Ça va Capucine, il ne fait pas trop froid ? Oh oui, c’est devant la bicyclette. Bertrand est au bord. Alors c’est quoi l’adresse exacte de la bicyclette, s’il te plaît ?

02:01:08:05 – 02:01:33:02
Inconnu
Le sept rue de Chaumont, il me semble. C’est dans le 19ᵉ arrondissement. Vous descendez métro Jaurès, vous remontez l’avenue Secrétan et vous prenez la première à droite et vous tombez à la bicyclette. À quoi ça ressemble Capucine de cet endroit ? A la bicyclette, je suis en direct. Bertrand est au bar, ça ressemble. C’est un endroit chaleureux, Les Suisses sont débordés, j’ai l’impression.

02:01:33:22 – 02:01:55:11
Inconnu
Bonjour, bonsoir des élus. Des images, s’il te plaît, Capucine. Avant de revenir avec Bertrand car nous sommes toujours en conversation avec Irina et c’est le moment. On va rentrer dans sa vie privée, son parcours. Tout le monde est passé en suspend, dit nous avant de retrouver Irina. À quoi ressemble cette bicyclette ? Eh bien, pour l’instant, il n’y a pas beaucoup de monde.

02:01:55:11 – 02:02:23:12
Inconnu
C’est en préparation. Il faut accueillir les clients et j’ai en face de moi un mur avec une tortue sur un vélo. C’est une peinture et ne me semble pas. Il y a environ une dizaine de tables et j’ai en face de moi quelqu’un qui découpe de la peau de mouton. J’ai l’impression que ce qui est écrit sur l’ardoise du plat du jour, je le retourne dehors pour voir le menu.

02:02:24:10 – 02:02:50:23
Inconnu
Alors alors oui, pour ce mardi 8 mars, à la bicyclette. En entrée, il y a une salade de gésiers de volaille avec une vinaigrette de betteraves et cornichons. Et des amandes de mer. On demandera peut être à Bertrand ce que c’est avec un bord d’amandes, une soupe de persil tubéreux, avec des oignons frits des oignons frits. En plat, nous avons une volaille grillée et liante.

02:02:51:04 – 02:03:22:20
Inconnu
C’est rôti. Choux, palets, kale, violets. Bisque de crabe vert au poivre de Tim Roth. Pastas et C6. Et en dessert, nous avons porto Carlos pita, orange toro d’arco, yaourt grec au miel fondant au chocolat, à la farine des gouttes, coulis d’orange et saint nectaire fermier en cache. Des détails sur ce menu, ce plat du jour. Vous le savez dorénavant, si vous les écoutez depuis 10 h ce matin, nous vous proposons chaque semaine un restaurant et son plat du jour.

02:03:22:20 – 02:03:43:04
Inconnu
Un restaurant qui vaut le coup. Merci. Capucine revient très rapidement avec toi après être rentré dans la tête, dans la vie, dans le cœur et dans le ventre de Irina qui est en face de moi, elle flotte sur son hamac un programme nautique pour esprit moderne. Ravioli à Joubert. C’est un truc comme Sofia. Vous êtes mon invitée dans le Nouveau Monde.

02:03:43:04 – 02:04:10:14
Inconnu
Je vous en prie, allez, te voilà, Irina. Comment ça été une enfant sauvage ? Comment ça a pas été à l’école ? Irina me laisse avec nous et découvrons maintenant son parcours. C’est la LIM. Dans cette émission, elle signe ce moment, ce fragment que nous découvrirons tout à l’heure. Alors, c’est quoi ton parcours, Irina ? Alors mon parcours donc. Je suis née à Madagascar en 1990.

02:04:10:19 – 02:04:31:19
Inconnu
Mes goûts musicaux un peu particulier en termes de roden ? Voilà, je suis un enfant, des nantis et pas de problème. J’ai tout essayé, oui, j’ai. Du coup, j’ai vécu à Madagascar toute mon enfance. Et la particularité, c’est que mon père travaillant au milieu de nulle part dans la brousse, je n’utilise pas cette expression pour exagérer, mais j’ai bien grandi dans la brousse.

02:04:31:19 – 02:04:58:11
Inconnu
Quel était son travail alors ? Le travail de mon papa, c’était la crevette. Gérer une exploitation de crevettes, une pêcherie, une pêcherie, une écloserie, de gambas de Madagascar, donc très très bonnes crevettes. J’ai des super recettes de crevettes et j’adore manger de la crevette. Super ! Une recette de crevettes une recette et une relation crevettes. Là, tu fais une recette à 12 h ou presque.

02:04:59:08 – 02:05:16:18
Inconnu
Tu prends des crevettes crues, tu les fait revenir avec du gingembre, des de la coriandre moulues, de l’ail et des oignons. Et après, tu mets tout ça avec du beurre. Ça te fait une terrine de crevettes et c’est très très bon. C’est la recette de crevettes de Irina. Je peux vous avouer que je n’ai jamais mangé de crevettes de ma vie.

02:05:17:21 – 02:05:39:17
Inconnu
C’est pas grave, ça veut dire que tu aimes les recettes des insectes de la mer ? Exact. Ne mange pas d’animaux. Tu connais en français l’expression Je me suis fait une crevette ? Non, je ne sais pas. Tout est bon, sauf la tête c’est ça la crevette. C’est parce que Camille, elle aussi venant d’une contrée anglophone, ne connaît pas toutes les expressions françaises que nous détenons chaque semaine.

02:05:39:17 – 02:05:58:09
Inconnu
Un peu plus loin. Ah tiens, je me suis encore tapé une crevette. Et là, tu peux dire oui. Entre les dents. Et donc tu n’as pas été à l’école, a été élevé dans la brousse. Comment ça se passe, ça ? Tu apprends à compter les bananes ? Oui, écoute, il y a un organisme qui s’appelle le club, qui permet de faire de l’école à distance.

02:05:58:16 – 02:06:21:18
Inconnu
Du coup, c’est ma mère qui faisait l’école. Oui, mais ça reste français. d’Application obligatoire, oui. Tutrice donc. Ma mère était un peu seule quand était enfant. Ou alors jouait avec les enfants dans un gymnase. J’ai très peu sociabiliser parce que du coup, j’ai deux petites sœurs et on avait quasiment toutes les trois et on avait de rares contacts avec d’autres enfants.

02:06:21:23 – 02:06:43:07
Inconnu
C’était très, très peu, très beau de contact avec d’autres enfants. Et quand nos parents nous envoyaient genre en ville, chez leurs parents, ou l’été, quand on revenait en France, on avait les cousins ou les enfants des amis de parents. Mais ça se passait pas forcément toujours très bien. Parce que forcément, l’enfant peut être un peu cruel avec les gens différents surtout quand il passe son temps avec plus d’animaux que d’êtres humains.

02:06:43:10 – 02:07:05:17
Inconnu
Voilà, ça devrait rester instinctif. Et cette île de Madagascar a souffert de la colonisation ? On peut le dire oui. Et toi, tu te positionne par rapport à ça assez vite. Alors la colonisation, pour moi, c’est un sujet qui a un petit peu particulier car j’ai faim. Ma famille a une histoire coloniale. Je suis la cinquième génération née sur le sol malgache.

02:07:07:16 – 02:07:26:11
Inconnu
CQFD Après moi, j’ai du mal à me positionner par rapport à la revendication de mes origines dans le sens ou est ce que je suis malgache ? Est ce que je ne suis pas malgache ? Je n’ai pas la nationalité malgache, j’ai que la nationalité française. Mais bon, après, c’est un pays dans lequel j’ai grandi, dans lequel j’ai vécu. Je connais et j’en connais la culture.

02:07:26:11 – 02:07:45:11
Inconnu
J’en parlais la langue à une époque. J’ai tout perdu aujourd’hui. Mais voilà. Mais d’un autre côté, j’ai vécu une réalité un petit peu transformée de par le fait qu’on était quand même privilégiés dans des blancs en Afrique. Il ne faut pas oublier qu’aujourd’hui, en Afrique, les expatriés, comme on dit, même quand ce sont des immigrants, on appelle ça des expatriés parce qu’ils sont blancs.

