L'ARTL'ÉCOLOGIEL'EUROPELA RADIOLA RUELE CENTRE COMMERCIALLE CLUBLE JOURNAL DE BORDLE WEBPRODUCTIONSRADIO CAMPUS PARIS

Qu’est ce que ça change ?!

Une émission de radio juste avant les présidentielles de 2007. Le Rendez-vous Citoyen des Générations Numériques animé par Xavier Faltot.

Le Flyer

GIVE CHANGE A CHANGE !!!

DIMANCHE 1er Avril 2007 DE 18h à Minuit.

Qu’est ce que ça change ?

Les présidentiables parlent-ils des sujets qui nous concernent ? Cela les concerne-t-ils ? Culture ? Écologie ? Réseaux Sociaux ? Droite ? Gauche ?

Le changement doit-il passer par la politique ? Comment être entendu ? Presse ? Télé ? Web ? Radio ? Voter ?

6h de retransmission live online et radiophonique………

Qu’est ce que ça change ! Générations numériques, survivants, résistants de tous bords venez lire, parler, rencontrer, raconter!

Qu’est ce que ça change !

6 heures de direct autour de l’écologie, de la culture et des réseaux sociaux ! Étudiants, artisans, créateurs, penseurs…

Qu’est ce que ça change ?! // #1 L’Écologie.
Qu’est ce que ça change ?! // #2 Culture Numérique et générations numériques.
Qu’est ce que ça change ?! // #3 Vers un Réseau Radical Européen.

Radio Campus Paris vous invite à La générale.

Sur place en direct avec vos textes, vos idées, vos pensées, votre ordinateur.


Voilà une présentation des différents intervenants :

John Jordan :

Il travaille aux frontières de l’imagination dans l’art et de l’engagement social en politique. Co-directeur du collectif de pratique sociale Platform  de 1987 à 1995, Il est ensuite le co-fondateur du groupe de resistance culturelle Reclaim The Streets (1995-2000). Fasciné par le développement des nouvelles formes de contestation, il crée la CIRCA (Clandestine Insurgent Rebel Clown Army) en 2003 et le Labofii (Laboratory of Insurectionary Imagination) qui mélange les notions de jeux radicaux à celles de la résistance. Il a écrit et fait des lectures sur l’espace entre l’art et l’activisme, co-édité le livre WE ARE EVERYWHERE: THE IRRESISTIBLE RISE OF GLOBAL ANTICAPITALISM publié chez Verso en 2003 et traduit aujourd’hui dans 5 langues. Il travaille maintenant sur “Paths Throught Utopias” un film et un livre qui sera publié par La Découverte en 2009.

Alexandre Grauer :

Ethno-Historien , Délégué Culturel des Six Nations d’Amérique du Nord pendant 8 ans, assesseur des Douanes en Art Premiers d’Amérique du Nord, président fondateur des Qwartz, centre Internationales des Musiques Nouvelles et Manager du groupe Van Magnet

Alex Foti :

Est né en 1966 à Milan.  Le radicalisme européen est son principal pôle d’action, l’histoire et les sciences sociales  sa matière à penser. Après avoir lancé des projets activistes qui combinent les notions média et travail en Italie ( Chainworkers, San Precario ), il a mis au point Euromayday, le rassemblement des différentes manifestations contre la généralisation de la précarité et des discriminations sociales du 1er Mai en Europe, qui a permis rapidement de regrouper des immigrants, des employés à mi-temps, des ouvriers de la création et bien d’autres précaires pour une parade à Milan et dans 20 villes européennes en 2005 et 2006. Il participe régulièrement à des mailing-list comme net-time ou neurogreen. Définitivement un radical rose et vert avec des instincts égalitaires ajoutez à cela un soupçon de catastrophisme, il a co-écrit un manifeste politique appelé “Act 4 Radical Europe” et travaillé sur “Subvert Europe at 50!

Mathieu Marguerin :

A commencé par l’aval des arts plastique contemporains avec le magazine Blocnotes, il y a bientôt 10 ans. A continué à Mains d’Oeuvres en passant de l’autre côté, en amont de la création, il y a 7 ans où il s’est aventuré dans différents champs artistiques connexes en particulier celui des pratiques numériques.

Isabelle Frémeaux :

Maitre de Conference en Media Studies a l’Universite de Londres (ou elle est basée depuis 12 ans), co-fondatrice du Laboratory of Inusrrectionary Imagination et ancienne Major de l’Armée des Clowns pendant la rébellion anti G8 en Écosse en 2005 (mais déserteuse). En ce moment en pleine préparation du Camp for Climate Action & des Sentiers de l’Utopie.

Loz from provisoire (André Lozano) :

Président de l’association « Provisoire », André Lozano (Loz), met en place de nombreux projets originaux online. Pour le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris/ARC il a réalisé un site proposant un choix pertinent de réalisations internet http://www.arconline.net. Le Hurloir est autre projet artistique mené conjointement avec Thierry Fontaine qui développe une tentative poétique d’inverser les flux de l’information du sud vers le nord, des plus démunis vers les plus favorisés, des anciennes colonies vers les colonisateurs. Il est aussi l’auteur de “l’url en temps partagé”. Ce projet a pour but de mettre à disposition des artiste une fenêtre en partage sur internet, matérialisée par l’adresse http://www.provisoire.net. Il est l’initiateur de la première Lan Party entièrement en Wifi. A. Lozano (Loz) travaille aussi sur le projet LOgZ. Il s’agit d’une plateforme d’édition online collaborative.

Xavier Cahen : Artiste visuel :

Artiste diplômé des Beaux-arts de Paris et de l’Hunter College de New-York, son travail s’oriente rapidement vers des installations souvent sonores, mélangeant un processus scénographique, interactif et un constat social. Après plusieurs prix, bourses, expositions en France et à l’étranger, il abandonne le terrain strict des espaces d’art pour intervenir dans des lieux publics tels que parcs, sociétés, magasins, camions, rues et courriers… C’est finalement deux aspects qui l’intéressent avant tout : l’aspect média d’Internet/mail, lieu de communication possible entre différente individualité, et la tentative de réalisation d’œuvres collectives et/ou collaboratives.

http://levels9.com

Raphaël Semeteys :

Est informaticien spécialisé sur les logiciels libres et open source. Il est à l’origine d’un projet de veille technologique communautaire sur l’open source et est intéressé par les transpositions du modèle de développement des logiciels libres à d’autres domaines (arts, savoir,jeux…).

Sylvain Veyrié :

23 ans et informaticien, ingénieur de formation. Il contribue à la Wikipédia depuis bientôt trois ans sous le pseudonyme de Turb, dans tous les sujets qui l’intéressent, et un peu plus sur les personnalités politiques et sur l’histoire : Talleyrand, Chirac, Sarkozy, pour ceux où il a le plus travaillé (ces deux derniers font partie des articles les plus consultés), mais aussi dans une moindre mesure Jospin, Aubry, Fabius, DSK, etc. Ces contributions sont aujourd’hui noyées dans celles des autres wikipédiens, et il ne suit aujourd’hui que celles qui sont régulièrement la causes de vandalisme ou de débats. Il travaille aussi à la neutralité des articles, qui est un principe délicat pour des sujets comme la politique et les sectes. Il a la fonction supplémentaire d’administrateur de la Wikipédia. Lorsque il a le temps il aide à la lutte contre le vandalisme et à diverses tâches de maintenance. Parallèlement à cela, il fait partie du conseil d’administration de Tolkiendil, association pour la promotion de l’oeuvre de Tolkien qui diffuse le site www.tolkiendil.com ainsi que dans un magazine.

Guillaume Lanneau :

Auteur des arts visuels (graphisme, scénographie, installations, photo) en tant qu’indépendant. Nous avons créé, il y a 10 ans, un collectif d’auteur sous le nom “au fond à gauche”. Ses responsabilités syndicales au sein du Syndicat national des artistes plasticiens CGT l’ont amené à suivre particulièrement le débat sur les droits d’auteurs (loi DADVSI) et à se battre pour la mise en place d’une licence globale pour les échanges d’œuvres sur internet et les problématiques liées aux politiques culturelles.

Leechers.org :

Leechers est un collectif qui se passionne pour la musique électronique libre sous toutes ces formes (techno-minimal, down-tempo, electro et house…) Les netlabels mettent en ligne gratuitement le son des artistes pour que celui ci soit diffuser et jouer dans le monde entier. Leur objectif est de sélectionner et mixer les perles et nouvelles tendances au travers d’événement sur la Capital française. Leurs mixes ont un caractères rythmé et mélodieux grâce à des sons novateurs qui donne une  touche subtile et inclassable à la prestation. Le “créative Commons” est devenu leur cheval de bataille dans un monde ou la propriété domine tous les échangent. Le leecher est cette annélide a deux cœurs qui respire par la peau et se nourrit des Netlabels.

Les Déboulonneurs :

Depuis 2005, le Collectif des Déboulonneurs lutte contre l’invasion de la publicité dans notre vie quotidienne. Pour dénoncer l’agression permanente de l’affichage publicitaire, face à l’inertie des autorités et à l’épuisement des recours légaux, il réalise toutes les fins de mois des actions non-violentes de désobéissance civile, en dégradant des panneaux d’affichage 4×3 avec de la peinture, à visage découvert. Ces actions se déroulent simultanément dans plusieurs villes de France.

Doina Petrescu :

Est membre fondateur de l’atelier d’architecture autogérée- une plate-forme collective de recherche et d’action autour des mutations urbaines et des pratiques culturelles, sociales et politiques émergentes de la ville contemporaine.  Elle  enseigne l’architecture ˆ l’Université de Sheffield. Son travail est développé par des écrits, conférences et une pratique individuelle/collective autour de thématiques issues du féminisme, la technologie, la (géo)politique et la politique de l’espace. Elle est co-éditrice de Architecture and Participation (London, Spon, 2005) et éditrice de Altering Practices : Feminist Politics and Poetics of Space (London,Routledge, 2007).

Yvan Manon :

Membre fondateur de Bellinux (Belleville+Linux) qui s’inscrit dans le mouvement du logiciel libre et de l’éducation populaire. Elle a pour objet de soutenir le partage des savoirs… A cet effet elle conduit des actions et des projets, notamment : la sensibilisation, la formation et le support à l’informatique libre, la mise à disposition et la donation de moyens informatiques (en particulier recyclés), le renforcement d’espaces numériques collectifs et d’accès Internet partagés. Bellinux participe aussi à divers projets, tels que la création de contenus et d’arts libres.

Béatrice Rettig :

Vit et travaille à Paris. Coopératrice du projet Contre-conférence, une initiative informelle d’action et de recherche orientée art/technologies/politique accueillie par l’Ensba. Elle était artiste invitée à l’Atelier d’Architecture Autogérée un espace et projet pour la recherche urbaine à Paris-La Chapelle, et Agglo-Situations collectives d’invention, un programme de recherche sur l’art et les technologies, en 2005-2006. Dans son travail, elle propose l’élaboration de dispositifs, d’espaces et de situations d’échange et de reflexion où c’est le potentiel de contradiction qui importe, contre les détermismes technologiques et les formes de contrôle technologisées ou non.

Valérie de Saint-Do :

Journaliste et auteur, est directrice-adjointe de la revue art/ société Cassandre et du pôle de ressources Horschamp depuis 2001, après un parcours dans le journalisme à la rubrique culturelle de Sud-Ouest et dans d’autres publications. Elle a coordonné plusieurs numéros de Cassandre dont /C’est une perf/,  (n° 38)  L’âge ingrat du numérique (n° 51) et plus récemment le hors série l/es Hors champs de l’art.  /Confondatrice avec Nicolas Roméas du groupe RELFEX(E), elle est également membre d’ATTAC culture. Elle est également chargée de cours  à l’Institut d’études européennes de l’Université Paris 8, en histoire des politiques culturelles.

Vincent Guimas :

2005 : Direction Ars Longa (67 av parmentier. 11eme). 2003 : Prog Multimédia Confluences. 2000 : création d’une StartUp. (L’art de dépenser beaucoup d’argent dans une économie virtuelle). 1998 : Chargé mission IASTAR. Développement des Radio de Campus. 1997 : DESS Droit. (drôle d’époque…) PROJETS en cours… Mal au Pixel : Festival Art Media Société. Zaanga : Coopération Nord Sud (Soutenu par l’Agence de la Francophonie). Création d’une mediathèque sonore et photographique en Afrique subsaharienne.

Christophe Vix-Gras :

Entré dans l’eclectro par la création en 1992 d’eDEN, Christophe Vix-Gras fut directeur artistique, communicant & journaliste au service de Radio FG de 1993 à 2000. Il fut commissaire d¹expo pour les expos Global Tekno de 1995 à 2001. En cinq ans, plus de 80 000 personnes sont venues à Global Tekno. Il participa à la création de la Techno Parade en 1998. Après la radio, ce fut celle du média en ligne avec Delisound (Wanadoo), puis la première édition de Villette Numérique parc de la Villette en 2002. Par ailleurs, C Vix-Gras est un militant culturel avec l’association Technopol depuis 1997 dont il est président. www.vixgras.com

Laurent Carlier :

“Médias mutant” avec Maitrise arts plastiques et VJ depuis 1999 – créateur et mixeur d’images. A l’initiative du Festival international VJ (organisation et direction artistique) : Vision’R – troisième édition en 2008 et du festival de courts metrages non professionnels Les Réseaux de la Création http://reseaux-creation.org . Responsable flux médiatiques des soirées TesT. Un des membres fondateurs du portail de vidéo militante : Vidéobase Project. Rédacteur-vj pour plusieurs magazines comme Etapes Graphiques. Auteur de plusieurs essais théoriques sur le VJing ainsi que sur des travaux d’artistes internationaux, ayant donné lieu à des conférences et des projections rencontres public-artistes… Créateur et animateur/responsable pédagogique d’une formation sur le VJing (formation pro et ateliers nomades)

Marika Dermineur (Upgrade! Incident.net) RYbN & Laboiteblanche (Nomusic)

Nous orienterons la discussion autour des outils et plateformes en ligne, du réseau technique et social.

Sur internet, nous sommes passé d’un mode de fonctionnement binaire diffusion-reception à un mode d’échanges interindividuels. Cela implique aussi bien d’investir les dispositifs d’échange existants (wiki, blogoshère) que d’en inventer de nouveaux. Nous pouvons constater la démultiplication de ces plateformes qui, comme RadioWne, NoMusic, LePlacard ou Incident.net se différencient par leur échelle ; leur déploiement ; le mode auto-organisationnel de leur fonctionnement ; leur positionnement en tant qu’alternatives aux modèles existants (musées / institutions / médias) et par la discretion de leurs actions. Ces voies alternatives, dans leurs refus des archétypes médiatiques prééxistants, combinent inventions techniques et nouvelles appréhensions du lien social. Leur mise en place et leur finalité transcendent les institutions par leur approche multidisciplinaire, brouillent les pistes identitaires, redéfinissent des réseaux partiels, servent de grilles de lectures dans une société de la sur-information. Leurs positionnements tant politique qu’économique, et leurs architectures ouvertes et participatives font cohabiter ces deux termes antinomiques que sont l’intelligence et le collectif.

Human Koala :

Né en 1975, sa première expérience et révélation musicale pour les sons électroniques, s’opérent avec l’Eurodance, la Transe allemande et la Dance italienne, en 1992. Premier ordinateur en 1993. Premier synthé, première expérience de la composition électronique, il tombe amoureux de la techno et de la house, du clubbing à Paris. Il anime à Bordeaux avec des potes, sur Radio Campus Bordeaux, une émission sur les musiques électroniques et comment les fabriquer, tous les samedis soirs. Il collabore avec un chanteur japonais Miho sur un projet électro-pop, en 1999. Ensuite il s’achète tout le matériel : sampler, beatbox, ordinateur, softwares et fait du bruit avec de 2000 à 2005. En 2006 Il a travaillé avec Emilie Pitoiset for “DanceFloor”, a “dancefloor to feel what deaf people feel”. En 2007 il anime, craslab, des ateliers de Pure Data à Main D’Oeuvres, un programme open source de manipulation multimedia en temps réel. Il réalise quelques titres pour plexrecord, un netlabel, et travail avec Jerome Abel sur une perfomance audio-visuelle sur les informations télévisuelles et les médias. Il travaille le son, l’accident, le tout de manière organique et mécanique. http://www.humankoala.com

Travor Graham :

À Malmö en Suède, il travaille en collectif sur la mise en place d’édifices, de communautés et de transports durables, depuis quelques années. Avec de bons résultats, le collectif, s’oriente aujourd’hui vers des solutions pour un travail durable au travers du travail sur les modes de vie et sur la consommation. www.ekostaden.com & www.malmo.se/sustainablecity

Sebastien Kopp & François Ghislain Morillon (Veja)

Tous deux issus d’écoles de commerce, prise de conscience, ils montent la marque de baskets équitables Veja. L’initiative du projet Veja tient en une question : Un autre monde est-il possible ? Coton biologique du Nordeste brésilien, caoutchouc naturel d’Amazonie, cuir écologique, veja tente d’inventer des façons différentes de travailler. Le projet Veja repose sur trois principes forts : 1. Privilégier les matériaux écologiques. 2. Utiliser du coton et du caoutchouc issus du commerce équitable. 3. Fabriquer les produits dans la dignité. Veja propose une nouvelle manière de penser et d’agir en créant une chaîne solidaire et écologique du producteur au consommateur. Les bonnes intentions ne sont plus suffisantes. Les beaux discours ne servent plus à rien. Veja se place dans l’action et offre une proposition concrète.

Samuel Wahl :

Journaliste et activiste culturel, opère un travail de recherche et d’action à la jonction des champs art et société. Son approche peu académique de la formation qu’il a reçue à la Sorbonne, en droit et en philosophie politique, l’a conduit à s’engager sur des chemins de traverse, des arts graphiques à la performance en passant par la matière sonore. Il ancre aussi son travail dans une dimension collective au sein de la revue Cassandre, du pôle de ressources et d’actions artistiques Horschamp et de la coopérative Co-errances.

Guillaume Beaurel :

23 ans, étudiant en Master recherche à l’université Paris8 Saint-Denis, s’interresse particulièrement aux médias dit du “tiers-secteur”, plus largement aux médias de contestation, à la réfléxion ainsi qu’à la construction de médias propre au développement d’une véritable démocratie (démocratie renouvellée). Ici, type de société et type de médias sont intimement liés : comment alors certains médias, certains mouvements, se fédèrent, convergent et s’organisent en réseaux pour mieux dévelloper et diffuser leurs pensées, leurs propositions (qu’il faut certainement qualifiées de politiques) ?

Brian Holmes :

Origine américaine, habite Paris depuis 1990. Critique d’art, critique de la culture. Nombreux textes sur l’art engagé et les média tactiques.

Vient de coordonner le dossier de la revue Multitudes : L’extradisciplinaire: Pour une nouvelle critique des institutions

archive de textes sur u-tangente.org. projet actuel, Dérive continentale, à brianholmes.wordpress.com

Matthieu Clainchard

Aka lavouivre aka jeanpaulnewman, travailleur de l’art, bipède de sexe masculin, né en 1973, vie et travaille à paname, membre de bad beuys entertainment, du commissariat et de RPR. Homepage: http://rockaroundthebunker.net, curating: http://lecommissariat.org, artisting: http://badbeuysentertainment.com, for more info please ask somebody


Sur Place: LDA (LaGeneraledesArts)

14 Rue du Général Lasalle Paris 75019

En direct: Radio Campus Paris www.radiocampusparis.org

On Air : 93.9 Fm

On skype: givechangeachange

Réagissez en live, poser des questions, lisez.

Laisser un message : 06 27 31 06 03 .

Second Life cherchez : Annaïce Babii / Groupe French Trash Touch


English Version :

On the eve of French presidential voting (April 22, 2007), Radio Campus Paris calls for an urgency net/radio transmission of a Civil Meeting initiated and operated  by des générations vidéonumériques. Planned as 6 hour discourse and remix live net radio event,   ‘Qu’est ce que ça change’ will bring together thinkers, doers and makers on site and online to consider the issues that concern us and have yet to answered by any presidential candidates: the ecology of environment, biotech, economics and cultural production for NEXT  living.  Questioning ourselves “Qu’est ce que ça change?” and reassuring us “Qu’est ce que ça change!”,  We want to reexamine what we consider as problems and what we propose as possible models of solutions that already exist or yet to be devised.  

This proposed 6 hour long evening is a digital media civil meeting, the pleasure of civil talk show/interview format can be intervened by offsite listeners who participate via SKYPE chats and voicephones.  Technically, we employ audio mixer and pure data (PD) module for sound patches and processing that would allow multiple channel of speeches to interact and intervene each other. There is no single voice to dominate, our self-acclaimed European policy allows multiple voices/sound/noise to be transmitted, live and uncensored.  This evening of electronic remix of talks, debates, readings, sound, music and unavoidly noise

elevates townhall civil meeting to a public participating performance event. 

The production includes:

  1. Enlist noted thinkers and makers for talk/interviews
  2. Reading guiding texts and quotes
  3. Electronic sound/music interlude
  4. Open mikes Open wifi
  5. SKYPE chats and voicephones 
  6. PD sound artists on the mixing console
  7. Net and radio live transmission
  8. Further net dispatch of recorded sound and video

Transcription automatique par RUSHOPERATOR :

Qu’est ce que ça change ?! // #1 L’Écologie.

Qu’est ce que ça change ?! // #1 L’Écologie.

