Camille PellicerÉcoute t'es mort!FALTOTL'ARTLA RUELE PARTAGELES CHRONIQUES RADIOLES ÉDITOS RADIOSLES ÉMISSIONSLES REPORTAGES RADIORADIO CAMPUS PARISSUICIDE FMSUICIDE FM L'ÉMISSIONTHÉMATIQUES

SUICIDE FM#5: FUCK, FUCK, FUCK…!

Retrouvez notre quatrième émission du 23 mars 2021, le découpage du contenu audio et écrit, les vidéos et les infos pratiques.

Suicide FM #5 archive coupée / problèmes techniques à gogo
Camille Pellicer et Xavier Faltot

SOMMAIRE

  • #FALTOMATIQUE: NINJA VIKING
  • INVITÉ VOISIN: BERTILLE AMELINE
  • ÉCOUTE T’ES MORT! : JOY DIVISION
  • LA FLÛTE À VÉRO
  • L’ÉDITO DE CAMILLE: TOKYO I LOVE YOU
  • DEMAIN C’EST DIMANCHE: LES ADULTES C’EST NOUS #OKBOOMER
  • SOS AMITIÉ: YANNICK EN DIRECT DEPUIS TOKYO
  • CULTURE SUICIDE:CHRONIQUE FILM SUR ENTER THE VOID
  • #VEGANNEHOREL
  • LES POEMES DE CAMILLE: PRETTY DAFFODILS
  • INSTANT FÉRES : Les Lusiades
  • SOS AMITIÉ: CORALIE EN DIRECT DEPUIS AMSTERDAM
  • MÉDITATION

LE DÉROULÉ:

#FALTOMATIQUE: NINJA VIKING
Notre voisine: Bertille Ameline
Part 1: Elle et la rue Chaumont.
Part 2: Comment ça va ?
Camille et Bertille

Sa boutique se trouve au 8 ter rue de chaumont

Marie Prugnat
Invité Paris: Marie Prugnat aka Marie Prune
Culture Suicide / Musique / Joy Division par Marie
Marie et Camille

L’EDITO DE CAMILLE

L’EDITO DE CAMILLE: TOKYO I LOVE YOU

During my third year at the university Sciences Po, I had to choose a country to live there for one year. One whole year of living abroad. I had no idea where to go but I knew I had to go somewhere completely far away from my own culture. Somewhere where they would speak a different language, dress differently, eat differently, where my codes and my habits would be totally disturbed and where my worldview would be shaken for good. 

At first I thought about Russia. Having read a lot of russian literature in my teenage years I thought it would be a stimulating environment to lose myself in for one year. Lolita, the Idiot and Anna Karenina had left a strong impression on me and I was curious to explore more of this curious cold vodka infused nation. During the time I had to choose I was also heavily involved in watching Myazaki and I realised that Japan seemed to be an entirely different planet as well. Looking at my possibilities the choice was made quite naturally: Tokyo it was. 

I arrived on a hot summer night in September when the weather was wet and the crickets were singing as I admired the big bright city shining from the 11th floor of my student room that would be my home for one year. 

How lucky I felt. 

Boom, 11 months later I had made friends, studied japanese, lived in a yakuza flat, modelled, took photographs of those quirky stylish beautiful japanese people, did a road trip through Japan, sang at karaoke every friday, climbed mont fuji, drank a lot of tea, danced, laughed and lived one of the most incredible year of my life.

Japan is magical, Japan is beautiful, calm, religiously peaceful, respectful, refined, surprising, modern and traditional at the same time. The best way that I describe its mysterious aura is to say this: imagine you’re walking down a street at night, the moon is high and big and round and white. You spot a black cat strutting in front of you and he appears to know exactly where he is heading, like cats often do. Suddenly the cat stops and he turns around, looks at you and starts speaking to you. No matter what language he is using, you understand him perfectly and start having a conversation with him. That’s perfectly normal and it doesn’t even surprise you. That’s Japan, the country where the strange encounters are normal, where the fantastic is part of the daily beauty of the interactions you ll have. 

I am always smiling and feeling warm when I speak of Tokyo. I am proud and touched to say it will always be a home for me and there is no place where I felt more inspired by the streets and the beauty of this nation. As of all places, it also has its flaws and I always insist on saying I had a marvellous time because I was a young french white girl visiting for one year and not living fully in this very strict country. Regardless, this is my love letter to you,Tokyo I love you,and you brought me up. Even though we are talking about Fukushima, the nuclear and all sorts of negative things, I love Japan and its wonders it has to offer,and I can’t wait to go back.

DEMAIN C’EST DIMANCHE: LES ADULTES C’EST NOUS #OKBOOMER
Yannick depuis Tokyo
SOS AMITIÉ TOKYO: YANNICK part 1 HOW ARE YOU?
SOS AMITIÉ TOKYO: YANNICK part 2 TOKYO

Retrouvez la poésie de Camille, Pretty Daffodils

Culture Suicide Poésie: Pretty Daffodils
Culture Suicide Cinéma: Enter the Void
Coralie depuis Amsterdam
SOS AMITIÉ AMSTERDAM AVEC CORALIE
INSTANT FERES: Les Lusiades

#VEGANNEHOREL: LES BONNES ADRESSES POUR BIEN MANGER À PARIS

Restaurant végétalien dans le 11ème. Testez le curry massala, le brunch ou encore l’assiette Mezze.

20 Rue de la Pierre Levée, 75011 Paris

Super spot vegan dans le 9ème où il n’y a que des femmes en cuisine. Elles proposent une sélection tapas, de bagels, de mafés mais aussi de burgers et des desserts colorés et décadents.

16 Rue Henry Monnier, 75009 Paris

LA MÉDITATION:


Transcription automatique par transcriptive.com

00:00:00:02
Morsures étoiles, ninja viking, au lieu de me consacrer aux textes pieux, je sombre et bigne, je mange des séries en rafale façon Barrington. Les coups s’échangent et toujours plus esclaves. Me voilà incapable collé à l’écran. Je fuis les lignes tout en me souvenant que l’air est tapis de bonnes intentions livresques. Cavallier, mon cerveau carné et végétal. La source est Formulez. Point de ralliement. Je peux me joindre d’un bout à bout qui donne à penser plutôt qu’avoir, alors encore les yeux clos. Sommeil profond et rivalité, bataille, lutte et transpiration. Alors encore danser, se croiser dans les blancs, dans les yeux ouverts, grands, pleins de désirs, de hasards, de bazar, de grands écarts. Chercher le réel dans la belle vie, celle qui fait rugir le loup sur la colline 12 épis, graine tendre de cette jeunesse qui se perd dans les lagons. Des condiments qui ne piquent plus que les assoiffés de vie, alors encore vivants, souvent d’août pour rien de l’avant, toujours faire réunir par là et là et là, au bout du rouleau.

00:01:12:10
Suicide, suicide? Suicide.

00:01:20:21
Suicidaire, l’hebdomadaire matinal? Tout va bien se passer. Alors que c’est parfait ici en.

00:01:28:02
Tout ceci d’exhaustivité, l’émission Pour rester en ville suscite à fond, avec l’espoir d’y croire encore en.

00:02:11:12
Yasmin. Mais cela.

00:02:31:06
Un quart de cette proportion atteignait. Pas.

00:03:36:16
Installable. Manuel Valls.

00:03:58:18
De cette. Jean.

00:05:27:01
Alors, je voulais faire ici, en réalité, tout est bien le cas, Camille.

00:05:38:01
Tout va bien, tout va bien se passer. Oui, nous sommes en vie, DFM l’émission pour rester en vie.

00:05:49:16
Bonjour Camille! C’est beaucoup mieux cabillauds, en effet, du coup, sur les marches, pas. C’est toujours ces tests matinaux Deezer souhaite transformer cette musique en fête. On se croirait dans un spa japonais en train de flotter. On appelle ça des enceintes. D’ailleurs, c’est des bains naturels d’un naturel déjà dans un monde scène. Jamais qu’Amir le Japon, par contre, ça m’est arrivé, c’est vrai. Parce qu’aujourd’hui, en fait, on fait une émission spéciale Fukushima, parce qu’on a fêté il n’y a pas longtemps les dix ans de l’explosion nucléaire de Fukushima.

00:06:29:01
Et on va aller parler au Japon, à Tokyo, en direct. Ce sera une des interviews qu’on aura.

00:06:35:04
On aura plusieurs aujourd’hui, des destinations de fond, peut être un voyage à Amsterdam aussi à Amsterdam.

00:06:40:20
On va parler également à une voisine, Bertille Amélie Naki, artisan relieur, qui va nous rejoindre dans un instant. On aura également Véro, qui nous jouera un morceau à la flûte qu’on essaiera de reconnaître cette fois ci en espérant y arriver. On a un invité surprise aussi qui sera avec nous physiquement.

00:06:56:14
Marie Prune, journaliste qui nous parlera de sa chronique musicale à cette annonce du troisième confirmant à ses cultures, suscite à fond la musique pour mourir dignement ou qui? Qui peut se permettre de vivre cette expérience de la tristesse, s’épanouir dans la solitude? Tiaré, toi, ça bois totalement, totalement, mais plutôt des heures pour ça. Des heures, en fait, c’est le moment où je dors et plutôt celle là. Je me retrouve avec moi même dans une forme de solitude qui me convient. Conversation avec ton ego aura également Victor Ferreira, qui sera avec nous un temps à toute heure. Il nous parlera de Houssou, le cinéaste exact.

00:07:41:10
Et puis, on parla de deux films cette fois ci. Pas seulement parce que pour couvrir le Japon, je ne pourrai pas mandements. M’en réduira un, parlera de Lost in Chinese léchant et de Bo réalisé par notre cher cinéaste français Gaspar Noé, dont ton plus grand réalisateur d’ailleurs.

00:07:57:08
Tu peux passer un message si jamais tu nous écoute, je vais interviewer bientôt, mais tu ne sais pas encore. Le malin est tombé amoureux éperdument. Tu as vu? Je sais pas.

00:08:10:11
Merci d’être là, Camille. Merci d’être là. Vous qui nous écoutez de plus en plus nombreux, vous écoutez Suicidait FM. Et on vous le rappelle, tout va bien se passer qu’amis et venez nous voir.

00:08:21:20
Appelez nous. Écrivez nous. Je rappelle un numéro de téléphone 09 53 14 45 74 09 53 14 45 74 peut nous appeler à tout moment. On se fera une joie de vous écouter, de vous conseiller, de répondre à vos questions et également venu nous voir. On est 10b richement dans le dix neuvième, on vous invitera à déjeuner ou vous fera le café et on discutera avec vous de les états d’âme de la vie.

00:08:48:01
C’est vrai, j’ai reçu des messages concernant ce numéro de téléphone. On m’a dit que c’était obsolète, obsolète.

00:08:55:00
Dans quel sens? Tout match doxologie BFM émission pour rester en ville? Complètement obsolète.

00:09:00:14
Camille, je trouve pas. On a un super vieux téléphone vintage.

00:09:06:00
Oui, mais c’est obsolète parce qu’il y a des nouvelles technologies qui nous permettent de mieux faire.

00:09:09:23
On est un peu vieux jeu, on est pas vieux jeu, on est à l’ancienne école, toi et moi. Très bien, comme cette chanson d’ailleurs.

00:09:19:04
Slack a fait OK, mais tu n’as pas ça, ça me désespère. J’ai besoin sous terre d’un supérieur sur la glace du Mobio est structuré Somoza.

00:10:17:09
Rennes-Nantes a gagné en Afrique, Maiko.

00:10:29:23
No one man show, Must go storming, avec dans la bouche des mannequins suspendaient That have to go maximum make the way.

00:11:21:19
SAXONE m’appelaient Lusail Maingué. Ha ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha!

00:11:34:22
Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha!

00:12:23:10
Alors ça, c’est carrément le titre pour sortir de son lit quand tu cherches à avoir la pêche. C’est un titre du printemps parce que finalement, le printemps, c’est maintenant Camille. On est en plein dedans, on est, on est printanier, bref, on essaie. Il fait un peu froid dehors quand il fait froid, mais il faut ensoleiller. Il fait beau, c’est sûr, et il va faire 15 degrés demain, je crois. L’après midi de l’après midi. OK, là, car ça va complètement changer de tournure.

00:12:46:22
Camille C’est vrai, déjà. J’espère bien Xavier. En tout cas, moi, je suis hyper contente parce que mon lit au sixième étage est mauvais l’appartement et j’ai vraiment les premiers rayons de soleil qui me caressent le visage le matin. Et je me réveille avec ça. Et c’est un bonheur. C’est incroyable, ça, c’est le luxe. Ça, c’est le cas. C’est le luxe total. Et en plus, je suis plein sud. Donc le soleil est dans mon salon toute la journée et j’ai même trouvé un petit coin. Je pourrais mettre un petit canapé pour avoir les derniers rayons de soleil jusqu’à la fin.

00:13:14:23
La vache tu plus sortir de chez toi? Ça va être comme un confinement, un grand film parce que vous voulez pas compris. Remarquez, c’est reparti pour le confinement.

00:13:24:01
D’ailleurs, on se dit que c’est quoi ces règles, d’ailleurs? Parce que personne a compris. Je crois qu’on est tous à se demander c’est quoi la différence? On va en parler.

00:13:30:23
On en parle aujourd’hui parce que ça recommence, mais plus pareil. Et on se dit que peut être nous pourrions faire cette émission de manière quotidienne puisque nous n’avons rien d’autre à faire. Les jobs explosent, ça veut dire qu’il n’y en a plus. C’est très compliqué. Nous ne sommes pas les seuls dans cette situation. Alors on s’est dit qu’on pouvait peut être ensemble passer ses matinées de 10 heures à midi, de 10 heures à 13 heures tous les jours. Peut être à partir de la semaine prochaine. Faudrait faire un sondage pour voir si ça intéresse les gens.

00:13:56:23
La question, c’est est ce que vous serez intéressé par une quotidienne de ce site?

00:14:01:15
Il ne faut pas demander l’avis aux gens. Il faut faire. Il faut faire pour que les choses avancent, parce que si attends après les autres, eh ben parfois il se passe rien. C’est le moment de se bouger, les gars. C’est le moment de se réveiller. Il est 10h15, vous écoutez, tout va bien se passer pour le com et voici ce splash boys.

00:14:21:17
C’est un futur avec scratcher cette fois, mais c’est bien pour le matin. Ecoute moi ça. Kamille suscite les fans.

00:14:34:02
Devient assez peu peu le système Briest Tacna. Gravira No Way to be switché moitié qui ne veut pas ne pas lesmots que calade. Même en l’ascète de Saint-Pierre-des-Nids dans mon bac, que Pistone, femme à l’écart des type de toutes les jeunes. Tu marches claquer de la gueule lèche fois des MSM dans l’État comme Messan. Côté de chez Goldman m’a fait chaud à la base de nombreux systèmes, Mensch capturera ainsi Percluse Man, tout comme quasi inconnu, même s’il m’avait dit Tu es vite okoumé krazy.

00:15:27:24
Voilà une vie flake giga Asada aime expliquer comment tu sais, écrivent les mots more safety.

00:15:50:16
Et de museler Foxy, hocher Occitana Chiocci, Memory Blotties, Ennemy, Motegi, Techno Alpha. Love comme God pour le kick boxing scrute dans, confie Bontems l’antonyme l’Agnus, l’aspirateur en commun.

00:16:21:15
Affichée dans la couleur claire votre haine de ceux qui l’ont chertok et le trappes à l’approche des 30 et le Odjick n’enquête chance d’être Adiko, les apprentis prestant Wendling Jouanny pas la tresse comptant plus que le morphing.

00:16:34:13
Bon Éparges par coeur, Fachan y a du décrochage, teillage, bon Moonscoop. Tout cela, Eskom, encore un petit pour vous. Venez, je vais Loustau pendant 5 jours pour les sujets plus Pixma quelconque, mais je m’en tape. Même programme. Canapville explique que le prêtre joue.

00:16:53:05
Adnan S’enveloppe est un homme nexway tiennes, si on excepte n’encaisse vous qu’on leur tape schématisme? Adipiscing Kampuchea, le Saint-Siège dont connaissais le portrait tout en Guilcher à Baptème Foods, je prends les TPG Food.

00:17:14:24
Candido Wisdom conviera n’envoyait Begin switché, moitié qui ne panique pas les mots que l’on ne Recoing consiste à creuser son.

00:18:06:19
Bonjour, en direct de l’Odéon occupé. Petit tuto matinal, manifs et confinement juste pour vous dire qu’on est là, qu’on reste là, qu’on ne lâche rien. On continue l’occupation, confinement ou pas, et donc on continue aussi nos activités journalières. Les agoras tous les jours à 14 heures Zagora sont déposés à la préfecture sont légales. Donc, si vous habitez par exemple, à moins de 10 kilomètres de l’Odéon, vous n’avez besoin que d’un justificatif de domicile pour venir au nagara au agoras. Donc, rendez vous tous les jours à 14 heures, sauf vendredi. Ce vendredi, nous appelons à rejoindre la manifestation contre la réforme de l’assurance chômage, manifestation qui a été déposée en préfecture, qui partira donc à 13 heures du place du Palais-Royal en direction du ministère du Travail. Venez nombreux, nombreuses, déterminés, heureux. Et voilà donc en direct de l’Odéon occupé.

