LA RADIOLe Point JLES GENSLES PORTRAITS RADIOPRODUCTIONSRADIORADIO BELLE

Joséphine Domingues aka #LEPOINTJ // Invité Paris

Extrait de l’émission RADIO BELLE #2 :



RETROUVEZ

LA TRANSCRIPTION

EN BAS DE PAGE



Joséphine Domingues

“Même sous la pluie, on est toujours au soleil GRÂCE À RADIO BELLE <3”

Joséphine, Point J.

La transcription automatique de Première Pro :

02:31:39:04 – 02:32:01:08

Alors t’étais parisienne ? Non, je suis pas parisienne. Je suis, je viens de Normandie, je suis née en Normandie, j’ai grandi en Normandie. Nous sommes avec Joséphine Dominguez qui signe la chronique Le Point J et nous faisons son portrait. Comment tu te retrouves à Paris ? Alors comment je me suis retrouvée à Paris ? J’avais eu l’occasion d’y aller. En fait, j’habite à 1 h 15, 1 h en Intercités de Paris.

02:32:01:08 – 02:32:17:11

Mon frère est allé faire ses études à Paris. Il a dix ans de plus que moi, donc il allait faire ses études quand il avait dix huit ans en j’en avec lui à ce moment là. Donc j’ai eu l’occasion de faire des allers retours à Paris. C’est une ville qui est assez chouette, que j’aimais bien, mais je ne suis pas allé directement pour faire mes études.

02:32:18:12 – 02:32:38:00

Et en fait, c’est en allant faire un enfant. J’ai fait un stage dans une galerie d’art contemporain à Paris. C’est comme ça que j’ai vécu pour la première fois à Paris et on parlait des études donc. Et les études J’ai fait une année à Lille. J’ai fait une prépa commerce parce que je ne savais pas quoi faire de ma vie.

02:32:39:09 – 02:33:00:20

Et après, j’ai passé les concours Sciences Po Province et je me suis retrouvé à Aix en Provence. J’ai rencontré Camille. D’accord, et c’était pas choqué. La taille de cette ville est Aix en Provence. Oui, oui, c’est particulièrement vrai, c’est bien. Est ce qu’on peut tout faire à pied, sauf quand on doit aller faire le sport. Là, on doit marcher énormément.

02:33:01:05 – 02:33:19:13

Après, quand elle a la chance d’avoir des copains qui ont des voitures, là tu peux aller à la victoire, boire des bières et comment ? Mais comment tu te retrouves à Paris à nouveau et tu se retrouve à Paris à nouveau le stage. Après, je passais à Montréal. J’ai fait de l’histoire de l’art à Montréal et je suis revenue à Paris parce que j’avais mon amoureux qui était à Paris.

02:33:19:13 – 02:33:34:03

Donc j’avais envie de le retrouver. Et puis ? Et puis après ? En fait, je suis toujours à Paris, je sais pas. Par contre, là, je ne sais pas si j’ai envie de rester à Paris ou envie de la quitter. C’est toujours l’ambiguïté avec Paris, je crois. Depuis combien de temps maintenant que tu vis là ? Quatre, quatre en quatre ans ?

02:33:34:03 – 02:33:52:09

Oui, ça va de chez toi maintenant, dit toujours après trois ans. Ouais, on est chez soi, ça va rester trois ans c’est bien. 23 ans en tout cas, pour maîtriser, c’est pas mal. En général, c’est ce qu’on dit. Et que fais tu à Paris maintenant ? Alors ? En te demandant si tu veux rester ou pas juste pour terminer sur Paris ?

02:33:52:09 – 02:34:20:03

Oui. En même temps, moi, le Paris que je connais reste quand même très très rive droite. 20ᵉ arrondissement, 19ᵉ, 11ᵉ le ticket art. Ouais mais bon, il y a beaucoup de choses qui se passent, notamment dans les banlieues très proche banlieue, mais disons ville ville annexe Paris Centre Donc aux arrondissements aussi. Qu’est ce que je fais ? Je me cherche a tu deviens je deux ans, je deviens C’est ça exactement.

02:34:20:13 – 02:34:42:19

Et que devient tu en ce moment alors ? Je cherche du travail. Toujours un mi temps si quelqu’un a besoin d’eux, bien sûr. Petite annonce en direct tu cherches quel type de poste ? Alors je veux un poste qui me prenne pas la tête. Ou il y a des horaires très précis Voilà. Bon, travailler le week end, je ne suis pas forcément très fan, mais s’il le faut, je le ferais.

02:34:43:07 – 02:35:03:21

Tant qu’on fait, ça rassure des horaires encadrés parce que j’ai eu des jobs aussi à mi temps. Mais ça prenait énormément de temps, ça prenait énormément l’esprit et il faut se rendre disponible. Et du coup, moi ça me laisse pas le temps pour moi de mon côté, de faire ce que j’ai envie de faire. Donc temps libre et professionnel respectable à juste.

02:35:04:02 – 02:35:28:19

Oui, juste un équilibre en fait pour payer mon loyer, survivre et faire ce que j’aime à côté. Existence et subsistance. Et donc pour exister, que fais tu pour exister ? De j’aime faire ce que j’aime, faire des envies ? Quelles sont mes envies ? J’aimerais bien écrire davantage Et après ? Je ne sais pas sous quel format Mes études en histoire de l’art m’ont quand même bien marqué.