Bonjour à tous merci de nous rejoindre en cette fin de journée ensoleillée nous sommes en direct de la générale des armes sur Radio Campus Paris campus Belleville mort soit pour une émission de la charmante de 6h voilà qu’est-ce que ça change c’est le propre au 6 heure de départ 6h pour faire entendre qu’est-ce que ça change car la question qu’est-ce que ça change la politique ou plutôt les politiques nous génération numérique répondant rien alors pendant 6 heures 3 fois une heure 30 30 environ une vingtaine de personnes vont parler nous allons faire voir entendre ce qui nous anime où nous aujourd’hui à notre espoir notre espoir européen Hallelujah Bro
jardin de Sister nous sommes déjà quelques-uns ici alléluia brothers and sisters merci bien trois fois 1h30 pour trois thèmes écologie active production culturel et réseaux sociaux en direct donc plus d’une vingtaine de personnes pour vous rejoindre discuter avec vous ai proposé amener et échanger intéropérabilité transnationalité interactivité oblige ou pouvez participer de chez vous un saut sur le www.radiopole.fr pour vous connecter sur Skype give change de chaîne c’est notre login réagisse Élysée envoyez vos idées et si vous préférez vous déplacer puisque ici il y a à manger Marie et Pierre nous concocter un joli espace fourrure se nourrir et bien venez c’est au 14 rue du Général LaSalle à métro Belleville voilà je crois que j’ai pas tout dit mais beaucoup de choses arrivent tout de suite et jusqu’à minuit le changement doit-il passer par la politique
qu’est-ce que ça change 6 heure de retransmission en direct à la radio 93. FM dimanche 1er avril rendez-vous à 18h Générale 14 rue du Général LaSalle Paris 19e plus d’infos sur le W parti donc les débats commence à s’installer j’ai à côté de moi Isa Frémaux et John Jordan qui sont là pour entamer cette session écologie active quelqu’un vient de nous rejoindre ses douane ah oui tonna bienvenue douane à qui parle aussi avec nous douane à Pétrus QC prononce bien donc pour dans un premier temps car nous allons essayer de séquencer 7h30 en trois faces d’une demi-heure c’est finalement plus hein comme ça donc le premier premier. C’est il est temps d’agir et Jones
je te passe la main je te présente brièvement avant que tu ne t’exprimes de ta bio tu travailles aux frontières de l’imagination dans l’arrêt de l’engagement social et politique donc déjà c’est un bon parti pris tu as mis au point à l’érythème the streets il n’est pas rien là circa clandestine ils sont trop belles clone Army qui a donné en France la BAC la brigade des clowns armée ou activiste et le labo fille la broderie insurrection imagination tout ça à Londres toi aussi fais des livres donc John tu t’es tourné radicalement ces derniers temps vers la politique parce qu’il est temps il est temps d’agir comme un micro qui est quelle heure en face de toi bienvenue tu accompagné d’Isabelle vraiment et qui tu travailles et vous travaillez ensemble sur le compte for climate action donc donc on va parler puisque il résume bien distinctes il est temps d’agir
tu peux parler en anglais ou en français comme comme tu le désires préférée Anglais ou Français en anglais elle pourra traduire vas-y parle en anglais
1,50 €
ma life
oui à 22h
princesse
toujours agir de façon si on agit pas absolument aucune raison de vivre et que en ce moment on est arrivé à un point vraiment de un point d’intersection crucial au niveau politique à ta maman de crise non seulement dans nos cœur et exprimer que ta maman de crise matériel tout autour de nous
une crise écologique nitrique sociale crise économique 1 à 5
il déclenche le chaos climatique ou le un pic pétrolier absolue alors alors là en ce moment même au Trocadéro il y a une réunion pour soutenir Nicolas Hulot donc pour se battre contre les problèmes écologiques mais je crois que dans dont je suis pas là c’est une décision on peut pas
le capitalisme c’est le problème le problème de vouloir avoir plus de problèmes du Prophète cette question de Thomas parler plus loin dans ce qu’on appelle le greenwash mais mais pour l’instant pour pourquoi il est temps d’agir je veux dire les décisions sont prises politiquement pour agir il y a même des justement le capitalisme commence à mettre en avant des qui qui est heureux qui est recommencé avec ça qui est heureux qu’on peut vraiment dire je vis une vie où je suis complètement heureux je me sens complètement à l’aise avec le système je me sens complètement je veux où es-tu d’accord si on part de la essayé mais ça veut dire quoi ça veut dire quoi
non on est à un moment ça suffit comment ça ça suffit pas moi tout le monde me dit que ça suffit c’est comme ça que j’ai changé le monde qui est sur l’idée de profit inéluctable et de croissance inéluctable et qu’on vie sur une planète qui a des ressources limitées voilà donc forcément un moment donné ou on arrive à un point de contradiction et que la contradiction elle est maintenant et que donc juste arrêter l’eau quand on se brosse les dents et changer les ampoules ça va pas exactement changer parce que il faut changer c’est notre attitude par rapport à la vie et notre attitude de vouloir toujours plus est-ce que ça veut dire que les messages qui nous donne il faut il faut que ça va pas aller assez vite finalement oh que c’est juste pour attendre encore maintenant et les hommes vous êtes donc Alex faute si vous êtes leur présenter en italien merci d’avoir
fais des placement Johnny mais qui viennent de Londres merci beaucoup d’avoir fait de la peine workers vite et ouais c’est plus simple sans precario je voulais dire ok la différence et surtout sa défense de John est le fondateur de l’activisme des grandes villes Europe 1 s’approche d’en bas ou encore à faire signer des promesses au gouvernement qui n’ont pas maintenu depuis 51 ans en tout cas depuis quelle année il y a eu les sommets mondiale de l’environnement en fait d’un séance vingtaine de destruction d’un environnemental Saint-Péray enfants ou non comme tous les journalistes expert dans une
société technocrate dans une solution technocratique comme celui des gords par contre ce que je disais que seulement s’organise autour d’un bas pour changer sa vie quotidienne bon on peut espérer de Meetic et le désastre écologique qui va nous frapper alors de vous organiser le comfortlight action est-ce que c’est donc c’est du concret donc au-delà du politique vous mettez en place puisqu’il faut d’ailleurs passer le point de vue choisir entre il y a la politique et puis aller chose qu’on fait c’est la politique appartient pas au politicien la politique c’est nous qui la faisons tous les jours donc donc voilà donc effectivement il y a qu’une seule façon faire du politique c’est en agissant donc on peut pas cette distinction là elle est déjà à mon avis elle nous mène sur un mauvais chemin mais oui effectivement c’est dans l’axe
Jean-luc un peu qu’est-ce que c’est que le comfortlight action de rassemblement quelque part en Angleterre ne sais pas encore où puisque le terrain sera squatter et où on se rassemblera avec tous ceux qui voudront bien venir pour pouvoir agir vivre ensemble et apprendre ensemble d’une manière qui soit soutenable et surtout plus plus enrichissante de vivre autrement donc les énergies renouvelables y aura des ateliers pour réfléchir discuter et apprendre des choses puis aura aussi surtout des action directe contre les contre les criminels climatique comment il s’appelle mais ça c’est pas déjà faire fabriquer des combats cul
je pense que quand c’est la première fois c’est pris place c’était un espace très ouvert parce que quand tu le regardes c’est quand maintenant c’est un festival tu le vois tu vois y aller les moulins à vent la détente il y a de la musique alors les gens c’est très ouvert comme structure une structure mais ça a l’air comme un festival heure tu arrives alors penser déjà là les gens du quartier mon arrivée mix avec les gens tous les mouvement social ont commencé avec un petit groupe de l’esclavage avec commencé avec des petits groupes partout dans le monde qui se réunit quand il voulait ben vous êtes où l’esclavage centrale de l’économie
et tout le monde pense qu’ils étaient fous ces gens et tout ce mouvement social ça commence par ça ça commence par un petit groupe de gens qui agit et qui refuse d’être côté par le système en agissant et ça c’est aussi le danger en ce moment et quand on parlait de deux de workshop et d’échange de savoir ça veut dire quoi ça veut dire que vous allez apprendre concrètement c’est une sorte de Campos crash c’est-à-dire de ouais tu peux aller à Nathalie ou tu apprends ddddd technique d’action direct explique comment mettre ton cou mettre ton fixe et ton corps a une machine pour arrêter la machine construire nouvelle route ou comment mettre ton corps dans dans dans la machine dans le même manière et aussi tu auras des ateliers sur comment construire un système pour Loïc logique pour l’eau comment construire un moulin à vent en utilisant des morceaux de vieilles voitures c’est pratique
résistant et se crée et résister à la même fois ça pour nous c’est très important de vraiment montrer qu’il faut résister mais dans la maman d’agir il faut aussi montré un autre monde qui est possible alors la laque de résistance c’est aussi une espace qui a l’air comme le monde que tu veux alors un espace convivial il y a du plaisir c’est écologique tu vois ta façon d’agir c’est aussi montrer un modèle de l’utopie un modèle de du monde que tu veux et le cams exactement ça mais comment tu vas faire pour que pour que ces idées-là sorte de moi c’est ça qui m’intéresse comment tu sors du de la sphère des convaincu
ben il y a des réunions qui ce qui se passe pendant 10 jours mais c’est aussi toute la préparation pour mettre un truc comme ça en place donc il est des réunions qui se passe et puis c’est aussi pour ça que il y a de l’action de l’action directe action directe c’est pour arrêter la machine pendant quelques temps mais c’est aussi pour montrer effacer l’action directe CC autant symbolique que que pratique donc on arrête on arrête la machine et les gens en parler et le quand il a déjà eu lieu l’année dernière et et tous les gens de la de la région qui naturellement au départ était un peu en tout cas semblait un peu un peu surpris de voir des grande tente de l’armée que c’était érigé dans un dans un camp sans sans prévenir et il y a beaucoup beaucoup de gens de la région qu’on était totalement convaincu parce qu’ils sont rendus
compte que d’abord nous on avait plus de plaisir que que on pouvait on pouvait occuper des enfants et des familles entières avec des gamins pendant 10 jours sans avoir à recourir McDo le cinéma le machin il y a pas d’argent qui qui passe dans le dans le Coran il y a pas besoin d’argent j’ai pas besoin d’être riche pour participer au camp et que et que surtout quand on est reparti le chant qu’on avait squatter il était en meilleur état quand on était arrivé et que et que ça ça a valeur d’exemple et que et que la valeur d’exemple comme ça et que le bouche-à-oreille et le temps il se fait dépouiller trois quatre fois 5 fois avant qu’ils arrivent et aucun et ça pour les gens qui est locaux il se disait mais qu’est-ce qu’est-ce qu’il y a 3006
tente avec des tu pars de l’écologie mais je comprends pas moi je pense l’écologie c’était un truc bien et maintenant alors il y a des contradictions la qui sont très intéressant qui se construit Constantin tu voulais dire quelque chose donc tu viens de rejoindre tu fais partie de l’atelier d’architecture autogéré tu es venu avec avec toi n’a qu’est-ce que qu’est-ce que tu voulais dire à ta question un peu convaincu un peu fermé et il me semble que tout ce que les Beatles disent c’est intéressant le risque c’est de assimiler un peu ce type d’action aujourd’hui quand et surtout si c’est très médiatisé là je vais effacer un peu je vais accentuer ça risque de paraître un peu dans des actions de loisirs on peut on sort on se déchaîne on revient dans nos petits boulots et il me semble que ce que tout à l’heure à quelqu’un a dit donc je crois oui
place des stratégies qui monte par le bas ça je le crois très important mais aussi ce qu’il faut rajouter c’est d’être de mettre en place de sa toujours des tactiques qui qui touche le quotidien de Monsieur tout le monde et ça ce n’est pas évident c’est pas avec des actions peut-être seulement de ce type que ça peut se passer et puis ça se passe dans la durée si ça se passe des jours c’est pas assez sélectif c’est que les gens apprennent juste demandé des skins des savoir-faire pour le reproduire chez eux ensuite et qui perturbe l’ordre public chez eux il faut laisser le temps pour kiki même expérience et qu’il se rend compte de qu’est-ce que ça donne ça à travers pars seulement l’exemple que tu vois chez les autres mais à travers l’intériorisation de cet exemple et ça se fait je pense aussi avec l’aide des oeufs de ce qui qu’ils ont fait quelque part
vous avez une autre approche avec urban tactique CAA donc l’architecture l’atelier d’architecture autogéré sais que vous vous vous faites corps avec la ville et vous y trouver des solutions écologique qui qui s’intègre dans la dans la ville d’architecte activiste aussi mais un type d’activisme qui est situé à l’intérieur de la profession mais là où c’est intéressant c’est justement que je pense à un clash entre ces deux point de vue parce que pour Diana Isa donc pour ce quand c’est qui a une notion d’urgence parce que là on va parler tout à l’heure avec avec Trevor qui est qui en Suède à malmô donc ils ont des gros réalité tout nu ville industrielle avec ces systèmes écologiques architectural mais là il y a une vraie urgence à dire que si on rentre dans des logiques d’architecture peut-être qu’on n’ira pas assez vite
de logique un petit peu par complètement m sur 130 m de manière Chantal se poser le système c’est très bien en théorie en pratique le problème c’est que il a des milliards de personnes qui sont piégé par le système et donc nous ici on est des gens qu’on est plutôt livrer par rapport à ça la plupart des gens ils sont piégé par le système système suis tout à fait d’accord avec les clés écologique tout ça mais il est hyper crise c’est la crise de subjectivité c’est des gens qui sont des sujets qui sont piégé par le système confronté au système de manière qui n’est pas frontales ça veut dire le modifier tu t’appuies ça veut dire faire entrer dans dans ta logique des gens qui ont des parfums piégé par le site un site qui échange un peu leur mode de vie de change la durée de qu’elle passe devant la télé ils changent la manière de consommer un guillemet ne plus consommer de la culture exetera
qu’est-ce que je fais de ma vie je pense qu’il faut agir l’urgence l’immédiateté et aussi en tempera little longue qui tiens justement de l’expérimentation de l’intériorisation et de la régularisation quelque part aussi des sujets parce que on est un peu en crise de l’activité sociale sont très très longue
un mail à Simon c’est la grande question pour moi c’est comment est-ce qu’on crée et on résiste au même moment est-ce qu’on a la langue la subtilité complexité de la création et la température très très vite et est pas très complexe de la Résistance et comment est-ce qu’on trouve des espaces où on peut mettre vraiment ces deux ensemble vraiment avoir ses 2 ans ou même au même moment en fait parce que le moment on est trop dans un côté c’est le problème. Intéressant c’est juste entre ces deux modalités mais où venir parce que il y a un plaisir des personnes qui maintenant ne peux pas imaginer résister mais c’est possible que maintenant ils participent dans une activité de permaculture
Plouha
qu’est-ce qui a créé l’objectivité dans une autre système et il faut que nous reconnaître on parle en anglais si tu veux
amicale Whitney Houston on est oui parce qu’on est dans une dans une nouvelle situation qu’il faut s’adapter à cette nouvelle situation abies expérience et que et que plus les gens vont reconnaître qu’effectivement on est dans une situation de crise de crise écologique et que ils auront envie de vivre de manière différente alors
viendront résistant qu’on a pas besoin de toujours imaginer que les gens vont sortir de terre résistants mais que ça se et que donc il y a vraiment une dynamique entre les deux approches de résistance et de deux propositions alternative amine speak Batman the world
tu descends je vais bien c’est sûr mais je crois qu’il est temps de la rébellion d’un ces dernières années c’était hyper vite en France dans un mois tous les pays et un révolte non ça veut dire que camilia les façons de crédit solidarité chips ou la question sociale on est là sur la question écologique on n’est pas encore on va faire un saut du côté de la Suède pour prendre un peu d’air et montrer un exemple de l’architecture écologique parce que c’est toute une ville qui a été réadapter LocService qui s’appelle malmô en avec Trevor Graham Trevor tu nous entends très bonjour à et Trevor
Bruch Trevor ecological Jovan resistance exemple Pauline et malmô
voiture expert William Holden you can you can you speak closer to you my phone
ok let’s try again common
ah ouais quand même
Zara
just right
i am sad I doing Airport Airport online
Toyota donuts what I online
I maybe don’t talk so close to my phone because I sing maybe saturated
aide sociale Trevor météo voiture voiture keeping pour que Lise son son expérience je peux vous en parler un peu plus déjà donc c’est travaille sur un collectif qui qui mise sur la mise en place d’édifices de communauté de transport durable depuis maintenant quelques années ils ont de bons résultats ils collectif s’orienta aujourd’hui vers des solutions pour un travail durable au travers de travail sur les modes de vie et sur la consommation alors pour l’instant on en est qui monte le volume et qu’il est bien mais on n’a visiblement un problème de connexion trésor est-ce que tu nous entends de yoyo Strava
nights with strangers things
News iPhone
et oui oui oui toujours à l’écoute de radio Campus Paris nous sommes donc en train d’essayer d’établir une connexion entre la Suède et la générale des arts nous trouvons actuellement 14 rue du Général LaSalle et Trevor car elle a une problème de connexion au niveau du son est en train de nous écrire ce qu’il pense de la Résistance écologique urbaines voilà où nous en sommes il est actuellement 18h31 mais nous avons avec nos deux bon représentant de cette résistance écologique urbaine puisque nous sommes avec urban Tactics avec l’atelier d’architecture autogéré donc système complémentaire de la Résistance moi je vais revenir à la en allant Constantin
il faut aujourd’hui on doit dépasser la situation dans laquelle on en pose de discours a d’autres discours et ce qui se passe dans la politique avec un petit peu et et qui est Brice le spatio aussi dans la proposition direct et ponctuel en on arrive à mettre en place des vrais espace devrais environnement comme de la Brian ou d’autres endroits dans lesquels on met en place des réalités les gens qui sont dans le système petit à petit et mais qui sont pas content qu’on pose la question Jordan et puis ils peuvent être convaincu par les stations concrète qu’on parle pas de discours reposes pas de disque aura d’autres dès qu’il s’agit d’une réalité qui peuvent choisir sinon ils vont pas choisir entre les deux seins peut être partout sur plusieurs fois en même temps finalement
je voulais rajouter le mot d’accueil ça dire que sont des lieux d’accueil dans un certain type de discours qui devient pratique qui devient expérience et ils sont sérieux quoi qu’il soit décan pour 10 jours quoi qu’il soit à Dédé Desjardins et des centre communautaire comme le nôtre pour des années ils ont sur la 2 d’offrir un espace un bout de la définition d’Urbain taxi qui est pas mal c’est en valorisant la position d’habitants et l’usager comme conditions politiques nous développons ensemble des outils d’appropriation symbolique des espaces de proximité et nous renforçons le pouvoir de décision et d’action des acteurs de terrain dans la ville ses outils inclus des réseaux transloko processus catalyseur architecture nomade espace autogéré plateforme de production culturel
c’est énorme mais c’est ce qui est important c’est que c’est c’est juste la c’est-à-dire nous quand on a choisi de commencer quelque part on se dit ben on commence là où on habite en bas de l’escalier bon nous on l’appelle le rez-de-chaussée de la ville ça dire on commence avec avec les interstices les espaces où c’est possible d’entrer donc on a on a commencé de manière assez innocente je dirais en frappant aux portes cherchant des espaces qui a 19 ans que tu as raison en fait il faut construire un autre imaginaire c’est ça parce que sinon les gens ne rêve pas ne réside plus rien et on regarde la question de départ et un peu plus tard entre une réunion politique et un nouveau iPod je sais c’est toujours ça nous aurait pas tous comme ça
c’est pas c’est pas beau c’est pas c’est pas quelque chose qui a dû passer que le travail se UNSA imaginaire pour voir que le politique et le jardinage ces deux choses-là en ce moment il y a pas de désir il y a pas de il y a pas de vraiment de désir de faire des trucs comme ça parce que le capitalisme ça nous a complètement pris le désir l’espace l’espace de désir l’espace l’imagination a été complètement pris par le capital nous nous engageons pas trop dans cette bref c’est vraiment un sujet sur lequel on va dire plutôt parce que j’avais envie de poser une question à dire avant sur seulement de dire que 10 jours c’est celle on a organisé et que c’est nécessairement enraciné dans des dans des groupes qui ceux qui travaillent localement et qui
Donkey donc euh travaille aussi dans leur quartier et c’est pas un kangoo on peut attirer 2000 personnes qui veulent des professionnels de l’écologie radical c’est pas du tout ça parce qu’il y a de plus en plus de groupe de gens qui qui n’avait jamais fait ça avant c’est pas du tout des professionnels de de de l’axis que je veux dire c’est que un con comme ça ça sort pas de terre naturellement et magiquement le 15 août c’est que pendant pendant un an il y a des gens qui vraiment centre localement et que donc travaille avec des initiatives qui sera assez similaire à l’initiative de douane et constante à ce qui veut bien dire face app ça prouve bien que des initiatives comme ça elles sont pas de son pas du tout les unes contre les autres ils ont besoin les unes des autres mais justement dans un espace encore faim on prend plus de place dans cette idée quelque chose
c’est qu’il est il est très probable que les gens qui seront sensibiliser par le quand seront pas les mêmes personnes qui sont sensibilisés par un atelier communautaire et que et que du coup c’est aussi comme ça qu’on qu’on ouvre les portes qu’on prêche pas seulement au convaincu parce qu’on peut parler à différentes différents groupes de personnes en en différentes choses c’est très très simple en fait comme aujourd’hui la prise de conscience qui est vraiment marché tout le monde commence à être pris est-ce que vous ça facilite votre votre travail dans votre démarche où changer enfin il y a pas de différence parce que votre position elle est peut-être trop engagé que c’est pas juste sur de divertissement écologique comme le propose pas mal de politique ou de pas de publicité de choses comme ça est-ce que vous sentez un engouement je dirais aujourd’hui
aujourd’hui aujourd’hui il y a une vraie prise de conscience collective de ces problèmes là donc est-ce que par rapport à vos travaux ou santé plus d’engouement est-ce que c’est plus simple est-ce que je ne sais pas si c’est plus facile je pense qu’on peut espérer que + 2 + plus de monde ne deviendra plus sensible au niveau très basique d’un autre cas c’est pour ça qu’on a commencé avec le jardinage parce que ça a touché tout de suite à différents niveaux l’école logique mais aussi le fait de faire autre chose dans la ville de d’inventaire notre pratique socialement transversale aussi parce que tout le monde de tous les âges de tous les couches sociales origine
nickel se verra ça va dîner ou crois savoir jardiner donc de ce point de vue je pense qu’on pourrait appeler des enjeux écologique en effet touche du manière plus plus profonde à des questions sociales et politiques et je voulais rajouter a quelque chose que tu disais tout à l’heure John du fait que tu préfères bison le jardinage à la politique je pense que c’est ce qui dans notre cas était très important c’est de montrer que Jade Inès se fait la politique en ce moment je pense aller avec le plus important c’est de savoir comment jardiner et produire la bouffe pour nous parce que il y aura une crise de bouffe comment imaginer je voulais l’avenir je voulais pas voir
descendre moderniser maintenant on parle maintenant la plupart des gens dans le monde peut pas peux pas manger mais c’est vraiment alors pour lac de savoir être autonome politique j’ai peur de jardinage maintenant parce que je suis absent du futur je vais pas résister je vais me manques je vais trouver seulement les alternatives et la maman c’est comment et si on a aussi besoin de la maman de résistance aussi c’est assez drôle moi je me souviens que tu m’avais sorti des chiffres des des études et tout si tu pouvais revenir un peu sur vaguement justement pour dire que ce qui arrive et sérieux et rapide ça serait bien pour repositionner aussi puissant climat d’urgence
est-ce qu’ est-ce que je peux faire un rewind sur sur les derniers chiffres que tu as lu ses études ça dépend il y a des chiffres et des chips et c’est pas les chiffres qui changent le monde me demander ça il faut rappeler hein parce que on sait tout le monde c’est les chiffres dans un moment sympa de crédibilité pour les chiffres maintenant parce que il y a les chiffres qui contredit les autres parce que Pipo amour Spider expérience et ce qui donne les histoires pour moi on a besoin de l’histoire du vin du monde pas les chiffres du fin du monde histoire l’histoire c’est que quand je me réveille je dois
je prends mon petit déjeuner avec mon fils qui a 12 ans je lui regarde et je pense quand à mon âge mon pote l’eau
il y aura des batailles pour avoir l’eau de mon âge Lou va être une ressource extrêmement rare quand je le regarde je me dois me dire et quand a mon âge il y aura plus de poissons dans la mer
et quand est mon linge si on va de plus de 2 degrés de réchauffement de la Terre peut-être il y aura un mec ma fille part maintenant je sais pas c’est quoi un français l’action de tous les systèmes climatique du monde et les médecins ils seront j’étais dans l’atmosphère est sous d’amants l’atmosphère va aller dans 10 ans jusqu’à 7 degrés et ça c’est la fin de la vie dans le monde comment chaque matin je le regarde je dois dire ça à mon fils ça c’est l’histoire d’un de moi c’est pas les chiffres pour moi c’est important et qui rappelle un peu ce qu’on a discuté tout à l’heure par rapport aux opposition de liste de discours les espaces que nous on essaie de mettre en place dans la ville à travers notre atelier à
des espaces aussi qui s’en dédit avec les enfants allemands en gestion par des usagers donc non elle est morte quelques années après ça passe encore gestion voir un autre gestion et le premier espace qu’on a mis en place dans le 18e à Paris il s’autonomiser et actuellement il est joli par un groupe à la fin d’habitants mes notamment de jeunes qui sont de frappe vous connaissez peut-être le festival résistance alternative à Paris très beau discours le problème c’est que petit à petit ils ont commencé à exclure les habitants ça n’est que c’est des gens qui avait un beau discours mais qui n’ont pas un pratique et que la pratique ça se mettre en plastique t’appeler c’est pour ça que je dis les deux systèmes ça devrait être s’harmoniser mais ça marche pas toujours ensemble parce que le monde il est hétérogène le point de vue sont les différentes une personne artiste tout seul c’est pas pareil que ma famille africain avec trois enfants aussi et donc nous on avait réussi à mettre ça en place et là tu ta petite boîte de gens qui ont des cheveux
se faire mais grave donc c’est pour ça qu’il faut avoir des espaces comme le vôtre ou C2 communiquer peut se rencontrer partager leur culture ça c’est vraiment ça c’est un acte alléluia nous allons repartir en Suède si vous le voulez bien vous êtes toujours à l’écoute de radio Campus Paris nous allons retenter une connexion avec Trevor Graham donc il est toujours à malmô en Suède et qui participe au collectif et Costa donne Trevor
tu l’as travaille toute la général au 14 rue du Général LaSalle Amar liner horaire grise
amerrir food network Trevor Trevor dans The 100 mg Spitfire alors je disais à 13h que quand tu fais des longues phrases ça passe pas les courses ça marche donc faudrait qui parle plus vite Trevor website for you just just a aucun mec simplex ok doudou Sam little teen witch bon bah nous avons définitivement perdu la connexion avec la Suède fin définitivement est un grand mot que nous l’utilisons plus ce soir je l’espère pour d’autres questions
Compass à la troisième partie 2 vol écologique actif j’aimerais quand même que les gens comprennent cette véritable notion de it’s time to act parce que surtout qu’il comprenne que c’est encore possible ou que si ils vont pas maintenant ça ne sera plus possible qu’est-ce que John en tant que expert de désastre écologique qu’est-ce que tu peux nous dire est-ce que tu sais il y a cette histoire de degrés est-ce que tu peux nous rappeler cette échelle il faut agir partout il faut agir chez soi
comme dans ton jardin dans ta vie dans ta relation pour agir quelques fois sur internet mais pas de souvent il faut être plus dans la rue du centre soit plus en collectivité et il faut agir dans tous les il faut désobéir aussi il faut agir et des hobbies of alors la prochaine fois que quelqu’un vous donne dire de faire un truc quelqu’un bouffe la prochaine fois vous donne un système et vous regardez le système ou voyage il faut vraiment leur écologique l’augmentation des degrés alors c’est tellement compliqué l’échauffement de l’atmosphère en ce moment on est à
1,3 degrés d’échauffement ça veut dire que le plus qui a duré monde la plupart du des scientifiques du monde ici si on va plus que 2 degrés et dans la ferme du monde en ce moment ça ça va peux t’apprendre passe dans 1020 ans mais on ne sait pas exactement ça peut au moins tous les systèmes climatique du ouvrier commence à flipper a complètement flipper et même le même l’Union Européen qui n’est pas une institution radical écologique du tout une émission capitalisme libéral ils disent on peut pas aller à plus de degrés degrés sauf si on veut pas aller de plus de 10 degrés on doit faire avoir une croissance de 90,90 %
donc ça veut dire perdu 10 % de trucs qui est engagé et irréversible où est-ce que non mais personne ne sait au climaticien le plus répandu qui disent qu’il qui pense que elle a l’augmentation de la température va excédé les 3 degrés en vente en et en fait c’est publication l’intestin SOREMA James Lovelock dit que même si c’est inévitable ou réduction ici et maintenant ça va mitigeur vachement l’augmentation du niveau des mers pour exemple et en fait on différence de 50 cm ou d’en mettre ça veut dire la survie Douville ou d’une autre ok donc
je veux bien donc c’est ça il c’est ça le problème le problème c’est avoir pas seulement communs en fait c’est pas seulement le rechauffement de l’atmosphère maléfique pas mal de l’oxygène de la planète c’est bien sûr produit par photosynthèse m’appeler par les âges qui sonne dans la surface des océans près de Paul dépose souder Dépôt Nantes déjà on a vu que c’est ces bandes de phytoplancton tu sais pas si ça pas comme ça ils sont en train de se réduire ah ok en fait si il est en carte simple c’est tu fais là la comparaison entre le pôle Nord il y a 30 ans et le Pôle Nord ici maintenant et tu ouvert il y avait les satellites donc CE2 CE2 photos satellitaires c’est évident il n’y a presque plus là Groenland glacée ok alors je vous dirai la catastrophe déjà là il faut pas penser
apocalypse dans un terme dans un événement qui va arriver tel jour x non c’est un processus qui sévit dans depuis qu’on a découvert le trou d’ozone et puis elle s’est empirée depuis qu’on a découvert les effets normal qu’on avait sous-estimer ma ça c’est de la grande Sciences et de la grande technocratie le problème CD viser des communautés et des façons de société qui sont pas passés sur les marchés m’a saoulé partage et sur la solidarité énergétique c’est-à-dire c’est plus utile pour la cause du changement climatique d’avoir un pique-nique avec des panneaux solaires au lieu d’avoir un 10 L qui qui pue ok et cetera et cetera en fait transition je t’écoute pour moi la question c’est comment à pic et pic et pic du problème et épique
pour moi ça veut dire qu’elles l’échelle des solutions et des résistances doit être aussi épique est vraiment ça c’est une position super en fait on est dans un moment historique très excitant parce que il y a la possibilité d’un changement très très radical maintenant alléluia une possibilité que tu vas changer et on est en ce moment et sa maman on a des choix et si on n’agit pas ça va changer dans la mauvais