00:19:00:21
Tout va bien.

00:19:07:24
Et nous avons été rejoints par une voisine, notre voisine Berty. Comment vas tu alors? On a pas testé les microbes.

00:19:15:04
Peut être qu’on entendra pas, mais c’est aussi ça le game de cette émission. Comment vas tu, Uberti? Ça va, vient vers eux. Bienvenue. Merci à toi, Birti.

00:19:29:00
Ameline, c’est notre voisine, notre cher voisine de la ruche au monde en 19ième, parce qu’on a plein de schaub, de restaurants et de boutiques intéressants dans cette rue.

00:19:37:23
Plan, c’est un peu comme un bien grand mot, mais quand même.

00:19:41:19
Et donc, Bertille, elle, a un atelier de reliure juste à côté. Oui, si tu veux nous en parler, dire quelques mots dessus?

00:19:48:08
Tout à fait. En fait, c’est un atelier que moi, j’avais déjà cet atelier qui était situé rue de Crimée, dans le 19ème. J’ai déménagé mi novembre dans la petite rue de Chaumont.

00:19:57:14
Très accueillante, très chaleureuse. Chaleureuse. Oui, oui, effectivement, par rapport à la rue de Crimée. C’est plus sympa, c’est beaucoup plus accueillant. C’était assez fou, la différence. Et donc, j’ai un atelier de reliure artisanale où je vais tout faire sur place. Aussi bien des livres, des boîtes, de la papeterie, du café sur place, de façon artisanale, avec mes petites mains, c’est super joli.

00:20:17:24
Et je vous invite d’ailleurs à venir venir la voir parce que l’atelier, déjà, est très beau depuis la rue, puisqu’on voit toutes les machines des machines assez anciennes.

00:20:24:18
En fait, c’est mal vu qu’on est vraiment sur une histoire de reliure artisanale et complètement manuelle. Toutes les machines que j’utilise ont parfois plus d’une cinquantaine d’années, voire plus. D’accord, ce sont des choses un peu. On n’a pas l’habitude de voir. Bien sûr que c’est toujours très intéressant pour les gens qui ne connaissent pas et qui posent plein de questions sur à quoi ça sert comme on coupe. Est ce que vous les utilisez toujours? Ou oui, c’est bien beaucoup de place, c’est certain. Comme on arrive à faire ce métier, du coup, alors plein de façons différentes.

00:20:57:15
Moi, je suis arrivé, j’ai fait des études d’art, donc j’étais toujours au nom de cet environnement là depuis que je suis au lycée. Et ensuite, je me suis un peu perdu dans les études d’art et j’avais une appétence particulière pour la texture et la mécanique et la reliure. Le toucher est très important. Et puis après, on y arrive un peu. Moi, je n’ai pas eu un grand père relieur. J’ai rencontré un artisan qui m’a ouvert la voie et qui, tout d’un coup, m’a fait. Je voyais d’illuminations. Je suis arrivé un peu par hasard, mais avec grand plaisir. Et à ce qu’on appelle de la reliure et de la dorure sur un an, quand on a déjà un autre bac, quand on a déjà un parcours universitaire, ça permet d’avoir une petite découverte. Je pense que sur le fond, il y a un certain pourcentage d’élèves qui ne restent pas. Et quand on commence, que ça nous plaît, ne s’arrête plus.

00:21:49:06
Après moi, je me dis que la reliure fait partie des métiers qui se perdent et qui ne se pratiquent pas forcément. Mais je me demande dans quel pays, justement cette technique sont perpétués. Je pense notamment à la papeterie qui à Florence, qui était grande école là bas. Et effectivement, ils ont beaucoup de talent.

00:22:08:17
Je ne sais pas si on a encore des grandes écoles de reliure en Italie. Finalement, la France est un des pays où on a le plus d’intérêt pour perpétuer les métiers d’art. OK, alors après? Effectivement, en Italie, il y a beaucoup de relieur, mais il y a beaucoup cet amour de la papeterie en terme de scolarité. L’aspect gouvernemental qui va aider à préserver ces métiers formations.

00:22:32:06
12H C’est bien sûr d’accord, parce que moi, la première fois que je suis dans ta boutique, c’était par hasard et j’étais avec une amie qui m’avait dit la veille Il faut que j’achète un carnet parce que je rentre en Australie. Elle s’appelle Gianelli. Elle devait rentrer et passer deux semaines en quarantaine. Elle m’a dit Je trouve un carnet jeudi avec toutes les boutiques sont fermées. Je sais pas où tu vas trouver un carnet en Hollande. Le confinement, c’est ça. Et on est venu voir Xavier par hasard. Et c’était la troisième fois que je venais au bureau, donc je n’avais pas du tout vu qu’il y avait une boutique et on l’a vu. Ce n’est pas possible. On a vraiment reçu ce qu’on demandait.

00:23:03:15
En plus, je venais de m’installer en Corée. C’est dingue encore dans les cartons. C’est dingue.

00:23:08:13
Ouais, c’était super. Et elle a utilisé. Elle m’a dit qu’elle écrivait dessus tout le temps. Et ça, Santarelli, c’était son carnet pendant le confinement d’ailleurs, puisqu’elle a eu deux semaines de quarantaine dans un hôtel pour rentrer en Australie. Moi, je t’avais demandé justement est ce que tu fais du papier à lettres parce que je cherchais du papier à lettres? Tu m’avais dit non, pas encore. Je sais pas si ce sera moche. Ce sera prochainement.

00:23:28:24
En fait, il faudrait que j’en revende parce que le papier à papier à lettre. Moi, j’ai pas le processus de fabrication, mais c’est encore un autre procès, un autre procès, un imprimé ou avoir des machines pour faire chauffer des presses à chaud que je ne vais pas revendre si je trouve des artisans qui ont du travail.

00:23:47:21
Sinon, comment tu vas, Bertille? Je voulais constater que tu passes ton temps à travailler. Pourquoi pas? On doit toujours jamais Fregat dehors. Elle est toujours constante. Elle me dit bonjour.

00:23:59:19
Maintenant, c’est vrai que moi même, c’est parce que j’ai tendance à trop regarder dehors. J’essaye de me concentrer, mais.

00:24:07:00
Je travaille pas mal, mais c’est intense, Wendt, c’est un truc que c’est une passion quand même, ça se voit. Oui, tu dis que tu n’as pas eu d’illuminations, mais un peu quand même.

00:24:13:09
C’est une vieille d’illuminations, mais en tout cas, c’est une passion. Et quand on commence et qu’on se lance de façon seule, soit on 6 trouve, on y va à fond, soit on arrête, car ça vaut pas la peine. Sinon ça vaut pas la peine parce que c’est quand même que tu travailles tout le temps. Tu gagnes très peu ta vie si tu n’es pas par passion, qu’est ce que tu penses de cette rue? Moi, j’y suis arrivé quand même dans une période particulière au milieu du deuxième, confinant ensuite à à le Rustock jamais vraiment ouvert.

00:24:44:10
Enfin, j’ai l’impression bicyclette ou la bicyclette. Oui, j’ai l’impression de rater un peu l’aspect très convivial de cette rue de la rue Chaumont. L’Esprit sympa.

00:24:52:06
Est ce que tu as rencontré Béa ou Christophe?

00:24:55:12
PS C’est la concierge d’à côté. Ah oui? Alors oui, c’est ce que tu penses de Baire parce que c’est Hamit ici. Personne n’ose trop la regarder longtemps dans les yeux, écouter jusque là. Moi, j’ai aucun problème à la Dorin-Habert m’a beaucoup aidé.

00:25:06:24
Oui, et donc aucun problème avec B-A. Et je trouve qu’elle a un look incroyable et génial.

00:25:12:22
On espère la voir un jour, on espère la voir. Il faut qu’on invite Clément et Christophe à rencontrer Christophe, qui s’occupe de la loge de Vincennes. On va l’appeler tout à l’heure s’il ne vient pas nous voir parce qu’il vient nous voir naturellement avant de savoir comment tu vas, peut être qu’on écoute une musique.

00:25:27:19
Ça serait bien de se plonger là à nous envoyer les musiques. Donc, tu voulais écouter plutôt Paris, Vélib ou Buzz comme vous voulez. Mais oui, j’avais choisi Camille Mathieu. Parfait, Xavier.

00:25:38:08
Mais oui, il y a des choses dont on ne parle pas. Il y a des choses qu’on écoute, qu’on vit intensément. Merci d’être avec.

00:25:48:13
Fait du zèle d’Asie.

00:25:59:18
A.

00:26:09:19
Et les voiles sur les matelots lOlympia La grande, lévènement dans les vitrines de magasins de vêtements, les meubles dans les magasins de meubles Lacen.

00:26:40:02
Toto et moi, en vélo.

00:26:46:06
Ces gens.

00:26:52:08
Cette fête du.

00:27:02:05
Bazzi.

00:27:13:07
Et on se croise devant le tableau, on se dit que le Louvre essaie de faire peur à la pyramide alors que c’est la pyramide qui fait peur.

00:27:35:05
L’eau ne se reflète pas dans le Louvre, alors que le Louvre se reflète dans la pyramide. Dans un miroir.

00:27:51:18
On se dira ça et on s’en embrassera.

00:28:05:17
Ces jeunes vous?

00:28:17:05
Nuit du.

00:28:27:10
Si, si, l’affaire, l’hebdomadaire matinal de Tout va bien se passer.

00:28:33:23
Il y a un 1.030, c’est la folie. Les gens nous rejoignent. C’est complètement dingue. Marie nous a retrouvés pour une chronique sur des musiques idéales pour mettre fin à ses jours et nous sommes toujours en compagnie de Birti qui allait nous livrer son son émotion quand cette situation inédite. Birti, toi. Tu penses au suicide souventes à des amis qui sont vraiment dans le deep down?

00:28:57:11
Je crois pas. J’espère pas. En tout cas. Je crois qu’on fait un peu tous comme on peut. Mais moi, j’ai choisi de traverser cette période en plein déni. Alors, je vais un jour à la fois en déni, c’est à dire exister. Pas un peu, tu. J’évite de trop y penser, notamment les répercussions sur le commerce et sur mon activité principale. Et ne pas trop regarder les nouvelles. Ne pas trop m’énerver contre le gouvernement parce que déjà, c’est pourquoi tu serais énervé contre le gouvernement. Je ne sais pas qui. Peut être parce qu’on a l’impression qu’ils prennent ces décisions à la hâte. En tout cas, toujours d’un point de vue professionnel, ça a un gros gros impact. Ca a l’air d’être pris. A la roulette russe, on choisit quelques morceaux qui ecommerce pas comme ça. C’est pas assez clair pour toi, c’est pas assez clair et en tout cas, pour le troisième confinement, on le ressent un petit peu comme une injustice. Quand on est petit artisan, que j’ai 30 mètres carrés, que je sois une personne et que je n’ai pas le droit d’ouvrir, on me donne de l’argent ou pas.

00:29:59:15
Les deux derniers confinement, oui. Là, honnêtement, je suis pas sûr qu’il se fixait sur le chiffre d’affaires de mars 2019. Et moi, mon chiffre d’affaires de mars 2019 a augmenté en 2021, ce qui est encore un peu le but.

00:30:11:17
Quant à une entreprise, c’est d’augmenter son chiffre d’affaires tous les ans et de rester fixe. Sinon, ça a peu d’intérêt. Donc là, je suis pas sûr d’avoir un ça. Ça te fait flipper? Bah oui, oui, tu penses à quoi?

00:30:26:06
Dans ces cas là, tu te dis quoi?

00:30:29:03
On a toujours cette question est ce que c’est vivable? Tu vois ce que tu veux t’en sortir? Est ce que tu vas en ligne ou par ton Instagram? Un petit peu par Instagram, mais pas j’ai. Pas de dettes si ce type de chose, parce que ça nécessite de prendre énormément de temps pour voir les photos. Bien sûr, moi, tous mes carnets sont vraiment différents. Je n’ai pas une gamme de un carnet en papier et 10 carnets différents. Donc, il faudrait que je prenne fin. Quand je fais une nouvelle gamme de papeterie, c’est facilement 200 300 carnets. Ils sont tous plus ou moins différents. Ils prennent tous en photo. C’est un travail énorme. C’est un travail énorme que les gens n’ont pas forcément conscience, en fait, parce qu’après, tu dois répondre, tu devrais pas me permettre de répondre par téléphone, tu peux répondre sur Etsy, sur Instagram, tu dois aller à la Poste et de la papeterie, c’est pas mon activité principale. Mon activité principale, c’est vraiment la reliure. Je n’arrive pas encore à me dédoubler.

00:31:21:16
Du coup, comment les gens peuvent trouver ta boutique? Donc, on le rappelle, c’est au 8 ter, rue Chaumont, dans le 19ème, et elle a un Instagram s’appelle Bertille Ameline. Relieurs. Si vous voulez un peu voir de ces photos, est ce qu’elle fait et comment les gens trouvent du coup sur Instagram, sur Instagram?

00:31:35:15
Je suis sur quand tu tapes sur Paris, je suis là. Et puis, j’ai pas forcément à Paris 19ème. Je suis là et a beaucoup de bouche à oreille.

00:31:47:00
Va, forcément, et ça, ça fonctionne très bien. Et donc, quand tu penses, ça va mettre fin à ton activité. Qu’est ce qui te donne envie de continuer?

00:31:54:11
Je pense pas à mettre fin à mon activité. Je me demande combien de temps ça va être vivable. Ce qui me fait continuer, c’est que je ne me vois pas faire un autre métier.

00:32:03:19
Tout simplement. Et quand tu es face à des gens, des amis, qui se pose cette question fatidique parce que tu le vois clairement sur leur visage, ils sont au bout du rouleau, le mec tu lors du quoi, toi?

00:32:15:10
Je ne sais pas trop. Moi, je n’aime pas trop trop de donner des conseils et donner des conseils et lancer comme ça, je ne sais pas qui appelle qui dit écoute Berty.

00:32:25:12
Moi, je suis au bout du rouleau.

00:32:27:13
Moi, j’ai tendance à renvoyer assez facilement vers des personnels le personnel médical qui est formé pour avoir une réponse qui pourra les aider. D’accord, parce que je suis pas sûr que les miennes soient forcément bonnes.

00:32:38:11
Je vous renvoie sur SOS Amitié.

00:32:40:18
Non, mais alors non, je les écoute. Bien sûr, j’essaye de leur donner des conseils, mais est ce que mes conseils sont pertinents? Je n’en suis pas sûr. Chaque situation est différente et si c’est un gros ou une grosse détresse ou m’emmenaient à parler suicide, moi, je suis pas sûr d’être compétente pour la tête. Tu sors du bureau de ce niveau? Tu raccroche quoi? Bien sûr que non. On va voir le verre, on va en discuter, mais je leur dis qu’effectivement, il faut prendre une aide qui est compétente et professionnelle.

00:33:10:15
Par les suicides, ils sont débordés. Tous les services professionnels, malheureusement, sont sur répondeur.

00:33:16:05
Tu wawel de bruits de chutes, tu peux pas juste leur donner, leur donner des conseils en disant va courir, va boire de l’alcool.

00:33:25:08
Après moi, je me dis quand tu fais un travail manuel, souvent, ça aide à se détendre. Moi, je sais que j’ai toujours beaucoup apprécié de faire quelque chose de mes mains que ce soit. Je ne sais pas tricoter, faire des bijoux, faire faire du jardinage parce qu’il y a un côté méditatif qui permette de sortir de tes pensées comme toi. Du coup, ton travail assez manuel, est ce que tu penses que sa tête du cou a détaché de tes mots un peu émotionnel qui pourrait être perturbé?

00:33:51:11
Oui, c’est une idée, mais oui, non, mais effectivement, il y a certaines phases où ça devient un peu un automatisme, où tu te concentre vraiment sur tes mains et sur le résultat qu’elles doivent fournir. T’es complètement marcé dans ton action et dans ton action. Est ce cas le résultat qu’il doit y avoir? Un côté oublie le reste, ça.

00:34:09:09
Je me suis dit que j’aimerais bien avoir une passion manuelle comme ça. Ça m’aiderait être moins dépressif. Xavier Tricot. Le tricot, c’est sympa, mais au bout de 20 minutes, ça m’embête un peu. Je suis pas comme ma grand mère qui arrive à en faire des arts. Sinon, j’ai des potes.

00:34:23:18
Oui, mais c’est très bien parce que j’adore tout ce qui est activités manuelles et qui détend vraiment de passion qui prend corps. Comme quoi? Comme activité manuelle.

00:34:35:02
Activités physiques et activités manuelles, ce n’est pas la même chose, sauf parfois.

00:34:38:23
Oui, tu peux aller. Qu’est ce que tu penses, toi, de cette situation globale?