02:07:45:24 – 02:08:07:02
Inconnu
Mais il y a une espèce de néocolonialisme qui existe toujours et il y a une vraie fracture sociale, car il y a énormément de disparités financières, tout simplement à des pauvres très pauvres et une catégorie de la population qui gagne beaucoup plus mieux lotis. Et c’est vrai qu’avec tous les avantages qu’on paie blancs, j’ai du mal à me dire que j’ai vécu vraiment la culture malgache telle qu’elle sont une culture néocoloniale à Madagascar.

02:08:07:03 – 02:08:22:14
Inconnu
Et du coup, ça, je ne sais pas encore très bien comment me positionner par rapport à ça. Mais est ce que ce n’est pas ça qui qui a lancé cette réflexion contre l’oppression et ces sujets qui te tiennent à cœur ? J’ai énormément de chance d’avoir un père qui a toujours été très anticolonial et très réaliste vis à vis de ce qu’avait fait sa famille.

02:08:22:14 – 02:08:49:07
Inconnu
Est ce qu’il y avait la réalité de la vie, de la chose et de la colonisation ? Contrairement à l’autre partie de ma famille qui est beaucoup plus dans l’idéalisation en voie de normes, et on était là pour les aider. Bon, c’est un débat civilisateur. Voilà, j’ai, j’ai énormément eu de chance d’avoir mon père qui a toujours été très, très critique de tout ce qui s’est passé en Afrique par la colonisation et qui nous a mis dès le plus jeune âge dans ses dialectiques un peu anti antillais, anti anti-système.

02:08:49:08 – 02:09:09:16
Inconnu
Questionner le système et savait remettre en question qu’est ce qui se passe ? Comment tu te retrouves à Paris ? Je me retrouve à Paris car gros cliché, mais ce que j’adorais faire, c’était vivait Barbie. Donc j’ai commencé à vouloir faire de la mode et à chercher ou est Barbie m’habiller que si il y a un style fiction, bimbo, fiction, tout ce que tu veux.

02:09:10:02 – 02:09:34:13
Inconnu
Mais du coup, j’ai voulu faire de la mode et je suis venue à Paris pour faire mes études dans une grande école de mode à Paris. Que tu peux citer. A part ça, c’est une grande école de mode américaine et j’ai fait le campus de Paris. Et ensuite ? Et ensuite ? Ensuite, j’ai travaillé dans la mode et aujourd’hui je suis styliste freelance et je travaille de plus en plus dans le costume, dans les show et je fais beaucoup de choses.

02:09:34:13 – 02:09:53:18
Inconnu
Je suis un petit Pokémon mon boss m’appelle le Pokémon. Pourquoi c’est important la fashion de la mode ? Alors pour moi, ce que j’aime dans la fashion de la mode, c’est plusieurs choses. La première étant que c’est quand même quelque chose qui accompagne énormément la fin la société. On a vu beaucoup de révolutions être accompagnées par des changements dans la mode, dans l’habillement.

02:09:53:24 – 02:10:17:22
Inconnu
Ça reste quand même une avant garde qu’on est à l’avant garde. Mais surtout, ça accompagne beaucoup de grands tournants sociétaux. On peut citer notamment l’avant Révolution française ou on a commencé à voir les robes blanches beaucoup plus légères, le corset qui a sauté pour aller dans cette idée de fin, de plus de légèreté, etc Et puis il y a eu la Révolution française après la j’en parle très mal parce que je n’ai pas vraiment pris de raccourci, mais j’ai fait un gros raccourci.

02:10:18:04 – 02:10:47:15
Inconnu
Mais vraiment, quand on étudie les gros seins par exemple, les femmes qui ont commencé à porter des costumes pantalons les couturiers qui ont commencé à faire changer ce genre de choses, ça a accompagné les révolutions sexuelles, les révolutions féministes, etc donc l’habillement, l’habillement, c’est un statut. Aujourd’hui, quand on s’habille, qu’on fasse le choix de s’habiller ou de s’habiller, ça reste un segment qui veut dire quelque chose, même quand on essaie de ne pas s’habiller Oui, bien sûr, ça reste inhérent à la société, à comment on se présente.

02:10:48:07 – 02:11:10:14
Inconnu
Deuxièmement, je trouve que la mode, ça reste des très beau métier, créatif, créatif, artisanal. Et puis Taratata, un vrai artisanat d’art, un vrai savoir faire qui est en qui il est important de garder. C’est d’une beauté incroyable. Le savoir faire d’exception, souvent et c’est pour ça que moi j’aime beaucoup ce que je fais en ce moment, car je travaille vraiment beaucoup plus, au moins dans la grosse partie de la mode industrielle.

02:11:10:14 – 02:11:30:06
Inconnu
Mais maintenant, je fais plus des choses, plus couture et là, tu vois vraiment le beau travail et c’est ça qui me plaît. C’est vraiment revaloriser des techniques et tout ça. Et dernière petite chose parce que, en ce moment, c’est la Fashion Week. Mais c’est exactement la guerre en Ukraine et on semble ce côté un petit peu bon bye à la Fashion Week qui arrive.

02:11:30:06 – 02:11:45:20
Inconnu
Donc c’est ça fait partie de notre métier. Il ne faut pas oublier que c’est une industrie dégueulasse mais aussi une très belle industrie qui donne beaucoup de fins, qui donne un métier à beaucoup de gens. Et c’est vrai que, en ce moment, il y a toute cette question. Il y a la guerre en Ukraine, mais en même temps, on est en train de regarder des stars sur des défilés.

02:11:46:10 – 02:12:07:04
Inconnu
Et ça, ça c’est un sujet qui est intéressant dans le côté. Et du coup, t’en penses quoi toi ? Tu a quand même participé à la Fashion Week ? Oui, j’ai participé à la Fashion Week J’ai des chaussures sur deux ou trois shoe, mais moi, je pense que c’est important de laisser la mode continuer à vivre parce qu’effectivement elle a son importance.

02:12:07:13 – 02:12:31:07
Inconnu
Là, c’est super. Par contre, c’est vrai que moi, le côté superficiel de prendre en photo des stars en train de poser. C’est vrai que dans le contexte actuel, je trouve, ça peut être pas aussi important que moi. C’est assez schizophrénique, c’est très schizophrène. D’ailleurs, quand on regarde sur les réseaux sociaux, on a une image de guerre. Crème Kim Kardashian pour la crème images de guerre Kim Kardashian Pandémie Kim Kardashian Absurdité totale.

02:12:31:07 – 02:12:53:13
Inconnu
C’est complètement absurde. On vit dans une très drôle d’époque. Je pense pas qu’il fallait qu’elle sort de la Fashion Week. Je pense qu’il aurait peut être fallu être un peu plus low profile. Par contre moi, shiny moins superficiel, shiny et moins de récupération parce que le frigo, il y a quand même beaucoup d’attitudes que j’ai trouvé un peu bizarre vis à vis de cette guerre en Ukraine et de gens qui disaient là bas j’ai fait mon make up bleu et jaune.

02:12:53:13 – 02:13:08:13
Inconnu
Oui, il a fait quoi d’autres en fait pour aider les réfugiés ? Je ne sais pas. Et du coup, ce que t’as vu qui était inspirant parce que tu l’as dit précédemment que ça avait son intérêt, qu’il y avait une sorte de carte postale ou en tout cas de polaroïd qui disait beaucoup sur son temps de ce que tu as vu.

02:13:08:14 – 02:13:26:18
Inconnu
Qu’est ce qui a retenu ton intérêt pour être sur la Fashion Week ? Le défilé Balenciaga, je pense que c’est un des plus beaux défilés. Je pense que tout le monde, celui sous la neige, celui sous la neige. Je pense que c’est vraiment le défilé de cette Fashion Week. Pourquoi ? Déjà parce qu’il était extrêmement fort que le propos de Donald Rumsfeld a été sur mon cd.