façon alléluia brothers and sisters êtes à l’écoute de radio Campus Paris un résumé sur le bouleversement climatique
Beth Habad
le résumé Rostand
Vendée Globe
camping de Gainsbourg ne se fait pas
boudin frais à Nantes
Mike banning faut Sofia Sanchez casino clearing forest
Bénabar
plat sud-américain Sabena Technics Pack service police française
Rambo
donc c’est une publicité pour une marque de jeans cas toujours surfer sur les tendances donc l’écologie et bien une une tendance et on voit en fin de stop que ce désastre écologique ne va pas bouleverser la vie qu’on peut continuer à être blanc beau et riche même s’il y a de l’eau partout ce qui nous amène à la troisième partie 2 volets écologie active sur Radio Campus Paris qui est le greenwash sur le bras gauche et on avec nous Ghislain de la marque déjà qui lui il ne fait pas du greenwash mais à développer avec sébastien coque qui n’est pas là parce que vous revenez juste du Brésil là où on produisait vos baskets sont donc des baskets équitable basée sur le commerce équitable je vais lire les trois. Que sont les trois points forts de vais-je à privilégier les matériaux écologiques utiliser du coton et du caoutchouc issu du comme
c’est qui table et 3e. Fabriqués les produits dans la dignité donc déjà se propose donc comme une nouvelle manière de penser et d’agir en créant une chaîne solidaire écologique du producteur au consommateur pour finir un mot d’ordre les bonnes intentions de son plus suffisante ce qu’on disait les beaux discours ne sert plus à rien déjà se place dans l’action et frêne propositions concrètes ont disais tout à l’heure que le capital et l’écologie sont assez difficile à combiner tel l’eau et l’huile tu en penses quoi toi Bonsoir Merci d’être déjà fin de pour revenir sur ce qui a été dit je trouve que ce qui est intéressant s’est vu le titre de l’émission donc sur le changement est sur l’action moi je pense pas qu’on change parce que il y a un dis papa à cause des chiffres ce qu’on disait tout à l’heure il faut changer avec du désir et nous notre désir ça a été la voir un métier vraiment excitant et finalement prendre l’écologie non pas comme une contrainte mais comme comme comme un play ground comme une aire de jeux tiens qu’est-ce qu’on peut faire maintenant qu’on sait que la planète est en danger donc il y a pas uniquement les le le côté écologique y a aussi le côté
social on sait que les inégalités augmente tient est-ce que est-ce que je moi je peux faire ma vie avec ça et comment comment l’intégrer à mon métier et donc l’idée a été de prendre un produit un peu symbolique et de d’essayer de faire le maximum au niveau écologique et sociales en intégrant dans le produit donc par rapport à la publicité diesel qu’on a vu on avait dit qu’on dirait pas pardon c’est tout à fait l’inverse c’est-à-dire c’est c’est intégrer les données du monde actuel dans le produit et ne pas en faire juste une vitrine qu’est-ce que vous en pensez vous parce que déjà ça existe le modèle marche les rétribution sont transparents qu’est-ce que qu’est-ce que tu en penses de cette méthodologie ça va marcher cette mélodie va pas marcher et puis on se dit bébé il faut trouver un espace avec les 2 m de gilet de mais je dois dire que pour moi et penser écologie
c’est c’est aussi c’est pas seulement en penser à l’écologie ses pensées et que logiquement ça veut dire changer la façon dont tu en penses et l’écologie nous donne des leçons comme la est un des grands de son c’est que il y a pas dire harki en fait que tu es un réseau
que le monde est construit en réseau c’est pas construire un garage qui comme le lion lion et le roi et la fourmi est en bas
et aussi ça ça nous donne un autre l’essence c’est que en fait dans laquelle OJ il faut penser à un système de consommation un système linéaire de consommation il faut penser à un système l’oncle autre façon de il faut consommer il faut consommer un produit qu’on a pas fait nous-même qu’on a passé une commande it et on doit donner l’argent pour ça ça se passe pas une bien d’accord mais tu as des chaussures aux pieds tu les as acheté elles sont parties d’un système tes habits tout le monde autour de cette table participe finalement même si même en contestant un système capitaliste de consommation et de production donc ce monde il existe il existe depuis plus de 150 ans ce monde a été un peu de désenchantée faire un Meyzieu par l’industrie pourquoi pas essayer essayer de le réenchantement en introduisant de l’écologie
en acceptant le côté industrielle du monde il est là il est industrielle tu te plains de tout ce que nous consommons aujourd’hui les téléphones tu parlais d’iPod tu sors d’usine faim tout a été industrialisés donc voilà Clara imaginer ce monde-là industrielle et écologique pour moi c’est ça la véritable un vrai tableau question quand on est dans un système on commence à prendre les sous l’aile et la recherche montre si tu mens et un système dans un autre système alors pour moi je pense c’est maman on doit mettre notre énergie à créer des autre façon de penser en dehors du marc je pense que je pensais super de faire des dans une façon si tu permets c’est pas pour moi c’est pas c’est pas agir
pronomic même l’économie capitaliste elle peut poser problème donc c’est pas le seul modèle qui problème économique écologique et il parle de tout seul mais pas de l’économie d’ailleurs. D’économique et d’écologie les deux notions ils ont la même racine ça vient de égorger correctement dans une dynamique durable le milieu et c’est plutôt ça je crois que peut qui peut pour la mariée les deux visions donc il faut pas opposer l’économique ou technologique ou en douceur Perbosc vous passez hamster à l’école logique et il a une différence de Doullens d’importance et décès de mélanger l’économique avec l’écologie que ce n’est pas impossible je vous rappelle que même Aristote quand il parle de valeur je viens de les faire ce matin à l’heure je le sais pas souvent il parle de valeur d’usage et de valeur d’échange et il dit que c’est plutôt la valeur d’usage qui devrait
mais par exemple là il est beaucoup plus de quelques les diamants mais bon c’est pas pareil donc de plus en plus l’eau parce que là il va comme ça qui peut se marier à l’économie de l’écologie mets-moi la défense de Beja c’est que pour justement dans le secteur où il intervient l’économie ça aussi suicide d’évocation pour des gens qui qui qui auront qui aurait pu partir de par leur formation économique dans d’autres voix qui sont plus de désastreuse pour l’applet mail avons réfléchir à des solutions pour combiné et à mettre au point des solutions écologique durable dimanche ça bien et puis en tant que consommer triste pour le moment toujours coincé dans ce système là et ça m’arrange bien qui des options comme ça que je trouve très drôle en même temps que je trouve très inquiétant c’est que ça donne aussi carte blanche ou grosse multinationale pour mettre en place tout leur stratégie de marketing de
écologique il faut bien faire avec moi je pense que c’est ça le problème c’est que justement on s’en sortira pas le problème de discours pardon justement il faut changer système que l’histoire en entier et fait de gens qui sont dis tout le monde me dit que ça a toujours été comme ça je n’accepte plus voilà c’est comme ça que l’esclavage a été aboli que les gens le droit de grève que les femmes votre quel moment donné ou les gens sont dis pas ça a toujours été comme ça ça ne veut pas dire que c’est normal et ça veut pas dire que c’est bien d’accord mais en parler tout à l’heure de ces réunions qui était ouverte je me souviens plus concentré réunion dont tu parles et qui finalement ont été se retrouve aux mains des gens qui avait des beaux discours et je pense que le problème de l’école aujourd’hui
l’écologie aujourd’hui en terme commercial pour ce greenwashing utilisation du discours écologique te dire de faire des campagnes marketing qui nécessite beaucoup d’argent pour parler d’écologie or je crois que ce qu’il faut déjà c’est vraiment ça il n’utilise pas du tout de d’énergie et d’argent en terme de communication sais que dans le faire dans le faire pour que l’argent soit bien distribuer vérifier qu’il aille au bonne endroit et mettre en place et solutions là c’était vraiment d’avoir un produit et je dis bien essayer parce que c’est difficile à la première contradiction sais que tu étais là je reviens du Brésil je n’ai pas pris le bateau donc c’est un truc qui est plein de contradictions mais essayer d’avoir un produit qui n’est pas d’impact négatif ni au niveau social au niveau environnementale voir positif sur place voilà essayons d’avoir un impact positif et c’est très difficile mais c’est beaucoup plus facile pour nous connaissons tous nos fournisseurs là on revient de 2 semaines on a on organiser des réunions avec les coopérative de de producteur de coton la récolte a été très mauvaise cultivant bio pour la première année c’est pas
facile de faire du bio c’est pas quelque chose du jour au lendemain tiens au fait bio et puis on met l’étiquette bio ça a pas marché ils ont dû mettre des pesticides au dernier moment parce que sinon il allait perdre tout leur douleur ventre le ressources donc c’est ce genre c’est pour nous c’est aussi comprendre la planète on en intégrant dans dans des produits donc je pense que non mais des enfants de Greenpeace de tousser mouvement de contestation et on en a eu envie de s’emparer un moment de discours mais d’en faire quelque chose quoi ça il y a un mec qui est en train de faire couper la jambe qu’est-ce qui se passe c’est l’ app niveau rez-de-chaussée de la général merde faut toujours qu’il se passe mais les bouchées au Plessis-Belleville d’écologie de loin il y a un mec en train de faire couper l’alarme ajouter quelque chose quelque part c’est aussi une radicalité pour avoir été au Brésil voir avec qui travailler Ghislain et Sébastien avec la marque déjà c’est sûr
cesser radical le fait de travailler dans une logique bio et de développement durable c’est pas c’est pas la première chose à laquelle pense les les paysans ils sont tellement matraquer sorte de propagande par par l’industrie des pesticides des choses comme ça pour les utiliser pour arroser l’argent que l’arrivée de Sébastien et de et de Ghislain a fait qu’ils ont pu investir un an et que ça soit rentable et ensuite influencé le Rhésus corriger c’est quand c’est quand même appuyer à chaque fois sur les initiatives locales c’est pas nous qui sommes arrivés pour pour essayer de convaincre bien entendu personnage qui peut être un directeur de copain un président de coopérative qui a un souffle entre guillemets la bonne parole et mets-moi le permettez que ça soit parce que vous emmener de l’argent voilà nous finalement on représente un marché donc c’est triste de leur présenter comme ça mais c’est vrai pour eux c’est véritablement une un marché pour leurs produits différencier avec un prix différencier et qui leur permettent de produire de façon plus écologique
juste en comparaison un peu excessif avec l’apparition de logiciel libre TIC et anchois actuelle par rapport au système payant donc l’apparition de marché de ce type C de nouveau chat qui qui sont très intéressant qu’il va mon avis il faut les encourager et c’est mieux que il a des gens comme lui qui vient de Greenpeace tu sais pas d’où qui le font plus tôt like et qu’on sera obligé d’acheter des bio Adidas du chèque donc le fait qu’il a des gens qui commencent à construire des morceaux de réalité même économique qui fonctionne sur des critères écologiques maman vous avez un succès dans le marché le monde que vous avez le succès du marché vous vous bouffer dispotel vendre
ça a été toute initiative et pour l’instant on les on les bouchons pour l’instant les dérange pas du tout donc c’est vrai qu’on espère les déranger un jour et moi je compte justement sur on sait très bien que non démoniste pas du tout les grandes multinationales comme Nike ou autre mais mais on compte sur la vigilance du consommateur et sur les ONG à à relever les points et je pense que Nike travail quel est le plus gros acheteur de coton bio aujourd’hui au monde c’est Nike sepanous et mémé ils ne font aucune communication là-dessus parce qu’il ne pourrai pas parce que il y aurait trop de contradiction entre cercle fait d’acheter du coton bio et d’autres pratiques qui sont moins positive et je pense que les les ONG sont là ça c’est le garde-fou contre contre le greenwashing
et toutes mes collègues achète ce genre de produit SFR red exetera donc voilà et donc c’est comme ça c’est cher donc on peut se permettre beau la bourgeoisie intellectuelle peut se permettre et ça s’arrête ici c’est-à-dire que on a la conscience tranquille qu’on participe d’une certaine attitude et je pense que c’est un peu ça le problème c’est que si on agit seulement à ce niveau-là on risque aussi de 2de bloqué par tous de ce qu’on parle c’est à ses vêtements et par rapport au discours contient enfin je pense que là là là est la véritable contradiction
soit X ou Y et que l’idée c’est de justement dire mais il faut faire et et et que dans certains côtés mais je pense que moi je suis totalement positive par rapport à ce que tu fais par contre dire non démoniste panne avec moi j’ai démonisme un que complètement parce que c’est des gens qui défendent un système contre lequel de famille contre le cas moi j’ai vraiment envie de me battre parce que je pense que ils sont vraiment au cœur du problème et que d’un certain côté si on dit ah mais on démoniste pas Nike alors on va complètement à l’encontre de ce qu’on disait il y a une demi-heure est-ce qu’il faut changer c’est la façon dont ton pense il faut il faut recréer un autre imaginaire il faut recréer du du rêve mais des gens comme Nike odyssiel ça c’est vraiment des tueurs d’imaginer d’accord mais moi j’ai acheté des Nike donc après me dire oui je veux des Moniz Nike mais après qu’est-ce que j’achète
SA arrête d’acheter c’est pas difficile arrête acheter ok tu peux construire toi-même tu prends de tu partages il y a assez de trucs dans le monde pour rien jeter maintenant des gens dans le monde dans le débat vous êtes à l’écoute de radio Campus Paris alléluia brother résiste à la Générale en direct sur Radio Campus Paris le 93. 9 à l’écoute pour vous pour qu’est-ce que ça change vous avez vu dans cette pièce qui a de micro deux extrémités de la pièce donc si des gens dans cette pièce plutôt que de nous regarder où nous écouter ont des choses à dire sur ce sujet donc peut-être pour entamer une conclusion sur le sujet ou amener des propos qu’on aurait oublié la pelle et lancer les micros sont ici donc arrêté d’acheter oui c’est comme ça chez nés un camion mais comment tu vas
j’ai un ami en Angleterre il est un comédien point commun qu’on met comme un comique comique très connu comique très très connu et Super U il a plu il était super riche à un moment de sa vie il a perdu tous avec de la drogue mais c’est une longue histoire j’ai pas de mec mais bon et puis il s’est décidé bon je vais arrêter d’acheter et depuis ce moment tout ce qu’il achète neuf et quelquefois il epic se sont sous sous-vêtements et ses chaussettes ses sous-vêtements et ses chaussettes et il vit une vie accident super et tout il achète rien de rien de neuf tout à l’heure on a tous des le mot consulter de dire que je consomme j’utilise donc ça passe aussi par le faire donc utiliser ça veut dire que quelqu’un d’autre peut utiliser peut réutiliser danser c’est une manière de te laisser les objets
qui va dire que je suis pas pousser à consommer pour me défouler le vendredi soir exetera c’est qui arrive très souvent pas mal de gens qui demande des métropoles quoi donc je crois que arrêter d’acheter c’est simple DIN mais aussi commencé avec une autre mentalité de utiliser le produit c’est déjà pas mal donc pied dans une autre spirale en tout cas fabriquer sa propre chaussures moi je sais faire mais je sais pas si toi tu en sais faire une chose que je voulais dire c’est la bifurcation qui est John Jordan avait parlé maintenant vraiment il a une polarisation dans la vision de la politique de l’écologie et donc moi je trouve que totalement on est allié dans le même France si tu veux je démarre quand même il faut comprendre que l’équipe l’équipe nationale qui a existé dans le dernier vente
ses responsables de ça je trouve que le capitalisme industriel se terminer dans se forme c’est-à-dire il y a eu la d’industrialisation en Europe c’est bien on a réalisé peut-être le Brésil ce que je veux dire que de plus en plus c’est la production sociale hors marché véritable différentes zones en place importante dans l’économie des informations sur les produits physiques c’est différent alors lisez couplage peut-être possible dans une économie de la culture et des relations de soutien et des nouvelles par rapport à le cancer du marché parce que c’est le cancer que vous aussi vous combattez même si avec des mots de – confrontational il faut être méchant d’accord la seule chose c’est que oui les multinationales son responsable mais oui les consommateurs voulais les utilisateurs sont responsables
c’est là où il sait aussi un questionnement c’est là où on se rejoint totalement sais qu’est-ce qu’on fait le samedi après ce qu’on va faire le samedi ça c’est la qu’est-ce qu’on va faire est-ce qu’on va quand est-ce qu’on va consommer où est-ce qu’on va partager est-ce qu’on qu’on se courir on doit travailler moins si on travaille moi le samedi c’est pas super important parce qu’on pas de travail pas trop alors on n’est pas on fait des trucs qu’on veut faire et c’est quand on a pas besoin de faire le shopping samedi on peut faire l’amour le samedi on peut voir ses amis le samedi on peut réagir contre le système dois faire de samedi pas aller acheter moi j’aime bien le discours de Jordan problème dans l’idéal mais après qu’est-ce que c’est le
lisez ça veut dire utiliser quelque chose de le jeter après on fait ça vient de la centralisation des objets table et on construit on fabrique des produits jetables on les confond les jette et le problème c’est que ce type de fabrication il s’est transférée vers les oubliais téléphone de travail qui sont aussi j’ai table donc on échange avec d’autres moins cher ailleurs exetera et c’est tout hein c’est ça le qu’on se marie quand je dis qu’il faut passer doucement la j’utilise un truc je télécharge un changement de mentalité qui radical en fait mais qui est mort que celui qui te dis j’arrête a acheté parce que c’est impossible d’aller t’acheter mais où acheter et utiliser autrement ça c’est possible on peut commencer par dire je vais rien je te je vais essayer de rien acheter et puis bien sûr tu n’existera pas dans le monde capitaliste acheté alors la deuxième façon c’est bon je vais acheter en quelque chose utilisable
qui commence par parles ou tu commences par dire d’abord je veux une vie idéale et puis bon je peux pas avoir dans ma vie et je prends le je prends la deuxième option c’est clair mais comment comment on fait pour que tout le monde fasse ça c’est un peu salon juste à dire pour que si si si il y a deux trois qui s’arrête acheté ça doit saoule ça doit être plus cool de dire ça doit être plus sexy plus désirable désire je vais acheter moi samedi tu sais rien samedi Ouais mais quand tu regardes dans la cour d’école impossible exactement le défaitisme bien qui dit mais c’est pas possible on peut pas la limite de dire si on dit on va on va essayer de vivre une vie qui n’est pas con
tu mérites c’est la lame on va faire comment le moment de panique on va faire quoi comme s’il y avait rien d’autre à faire que d’aller dans les dans les centres commerciaux et en plus il y a la grande grande majorité du monde qui savent pas ce que c’est de passer leur temps leur samedi elle est et moi je pense pas que si on regarde les choses comme ça on soit les plus heureux et qu’on ai donné le son de bonheur à donner aux autres et que et que tout le monde le sait ça que le bonheur n’est pas dans le centre commercial alors que l’idée d’aller chercher ailleurs. Incroyable moi c’est ça qui me paraît incroyablement paradoxal il y a des études très intéressant qui vient d’être faite d’inondation qui s’appelle la nouvelle économie vous pouvez regarder ça online sinon anglais il vient de faire une grande un rapport qui a été
et un million de fois de leur site et en fait c’est sur l’idée du de happiness de bonheur et de de croissance ils ont regardé le capitalisme nous dit bon croissance croissance croissance on va avoir le bonheur et la santé dans la société en fait si on regarde les statistiques reviens au chiffre mais si on regarde les statistiques les statistiques de dépression et statistiques de vente de de pilule pour pour cico cico cico 30 suicides ça monte le son prendre la la la l’anorexie ça monte et le et qu’est-ce qui monte aussi c’est l’économie et en fait que il y a un niveau de nécessité que tu as besoin que tu as mangé tu as à boire tu as une maison et puis après ça en fait les gens devient plus heureux le plus riche
et si ils ont trouvé ça en utilisant la pensée de l’économie alors ils ont écrit ça dans les façons qui était compris par des économistes alors on doit pas avoir une économie de croissance mais il n’est qu’une amie qui s’appelle de happiness
dépanneur et mon neveu la Norvège de la séduction plus développés que les États-Unis d’autre voilà on a essayé de se connecter avec la Suède pour avoir de vivre qui sont là-bas et ça n’a pas fonctionné peut-être un dernier test vous pouvez nous rejoindre sur le Skype give change de chaîne si vous voulez participer comme 13 Trevor qui a du mal à se connecter est-ce qu’on peut réessayer avec Trevor un appel en direct donc vous aussi vous pouvez interagir avec nous donc sur Skype sur le Skype cast give change change et tout doucement on se dirige vers la conclusion de cette partie écologie active donc voulez tous participer alors on a on a deux deux images qui sont copyright et Alex foti celle-là celle-là est trop longue donc s’il vous plaît Steven qui qui m’aide bien sur ce coup-là l’autre l’autre que derrière Steven voilà alors prends un point micro Alex on t’entend donc c’est c’est donc là
occlusion de cette première partie 2 gift Angie change est-ce que ça change à la général de la radio Campus Paris à ça c’est pas intéressant plutôt ça j’essaie de voir comment on pouvait classifier les différents mouvements nécrologique dans le monde de merde et alors je dis utiliser à un axe cartésienne avec le Nord et le Sud et la droite et la gauche élo qu’est-ce qui se donner un thème de mouvement écologique alors donc on dit tout de suite quelle est la plus alors il y a comme des arts et qui se forme la plus grande arrête le mouvement de justice sociale dans le sud par exemple les mouvements y avait un gars il m’a été prix Nobel ou ou ou sinon les mouvements ne plus proche à moi comme tu avais mouvement qui a arrêté la construction de
de train de train dans tunnel de 20 km et puis alors un peu plus à gauche de ça il y a l’arrêt que j’appelle Green anarchy donc il a first qui a été la première grande organisation déco sabotage en semaine il est un peu et cetera l’autre c’est urbaneco activer les actions de ses copains et les homologues de la Californie et de l’origan de l’Ouest et et puis là à la droite du libéralisme et les grands organisation la plus à gauche c’est sûrement Greenpeace
qui reste toujours la Go qui reste encore à gauche mais les autres combien WWF-France ils sont devenu comme un lobby dans le dans le nouveau dans le procès l’autre je voulais seulement ne vous faire voir si tu peux montrer la carte je voulais savoir où il où Jordan bien sûr allez vers le bip bip Green Alex le micro de Constantin j’avais la remarque à faire sur le diagramme que tu nous a dessiné c’est que la plupart des organismes que tu as dessiné ils sont à gauche et on aurait qu’il a pensé que logique et année avec résultat Arsenal
et mon analyse c’est que à partir des origines des années 70-80 en Europe et Amérique du Nord environnemental ils ont plutôt l’écologisme politique comme elle a la carte émigré au sud ok bah quand même on peut pas renier sa migration au sud et c’était un écologiste social en fait au Brésil avec de grands mouvements le mouvement des sans-terre donc donc pour l’agriculture une agriculture paysanne où chacun cultive sa propre terre contrairement régime des Coronel où les grands propriétaires terriens avait des quasiment des esclaves et un mouvement à quelqu’un on travaille beaucoup qui est celui des Céline grosse donc des cultivateurs de latex dans la Nièvre amazonienne donc Chico Mendes qui a été tué en 86 parrain parrain parrain un riche propriétaire et donc à symboliser toute une lutte pour également l’accès à la terre à la culture en propre d’une petite parcelle de terre donc non travail
avec la coopérative qu’il a créé dans les années 80 et on en est fière parce que c’est un mouvement qui concilie et l’économique c’est des gens qui vont vivre de leur travail et l’écologie puisque grâce à eux ils la forêt va rester en pied à cet endroit-là mais j’ai souvenir d’une manifestation à Brasilia donc est la capitale politique du pays où il y a des cinq voies et donc les Santerre manifester sur deux voix et les voitures passer sur 3 voies donc je me dis que leur lui tu as encore du du chemin avant qu’elle soit entendu là-bas je me trompe peut-être mais un petit peu proche sur les luttes urbaine au sujet de l’eau sur et on avait trois critères donc dans le temps là il a 30 ans il a 20 ans il s’étala les localités géographique dans le Nord dans le sud dans l’ouest dans l’ouest aussi la forme de lutte je te laisse te prendre je sais pas là le marteau exetera et donc on a constaté des migrations île de logique un peu de même type c’est pour ça que j’avais marqué
donc quelqu’un veut se lancer dans une conclusion Jon Jones Ai no reste 5 minutes pour pour parler du sujet ou ou quelqu’un dans la salle peut-être un mot à dire sur ce qui vient d’entendre quelqu’un soit qui veut s’exprimer ou ou non donc non peut-être alors tu n’as pas parlé de ton dernier schéma peut-être pour pour conclure parce que tu t’es prévu pour conclure cette partie Alex finalement donc Alexis qui va alors prenez la semaine on a fait un aspirateur de mon activité monactivite m’aider plusieurs milliers des activistes en Europe l’ajustement seulement que vu que la pensée verrai si répandue je pensais seulement d’utiliser on est chez elle et chrome chromatique un peu à betterave pour classer les principales idéologie verte qui sont disponibles donc la première c’est la mythologie
la modernisation en écologie Excel de Jack Welch de la c’était plutôt c’est l’écologie scientifique qui a fait démontrer la crise my cologie qui c’est qui raie manta taureau Allegra naturaliste ce qui a institué les parcs en Europe dans le monde pour sauvegarder les sauvages et puis là ce que j’appelle agricoles utilisés corps parce que coordonnées un peu c’est normal c’est Georgescu dragon l’idée thermodynamique quel effet que l’économie est dans un homme et un processus thermodynamique dans sujet Alain Alain
donc la croissance continue est impossible ok énergétiquement pas cher qu’on peut adapter les technologies à d’autres niveaux et puis vous pouvez l’avoir en tout cas il a les trois autres tentes plus foncé d’ouvert que pour moi c’est le plus important que c’est l’écologie sociale et par exemple et puis le radicalisme vert qui dépanne de l’action en direct hockey de l’écologie d’action et puis enfin il écologie profonde la plus mystique est la plus intégrer intégristes bébé vision écologique du monde merci Alex j’ai un amant à rajouter
non je pense l’autre truc avec l’écologie le principe le plus grand principe de l’écologie c’est la diversité c’est que en fait la beauté de l’écologie c’est la diversité et que il faut avoir une feuille une façon d’agir qui peut toujours accepter la diversité et une façons d’agir qui agit pour la diversité pas pour une idée une pureté pas pure un truc tu repars pour un une idéologie singulier mais qui agite pour une multiplicité une diversité une richesse une vraie richesse une richesse du monde pas une richesse de l’argent alléluia qu’il a un mot pour pour conclure cette cette session un métier d’accord avec Johnny on n’est pas la fin j’ai là j’ai l’impression de défendre le grand capital merci
panier de mes convictions et de mon travail il faut que on est tous à notre manière on lutte pour la même chose et c’est vrai qu’il faut pas être intégriste de l’écologie ça peut devenir une haie de logis aussi dangereuse si si ça devient une ça devient une idéologie en fait c’est c’est vraiment le il faut que ce soit pour moi c’est que chose de concret qui doit vivre il faut le prendre comme une opportunité pour changer le monde qui nous entoure le comprendre mieux et le changer un dernier mode écologique dans dans cette table ronde
une autre question c’est de demander à chacun ce qu’il fait parce que il n’a pas expliqué ce qu’il faut absolument je finis le travail aussi au travail sur un Isa et moi Isabelle et moi on travaille sur un Livret un film pour l’année d’année prochaine qui sera publié par la découvre la découverte sur les utopies les endroits utopique en Europe pour 1 ans on va prendre 7 mois et on va rester l’Europe et on va trouver on va trouver travailler avec les gens vraiment qui essaie de vivre une vie en dehors du capitalisme et aussi une vie qui est très qui a de la joie du désir et des rêves de dinde aussi
vas-y prends celui-là pardon moi je peux répondre pour moi ce que je fais actuellement c’est que avec les ateliers d’insectes au loto gérer on essaie de construire un réseau il y aura bien pour l’instant avec d’autres groupes comme nous pour agir à notre cher le lait des anges important ça dure que d’habitude on enregistre tout ça de plus cher ici et là mais âge il a une échelle placée hyper difficile il y a 2 ans gens qui se passe à une échelle plus important on veut pas être monté national en de Sammeron agence locale on essaie de se mettre en contact avec d’autres gens qu’ils agissent localement pour essayer d’agir là c’est celle qui est important merci beaucoup pour ton intervention tu restes avec nous si vous voulez intervenir Ghislain pareil tu vas te coucher parce que tu reviens d’un long voyage et nous avons une connexion pour finir cette partie écologie active dans cette émission qu’est-ce que ça change sur Campus Paris
un message de Suède que tu vas nous traduire à Isabelle et ça sera donc le mot de la faim ou sa première session rester avec nous connectez-vous sur le gif change de chaîne sur skype pour intervenir sur les prochaines partie qui seront donc la production culturel et les réseaux sociaux donc la traduction du texte de Suède Suède il faut faire pression sur les politiciens pour qu’il commence à dépenser l’argent correctement nous travaillons nous travaillons pour que l’énergie de la de la vie soit uniquement renouvelable donc l’énergie éolienne solaire des bus qui soit au gaz bio
il faut de la casse Billaud qui soit une qui soit originaire du des des ordures pardon il faut il faut partager les voitures il faut mettre il faut faire du vélo il faut acheter bio local et ici du commerce équitable visiblement ALMO il filon commencer à utiliser les technologies qui sont disponibles pour construire des alliances avec certains business dont certains voit les opportunités pour le changement avec la ville et avec d’autres la semaine dernière le député-maire de Paris à signer les arbres commettre
c’est dire qui s’est impliqué à travailler de manière soutenable donc il faut continuer à faire pression sur la ville de Paris sur le gouvernement de la ville de Paris pour qu’il se tiennent à cette à ses engagements qui qui ont lieu avec des de la soutenabilité sociale écologique et économique en partenariat avec les citoyens de Paris donc il faut téléphoner au au député-maire et lui demander c’est au maire adjoint pardon et lui demander comment comment vous pouvez être impliqués et si vous voulez y a une liste lien internet pour les arbres comence alors c’est le 3 WSUS TALN ABL le tiret CITY est-ce que vous n’avez pas eu le temps de noter bien entendu lui et tu seras retrouvable sur le site internet de radio Campus Paris 3
w. Radio Campus Paris ou pouvez déjà retrouvé pas mal de lien des premiers intervenants à savoir John et Isabelle pouvez retrouver sur climb. Org. Sûr et Costa donne.com et douane à et Constantin que vous retrouver sur Matteo. Club.fr et enfin Alex faut-il pouvez retrouver sur radical Europe. Ok j’ai oublié Béjart vais-je a.fr merci à tous rester avec nous on commence avec un premier break qui est orchestrer par la Pure Data the human koala et le groove et le bip de leechers. Org retrouvez-nous sur le Skype give change de chaîne pour participer à la prochaine session qui sera donc quittera de production culturel à tout de suite