00:34:44:03
C’est quelque chose que tu avais imaginé. T’imagines une sortie aussi de cette situation où t’es complètement prostrés? Tu vois rien.

00:34:52:09
Alors, je n’avais jamais imaginé une pandémie à Paris. En tout cas, je pense qu’on était beaucoup à la découvrir et je le suis effectivement assez dans la partie prostrés. Et j’attends que ça passe. D’accord, beaucoup dans l’action n’ont pas du tout. J’attends que ça passe. Et voilà.

00:35:10:15
Qu’est ce que tu penses de ces actions de mobilisation au théâtre? Parce que c’est comme le truc social le plus chaud en ce moment. On a passé un sonore, les invite à les rejoindre chaque jour pour discuter et vendredi à une grande manifestation totu. Tu penses quoi de l’agitation? Tu penses qu’il faut rester prostré? Attendre?

00:35:25:24
Non, pas du tout. Je pense qu’il faudrait pas du tout suivre mon exemple. C’est vrai que c’est long, est mal barré, clairement, mais si je ne fais pas mon exemple, je les trouve extrêmement courageux puisqu’ils sont dans une situation qui est beaucoup plus complexe que la mienne. Et je les trouve très courageux et j’aimerais qu’il y ait plus de choses qui soient faites pour eux.

00:35:46:04
Mais en quoi c’est plus complexe que toi?

00:35:48:18
En tout cas, ils ont vraiment aucun travail et que leur travail dépend complètement des autres. Et moi, j’ai maintenu une activité professionnelle indépendante et tu continues malgré que je voulais travailler.

00:36:01:17
Même pendant le confinement, je travaille et ça te fait dire quoi, ce traitement vis à vis de ce qui est quand même une industrie à la même hauteur que le vin? La culture en France, c’est comme un truc. Qu’est ce que tu penses du traitement?

00:36:15:11
Je le trouve absolument horrible le traitement de la culture, mais. Qu’est ce que ce combat? Voilà ce que je peux faire. Je n’ai pas les connaissances, je suis un peu Guyotat. C’est un peu comme si je commençais à parler sur si tu me demandais comment tu penses qu’on a traité la pandémie d’un point de vue médical. En fait, je n’en sais rien. Oui, c’est pas tondo, c’est pas mon domaine.

00:36:37:20
Tout simplement. C’est vrai, c’est honnête de le dire.

00:36:40:11
Et qu’est ce que tu vas faire? Qu’est ce que tu attends de faire quand? Tout. Même si c’est un peu un terme qu’on peut employer maintenant que ça veut rien dire. Le normal n’existe plus. On va avoir un nouveau normal. Du coup, qu’est ce qui te manque le plus?

00:36:51:21
Ce qui me manque le plus, c’est clairement les soirées dans les bars avec les amis, les soirées dans les bars, avec les amis.

00:36:57:00
Mais il y a encore des endroits. On peut en faire une petite foule irréductibles de fêtards qui ne se laissent pas aller. Qui continue?

00:37:05:12
Oui, mais moi, je suis pas tout à fait d’accord avec ça. C’est sûr que quand tout le monde sera vacciné ou quand on aura un peu dépassé le stade où on peut contaminer tout le monde, peut être vaccinée, toi, je ne sais pas. De toute façon, je serai forcément dans les dernières. Qui s’est proposé? Bien sûr, je pense que j’ai bien le temps pour réfléchir au moment de la libération. Les bars. Première étape, première étape canettes, canettes, canettes, canettes, plutôt soirées avec des amis du bar parce que c’est là qu’on se retrouve. Mais en fait, c’est la soirée où on se retrouve tous tous ensemble. On a passé depuis très longtemps, d’accord.

00:37:38:12
Et là, tout comme le disait Tu penses que ça va être la grande orgie à coups de beef? Le direct, c’est un mec composé la semaine dernière qui dit ça va être complètement dingue. Au moment de la libération, on ne parlera plus. On ira directement avoir des rapports sexuels, non pas avec un peu extrême.

00:37:56:18
C’est surtout que je pense pas qu’il va y avoir une libération du jour au lendemain. Ben tiens, bon bah ouais. Je pense que ça va être de préciser que j’aimerais ça. Maintenant, je pense, ça va être l’orgie totale. C’est Marie qui l’a annoncé.

00:38:13:04
Marie est avec nous pour nous parler de musique pour la mort, mais pour mourir. Mais qui reste agité et n’attend que la libération pour la grande orgie.

00:38:23:18
Peut être d’un coup dans la légende.

00:38:25:11
Fait si jeune, trop bas, en fait bien une partie de la foule qui va vouloir se lâcher d’un coup. Et en même temps, il y a autre partie qui sera trop consciencieuse, dira non, je ne peux pas GDG chez ma grand mère demain. Et même si le vaccin effectivement protégeant contre la maladie, il est pas fiable à son sens du tout. Du coup, il y a quand même, c’est pas comme ça, pas comme dans une guerre où, effectivement, une fois que la guerre est finie, il y a plus de risque. Là, la guerre, elle est invisible et elle continue en fait dans le sens où, même si on va vouloir être rebelle et s’embrasser, etc. Il y a quand même cette idée de A quand je vais contaminer quelqu’un qui va être susceptible de mourir. Après, il y a cette traçabilité qui fait que je ne pense pas que le relâchement soit soudain.

00:39:06:16
Anvil la jeunesse quand on la regarde, le groupe, car il y a un peu de liberté, un brin de liberté avec ce groupe sur les quais de Seine ou de Canal. En fait, tout le monde se colle, s’embrasse.

00:39:22:16
Bah ouais, c’est l’effet boum, j’ai remarqué ça aussi sur le cannabis est un mélange entre ma première boum la veille de Nouvel An, mon anniversaire et un autre truc hyper excitant.

00:39:33:15
Et on pense mater tout cela. Il y avait des approches qui étaient faites. C’était très, très. Moi, je trouve ça fabuleux. C’était beau, c’était beau comme comme une première fois. Ça, ça va nous porter sa tête au printemps. Vous allez voir, c’est complètement dingue. On pourrait prendre des paris, mais pas maintenant. Pas tout de suite, mais en tout cas, merci beaucoup, Martine. Donc, on rappelle Bertille à son atelier de reliure aux huit rechauffement, dans le dix neuvième en terre. Carrément carrément enterré. A son Instagram également, Bertille Ameline, relieurs sur Instagram. Tagger dans votre page et à aller voir, passer, dire bonjour. Et surtout, ces machines sont impressionnantes. À voir et à voir Barbary travailler, c’est assez apaisant aussi.

00:40:13:17
C’est un voyage et tu nous a choisi un autre morceau qui s’appelle Bird in the Wire La Marelle, la marelle.

00:40:21:00
C’est le nom de la chanson, meubleront dans le groupe. Et alors, elle est prête à chanter.

00:40:28:18
Tu voulais rajouter quelque chose?

00:40:30:15
Non, non, je ne vais pas trop couper les musiciens à chaque fois que tu peux nous dire pourquoi tu l’aimes, je la trouve légère et légère en. Ça s’est suicidé.

00:40:46:02
Merci Bertille.

00:40:47:10
Merci d’être avec la ligne. Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha!

00:41:07:01
Ha! Ha! Ha! Ha! De la terre jusqu’au ciel! Entre la chanson Le puits qui revient, c’est fini. Petite petite fille, tu es là pour t’amuser. C’est bien la pierre.

00:41:20:03
Prends garde, tu mette la main à la poche quand tu es un touche.

00:41:51:00
Pas d’accord avec l’aval de la terre, l’autre chancellent. Tu penses bien à prendre.

00:42:27:15
Chocolat. Ce qui étonne un peu chauvin Claire.

00:42:46:16
Jusqu’à Escalante chancellent, puis fini. Petite petite fille à la peau T’amuser, c’est bien, tu te?

00:43:33:04
Au bout du rouleau, la. Suicide, suicide, suicide, suicide. Tout va bien se passer comme les gars et nous avons pas mal de gens sur cette planète qui se connectent à notre réseau, à notre nébuleuse pour nous donner de l’énergie vitale.

00:43:51:15
Véronique nous a rejoint Véronique et notre ami flûtiste professionnel. Comment vas tu? Véro? Elle est avec nous, avec les moyens qui sont les nôtres, les moyens de communiquer qui sont à présent au point, ça va Aveiro. Merci d’être avec nous. On a peut être perdu Véro. Je sais pas ce qu’il s’est passé.

00:44:11:18
C’est dommage parce que c’est toujours un grand moment quand même. La l’Afutt Véro, tu nous entends à nous entends. Elle est de loin. Je vais baisser le retour. Comment vas tu, Véronique, aujourd’hui?

00:44:32:11
En revanche, on a vraiment une qualité super paravent. C’est très étrange. Peux tu nous dire tuer ce qu’il y a autour de toi? Aveiro. OK, on comprend bien ce que tu dis, Véronique, mais en même temps, ce n’est pas pour parler avec toi qu’on t’appelle, c’est plus pour savourer ton Fleutiaux. Un problème de valeurs, c’est un problème global, un problème de globalité.

00:45:04:24
Je t’écoute, Véro, ça va beaucoup mieux là. J’ai enlevé les haut parleurs, du coup, je vous entends pas ce que vous dites, d’accord. Pas très grave, Véronique. Je vous ai préparé une super chanson. Oui, quelle est elle?

00:45:19:08
J’ai trouvé. On l’a trouvée.

00:45:21:11
Ah oui, c’est vrai que c’est une sorte de blind test. OK, Véro.

00:45:27:11
Moi, j’ai presque envie de demander que tu me rappel sur mon autre téléphone, mon smartphone, parce que j’ai peur qu’on perde de la qualité flûtistes. Est ce que ça te dérangerait de procéder à un appel sur. C’est vrai et ça va être, ça va être, on va y aller maintenant, on va y aller comme ça, Véronique. On progresse tous ensemble, tu le sais, alors c’est parti.

00:46:05:03
On a perdu. C’est compliqué dans ces histoires de technologie, alors on va essayer de la joindre par ailleurs, mais on a nous mêmes des voies pour vos oreilles. On a nous mêmes des problèmes de network.

00:46:15:18
Ici, c’est compliqué. Oui, parce que nous strymon, contrairement à d’habitude sur Facebook et YouTube. Et nous avons tenté également quelque chose sur Instagram. Mais on n’a pas mis en place. On déploie notre réseau, Véronique. Cette fois, c’est la bonne.

00:46:35:09
Après, on est prêt, Vero Bazzi.

00:46:40:03
C’est parti!

00:46:58:02
Avait aussi génial.

00:47:20:05
AVEIRO Bravo Véro, c’est impressionnant. Un titre facile à retrouver. Il a. Effectivement, c’est Claude Nougaro. Armstrong a quoi? Il y avait le jeu. Tu pouvais gagner un repas et tout, c’est foutu. Je l’ai eu ne plus vous faire gagner. Trop excité par le. Il était tellement bien fait que je me suis dit Faut que je le dis tout de suite, quoi. Mais j’ai chanté avec toi 0 0.

00:47:44:24
Tu t’es effondré parce que souvent, quand je joue de la flute, elle tombe par terre et que les seuls roter. Encore là, je pleure un peu. C’est vrai que Véro, hyper émotive, avait été exceptionnelle. Oui, c’est la personne qui a inventé le pleure de joie.

00:48:02:13
En tout cas, si vous n’avez pas entendu le titre que je vais annoncer, vous pouvez nous appeler et nous dire le titre. Vous pouvez gagner un déjeuner avec nous au 09 53 14 45 74.

00:48:13:04
Tu as bien conscience que c’est foutu. On doit refaire un jeu ou un autre jeu. Wernicke Bercy, c’était vraiment le morceau le plus difficile, le plus facile à retrouver.

00:48:20:18
Depuis toujours, un peu plus. On a perdu. Merci beaucoup. Merci pour cette belle émotion. Pas facile de chasser le compliment.

00:48:42:07
Vous l’avez confirmé, vous aimez réfléchir chez vous? Voici 8 minutes 29 de texte que j’ai signé moi même parce que j’étais. J’étais vénère ce jour là et c’est parti maintenant. Merci d’être avec nous, accrochez vous et je vous jure qu’à la fin, on sort de ça. On est vraiment mieux. Ça fait du bien.

00:48:56:02
Je ne rêve pas. Non, je ne rêve pas. Demain, c’est dimanche.

00:49:00:23
D’un coup de massue, l’automne s’est imposé. Pluie, froid, humidité, ciel bas, ploc, je crois que c’est pas le bon texte.

00:49:07:03
C’est vraiment le bazar, parce que là, c’est la version où j’ai juste enregistré. Tu vois, il n’y a pas l’habillage. C’est ce qui fait la différence entre une prise de voix et un podcast pour ceux qui se demandent ce qu’est la différence entre une prise de voix et un podcast. Eh bien, la voilà, c’est comme ça que ça se passe. C’est à dire qu’une prise de voix de La voix. Tu vois Marie prise de voile et de la voix tout à fait. Et un podcast. En plus de la voix. Xavier. Merci. Voilà, je galère. Mais en plus de la voix, il y a donc ce qu’on appelle de la production de la production pour tout simplement terminer l’objet sonore, faire qu’il soit abouti.

00:49:45:20
J’espère que c’est la bonne version. Je me dis bien que 8 minutes 30. Si, bien sûr, ça me ressemble. En fait, c’est ça et j’espère que c’est la bonne version. Et que vous allez apprécier ce travail d’écriture qui est le mien tout simplement et qui n’est pas facile. C’est des vieux texte que je recycle. Je n’ai pas été capable de réécrire cette histoire de confinement. Moi, ça me met dans le mal.

00:50:05:20
Je comprends. Tu as du mal à procréer complètement.

00:50:08:16
J’essaye de lire des textes qui fassent du bien. J’essaye. De fait, je me fais rattraper par les séries qui me attachent à l’écran. Et ça, c’est une douleur parce que t’as l’impression de perdre en même temps. Pas du tout. Et apparemment, je suis pas le seul à passer. C’est pas mal. Remarquez, quand tu sors, les gens parlent beaucoup de Netflix, beaucoup de séries, beaucoup de choses comme ça, parce que c’est vraiment l’actualité culturelle et l’actualité culturelle et sociale dans la série et dans l’écran, tellement il y a des bonnes séries.

00:50:34:13
Il y en a qui qui parlent de sujets de société très importants. Mais bon, je comprends que les neurones se touchent. Les cellules grises ne sont plus trop présentes. Il faut lire aussi Xavier, tu lis quoi, par exemple? Moi, je lis quoi, alors? Je lis pas mal de bouquins. Écoute féministe. Récemment, j’ai fait une petite pause d’un genre. Petite déprime du début de confinement, tu vois. Mais sinon, qu’est ce que j’ai? J’ai lu. J’ai commencé Sorcière de mon HLM, qui a écrit un livre, qui dit qui dit indépendance féministe et l’aspect des sorcières acquittez qui étaient justement des femmes indépendantes. A l’époque, on lit, on lit, on va les brûler, les brûler. Mais en fait, c’était voilà. Vous n’avait pas forcément une voix magique juste. Elle était très différente et puissante de la femme traditionnelle au foyer.

00:51:34:14
Personne ne comprenait alors problème ou solution à ce rapport. L’Hyper féminisme dans le confinement? Est ce que cela va contribuer à un changement de paradigme où les femmes font partie de ce monde réel? Le danger, c’est aussi peut être une avancée. Je ne sais pas.

00:51:51:16
Bonne question. Mais oui, c’est une bonne question que les femmes ne spill plus pendant le film.

00:51:57:03
Moi, j’ai surtout compris que les poils, c’était un problème d’hommes et de femmes. À aucun moment, les femmes lâchent l’affaire.

00:52:02:18
Oui, oui, non. Voilà. Totalement, c’est une preuve de perception et de cécité qui perdure.

00:52:08:15
Voilà déjà quatre sujets de société qui viennent d’évoquer en moins de trente secondes vous propose de vous plonger dans un texte de deux minutes trente qui lui focalise sur une notion que j’ai complètement oublié.

00:52:16:22
Je suis désolé. Il y a des trucs que je ne comprends plus. Ce qui se passe dans cette émission au bout du rouleau, la.

00:52:26:02
Suisse Je ne rêve pas, non, je ne rêve pas demain c’est dimanche.

00:52:33:20
D’un coup de massue. L’automne s’est imposé. Pluie, froid, humidité, ciel bas, Plock Plock dans mon salon. Une fuite a repris. Vie alimentée par les trombes. Plic ploc. Le parquet gondole et le plafond Su, Cloquet, Plock, Plock. Pire qu’un Tic-Tac. L’eau pénètre l’édifice doucement, mais sûrement. Impuissant, je quitte la pièce. Ayant pris soin de déplacer un pot de fleurs en guise de réceptacle Ecosystème dehors, je m’y broux par anticipation, comme un chien velu qui ne veut pas se mouiller. Ça réchauffe devant moi une affiche de la pire radio du moment. Leur slogan Ecoute le monde, changer wat. Je traduis Soyez passifs, devenez autruches, fermez les yeux, ça va bien se passer. Bref, le truc dégueu de chez Dégueu.