02:35:28:24 – 02:35:59:17

C’était chouette aussi de faire de la recherche, donc ce serait trouver une espèce de. Je ne sais pas de de cellules, de cellules de réflexion, de créativité qui seraient liées à l’écriture. En tout cas une sorte de résidence longue. Oui, dans un monde vie, ça peut être pas mal. Publication. Moi, je réfléchis justement. Là, je sais, c’est vraiment un peu la première fois que j’y pense en fait, que je m’autorise à y penser maintenant avec nous en direct.

02:36:00:06 – 02:36:22:23

Incroyable ! Tu sens cette espèce de vent de la Renaissance. Oui, de reprise. C’est l’approche de mes 30 ans aussi. Ah ouais, je vais, je vais les avoir. Et en tu te crois que j’ai trop intellectualisé ça quand j’étais gamine ? Dix huit de 20 ans de ouais, quand j’aurai 30 ans, ce serait un peu comme si ça allait être la ville.

02:36:23:04 – 02:36:42:07

Le moyen le mieux, c’est ça. Je ne regrette pas. Pas de problème à vieillir, ça me gêne pas parce que je vais vers j’ai le sentiment d’aller vers le mieux et l’épanouissement un peu plus chaque fois. Et cette renaissance, alors ? C’est au départ ce renouveau. Quelle couleur ! Et là, tu le sent je le sent, je le sent, je le sens.

02:36:42:08 – 02:36:45:09

Ouais, mais c’est encore ça, encore un peu frileux. C’est à dire ?

02:36:48:13 – 02:37:15:07

Je le sens parce que, par exemple, je peux parler. Je veux me raconter ma vie du couple. Tout est là pour ce choix là ? Exactement. J’ai fait récemment des ateliers justement générateurs. Non, je n’en ai pas parlé avant. Si j’en ai parlé dans est un lieu, ça ne me dit rien. Le générateur, donc c’est un lieu qui est un gentil, qui est un lieu alternatif, qui accueille principalement des performances, mais qui peuvent être de l’écriture de toutes sortes de performances.

02:37:16:07 – 02:37:36:00

C’est chouette d’être dans ce lieu. C’est que ça ne va pas être institutionnalisé. Donc il y a des jeunes artistes qui peuvent s’y présenter, etc Il y a aussi des ateliers qui sont organisés. Donc moi, j’ai fait un atelier de capture sonore par exemple, et j’ai rencontré des gens qui étaient très chouette et donc rencontrer des gens comme ça me permet aussi de me dire qu’en fait, il y a des punk, ça existe.

02:37:36:04 – 02:37:58:18

J’étais entouré de personnes qui n’avaient pas forcément cet univers là. Donc de rencontrer de nouvelles personnes, je trouve. Voilà, c’est un peu ça, la renaissance aussi. Ça rencontrer de nouvelles personnes intéressantes. Intéressantes, oui, Avec eux, on peut échanger des secrets aussi, qui créent l’altérité ? Oui, tout à fait. Bien sûr, je recommande le générateur. Ils font des scènes ouvertes pilot, fresque.

02:37:58:23 – 02:38:18:05

Je suis allé en voir une hier soir et il y en a une ce soir. Justement, hier soir, c’était au regard du sit in dans le 20ᵉ arrondissement. C’est plus axé dance. Et ce soir, il y en a un autre gentil au générateur. C’est un peu la douche pour y aller, je vous le cache pas. Mais c’est un lieu qui est quand même très sympa, très convivial et ce serait je pense un peu plus axé performance parlé.

02:38:18:13 – 02:38:37:04

C’est un peu la douille pour y aller. On a un texto qui nous demande parce que la personne a 19 ans. Est ce que ça veut dire Capucine ? Tu sais ce que c’est ? La douille, c’est pas elle qui est excitée. Oui, mais elle est plus jeune que moi. Donc tu sais un truc générationnel, la douche que je connais pas. Tu vois ça ?

02:38:37:20 – 02:38:58:10

On comprend que c’est galère, comme si c’était la douille. Une fellation. Je me suis dit ça douille Ah non, c’est un peu le cul, comme diraient certaines personnes du Sud. C’est ça ? Très bien. Tu as creusé un entre Sylvie partie avant que tu tu arrives et donc sur la renaissance. Donc toi, c’est du tournage et au fait que tu rencontres de nouvelles personnes.

02:38:58:10 – 02:39:25:01

Mais globalement, tu ne sens pas après ces efforts à nous faire rester chez nous aujourd’hui puisque nous avons le droit de respirer librement à nouveau. Est ce que tu ressens un rebond en fait, pour que le rebond soit plus pleinement dessiné ? Il faudrait que je change d’appartement, je manque d’espace. Une autre annonce dans cette émission là Job cherche appartement.

02:39:25:01 – 02:39:48:21

Il te faut un mec quoi. Ça, j’ai déjà jeune, j’ai une personne, il n’y a pas de maison. Ici, si on vit ensemble, d’un appartement, il y a un appartement plus grand, ce serait bien. Bonne idée.


Retrouvez sa chronique #LEPOINTJ #2 de l’émission RADIO BELLE #2 :



Cela vous plaît ! Feel free to support me here.
Bouton retour en haut de la page