Qu’est ce que ça change ?! #2 : Culture Numérique et générations numériques.

Qu’est ce que ça change ?! // #2 Culture Numérique et générations numériques.

Radio Campus Paris en est de retour toujours les fils s’entrecroiser ou l’électricité de fait qu’à sa bonne volonté nous voilà de retour donc je l’espère jusqu’à minuit pouvez toujours intervenir dans cette émission via skype change et vous nous parlez deuxième volet de cette émission qu’est-ce que ça change give change change la production culturel on commence le premier. C’est le désir est le produit et on attaque avec un sonore d’une 4L de minutes signer Bernard Stiegler quinté développement du Nord prix Nobel des industries culturelles Adorno 1944 avec Horkheimer c’est un modèle qui ne fonctionne plus parce que ce modèle qui a pendant longtemps produit une très très grande efficacité économique et culturelle puissance culturelle américaine énorme Kit est en réalité j’ai beaucoup de la finalisation de l’économie libidinale c’est-à-dire de la manière
tong canaliser l’énergie libidinale sur le désir des années du vers les marchandises vient la culture et ça a fonctionné et ça a fonctionné pendant longtemps avec une certaine efficacité symbolique qui produisent à une véritable nouvelle organisation d’économie lipides pourquoi est-ce que pendant un mois je me souviens quand j’étais gamin 80 % des des des gens des années le mode de vie américain c’est ce qu’on veut adopter voudrais partir numérique pays la liberté de c’était vraiment quelque chose il comprit communiste qui disait le contraire de sa mère il était il était fatigué aussi à commencer par moi je demande de partir mais je les Américains écouter le jazz américain GTA VI n’est pas facile beaucoup plus II maintenant particulier depuis les depuis la gare de l’Est simplement parce qu’à consister à faire de la culture une arme dans la vie économique et autrement dit à mettre la libido au cœur de l’économie du mal au cœur de cette organisation industrielle pour capter l’attention des individus et leur faire acheter de la marchandise parce que c’est pour résoudre le problème de la baisse tendancielle du ton profil ne fait que le cabinet toujours en surproduction canaliser l’énergie minimale des alizés lui pour le faire consommer de manière de plus en plus sur ce modèle est arrivé à son point de saturation pour de très nombreuses raison déraison intrinsèque à la luminosité à libido quand les canaliser standardisé comme c’est le cas avec une structure elle elle finit par se Delhi belhi d’Alizée pour une raison très simple qui est que l’objet du désir est un objet singulier une politique d’annulation de la captation de la libido résultats l’aluminium que j’appelle l’impulsion ce que je dis là avec une analyse actualisation des analyses de fred n’a rien de très original mais moi je crois que ce modèle il est il est combien la ruine parce qu’il produit de ce que j’appelle de la désindividuation les individus progressivement perdre toute capacité
symbolique toute forme de savoir ils sont progressivement transformer un de pure consommateur qui ne font plus que recevoir les choses sont incapables du tout d’en produire et du coup il perd tout possible de reconnaissance sociale à commencer par le même nom narcissisme se retrouve plus le reproche leurs enfants leurs parents se reconnaissent plus ils sont est-ce que j’ai appelé prends les tarifs et j’entends la consommation pourquoi parce que plus en plus le marketing prend en charge tout le monde de vie se substitue à notre capacité à inventer une histoire finalement fait beau des autres fonctionnement passif la passivité belle et bien mots qu’il faut oublier donc Bernard Stiegler résumer ici de manière philosophique masser pragmatique le problème dont nous allons parler avec David du collectif des déboulonneurs qui est donc le premier intervenant je propose de avant de discuter avec toi David merci d’être là mais je t’en prie merci de m’avoir invité donc les déboulonneurs qui milite pour une isation des panneaux publicitaires de 50 par 70 cm et qui sont actifs tous les samedi à le dernier samedi du mois pour des actions non violent de désobéissance civile de dégradation des 4 par 3 donc avant qu’on parle avec toi je propose qu’on regarder si tu veux regarder avec nous avez des liens sur le www.radiopole.fr pour voir la vidéo qu’on va voir elle s’appelle l’ours et c’est une manière de fixer comme une sorte de cristallisation vidéo du discours plutôt philosophique de Bernard Stiegler
un film qui se termine sur all we have is all the way twitcher donc tout ce qu’on a c’est ce qu’on partage après une série d’images pour vous qui n’avez pas eu le temps de vous connecter sur le site internet de radio Campus Paris pour avoir le lien pour voir cette vidéo donc une vidéo qui montre que notre culture en Haute-Savoie nos paroles no trop tu t’es privatiser copyright est raide Marquiset et c’est un souci mon cher David comme l’a dit aussi Bernard c’est-à-dire qu’on qu’on perd les symboles perdre de leur sens les gens sont perdus ai envie de se suicider n’en parlais précédemment avec John qui était là pour l’écologie qui disait que les gens ne sont pas heureux et tu es d’accord que c’est la publicité de marketing qui participent d’ailleurs on a mode Émilie avec nous au pardon je te coupe avant que tu parles qui est de la web-radio REC donc une radio de Marne-la-Vallée quitte avec nous qui est chroniqueuse ciné sur 7 sur 7 radio et qui est également freelance chargé d’études donc dans le marketing David donc excuse-moi je t’ai coupé bon bah on est tous d’accord pour dire que aujourd’hui on vit dans un monde marchand que tu t’es privatisé ou presque tout et ce qui n’est pas encore privatiser privatisable pour faire de l’argent avec sa dis-moi les gens qui ont la possibilité de s’organiser pour ça mais derrière il y a une logique à l’ œuvre parce que pour s’accaparer des ressources naturelles par exemple il faut le consentement des populations c’est pour obtenir le consentement des populations il faut la retire donc à quoi sert la publicité aujourd’hui où je devrais plutôt dire le système publicitaire parce que la publicité en tant que tel le fait de rendre public une information de toute nature même commercial et parfaitement légitime comme la réclame auparavant quand on disait une machine à laver sert à laver mieux que tes mains voilà par exemple encore que déjà il y a une très légère forme de manipulation dans ce que tu dis mais grosso modo de l’information commercial neutre sa présence ça présent ce comme une fiche technique les produits de manière objective et surtout salée présente d’une manière qui ne s’impose pas à l’individu reproche aujourd’hui à l’appeler si vite et publicitaire voilà reproche aujourd’hui à la publicité au système publicitaire tactile fonctionne c’est son ami c’est sa force de frappe son ami présence son omnipotence et le fait qu’il s’incruste de Mathieu de manière comme le comme un cancer de manière métastatique dans toutes les faire de la société tu laisses faire de la société pardon la culture comme les autres faire le sport la politique et cetera et que ce système est en perpétuelle extension Enora d’autres limites que celles que les individus la population voudront bien lui fixer dans l’écologie l’esprit quelque part ça dire comme voilà comment ne plus supporter comme aboutir donc vous vous passez par la désobéissance civile alors avant de passer à la désobéissance civile il faut déjà savoir qu’il y a un certain nombre d’associations
légal fièvre depuis une quinzaine d’années pour ne serait-ce que faire prendre conscience ou pouvoirs publics est la population du problème du problème lié au système publicitaires et malheureusement en face de nous on a des pouvoirs financier très important des lobby très important qui sont en collision avec un certain nombre de politique est l’action de ces associations ne suffit pas aujourd’hui à créer un rapport de force suffisant pour endiguer le flow publicitaire qui contamine je répète tout les soirs de la société alors toutes les actions qui ont eu lieu des anti-pub le traçage des pubs ce que vous faites est-ce que c’est un impact où ça reste du divertissement subversive on va s’encanailler une fois par mois avec la tête des pubs mais en fait ça n’a aucun impact alors ça n’aurait aucun impact si on le faisait de manière que c’est ce qu’on essaie de faire par ces actions déjà je précise juste que ce sont des actions de désobéissance civile donc elles sont menées publiquement à visage découvert et l’épée
s’enquit Barbie les panneaux publicitaires sont prêtes à se faire arrêter parce qu’elle revendique individuellement leurs actes qu’elle considère comme légitime aujourd’hui puisque tous les moyens légaux ont été mise en œuvre pour contester le le pouvoir de la publicité ces personnes sont prêtes à se faire arrêter elles sont prêtes à les assume en fait elle assume elles sont prêtes avec ton subir en procès vous êtes d’ailleurs en cas de justice avec quelqu’un qui a refusé de donner ses traces de la DMLA encore un noyau elle a rendez-vous à Paris ou le vert dit que c’était 1 € d’amende pour un pour 7 personnes qui ont barbouillé des des panneaux donc là il y a un message très clair adressé par la justice qui est de dire effectivement nous reconnaît nous reconnaissons la légitimité de ce combat aujourd’hui et il est deux du voix du Devoir pardon des politiques des pouvoirs publics de de de mettre en place un véritable débat public
sur cette question de la publicité qui est le qui est à notre avis la clé de voûte du système marchand dans lequel nous vivons aujourd’hui vous tirez sur le fils publicitaires vous avez tout le tout le tissu social qui vient avec est-ce que ça veut dire que pour éclater des pubs que tu ne fais tu n’as qu’à payer 1 € c’est ça c’est ça que c’est pas ça que ça veut dire ce que ça veut dire c’est que aujourd’hui ton jetons pour aller aller aujourd’hui dans dans tous les milieux et compris chez les juges et il comprit un certain nombre de politique il y a une publi phobie grandissante et que la prise de conscience de l’oppression publicitaire sur les paysages et sur les esprits et aujourd’hui considérable on est en train d’ouvrir les yeux deux à ce sujet là mais ça veut pas dire que si tu vas prendre ta bombe de peinture et barbouillé demain à panneau surtout si tu le fais de manière isolé tu veux pas te donner en euros flics et tu arrêtes voilà c’est pas aussi simple que ça il y a un processus et un processus derrière qui est celui bien
voici la désobéissance civile et qui demande de répondre de ses à qu’on agit en responsabilité est le but du jeu c’est non pas de dire qu’on peut vivre dans une société sans loi ni règles mais au contraire dire voilà il y a une loi qui reglemente l’affichage publicitaire plus qu’on s’attaque au point faible du système et à l’agression majeur qui est l’affichage et de dire c’est toi et mal fait puisqu’elle est extrêmement laxiste extrêmement complexe personne il comprend rien les afficheurs en profite pour mettre leur publicité partout des dispositifs partout toujours plus grand toujours plus lumineux et tu en demandes un changement de la loi pour qu’elle soit plus simple plus accessible et compréhensible par l’ensemble de la population donc plus démocratiques alléluia mais il y a des y a des exemples de ville ou des mères se sont mobilisés pour justement faire retirer certains 4 par 3 qui prenait trop de place dans le dans le dans l’espace de leur d’habitants et je regarde mode Émilie qui au moment où tu as dit les gens ouvrent les yeux sur qui ouvre les yeux justement qui toi tu travailles me d’Émilie toi dans le dans le marketing oui je fais des moi qu’est-ce que qu’est-ce que tu en penses
notre vie alors je m’adresse aussi en mode Émilie puisque c’est la seule fille autour de 1 2 3 dis mec donc c’est c’est important que tu sois là avec nous et merci donc tu penses quoi de ce qui vient d’être je pense que je vais pas vous faire plaisir parce que je suis tout à fait d’accord avec lui donc voilà c’est bien entendre une voix féminine David vous proposer le 50 par 70 cm interviendra plus tard parce qu’elles sont intervient dans la production culturel et ce deuxième. Il s’appelle le peer-to-peer et ça veut dire quoi attends open free peer-to-peer culture et tu dis ça dans la publicité open d’après orange saladier ouvrir open à Préverenges ça veut dire s’ouvrir d’après free ça veut dire free peer-to-peer frais comme le poisson m’avais dit que c’était interdit les calembours alors vous proposer vous proposer David l’utilisation de panneaux de 50 par 70 cm
en fait ce qu’on demande simplement il y a une dans la loi qui reglemente l’affichage il est précisé que pour les associations et les mouvements d’opinion d’affichage extérieur est limitée à un format maximale de 50 par 70 cm et en nombre d’affiche fonction du nombre d’habitants de chaque commune donc on dit c’est est-ce que les marques commerciales en quelque chose de plus intéressant à nous raconter que les associations et les mouvements d’opinion nous on pense que non et dans ce cas-là il y a pas de raison que tout le monde soit pas logés à la même enseigne 50 par 70 c’est très bien ça permet à l’affiche de ne pas s’imposer à la vue du passant celui qui a envie d’aller voir l’information s’approche de la fiche et celui qui ne veut pas aller voir l’information mais pas dérangé par un panneau surdimensionné qui s’imposent aller à la vue du piéton encore pire de l’automobiliste qui en train de conduire sa bagnole et tout le monde est content alors tous ceux qui veulent en savoir plus et 3 W déboulonneurs avec 2 RS. Org vous en êtes où
à l’heure que vous là vous êtes en train de pousser de faire pression sur les municipalités sur l’état vous en êtes à quel à quel point parce que moi je suis assez d’accord sur le principe mais qu’est-ce qu’on va faire dans le métro quand tu auras plus de 4 par 3 et bien je pense qu’il y a des centaines voir des milliers des Artistes à Paris qui ne rêve que d’une chose c’est de pouvoir s’exprimer sur les murs de métro sans que derrière il y a cette finalité marchande de nous pousser à consommer d’accord mais là dans la subversion demain justement c’est un mouvement qui qui se qui se veut subversif et pour ce qui est de l’action politique les actions et les procès continue puisque le but du jeu et de médiatiser cette cause et de provoquer un débat public et dans le même temps nous interpellons les responsables des partis politiques commencent à se prononcer sur la question et on a obtenu le soutien d’un certain nombre de parties prenantes est le nom de partir d’une cellule de soutien public d’un certain nombre de parties et d’un certain nom de personnalité donc Bernard Stiegler ben voilà alléluia Mathieu d’intervenir donc merci d’être là
tu t’occupes de main d’oeuvre ce centre d’art Parisien bien connu des des gens qui voilà c’était pour l’imagination artistique et citoyenne tu dis oui on voulait en particulier réagir au est-ce que est-ce que David Dédé le boulot l’honneur sur la question la publicité parce que je pense qu’elle veut nous permet de rentrer aussi assez vite dans le débat sur la question la production culturel et artistique et Daisy en économie du désir aussi ah parce que elle mail deux aspects il faut faut faut ce qu’il faut séparer qui sont d’un côté dire elle a le pouvoir symbolique et d’autres côté des pouvoirs financier et je pense que on la matière il y a des ailes des passages de la l’autre qu’il faut qu’il faut réviser revisitée et je suis vraiment interpellée parce que parce que tu dis parce que je pense qu’effectivement la publicité et agressive aller omnipotente omniprésente elle a une volonté comme ça une stratégie frère d’accord mais paradoxalement je suis un peu près convaincu que l’essentiel de leucocytes
voyant ont développé des femmes de résistance à ta et stylée devient de plus en plus maligne en terme de communication du coup à la citation mais je sais qui dit aussi que c’est voué à l’échec c’est voué à une perte de désir et quel moment ça crache on va dans le mur où on va tout droit dans le panneau par rapport à cette proposition de réduire les panneaux de déboulonner moi j’ai une contre-proposition à faire en fait sur laquelle j’ai déjà réfléchi écris un petit un petit manifeste de 4 pages qui serait d’accès la pub taxi la pub parce que c’est un espace de business on paye tout ça quand on achète notre pause yaourt il y en a plus de dents quand on achète une bagnole ça peu près 4,5 % du prix de la voiture c’est le la publicité donc c’est pour ça la pub pour la bagnole a beaucoup beaucoup plus. Des choses à moindre valeur ajoutée et en fait quand on sait que en France sur une année la publicité la vente d’espace publicitaire
nous impose dans les médias dans la publicité extérieure ou n’importe où dans les métros et cetera c’est 14 milliards d’euros 14h30 pour 120 milliards d’euros pour la culture il faut pas oublier que les fils de pub ils vont ils vont manger là où il faut aller manger ils viennent ici à la général ils vont dans les galeries ils vont piquer à la source les idées et ce commerce symbolique larder valeur symbolique là il est pas valoriser n’a pas de points financiers c’est normal c’est que des idées c’est des références Edding la valeur immatérielle du travail où exactement je vous propose de regarder un film en guise de transition verlopen free peer-to-peer culture c’est un film qui s’appelle Chucky signerai date
alléluia donc un film si vous voulez rattraper votre temps avec vous avez envie de le voir www.pluzz.fr qui sur l’icône qui clignote à droite et vous avez une vidéo anticipation avec tous les liens de films ton regard dans ici celui-ci s’appelle RedHat choses donc qui place le propos qui place le propos sur cette Radio Campus pour le point numéro de la production culturel avec d’autres gens qui nous ont rejoint open free peer-to-peer culture ne serai sans se faire sans un représentant du logiciel libre et ce n’est pas n’importe lequel nous sommes face à Raphaël c’est METALIS ton appel on a pas révisé ton temps dans sa vie avant donc c’est bon on fera un micro bienvenue tiens informé bien spécialisé sur les logiciels libres et open source sur l’origine d’un projet de vieille technologique communautaire sur le point de source es-tu intéressé par les transposition du modèle de développement des logiciels libres à d’autres domaines donc tu participes cette philosophie du logiciel libre plus que d’être un kik qui développe un geek un passionné de technologie qui a des poches sous les yeux
je suis ça aussi merci merci j’en perdais mes mots Alexandre qui vous le saviez peut-être pas historien à la base mais qui a plus récemment fondé les quartz donc une exposition internationale de la création dépendante qu’à répondre 42 C prix très récemment au Cirque d’Hiver deux représentants donc Mathieu c’est déjà exprimé Vincent est arrivé donc Vincent toi tu t’occupes de ARS longa donc également un au lieu de la culture Parisien ton retour passif culturel il est là je vais pas j’ai pas le décrypter si tu veux manger j’ai ton CV sous les yeux donc je peux je peux le faire je trouve qu’en 98 j’étais chargé de mission y a star pour le développement des Radio Campus donc je veux je peux le dire nous sommes sur Radio Campus 93 en 2003 de programmateur multimédia à Confluence en 2000 d’Ukraine start-up qui est assez drôle l’art de dépenser beaucoup d’argent dans une économie virtuel et enfin 2005 la direction d’arçon
garçon gars qui développer Kordon des événements culturels d’envergure dessiner un promouvoir les créateurs de l’Est parisien et d’ailleurs merci d’être là et micro sont à disposition si tu peux mettre un bruit pour dire que tu es bien oui je suis je suis ici merci bien de serveur également avec Sylvain et quehello naze türbe qui lui collabore à la Wii Wikipédia donc qui est assez forte aussi sur les questions politiques merci d’être là et à tes côtés Guillaume qui lui fait partie du syndicat CGT des plasticien alors vous êtes tous ici réunis vous n’hésitez pas à prendre la parole ou moi garder tous avec des gros yeux peut-être que c’est tout se boucler oppa de Free peer-to-peer culture ils ont pas amené grand-chose sur ce qu’il y a beaucoup de choses quand on peut parler dans cette section d’ailleurs tous les gens qui veulent nous rejoindre gif tient une je tiens une sur Skype parce que la technologie et là il également de micro de côté de cette salle de la général des impôts si vous voulez vous exprimer
évocateur en face de nous je sens que tu as envie de commencer Raphaël parce que finalement c’est assez c’est assez bien de commencer par cette philosophie du livre du libre et puis surtout avec son et ben justement réaction finalement au film qu’on vient de voir qui résume un peu les deux grands fondamentaux du logiciel libre et finalement de la culture levofree quelqu’un c’est vraiment la liberté et la communauté casque ce qu’on disait précédemment ça dire tous les problèmes à coller à la disparition du symbole à l’oppression publicitaires et tout ça finalement ça on devient vraiment interactif on produit tout à fait ouais et donc c’est vrai que bon moi ma spécialité c’est plus le logiciel mais comme je disais les principes fondateurs et la construction qui a été fait pour pouvoir développer ses logiciels libres et transposable à d’autres domaines et c’est ce qu’on va aujourd’hui dans dans dans plein de mails que soient les arts la connaissance je vais aider les personnes de Wikipédia
on en parlait ce qu’il faut retenir en fait c’est deux trois choses de 3 messages pour comprendre et décrypter un petit peu les logiciels Yves je vais pas rentrer dans le détail des choses technique pas très intéressant c’est pas le propose ici mais l’idée effectivement c’est vraiment le désir de liberté logiciel libre c’est la liberté d’utiliser de d’apprendre en regardant le code source d’un logiciel de le modifier de leur distribuer pour qu’on est vraiment dans le désir le désir d’apprendre les désirs entre guillemets et le désir de participer à l’évolution et à l’amélioration de quelque chose qui construit en communauté peut être très facilement imposable Allard finalement on va dire le remix ça dire de d’avoir une source d’une idée et comment tu t’en inspirer comment tu tout à fait donc juste pour pas être transposition une qui est dans le domaine justement de l’art musical il y a un site web qui s’appelle initiatique s’appelle jamendo que vous connaissez probablement qui est qui est basé sur ce principe là qui tisse des licences de type Open Source mes applis Calabre duction artistique