02:13:27:20 – 02:13:48:18
Inconnu
Il n’a pas créé le défilé depuis la guerre en Ukraine. Parce que c’est des mois de travail, bien évidemment. Mais il a su rebondir. Il a su intégrer cette dans son travail. Et somme toute, ce qui est assez impressionnant, c’est que le défilé qui lui ressemble, un peu post-apocalyptique, correspond au final très bien avec la femme actuelle. Donc il était relativement bien avisé de changer.

02:13:49:07 – 02:14:16:07
Inconnu
Voilà, les images sont fortes, les images sont belles et n’étant pas une énorme fan de Balenciaga d’habitude, ça reste quand même le défilé qui m’a marqué cette Fashion Week. Bravo ! Et Bolden est très émouvant. La note du directeur artistique. Dernière question parce que discuter avec toi de ta personne sans évoquer des ongles semi-permanent serait une faute professionnelle. C’est quoi ce que tu a au bout des ongles qui me donne presque envie d’en avoir ?

02:14:16:11 – 02:14:36:22
Inconnu
Faux ongles, vraies gifles exotisme. J’ai des ongles qui font deux cm l’autre on est sur deux sur trois. Je dirais un contrôle assez pointu d’ailleurs c’est une forme, ce qui les taux, je ne les vois pas encore en les prendre en photo. Donc on a plusieurs couleurs, ils sont assez pointus, très très pointus et ils sont surtout peints.

02:14:37:07 – 02:14:56:06
Inconnu
Ils sont peints à la main par ma Chloé Manet, l’artiste préféré à Paris. Elle est géniale, on l’aime, on l’adore. C’est une artiste de talent qui m’a fait des ongles, une taille. En fait, on est une on a une femme en train de se faire masturber par un poulpe sur mes ongles en direct. Hantaï, c’est du pornographique japonais animateur parce qu’ils ne savent pas.

02:14:56:09 – 02:15:24:16
Inconnu
Et du coup, t’arrives avec ton image et elle te fait le truc. Ah oui, et deux fois, on discute un peu des projets en amont. Enfin voilà, on se fait plaisir et on adore le mais là, c’est complètement dingue. Merci Irina pour ce temps passé à parler de toi. Tu reviens dans pas longtemps pour La Libre avec un titre aujourd’hui qui est capitalisation des luttes il nous reste on est ensemble d’accord.

02:15:24:17 – 02:15:58:06
Inconnu
Et puis c’est vrai, je ne sais quoi. Alors déjeuner, vous voulez dire comment tu te rends ? Les gens en sont réduits à mon bouffe car Radio belge numéro un, 8 mars 2022. Nous sommes avec Capucine en direct de la bicycle et Joséphine Dominguez vient de nous rejoindre. Merci d’être avec nous. Vous qui nous écouter, Capucine a pu recueillir des détails et surtout as tu pu rencontrer Bertrand, le propriétaire de ce lieu ?

02:15:58:06 – 02:16:26:22
Inconnu
Pouvons nous communiquer avec lui ? Du coup, je suis sorti du jardin, rentre à la maison. C’est le moment. Nous rentrons donc à la bicyclette, au restaurant d’une vingtaine de tables qui pratiquent le circuit court et qui vous prodiguent bonjour. Une nourriture de haut vol à des tarifs non pas bas, mais moyen plus bas. Bertrand est vu comme les Bertrand qui nous attend Salut Ouest avec vous.

02:16:26:24 – 02:16:44:04
Inconnu
Ben ouais, alors qu’est ce qui se passe tu à retaper ton resto ? Il faut dire qu’il a été papy tout neuf puisqu’on est passé par une phase ou tu as été obligé de fermer, tu en a profité Que nous en dire et tu veux absolument revenir à bicyclette ? Oui, toute bête. Alors oui, effectivement, j’ai pris le temps de refaire.

02:16:44:14 – 02:17:05:18
Inconnu
J’ai pris le temps de faire et c’est cool aussi. Ça sent bien et c’est mieux. Mais on a. On n’a pas changé le mode de fonctionnement d’ici parce qu’on reste sur du produit, éthiquement, éthiquement fabriqué, éthiquement produit. Donc on est toujours sur les mêmes produits. C’est à dire ? C’est quoi cette éthique ? Non, il faut qu’il y ait un, il faut qu’il y ait à chaque fois pour chaque fabrication, parce que tout ce qu’on rentre est du produit brut.

02:17:05:19 – 02:17:23:00
Inconnu
Mais après, c’est la manière de le faire. Oui, par exemple, le vigneron a favorisé un mec qui fait en biodynamie ou en bio on va favoriser le pêcheur qui pêche à la ligne plutôt qu’au chalut. On va favoriser le petit producteur ou le petit éleveur plutôt que le mec qui bosse à Rungis. On fait des, on fait des choses comme ça.

02:17:23:16 – 02:17:43:12
Inconnu
D’accord, c’est tout à fait respectable. Est ce que ça a un impact sur le coup ? Pas tant que ça, un peu. Oui, forcément, forcément, forcément. Les produits sont bien plus chers que ce que tu peux avoir dans un réseau qui rentre dans de la grande distribution. Donc oui, c’est ça se répercute sur le coût, ça se répercute aussi sur un truc que j’ai décidé de faire.

02:17:43:20 – 02:18:08:06
Inconnu
Je pense que je suis pour ça, que je joue un peu la galère en ce moment, c’est le fameux ticket resto. Mais c’est une épilation des années 90. Oui, voilà, c’est ça. Et ça, tu vois typiquement ce rapport à la grande distribution, c’est donc on ne peut plus accepter ces restaurants avec les produits Ticket Resto, j’ai compris le ticket de métro Excuse Métro, alors c’est pas ce qui est resto.

02:18:08:06 – 02:18:35:24
Inconnu
Je me suis fait une épilation totale l’épilation, ça c’est chaud, c’est énorme. C’est carrément un des 60 Ouais. Profil montagnard, alors continue. Du coup, je te parle du produit. Voilà, si ça c’est la défense du bon produit et du bon dans l’assiette, comme dans le vert. Voilà donc pas de ticket resto du fait des formules. Ouais, le 12 h, le 12 h bien sûr.

02:18:36:03 – 02:18:51:17
Inconnu
Entrée, plat, dessert avant deux, entrée plat dessert à dix neuf et le plat à quinze. Plus une sélection de vins, de dingues, de dingues. Il y a les plus gros et les plus gros cave. Mais je commence à avoir pas mal de références. C’est plutôt cool et quoi se faire plaisir en tout cas. Et alors, qu’est ce qu’on mange aujourd’hui ?

02:18:52:02 – 02:19:11:16
Inconnu
Est ce que tu peux nous faire un détail des provenances et des plats ? Aujourd’hui, je prends le menu avec moi. Un je vais le mettre devant moi, histoire que je lise correctement. Salade de gésiers de volaille, de la volaille. Nous, on bosse avec un mec en Périgord à salade Trévise vinaigrette betteraves et cornichons. On a des amandes de mer.

02:19:12:00 – 02:19:31:08
Inconnu
Alors ça, c’est des amandiers au fond des mers. C’est une barre de corail. C’est quoi ? Des coquillages, des coquillages, des gros coquillages, tous lisses d’accord. Ah oui, l’amande de mer, l’amande. Voilà, quand c’est rugueux, ça s’appelle la prière. Et quand c’est tout lisse et s’appelle l’amande de mer, on en apprend des choses. Qu’y a t il d’autres dégoulinant en entrée ?

02:19:31:08 – 02:19:52:13
Inconnu
En riant ? Soupe de persil tubéreux, persil tubéreux. C’est en fait la racine du persil. Pour moi, le végétariennes et gluten free. Bertrand, qu’est ce que tu me propose ? Ah bah, la soupe de persil tubéreux, par exemple, n’aura pas les dessus pour passer un tarif, mais un prix Mais la soupe de persil, c’est bon. Et qu’est ce qu’on a après ?