00:53:17:17
Bref, le truc dégueu de chez Dégueu la déprime en bas de chez ces services, on l’écoutera un autre jour, ce sont la fatigue et je suis désolé, chers auditeurs, vraiment mal rangé. C’est mal préparé, mais on a pris une décision qui consiste à faire une émission par jour à partir de la semaine prochaine. Et c’est peut être ça qui, finalement, va nous sauver. Quoi? C’est cette dimension quotidienne, cette espèce de chute du don de soi, de don de soi à l’autre, qui écoute, qui écoute comme ça à l’autre bout de ces.

00:53:55:24
Tu vois l’idée? Ce sera à partir de lundi, cette quotidienne. J’y pense.

00:54:03:00
J’y pense, je me dis que ce n’est peut être pas une mauvaise idée. C’est peut être pas une mauvaise idée de tous les jours donner de l’espoir aux gens.

00:54:09:09
Exact. De la bonne musique, des invités, des poèmes, de la culture. Et c’est ce qui va arriver plus tard avec vous. Aujourd’hui, on aura d’autres invités de la culture suicide, de la poésie cycle Gore-Tex, L’instant Ferraz.

00:54:22:14
Qu’est ce qui fait de cycle Gore-Tex, d’ailleurs? Il est prêt à parler cycle vortex. Alors, qu’est ce que vous en pensez? C’est une bonne idée du paradoxe. Notre spécialiste qui m’a envoyé un décentralise à Included Beau Florence, Florence, Absolutely Man Bok Ling Wednesday, Stop Cink Barder, tensions, réflexions, Sun Light Watt, Wangen, Wonderful Concept est sérieuse, Lee Blowing Merriman. Tout ça, c’est le teaser pour cet être que l’on nomme Ciclo Vortex que je suis en train de joindre maintenant. Pas du tout ce qui va se passer en tentant en cycle, voire avec son Tan-Tan hyper bien. Elles sont deux femmes demoiselles en face de moi et tu es seul face à ton téléphone. Et aujourd’hui, il se passe quoi?

00:55:27:21
Aujourd’hui, je reviens d’un univers parallèle, une sorte de monde miroir, l’inverse d’une autre où les gens vivent avec foie, cœur et enthousiasme en compte. Est ce possible?

00:55:41:06
C’est possible, a dit.

00:55:45:15
Nous sommes à reconductions, c’est le suspense le plus total avec Sanzo, je crois qu’on fait trop de streaming en même temps, trop de streaming on stream.

00:55:55:00
La radio en streaming avait vidéo ambitieux.

00:55:56:24
Faut rester simple et on perd, on perd, on perd toute connexion quand on perd le nom. Donc, il faudrait que je lui demande qui me fasse un sonor, tout simplement. Je lui dis problèmes de connexion à vous qui nous écoutez, n’hésitez pas à vous connecter aussi à nos réseaux et j’ai mis en place un tchat sur YouTube. À côté de cette vidéo live que nous sommes en train de faire. Regardez la caméra, vous pouvez saluer ces milliers de gens qui nous regardent.

00:56:23:16
Un millier de trucs qui viennent dans cette émission qui vont vous rassurer, dans le fait qu’écouter cette émission a du sens, à savoir Marie qui est ici présente, qui est prête, qui va nous parler de musique? Une musique très particulière? Marie Oui.

00:56:39:15
Une musique qui s’appelle la cold wave, la cold wave, la musique de la mort. Comment rester en vie avec la musique de la mort? OK? Oui, parce que les amis. La semaine dernière, le couperet est tombé violemment. Le troisième confinement sera la signature morbide de ce début de printemps aux joies. Alors moi, je me suis posé la question. Quoi de mieux que de revenir sur quelques groupes, tubes, label de musique qui ont marqué l’histoire et qui émergent aujourd’hui et accompagneront au mieux nos dernières heures puisque les concerts, les teuf et autres regroupements musicaux n’ont plus leur place en ce bas monde? N’hésitez pas à monter le son chez vous avant de mettre fin à vos jours. Je vais donc évidemment revenir sur un groupe mythique de Joy Division, qui est le symbole du passage de la post-punk à la cold wave entre les Clash et les cours. Enfin, bref, la vraie musique de la mort, quoi. Musique de la mort, s’il en est, puisque son chanteur Yann Curtiss, le jeune prolo de Manchester, s’est lui même suicidé à 23 ans. N’en déplaise au club des 27. Et oui, notre cher Yann, le chanteur, le moteur était victime de crises d’épilepsie et tiraillé entre sa vie de famille, son groupe et l’amour pour une autre femme, une groupie belge, Anic. Le groupe a donc eu une existence très brève. Deux albums seulement sont sortis en salle du vivant de Yann Curtis 179. Un homme Pleasures n’évoque t il pas les délices d’une dépression dans une cave gothique? Dira un journaliste de Bonzaï en 2015. Cet album est considéré par le Heineman et une musique de magazine anglais de référence comme l’un des meilleurs albums de tous les temps. Rien que ça.

00:58:08:21
N’hésitez donc surtout pas au moment de vous passer la corde au cou à repasser ça.

00:58:21:03
C’est à dire? Nous, nous en sommes là. Nous en sommes là. Vous connaissez desordre? Ben oui, c’était le.

00:58:28:12
C’est le titre qui évoque des sentiments avant le suicide. Of course. Xavier.

00:58:36:01
Ouais. Moi, j’ai beaucoup écouté ce morceau de Nord dans des fêtes de jeunes.

00:58:41:14
On attend. Le mec avait 23 ans, je veux dire.

00:58:46:07
Je connaissais pas.

00:58:47:20
Je te laisse découvrir ou redécouvrir. C’est pas du tout moi non plus. Ouais, non, ça marche à tous les coups, ça marche, mais ça marche à tous les coups. C’est dark, mais il y a un truc qui nous, nous, on est quand même quoi, tu vois? T’as envie de sautiller, t’as envie de danser. C’est de ça qu’on m’a écouté sur les quais. Quand on ne voit pas partir un roupiller, se sorganiser, je sais pas.

00:59:08:17
Tu vois ce nouveau mot que j’ai inventé? Enfin, voilà quoi. Et c’est ce spectacle de la souffrance de Yann Curtiss, exprimé en mots et en musique, que les gens venaient voir. Oui, le deuxième et dernier album studio de Joy Division, Closer, est sorti sur le label Factories Recordings juste après le suicide du chanteur, en mai 80. Sur la pochette, il y a une photo de la tombe de la famille aplanies dans le cimetière monumental de Stalino, à Gênes. En fait, on y voit une femme auréolées à la tête, décapitée par le cadrage, alors qu’elle regarde vers le ciel. Ils ont tous les yeux rivés au sol. Doit on y voir une métaphore morbide voulue par le label ou par le groupe après la mort de Yann? Non, évidemment. En fait, personne ne voulait la mort de ce mec. En réalité, le groupe était plutôt en colère, car il les avait plantés juste au début d’une tournée américaine qui allait les rendre riches. Justement, Yann est tiraillé entre passé et futur, entre nouveaux désirs et famille naissante, ce qui évoque parfaitement le titre Love Will Thyrse par l’amour nous déchira.

01:00:05:24
Oui, c’est fort quand même comme parole quand ils pensent écouter des morceaux comme ça sur Internet et qu’ils ne comprennent pas sa sincérité, ça, je connais ça.

01:00:20:22
Je connais moi aussi, je connais. Et ouais, en fait, il y a une Viotti, c’est justement il vieillit, il vieillit vite, attend. Le mec a 23 ans, il a le diction et le timbre de Johnny Cash.

01:00:31:14
Bon, en toute détente, en toute détente, je crois que le rock n roll, ça fait que la vie, elle passe plus vite aussi. Mais oui, c’est ça le rock’n’roll, comme disait Johnny. Ouais. Et bon janvier 80. Yann est en dépression. Les gens lui échappent. Il a du mal à manifester ses sentiments à l’égard de sa fille, née il y a neuf mois. Il fait une première tentative de suicide en se tailla dans les veines. Puis c’est à la fin d’un concert en première partie des Stranglers. Il faisait quand même la première partie des Stranglers parce qu’il s’écroule à la suite d’une énième crise d’épilepsie hors de Barbie. Taillader les veines. Il n’est pas mort, il n’est pas mort. Il n’est pas un warrior quand même. C’est un warrior. Bon, voilà, il a 23 ans. Là, il fait un concert avec ses acolytes. Première partie des Stranglers. Herses.

01:01:17:08
Il s’écroule à la suite d’une énième crise d’épilepsie. Il ne faut pas oublier qu’il était malade. Il se bourre de barbituriques. Évidemment, il est incapable de jouer. On tente de le remplacer. Emeutes. Les dates sont annulées. Déborah, sa femme, demande le divorce, ne tient plus debout. Il rassure pas sa femme. Il emmène sa maîtresse à tous les concerts. Mais la relation est plutôt platonique à cause des médicaments. Enfin, il se passe rien. En mai 80, un peu avant l’aube.

01:01:39:09
Il se pend au plafond de la cuisine à l’aide de la corde du séchoir à l’ange, en écoutant l’album très noir, dit à Yedioth d’Iggy Pop.

01:01:49:11
Voulez vous entendre la dernière chanson de l’album dit Yedioth d’Iggy Pop? On est en plein dedans. Très dark, ce morceau.

01:01:57:22
C’était son dernier morceau, d’ailleurs très dark. C’est le match. Tu n’en as pas. Massepain lui même. A écouter un album en se suicidant. C’est ça dire? Mise en abyme. On entend le riff très dagg de la guitare bien dégueulasse. Il va y avoir un peu de bonbon, mais.

01:02:17:19
T’imagine, il avait écrit une lettre aussi à sa maîtresse pour lui dire Je ne pouvait parler d’amour. Étonnamment pour parler de la mort, mais pour lui parler d’amour.

01:02:29:23
Donc, Déborah, sa femme, dira Je suis persuadée qu’il avait planifié sa mort depuis toujours. Et comme j’avais dit, les jeunes en étaient le mausolée. Assemblez Pierre après Pierre. Robert Smith Décours déclara aussi que Ian Curtis s’était suicidé pour lui et qu’ainsi, il n’eut pas à le faire. Puis, évidemment, naître à New Order après en 80, la Renaissance.

01:02:48:00
Plus joyeux, plus dense et leurs attentes àdire encore sur le personnage.

01:02:54:09
Il y aurait tant à dire encore sur le personnage suicidaire qu’était Yann Curtiss. Et pour vous inspirer de cette mise à mort, vous pouvez d’ailleurs regarder le film Control dEntente Hinton Korben qui retrace sa vie ou plutôt sa lente agonie. Merci Marie pour cette chronique cold wave. Un groupe à écouter si vraiment ça ne va pas bien chez vous. N’oubliez pas, vous pouvez nous appeler si jamais vous sentez que cette musique est trop dit pour vous. On sera là pour échanger. On prendra les trucs et astuces que les gens nous ont donné dans cette émission, c’est à dire Prends soin de toi, détache toi des gens toxiques.

01:03:28:08
Un ami fait quelque chose avec tes mains, mange quelque chose de sain. Va courir. Regarde le soleil.

01:03:33:13
Je vous ai parlé de carpes koï non, carpes koï. C’est très intéressant. J’ai découvert ça alors qu’une amie était dans une phase de développement personnel. Carpes koï? Il faut savoir que c’est un poisson japonais qui a la particularité de grossir en fonction de son environnement, c’est à dire qu’il va manger exactement la même chose. Mais si son environnement n’est pas favorable, elle va rester petite 15 20 cm. Et si son environnement est favorable, elle va toucher le mètre et les 15 kilos. Qu’est ce que ça dit? Les carpes koï de ce qu’on est, c’est qu’on est composé des cinq personnes qui nous entourent au quotidien et que parfois, quand cet environnement n’est pas propice, on ne peut pas grossir, se déployer, prendre son aise et penser aussi à savoir qui sont ces personnes qui vous composent. Et peut être faites le tri dégagé en 3, 4 ou même 5 parce que toute façon, tant qu’on n’est pas mort, on est en vie pourrait toujours avoir des si on ne voit personne de la journée. Vous vous battez fort, n’a pas besoin de personne. Tu lis des livres, tu manges de la main indépendante. C’est ça. Et puis aussi l’option d’écouter mass production production.

01:04:40:04
C’est une autre option et on va reparler à Marie juste après parce qu’elle est là quand même avec nous. C’est vrai de savoir qui allez Marie. C’est vrai. Suspense, c’est mass production.

01:04:50:18
Tout va bien se passer quoi? Comme s’est suicidé? Tu vas mal chez toi, tu sais, tu vas crever.

01:05:18:06
Mais.

01:11:00:20
En quatre secondes, le 15 mars 2012, l’un des plus gros séismes de l’histoire vient de se produire au large du Japon, d’une magnitude 9 sur l’échelle de Richter. Il va entraîner une cascade de catastrophes. Moins de 30 minutes plus tard, un tsunami déferle sur les côtes japonaises. Il emporte alors tout sur son passage. Voitures, maisons. Rien ne résiste à cette vague immense à certains endroits dans la région de Fukushima. Elle dépasse les 9 mètres de haut.

01:11:32:06
Certains instituts la mesureront même, avec du recul, à plus de 16 mètres. Le bilan est colossal. A près de 18 000 500 morts. Un drame qui provoque l’une des plus graves catastrophe nucléaire depuis Tchernobyl. Le tsunami touche la centrale de Fukushima Daiichi. Les réacteurs 1, 2 et 3 ne sont alors plus alimenter en électricité.

01:11:57:09
L’engagea? Non, non et non.

01:12:05:03
Et au stade sans électricité, l’eau nécessaire au refroidissement des cœurs des réacteurs ne peut plus être Pompeii. Certains d’entre eux entre alors en fusion. Le bâtiment abritant le réacteur 1 explose. 24 heures après. Même scénario deux jours plus tard pour le réacteur 3. Le gouvernement ordonne alors l’évacuation de tous les habitants dans un rayon de 20 km d’externat déjà en place dans les prochains à la montagne.

01:12:37:01
Au total, près de 165 000 personnes sont déplacées en raison des retombées radioactives.

01:12:43:03
En 2020, plus de 36.000 d’entre elles n’étaient toujours pas retournent chez elles. Tout va bien se passer comme.

01:13:11:10
Armstrong Je ne suis pas noir, je suis blanc de peau.

01:13:20:09
Quand on veut chante l’espoir qu’elle manque de pot.

01:13:27:10
Oui, j’ai beau voir le ciel, l’oiseau, rien, rien, rien ne lui laot les Jeux.

01:13:42:21
Je suis blanc de peau.

01:13:54:07
Amstrong fend la poire en rond tout d’un.

01:14:04:04
Je vois plutôt des noirs de champs pour le moins Lewy. Oh oui, ça!

01:14:20:14
Bien chaud, J’ai beau moi qui suis blanc de peau.

01:14:37:05
Armstrong, la vie Kalisto, c’est pas très marrant qu’on écrive blanc sur noir.

01:14:51:02
Bien noir sur blanc, on voit surtout du rouge du rouge.

01:15:03:10
Pourtant, sous un faux noir ou blanc de peau.

01:15:19:20
Armstrong un jour, tôt ou tard, que des hauts! Les tiens seront noir, rigolo.

01:15:36:06
Les loups, oui, les loups, y’a.

01:15:45:05
Non, beau, noir et blanc, sombre semblant. Comme deux gouttes d’eau.

01:16:06:22
Quelle belle journée je suis heureux, tu sais que tout va changer, je n’avais jamais osé espérer.

01:16:12:21
Tout va changer. Suite à alors très grave et il est 11 heures 18.

01:16:24:04
C’était Claude Nougaro, notre gueule de l’émission. J’adore les gueules. J’aime bien passer des vieilles chansons anciennes et c’était le son de Véronique qui nous l’a extrêmement bien joué. C’était assez impressionnant d’ailleurs. Et pour cette émission, on va continuer. On va parler à Tokyo, on va parler à Amsterdam cycle voir texte. Marie est toujours avec nous.

01:16:41:07
Salut Marie, salut, tu nous parla tout à l’heure de ta vie, de ton confinement actuels et passés de l’année qui vient de se terminer.

01:16:47:24
Oui, c’est toi qui c’est cette Marie. Oui, la connaître, ça. C’est vrai qu’on a été assez rapide directement dans la merde du sujet avec une chronique, mais je crois que c’est le moment qu’on attend aussi tous.

01:16:58:03
Quand on est auditeur fervente de cette émission, c’est le moment éditos de Camille.

01:17:03:09
S’il me semble bien suicidaire, c’était très court.