culturel et qui permet à des artistes de se faire connaître et de diffuser leur Laura et de collaborer sur des Halles remix les symboles exetera de crédit a plusieurs et un bon exemple l’exemple par exemple d’un groupe s’appelle triade qui a été créé virtuellement en fait qui a déjà sorti un album et qui qui qui regroupe les gens qui sont Japon 11 États-Unis exetera et qui ont la particularité de cette remixé les uns les autres pour commencer puis finalement sur dit on va travailler ensemble ils sont déjà à la sortie de leur deuxième album aujourd’hui et la musique est complètement libre se dire qu’on peut utiliser la modifier sans aucun problème alors ça c’est des questions qui sur le terrain culturel peut faire un peu peur c’était aussi une envie de danser appli tu veux dire quelque chose s’il va excuse-moi donc il de mon compte et employé qui sont strictement similaire mais qui présente à même chose savoir le ciel libre et Open Source savoir que les livres sont aussi open source
en principe il faut savoir ce que lui calibrer plus l’aspect philosophie que la chose savoir la liberté qu’on a un logiciel politique et l’open source et plus le côté on va dire pas marchand mais pragmatique développement développement mais on utilise parce que ça marche parce que c’est efficace donc là compatible avec le monde marchant donc ont parlé précédemment et le petit film qu’on vient de voir Davant n’est pas un film je pense artistique carré date n’est pas du tout un artiste comment pense c’est une société je pense multinationale qui doit avoir quelques centaines million de dollars de chiffre d’affaires à Stella propagande marchand mais il modifie un petit peu le mode de développement qui sont de cette industrie du logiciel qui est de plus en plus présentes et ça propose des formes de création
qui sont Pâques pour moi au prévoir font peur non je vois regarde son Guillaume Alex parce que je sais que vous avez des structures qui sont pas indépendantes en terme de subvention vous ai commencé à Mennecy peur nous ont des lacs notre mémoire ordinateur ou disque dur pour pas que ça crache un peu il s’avère que en effet on arrive tout son époque même certains ont peur de ce qui va arriver avec les ce qui est intelligente Capelle Smart tag rfid pouvoir en tag et tout ce qu’on a ses objets de la vie la vie le jour sera taguer donc pour être opéré tout simplement la carte d’identité dans 10 ans peut-être on dit avec une petite puce et un policier passera côté de vous à 10 m et pour savoir si vous avez c’est pour ça qu’on est là pour gagner ce sprinter de l’information à une société de contrôle
pendant nos valeurs notre espoir notre culture non mais je pense qu’il faut pas la technologie qu’est-ce que les arts médiatique qui me concerne je travaille donc je ne pense qu’il y a pas d’armes hydatique pas dernier Méric en revanche c’est vrai que ça aille changement de comportement il y a des pratiques qui sont qui sont des gens qui sont multiformes et c’est ça qui est intéressant je crois c’est les prépas strokes monde secret avec cette sorte de méta outils quel ordinateur et qui ont fait le média et en effet l’histoire des comportements est très importante je pense qu’on a un rapport cognitive. Débiter un travail en tout cas sur notre capacité à comprendre les choses qui est différent même de nouveau de nos de nos parents ne reçu une fracture aussi générationnel sont arrivés il y a encore 10 ans à l’ordinateur il y a pas de mail à téléphone mobile on arrive avec tout ça aujourd’hui c’est quasiment dispensable
l’artiste Compass invité de trop dans le rendez-vous qu’on organise Malo pixel C qu’est-ce que qu’est-ce que ça change comment est-ce qu’on peut en donner un questionnaire puisque c’est le boulot qu’est-ce qui se passe est-ce que on va faire un peu plus aliénation où est-ce qu’on va faire un peu plus d’émancipation est-ce que ça nous aidera à vivre un peu mieux arrive sur le chat en effet la démocratie participative l’intelligence collective réseaux sociaux dans ton dans ton parlera pour clôturer cette émission mais moi ce qui m’intéressait c’était de savoir à quel point c’est difficile aujourd’hui c’était presque presque envie de dire on a on a envie de partir de Paris tu vois non parce que ce genre de culture un peu du mal à va jouer dans le sens de où il est encore basé sur de La Rochère de l’avant-garde des choses comme ça chose qui s’exprime chez vous dire que je suis très content définitif qui ne sortent de Chappe comme ça parce que au final ça ça coule encore un peu mieux c’est le même le même principe une cocotte-minute c’est que je pense qu’il y a vraiment des choses qui se font dans mieux maman et c’est vrai que tu vois ce qui se passe
pays anglo-saxon dans les pays de l’Est même aux États-Unis du Nord il s’avère qu’en France sur ces questions lampika sur ses passerelle entre différents domaines mais sois là la relation soit ça soit en effet les différentes pratiques artistiques encore du mal à marcher et il s’avère qu’on a un l’histoire culturelle la France c’est que on a de grosses dorsale qui a été créé à l’époque après la guerre sur l’exception culturelle oui ça avec en effet une lecture qu’ils vertical tu fais la musique qui fait la musique en plastique et si jamais tu as le malheur de vouloir faire des arts plastiques et la musique là ça ne passe pas cela dit je pense toujours pareil beaucoup d’idées ici il y a une vraie capacité en tout cas pratique et des mélanges là il s’avère qu’aujourd’hui je pense que beaucoup beaucoup de gens que ça soit des artistes ou des gens qui portent des artistes marche un petit peu à reculons ça veut dire que on sait qu’on va peut-être malheureusement vers un système qui qui nous échappe il nous fait un peu peur que si ça m’angoisse action pour beaucoup de choses en tout cas mon mieux la culture et que
c’est soit on se dire on et on lâche les amarres avec ceux qui nous finance habituellement on en a ras-le-bol de faire des situations qui font 56 feuillets pour avoir quasiment rien et se dire on va vers peut-être vers ce qui peut être le danger je sais pas c’est ce sont les fondations des fondations qui sont les fonctions de reprise qui sont généralement nous on a été plusieurs fois sollicitée en tout cas à visiter par des gens qui sont les grosses entreprises en lisant c’est très intéressant ce que vous faites nous pourrions peut-être avant discussion autour d’un café la question c’est que moi je dis attention je dis à police pas je suis moi je me sens très très proche en définition Koufa te doubler mère parce qu’elle me touche beaucoup en revanche soyons vigilants Alizée je pense qu’il y a pas en effet de complot comme dirait un steamer c’est une sorte de mécanisme structurel qui nous amène en définitive toujours plus consommé parce que il y a toujours plus de marchandises
a cassé sa page David veux rajouter un mot mais parler de l’exemple la Wikipédia alors attends il était sûr il était sur la lancer je dis pas que c’est une logique de complot effectivement systémique c’est-à-dire qu’il y a pas de de volonté particulière de des chefs des grandes multinationales de mettre ses 30 prises à mes deux fait nous sommes dans une société de croissance de la production et le seul moyen de maintenir cette croissance CC de manière le lundi présence telle qu’elle est aujourd’hui en fait je finis cœur on a souvent aussi le danger pour nous c’est dans le domaine des arts média-société c’est de dire attention il y a des méchants qui vont mettre des pins si on est dans son caractère. En plus libre ce qu’on part qu’il y a des vraiment les fâché du livre ceux qui disent toute façon tout ce qui est propriétaire ça va aller il faut qu’on fait tout ce qui m’amuse beaucoup en revanche je serai dispo qui fait peur à la plupart des gens comme de dessiner l’idée que
on essayait autre chose qui est comme moi je pense que l’idée du traçage le DRM que ça soit les loger propriétaire c’est en effet c’est la plus grande Plée con et pour ce développement là je pense que là c’est l’économie qui doit arriver dans les voisins qui viennent se l’échanger savoir veut dire la technologie vaut mieux que ce soit un objet contrôle murs de d’autres code se fait un autre système sont en train de se mettre en place alors que Christophe Vicks de technopole nous a rejoint pour participer à ce débat Bonsoir Christophe merci d’être là toi donc sylvain donc le fait que les le monde marchandise entre guillemets essayé par des fondations justement de financer peut-être d’influencer me parler de complot cetera la Wikipédia donc c’est un peu mon propos est financé par des contributions bénévoles mais aussi ponctuellement par des dons d’entreprise qui vont aider des gens a contribué
Wikipédia par ton serveur parfois de l’argent il faut savoir que la Wikipédia l’avantage que d’avoir extrêmement extrêmement connu et d’avoir contributeur essaie contributeurs sont extrêmement vigilant j’ai les dire pour certains prêt à tout casser si jamais on change la moindre chose et si jamais ils ont la moindre impression que on va essayer de récupérer la Wikipédia immédiatement il en est action à c’est presque violente sur les tous les tous les forums de discussion Wikipédia qui vont faire quand on va empêcher autre chose qu’un don cure de la part de l’entreprise d’accord aucune autre application que de l’argent finalement alors production culturel électronique Guillaume tu es là parce que tu travailles pour un syndicat et tu vas participer à la mise en place du livre blanc donc est-ce que tu veux nous présenter
livre blanc Alex et moi bien que tu réagisse dessus parce que tu étais proche de ça même si son partenaire de festival peut-être que tu peux pas en dire du mal mais je suis signataire est l’auteur du livre blanc alors avec toute cette liberté que font les artistes juste une petite précision je suis pas employé par mon syndicat je suis auteur à la base et je suis totalement bénévole dans mon syndicat donc voilà je suis pas un permanent sache que tu le seul syndicaliste de cette émission merci d’être là ce n’est pas du tout un peu transversale c’est du coup petit mot la question de financement de la culture vers quel modèle on veut pousser la culture lol la proposition de David de virer la pub de 4 par 3 pour y mettre les peintres moi je suis plutôt enthousiaste enfin ça ferait des images de qualité sur les murs un moment se pose aussi le problème de savoir comment les peintres en question vont payer leur matos vont payer le loyer favon Gouffé
Pompano qui feront cesser oeuvre qui sont d’utilité collective qui seront qui participeront à l’enrichissement de la société et donc c’est vrai que ce côté libre retrouve à travers le logiciel libre ou les licences Creative Commons Alexandre pour en dire de mots taleur ça pose aussi le prenne du financement de la Culture et de savoir vers quoi on se dirige la question des fondations de Douala du des mécénat on sait bien que celui qui paye l’orchestre choisi la musique donc ça pose aussi une question d’indépendance de la Culture et de au final de choix de société et quand même parce que maintenant c’est celui qui pose les galettes qui fait danser les gens si tu veux non mais du coup je veux dire il y a peut-être un truc qui peut se renverser commandé pour l’écologie c’est que ça part du bas
ça dire que on a on acceptes-tu de danser sous la médiation d’une quelconque marque Amelia l’alcool qui rentre en jeu mais bon on en reparle tout à l’heure sur les question de politique culturelle c’est pas moi qui est prononcé le premier le mot de politique c’est un système quel autre système on en reparlera autour de Mesland on est un peu du droit d’auteur on a un peu dans un jeté quoi le truc se construit aussi dans le dans le dans l’impulsion alors je pense qu’il faut il faut permettre de créer d’autres modèles mais pas tout de suite en cassant ce qui permettent à la culture d’exister encore une fois comme l’écologie tu vois il y avait deux de choses qui s’affrontaient c’est-à-dire système qui je pense dans l’urgence et qu’il faut radicaliser actuellement la culture existe alors on peut effectivement dire beaucoup de mal du ministère de la Culture la politique qui ne m’aime pas actuellement je suis d’accord mais il y a quand même une activité
culturel en France qui est à faire évoluer et donc avant tout en la faisant évoluer location pas pareil pour en parler avec Alexandre le système de financement autour de la copie privée fin espèce de redistribution qui existent à travers les droits d’auteur ça permet aussi à l’heure actuelle d’exister il comprit a dollar underground entre guillemets Ouais mais ça reste comme de l’art référent parce que de faire en terme de de je passe la parole à Alex sur ce point l’argent qui redistribuer pour les droits d’auteur il faut pas dire n’importe quoi c’est toujours les mêmes qui prennent l’argent fait presque un an mais très rapidement faut faut faut arrêter là madame entre les droits d’auteur et la copie privée ça a rien à voir non d’accord là là on rentre sur des terrains de de savoir là autour de ses nouvelles cultures comment les finances et donc toi tu as monté les quartz qui s’entendent donc moi c’est un financement déjà privé parce que j’ai les moyens et il y a aussi donc à côté
ça la la la région Île-de-France pedida Madame y est ça y est mairie de Paris voilà donc c’est un combat d’avoir d’argent pour pour quelque chose qui est disant un petit peu dans le dans le rentre-dedans toujours pour dire que tout le monde se plante exetera mais c’est pas avec humilité je dis ça mais il faut pour ressembler un bélier aujourd’hui pour faire quelque chose sinon se marcher dessus de toute façon mais en tout cas le nom pour reprendre des choses sérieuses CV créatif commun de ça ça ça ça ça va être la Révolution la révolution en train de se faire aujourd’hui avec les Creative Commons et plus de 10 million d’artistes qui sont sous licence Creative Commons contre 600 min à la SACEM ce problème c’est que la SACEM c’est un vieux un vieux truc voilà en train de parler dans le truc qui est en train de en train de en train de courir sur place et les Creative Commons et toute une réorganisation du management de l’artiste des licences même commercial
avec la Creative Commons parce que la Creative Commons permettent justement aujourd’hui aux artistes de faire un business beaucoup plus intéressant avec la musique alors création que si c’était inféodé au système de la SACEM qui déjà leur fonctionne 20 % déjà de frais de dossier et de traitement de la peu près donc divers ça va je donne je crée quelque chose je donne tout et tout le monde fait tout ce qu’il a envie de faire avec même faire du business avec sa cellule mon nom alors là pour le logiciel libre c’est un peu la même chose on vient problème de l’Open Source
oui oui tout à fait propre première chose fictivement l’Open Source logiciel libre les licences d’en parler plusieurs types de licences mais c’est pas du tout incompatible avec le droit d’auteur ça ne remet pas en cause du tout même pour le logiciel libre se dire qu’en tant que développeur d’un logiciel j’en suis toujours l’auteur et c’est en tant qu’auteur que je décide de lui appliquer une licence qui va permettre de le distribuer selon une femme qui est expliqué dans la licence justement je sais pas du tout à compatible. Dire parce que tu vas pouvoir rebondir c’est l’extrême c’est paternity donc là ça veut dire que l’artiste mais cette œuvre là pour qu’on puisse utiliser commercial m’en faut une licence avec une destination pour pour qu’elle puisse être coupée en morceaux réutiliser remixé il faut qu’il y a une entente et paternité il faut qu’il est son nom tout le temps à chaque fois qu’on utilise état des records Lego au cas où ça soit fait sans que tu t’en rendes compte aller CPI j’avais pour ça
solution aussi c’est bien sûr il y a un dépôt niveau du ministère du CSP voilà tout de suite va y avoir un mouvement renversant en douceur mais oui mets-le en douceur il faut arrêter fait comme si ça arrive genre de chose pourquoi pas Louis XV en tout cas il y a des il y a des gens qui ont compris que la SACEM été un peu contre eux je parle des éditeurs de web-radio qui ont sont en train de prendre la décision de passer autre chose que de la musique dans les endroits à enfiler donc la gestion à différentes sociétés civiles bon là ça c’est n’est pas la plus conne loin de là c’est combien fait 2 ans que ils ont un peu compris le truc ils font des forfaits mais bon quand même et ça peut un peu scléroser les pays les plus idiotes non plus mais quoi qu’il en soit vu la microéconomie des web-radio
même si j’apprécie celle qui passe le bruit de la forêt et le chant des j’ai pas de des montagnards elles vont pas te casser dit avant plus en plus passer de la musique libre pratique quand même surtout qu’en plus en plus diffusés de la musique de gens qui connaissent et je pense que c’est un peu le reflet d’une tendance générale surtout dans notre secteur donc secteurs de l’économie c’est le partage de propriété donc pratique quand même c’est des initiatives un peu sous la forme coopérative comme Wikipédia et je pense que c’est là c’est des initiatives qu’ils sont indispensables à la rigidité de des cadres sociaux des cadre réglementaire des KDJ statique qui nous entourent et il a encore on se demande vraiment qui discute des lois parce que sincèrement tu rentres sur un terrain politique je reprends la uniquement la d’Asie droit d’auteur et droits voisins dans la suite dans la société d’informations quand on voit les députés en comprends pourquoi ils ont rien pigé au texte et j’en ai compris d’abord de fracture numérique
quand on a une fracture générationnelle c’est clair le jour et député pour le boulot peut-être que ils comprendront de quoi on cause voilà mais quand ils sont que trois dans l’hémicycle à côté de qui bossent quoi qui bosse comme tout le monde c’est tout voilà encore d’écriture Sylvain
vas-y exemple typique de choses qui peut qui passe dans pour Wikipédia au niveau des lois donc flirter avec la politique bien sûr change quelque chose c’est toujours mauvaise idée par exemple ils ont un principe qui fait que tout images qui est produite par un toute images qui est produite par un pantalon photographe au service du gouvernement et alors je ne suis pas sûr déterminé gommer est dans le domaine public parce que c’est là c’est là c’est le c’est l’État qui est propriétaire et qui donc le domaine domaine public puisse considérer publique et c’est ainsi que l’État français c’est pas du tout ça et détient les droits et les distribue pas en tout cas sûrement pas sur le son licence libre et c’est pour ça qu’on se Wikipédia on trouve beaucoup d’illustration qui viennent du gouvernement américain et pas du tout du gouvernement français parce que bah on a pas le droit sur ce genre de chose les images viennent du latin parce qu’ils sont libres dans la grande inspiration des Lumières
la France n’a pas d’image tout à fait exactement mange toutes les images de planète vient de la NASA elle ne vient pas de l’Agence spatiale européenne parce que l’Agence spatiale européenne refuse de donner des images dans domaine public
alleluia alleluia brothers and sisters je pense qu’on peut rentrer dans cette 3e partie de la production culturelle parce que je sens qu’il y a une sorte de remue-ménage de remue-ménage qui qui nous agité je vous propose ce titre la nouvelle classe sommes-nous la nouvelle classe sommes-nous une nouvelle Classe à avancer si vous propose un un seau qui était mis au point par deux individus c’est pas sûr que ça nous guide vers quelle coupe chemin au contraire on l’écoute
je suis je suis je suis je suis pratiquement le mot n’est pas trop fort le mot les pattes dont je suis le mot n’est pas trop fort obsédé par le temps alors regardez-moi disparaître le reste est un trésor
Interactive ou interaction fiction interactive ou interaction Yves
modern Big Machine déplacement métamorphique.
da da da da da da da not dead not dead
casquette blanche côté de la langue
l’emploi du temps à me représenter présentisme bien avant et bien après le nom choix du jeu de le jeu de la les territoires dans les êtres parle sont ici maintenant toujours touche pas sur le bon dans le dans le monde de la relation de la relation armes du tempo Harmony tempo passion sur la terre léger or la reine des présidentielles
claquement hémorragie divergence hypocrisie de surface nul à côté stabilité de ta Gora Gora contestabilité dans combat corps-à-corps exception démocratisation est encore trop trop trop tendu contrebande le monument vient d’embarquer esthétiser fréquentation masse dissémination herbes folles aire de sol dissémination dans le jardin à la française fil d’Ariane. 2001 type Actifry pas de côté autre chanson
tu si tu l’as vu tu l’as vu nu numériquement au sens je vous en prie rester dans l’équipement Lyonnais
qu’on puisse parler www.paris.fr et Alex qui nous a rejoint sa troisième partie pour nous définir ce qu’est la Noue classe parce que la nouvelle classe finalement c’est peut-être dans quoi on est tombés tous nous génération numérique ça serait bien si si on comprenez ce que c’est c’est quoi la new classe classe creative génération près car je voudrais dans un dans une expression en tout cas c’est plutôt Galaxy des concepts que dans les sciences sociales soit critiques ou un stream se sont accumulés pour décrire un tout un nouvel le catcheur créer utiliser des classes ils matériel Libourne Voltaire pour définir un Stratton déjà un strathom a des gens plus jeunes cosmopolite
âge de population qui active soit dans la formation dans la culture et de la connaissance et son sujet à une relation salariale ou en disant son des travailleurs maison pas de travailler dans le sens bien parce que il possède les moyens de production c’est-à-dire le capital important aujourd’hui c’est le câble le capital numérique et chacun de nous a de la puissance notre puissance ensemble c’est plus puissant des soupirs computer le plus puissant du monde c’est ça donc la puissance collective de la multitude XX même pas de réseau est en train d’entamer des conflits aussi bien est en train d’être complice de la domination de capitale nationale et des élites européenne de Milan pour nous pour nous dire ce qu’était cette lutte
quelle nous participons peut-être sans nous rendre compte à conscience de Saleix des trains un acteur de la lutte de la nouvelle classe non non non pas vraiment non non disant que je suis en contact permanent avec les marginaux de du du monde entier au niveau création musique électronique et arts associés et j’ai l’impression que la nouvelle classe elle est là et qu’elle ait plu du coup plus nombreuses que les autres du coup il y a un versement peut-être au niveau du nombre je dis c’est au niveau culturel je parle pas oui voilà mais j’ai l’impression que maintenant mais beaucoup plus nombreux dans le Gard grande que dans ce qui est l’officiel donc peut-être que il va y avoir un renversement radical comme inversion des pôles à tous les 11 ans donc est-ce que c’est exactement ce qu’on est en train de faire ici à part que une bouteille de vin viens de tourner sur cette table donc je ne sais pas si les gens bien envie exactement