02:19:52:20 – 02:20:13:11
Inconnu
Végétarienne, vous serez alors zen. Est ce que je mange ? C’est bon de préciser que si vous êtes végétarien, vous avez des allergies, des sortes de goûts non répandus ou en tout cas très précis. Ils savent s’adapter. D’ailleurs, tu pourrais dire un mot sur ton sur ta chef de visa ? Oui, tu es sûr ? Tu me dis que je te dis que c’est la meilleure chef du monde.

02:20:13:22 – 02:20:33:18
Inconnu
Si elle est celle qui s’adapte et qui arrive à faire trois fois un truc merveilleux avec trois fois rien et qui avec lequel on s’entend super bien sur le fait d’arriver à recycler, d’arriver à pas gaspiller, de et de prendre des produits qui ne sont pas forcément dans le grand public, pas de faire découvrir aussi de nouvelles choses un peu aux gens.

02:20:34:12 – 02:20:57:04
Inconnu
C’est la bicyclette. Tu nous rappelle l’adresse cinq rue de Chaumont dans le dix neuf cinq, rue Chaumont. Descendez au métro Jaurès, c’est la première à droite en remontant l’avenue Secrétan. Merci beaucoup Bertrand. Plat du jour entrée Merci à vous. Zéro. Très très bonne adresse, n’hésitez pas. Est ce que tu peux donner ton numéro pour réserver ? Puisque c’est bon de le faire puisque tu n’as qu’une vingtaine de places Absolument.

02:20:57:05 – 02:21:31:12
Inconnu

  1. Encore une fois. 0173710513. Merci Bertrand, c’est la bicyclette, c’est le 19ᵉ arrondissement. C’est une journée à vous. A bientôt. C’est la question. Alors là, les choses vont aller de plus en plus vite. Beaucoup de choses à faire. On a une chronique avec un moment fragmenté, avec Joséphine Dominguez qui nous a rejoints, on a la France qui doit aussi nous présenter sa chronique, on va faire l’interview de Joséphine et on doit partir à Sao Paulo.

02:21:31:13 – 02:22:04:21
Inconnu
Est ce qu’on va réussir à faire tout ça ? Personne ne le sait vraiment. On est en pleine forme ici. On va quand même écouter ce morceau. Linda de qui ? Cha Rosalia si tout va bien se passer pour le comme c’est Radio vers la sa mère la saison, il va falloir conservateur qui a destiné à une telle Rita encore, qui n’était pas assez qu’elle était poignardée au début de la file d’attente quand il fallait comme ça de la mère en campagne.

02:22:05:09 – 02:22:30:07
Inconnu
Elle est de taille, a fortiori quand c’est délicieux. Pendant le coup qui a été accordé, tu oublies quand je te télécharge. Comme on l’a compris, Evelyne de la Colonie commence à la page comme un ami de la ligne téléphonique avec un oncle avec ma famille. Telle est l’image démolie à ce moment là. Me rends inévitable, à l’image de Johnny avec sa maman, avec ma famille.

02:22:30:15 – 02:22:53:04
Inconnu
Mais elle ne savait pas dans ce n’était pas la communion de bon compte avec mon grand père, rappelle la maîtresse d’école. Une bonne nana ? Davantage. Elle a fait un tabac dans la salle et à la caméra, tout le monde en compagnie de papa, par mégarde, à la façon Saint-Vincent, à la maison, en compagnie un talk show de Charlie et de Chocolat.

02:22:53:07 – 02:23:20:09
Inconnu
Tu es la fille de la mariée. À la mort de la te retrouver. Comme le dit la cuisine quand on la tchatche joyeusement, comme dans le lit de Louis I avec sa comme un ami de la ligne téléphonique avec un membre du commandement famille. Il y a tellement de personnes auxquelles je me rends, mais qu’elle est l’image de tellement lui même et sa maman comme Ramzy.

02:23:20:24 – 02:23:38:13
Inconnu
C’est un homme, comme l’a dit Claude, commente le second de Claude. C’est peut être pour quand même que la route de la Coupole commence une fois dans le métro, pas de et de sa pour Un homme à la plaine n’a pas dit. La même année, Blanche à Nicolas Roy ne l’avait pas vu, tel un air de Coppola dans les colonnes de ce dialogue.

02:23:38:13 – 02:24:17:22
Inconnu
Au gré de ses ventes à la télé, en tant qu’historien en mongol. Autant qu’il restait de l’image de Louis Chauvel, comme un ami de la ligne téléphonique avec sa maman Alors que ma famille était remplie de Mongols, je me rendis à la l’éloge de Gengis Khan à chaque moment de sa mort, en mi octobre 2015, à 2 h du matin, Madonna, tandis qu’on attendait comme attendu, comme attendu, comme hier nous serons bientôt à San Paolo, Gustavo et prêt.

02:24:17:22 – 02:24:47:20
Inconnu
Mais avant cela, il est temps de rentrer dans le vif du sujet avec la l’immense qui est avec nous en face de nous. Toujours flottante sur son hamac, Irina et tu prêtes relit. Est ce que tu peux nous rappeler très précisément le but de ce travail que tu vas réaliser ? Le but de la Libération ? Mœurs. Mais tu peux déjà redéfinir la l’immense L’aliment, c’est cette intoxication qu’on a envers une personne.

02:24:47:23 – 02:25:12:21
Inconnu
Donc voilà Et moi, le but de ma chronique, c’est de rapprocher un peu les genres et de faire en sorte qu’on essaye de mieux se comprendre tout en douceur et en explications. Pour les débutants, tout va bien se passer avec Mélina. Je suis l’ange gardien, la muse et la Madone. La différence se rapproche les hommes et les femmes n’ont aucun bruit.

02:25:13:07 – 02:25:34:08
Inconnu
Nous, les femmes, on a pris en main notre évolution dans l’ignorance, la différence avec Coco toi, c’est le retour de la lime et rance. Ce fragment que j’espère déconstruire, pas si chiant, qui vient surfer pour cette saison deux sur les ondes de Radio Bel D’ailleurs, on ne pouvait trouver plus à propos que le 8 mars pour commencer cette nouvelle série de diatribes féministes.

02:25:34:09 – 02:25:59:17
Inconnu
C’est merveilleux. Merci Xavier, merci Camille. Alors le 8 mars, c’est quoi exactement ? Instauré officiellement en 1977, cette journée puise ses origines dans l’histoire des luttes ouvrières et des manifestations de femmes au tournant du XXᵉ siècle. C’est, je cite, une journée d’action sensibilisation et mobilisation dédiée à la lutte pour les droits des femmes et minorités de genre, l’égalité et la justice Très cool sur le papier.

02:25:59:18 – 02:26:20:07
Inconnu
Merci. Et d’ailleurs, gros big up à toutes celles qui s’investissent dans cette journée, mais pas qu’eux. Et qui visent les luttes pour l’égalité des genres. Bon, si tu m’as suivi l’an dernier, tu t’en doute, m’a enchéri. Je vais casser l’ambiance bisounours. Alors allons y. Le 8 mars à des vagues relevant de st valentin, ce fameux jour de l’année ou on doit activer le mode sur performance.

02:26:20:23 – 02:26:46:16
Inconnu
Une journée féministe ? Officiellement, mais notre réalité, nos combats, c’est tous les jours en fait. Soutenir le féminisme doit et être un bon allié, ça passe surtout par des actions et attentions quotidiennes. Soutenir le féminisme, c’est aussi ne pas succomber au chant langoureux des sirènes d’un capitalisme subtilement déguisé. Et surtout, lors de ces périodes ultra médiatisé. Car le vrai sujet du jour au 18 mars et ses bonbons clitoris supposés militants, c’est le féminisme washing.