01:17:08:11
Tu y mcfa déjà à vaste science po attitude quand tu l’EVA, faut Bonnières Weintraub et observer nos potes à nos idéaux. Tu peux l’Agnus Valat. Tu gaussant, moi, qu’impliquent les fois où elles font Marions de Cardia sans moyens, without speak french language definitely et défunte, les macros de ma Abetz would be throat stable et Wamen word would be check in gheude at fast at pour le bar Oicha le voir. L’étude Choy, mâtiné de James Foley ou Biostime Lighting bulleuse Missoffe est une fausse bannière de l’Etat et idiote Anna Karénine a l’EFT sont impressionnantes. Mais lorsque je suis explose. Mauvaise, curieuse co vodka maffieuse de Nichane. De Tom à Tutus au saut, Aveline Von den Washing, Miyazaki, N’ouvrir la plane si bien n’entra et les deux de plein natatoires le Kenema par ses bêtises. D’autres choses posemètre, quoique. Tokyoïtes Was a Iwate samana wende. Ouadah was bouette de cricket, soit Singine àsa handmade B City, Shining, lavaine, flos mariste donne dao émailleront pour Moynier, qui a fait un bub. Et l’avènement de l’Etat a admis que Frane Staline, japonisant, libre de yakusas, flatte Mando te couton grave ov somme quoiquil ista et lège biotite Biutiful japonaise pipo. Tu peux tu 5 Karki Wolf-Rayet quand il me faut du 3 juin que Lofti Thines, l’AVFT n l’EFT et monotrèmes aussi. Une querelle Bowyer Entity tu perds Magico Anis Birou FO comme les Pissot spectraux pourfendent, se prend, Hazen, m’ordonne, déchaînera de simples mots de passe. Weleda, Discounts,

01:19:01:07
mystérieuse Eastside. Et Madouni Walk in the Street at Night de Menasra, Yên Bai, Hanoi White N’eussent pas et Black Hat Storting une fois le vieux nom Exactly Wells Fargo, la a obtenu un délai de quatre stop and demande Luxey, une start speaking Thieu. Normal, Walungu Advice billevesées une viande staying pas du store avait un camp de ces Chinois paths préfecture n’ont pas eu besoin de ce point de passage pointu d’Escamps. Voici Trenchs, une caillouteuse. Ah non, mon Vodaphone tracé par le Daily Beauty Chaignot, Rav Amoah et Smiling me faire mon ami Cafeteros qui me proud Eintracht. Tu sais, au Hizb remp, un d’Hasna au plat et soit affament un spa est de Beauty Abetz NexGen Over Azo HAS au 16 au sorabe Slows NCS d’enseignes allemand Apple, Starbucks, Zhao Ziyang, French Wacker Visiting Nière Living Folies Estafettes, Canjuers. God Bless d’Asma Love Latortue Lieu Tokyo, Tokyo. A Love You and You Bromés YAB et 22 août Tonkinois. Fukushima attisait le nucléaire annonce au Sofina que tu standings à Love, tu pann Willy, Willy Bagh tu gowan souvent de faux amis à Somme ni Windows tu off à Kennan Way, tu goba Trucidé FM l’émission pour rester en vie.

01:20:40:17
Oui.

01:20:46:03
Si tout va bien se passer comme merci d’être avec nous. 11H22 Gypsy woman pour que tu se à danser chez toi. Comment peux tu reprendre espoir avec tes amis qui existent en vie?

01:21:25:23
C’est injuste.

01:21:32:20
C’est.

01:22:32:22
Ainsi.

01:24:18:19
Je suis très ambitieux, justement suicidaire, avec l’espoir d’y croire encore, oui, encore. Et voici le moment ciclo voir texte. Notre professionnel, notre maître du paradoxe. Nous avons dû prendre de connection, vous le savez, puisque nous strymon maintenant sur YouTube et Facebook, chose qu’il va falloir qu’on règle. Mais nous essayons de nouvelles formules et donc nous n’avons pas pu nous connecter en live avec notre ami Ciclo voir texte. En revanche, il a utilisé la technologie moderne et enregistré ce module que nous écoutons maintenant. Il y a un titre que je vous glisse, qui est un titre qui se termine par un point d’interrogation. C’est D’aisances chantage. C’est signé Ciclo Gore-Tex.

01:25:05:02
Vachement slogan. C’est pourtant simple, complexe. Je reviens d’un monde miroir, un monde un peu à l’envers.

01:25:13:04
Je sais pas ce qui se passe. C’est inaudible, ça, on est d’accord. Ciclo Gore-Tex, la technologie fait les choses pas simples. Heureusement, nous ne sommes pas Lindi parce que le mardi, on peut supporter ce genre d’énergie qui pique, qui picote et surtout, nous avons plein de ressources. Nous sommes équipés d’une équipe.

01:25:33:08
Globale et prête, prête au rebond à n’importe quel moment, elles sont femmes, elles sont là et elles sont avec nous.

01:25:41:06
Quelles chances, quelles chances vous avez? Quelles chances?

01:25:43:12
Quelle chance nous avons su si dessen l’émission pour rester en ville?

01:25:47:17
Marie, tu as Tafer, tu as tout à fait Cami, tu as Tafer. Nous avons tous Dhafer. Nous avons encore beaucoup de choses à vous dire. 11H27 Du matin jusqu’à 13 heures. Ensemble, nous allons partir à Tokyo. Vous avez joué pile ou face ce qui allait se passer et c’est donc Marie qui a gagné.

01:26:05:24
Exact, c’est Mara qui va nous parler en premier.

01:26:07:24
C’est vrai et ça fait plaisir à voir. Ça fait plaisir à Marie.

01:26:13:15
C’est vrai, Marie, alors qu’il voulait voir les Grecs Comment tu vas, Marie, surtout ça, c’est ça. Oui, ça va à quoi ça va?

01:26:21:08
Ça va? J’ai le sourire. Je suis avec vous. Ça me fait plaisir. Vous faites partie des cinq personnes de mon entourage. Tu disais je vois pas mal de gens en ce moment. Ecoute, moi, je ne vois pas énormément de gens, je bosse chez moi, mais en même temps, j’apprécie cette solitude, même si bon bout d’une troisième confinement marque un long. Bon, ça a été un peu long, mais ça va, ça va très bien.

01:26:45:13
Qu’est ce que tu te dis?

01:26:46:02
Pour rester en ville, je me dis pour rester en ville, on vit en ville, on vit en ville pour rester en vie.

01:26:53:16
En ville, l’écoute. Moi, je vais à la campagne, je me casse. J’ai beaucoup. Est ce qu’on peut le dire? Non. J’ai beaucoup fait ça pendant, pendant, pendant le deuxième confinement. Et oui, j’allais beaucoup à la campagne. On avait loué un truc avec des potes verts coulommiers avec des chevaux et des prés. Une cheminée, c’était très cosy, un truc cosy, un truc pour bien frimer sur les réseaux sociaux, champêtre.

01:27:22:02
Et on faisait des balades, on faisait des balades, des marches, des randos, des trucs comme ça. Donc je trouve que tu vois, ça devrait rester en vie, mais pas en ville, du coup.

01:27:30:23
Non, mais comme ça, la Ville est dans cette situation campagnarde, tu dis. Mais j’aimerais quand même bien être en ville.

01:27:37:16
Oui, oui, en fait, ça te manque quand même. Qu’est ce que tu vois?

01:27:40:17
Tirailler, tirailler? Non. Mais ce qui nous manque, voilà, c’est évident. Évidemment, c’est rejoindre oui du monde. Le contact. Le lâcher prise. Le lâcher prise. Ne pas être enfermé dans nos petits routines. Routine de provinciale western, en effet. Non, mais voilà. Après, pour s’évader. Là, c’est l’occasion de réfléchir un peu sur soi. Quoi? Tu vas sur toi? Écoute. Ouais. Je pense que je fais un petit, une petite introspection, donc je profite de ces moments de solitude. Donc, c’est utile. Pas mal. Ben oui, ça peut être. Enfin, il faut le prendre comme ça. Après, évidemment, il y a un vrai ras le bol, un vrai ras le bol et un épuisement. Pas possible. On peut trouver d’autres ressources, tu venir vous voir.

01:28:38:24
Par exemple, tu vas écrire des chroniques au moment de la libération.

01:28:41:22
Toi, tu? Tu fais quoi, tu crois? Cette énorme partouze, tu crois un truc progressif du nom, comme je disais.

01:28:47:22
Alors moi, je pense qu’il va être plutôt un peu. Ça va exploser, ça va être un boum et c’est comme ça que je vais réagir.

01:28:57:21
Après, en même temps, les gens savent que s’il y a un boum, ça veut dire potentiellement reconfirmé. Après, parce que qui dit boum dit qu’on a contamination. Oui, ça, le problème, c’est on a vécu l’été dernier, fait l’été dernier. On a trop, on a trop explosé. Fait ce qui a fait que en automne, c’est reparti.

01:29:15:09
Et c’est pour ça qu’il nous propose ce confinement à l’orée du printemps. C’est parce que sinon, on va tous se réunir dans un parc. Évidemment, ils l’ont fait avant. Oui, c’est sans fin. Et donc, la solution, est ce que c’est bien de se faire vacciner? Moi, je suis pas super pour, mais je pense qu’on n’a pas trop le choix. En fait, quand tu parles à un médecin, tu lui demande. J’ai demandé à mon médecin qui m’a dit Ouais, mais c’est quoi, sinon? C’est quoi la solution des autres? Ça va durer 10 ans. Tu vois si on continue à faire comme ça sans se faire vacciner, même s’il y a des effets secondaires. Je pense que c’est un peu triste, mais en prenant du recul, je préfère avoir des effets secondaires que de me taper 10 piges de vide ou je le chope peut être aussi ou je contamine des gens. En fait, on n’a pas le choix, il faut vivre avec ça.

01:30:00:24
Après, il y a là l’autre argument qui est de faire les deux. Et même si c’est bien sûr pas très juste pour les gens qui sont vulnérables et les personnes âgées, que les personnes âgées et les personnes qui sont vulnérables se vaccinent. Même si les vaccins actuels présentent des risques. Par contre, la population plus jeune et moins à risque, si elle l’attrape, on peut miser encore sur l’immunisation.

01:30:21:21
Le collectif pour ce groupe de personnes, c’est un millier de personnes âgées se voient et nous, on verra après. Tu vois ce que vous êtes en train de parler du Coville?

01:30:32:19
Pas du tout. On ne parle pas de ça.

01:30:36:06
On avait dit qu’on parlait de la liberté serait un suicide suicide dans le sens des familles. Mais là, c’est lié. Dans sa parution, il semble qu’on ait fermé, que c’est un énorme piège autour de toi, à des gens qui pètent les plombs.

01:30:45:18
Tu sors qui pète les plombs? Plus tendance? Justement, ou genre va faire n’importe quoi, il va sortir parce qu’ils en ont assez.

01:30:53:10
Ecoute, j’ai l’impression d’avoir un peu, un peu les deux, un peu les deux. T’as des gens qui sortent. Je ne veux pas balancer, mais qu’ils font des teuf. Peut être que moi, je suis un peu cette fois. Est ce que tu fais la teuf?

01:31:11:22
Écoute. Là, j’ai eu une petite période d’introspection où j’ai pas fait la teuf. Trop.

01:31:19:02
Alors voilà, je me suis réveillé du bon pied et bonne mine puisque je ne suis pas sorti. Mais en fait, je fais un peu la teuf. Ouais, pendant cette période là, quand même. Je me rappelle le jour de L’an. On a été raisonnables, on s’est réuni, on était 15, mais on a fait une grosse teuf quand même. Qu’on s’est couché le lendemain à 16h. Le 1er janvier, ça va, ça se fête ça vachement. Ça va raisonable. Je pense qu’on a besoin de ce qu’on a fait. On est en train de perdre des gens. Vraiment, il y a un truc. Le taux de suicide chez les jeunes et les très jeunes, les étudiants et non plus. Il y a un truc, il y a un gouffre, on le sait déjà. Mais que tu sois autour de toi, donc je sens autour de moi des dépressions peu profondes. Et le truc, c’est de pas avoir, je crois, de projections. Tu vois un truc sans projection? Y des gens qui perdent leur boulot ou qui tentent un nouveau coup qui ne voit pas tellement où ça va. A quoi tu vois des gens qui ont, qui ont, qui ont la trentaine, qui ont l’impression de ne pas avancer? Tu vois qu’il y a un truc comme ça et d’autres pour qui ça va et qui, effectivement, se retrouve un peu de joie dans la fête. Quand même un peu de contacts humains. Mais voilà, il y a un truc un peu. On ne sait pas où ça va. Il faut un but, quoi. Moi, j’entends dire qu’au moi, à l’automne, ça sera. Ça sera résolu à l’automne. Ouais, ouais, j’ai entendu dire qu’il était là, mais qu’on pourra enfin. Tu va peut être faire des fêtes, etc.

01:32:57:22
Donc, si tt les clubs et les Festinger, c’est mort par rapport à ça, prévenez moi, on m’a patrie. Qu’est ce que tu te dis? Mais moi, je vais aller voir ailleurs. Quoi? On va aller, je crois en Pologne ou en Croatie. Fait, je suis mal à l’aise. Je sais qu’au Mexique, j’ai un peu de mal à guérir. C’est c’était la fête totale à l’Australie. C’est pareil dans le déni, il ne voit pas ce vide.

01:33:24:12
Ils sont jeunes là bas. Ils veulent pas savoir en jeune, mais bon. Ouais, ouais, mais non. Qu’est ce que tu dis à tes potes qui vont super mal? Mais au bout du rouleau, mal au bout du rouleau.

01:33:36:04
Ecoute, je leur dis je leur dis prends un café, je veux dire.

01:33:42:02
Et puis, c’est déjà un premier pas. Heureusement, sérieusement, des potes de Bordeaux, de chez Bordeaux par mois?

01:33:53:19
Non, mais voilà, quelqu’un de part et te dit vraiment pas bien. Ouais, justement, je réfléchis un peu. Ah oui, oui, j’en vu dans ce fameux cette fameuse. Qu’est ce que je lui dis, bien évidemment. On discute, on passe du temps ensemble. On se dit que ça va aller et que finalement, tout va bien se passer. Finalement, tu vois, comme je lui ai dit d’écouter son émission Enfantillages. Non, mais moi, je pense qu’il faut justement la créativité. Fin de sublimation de la douleur dans la création. Je pense que c’est ça qu’il faut faire. Il faut trouver un truc qui te fait plaisir, qui te rend créatif. Une passion, un thème comme étais alors manuelle ou artistique. Moi, je sais que je mixe. J’apprends à mixer. Voilà. Dès que je touche des boutons, je mets du son. Je me sens mieux, quoi! Avez un peu oublié toute cette lourdeur parce que ça ne permettait pas de faire cette pâte qui va mal. Je lui ai dit de trouver un truc qui l’anime en fait, et pas de prendre de la drogue.

01:34:57:13
Excellent. C’est le moment d’écouter ciclo voir texte lorsqu’on est proche du paradoxe.

01:35:00:21
L’impression suicidaire fait l’émission pour rester en vie.

01:35:05:05
Suicide FM Les matinales de Tout va bien se passer, comme de 10 heures à 13 heures. Tous les mardis, je vais rester en ville avec nous.

01:35:18:07
Bien se passer de son cyclo Gore-Tex voyageur inter dimensionnels, mon slogan, c’est pourtant simple tout est hyper complexe. Je reviens d’un monde miroir, un monde un peu à l’envers du nôtre, où les personnes vivent avec coeur joie et enthousiasme, où on construit plutôt qu’on détruit et on s’entraide. C’est fou ces histoires. Alors quand je reviens, évidemment, on me brouille. On m’empêche de communiquer. Mais je suis quand même là à travers cette capsule sonore qui traversera tous les champs énergétiques pour vous rejoindre, pour toucher vos petites oreilles. Quel est le désenchantement actuel alors que tout semble avoir perdu sens? On va vers la catastrophe, l’effondrement.

01:35:58:16
La crise est là et pourtant, il faudrait fonctionner sur le modèle des années 50. Et je peux vous dire qu’ici, rien sur cette petite planète, ça déprime. Dur, difficile. Il est vrai de s’accrocher aux modèles de réussite. Qu’est ce que je dois être? Qu’est ce que je dois faire pareil? Que le système de récompenses et punitions me paraît tellement absurde. Avoir réussi sur une courbe de progression qui est la négation absolue de notre responsabilité par papa, ça conduit à une piètre estime de soi. Donc, si on réussit, on perd et si on perd, on n’a pas réussi, on est bloqué. C’est un paradoxe négatif, comme je les appelle bien du désenchantement.

01:36:36:24
On en vient à cette situation de chantage, le chantage à être conforme et tout ira bien, sinon chômage, sinon punition, exclusion, destruction.