est-ce que vous faites partie de cette de cette année on peut peut-être dire animé de ce positionnement là ça veut dire que est-ce que c’est aussi la question comme le qu’est-ce que ça change ? Point d’exclamation la nouvelle classe point d’interrogation point d’exclamation Mathieu c’est plus toi le 24 parce que c’est la vieille qui ont fait des ricochets en arrière je pensais vraiment la question parce que on est six faces à un changement de de génération et passion parle des politiques culturelles dès qu’on les connais ils ont été fondé il y a quelque chose comme 25 ans 20 ans 25 ans donc aujourd’hui ils ont réussi leur mission on s’attire de démocratiser la culture de faire qu’il y a plein de jeunes gens qu’on a envie de son accaparer ai gros sur le problème en français de la tension
doucement entuber sur un système de subvention aide attentisme d’argent et du coup on fait rien ça changerait rapidement tout ça on est en train de ville oolution au final c’est on parle dernier mairie de Madame Heidsieck depuis quoi depuis très longtemps mais au final c’est très récent de l’ordinateur le parle tout le matériel tout le tout le tout bidouillage informatique ma maison dinateur va le moins cher depuis assez peu ça fait quoi 5 ans et là on voit arriver oui en fait une génération de de gens qui tout doucement ont les moyens mais avec peu de moyens de faire de la bidouille qui commence à se poser question seulement sur les outils qu’utilise c’est vrai que je pense qu’on a encore un peu jeune en terme de des fois de Baden sur ce qui est la culture ce qu’elle a dit sur dollar puisqu’on a beaucoup de Roady au final beaucoup gens qui arrive ce truc génial et il s’avère que ça été fait 15 fois avec d’autres technologies mais non mais en vrai que c’est très amusant avoir CC comment avoir une pratique des pratiques
d’un coup ce d’hier matin je suis je suis musicien vais en faire de l’art plastique et puis j’ai aussi envie de faire des installations des performances et tout doucement c’est bien naturel et c’est là en fait je pense en français de la liberté de créer mais après comment tu vas faire comme mot d’Émilie es parti tu es obligé de faire le grand écart en train de travail qui peut psychologiquement tu disais ça dire du marketing et à côté de créer une pouvoir résister ça serait embêtant si au final une fatalité en fait non c’est possible en tout cas avec Mathieu isation d’un festival donc mal au pixel assez de démocratie yourself donc on s’amuse on demande aux gens au final de s’amuser sur un terrain de jeu qui est de dire voilà est-ce qu’on peut c’est vraiment l’exemple de l’eau
vous avez une source qui vient de vient de Finlande que vous avez travaillé alors vous avez 2 ans en France elle existe toujours évidemment on entame de création en terme de 22 de co-création on voit bien que ça depuis longtemps évidemment transpirer de d’autres pays en effet la Finlande s’avère être un pays très productif dans l’actif et en domaine mais pas uniquement y a de plus en plus je crois en effet que c’est la conjoncture d’une part de matériel informatique qui va le moins cher de compétences qui s’affirme d’une compréhension aussi les enjeux qu’il revient aux questions tu vas du même le célibat dire le propriétaire maintenant et c’est vrai fallu tu dans logiciel libre c’est quelque chose d’engager est-ce que aujourd’hui on peut constater c’est ça l’évolution des technologies aussi c’est que le livre aujourd’hui il est accessible c’était des requins des gens amateur c’est dommage Yvan de mes Linux n’est pas là parce que
il en parlerait bien ils vont il est derrière mais bon il parle de choses mais que tu peux en parler aussi si accessible aujourd’hui le ciel libre et oui oui en fait comme je disais tout à l’heure au début c’est l’idée de partage de communauté et on parlait de nouvelle classe et on a parlé de fracture numérique alors je serais bien incapable définir la nouvelle classe mais c’est sûr que le l’accès aux moyens d’échange Internet et complètement associé à cette émergence de Free culteur de Lucia libre Loïcia libre et en même constitutifs finalement de réseau Internet et des déboulonneurs la publicité le sang basique de l’application d’une marque ou de quelque chose dans la production et ben tu vois comment tu peux rester libre on a pas le désir tout à l’heure quand parler déboulonneurs le désir le pourquoi les gens font du essais libres et pourquoi les gens ont utilisé
un désir en fait aussi c’est le désir de liberté on en revient toujours à fondamental de la après il y avait autre chose que je voulais ajouter j’y pense maintenant je profite c’est sur les modèles économiques que ça permet de faire alors c’est vrai que tu n’es pas forcément transposable tel quel mais si on prend les logiciels libres en l’occurrence comme l’a dit tout à l’heure Sylvain je crois c’est pas indicia bleu du fait de de vendre de faire de l’argent ça dépend de bonnes âmes voilà Ludic m’en parler communauté uniquement par des bénévoles qui ont donc d’autres moyens d’existence et qui ne dépend pas de cette activité là pour survivre et qui de fond juste partir désir de liberté justement on a d’autres modèles des modèles où il y a des communautés comme ça que s’organiser qui deviez qui se monte sans fondation toujours pour défendre des idées au plus plus de liberté mais qui vont vouloir avoir des présences
le légal économique pour gérer des budgets comment comment les budgets vont être constituée en fait ça marche souvent pardon fictivement donc là on parle phénomène de masse ça peut être des dons qui sont légèrement signifiant un niveau unitaire mais si on le ramène à l’échelle de la communauté des gens qui qui qui a envie de donner de participer d’apporter leur brique finalement la construction de ce logiciel de cette initiative ça peut faire des sommes qui deviennent plus intéressante c’est un c’est un autre modèle il y a également des modèles il y a des entreprises carrément qui se crée donc là on rentre dans la sphère économique mais qui sont créés par ces personnes-là qui ont développé les logiciels au départ il y a pas mal de modèles qui ce qui secret alors est-ce que c’est transposable dans la création artistique là c’est une question je sais que sur jamendo par exemple il serait Numer de de manière un sur la publicité donc ça va faire plaisir à David où là il le mode LCI répartissant 50 50 sur la structure jamendo et sur les artistes même et on en parlera dans les réseaux sociaux
jeux de ces réseaux sociaux qui justement taxe finalement le travail des gens avec la publicité reverse que voilà il peut s’agiter en face de moi oui parce que là qu’on en parle de logiciel libre et de système propriétaire il y a bien une illustration elle c’est génial on a un an les producteurs de musique et en particulier les majors sont en train d’abandonner les DRM opdam ce sont les fameuses mesures techniques de protection dans notre cher DDV n’a cessé de parler et de Cécile et de producteurs macro soft et surtout Apple vont l’abandonner donc c’est peut-être la seule fois dans ma vie où je vais rendre où je vais donner raison merde il y a un truc
vous êtes à l’écoute de radio Campus Paris on a perdu une oreille tout va bien il reste une ah d’accord ok tu vas bien donc où je rendre grâce à un politicien que je déteste c’est vraiment Michel Charasse une espèce de gros porc quand même qui avait dit lors d’une encore de la du vote de la Daisy il y aura qu’à qu’il y aura quelqu’un qui aura raison c’est le marché et voilà et le marché au bout d’un an a fait que les producteurs de musique préfère que la musique circule librement va quelque part oui mais enfin disons que je rebondis sur ce que dit mon collègue juste avant moi c’est un modèle de financement en partie par des Dombes parpaing enfin c’est la pub et la pub et parfois la synchronisation ça dire si la musique qui vient illustrer une on va dire une action publicitaire donc horreur mais enfin quoi qu’il en soit et pour répondre un peu est-ce que tu dis Xavier sur la nouvelle classe moi j’irai que la nouvelle Classe A contre je sais pas si c’est vraiment très nouveau enfin un truc à moi ce que je vois autour de moi c’est que les gens qui réussissent agir si tu sais que il se démerde
par eux-mêmes avec un ami c’est la Société des Amis d’Aristote et on va dire une espèce de remise en cause des cadres et c’est vrai que dans le milieu électronique on est obligé de nous tous depuis très longtemps de remettre en cause les cadres va dire odyssée un type réglementaire tout ça pour le mettre en place voilà on est obligé obligé de ne pas respecter parce que sinon quand on fait quelque chose il faut il faut faire tellement déclaration antenne payer tellement de trucs qu’on peut rien faire donc on n’est pas nous on n’est pas des musiciens d’orchestre subventionné on fait des fées des fées toujours moins grand plus ou moins intéressante musique de Pirates c’est pas toujours pirate je suis pas pour la free party à donf qui va faire chier tout le monde et qui pue et qui tu parte à l’école comme ça se produit en Bretagne et légendes on confond avec ses amis avec son public et en essayant de améliorer les choses et de faire des choses surtout alex lui ben oui non il a eu un homme
sur les modèles économiques parce que c’est c’est super important c’est capital bah oui c’est une chose c’est que la coopérative la mutualisation c’est l’avenir de la musique te dire que l’éthique dans la musique sera la valeur ajoutée il y a rien d’autre qui sera la valeur ajoutée parce que tout a été fait déjà sauf les tiques ça veut dire quand un artistique tout a été fait non non parce que tu dis au niveau économique d’accord voilà
ça c’est les tiques au niveau économique dans la musique dire avoir une coopérative avec 2500 5000 label mutualisation au niveau de la fabrication des supports quels que soient les supports flash memory exetera et tout ça plus après un site internet une distribution distribution équitable avec en prenant en compte le PIB des pays exetera je pense que c’est l’avenir mais les politiques n’ont pas envie de faire ça ça marche si tu parles de licence global et chose comme ça donc maintenant la licence global c’est pas sympa autour des musiques nouvelles et autour de la musique classique parce que la musique classique j’enlève la si des subventions il n’y a plus de musique classique en France c’est fini et plus rien
Escom l’Opéra plus rien du tout quand on voit du Châtelet qui prend 17 million d’euros par an par la mairie de Paris on peut dire que c’est un c’est affligeant voir déprimant le budget et voir comment c’est dur de récupérer des subventions pour les nouvelles cultures
crois qui a des y a des exemples en fait de coopérative dans le mode édition entretien expérience au Mexique avec avec la chaîne qui ont regroupés toutes un collective des diffuseurs de musique libre mais ça paye pas ça si ça c’est certainement ça paye c’est un mode de distribution si pour des groupes qui qui veut même cherche un accès à un certain des auditeurs et peut-être et vous savez que moi en général c’est sur une scène que les groupes y arrives à gagner un peu d’argent avant de 17 très très minoritaires CIC rien qu’une une CG on va dire CSG oui c’est une petite cotisation je dirais par rapport à l’industrie du disque est-ce qu’il paye aux artistes ont pas encore quand même
quel général redis ça Alizée Alizée analogique transformée dans son staff d’outils juridiques qui permettent aussi aujourd’hui de pouvoir diffusés librement son œuvre en échappant AAD logique marchandou de distribution qui sont une forme de censure il y a la question d’amis mutualisation je suis tout à fait d’accord avec ce qui a été dit jusque-là et ça aussi la question des lieux ça veut dire ici on est dans un lieu par exemple déjà le bâtiment écoute zéro donc des artistes venir travailler la question la production artistique à commence peut-être d’ailleurs par trouver de l’espace et trouver du temps avant de parler d’argent c’est là qu’on peut parler le mépris des institutions de nos cultures électronique il est non c’est pas un mépris moi je pense que c’est vraiment marginal vas-y c’est tellement lourd l’administration la Culture en France tellement
entrer en créer sur du patrimoine sur des des des sur des musées sur toute une infrastructure aussi que il passe 90 % de leur budget à s’occuper de leur ministère de la Culture trop de fonctionnaires encore une fois non ça veut pas forcément dire ça je vous écoute moi je pense pas que le tas du Châtelet écoute peut-être 17 million à la ville de Paris c’est peut-être beaucoup ça me gêne moins que les 70 milliards d’exonération qui sont faites aux entreprises donc un moment enfin on en revient petit peu toujours à la même question c’est de savoir il y a plus de politique culturelle parce que le fait que il fallait faire 60 pages de dossier pour avoir 1000 € de subventions c’est effectivement pas normal mais surtout ce qui passe qui est pas normal c’est que les services publics ne joue Nil jeux de la diversité Nil jeux de mettre en relation les public avec la création content
ONG si tous dans nos secteurs d’activité de de la musique des arts plastiques de la chorégraphie cetera on avait un public beaucoup plus nombreux il y aurait aussi une activité économique qui entrez transformer l’as-tu allemand on instrumentalise l’ensemble de la culture électronique ou pas eu électronique dans un but de représentation on joue pas du tout jeux de la diversité c’est vrai que c’est beaucoup plus médiatique d’envoyer quelques heures du Louvre à Dubaï que de faire que l’ensemble d’une population et accès à la culture électronique parle d’émergence aussi alors Brian hommes sont de la rejoins donc je vous ai pas présenté Brian merci d’être nous avoir rejoint la général vous si vous pouvez nous rejoindre si vous écoutez cette émission 14 rue du Général LaSalle métro Belleville d’origine américaine tu habites à Paris du 90 tuer critique d’art critique de la culture nombreux taxe sur l’art engagé les médias tactique viens de coordonnées le dossier de la revue multitude l’extra disciplinaire pour une nouvelle critiques des institutions projet actuelle dérive compte
dental que vous pouvez consulter sur Brian Holmes HLM es. WordPress.com Brian la nouvelle classe des institutions nous sommes la nouvelle Classe A me semble la vie dans les institutions commun c’est la merde ça me semble évident aussi à le le degré de d’auto aveuglement soutenu par la complicité et de toute une structure me semble évidente aux yeux presque de tout le monde alors que on reproduit des gestes des formes de création de diffusion dans une sorte d’ignorance voulu hommes en même temps que la société plus ou moins croule autour de nous et se passe le monde au niveau du quartier de la ville du pays mais en termes du système international mondial quoi alors qu’on a des choses à apporter
réellement de des choses plutôt énorme à faire et avec en même temps une possibilité de les faire et je trouve que là il y a un moment intéressant pour commencer à viser au-delà de ce qui peut-être nos petits problèmes de rentrer de fric de nos préoccupations sur la circulation des œuvre je crois qu’il a créé des choses des discours et des personnes des affects qui peuvent être à la mesure du monde dans lequel on vit et là je pense que là on parle de production culturel comment produire la Culture aujourd’hui c’est produire la perception de ce monde dans lequel on vit là il y a un ange mon avis donner de l’espoir aux employés rendre visible aussi les pousser pour aussi des fonctionnalités comme ceux dont on a parlé autour de cette table qui transforme les Allemands des relations sociales ça c’est des fonctionnalités aussi la fonction dois vivre avec un contenu
qui est-ce qui artistiques dans le sens où ça met en relation avec les autres et avec les situations concrètes qui se David je suis contente de t’entendre dire tout ce que tu dis et alors je t’aime je t’aime petit pavé dans la mare parce que j’ai l’impression d’être entouré de personne qui écrit aujourd’hui on vit dans un univers où finalement nous sommes tous derrière nos écrans alors effectivement on a besoin maintenant et même pour militer dans une certaine mesure du courriel d’internet et cetera pour pouvoir communiquer parce que tu vas plus vite mais en même temps nous sommes en train de nous laisser enfermer pars seulement de l’image et la société elle-même et de plus en plus divisé du simple fait que la population est abruti non seulement par la télévision mais ça c’est de longue date mais aussi par les ordinateurs là vous me direz oui mais avec les ordinateurs il y a une démarche active on est libre de choix que le melon
voilà on est du choco faire on va sur internet c’est une démarche active et cetera mais le problème c’est que chacun reste dans son coin et il n’y a plus de lien social le lien social est complètement défaite et même lorsque vous allez dans la rue aujourd’hui pour se rencontrer dans la rue discuter dans la rue il y a de moins en moins de bancs publics il y a de plus en plus de vidéosurveillance il y a de plus en plus vivre dans la rue de casque audio de casque audio effectivement quand j’ai un casque audio je me promène dans la rue ou dans le métro c’est une façon de signifie à l’autre je ne souhaite pas discuter avec toi parce que je suis dans mon lit dans l’histoire je suis dans mon histoire et je n’ai pas besoin de partager avec l’autre et ça je pense que c’est très grave et c’est un problème moi je suis pas contre la technique si vous voulez mais simplement il y a de notre part à tous à 9h Le Mans vis-à-vis de l’outil technique qui fait que l’on perd de vue les besoins essentiels pour la pour l’être humain et notamment celui de la socialisation et si l’on veut créer des espaces de rencontre d’échange
Turel il faut que nous apprenions amoureux socialiser alors je suis très content qu’on soit réuni tous ensemble dans un dieu tel que la général parce que ce sont des lieux qui manque cruellement à Paris et ailleurs de lieu de socialisation où on peut recréer une un bouillon de culture de créativité la en a marre de vivre avec nous voilà ça fait partie et alors un message simple que je voudrais que je voudrais adresser aujourd’hui c’est je dis pas qui ton ordinateur mais apprenons à nous de faire progressivement de notre dépendance à la technique que ce soit les ordinateurs les téléphones portables et et tu sais gadget qui nous ont été imposé degrés et surtout de force par le système marchand à tel point que aujourd’hui il est devenu très difficile de s’en passer
Vincent es-tu sur la technique les artistes en fait il s’est pas des pâtes et des geeks c’est vraiment des gens qui ont questionne les outils avant tout et les écrans bon bah ils sont là aujourd’hui en effet on est tous devant les écrans je pense qu’il y a un effet du formalisation de l’écran mais j’ai aussi énormément de choses qui sont et pas uniquement parce que l’agence de voyage un petit peu dans certains pays en développement ou qui sont montés dans des phases de de construction il s’avère quand même que les médias les écrans ça aide en tout cas même apporté juste à voir ne serait-ce que elle en Afrique vous allez voir pouvoir récupérer DD bien entendu c’est un apport c’est juste qu’aujourd’hui on est enfermé dans une sorte de fétichisation technologique plus je ne sens tout cas ici et pour la plupart des gens c’est une évolution aussi des des choses je moi j’entends vraiment parce que les écrans j’écris un texte as-tu sur aussi tu sais d’écran qui nous entoure je pense d’ailleurs couple avec Internet et peut-être
Loxam au moins démocratique la télévision aujourd’hui c’est dire qu’une sorte de on va en parler dans quelques instants au travail de rester avec nous à partir de 23h à 1h30 pour parler de l’écran je sais pas si le temps en effet le temps le temps réel le 30 immédiat virtuel fonctionner le temps démocratique ça c’est une vraie question alors alors Raphaël j’avais un mot à dire sur la question juste que moi je suis assez dépendant des écrans finalement mais c’est juste que je voulais souligner un nouveau média Mediacom un autre sur lequel on peut faire passer plein de choses et que effectivement comme tu médias et comme tu dis il faut savoir s’en servir faut savoir prendre du recul éventuellement si on éloignée pour être à même de le manipuler mettre de la poésie dans la technologie Alex c’était juste pour rebondir sur l’isolement en fait social des personnes en fait ils ont trouver un palliatif c’est que après c’est non
qui va être en lien avec l’objet d’un autre ils n’ont plus humains qui va être en lien avec les mains mais c’est l’objet le cybersex MC cyber société va être super pouvoir se situe elle c’est dans la rue je pense qu’il y a pas mal des artistes numérique aussi qui nous ramène à cette réalité du lien social l’expérience du du corps physique aussi dans le fait tout à l’heure platonique qu’on avait dans le social Malo pixel en dernier c’est du téléchargement en fasse un groupe de Barcelone qui vend des droits quinzaine de la belle mais il passe pas par le web par des stations local et on avait aussi des artistes qui au travail avec avec des papiers de la gomme ami Franceschini futur farmer sur ce que c’est les jeux comment et transposer changes d’avis il en faut biking qui s’intéresse à la voiture open source et pour illustrer leurs propos il passe d’abord par par du papier et du carton on n’est pas que dans le fétichisme je pense alléluia
un dernier mot Brian pour clôturer cette session production culturel avant d’écouter leechers que justement sur votre site distribuer gratuitement ces morceaux et human koala qui va remixé en Pure Data tout ce que l’on a dit pendant 7h30 Brian un dernier mot sur la production culturel es vraiment ma sœur je suis arrivé à Paris hier soir à minuit gare Montparnasse je croyais qu’il y a 10 ans à 17 ans mais hier soir c’était à minuit gare Montparnasse des flics Robocop partout avec leur leur écusson et aussi leur bâton pour taper sur les gens tous les 10 mètres il y avait il y en avait un autre Robert Hossein de degrés on peut presque tout quoi actuellement
c’est que la décoration ont tellement Moulay tous les comportement avec la machine avec leurs marchandises avec leur manière de structurer nos actions qu’aujourd’hui on se trouve structurellement dans des fils par ces flics dans le dans la gare Montparnasse et là je pense que ça c’est le signe de quelque chose c’est le signe qu’on va dans une dans un sens socialement dangereux là et là on peut aller beaucoup plus loin avec toutes nos affaires de créer la culture parce que aujourd’hui il y a besoin de créer la culture je crois que la culture qui nous permet de s’organiser assez pour traverser cette mauvaise passe sur la société qui l’a alleluia alleluia radio Campus Paris êtes à l’écoute de qu’est-ce que ça change en direct de la général des arts venez nous rejoindre c’est au 14 rue du Général LaSalle et vous êtes chez vous. C’est de votre ordinateur avec gif change je change
sur skype human Cola leechers c’est parti pour une demi-heure à tout de suite pour parler de réseaux sociaux.