02:26:47:01 – 02:27:07:19
Inconnu
Pour expliquer rapidement le concept, le terme washing représente les procédés de communication utilisés par une marque ou un organisme afin de présenter une image. Responsabiliser. C’est ce que l’on appelle du marketing, ciblant des consommatrices qui se veulent de plus en plus regardant, regardante sur l’engagement des marques qu’elles achètent. Ça se cuisine ainsi allègrement à toutes les sauces et autres convictions.

02:27:07:19 – 02:27:24:20
Inconnu
Pink Green, Black ou au féminin ? La liste est longue. Afficher un engagement en tant que marque aujourd’hui, c’est bon pour le. Biz et c’est du coup malheureusement souvent opportuniste. Et puis, comme toujours, quand il y a de l’argent à se faire, au vu du regain de présence du féminisme sur le devant de la scène, on a vu pousser des godillots estampillés sororité.

02:27:24:20 – 02:27:52:15
Inconnu
A t elle fuité comme des champignons Et bien souvent, les entreprises qui vous vendent ces fameux chapeliers pour telle ou telle cause ne les soutiennent pas forcément concrètement. Voire même le contraire pour les plus audacieuses. Ben oui, ça coûte moins cher de faire une campagne marketing que de changer ces pratiques pour esquiver l’escroquerie. Avec un peu d’habitude, il devient de plus en plus évident de repérer des dynamiques, les dynamiques hypocrites Il suffit de vérifier les informations proposées et de faire un background check d’éventuelles casseroles en utilisant son sens critique.

02:27:52:15 – 02:28:12:14
Inconnu
En général, pas besoin de gratter très loin. Par exemple, Dior qui te vendait 620 € en tee shirt We should be féministe. Déjà le slogan en forme d’injonction moyen. Puis ou est l’inclusivité ? Étant donné que seules des personnes fortunées pourront se le payer ? Surtout quand on voit que les militants militantes sont bien souvent précaires. Conséquence directe de leur situation et ou engagement.

02:28:13:05 – 02:28:31:17
Inconnu
Et puis combien de femmes aux postes chez LVMH à l’époque ? Pour l’égalité, on repassera. Deuxième round avec Zara. Je crois qu’il a copié ce fameux tee shirt. On passe à l’inverse un slogan féministe sur un slogan pardon, un slogan féministe sur un tee shirt vendu par une marque appartenant à Inditex, groupe connu pour avoir des chaînes de production dégueulasse.

02:28:31:19 – 02:28:50:11
Inconnu
Coucou l’esclavage des Ouïgours en passant on ne peut plus féministe n’est ce pas ? Je ris jaune. Alors si tu ressens le besoin de posséder un mec du lever pour prouver ta sororité, ou simplement parce que c’est quand même vraiment trop ton style ? Faire une note après tout, le système est ainsi fait. Mais si tu en a les moyens, je te propose d’adopter une consommation plus responsable avec un prix éthique.

02:28:50:21 – 02:29:12:00
Inconnu
Tu peux par exemple soutenir directement les personnes concernées et des organismes réellement féministes en choisissant mieux ou acheter boutiques indépendantes et ou tenues par des femmes aux minorités de genre. Des opérations ou les bénéfices seront reversés à des associations. La liste des possibilités engagées est longue et surtout, pas besoin d’attendre le 8 mars pour le faire. Le féminisme n’est pas une mode, nos luttes ne sont pas un outil marketing.

02:29:12:01 – 02:30:22:19
Inconnu
Merci de ton écoute et à la semaine prochaine, je peux souscrire au personne suicidaire. Fin de la semaine pour le mardi de 10 h à 13 h Belle maman Joséphine, ça va être à toi. Est ce que tu comprends Joséphine ? Ça va rester avant. Je me suis dit qu’il fallait continuer dans l’élévation. Il fallait continuer à vous en mettre plein la tête.

02:30:22:19 – 02:30:46:01
Inconnu
Vous, chers auditeurs, si tout va bien se passer comme ces radios, belle notre nouvelle émission de 10 h à 13 h, c’est le mardi. Chaque semaine, nous allons rentrer dans un thème contemporain car nous sommes la radio du Nouveau Monde et il y en a des choses à faire à Paris puisque tout est ouvert dorénavant, Et c’est pour ça que Joséphine est là.

02:30:46:10 – 02:31:12:03
Inconnu
Je vous l’avais promis. Toutefois, en préambule, je vous l’avais promis, ce portrait de Joséphine Dominguez. Mais le temps file en irrattrapable, tel un sablier irrattrapable fait que nous découvrirons personnellement Nous irons dans ton cœur au ventre la semaine prochaine. Cela te va t il, le Joséphine Ça me va très bien. Excellent. Le Point. J’y vois un Le Point J avec Joséphine.

02:31:16:01 – 02:31:52:15
Inconnu
Comment une radio ? Comment une radio pourrait elle être belle si une journée est bonne ? Parce que des catégories, on en fait fi. Et c’est leur dissolution que je vais évoquer maintenant. Après avoir été inspiré par la pensée straight que j’ai a noté récemment et qui est un recueil d’articles écrits par Monique Wittig en 1992, une écrivaine, philosophe, théoricienne et militante féministe lesbienne française qui a marqué la deuxième moitié du XXᵉ siècle, Aristote à Platon, une bande en métaphysique et limitée, catégorie empoté désormais en flamme rouge et chaude.

02:31:52:24 – 02:32:21:21
Inconnu
Car ce qui est droit n’a pas d’opposition courbe, car l’obscure envie de la lumière, le mauvais et parfois bon l’un et plusieurs et de l’immobilité naît le mouvement quand la femelle se mêle au mal, puis disparaissent dans un ensemble. Énergie cosmique non femme nommée humain, ni homme, ni femme, ni soumise, humaine en humanité décentrée de l’hétérosexualité. Principe créé dans la langue française en 1911 pour normaliser la sexualité dominante.

02:32:22:15 – 02:32:55:02
Inconnu
Notre matière homo, décuplée, surpuissante, porte un nombre un genré multiple, démultiplié des oppressés éclatés. Ma vue et la sienne, c’est un point de révolution systémique attendu pour une désarticulation souhaitée. Langage comme langue sur nos corps sexués. Jeux des genrés en parler discursif, disruptif, combatif. Le YF dont je ne inverserait pas les lettres. En résistance manifeste. On pense courbe, on vit troubles.

02:32:55:02 – 02:33:27:17
Inconnu
On est matériaux bruts pour construction souple en dehors des dominations éco idéo politico éjectés, on vomit tout. Danse de même été pour rituels des mystificateurs, des banquiers losers. Quelle kaléidoscope ! On parle de magie et de beaucoup de couleurs, d’une terre d’accueil, d’un ciel protecteur, d’un tout ou on relationnel dans l’indifférence de la nature. On dénature en socialisant, on se libère des mots famine, des mots homme, on est balls.

02:33:27:22 – 02:33:59:09
Inconnu
Autrement dit, on est beau et belle comme la radio. Belle. Alléluia ! Merci Joséphine ! Et nous allons ensemble tenter de leur redonner à tous une bonne dose de confiance et d’ondes positives radios libres, radio, radio du Nouveau Monde. J’ai déjà corrigé quelque chose On voit rien venir te dire parce qu’on a rien à te dire. On va collectivement ensemble, se dire des choses et se dire les choses qu’on a besoin de se dire.

02:33:59:17 – 02:34:32:14
Inconnu
Et si on réquisitionne l’église, c’est parce que c’est le lieu le plus grand et parce que, symboliquement aussi, on est bien content qu’un certain nombre de choses qu’on puisse les dire là ou on n’a jamais pu parler et ou on nous a mis dans la tête un maximum de choses pour comprendre, fermer la porte et menace de la salle on annonce que nous allons chaque avec Stéphane Bern manifester Je viens ici, ça part avec ça.

02:34:33:01 – 02:35:14:21
Inconnu
C’est à chacun d’honorer comme ça. Ça fait match amical pas cher, mais je voudrais que ça se passe comme ça.