01:36:50:12
Alors, évidemment, le mélange de désenchantement et de chantage à la réussite à coup de trique ou à coup de carotte, eh bien, ça donne quelque chose qui s’appelle le chantage. Et oui, il suffisait de fusionner les deux pour comprendre. C’est ça la situation actuelle des enfants, bien organisée, bien développée, avec du stress permanent, des querelles absurdes, des sujets complètement fous qui nous envahissent et nous font perdre la tête. Alors voilà, moi, j’ai quelques solutions qui ne sont surtout des sources de problèmes, comme d’habitude, en tant que maître des paradoxe s’émerveiller, savourer d’être vivant, juste, c’est dire arpitan. Mais Barbençon? Quel monde officine? C’est juste incroyable, j’existe. Je suis un miracle. Le miracle de l’univers. Comme mon voisin, comme ma voisine, comme le type que je déteste ou la personne horrible qui se gave. Bref, c’est un peu l’extase cosmique. Rien me dire que le vortex était devenu un Bisounours dans mon miroir, de l’autre côté de ton portail inter dimensionnel. Certes, ça peut paraître un peu simplet, mais à chaque fois que je vous dis ce n’est pas des solutions, je vous apporte de nouveaux problèmes qui changent si on change de problème. C’est déjà un début de solution. Alors la morale, c’est puisqu’on nous a fait passer du désenchantement aux D100. Chantage à nos enfants qui en pâtit. Allons vers le désenchantées rage prenant notre rage de réussite, en revanche, et changeons, changeant de perspective. Habitons la vie, ça nous fera un bon centrage

01:38:26:11
au passage, n’est ce pas aller à la prochaine conjonction des amis? Je pas vu. Salut ciclo Gore-Tex. Merci beaucoup pour cette élucubration pleine de vortex pour penser à autre chose et peut être voir les choses différemment. Nous sommes quasiment aux deux tiers de cette émission. Il est temps de se rappeler que d’autres gens doivent nous rencontrer et venir nous rejoindre.

01:38:54:05
Oui, on aura Yannic depuis Tokyo et en invité depuis Amsterdam. C’est exact, je crois.

01:38:59:18
Je crois que Coralie est prête pour nous parler d’Amsterdam en fonction du temps qu’on aura pour parler avec elle, parce qu’il se passe toujours des choses imprévues. Autant dire qu’on travaille des jours sur ce qu’on appelle un conducteur qui nous fait un chemin de fer et que parfois, avec les rebonds, les accidents de la vie, tout explose, tout explose. Mais c’est aussi ça, s’adapter aux événements. Camille, ça va, toi, ça va, ça va. T’as l’air désabusé d’un coup.

01:39:25:20
Non, non, non, pas de problème. Dis moi, tout va bien. C’est vrai, on enchaîne.

01:39:29:09
Ça serait bien qu’on enchaîne. Merci Camille.

01:39:31:19
Ceci DFM, l’émission de la future Life.

01:39:38:20
J’ai comme l’impression de me retrouver dans une ville Shibuya très sympa. C’est ça, cette langue étrange. On dirait qu’il parle à l’envers. C’est que ce sont les Japonais qui ont inventé le SMS sans s’en rendre compte. Personne ne comprenait ce qu’ils disent et on a dit ça. Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Et voilà, c’était parti. Tendance mondiale pour aider les gens. Il y a autant de monde à Shibuya en ce moment. Il n’y a plus personne ca se passe comment le Japon? Par Yannick Reverras Yanik va nous dire tout ça. Il va nous dire comment ça se passe là bas parce que c’est loin et qu’en même temps, on fête un anniversaire difficile anniversaire que celui des 10 ans de Fukushima et va nous expliquer comment la situation va évoluer aussi. Est ce que tout le monde a pu la trois bras maintenant que tout le monde plus ou moins irradié? Parce que les noms des plus grandes oreilles?

01:40:35:23
Parce que je vous rappelle le tsunami, c’était le 11 mars 2011 et il y a eu un tsunami. Un séisme de 9 sur l’échelle de Richter qui est survenu à 130 km au large des côtes Nord-Est de l’archipel du Japon, a frappé la façade pacifique avec une vague atteignant jusqu’à 30 mètres de haut, provoquant la mort de 18.000 personnes. Du coup, bien sûr, vous connaissez l’explosion de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi avec ses défenses jugées solides, voire imparables, qui ont sauté une à une. Les scientifiques ont perdu le contrôle de leur créature et la catastrophe a placé encore une fois l’être humain face à la mort.

01:41:18:24
Ça doit faire flipper une vague si grande qui arrive sur soi.

01:41:22:07
Il y a une alerte au tsunami quelques jours, Groth séisme aussi, mais finalement, rien ne s’est passé ou ça au Japon avant.

01:41:31:07
Oui, il y a beaucoup de séismes là bas, mais je me rappelle quand Biver, je vivais 11ème étage et ça arrive souvent qu’un séisme et que tout l’immeuble bouge. En fait, c’est normal et les Japonais réagissent pas. C’est comme si. Et tout d’un coup, il y avait un coup de tonnerre. Ils se regardent et hop, ça repart.

01:41:45:19
Oui, ils sont habitués, comme d’habitude. Il y en a tout le temps, toutes les semaines. Une petite secousse qui qui gigote, un peu sénile.

01:41:52:10
Une île volcanique, sorte. Exact, mais on s’y fait. Pas sûr. Parce que c’est quand même le stress, surtout quand on a déjà eu un tsunami qui emporte, tiens, si ce tremblement de terre qu’on pensait être un tremblement de terre comme tous les jours, c’est un tremblement de terre qui va nous emporter dans une grande vague. On y pense forcément quand on est caché sous sa table et que les vitres éclatent.

01:42:16:08
Mais il y a aussi pas seulement ça. Il y a aussi des typhons. Je me suis retourné au Japon en 2019 et je suis arrivé quand il y a eu un des plus gros typhon de la décennie au Japon et toutes les rues étaient désertes. Je me rappelle, j’arrive à l’aéroport et même l’avion a dû à a dû se dépêcher pour pouvoir arriver avant que le car du typhon soit sur la ville de Tokyo. Donc, on est allé à fond et ça a secoué tellement les montagnes russes dans l’avion. Et quand je sortis de la station de métro de Shibuya, c’était un fleuve qui coulait dans la rue et j’ai dû prendre le taxi pour voir mon ami Yannick qui est toujours à Tokyo, qui n’a pas bougé et qui va nous parler en direct et avançant. On va écouter une de ces musiques qui s’appelle Westside Hot Chili Papers. C’est la musique qui m’est le matin pour se réveiller, faire son café et aller travailler.

01:43:07:04
C’est une drôle de musique pour se lever quand même. Finalement, c’est un morceau qui date d’un autre temps aussi. Ça fait partie de la collection des Gold que vous aimez bien vous plonger dans les galères. C’est l’approche très Galienne à la patinoire quand j’étais jeune. Jamais je n’ai fait de passion dans ma vie parce que c’est très patinoire comme morcelant.

01:43:33:15
Un morceau aussi qu’on pourrait écouter. Dans une boum!

01:43:40:01
Tout le monde est heureux et Bachar?

01:43:53:00
Malinvaud Ouais, ouais, moi sans mon.

01:44:30:19
L’Abbé.

01:48:43:13
De retour ensemble et à qui nous rejoint pour une chronique véganes Horel. Mais avant cela, il est temps de partir loin.

01:48:53:12
Partir loin ensemble pour retrouver notre ami.

01:48:59:19
Allô SOS Amitié, bonjour, je vous écoute, allo SOS détresse, allo allo? Je ne vous attend pas, alors face à nous, au bout du rouleau. Je dois faire.

01:49:16:12
Appuyer sur le bouton J’aime l’émission pour rester en ville et nous sommes à Tokyo avec Yannick qui est avec nous si les dieux de la connexion sont avec nous. Est ce que tu nous entends, Yannick?

01:49:30:05
Tu vas bien. Voyant en tentant de loin Tula.

01:49:35:10
Ecoute, je suis là et c’est sûrement la connexion de temps en temps.

01:49:39:11
Il y avait un problème analogique. Il suffisait que je monte le volume. Oui, c’est très bien. Yannick, toi, tu es à Tokyo, carrément de l’autre côté de la planète. Quelle heure est il?

01:49:48:20
Il est temps d’agir. Ça doit être. Il est 19h53. C’était un test pour voir s’il était vraiment à Tokyo.

01:49:57:24
Alors comment ça se passe dans les rues de Tokyo? Ont écouté un son de Shibuya en pleine ville, avec des gens qui parlent en SMS à l’envers et qu’on ne comprenait pas. Mais il y avait de la vie. Est ce qu’il y a de la vie à Tokyo en ce moment?

01:50:10:19
Oui, il y a beaucoup de vie, les gens sont dehors.

01:50:13:21
L’État d’urgence vient d’être levé le dimanche précédent la semaine dernière, donc les gens sont de retour dehors et vous pouvez apprécier un retour à la normale.

01:50:24:19
Il y avait les cerisiers en fleurs en ce moment.

01:50:28:06
Ça vient de sortir. Depuis ce week end, les fleurs viennent de sortir des bourgeons.

01:50:33:04
Entre France, donc, c’est quoi la libération? C’est le retour à une vie normale. Peut être. Mais que faisait tu pendant 3 bloqua? Ou s’il y en avait un? Qu’est ce qui s’est passé avec l’arrivée du virus chez vous?

01:50:45:19
Il ne s’est pas passé grand chose par rapport à ce qui s’est passé en Europe. Aux Etats-Unis, il n’y a pas eu de l’odeur. Il n’y a pas eu de quarantaine où les gens étaient forcés de rester chez eux avec des rues désertes, etc. Pas du tout vu ça.

01:50:59:10
Ils ont fait ce qu’ils appellent un état d’urgence. C’est le maximum qu’ils pouvaient faire. Donc, ils ont demandé aux gens de rester chez eux.

01:51:06:15
Bon, ça a marché un petit peu, mais ce n’était pas la même chose qu’en Europe. Il y a toujours eu des gens dehors. Il y a toujours des gens dans les métros.

01:51:14:02
Il y a toujours des gens qui allaient au bureau proposer ce ils ont fermé plus tôt que d’habitude.

01:51:23:00
Donc ça tournait toujours là. Les restaurants fermaient à 8 heures du soir jusqu’à dimanche dernier. Maintenant, ça, ça ouvre jusqu’à 9 heures du soir. Les gens mettent toujours des masses, on lave les mains ou tu mets du gel en prenant la température, etc. Les trucs un peu de base, il y a un peu partout, mais c’est vraiment tout. Il n’y a pas, il n’y a pas une désorganisation de la vie. Il n’y a pas. On n’est pas enfermé tout le temps et on n’aime pas se dire J’ai hâte d’être d’être libéré entre guillemets. C’était assez différent.

01:51:53:06
Et c’est quoi le secret? Alors, c’est quoi? C’est la culture du masque qui est présente. Parce que c’est un milieu très dense et que les gens sont habitués à faire attention à leurs germes.

01:52:02:18
Je ne sais pas trop parce qu’au final, en Corée, en Chine, ils ont aussi la culture du masque. Mais aussi des masques. Et pourtant, c’est bien. Ça s’est propagé bien plus vite. Je pense que d’un côté, il n’y a pas assez de tests. Quand on regarde le nombre de tests qui sont faits pour l’agglomération de Tokyo, qui fait 35 millions d’habitants par rapport aux 30 de tests qui sont faits ailleurs dans le monde, c’est ridicule. On ne sait pas vraiment à quel point le virus galope, on va dire, mais je pense qu’on n’est pas forcément informé. Il n’y a pas ce sentiment de comment dire, comme il peut y avoir peut être un peu ailleurs dans le monde. C’est hyper grave. Il faut absolument rester chez soi, etc. On n’en parle pas trop. Et tu en penses quoi de la façon de gérer Whitey mettent en danger ou finalement, c’est nous qui tripon trop. C’est une bonne question. Après, quand? Au début, quand ça a commencé, il y avait des morts un peu partout dans le monde, donc forcément, tu dis bon, faut bien faire gaffe, tu vas après au bout d’un an. Et puis, quand on voit que le nombre de morts décline, je pense, par rapport à ce qu’il y avait au début sur les chiffres. Mais là, on trippe un peu. Je ne sais pas, mais je pense que le gouvernement ici devrait faire bien plus. Il vient de commencer à peine. La vaccination aussi. Donc, pour les gens qui veulent se faire vacciner, c’est ça n’a pas encore commencé. Donc, on est quand même pas mal à la bourre. Tu vas quand même beaucoup de choses que le gouvernement aurait pu faire. Qui n’a pas été fait?

01:53:36:18
Et j’ai envie de dire. Et du coup, les Jeux olympiques, ils ont été indignés l’année dernière. Est ce qu’ils vont être ce qu’ils vont avoir lieu cet été?

01:53:44:03
Ils en parlent ou alors ça va avoir lieu? Ouais. Alors, écoute moi, je suis. Je ne suis pas les news japonaises. Je regarde juste un peu ce qui se passe sur les journaux étrangers.

01:53:54:18
Mais d’après ce que j’ai vu, les J.O. Vont se passer cet été. Par contre, il n’y aura pas de supporteurs ou de fans de l’étranger et ça va sûrement. Soit ça va jouer dans les stades vides, soit ils vont juste faire venir des gens qui sont déjà au Japon. Mais il y a de grandes chances que ça se passe dans des stades vides.

01:54:12:10
Si j’avais entendu dire que tout cela avec des manettes et qu’en fait, ça sera un grand jeu vidéo parce que ce n’est pas un problème pour vous. Excuse moi qu’est ce qui se passe au niveau des hôpitaux et tout ça chez vous? Parce que finalement, chez nous, c’est ça. Le problème, c’est qu’il y a une mauvaise gestion des lits pour soigner les plus malades. Chez vous, c’est chez vous, à Tokyo, où ça se passe, comment ça a l’air de passer?

01:54:33:17
Je n’ai pas les chiffres sur la situation actuelle. Je me rappelle que au début, j’avais vu des chiffres sur les lits en réanimation, je crois.

01:54:45:20
Et le Japon avait un nombre complètement ridicule de places en réa par rapport à en Europe. Et il y avait plein d’histoires de gens qui étaient dans les ambulances, qui tournaient dans Tokyo pendant des heures et des heures parce qu’il y avait plus de places là.

01:55:00:12
Maintenant, je n’ai pas entendu ce genre d’histoires. Ça fait quelques mois. Peut être que ça s’est amélioré, mais encore une fois, je ne suis pas les derniers des dernières nouvelles là dessus. Mais tu directes a une vie, quoi, en ce moment, par rapport à la vie qu’il avait avant?

01:55:15:23
Relativement normale, étant relativement normale, ça me fait les seules choses qui ont changé. Je ne peux pas aller au restaurant comme avant. Je ne peux pas sortir véritablement du Japon non plus pour voyager, mais c’est à peu près tout. Tu vois un Jean? Je peux sortir, je peux aller au supermarché, je peux faire ce que je veux, je peux me balader dans j’approche. Faire un voyage au Japon, il n’y a aucun souci.

01:55:39:02
OK, alors, comme cette belle énergie, qu’est ce que tu réponds, toi à quelqu’un qui dit Je suis au bout du rouleau, Pöttering, mais je t’appelle pour te dire ça, j’imagine.

01:55:50:21
Pas aussi extrême, mais je n’ai pas réfléchi là, tu crois un peu à court bien, on va écouter et tu va réfléchir un peu.

01:55:59:02
On est là pour aider les gens. Si tu veux bien, Yannick, c’est parti, on écoute le morceau.

01:56:03:10
Alors voilà, je n’ai pas de problème à parler de manière un peu sèche aux gens qui vivent au Japon. Parce que les gens qui vivent au Japon, ils ont l’habitude qu’on leur parle de manière sèche.

01:56:10:18
C’est pas vrai, ils sont plutôt doux et son père hyper poli.

01:56:15:11
Je prends ma langue à Flins, mon amour est parti là.

01:56:21:04
Je t’aime, on a beau faire, mais en me laissant le coeur à la fête de faire des Adar Solari.

01:56:30:17
Rien en comparaison à ce que l’amour fait à ceux qui n’ont l’union soubelet peu qu’on maîtrise du célibat et qu’ils solitude dès le dernier repas, les yeux un noir que l’on voit du bleu pour l’océan dans lequel l’on voit, qui font toucher du bout des doigts les horizons toujours à la faim, le sol au milieu des vagues de sanglots et du sable dans la gorge. Et du seul sur la plaie tatouée à son nom, que l’on crée au fond des bars de vin.

01:57:05:21
À se dire que la vie n’était qu’une putain UNMEER, regarde moi qui vont vers la mémoire, ce qui nous colle à la peau dans les bars du port. Charge magie noire des corps du sort m’a jeté le. On ne fait plus rien et je commence à croire que les hommes qui ont pris d’autres hommes pour Hamon ont réglé la question. Après tout. Dis moi PS, quelle honte! Le. Cette force qu’elle met sous pli, c’est en. La loi Soumonces qui crée Quand elles vous font l’amour, c’est qu’elle n’oublie pas qu’il n’y a que la nature. Ghanouchi ne une parole.

01:57:50:18
Qui sont faits prisonniers Solidar.

01:57:54:06
Et puis ma sympathie à ceux qui, comme moi, finiront. Je vous le dis, putain, putain, vous n’aurez plus!