Qu’est ce que ça change ?! // #3 Vers un Réseau Radical Européen.

Qu’est ce que ça change ?! // #3 Vers un Réseau Radical Européen.

revoilà en direct de la général après ce break orchestrée par les Turcs. Org et human koala en direct de la général ou pouvez toujours nous rejoindre jusqu’à minuit ou 14 salles dans le 19e parisien ou descendu au métro Belleville et Marie et Vincent ont toujours d’agréables chose à manger pour vous qu’est-ce que ça change c’est le titre de cette émission ça ne change rien là où les politiques mets-nous qu’est-ce que ça change pour terminer cette émission troisième volet réseaux sociaux un extrait court pour mettre dans l’ambiance
voilà on extrait court qui nous montre les 6 signes et système bien une vidéo dans Second Life Béatrice Racing et à nos côtés pour introduire le sujet et démystifier le web de zéro donc Béatrice rapide introduction merci d’être là Béatrice bonjour bonsoir il fait nuit comme tu l’as remarqué. Alors Béatrice tu vis et travaille à Paris tu es opératrice du projet contre conférence initiative informelle d’action et de recherche orienter art technologie politique accueillis par les bah je sais pas si on dit l’ENSBA hollens bas mais personne ne comprends ce que c’est donc peu importe tu étais artiste est invité à l’atelier d’architecture autogéré dans ton a parlé dans le premier volet écologie active un n’est-ce pas ses projets pour la recherche sur benne à Paris la chapelle et toi aussi travaillé avec agglo situé
coller un collectif d’invention pardon un programme de recherche sur l’arrêt les technologies en 2005-2006 dans ton travail tu propose une élaboration dispositif d’espace situations d’échange et de réflexion ou c’est le potentiel de contradiction qui importe contre les déterminismes technologiques et les formes de contrôle technologie Zénon et donc tu à Nîmes contre conférence donc il réunit les artistes étudiant Activis chercheurs culterie stress stress qui maintiennent de façon collégiale un forum de discussion orienter art technologie politique à Philippe Arlene à nouveau et une interface en réseau Béa tu nous l’a joué chroniqueuse France Inter et tu nous démystifie donc le 2. 0 de mettre en relation avec une autre question qui est à quel point on est ronde l’ustensile isation du principe de participation donc c’est une question qui concerne le célèbre web 2.0 qui le dernier concept en date de revente de la nouvelle économie
à ce propos je cite le nombre d’utilisateurs de MySpace ouvert en 2003 se lever à 75 million en juin 2006 à raison de 240 million nouveaux utilisateurs par jour et te racheter à ses créateurs par le géant géant des médias Murdoch 580 million de dollars en juillet 2005 sont trafiqué 4 x supérieur à celui de Google enfin myspace ses propriétaires de tout contenu publié par ses utilisateurs de même que des données de consultation et autres données d’études sociométrique et de marketing qui justifie son être auprès des investisseurs donc idem de YouTube friends terre et peut-être rivers of angels Sun Life exetera donc je pensais à ce propos que bien évidemment que le potentiel de création de réseaux sociaux sont des filles des conditions techniques et de toute détermination de technologique il existe des projets intéressants sur toutes les plateformes mais la situation viens tout de même à celles de hamster dans la roue la valeur de maïs
et tout à fait parlante à ce sujet c’est une situation où en fait on transforme les consommateurs c’est-à-dire qui paye où sont liés par une forme de contrat ou une autre en producteur et qui a été appelé par un film tong Suisse l’économie direct ce film qui s’appelle avenir Suisse à développer le concept d’économie direct qui est évidemment un concept marketing également pour communiquer sur l’idée qu’il n’y a plus d’ intermédiaire entre producteur et consommateur ce qui est totalement faux puisque myspace par exemple et une société privée et donc que chacun peut créer un capital ce qui est tout à fait l’idée du self made man de la nouvelle économie et qui profitent de toute la production dans le secteur culturel que beaucoup plus de monde qu’auparavant aujourd’hui par exemple sur le principe du crowdsourcing à notre concept marketing célèbre qui est une mise à jour
tout à fait inattendue de l’idée de général intellect et qui tout à fait ironique si on compare à celui de l’outsourcing de ligne sourcing de l’offshoring exetera une soupe aux plus aucune question de droit du travail et qui consiste à disposer de banque de produits culturels immense un coup Kwasi nul en l’occurrence à propos du web communautaire et de plate-forme tel que myspace ou YouTube j’ai lu récemment je ne sais plus où le terme de colonie électronique créer un environnement de production avec des contraintes qui sont celles par exemple de la date si et de toutes sortes de Chartres ou les utilisateurs un peu comme des abeilles viendront éditer leur musique exetera cette question de l’ustensile isation du principe de participation et un point d’entrée important sur la question des réseaux sociaux parce que c’est tout c’est aussi une situation qui n’a pas seulement lieu sur internet mais on la trouve
sur Internet souder forme explicite qui laisse entrevoir un certain à venir de l’économie en réseau par exemple sous la forme de bande peer-to-peer dans le principe est passé proche de celui du microcrédit qui est un secteur en pleine expansion qui fait beaucoup de bénéfices ou deux exemples extrême Mechanical Turk mécanique et une proposition de Amazon qui consiste à offrir aux internautes des emplois à la tâche pour quelques centime où on échange d’un produits distribués par Amazon comme la description en trois mots de centaines de photos sur le web ou autre activité valorisante et qui a beaucoup de succès vois la conclusion alleluia je voulais apporter un éclairage en faisant cette petite chronique qui ne m’empêche pas d’être utopiste mais je voulais poser cette question à propos de la 4 vous avez peut-être aussi des idées et qui montre en tout cas qu’on ai mis en panne d’idées ni de désir danser monde électronique essai introduit donc cette partie communauté virtuel et nous ont rejoint autour de ça
recette table Marie Kader mineur rougail tincidunt net Air ybn qui regroupe 3 personnages Kevin Jack et bertrand et la boîte blanche qui s’appelle Thomas Bonsoir à vous merci de nous avoir rejoint dans dans Retour de cette table sont également présent Xavier qu’un et André et quehello souvent provisoire voulais micro son t’avoue qu’est-ce que qu’est-ce que ça vous inspire vous m’avez envoyé ce texte qui dit nous orientons la discussion autour des outils et plate-forme en ligne des réseaux techniques et sociaux ou sociale sur Internet nous sommes passés d’un mot de fonctionnement binaire diffusion réception à Maud d’échange interindividuelle essaie de ça dans ton parrain terre individualité interopérabilité mais là le problème comme dans le problème de la production culturel et finalement la fin du chapitre écologique c’est-à-dire la privatisation ou la médiation du contenu par des marques et donc vous vous êtes totalement dans une dans une logique va vous poser même pas la question finalement puisque vous faites votre truc vous utilisez
le réseau la communauté virtuelle en terme de réseaux sociaux pour produire de la poule poule Kevin pardon chose à dire c’est définir un réseau une personnalité du réseau et de reconstruire une certaine interface où les gens peuvent intervenir de façon passive ou de façon active donc d’une certaine façon il y a déjà une roue définition de l’outil et la deuxième chose c’est qui a un positionnement par rapport à l’outil tout à fait et le positionnement le vôtre il est clairement indépendant c’est un refus des modèles qui sont déjà proposé une recherche une écrire mentation dans les formes des formats et aussi dans le dans les possibilités utilise beaucoup d’outils qui sont déjà existant
combinaison mais vous en faites quelque chose et on parle de communauté virtuelle vous êtes clairement dans dans cet accès là parce que qu’on parle de la boîte blanche dans quelques Radio WNR y le BL vous produisez du contenu à plusieurs enfin le le placard donc le placard sais si quelqu’un peut définir le placard d’ailleurs pour les gens qui et qui ne connaissent pas parce que je sens que je vais me méprendre donner une définition rapide comme cela je te plaît le placard sans festival de musique en stream qui est la base et aussi un festival de musique des couteaux casses qu’ils ont la volonté de concentré de focaliser l’attention des gens sur sur la musique sur le concert de concentré complètement par l’intérieur du casque mari qui organise donc qui sont des des rendez-vous qui qui cherche à définir et à parler à faire naître le débat autour de tousser avancée de réseaux sociaux et communauté virtuelle fin de la technologie au service du social qu’est-ce que qu’est-ce que tu penses de cette
étiquette communauté virtuelle le monde qui a été initié par Eyebeam à New York et donc je sais pas si on peut appeler ça une communauté virtuelle il s’agit surtout de d’intervention locale dans chaque ville qui sont gérés de manière local également et après il y a toute une réflexion qui qui qui a comment dire qui se passe sur Internet via le wi qui vient liste de diffusion mais bon ça reste assez local de manière générale
et Xavier qu’un et est avec nous parce qu’on faire un tour de table pour tout le monde se rencontre se présente avant de d’interagir les uns avec les autres donc vous aviez qu’un artiste diplômée des Beaux-Arts de Paris est-elle une collègue donc turion ton travail vers des installations souvent sonore mais tu pars du du côté social es-tu à Nîmes cette liste qui s’appelle info.org qu’on parle de communauté virtuelle espace culturel virtuelle on est deux oui tu avec André qui exactement et en fait on est plutôt un nœud d’information anodin formation ça veut dire que on passe à peu près notre temps à regarder l’ensemble des gift qui compte que l’on connaît bien sûr ne me connais pas tout qui qui diffuse dans le monde des États-Unis en passant par l’Inde et le portail net time et un ensemble de liste pour regrouper en fait des informations qui nous intéressent et on les rediffusion
si tu viens à fil RSS puisque on parlait du du web deux je dirais que ça on peut voir ça très négativement louer deux et en même temps très positivement tout dépend de la positive donc toi tu utilises RSSI diffusion comme ton information transversale qui récupère un peu partout et c’est des informations que les gens n’aurait pas eu sans vous exactement en fait on essaie de faire une sélection d’information et de la diffusé sur un fil RSS voilà mais aussi sur les mailing list parce qu’en fait quand on dit réseau le réseau Internet mais il y a aussi le réseau mail et à mon sens d’ailleurs c’est le plus puissant des réseau n’est pas celui d’Internet sans ce site mais plutôt sens mailing list écriture on s’envoie des messages on essaie de créer des communautés neuronal neuro quelque chose sans connexion
parfois similaire et parfois différent et on a des points de regroupement alors qu’est-ce que André tu voulais rajouter quelque chose donc tu es collaborateur oui je suis le programme la plate-forme PHP SQL compagnie de pour info et d’autres trucs je voulais juste réagir par rapport au web deux c’est vrai que il y a une espèce de bulle économique autour du web 2 mai ou fondée par le web deux c’était simplement une manière de rendre les échanges plus intelligent entre les machines le web deux c’était des protocoles ouais c’était d’aider protocole permettant fait aussi de communiquer entre doubler RSS et compagnie donc au départ il y avait une vertu du web deux et qu’on parle aujourd’hui
phénomène de la cour du du consumérisme internet sert que ce soit à travers les blogs exetera il y a un véritable consumérisme d’ailleurs assez étrangement c’est peut-être aussi un phénomène psychologique je sais pas peut-être que après le 11 septembre il y a eu quelque chose qui s’est passé il y a eu un basculement les gens eu besoin de raconter leur vie j’en sais rien il y a un truc qui se passe assez étrange et ouais je sais pas c’est une intuition comme ça que que j’ai et qui fait que c’est comme unité virtuel en fait c’est des communautés de parole en as envie de parler tu racontes de la mort de Martin moralement existe toujours la peur de la mort c’est sûr que c’est surtout ça phénomène content quand tu parles initiateur de la première LANParty entièrement au wifi ouais complètement de communauté
dans dans un vrai endroit dans une place voilà donc c’est plus intéressant parce que parler du passé ça va qu’est-ce qu’on fait aujourd’hui qu’est-ce qu’on actuelle peut-être qu’il y a beaucoup changé donc on va repartir dans l’histoire de l’Internet mais qui a beaucoup changé c’est que finalement il fait un temps on était sur internet pour être anonyme pour ne pas se rencontrer en tout cas se rencontrer vient une machine à l’intermédiaire une sortie d’Avatar entre parenthèses et aujourd’hui retrait fréquemment on cherche à se retrouver et d’ailleurs les gens qui sont assez de table moi je les ai rencontré sur internet et puis finalement on était ravi de se de se rencontrer dans la vraie vie donc réseau virtuel je veux bien mais
déçu je te sens un peu déçu je suis ravie d’ailleurs je pense que même si c’est même on pourrait dire l’intérêt c’est que finalement on est ravi se rencontrer je voulais acheter quelque chose par rapport au web deux parce qu’on en a parlé beaucoup de d’échange en fait de donner de croisement de données entre différents support exetera mais ce qui caractérise caractérise vraiment le web d’eau c’est quand même le contenu aussi et ça se continue la qui va créer finalement le réseau alléluia on parle façon la chose qu’on disait la finalement pour qu’on a un regard secondes sur le sur le web deux c’est parce que il y a un Satan aux gens qui crée des contenus et puis on a d’autres qui finalement il est Zagreb Vincent produire des contenus veut dire en fait rien ménage de contenu
tout à fait Kevin je te voyais sur Sion certains types de plate-forme c’est le système technique et virtuel ou dans un sens à 26 la matérialité mets la communauté en soi et physique c’est des gens qui sont connectés un réseau c’est la sociabilité j’ai envie de dire que le web de zéro quelque part a permis de dépasser le problème technique et qu’il offre un rapport direct au contenu et permets de publier du contenu donc quand on a envie de raconter sa vie parce qu’on a peur de la mort peut-être que nous en tant que artiste il y a une production de contenus qui émergent et qui qui commence à être visible lancer la famille de tes virtuel mais tu me diras parce que c’est André quel plus spécialisés sur le sur ce sujet mais là c’est du RSS c’était la volonté de partager le partage de l’information que c’est un
formation soins à une vidéo ou une écriture ce qu’elle partage comment offrir à l’autre le contenu conduit les frites sur le travail de recherche aussi mais il y a un objet sur le net qui est tout à fait virtuel mais aussi vertus et Wikipédia par exemple tout le monde s’accordent à dire Wikipédia ça ça rend service et c’est hyper bien exetera donc et ça c’est vraiment aussi un pur produit de ces technologies web de quoi dans sa sauce et les gens produisent Moder et contrôle participatif alors j’attends le micro Thomas Bertrand pardon parce que vous avez changé de place un peu perdue Bertrand tu fais aussi partie du collectif Ryb elle qui serait bon de définir peut-être un moment ou un autre il a que moi je laisserai à quelqu’un d’autre le faire d’accord
on parlait tout à l’heure de se communauté qui sont largement utilisé de MySpace de YouTube de et éventuellement de réseau comme linkedin qui sont des réseaux puce à vocation de professionnel ereac ben ne pas tourner dois ce genre de réseau me les utiliser de toute façon en fait pas de travail dans le coin Prosper éventuellement avec ce genre de réseau qui t’a cherché à Soto produire ou s’autodétruire peu importe il y a pas de raison ne pas utiliser de toute façon absolument parce que à partir ou tu tire l’avantage de ce que tu sais pas ce que ça t’apporte à dire d’être diffusés après la porte de mettre des liens dessus après on va plutôt chercher à brouiller le jeu de piste et je d’identité Cerezo faire ça sert surtout à se définir cherche pas définir sur ceresola mais
à brouiller les pistes éventuellement en renvoyant de faux images du fausse identité alors peut-être un détour par la peur et puis si l’organisation de ce que vous faites c’est-à-dire CC rassemblement en ligne et qui produisent du contenu si tu pouvais revenir un peu va justement sur la définition de air ybn et puis sur le placard et puis sur nos musique Marika oui donc moi je pense j’ai pas l’impression qu’on compte des pas qu’on a dépassé la technique et effectivement de proposer de nouvelles structures de diffusion plutôt que de faim en plus de investir les structures existante qui peuvent être débute myspace c’est aussi orienter le contenu puisque c’est lui lui créer un format un espace pc fixe séance à que par exemple la radio veineux ou les structures que propose la boîte blanche sont sont des choses centre d’action
parce qu’elle elle crée un espace spécifique et donc par exemple festival No musique je sais pas
c’est Thomas Thomas de la boîte blanche
non juste pour venir ou A20 je pense qu’on parle plus c’est pour moi loi de zéro c’est une espèce de façon un peu de rajeunir le web de dire que c’est nouvelle version comme quand un nouveau logiciel ça en dit ouais de zéro ça il y a plein d’options en plus tout est neuf alors que c’est basé encore sur des technique ancienne et qui a plus en mode asynchrone dans la communication entre un serveur et utilisateur mais on pourra plus dire web 1.11.2 1.5 1.4 exetera bref en tout cas pour moi donc voilà festival en ligne qui a démarré pas que festival le placard dans ton a parlé avant et qui est un festival qui est pas du tout en tout cas automatisée ou en tout cas programmer avec des systèmes qui prennent la main et cetera c’est encore vraiment un festival qui ai fait à la main et qui dure donc 24 heures qui a lieu entre 1 et 2 fois par an et qui fait participer 24 personnes 48 messages en parle après
personne partout dans le monde et qui joue depuis leur appartement dans la chambre à coucher dans un salon dans leur bureau et donc c’est 24 heures non-stop chaque heure il y a un changement une personne qui Berlin le casser ou l’autre qui a Tokyo et cetera environ 280 personnes qui ont été à chaque fois une demi-heure avant la performance sonores fort mais en tout cas au technique de streaming c’est donc les techniques qui permettent de faire des des flux tendu de son sur Internet c’est une technique existe depuis 96-97 donc tout ça c’est encore vraiment il y a rien de neuf c’est espèce de vieille technique simplement l’idée c’était de les réunir sur 24 heures de couple et tout ça et c’est toi qui va manque de concentration d’écouter de dis-toi donc après j’ai mis en place une autre fois j’ai récupéré une radio qui s’appelle radio w2c de qui a envie de faire un programme radiophonique
ben ça fonctionne avec un musicien qui s’appelle Mediabox 404 qui a été développé par Radio 404 Nancy et c’était une espèce de bande de potes qui était vraiment localiser et qui fait que il y avait beaucoup d’utilisateurs là je suis vraiment confronté à un autre problème puisque les gens il y a 70 ans on a 4 / 70 qui sont actifs donc c’est vraiment ça fonctionne beaucoup moins bien puisque c’est distendu dans le temps et en terme de comité mutuelle veut dire la mobilisation comment tu mobilise là-dessus comment tu fais que les gens se connectent est-ce que tu as un retour direct est-ce que tu vois exactement combien de gens est-ce que ça t’intéresse de récupérer tu ne sais pas c’est 8 ans environ 7000 8010 pages plus combien de diviseurs et ça se baser beaucoup sur le spam agence parce que c’est un très bel exemple justement de média alternatif culturel parce que tu sais de production culturelle c’est des gens qui s’exprime au travers de balader streaming que tu proposes et est-ce que ça
tu vois une sorte de monter en puissance de ces choses-là par rapport aux médias de masse ou des choses comme ça est-ce que il y a une et du coup parce que ça ouvre sur d’autres musiques sur notre expérience de la musique des mots du son si on dit qu’elle ternative c’est être en opposition avec chose qui massif en tout cas c’est ça part d’une volonté qui n’a pas de sponsor et que ces communautés virtuelle ces réseaux sociaux qui sont donc une communauté virtuelle C20 kilos en tout cas dans la messe physique mais en termes 10 des jeux les idées n’ont pas de poids est-ce qu’on est comme dans le cas de l’écologie radical est-ce que ça presse uniquement les conneries que les gens qui se connecte là-dessus c’est uniquement des gens qui ont affaire au réseau de très proche et qui peuvent se connecter où est-ce qu’une ouverture qui est faite pour une sorte de contamination vers une culture plus fraîche + 9 + avant-garde
de propagande où vous deux c’est un truc qui fonctionne un peu par bouche à oreille qui avance très lentement en tout cas et durable on peut dire pression de est-ce que la info.org va être Perrin ou pas ça dure le problème du financement parce qu’on reste dans le virtuel mais c’est tout ça un coup au moins énergétique de l’animation des communautés virtuelle alternative entre guillemets compagnie les mecs ont de l’argent et peuvent survivre et développer la alors est-ce que les modes de communauté virtuelle alternative associatif très souvent collectif ça veut dire bénévole et quand on dit bénévole le mot est incorrect puisque c’est souvent de l’autofinancement donc on est plutôt dans une phase d’autofinancement à partir d’un moment
mon un développement extrêmement important ce qui est le cas de pour info. Org finalement on n’arrive plus à assumer seule et correctement le travail donc se posent après tout est question de est-ce qu’on peut trouver une organisation différentes pour pour animer ce genre de structure de la production culturelle en général exactement voilà toutes toutes ces difficultés finalement même si nous on ne produit pas de œuvre entre guillemets si on produit finalement que de l’information comment on arrive grâce à un système quel qu’il soit comment dire pérenniser des choses puisque nous ça fait 6 ans qu’on est quand même sur le réseau et que aujourd’hui le développement fait qu’on a traîné le plaisir un peu disparu de ton côté parce que
taille correctement on ne peut pas être dans une situation extrêmement satisfaisante voilà c’est tout c’est le dis dès que un moment donné on arrive plus à suivre voilà c’est ça c’est aussi une question de contenus Cerqueux évidemment les mêmes contenus ne peuvent pas être financé de la même manière que quand on fait un flux d’information. Tu sur l’art contemporain sur les appels à résidence appel à candidature exetera festival c’est très difficile de ne pas mettre de la pub sans défiguré de ne pas avoir un sponsor sans faire des concessions de ne pas garder en fait une dimension éthique j’aime pas le terme parce que c’est un peu moral exetera mais j’irai simplement subjective Cambon Xavier fait un choix qui qui qui reflète pas son expérience dans le monde de l’art exetera donc ça apporte un plus et se met ça c’est difficile
lancer ça veut dire que ton état sélection elle est pas du tout prise en compte par en fait c’est une sélection regarde pas de ce qu’on partage dans la vie en tant que artisa vie j’ai envie de te dire n’arrête pas vous aviez n’arrête pas c’est important le dis depuis le début cette émission il faut prendre du temps sur son temps libre pour nourrir la culture et je propose tout de suite qu’on fasse un break vous êtes à l’écoute de radio Campus Paris je voulais regarder le film qu’on va regarder vous allez sur le www.radio.fr s’appelle trousse happen c’est encore signé Red Hat
où se trouve la
en premier vous ignore après ils vont se moque de vous après vous les vous vous mettez avec eux et après ou gagné voilà vous en êtes voilà où nous en sommes radio Campus Paris toujours en direct de la générale pour qu’est-ce que ça change avec de nous intervenant Julien tu peux peut-être nous rejoindre également je vous présenter les nouvelles personnes merci précédent Xavier André Kevin Thomas Jack t’avoir parlé des communautés virtuelle nous parlons maintenant de la guerre civile matériel nous avons imposer des titres à se choc pour cette fin de session ne fonctionnait jusqu’à minuit à la général si vous voulez nous rejoindre 14 rue du Général LaSalle métro Belleville Marie et Pierre sont toujours
à votre disposition pour manger quelque chose il y a à boire même si l’abus d’alcool est dangereux pour la santé donc autour de cette table Alex faut-il nous a rejoint Valérie de Saint-Do des journalistes des auteurs et directrice adjointe de la revue arrêt société Cassandre et qui contribuent aussi au pôle de ressources Orchamps depuis maintenant quelques années Bonsoir Valérie merci de nous avoir rejoint également Guillaume Morel qui est étudiant à nos côtés qui est donc étudiant le master recherche Université Paris 8 avec s’intéresse aux médias du tir secteur Laurent Carlier qui s’occupe de visionnaire d’autres compétences participative et notamment équivalent de court-métrage non professionnel Brian c’est toujours là et Julien me l’envoies nous a rejoint qui est donc rédacteur en chef d’une toute nouvelle télé en ligne qui s’appelle le lave. TV merci à vous d’être là donc guerre civile matériel
mairie je te lance la pierre la en arrêtant question l’art se cache partout et l’art et une et une résistance oui alors on le mot de guerre civile matériel pas le mode immatériel m’amuser mais comme pouvez ou surtout peut-être le fait peut-être moi là dans ce débat sur des communautés virtuel et sur cette guerre civile et matériel parce que je vais devoir assumer le rôle de dinosaures alors d’organiser quand il y a quelques semaines en débat sur la culture on a promis pas parlé de la politique traditionnelle mais bon qui s’adresser directement faites un appel au candidat pour considérer le rôle primordial des arts et de la culture qui avait lieu au bout du Nord donc un très beau des bagues pouvoir trouver facilement en ligne sur votre site c’est parenthèses
site internet actif mais au départ c’est une revue papier et on y tient ce bon vieux support papier ensuite on s’intéresse pas exclusivement mais beaucoup est-ce qu’on appelle les arts vivants c’est pas qu’on considère que tu sois mort mais au théâtre à la danse au cirque à la performance en face qui consiste à mettre la recette des gens qui vont devant d’autres gens vivent donc pour elle ça pourrait ressembler à loin du virtuel d’autre part moi j’ai quelques difficultés avec le mot de réseau parce que Cassandre la revue les rencontres qu’on organise qui sont également des rencontres tout ce qu’il y a de plus physique et ceux qui ne sont pas exclusivement des rencontres par mail ou par Internet elles ont créé forcément beaucoup de liens ils ont créé des lieux de réflexion
groupe de réflexion mais que je n’appelle ré pas du réseau parce que précisément j’ai pas essayé d’élargir le réseau de créer du réseau et de passer beaucoup par le mail par internet pour élargir et bien gérer qu’on se planter on sait pas ce qu’on était sûre parce qu’on était effectivement sur la défense de choses précises sur une résistance et que sens sans une confrontation vider fort sur les thèmes très particulier qui sont ceux de Cassandre arrêt société sur une certaine défense de notion de bien public de la culture sur la défense de certaines pratiques et bien précisément si on reste dans le virtuel et si on ne vérifie kepala vérifier pas pardon la réalité des pratiques des uns et des autres on pouvait être totalement dans le malentendu et dernière chose parce que c’est un dialogue mais parler de guerre
matériel moi je préfère parler de combat culturel mais aussi effectivement les l’outil est extrêmement l’outil virtuel est extrêmement utile et un certain nombre de choses qu’on aurait pas pu faire sans internet bien évidemment et met le combat pour moi il est tout ce qu’il y a de plus matériel quand les flics devant le prix aujourd’hui à Chambéry et interroger les musiciens pendant trois quart d’heure c’est tout ce qui monte une pièce au bas des tours de La Courneuve quelques temps après qu’on ai parlé de Karcher pour moi c’est tout ce qu’il y a plus matériel de la réalité mais aussi le proposer le réseau et ses communautés virtuelle pour y mettre du sens on a parlé au préalable d’injecter de la culture et comment se négocier se met en place la culture dans ses espaces immatériel de production culturel mais là c’est pas
si c’est bel et bien pour mettre en avant le fait que dans ces réseaux se mettre en place une sorte de rock n’ roll c’est-à-dire que tu insuffler une résistance et c’est à ça que sert le réseau infine avant d’arriver à la conclusion de cette soirée qui sera avec un réseau européen radical alex je vois que vous êtes jeté sur le micro jugement de valeur sur les réseaux dans l’essence culturel de la société contemporaine m’a pas seulement dans les logiciels et le numérique mais on peut passer aux réseaux mafieux de Lester robe cartel de la nation de sous-traitance dans l’Asie orientale DVD de famille sans organiser un réseau la résistance zapatiste dans l’essence l’idée c’est que on passe d’une organisation
chic minutes presque comme qui qui était la même des larmes et ils ont des fonctions une organisation méditation pas on a un petit pas en avant on voit que la sociologie contemporaine avec Manuel Castells notamment avec des rails sur ce site il est la naissance de la société en réseau à pourvu comment on dit un schéma théorique qui a partagé vraiment par le marcis le libéro tous ceux qui ont la faire avec et est pas mal d’observateur sans pense qu’il y a eu dans les derniers 20 ans ou transition très résister et c’est ça la guerre civile et matériel entre comment s’appelle une dalle une formation Social Network
Linda ces informations sur ça a été c’est celle de grands compagnie de disque et cetera et l’autre évidemment c’est celle de YouTube des choses vraiment au renard chez moi aussi de marché hybride qui cherche une fois de parachutisme forme sinueuse avec la production horizontal que toute ta force confirmation Valérie tu veux réagir mais Julien qui qui s’occupe du la.tv qui qui pourra peut-être faire rebondir Guillaume qui avec nous c’est cette force que procure le réseau parce que là on parle à nouveau du réseau Internet c’est la possibilité de mettre en place une télé qui sort des sentiers battus en gros pouvoir faire montrer aux jeunes les choses qui ne se passe pas la télé mais qui se passe en vrai j’en ai au moins chez nous par exemple pour parler d’une expérience personnelle à peu près tout ce que