02:35:19:15 – 02:37:15:14
Inconnu
Je suis fatigué de l’entretien de dépêches d’un bénévole de la DH qui du direct du du festival et du trail Et si ça ne s’arrêtait et menace que la récolte se dirige vers les sommets Ah non, mais oui, alors ça c’est un groupe nantais. C’est un homme et une femme. Et je les ai découvert hier. Je trouve ça chouette, même si je ne comprends pas les paroles.

02:37:16:04 – 02:37:38:12
Inconnu
C’est de l’allemand. C’est pour ça. Pas du Grenoblois. C’est Lina Harker. Voilà, avec le titre Idiot siffle, il est temps de partir. Merci à toi Joséphine. À la semaine prochaine, pour te découvrir plus profondément et intensément et comprendre ce que tu as dans le cœur, la tête et le vent. Nous partons à Sao Paulo au programme nautique pour Esprit moderne ou à la radio livrée à Joubert.

02:37:39:00 – 02:37:59:19
Inconnu
C’est un peu comme chez toi. Vous êtes mon invitée dans le Nouveau Monde qui vous prie et et Gustavo est avec nous de l’autre côté du monde. Il est à Sao Paulo, réalisateur et producteur de cinéma. Comment vas tu ? Gustavo Brandao Je vais être je vais très bien, être super. Je suis très très heureux de t’entendre. Alors le temps.

02:38:00:01 – 02:38:34:06
Inconnu
Cette émission se termine à 13 h. Arrivant directement dans le vif du sujet, comment se passe la reprise ? Est ce qu’il y a une reprise également au Brésil, à San Paolo ? Bush s’est essayé à la vie, à suivre et on reste toujours ici, surtout à San Paolo. À ce jeu, avec les masques, Massa va être changé et peut être demain. Le maire et le gouverneur, dehors, vont faire une chronique sur une prolongation pour changer la situation de masques et surtout.

02:38:34:17 – 02:39:13:14
Inconnu
Et ici, c’est la troisième, la troisième dose de la vague, une de là bas. Sinon on en a déjà. On a déjà enfin la fête et c’est comme ça. Les choses sont en train de les retourner à toi de dire de fête et de travail. Moi, personnellement, je donne des places à des épiciers à treize à côté de Sao Paulo qui s’appelle SNCF et ça va être d’ici à deux mois.

02:39:13:14 – 02:39:45:19
Inconnu
On va a a des classes présidentielles, donc avec les élèves et les professeurs ensemble dans une salle, ça passe. Je me faire comprendre. Donc et c’est ça. Les choses sont en train d’être, d’être normal car les clubs ont rouvert en octobre. C’est ça ? Fin octobre, on a rouvert. Il y a une vie de clubbing comme moyen de sortir. Et je te présente Camille qui est avec moi, c’est ça ?

02:39:45:20 – 02:40:13:22
Inconnu
Dit Gustavo. C’est ma co-animatrice, ça va. Et les questions pour toi ? Moi, je voulais savoir comment ça se passe. La renaissance, qu’est ce que tu envisages pour la Renaissance ? La relance la relance ? La Renaissance, le Nouveau Monde ? Le Nouveau Monde ne se passe pas Ce n’est pas plein de choses, beaucoup de choses. Je me dis d’abord je. Ce qui les travaille, ça ne va pas être, n’est plus le même, c’est déjà plus le même nom que ça.

02:40:13:22 – 02:40:45:07
Inconnu
Ouais, c’est on va, on va avoir plus de travail, on va chez nous, on veut ou pas exactement. Comment savoir ? Ça va marcher, mais j’y vais, je vois ça avec moi. Je fais plus que des émissions, des vidéos, chez moi. C’est chiant, quoi. Et ce que je pense pour le Nouveau Monde aussi, c’est qu’il faut avoir plusieurs de plus de patience que moi.

02:40:45:07 – 02:41:14:06
Inconnu
Je. J’ai perdu vendre le tango ? Ouais, ouais, c’est pas de perdre le train. Et même si d avoir des complicités, tu vas avec l’autre. Donc c’est ça que je crois que ça va être le plus important d’avoir plus de ce pape, plus d’amour avec une autre Les choses ne sont pas super faciles. Quand on voit de la violence, on voit de la femme.

02:41:14:20 – 02:41:38:07
Inconnu
On voit ici, ici à Sao Paulo, au Brésil, on a au moins la violence à cause de la France, c’est une vérité quoi ? Oui, présente à Sao Paulo, on voit vraiment les stigmates de la pauvreté extrême qui règne. C’est un peu la même chose à Paris, et tu te balade dans les grandes villes. C’est de plus en plus visible, mais c’est assez hallucinant.

02:41:38:07 – 02:41:58:10
Inconnu
Et il y a beaucoup de crack aussi et des gens qui sont complètement à la rue. Pour le coup, c’est complètement. C’est violent. Ici, au centre ville, c’est la folie. Moi, j’ai une question aujourd’hui, c’est la Journée internationale des droits de la femme. Qu’est ce qui se passe à Sao Paulo ? Cette journée à Sao Paulo ? Je parle d’événement qui veut dire pour la journée de la femme.

02:41:59:23 – 02:42:31:10
Inconnu
Pourquoi est ce qu’il y a des C’est drôle de parler parce qu’il est ici à Sao Paulo. Je ne sais pas s’il va avoir quelque chose de spécial. Je vais dire un événement pour les femmes et tout ça mais c’est drôle parce que je viens de voir ma nouvelle sur la radio ici, que le gouvernement va faire Le gouvernement du Brésil va faire une émission pour parler du travail des femmes au gouvernement brésilien.

02:42:31:16 – 02:42:57:03
Inconnu
Mais les personnes qui vont parler, il n’y a aucune femme. Ce sont des cinq mecs qui vont parler. C’est classique de voir la télé. C’est la journée internationale de la femme. Mais le Brésil, les femmes, c’est toujours pas, pas forcément la parole appréciée. Voilà, voilà, c’est ça, c’est triste, c’est la vérité. Mais quand même, il y a une ouverture pour ?

02:42:57:06 – 02:43:16:14
Inconnu
Non, même pas parce que, à Sao Paulo, oui, parce qu’on peut voir que le transgenre rythme et assez visible en fait, mais ce n’est pas si facile non plus. On a la pression et l’impression plutôt quand on regarde le Brésil, que c’est hyper souple et que tout est fluide et que ça marche super bien. Mais en réalité, c’est pas si vrai que ça.

02:43:16:19 – 02:43:53:15
Inconnu
Non, pas du tout. Et si ça marche, ça marche pas très bien, surtout avec la pandémie. Avec ces types des gouvernements de droite et d’extrême poids qui voient la machiste aussi sexiste. Ce n’est pas ce qu’on sème et on parle de misogynie. Moi aussi misogyne ? Ouais ouais, ouais ouais. Donc toi, ton espoir, c’est de voir un gouvernement qui soit moins machiste, tyrannique, c’est ce qui semble, c’est ce qui semble se dessiner.

02:43:53:23 – 02:44:24:16
Inconnu
Lula va revenir, tu penses ? Oui, j’y crois. C’est la plupart du Brésilien quoi ? Ça en fait son héros. Il y a la force de l’état de la machine. On va dire va venir très fort pour la prochaine élection. C’est en octobre, pour nouveau la mort pour la majorité. C’est déjà donné avec Dabakh c’est sur ce type là et ça va, ça va améliorer la situation homme femme.

02:44:24:16 – 02:44:50:10
Inconnu
Du coup, tu penses Lula ? Oui, même, bien sûr. C’est juste de de faire une préparation avec ces gouvernements et surtout avec la participation de la femme dans le gouvernement de Lula et la participation de la femme dans ces gouvernements. Il n’y a pas de comparaison. Super Gustave ! Merci beaucoup Gustave. Question pour toi et si tu pouvais me donner un précepte tu à un précepte ?