02:00:12:24
Je suis très seul ce soir. Eh bien non, monsieur, justement, vous n’êtes plus suicidant avec l’espoir d’y croire encore. Oui, encore. Nous sommes toujours en direct de Tokyo avec Yannick, qui vient définitivement de tuer psychologiquement plus d’une vingtaine de personnes qui nous écouter, qui sont déconnectés. Un titre super suicide. Merci beaucoup. Il y aura un titre du rebond en terminant cette interview. Un débat vient de se lancer sur ce plateau avec les trois membres de la gente féminine qui sont en face de moi. Concernant les pratiques japonaises, on avait beaucoup de questions à être posées. Yannick sur la culture japonaise, notamment sur Harakiri, une pratique sur les pratiques japonaises et le rapport à la vie des Japonais. Le rapport au suicide des Japonais qui est très différent de nous.

02:00:59:13
La question y en avait, je voulais dire la même je pensais que tu choisirais une. Toi, tu penses quoi de harakiri? Tu serais prêt à électriser. Il y a des gens qui font harakiri autour de toi.

02:01:14:02
Maintenant, c’est juste quelque chose de pratique. Ça n’existe plus. Je ne trouve plus ça la fois qu’il y en a revient à la limite. Et le dernier, c’était Yukio Mishima, un écrivain qui a fait ça dans les années 60, début des années 70.

02:01:27:22
Avec cet auteur et ses problèmes avec moi, je dis que c’est basé sur l’honneur coic, l’honneur de cet homme qui détruit et qui met fin à ses jours. Oui, mais même quand les gens ne font pas du tout ça, c’est le cas Hiroshi Wakim, qui m’intéressait, car il part au Maroc des gens qui bossent jusqu’à l’extrême et qui finissent par mourir par le burn out japonais.

02:01:59:08
En général, les gens meurent alors. Et puis il travaille. Ensuite, ils meurt comme ça d’un coup. En général, les gens se jettent en dessous d’un train. C’est pas ça. C’est eux qui qui se jettent sur les trains ou quoi, qui tombent comme ça, d’inanition ou autre. Mais ça, ça arrive beaucoup dans les grosses boites japonaises, des grosses boîtes de pub et des choses comme ça. Régulièrement, il y a déjà des scandales, surtout avec les jeunes qui commencent et qui font des centaines d’heures supp par mois et qui, en final, se jettent du haut des immeubles, devant des trains, etc. Et régulièrement, y’a des annonces dans les trains. Comme quoi ta ligne est coupée parce qu’il y a un accident de personne, comme ils disent. Et tout le monde sait que c’est quelqu’un qui s’est jeté sous un train. Nous, ils sont assez efficaces et très rapidement.

02:02:49:00
Un accident voyageur? On dit ici à Paris Accident voyageur? OK, mais c’est plus toléré au Japon. Je veux dire, on ne va pas être mal perçu. Tiens, c’est un sale type. Il s’est suicidé. Non, je pense que ça fait. Ça embête tout le monde parce que forcément, on aimerait. On aimerait que les trains bougent, mais c’est tellement commun. Ouais, encore un quoi, on va dire. Bon bah, pas de chance, aujourd’hui, j’ai pris le train à la mauvaise heure. C’est moi qui prend l’action de personne. Et puis, je pense que les gens sont sensés. On s’en moque un peu et comme vous le savez, on a peu de chance de se rater en se jetant sous un train. Voilà, c’est bien qu’un silence après ça, parce qu’on se l’imagine, tous ces moments où elle est sous le train et qu’il se passe plus rien. J’ai eu une vision, effectivement. Est ce que tu as eu le temps de réfléchir au conseil pour un ami qui ne va pas bien pour qu’il aille mieux? Ouais, ouais, je réfléchis ouais après toi, plutôt que de dire un truc un peu à la con en mode après la pluie, le beau temps, tu vois que ce serait facile à dire. Je ne pense pas que tu puisses dire quelque chose comme ça. C’est plus. Si quelqu’un me dit qu’il va mal au bout du rouleau, c’est plutôt avant la discussion qu’est ce qu’il se passe? Etc. Pourquoi, au bout

02:03:51:16
du rouleau et de la discussion jaillira la lumière, j’espère. Mais d’avoir un truc à te répondre, je pense que c’est peut être plus ça que je dirais sur ça. Tu fais partie des gens qu’on pourrait appeler pour commander ton numéro parce que tu es à l’écoute et ça, c’est important. Finalement, c’est peut être la première règle. Quand vous avez un ami qui est au bout du rouleau, c’est de l’écouter plutôt que, justement, lui sortir des conseils tout faits. Après la pluie vient le beau temps, c’est bien, résumé Yannick. Tu sais que tu n’as pas parlé depuis longtemps? Merci. Elle avait des trucs à te dire non.

02:04:23:16
C’est marrant qu’on parle parce qu’il y a un an et demi, quand je finis voir Yannick à Tokyo, justement, j’étais au bout du rouleau et on est allé voir, dit boire du thé. On est allé se balader, on est allé se promener dans la ville et du coup, ça m’a fait du bien.

02:04:35:03
Tu te souviens si?

02:04:37:02
Bien sûr. Après, c’était pas forcément. J’avais pas forcément la même chose, mais arrivait avec toi si tu voulais pas en parler.

02:04:43:01
Mais je me rappelle très bien et j’ai hâte de pouvoir venir te voir pour la quatrième fois. Plusieurs fois que je viens ce qu’on a vécu à Tokyo avec un ami du coin. On connaît bien la ville. Alors quand est ce qu’on aura l’espoir de pouvoir venir à Tokyo?

02:04:55:20
Tu sais, ça, Yanik?

02:04:59:01
Pas pour tout de suite.

02:05:00:11
Les étrangers sont toujours interdits d’entrée sur le territoire, à moins d’être résident. Donc, j’en sais rien. La deuxième partie de l’année 2031.

02:05:08:22
Mais toi, t’as envie de partir? Ouais, mais tu commences à faire un je peux partir et revenir, mais je peux pas. C’est toujours galère parce qu’il y a un quota d’étrangers qui sont qui qui peuvent rentrer. Même s’ils ont un permis de résidence, même s’ils habitent au Japon, pas tout le monde peut rentrer ou revenir. Donc ça, c’est un peu galère. D’accord, qu’est ce que tu fabriques à Tokyo? Je suis dans un cabinet chasseur de têtes dans ce milieu. Un truc de chasseur, quoi. Et comment on trouve les. On trouve Écoute, tu connais pas, ça ne doit pas se faire beaucoup en France, en Europe et on appelle des déboîte en se faisant en numéro masqué, en se faisant passer pour leurs filiales à l’étranger et on mappe complètement le département cible. On leur raconte des histoires pour savoir qui fait quoi et ensuite on a les numéros de cette façon, on les appelle et on les aide et ensuite on les rencontre dans des cafés. On leur propose de changer de boulot. Je te fais le truc en gros. C’est comme ça que ça marche. C’est un peu comme un éternel pote.

02:06:19:18
Aurait écoute peut être, tu me diras, mais moi non. Ben non, parce que ça faisait partie de ces trucs qu’un pote faisait justement appeler un numéro masqué pour savoir qui était là dans la famille et s’assurer que c’était bien la politique qu’il voulait voir. Mais c’est une vieille presse. Non, mais écoute. Mais quand on a appris des choses. Si jamais vous avez une entreprise, que vous avez un numéro masqué et qu’on vous demande des informations sur les employés, sachez que c’est peut être un chasseur de tête qui va vous piquer votre meilleur élément. C’est ça, comment? On devient chasseur de tête? Exactement. En anglais, comment devient chasseur de tête, comment il est devenu chasseur? Comment devient on ne prendre que tout le monde devient chasseur de têtes par hasard? En tout cas, au Japon, ce n’est pas quelque chose de carrières auquel les gens aspirent ou auxquelles les gens pensent véritablement.

02:07:09:09
C’est juste si on aime. On aime la vente, si on aime parler aux gens et juste pas être derrière ordinateur toute la journée. Rencontrer des gens, leur parler, comprendre ce qu’ils veulent et leur vendre ce que nous, on a. C’est super intéressant et en même temps au Japon. Pour revenir sur le côté cabochon, on rencontre plein de gens qui sont reçus, qui n’en peuvent plus, qui bossent le week end, qui bossent jusqu’à 10 heures du soir tous les soirs.

02:07:30:20
Voilà qu’ils veulent changer et qu’ils veulent avoir quelque chose de plus sain. Là, on est, on est vraiment comment on travaille avec le problème, c’est que ça à avoir quelque chose de mieux.

02:07:41:01
Il faut avoir un léger savoir faire de canulars téléphoniques.

02:07:46:18
C’est très ouais. Ouais, ça, c’est quelque chose de très apprécié. Merci beaucoup, Yannick, mais pas de soucis. Merci de m’avoir appelé. Très bonne journée.

02:07:56:08
Tu nous sauve la vie avec un titre que tu choisi, qui est plutôt opté pour celui ci. Va vous faire vous lever chez vous et danser, visiblement, puisqu’il a écrit Flume et Flume, ça rigole, ça rigole pas en même temps, c’est pas ça. Quel autre morceau voulais tu écouter? Yannick Asia-Pacific? Ah ouais, mais c’est ça que j’avais passé. Eh ben, tout va bien. Ben je vois Flume. C’est peut être le moment d’écouter Flume Kamil.

02:08:20:08
Cami a démissionné de la tristesse. Je t’appelle dimanche, Yannick. Merci beaucoup.

02:08:26:18
Tout va bien se passer comme s’est suicidé. Marie va nous dire au revoir sur un titre qu’elle va nous présenter. Elle va nous, Vigano, réalisé et vous allez danser.

02:09:22:11
Ha ha!

02:09:25:20
Ha! Ha, ha, ha ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha!

02:09:37:11
Ha! Ha! Ha! Ha!

02:11:19:08
Pensez vous que cette émeute s’empirer? Est ce que vous pensez qu’un climat de guerre civile peut arriver?

02:11:27:01
Ça, c’est un extrait du DVD de la commune parce que c’est aussi l’anniversaire de la commune de Sonor que j’utilise souvent, que j’aime beaucoup. Marie doit partir. Marie aime la musique. Alors Marie continue à nous parler de musique, même en parlant en partant. Oui, c’est un morceau d’un ancien temps aussi.

02:11:44:23
C’est un morceau d’un ancien temps qu’on va peut être écouter, du coup. Oui, en fait, c’est Tom Tom Club qui, pour ceux qui ne le savent pas, c’est la bassiste et le batteur des Talking Heads qui étaient ensemble et qui ont formé leur petit groupe à part. Et donc, ce n’est pas parce qu’on va entendre le titre un tube de Mariah Carey? Non, non, un tube de Tom Tom Club dans les années 80 à New York, et qui fait du bien le matin, non, un suicide.

02:12:16:22
Ça, c’est resté en ville, vivre ensemble. Merci Marie, à bientôt.

02:14:09:17
Celle ci.

02:15:11:14
Andrew Roche.

02:15:30:23
Jusqu’à.

02:17:00:19
FM l’émission pour rester en ville?

02:17:10:19
Nous sommes un soir de semaine, il est 11 heures et je suis dans un vidéoclub avec mon copain les n’arrete et là, tout d’un coup, il me dit T’as pas vu ce film Into the Void et tu vis à Tokyo depuis un an, mais t’es malade.

02:17:22:04
Du coup, c’est probablement le dernier film que j’ai loué dans un vidéoclub et c’était ce soir là. Je suis rentré dans mon appartement et je l’ai regardé toute seule la nuit. Un peu éméché. Et franchement, c’était un sacré trip. Très tôt marqué par la vision de l’odyssée de l’espace de Kubrick, le cinéaste français Gaspar Noé a l’OTAN longtemps rêvé de coucher sur la pellicule. Son trip ultime à lui prenant appui sur le Bardot Todor ou le livre des morts tibétain, Gaspar Noé nous entraîne pendant près de trois heures aux limites de la perception humaine et nous plonge tête baissée dans le long voyage spirituel et psycho unique, celui d’un jeune dealer qui tend son corps suite à une échauffourée avec les forces de l’ordre et rend à travers Tokyo à la recherche d’un corps à incarner. Véritable tourbillon sensitif, Into the Void est une expérience à nulle autre pareille. Extrêmement exigeante et pouvant paraître absurde pour qui ne coûtera pas aux délires. Virevoltante et virtuose, la mise en scène de Noé propose une immersion totale, renforcée par les effets spéciaux supervisés par Pierre Buffin, donnant l’impression aux spectateurs de vivre son propre voyage astral. Il nous plonge également au coeur de la vie tokyoïte, celle du Red Light District de Shinjuku Changeux. Mais entre fantasme et réalité, la ville se parent au fil du récit de couleurs de plus en plus éclatantes, bariolés, lui donnant des aspects de cité futuriste tout droit sortis d’un manga.

02:18:40:07
Si Gaspar Noé n’enlève rien de son sens de la provocation, posant son décor dans les endroits les plus glauques et n’hésitant pas à filmer le sexe de la façon la plus explicite possible de VOD, reste peut être son œuvre la plus touchante et la plus belle. Selon moi, c’est une histoire d’amour pur et fusionnelle entre un frère et une sœur, et à jamais par la mort brutale de leurs parents. Le final est à ce titre sublime dans sa démarche que moralement particulière. Bien que beaucoup trop long, le bleret inclut d’ailleurs une version expurgée de 20 minutes et souffrant de cette fâcheuse tendance qu’a le cinéaste d’expliquer sans cesse son film Zavod reste une expérience fascinante pour ceux qui connaissent Tokyo ou qui connaissent le Red Light District et formellement abouti. Souffrant d’une interprétation bancale, La Paz del Hirta bénéficiant de la superbe photographie de Benoît d’Ebit. Retour à la normale.

02:19:32:03
Mais ma pupille pupillaire même en mère.

02:19:48:08
Un cyclone? Une seconde. Jusqu’à 20 sur un compte grand chose, Paulo. De bouquin?

02:20:24:20
Ouais, ouais, j’ai pas encore tout lu et c’est pas mal. Dans ce film méprennent de la TNT, un produit qui fait vivre les émotions de la mort, cette espèce de substance qu’on sécrète juste avant de mourir. Sachez qu’il se développe une production toute locale à Paris, de DMT et de shunga en ce moment, avec des soirées où vous voyez sortir d’une pièce des gens qui vous disent qu’ils viennent de vivre une expérience souci des faibles émissions pour rester en ville.

02:21:12:11
Et nous accueillons officiellement Anne Horel à nos côtés pour ce moment. Ce moment que vous attendez tous parce que finalement, vous aussi, vous avez faim chez vous, n’est il pas un Orel? Certainement.

02:21:26:23
Je commence à avoir faim, en tout cas, ça gargouille et du coup, c’est végane. Horel Pour partager avec toi les meilleures adresses VJ et végane de Paris à se faire livrer avec Itzik l’hubris éthique et 100% VJ Franny.

02:21:48:03
Alors, ce n’est pas parce que pour le moment, on n’a toujours pas accès aux restos en présentielle, comme on dit de nos jours, qu’on doit se priver de manger des choses délicieuses cuisinées par d’autres, en l’occurrence les restaurateurs qui ont bien besoin de notre soutien en ces temps troublés. Cette semaine, j’ai eu envie de te parler de deux restaurants gastronomiques et non pas gastro. J’ai toujours eu un problème avec les gens qui disent gastro gastronomiques, gastro. Ça évoque d’autres choses que la gastronomie.

02:22:17:06
Bref, deux restaurants gastronomiques qui valent le détour. Sauviat, Cantine bio, 20, rue de la Pierre, levée dans le 11ème. Ils sont végétariens depuis plus de dix ans et totalement végane depuis quelques années. Autant dire que ce sont des pionniers en matière de végétalisation de la cuisine à Paris. Je n’ai jamais goûté leur brunch, mais il paraît que c’est une pure folie. En ce qui me concerne, ils font pour moi le meilleur curry massala, ultra crémeux, hyper bien équilibré en épices et légumes. Ils sont parfaitement cuits. Je recommande l’assiette médusées, qui permet de goûter à toutes sortes de pâtés, végétaux et autres choses toutes plus magiques les unes que les autres. Leurs desserts valent la peine d’être testée aussi. Vous aviez à goûté les lasagnes? La semaine dernière? Je ne suis pas sûr. Côte à côte a été transporté, mais ça a été fait, le job, non.

02:23:00:24
Mais au niveau de la digestion, c’est un peu chelou, car c’était la quoi. Ton corps cherchait la transition, mais il n’était pas brillant.