02:44:51:04 – 02:45:25:13
Inconnu
Une idée pour ce nouveau monde ? Ce serait lequel ? Sur lequel tu aurais de concentrer toi et bon marché ? Je crois qui dans l’idée de la préservation de notre et notre nature ? OK, tu vois des zoos et des arbres de mer. Donc préserver l’environnement, préserver ou préserver l’environnement tu devras oui, respecter et préserver l’environnement. Excellent. Répéter, ce répéter. Et alors ?

02:45:25:13 – 02:45:45:07
Inconnu
Tu choisis un morceau. Le temps file. J’imagine qu’on aura l’occasion de se reparler sur cette antenne ou peut être que tu viendras nous nous rejoindre à Paris ? Tu as choisi deux morceaux. On va avoir le temps d’en écouter un. J’ai pris celui ci en premier parce qu’il est très court et le temps file en encore. Pas mal de choses à voir dans cette émission s’appelle Chico Buarque.

02:45:45:08 – 02:46:12:07
Inconnu
C’est quoi ? C’est si c’est la musique. Si elle s’appelle Caroline, c’est le nom d’une femme et un homme. C’est une hommage à la journée internationale des cas. Caroline, c’est un homme que tu connais bien, c’est Caroline Roux. C’est donc d’accord. C’est ça qui m’a demandé oui. Non, non, non, non, non. C’est OK, il fait chaud ici, c’est au moins ça fait du soleil.

02:46:12:22 – 02:47:13:20
Inconnu
Le ciel est très bleu et ça fait comme même pas 27 degrés c’est la chaleur. Mais oui, il fait chaud et c’est le seul à être noté. Merci beaucoup. Merci Gustave se poser, mais c’est aussi dans des zoos à très bientôt. VD Tiens, tiens, tiens, remercier, remercier C’est le joueur de foot et les joueurs sont morts pour moi et je vis au pays des feuilles à la fin du taux d’humidité et perso je n’ai pas encore annoncé quand je préfère au monument aux morts et aux morts c’est juste un drapeau noir.

02:47:13:23 – 02:47:57:00
Inconnu
Soumare coupable ? J’ai qui mange deux mais pas sur Jamel, sans parler de sport et il est moche, très l’info passe. Je termine comme ça cette chanson. Bravo ! Merci Gustavo. Nous étions en direct de Sao Paulo et nous revenons dans le dur du gris parisien avec Capucine qui nous a rejoints. Programme poétique pour esprit moderne du réel et nous partons dans le air Capucine, c’est à toi.

02:47:57:10 – 02:48:18:00
Inconnu
D’habitude, lorsque j’écris, je me relis des années plus tard et je replonge dans mes pensées du passé. Je peux même parfois trouver ça drôle. Ecrire me permet de me souvenir et je regrette parfois de ne pas le faire plus souvent. Mais cette fois ci, c’est un peu différent. Pendant quelques semaines, je vais devoir écrire, mais surtout retranscrire à voix haute mes pensées devant quelques personnes.

02:48:18:15 – 02:48:43:09
Inconnu
Je ne l’ai jamais fait. Je sors totalement de ma zone de confort que ça m’effraie. Je tente donc de me rassurer en me persuadant que c’est un exercice qui me fera prendre confiance en moi. D’autant plus que je ressent que j’en ai besoin. Je me trouve dans une période étrange ? Oui, parce qu’avec tout ce bordel, entre le colis qui a bousillé mes deux dernières années, les tensions dans le monde, l’urgence climatique et les médias qui ressassent les mêmes infos en continu, il y a de quoi être complètement effrayé.

02:48:43:08 – 02:49:00:21
Inconnu
Et perdu. Personnellement, il m’est incapable de me projeter dans l’avenir. Beaucoup de gens me répondront que c’est parce que je suis jeune, mais j’ai toujours eu cette sensation et l’impression que j’ai déjà de la chance d’avoir atteint cet âge. Quand j’étais enfant, j’étais persuadé que je ne serais jamais une adulte, que je n’atteindra jamais mes seize ans par exemple.

02:49:01:07 – 02:49:23:18
Inconnu
Alors depuis, j’ai cet âge là. Je me laisse guider et je verrais ou ça me mène. J’ai décidé de ne pas trop me préoccuper de ce que j’allais devenir et ou j’allais atterrir parce que de toute façon, l’idée même d’y penser me paralyse. Programme nautique pour esprit moderne à Diourbel. Aujourd’hui, pour nous, ce que je fais là aujourd’hui, est ce que vous pensez que j’ai encore une place pour une utopie aujourd’hui ?

02:49:24:02 – 02:49:47:19
Inconnu
Pas pour une utopie, pour une réalité, parce que c’est une réalité. Ce n’est pas une Si tout le monde s’accorde à évaluer, va aller ailleurs. À Diourbel, l’émission Sous le soleil des tropiques. La conversation venant de tout. Et nous allons terminer cette émission ensemble, portée par ce bruit vaguement vague des vagues. Comme si nous étions loin de tout.

02:49:48:04 – 02:50:06:20
Inconnu
Non pas à Paris, dans ce bunker sous le soleil des tropiques, mais bien sous le soleil des tropiques. Or, de ce booker avec nous, Joséphine, Camille, tu peux réagir aussi de Capucine. Les textes et moi même, ça fait quoi de prendre le temps de regarder avec distance ce monde chancelant ? Vous en pensez quoi, vous d’écouter le bruit des vagues ?

02:50:07:09 – 02:50:32:11
Inconnu
Ça, c’est pour la détente. Du monde chancelant. Monde se serait on cette fin de monde avant le Nouveau Monde ? Enfin, nous vivons depuis longtemps déjà de rebondir sur ce qui en ressort, comme cette colère et de colère. Ah oui ! Qu’est ce qui te met en colère aujourd’hui ? Moi, ce qui me met en colère aujourd’hui, c’est c’est l’ingérence de la situation, c’est le fait que personne n’arrive à s’entendre ou à s’écouter qu’à partir du moment, il y a des revendications qui sont données.

02:50:32:11 – 02:50:55:09
Inconnu
Il y a toujours cette non-culpabilité qui est portée par les personnes souvent oppresseur C’est ce manque d’écoute. Et ça, ça me met vraiment en colère. Et c’est aussi une autre chose qui me met énormément en colère. C’est que encore et encore et encore, toujours les mêmes histoires qui sortent sous des formes avec des images différentes, mais c’est toujours toujours les mêmes, c’est le même sujet.

02:50:56:19 – 02:51:12:19
Inconnu
Il ne trouve pas que ça évolue quand même, parce que l’idée, c’est qu’on soit un peu plus positif ici également. Je pense que ce qui est bien, c’est que la parole se libère et qu’on entende justement parler de ça. Ce côté un peu le cul entre deux chaises ou on entend beaucoup et sans arrêt. Mais en même temps, c’est bien comme on l’entend, parce qu’il y a besoin que ça sorte, il y a besoin.

02:51:13:05 – 02:51:38:05
Inconnu
Cet abcès doit être crevé et les responsabilités doivent être prises. Le problème, c’est que les responsabilités ne le sont pas. Et on trouve des pseudo solutions à chaque fois pour pour enterrer la bête. Mais rien n’est vraiment fait pour que l’histoire continue de sortir. Et toi, Joséphine, qu’est ce qui te met en colère ? Un certain nombre de choses pu mais chez moi, j’ai toujours été un peu en colère contre plein de choses comme ça.

02:51:38:05 – 02:52:08:06
Inconnu
On peut citer les petits en plus. Donc chez Vois, ça fait un peu. Je Mais j’ai 1 million de ta femme par exemple par rapport à cette loi. Et ma femme a déjà écrit une journée de la femme sans problème. Mon Valentin. Que dire de la journée des grands mères qui était la journée des grands mères ? Ha oui, c’est vrai, mais maintenant qu’on est loin de tout finalement, moi je me rends compte avec le temps que cette Europe me manque quand même.