02:23:11:15
Deuxième adresse du jour Brys, qui s’écrit comme le verbe respirer en anglais. Mais ils ont habilement mis le hit en lettres capitales pour bien mettre en avant le fait que c’est de la nourriture qu’ils vendent et non pas de l’air. Ils sont 16, rue Henri Monnier. Alors eux, ils ont une équipe de femmes incroyables en cuisine, notamment deux nanas de Barcelone signé au Pole Desserts, qui font un travail extraordinaire en pâtisserie entre mes macarons Paris-Brest. Ils ont même fait un Kinder Bueno et imitent souvent des éditions limitées. Du coup, je vous invite à les suivre sur un stade pour être au courant toutes leurs créations en temps réel. Côté salé, la chef revisite autant le maquis, le ramène que le burger. Et elle bégueule. L’équipe est sincèrement investie dans son travail et est pleine de belle énergie. C’est bien d’aller les encourager parce que les gens comme ça, c’est chouette. Voilà pour aujourd’hui. C’est terminé. La semaine prochaine, je reçois Sébastien Cardinal, une mégastar de la cuisine végétale. Ne ratez pas ça. Je suis sûr qu’il aura plein d’autres types d’adresses à partager avec nous. Des gros bisou et prenez soin de vous.

02:24:11:04
Nadal.

02:24:19:06
Côté Suicide FM, et tout va bien se passer comme métronomique ze look, encore un moment où vous allez danser chez vous.

02:24:40:07
Quand tu.

02:25:03:05
Michel.

02:27:58:03
Victor.

02:28:08:20
Victor Fresse, comment va t il?

02:28:12:11
Il va bien, il fait du soleil. Ah, ça, c’est une bonne nouvelle, ça!

02:28:18:19
Et puis, il avance comment c’est ça comme on peut? Le terme aussi.

02:28:27:07
Et alors, tu vas nous sauver encore une fois où tu va nous mettre dans le mal, comme tu sais le faire si bien.

02:28:48:18
Il est né en 425 et il est mort à Lisbonne en 480. Il s’est beaucoup inspiré de la Renaissance italienne, particulièrement justement ce qu’il appelle les fusillades. Il est quand même considéré comme un Virgile ou commandante ou comme un Shakespeare. Dans le monde entier, c’est quelqu’un d’extraordinaire.

02:29:12:08
Et donc, il a écrit un tout un recueil qui s’appelle Les fusillades. Alors, je vous ai trouvé en exclusivité pour vous une traduction des fusillades qui est très, très courte. Edouardo Laurenceau, qui est un essayiste et un poète qui vit dans le sud de la France et qui dit que la mémoire, les fusillades, son mémoire sublimées d’un peuple au moment même où il s’inscrit dans le souvenir de ce monde, alors que sa splendeur que nous nommons l’Europe, voilà que Louise de Kamenge a eu a été l’un des premiers aussi à son époque, à être avec l’Europe.

02:29:56:14
Voilà alors le texte que je vais vous dire est un texte court, mais en même temps très révélateur de notre époque. On peut y faire beaucoup de similitudes. Ça s’appelle Concu Voice, c’est à dire de quelle voix le reste? Mon triste sort. Donc, voilà de quelle voit pleurer mon triste sort. Si dur passion m’en souvenir de plus grande encore ne soit la douleur m’a laissé le temps désabusé de mon.

02:30:30:07
Mais les pleurs sont sans effet dans cet état. Jamais les soupirs n’ont su guérir. Je veux être triste pour la joie d’autrefois est devenue tristesse. Ainsi se passe ma vie sans contentement au son. Dans cette prison, les fers cruels qui blessent les pieds, qui s’en sert et qui les endurent. D’Amal si grand la cause est pur amour. Or, qui le prive de sa présence Porky? Je comprends, mais ma vie et ses plaisirs? De quelle joie le rêve! Triste destin.

02:31:14:12
Wallah Merci Victor, merci beaucoup pour ce poème. On le mettra en texte aussi sur la chronique de cette émission et nous remercions bien évidemment cette émission continue à la semaine prochaine. Victor et vous embrasse nous aussi. Tiens, cette émission continue.

02:31:33:13
Il reste encore bien des choses à évoquer. Nous allons peut être partir. Peut être parce que l’épreuve technique aujourd’hui à Amsterdam.

02:31:43:21
Mais est ce possible qu’on ne parle pas Amsterdam?

02:31:47:03
Peut être que Camille va nous dire de la poésie aussi.

02:31:49:21
Peut être que Camille n’oubliera pas de poésie.

02:32:08:17
Ce.

02:32:50:09
Pascal.

02:34:28:17
Thomas. TMW. Suicide FM. L’émission Pour rester en vie? Winkin. A Mockingbird Garden, pas à mes que de garde côtes italiennes, chante Bad Queen Blooming When de Langue in the Wind Sautour d’Azzedine Paint in fine Black Vervotte, Vielen Ma Sainte, Ma Gheude Feuil Foras et Marwari Vimeu Chic Stilwell Flat plutÃt.

02:36:24:14
Un intubé angélique à Spy, pas plus France-Chine screens, un petit Themens Téoz, Mathieu Fola. Les Mountain Experts étaient Shaoxing ou le T20. Une fois son instrument intubé So Wise, Léto, petit pécule, on hogne à tercio querelleuse nefaut furry aussi. Colgan Hickson satisfassent aux fabriquerait Ben’s. On ne sort qu’un soir Sway des splitting Beauty. Oh, so dandy. S’adonner à faire aimer, s’adonner à faire Pity Azza Wesh à Oz That Pretty, soit Houdeng furent son lamblé. En malais 12 Love Lecoeuvre. Plus de six langues wala et des œuvres. Enfin, une belle pagaille Stand ou desfemmes Mingo Ici bas, Bourthes. Walesa, d’habitude Team ex-Miss au stade Walesa dÃbut, Timex, Mad Whistle, Tifo Beauty Instinctives le Eisler Jean-Stéphane Yavait Boyer Fruité qui tue, Witches Rights, Wijk, Why Beauty Which Spee Respond, l’Ifil, Speaking and Borys, Burning Back to Black Bright, Blesson Light Spoiler, Tucker, FPAQ Life, Nneka, The Globe and Mail, Wallisien Concerned. Allemande m’influence Rosberg, Williams, Tomaso des Shape, A Column Chasing, Jacques Delauney, Skype à comitéde de doyenne des Francais Heap. Lantus, Lantus, Bilangue Search, Forro, Leplat et Souleymane Stain de Empress, alors qu’une RAPEC adjointe Oven Extra Kose Minsky, une jeune fille berichtet impétueuses den, soit Godelieve des Cincom, Fin et Muntaner et Fassa Trois pour cent moins n’insistera ou Rafiots, Fofo ou la vie, quoiqu’à Favresse plus Thiat ou la Fermo Live ou l’abbé OIV et. À de Il Phocéa, Cheseaux, ma prochaine, Les noix bleues 20 27, mechant et un devert au maillot rose

02:38:27:22
et blanc. Jeunes qui baigne Between Maké à Soylent de surf Grierson Griezman, l’hébétude forment Despite Sweet Symphony à L.A. Et les jeunes Dasen Last Azali. Un jour de Spa So many ways meetings main sort, espère d’Arzano. Tu le fait de Lost in the Wilno fait PhiTrust. On est high love. Les petits fours. Lafonta de tout. Une ode à Beauty 19,9 Love Enœuvre, une offre sex navrés, une fieux 16/9 et une offre de ses ASFA Rizet Gate Tu seras architecte baths me Cheyennes. Tu Bissot veille non à ma chaîne humaine, mais le squash Thomas Spirites So far west tu maniement de la l’ASMO. In French We cours de dÃfaut, dire Narcisse cuisinette. Léto petit à fedae, aux yeux de Chouette Mirliton Squared ou non, la Ratu du Hezbollah, un astucieux l’Obama Sarov. Na Mosport, Saloons Pilsen, Foma, Brodeuse, When Bad Schuler, Houdemont, Wisdom, Taima, Love, L’hébétude, Wafd, Suicide FM.

02:39:40:22
L’émission Pour rester en vie.

02:39:54:24
La pire une langue watches off page sur les on miny à Québec, un homme de par le teint de Ouesso Sopi, mais clais doucet car. Nous allons nous rendre à Amsterdam dans quelques instants avec Coralie, qui attend notre appel pour nous expliquer ce qui se passe là bas, là où vous pouvez fumer des joints librement, là ou pour avoir des rapports sexuels tarifés librement, là où normalement, c’est la fête pour les adultes qui ont envie de péter les plombs parce que ça se passe encore comme ça à la.

02:40:49:09
Direction Amsterdam quelques minutes. Avant cela, je vous laisse vous perdre dans l’acide. De ce Jésus slave acide.

02:41:48:17
Pratiquement dans les années 1960, toutes les formes de sociétés, quelles qu’elles fussent, ont développé le concept des bonnes tables déformait des tables depuis plus applicables que regardent les gouvernements sous les coups.

02:42:17:11
Ça voulait dire laissez tomber les seaux, les toxicos, ça allait shootés, vous défaussé, vous détruisez vous bouffer des vous fait bouffer de la télé. Jusque là, c’est à dire la capitale speculative probably mad Max, W-League et optimiser la fiscalité. Il n’y aura plus d’État de gratuit. Et tout ça, c’est ça le sujet.

02:43:04:18
Je suis très bien, non monsieur Tout le monde. Plus de suicides FN avec Kémi, exagéré, l’espoir Decraene cran encore Rideau-Vanier encore et nous sommes à Amsterdam.

02:43:15:08
Ricordi, comment veux tu? Corelli?

02:43:17:17
Ça va bien. Xavier Merci.

02:43:19:18
Merci à toi parce qu’on n’a pas les yeux sur les webcams. Qui? Qui nous montre à Amsterdam comment ça se passe, comment ça s’est passé cette année?

02:43:28:11
Ouais, ça fait un an. C’est célébrer cet anniversaire un peu bizarre. Je pense que ça s’est passé assez différemment de ce qui a pu être vécu en France, Amsterdam, les Pays-Bas en général. C’est un pays où le collectif est très fort. L’entraide fonctionne et il y a une espèce de respect chevillé au corps de la liberté de chacun et de l’être ensemble.

02:43:59:14
Comment Kovy est arrivé? C’est arrivé par le Sud, par vagues. On croyait pas. Et puis on fait comme partout. D’un coup, c’était là et d’un coup, tout a fermé. Donc, les crèches, les écoles, les commerces, la culture, tout s’est arrêté. Je me souviens de ce grand vide dans cette ville qui est d’ordinaire frémissante, remplie de touristes remplis de vélos. Et le grand silence. Ambiance de western. Se balader dans le Quartier rouge, où toutes les tous les coffee shop, toutes les toutes les vitrines étaient vides. C’est une ville qui, finalement. Les voisins, les voisinages se sont réapproprié cette ville vidée de tous ses touristes avec un sentiment mélangé de grande liberté. De ce vide où tout s’arrête tout d’un coup, on a l’espace de se poser deux secondes. Dire quoi? Et puis, d’un autre côté, un petit malaise.

02:45:04:12
Et là, je pense qu’on est apparemment quand même largement dans le côté du malaise. Vous avez dû voir par le biais des journaux d’information.

02:45:15:06
A ma taille, les manifestations, les batailles, les gens qui en ont marre, les gens qui dit jeunes qui se retrouvent dans les parcs pour des concerts, qui ont envie de se frotter et qui ont envie d’être ensemble, qui ont envie de savoir, qui ont dit voilà. Et on est toujours dans une situation couvre feu à 21 heures. La culture étant depuis un an, j’ai un cinéma à côté de chez moi qui se retrouve à vendre du café et à brader des affiches. Il y a un petit fond de tristesse. Quelle tristesse! Voilà où on en a marre. On a envie de respirer. On a envie de s’en sortir. Et malgré tout, je pense globalement un bon équilibre entre préserver cette liberté. On peut tous toujours circuler. On n’a jamais eu de papiers, on n’a jamais eu de radius. Tu dois respecter. On peut toujours circuler, mais il y a une des choses qui nous manque. Des choses essentielles. Le contact humain, la culture, la fête et Amsterdam est vidée de ça en ce moment et c’est assez bizarre. C’est un peu comme un DJ sans disque. Ça en disait 110 que c’est un dancefloor vide. Tu sais, à la fin de la soirée où il y a ce petit fond d’odeur où tu es, tu sais qu’il s’est passé quelque chose. Tu sais qu’il y a le potentiel d’une grande, d’une grande joie et d’un grand être ensemble. C’est tout. Toutes les tous les ingrédients

02:46:40:09
sont là, mais c’est vide et ça se sent. Ça sent la Spicer. C’est pas ça, Cérences. Qu’est ce qui te manque le plus, toi, alors, de tout ça? Moi, ce qui me manque le plus, c’est cela l’énergie qui vibre autour de moi. Je suis privilégié dans le sens où j’ai des enfants petits et mon monde s’est rétréci mécaniquement autour d’eux et avec eux, et ils ont toujours la possibilité de vivre une vie plutôt normale. Et moi, ça me ramène à ces choses simples de la famille, des petites balades dans le quartier. Ce qui manque, c’est pouvoir aller au cinéma à côté de chez moi et voir voir un film dans une salle obscure avec un monde que je connais pas. Ce qui me manque, c’est le quartier étudiant, tout autour de là où j’habite, de voir les gens étudiants qui se baladent, qui vont en cours, qui c’est juste la vibration de la ville qui s’est éteinte et qui maintenant me manque beaucoup. Première chose que tu vas faire au moment de la libération, ce n’est pas quand ça arrivera exactement. On ne sait même pas si ça arrivera d’un coup non plus. Kabi soulevé ce souci Qu’est ce que tu vas faire en premier? Une grosse. T’as une grosse taf. Festival le premier que je peux trouver ou en concert? Retrouver le dancefloor et aller. Allez sauter et partager, être ensemble et serrer des gens dans mes bras autour de toi, ça déprime un

02:48:10:09
max. Comment ça se passe? Ça déprime pas un max, mais il y a de l’usure, quoi. Il y a de l’usure dans le sens où on se manque. C’est cette chanson de Daft Punk tâchent qui tourne en boucle dans la tête Tacheny de Sum Ballesta. On a besoin de se toucher, on a besoin d’être de ce contact là. Et puis, tout ce qu’on fait, tout ce qu’on peut faire, remplaces, passe, se serrer dans les bras en classe. Pas pouvoir sentir l’énergie qui passe d’un corps à l’autre. Et ce n’est pas de la déprime, mais c’est aussi un gros manque d’eau pour faire le point. Les coffee shop sont fermés. Le quartier rouge est fermé en ce moment. C’est vraiment pas le moment de venir à Amsterdam. Si c’est le moment de venir à Amsterdam? Oui, c’est ça. Si je me balade en bateau via le canal, c’est joli quand? Il y a des balades en bateau que tu peux faire et les cofi shop de quartier. Donc ceux qui ne sont pas des coffee shop touristiques sont considérés comme sensibles, bien évidemment à tout va mieux. Donc, qu’est ce que tu dis à tes amis qui t’appelle en disant roller folk? Camille, Camille, Coralie, love develop. Si, au bout du rouleau, qu’est ce que tu leur dis? Je leur dis merci de partager, ça existe pour toi. Maintenant, t’es au bout du rouleau, donc fais la galipette, retourne toi et saute et va chercher ailleurs.

02:49:37:11
Citiez, merci beaucoup. Coralie, tu voulais Kaabi, tu voulais rajouter quelque chose, non? Je voulais ajouter Est ce que tu disais c’est assez assez vrai. En fait, cette technique de revenir un peu enfant, en fait. Je me rappelle de mon prof de clown qui disait à tous les jours il faut mettre les fesses au dessus de la tête sans une pirouette. L’homme droit, une galipette juste. Cet acte, qui en fait très enfantin, est très simple, permet de se ramener quelque chose de simple et de l’ordre du jeu qui en fait tourde le sourire directement. Donc, c’est ça ce que tu as dit à pas mal raisonner avec moi, d’observer les enfants et de voir comment continuer à jouer malgré tout. Et c’est peut être ça qu’on devrait continuer à faire. Belle idée, merci Coralie. Bonne fin de journée où tout va bien se passer. Suicide FM. L’hebdomadaire matinal? Tout va bien se passer, pas encore, le temps ne pardonne pas ce qu’on fait sans lui. Donc là, on a besoin de faire avec le temps. Et ce temps de confinement, c’est un temps qui a du sens. C’est le moment de terminer cette émission, de remercier Meditation avant de partir en méditation, évidemment, merci beaucoup à Marie qui est venue nous parler de musique, à Yannick qui nous a parlé de Tokyo. Corelli Amsterdam également. Merci la voisine qui nous a parlé de son atelier de reliure et qui est là malgré tout Ciclo vortex et

02:50:58:18
anophèles avec son Vigano. Elle vous retrouver tout ça dans l’archive? Superbe. Oui, comme plusieurs milliers d’autres instants intenses, Victor Fay reste donc tout est à retrouver sur notre site. Tout va bien se passer comme nous, des coupons, les émissions et rédigeons un bel article. Terminons par cette méditation encore une méditation japonaise. On est parti au Japon, on continue là dessus. On essaie de se transporter dans un parc avec des cerisiers en fleurs, comme c’est le moment en ce moment. Bonne semaine. Il se peut qu’on soit de retour la semaine prochaine, dès lundi, pour une quotidienne. Suspense. Tout va bien se passer, tout va bien se passer.

Bouton retour en haut de la page