02:52:08:18 – 02:52:30:03
Inconnu
Tu vois cette distance, ce temps chaud et humide C’est pina colada, avec ou sans alcool d’ailleurs. Je vous rappelle que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Ces produits qu’on ne trouve pas en Europe, qui mettent bien ici l’Europe me manquent quand même. Tu vois, parce qu’il y a un art de vivre finalement la différence homme femme, ça va la différence ?

02:52:30:04 – 02:52:47:23
Inconnu
Pauvres riches, ça va Et après, ça va quoi ? Ça va, ça ne passe pas, mais ça va compter. Quand on voit que tu dental peut être. On était dans les rues de Sao Paulo, tu vois, c’est super déglingue. On ne boit pas de pina colada au Brésil. Et bien c’est bien plus précise parce que je me demande bien ce que j’ai vu.

02:52:48:15 – 02:53:08:12
Inconnu
Alors c’est vrai que c’est très fort comme Manuel, ça commence à penser. Ça vous manque pas une ligne ? Oui. Est ce que c’est donc l’Europe ? Mais on ne mange pas partout depuis très longtemps. J’ai pas pris l’avion depuis très longtemps au vrai. D’accord, toi Irina. Moi, je suis parti aux Etats-Unis le mois dernier pendant un mois. Alors est ce que tu fais ?

02:53:08:16 – 02:53:26:06
Inconnu
Est ce que tu lui en manque de l’Europe, de ta ville ? J’ai eu un manque de l’Europe, mais dû à d’autres choses. C’est plus le côté énorme, gigantesque. Tout est grand là bas qui m’a fait me sentir très petite et j’avais envie de retrouver cette petite humanité que tu trouves à Paris, dans ces petites rues, avec ces petits cafés et ces petites terrasses.

02:53:26:14 – 02:53:44:09
Inconnu
Et je sais que tu n’aimes pas le mot petit Xavier. Mais quand la civilisation et je te mets par exemple la sous le soleil des tropiques, on a l’impression d’être une fourmi des tout petits et je crois quelque part. Moi, ça me fait encore plus respecter la nature parce que je sais que je ne suis rien. Alors c’est différent parce que moi je te parle de New York.

02:53:44:10 – 02:54:02:16
Inconnu
Y a une ville, c’est pas du tout la nature. On te parle d’énormes buildings super froids, de rues et immenses ou les gens ne se croisent pas. On parle aussi d’un pays des disparités sociales qui sont quand même assez hallucinantes. Quand j’ai pris le métro, je me suis dit à Paris déjà le métro à Paris, c’est crade, mais à New York, c’est franchement franchement flippant en fait.

02:54:03:07 – 02:54:20:08
Inconnu
Donc moi, c’est que l’Europe m’a manqué effectivement quand je suis partie à New York. Mais j’ai adoré cette ville aussi parce qu’il y a énormément de côté positif. Donc voyons, voyons ce côté sympathique et tu identifierait ce qui manquait le plus ce qui m’a manqué le plus de la France, c’est les croissants. D’accord avec la nourriture. Tout simplement.

02:54:20:09 – 02:54:39:13
Inconnu
Non mais franchement, ça c’est vrai. La métro, parce que c’est un vrai thème abordé récemment, parce qu’on fait le croissant à l’étranger, il est obligatoirement dégueulasse et ce n’est pas possible de trouver un bon croissant à part en France et en général. Quand je pars en voyage et que je quitte la France et que je reviens. Le premier truc que je fais, c’est acheter une boulangerie avec du vrai beurre.

02:54:40:21 – 02:55:00:00
Inconnu
L’envie, donc la nourriture quand même. Il y en a, mange très bien à New York quand même. Ouais, c’est cher, mais on mange bien, c’est cher, mais on mange bien. Par contre, sur ce genre de petites spécialités locales, oui, clairement, ça manque. Moi je pense qu’en fait, ce qui nous rapproche vraiment beaucoup de l’Europe est ce qui en fait une particularité, c’est les détails dans les habitudes de vie.

02:55:00:20 – 02:55:18:16
Inconnu
On pose la question aux gens qu’est ce que tu aimes en Europe ? La plupart des gens vont nous parler, donc de petits détails comme ça, de croissants, de terrasse, d’un petit café, d’un producteur. On va voir pour prendre ces fruits légumes. C’est ces détails qui font la différence. Mais en tout cas, je trouve que l’Europe, par rapport à New York précisément, mais c’est la chaleur.

02:55:18:18 – 02:55:35:13
Inconnu
Je pense qu’il m’a manqué parce qu’au final, on a l’impression que, à Paris, on est froids, mais pas du tout. On peut faire très froid en hiver, c’est pas du tout sous le soleil des tropiques. Le voyage demande Qu’est ce qui me manque dans le voyage pour toi ? Le plus ce qui me manque la pourquoi j’aimerais aller voyager par exemple ?

02:55:35:14 – 02:55:56:01
Inconnu
Ouais. Qu’est ce que tu recherchais ? Là, j’ai envie de soleil, j’ai envie de soleil. J’ai envie de nature soleil et nature. Je crois que je n’ai pas forcément envie d’aller dans une ville. Justement, ce besoin de me sentir petite fourmi. Même si, en allant à la campagne dans une forêt, on peut se sentir petite fourmis aussi. Mais je crois que j’ai bien envie de moi.

02:55:56:01 – 02:56:20:03
Inconnu
C’est l’aventure qui me manque. L’aventure n’est pas trop savoir dans vos rêves, se laisser aller en rêve, c’est pour ça que nous sommes là. Il est 12 h 59, merci d’avoir été avec nous dans cette émission. Je met fin à cette conversation loin de tout. Elle reprendra corps sur une plage avec ce vague bruit de vagues. Dès la semaine prochaine, tout va bien se passer de Radio Bell de 10 h à 13 h.

02:56:20:03 – 02:56:51:14
Inconnu
C’est votre nouveau rendez vous le mardi ? Il est temps de quoi ? Il est temps de dire merci. Merci à toi Capucine, Merci à toi Anne, Irina. Merci Joséphine. Merci Gustave de Sao Paulo. Merci à Bertrand. De la bicyclette. Cinq, rue Chaumont. C’est Métro Jaurès pour déjeuner ce 12 h. Merci à toi Camille. Merci Xavier. Merci et à tantôt je me disais que je n’arrivais pas à relire ce nom et c’est bien normal, c’est la taxe qui n’est pas un prénom courant.

02:56:52:02 – 02:57:24:07
Inconnu
Merci pour la réalisation de cette émission la semaine prochaine. Toutes les études et aujourd’hui, vous le savez, il y a plein de choses à faire. Allez manifester si vous trouvez que vous n’avez pas peur des chats, vous n’êtes pas agoraphobe. Et sinon, rejoignez les workshop disponibles ou vous tapez workshop journée de la femme vous trouvez plein de choses et on peut vous recommander le consulat sur la rue 42 avenue Parmentier, dans le 11ᵉ, à Voltaire, dans le reste du pays qui nous écoute et qui vraisemblablement sera là bas pour vous aider à fabriquer des choses, pour se mobiliser pour réduire ces inégalités, voire les tuer carrément entre les hommes et les femmes.

02:57:24:08 – 02:57:56:17
Inconnu
Merci d’avoir été avec nous. J’espère que vous avez passé un bon moment mais il faut que vous soyez sûrs que les choses vont s’améliorer. Radio Libre, radio bel essor de radio, BBC, radio du Nouveau Monde. Retrouvez nos éditoriaux chroniques, notre musique, nos invités et notre belle énergie à Dubaï, tous les mardis de 10 h à 13 h, sous l’émission. Sous le soleil des tropiques, la matinale roborative en direct sur tout va bien se passer pendant cette radio belge.

02:57:56:23 – 02:57:59:19
Inconnu
Les radios de Nouveau Monde au

Cela vous plaît ! Feel free to support me here.
Bouton retour en haut de la page