je m’autorise à faire en général on s’est posé la question qui a des gens qui viennent de la télé là on avait même essayer de faire un projet démission de télé pour une grande chaîne qui ne sais pas c’est qui été défigurés pour tout-à-l’ raison et c’est vraiment et passer plus au moins c’est exactement et c’est vraiment un soir dans un café quasiment qu’on se dit bon si on veut pouvoir diffuser l’information à la fois concret très accessible à la fac un peu de réflexion à la fois avec tout ce qu’on peut chercher tout ce que moi je cherche quand je consomme de la formation ça me dérange pas d’emplacement pour l’information au terme guerre civile et parce que personnellement je me sens effectivement assez en guerre après ça chacun je pense de se définir par rapport à ça c’est ce que tu essaies de transmettre aussi grâce aux réseaux volonté et cette idée que tu as non non non moi je vais vite de mélanger différents différentes choses et différents aspects de ma vie moi je me sens moi je me sent concrètement en guerre contre
anémie précis matériel du même que j’appellerai le capitalisme financier beaucoup d’amis à moi sont en guerre contre le capitalisme tu cours par exemple c’est une différence qui fait que à un moment si jamais on gagne cette galère ben peut-être que nos chemins de de militants d’activistes de s’engager ça c’est pas un rond moi je me sens guerre chacun doit se définir à mon avis pour être en guerre ou simplement création on peut être tout à fait en création sans être ancêtre en opposition et juste sur le terme matériel moi je suis très d’accord avec la personne dans le monde dehors chanmé pour dire que pour dire que c’est le concret qui compte Mehdi matérialité aussi dans le dans l’esprit moi j’ai beaucoup aimé le terme de Busters qui parlait de pollution mental pour parler de la publicité par exemple c’est vrai que ces ces combats lasser de guerre la semaine peut-être dans l’esprit de chacun individuellement et peut-être dans nos propres tête ça nous en garde contre qui essaye d’envahir dans Esprits ce qu’on veut recevoir comme l’art qui a quelque chose
mon esprit et qu’on reçoit en général avec plaisir est dans ton ressort Gagnon mais ça te gares et immatériel dans le sens où aller dans dans dans ce monde assez assez diffus et très vrai et très et beaucoup pluriel à mon avis d’ailleurs que cette table dans le monde des idées ça de guerre civile matériel à mon avis d’ailleurs on est loin d’être terminée datait d’avant le web et tu continueras dans l’oued 3 le web 4 et qui voit le remplacera à part si on perd la course où la guerre comme tu l’intitulé merci pour cette intervention et rendez-vous sur le la.tv où tu diffuses des idées quand même passer si c’était pas pour moi je l’ai début de ton intervention des choses qui donne quand même envie aux gens on essaie de parler du monde de tel que nous on voit et Julien tu t’en rends coup on a fait un sujet sur le premier saoulé qu’on a fait effectivement c’est sur ces stages d’initiation à la désobéissance civile auquel j’ai participé pour faire mon travail de vérifier sur le terrain comment ça se passe
et je peux vous dire que ça fait énormément de bien d’apprendre à désobéir de se rappeler qu’il est possible de désobéir et de s’organiser entre nous pour le faire toutes les informations sur tes stages sont sur le Web TV mais aussi il faut désobéir. Net bon on sait pas comment gagner de l’argent mais c’était la question précédente et elle est pas non plus comment gagner argent merci Mathieu clochard et à gauche sur le connais aussi sous le nom de la bouillie rouge en Paul Newman CCD non utilise comme ça donc tu t’occupes du commissariat avec trois autres individus le commissariat c’est une structure de production des expositions d’art contemporain donc fondée par 4 artistes je le disais je vais les cités ça se fait Fayçal Baghriche donc toi Dorothée Dupuis et Vincent give année donc c’est basé sur le groupement de 4 association l’entreprise culturel random research rassemblement pour repeindre et RPR et maïeutique ne se plaint de maux que la plupart des gens même moi par exemple en disant je n’ai pas compris même j’ai pas le propos en même temps et donc vous assurer respectivement une résidence Anatolie
un soutien la production et la recherche de partenaire mais avant ça à toi Mathieu revenant dans le passé tu as organisé grâce au réseau des interventions gratuité festive dans dans les supermarchés
certes sert donc dans dans dans dans cette guerre civile en réseau tu tu tu tu dis quoi
qu’est-ce que je dis je sais pas j’ai un appel en tout cas
pas danser parce que tu investis donc un territoire privé dans ouais enfin dans la volonté des bons produits commerce prend toute la place sur le social donc si on se voit on va sur le lieu du commerce pour faire du social jusqu’à la faillite du Commerce et là tu baisse pas les bras parce que tout ça c’était magique gratuitement et vous décidez de monter une structure qui permet de regrouper et surtout de mettre en avant la production culturel la c’est-à-dire que on est tous des artistes à la base et on est tous dans la merde pour produire quoi c’est toujours le même problème pour des artistes
et politiquement alors comment vous positionner mais on est obligé de faire un peu les serpents encore enfin l’idée du du commissariat c’est que
il faut aux artistes des moyens de production et on peut pas laisser simplement le terrain au commerciaux et institutionnels dire que à un moment il faut rentrer dans des cases et des artistes ils peuvent pas fonctionner comme ça quoi donc
un peu de fait on était chacun dans un espèce de réseau d’entraide et de mutualisation de possibilité de compétences de filouterie de qui a le plan pour un tel que chacun puisse travailler c’est aussi une idée de marcher ensemble les pages jouer les uns contre les autres
et en terme de gagnant
l’engagement au chacun de tes jamais que ce qu’il a fait.
À Matthieu tissu non mais c’est pas mon engagement c’est un
magasin du quotidien en finalement
dis à partir du moment où pour être artiste il faut trouver un moyen de fonctionner ben on trouve les moyens de te mettre ça en place on trouve les moyens de fonctionner quoi alors pas de manière autonome en fait on est obligé d’être un peu toujours un peu un pirate quoi donc vous avez écrit un type de structure à moitié débrouille à moitié réunion de de compétences qui s’avère pertinent dans le contexte actuel ben c’est-à-dire qu’on a ce qu’il y a mené à la formalisation du truc de se mettre en Fédération d’association être un peu là je crois que ça arrive tu aurais dû arriver mais Guillaume et là et Guillaume travail en tant qu’étudiant sur les médias du tir secteur alors peut-être que chez vous à l’écoute de radio Campus Paris vous n’avez aucune idée de ce que sont les médias du tir secteur mais en réalité ils sont bien les cons
raison de cette guerre civile il matériel
ah oui mais la voir s’il y avoir invité je suis content l’étudiant sur Radio Campus Paris c’était beaucoup de l’Étudiant c’est très bien apprendre quelque chose m’intéresse au milieu du tir secteur mais disons que je m’intéresse notamment ce qu’on appelle les immobilisations informationnel et plus le le militantisme informationnel alors on a parlé du matériel de l’immatériel on parle des réseaux exetera et puis on a parlé de capitalisme financier que cetera déjà je voulais revenir pour pour enchaîner un peu donc mes propos savoir que le libéralisme disons le concept du libéralisme à la base quand internet à commencer c’était aussi l’idée que internet pour élargir la place du marché c’était moins d’état et donc c’était finalement les nouvelles technologies c’était un peu disons le moyen de salaire moyen d’une société
mais beaucoup moins rencontre entre donc c’est-à-dire que on communique beaucoup mais on va au niveau des relations sociales réel si c’est moins de relation sociale réel alors on a parlé de plein de choses mais finalement ce principe là permets donc on en a reparlé donc je reviens sur des choses qu’on a dit il y a un phénomène de collectivisation et comme myspace ou d’autres choses mais dans moyen formidable moyen de collecter vidament maison qui est donc là est-ce qu’on appelle les mobilisations informationnel sont des des des des des groupes des mouvements qui sont plus ou moins ou vert et qui vont se servir donc du réseau Internet pour faire passer disons qu’on appelle aussi les médias Activis dire que deux ils ont les nouveaux médias activiste hier qui se sont dit que via Internet on pouvait donc se servir de
chorizo là pour aider les luttes et faire avancer les luttes ce qui m’intéressait c’était bon pour reparler de ce nouvel esprit capitaliste c’est un type qui parlait de la vision connexionniste du monde social et cette vision communique sioniste allez allez allez allez allez allez première sur Internet dans le sens où on parle donc moi je m’intéresse aux médias du tir secteur mais disons que on oublie que il y a les gens donc dans ce milieu la sont capables de se réapproprier les des technologies numériques et ensuite de s’en servir de les exploiter entre guillemets moi ce qui m’intéresse aussi tous les autres les gens lambda ça dire ce qu’ils sont les les interacteurs de base qu’on pourrait dire pour les opposés aux interacteurs professionnelle et qui arrive sur un portail et son réorienter vers la conso
passion de culture exetera qui retrouve à l’extérieur finalement du réseau donc la question c’est comment informer les gens qu’il y a d’autres moyens de s’informer tout en rentrant des réseaux qui ne sont pas à dire ouvrir le réseau en fait le réseau parce que le réseau ou la philosophie des réseaux dans les sciences sociales à la base c’était aussi j’ai j’ai j’ai perdu le fil conducteur de de ma pensée je suis désolé et donc c’est non mais c’était c’était aussi l’idée donc j’ai complètement perdu je t’ai dit c’est pas grave bébé intéressant en tout cas au niveau des mobilisations informationnel c’est que il y a la volonté donc d’informer de communiquer donc communiquer dans le sens donc on transmet il va se passer ça à quelle heure on va parler de ça ça ça et la question ensuite d’informer et donc de mettre en partage c’est ce que bon alors le web de zéro et tout ce qu’il y aller au lit
logis autour de ça bon mais finalement c’est l’idée d’apporter une perspective nouvelles par rapport aux choses mais de se renvoyer évidemment la balle et de faire avancer les choses mais tout en restant en connexion avec des perspectives réel sociale de l’assiette une une plate-forme de de vidéos à caractère engagé on peut dire donc en terme d’ouverture à l’esprit contestataire vers cette mobilisation pour la guerre civile immatériel et donc d’ouverture et de contamination lot le Viking tu penses que
faut pas tout mélanger non plus bonsoir bonsoir Laurent bienvenu
vidéos basse project. Net en fait c’est une initiative multi associatif
et c’est vrai que au début il y avait un positionnement sur la vidéo militante mais en fait cloisonnés dans tir secteur militantisme c’est juste une manière de désamorcer donc c’est juste une expression citoyenne par la vidéo maintenant c’est suffisamment démocratiser pour que ce soit juste un moyen d’expression et est-ce que ça a fait avancer l’esthétique de la contestation
soit c’est contestataire soit c’est esthétique un moment faut juste arrêter de jouer avec les mots sont nés dans un rapport de force si on est dans un jeu et tu crois que c’est fini de jouer dans un bar en ce qui me concerne oui toi tu me dis quand c’est la guerre
bah je suis pas le seul après il y en a qui parle de la guerre de l’imaginaire aussi
voilà après c’est des rapports de force idéologique chacun doit défendre ses singularités
bon moi j’ai du mal à croire que soit ce esthétique soit c’est la guerre parce que quand on voit le degré auquel le désir déjà été investis par les transformations de ces dernières années il semblerait que l’esthétique et fortement présent à chaque fois que une personne sorte chez lui ou reste là où il est et et ça dans cette mesure là il y a une guerre civile immatériel amener qui semaine depuis longtemps de par toutes sortes de choses d’occupation de supermarché de mon âge de l’histoire de la certainement mais avec une chose qui est bien actuel aujourd’hui et qui nous permet de vivre l’espoir au présent et ça c’est la transformation du monde qu’on en parle de société en réseau mon copain m’a dit qu’il s’est passé ça depuis 89 la force du travail capitaliste doublet avec l’introduction
chinoise indienne et de ce qui était autrefois la sphère de l’Est avec en même temps le réseau mondial a été créé avec ça comme une petite vague d’une sorte de conscience et très très profond de certaines personnes se sont saisies de ce moment pour essayer de voir s’il est possible de sortir de l’hyper individualisme contrôler du capitalisme actuelle à la guerre civile se lasser l’investissement de ses grandes boîtes de production de médias mais aussi de canalisation des mouvements des gens dans l’espace urbain tout ça c’est la guerre civile matériel qui aimait naissons-nous résultat bilans de course 20 ans plus tard on est dans un monde totalement instable la géopolitique a bougé sérieusement on est face à une véritable guerre
demande le copain et si il s’ennuie mais je sais pas on se connait pas de Laurent Laurent Brian Brian Laurent je pense que probablement oui vous avez commencé avec un truc de mediatv c’est super intéressant ça il y a eu des expériences comme ça répéter depuis 10 ans ça a donné lieu à différentes possibilités sociale de faire face à ce que je dis comme hyper individualisation qui est le piège fondamental donc donc donc je peut-être je suis entièrement d’accord avec toi parce que quand on se parle esthétique de toutes les transformations là on arrive à une espèce d’incapacité de faire quoi que ce soit et on veut se focaliser fonctionne sur son histoire esthétique alors qu’en fait je te convient pas du tout le même raconte ce que tu fais ce sera très intéressant
une expression artistique qui passe plus par l’esthétique maintenant c’est juste une affirmation et une acceptation du rapport de force on n’est plus dans le participatif non plus pour moi c’est juste le participatif c’est du ludix arrêt ça reste du désamorçage de la Résistance justement on est dans un production dans un processus de production collective après chacun se positionne de base c’est un collectif chacun a son point de vue on avance ensemble pour nous c’est vraiment la production qui est intéressante c’est pas les motivations quoi après voilà c’est le c’est le présent c’est l’impact on any dans l’éveil des masses sur les médias on est on est pas dans cette utopie l’accord on est juste dans les moyens d’expression on fait un break avec une vidéo qui joue sur l’esthétique et la contestation à son signé Scratch Massive
moi je vais manger ce soir
vous êtes bien en direct de la générale sur Radio Campus Paris 93. 9
quelle chaîne dimanche 1er avril 2007 de 18h à minuit rendez-vous des générations numériques est-ce que ça change les présidentielles sujet qui ne concerne que l’aller concerne-t-il le changement doit-il passer par la politique réseaux sociaux 6h de Russie en direct à la radio 93 vous à 18h14 faire un tour de table plus d’infos sur le droit d’être en dernière minute vers un réseau européen radical tous les vénère en tous les énerver nous retrouver autour de cette table je vois ma gauche Mathieu Alex
si Brian homme Julien me l’envoies Laurent Carlier Isabelle Frémaux Jordan Béatrice rétine structuraliste de ce projet à mes côtés d’un réseau radical intitulé a été donnée par vous moins cher Alex faut-il donc je vous prierai d’introduire cette notion mais encore écouter les concepts sont défendus par les conceptualiser table basse à l’appart il y a un train d’avoir un mouvement de 0 à partir de 2000 on a vu que la période de dépression qui avaient suivi la guerre en Irak s’est passé il y a des nouvelles vagues intelligente plus conflictuelle que des Paris à Copenhague Athènes à Rome c’est un train de se rebeller
les aider avoir des utile pour partager on verra au G80 stock se connait hein tu seras faire tous les centaines de milliers de radis canard d’élèves de l’Ouest qui vont se retrouver dans la Baltique pourrais fermer le G8 c’est vrai aussi que si je peux faire un critique il n’y a pas en stratégie européenne contre le pouvoir la mettre en place des barres aux détriché nous on a rien foutu on s’est vachement préoccupé de fond mondial de la Banque mondiale bien sûr que ils ont été battu et les pouvoirs et le pouvoir monétaire sécuritaire de l’Union européenne est toujours là affaibli parce que les Français et les Hollandais ont voté contre Nice foot
Rémi les morceaux en place et c’est pas bien pour nous on doit se constituer un contre-pouvoir alors Alex tu essayé de te porter maire de la ville de Milan fermenté un parti politique de puissance politique tel que ça puisse sans aucun référendum dire que mon 18 moi je suis pour l’accès au calvaire pour l’accès européenne Pink et noir ok moi j’ai compris on s’est compris l’idée cuire de la politique transexuel pratique anticlérical contre les fonds des gens qui lève l’heure. Dans la salle
dans le réel ça veut dire quoi en français non je pense que le combat d’abord il y a un combat réel amener au quotidien pour des problèmes qui sont parfois très différent selon les pays y compris en Europe nous en France ont un grand problème avec la politique contre les sans-papiers y en a d’autres dans dans différents pays mais le combat qui peut mener un niveau européen est plus au minimum accidental c’est sûr c’est le pouvoir d’influence parce que quelque chose qui vit beaucoup c’est ces réseaux militants c’est la volonté de ne pas prendre le pouvoir c’est pas une course pour le pouvoir c’est pas une course pour arriver à un stade où on pourra changer les choses c’est juste que les choses changent sans sans chercher le pouvoir et ce pouvoir nain
Bah mine de rien on peut m’en peut mesurer son influence assez simplement je dire quand quand il y a eu ce qui est Allah qui a été à ma connaissance à moi le premier grand moment de cette guerre civile matériel et matériel je veux dire personne personne n’y croyait tout le monde se fout de ma gueule de ces jeunes qui était insouciant qui allait changer quel est renoncer cetera au relais des idées assez simple d’équilibre mondiale sociale écologique défendu à Seattle – imprégner la société depuis et ça ça et ça ça en plus on se retrouve des dépositions altermondialiste dans quasiment tous les discours politiques alors qu’ils sont pas forcément appliquer ensuite mets des choses aussi simple que que l’éveil des consciences tu continues et juste à se battre pour dire non ce n’est pas la peine de renoncer parce qu’il est possible de continuer à espérer et de se battre pour ça et du coup peut-être qu’on y arrivera un jour ça fonctionne ça progresse ça grandit et je
pense que c’est c’est ça à ce niveau-là que d’une façon européenne on peut on peut s’associer s’organiser John la peur de prendre le pouvoir de Tintin Tintin t’avais dit quand Alex adhération Ducret rétablir y a des poignées qui sont montés le poignet symbole très intéressant du pouvoir en fait c’est le vieux vieux symbole de la gauche de l’imagination pouvoir de les femmes au pouvoir de gauche au pouvoir une poignée de problème. Pardon c’est pas l’heure. C’est l’autre jambe qui était avec le. Tu peux rien recevoir
et pour moi la la nouvelle politique c’est une politique ou tu reçois et tu donnes une politique de partager la politique du. C’est la politique d’agression c’est toi qui me donner c’est la politique de pénétration c’est la politique de prends vraiment et pour nous il faut un des nouveaux symboles toujours du pouvoir été d’accord sur ce pink noir et l’autre couleur Alex et tes amis tu n’as pas de microphone comment veux-tu que les ovaires et l’argent avec avec ses couleurs enfin tu peux remplacer parce que concrètement ce qu’on a appris devis disant c’est qu’on peut bloquer des choses bloquer des choses extrêmement important parce que là le monde change une façon accéléré et un dîner
ça va faire une sortie père capitalisme un guerrier chaque fois que les gens arrivent à bloquer des choses ça ouvre l’espace pour faire ce que dit John c’était dur pour donner quelque chose d’autre je crois que les deux choses vont s’en mais ça c’est intéressant apprendre avoir des contre-pouvoirs OPAC à la fois apprendre l’espace européen savoir le prendre quand il faut voir bloquer les choses et savoir le percevoir pour ce pour comprendre les différents sens où ça pourrait aller ça veut dire traverser la société pas seulement les moments forts de où on arrête les voitures de circulaire où on arrête le travail de faire te dérange mais connecté ce moment à la réflexion des actions à moyen terme et à long terme parce que finalement ce qu’on essaie de construire c’est une manière d’arrêter une sorte de descente lente ou rapide vers des violences plus fort soit la violence quotidienne des passage à tabac
arrestation des filtres à la frontière soit la violence ponctuel et terrible de la véritable de guerre qui se fait aujourd’hui donc quand on fait maintenant ça va être disant emmène la guerre immatériel on arrête les choses en déterminant réaliste déconcentration énorme et on commence aussi à faire un travail sur la culture la philosophie et la science et je pense qu’elle a il y a quelque chose de de où il faut aller beaucoup beaucoup plus loin si on veut agir comment on dit au niveau européen parce que cela se c’est non seulement une possibilité mais ça devient une nécessité autrement ce sera trop tard quoi donc ils ont un des mots les plus importants dans ce que parler veut dire c’est agir et que d’un certain côté c’est bien se faisait la réflexion en discutant plutôt c’est que peut-être il y a aussi la tendance à trop parler comme ce soir
on parle on parle en parler moi ce que j’aimerais bien à la rigueur qu’il faudrait c’est que tous les gens qu’on a ici et Vacances porte comment il faire quelque chose maintenant plutôt que veut dire on a discuté c’est bien on rentre chez nous je vais réfléchir après ce que je vais faire et de à Mathieu Mathieu table et tout le monde ici fait des choses c’était la volonté de me transmettre un espoir et la faisabilité d’un possible si je peux me permettre il faut il faut pas il faut jamais oublier de faire les deux et tout comme quand on parle de réseau virtuel il faut pas oublier le face-à-face et que et que c’est toujours la question de pas de pas
devoir choisir de pas toujours penser de s’empêcher de penser ou ou et de toujours penser et il faut faire je suis tout à fait d’accord alex je vois bouillonner avec ce micro BIC va pas du tout il est orange la météo à ta question la question question dernière un réseau européen radical qu’est-ce qui manque de fer et Bryan et d’autres copains notamment de Copenhague me dérange et de Liège sont venus et on a fait c’est tout. On a fait un petit camping de Salverte iPhone pour les 50 années mais juste pour vous donner une idée pratique de problème alors toute la société française se rebeller contre le CPE et la réponse est oui alors maintenant au niveau européen ils sont en train de rentrer dire une chose est-il c’est pour les jeunes qui s’appelle l’aiguille people en papier vert sur la flexicurité
moi loin ça rien donc c’était utile desserrer les mains en français ça sert à enlever au niveau de calcule la même chose alors c’est pour ça que ses comptes revenir en fait ça se monte allemande qui reste coincé dans les dans l’espace de l’État-nation n’arrive pas à changer le monde ça veut dire over the world Sisters un petit alléluia pour Alex p’tit John un truc à dire là-dessus forcément toi de ton point de vue anglais qu’est-ce comment tu sors parce que Alex et du Sud en temps mais on a un problème en Angleterre c’est une il y a vraiment une pensée de France Culture vous avez la faculté de d’inonder l’Europe quand même même si c’est une culture très industrielle comme la Faculté
de l’Europe et de et de et de faire naître aussi ce réseau vous êtes très regarder très écouter vous êtes
ben sur portail je suis emporté session désolé
de ton point de vue parce que je pensais zéro comme Alexis mais je pense que je pense qu’il y a des possibilités qui s’ouvre qui met ensemble en fait tout le mouvement haltères mouvement écolo les mouvements de 100 fois tu commences à bien il commence à une nouvelle
ça m’est égal valoriser le mot coagulation Alex c’était pas du tout d’accord avec le fait que là il me sort de coagulation du réseau qui se qui se met en place et bon tu es en train de faire autre chose mais je viens je te regarde parce que tu es français Laurent tu es français Mathieu que ça a été une sorte de divertissement pour toute la population qui a lieu est né quelque part et je pense à mon point de vue peut-être que on va les citoyens voilà parce que la politique quand elle se fait plus dans les dans les ministres dans le gouvernement comme c’est le cas en France depuis dans en Europe depuis un certain temps elle se fait dans la rue et que ben des fois ça marche pas des fois ça marche mais c’est PEC c’était quelque chose mais ça marchait pas ce que c’est quelque chose de très simple de très concret et puis parce que c’était un nom si c’était non on veut pas ça maintenant effectivement les nombres question de ce mouvement de 0 et le oui
tu entends parler tout à l’heure et je crois effectivement que ce mouvement est que cette façon de penser en réalité existes voilà c’est s’est passé au niveau européen comme tu le dis c’est passé au stade des propositions et c’est enfin en l’occurrence que moi je cherche surtout c’est c’est comme une autre façon de penser tout à l’heure ont parlé du fait de d’être dans le fait de recevoir et pas seulement dans la lutte en a beaucoup tourner autour de cette question je pense que il m’aime moi dans mon quotidien le web de zéro le fait que les blocs ça part tous les commentaires et cetera et cetera ça change MAAF légèrement ma façon de voir le monde et de l’appréhender d’imaginer ce qui est possible qu’elle souhaitable ski à construire et cetera c’est des choses qui évolue c’est des choses qu’on cherche et qu’on ne cessera jamais de chercher divinité d’Alex qui disait le problème essaie de mettre sur papier ou le mettre au point ce que tout le monde pense parce que finalement il y a une sorte et c’est ce que je ressens ici c’est une sorte de d’énergie vers un même quelque chose mais qui n’est pas défini
mais ça mais ça ça mon avis c’est peine perdue parce que personne ne pense la même chose personne ne pense la même chose personnel même vécu personnel d’aspiration on y arrivera jamais le le défi pour moi c’est plus de faire en sorte que tout soit possible et là on est on est loin du compte en tout cas à l’heure actuelle Bryan
Ryan qui essaie d’attraper le micro parce qu’on va qu’est-ce qui se passe quand traitement qui va changer la chose qui pourrait changer la chose et bien une chose mais je sais que ce qu’on appelait avant la classe moyenne disparaît elle est elle est fragmenter par le bas en une sorte de précarité généralisé elle est transformé par l’eau en une classe technocratique pour gérer les grosses boîtes les grandes sociétés qui crée les mouvements économique fort ce qui arrive dans ce processus c’est quand même une conscience par les gens qui n’ont plus de statut de garantie dans le monde qui ne veut pas en avoir le même qui avait avant qui leur permet d’être finalement et les exploiter un grand des gens qui les environs du proche c’était dire la gamme du travail flexible juste en bas de et des gens au loin qui fabrique la plupart de ceux qui les ont envie Rhône comme chose
quotidien donc là je pense que effectivement on est allé jusqu’à ce point avec l’idée que on veut que tout soit possible mais c’est tout moi j’y crois pas à ça je crois que là ça va un peu plus beau de la ce qui ce que nous nous avons affaire se construire à la fois des formes d’Azur et aussi des continuer de structure le pensais pour voir que notre situation personnelle éclaté spontanée joyeuse et cetera et aussi pris dans un mouvement beaucoup beaucoup plus large et ne et si nous n’avons pas de partis politiques qui puisse structurer nos actions il faut bien remplacer cette forme de structuration avec une autre forme et là on a un vent c’est un tout petit peu on n’est pas aller jusqu’à jusque là où il faut aller si on ne veut pas simplement tomber tous individuellement dans une sorte de merde qui elle est réellement collective là je crois qu’il y a un un un deux. 0 sur la philosophie des luttes et aussi sur la
Sophie qu’est-ce qu’on fait ensemble comme société et là je suis pas j’ai plein d’optimisme un peu sur ça parce que c’est un besoin donc je crois qu’elle a il y a beaucoup de choses à inventer alléluia à chaque fois que Brian s’exprime ça mérite en alléluia brother d’un Sisters alléluia son boulot normalement Laurent civil il est là toute façon le système et la merde elle est présent dans chacun donc la guerre civile c’est d’abord une autocritique c’est comme ça qu’on avance et mais voilà après chacun en avoir conscience mais ces 1 personnes qui vient de rejoindre à l’opération international ou pas besoin de l’échelle européenne ni de l’opposition direct avec un monde États-Unis un ou n’importe quel
on a effleuré mais le modèle américain donc et rejeter en bloc un je pensais qu’il faut sous le charme ça que je viens de dire mais je faisais une transition internationale des personnages tour de cette jolie parce que Lisa traduction manifestation une chanson de quoi chez nous il se bat les couilles de l’Europe radical et que maintenant il faut réussir à trouver des idées sur comment on peut souscrire à ces idées là rejoindre
bye bye bye maison light with scratch
est-ce que je suis espérait faire ce soir ou en tout cas voir c’était construire des passerelles entre ces idées là entre les entre les réseaux locaux pour pouvoir trouver des façons de vraiment souscrire de manière active à ces concepts la SS avec les beach house of great other Witch Aurélie une discussion précédente qui avait à voir avec la Carte Noire c’est ça c’est le traduction français arabe
plateforme à placard placard placard c’est un rendez-vous
sexy la clope au coco fait casser casser le ghetto Parisien les mettre ensemble parce qu’il aspire Toussaint devenir plus international cette notion qu’on a pas évoquer mais il a transnationalité de la Poste nationalité finalement on est là à Paris mais il faut dépasser le problème Parisien sortir de ses clivage parisien pour mettre en place parce qu’il y a urgence un réseau européen de définition des enjeux culturels et des modes d’action pour faire changer les choses ça soit au niveau temps de l’écologie de ghetto Aubervilliers trompé en étant et on est bien dedans il suffit juste d’en faire quelque chose c’est pas un ghetto la robe c’est un espoir et donc autour de la production culturel de l’écologie et des réseaux sociaux de faire avancer la la machine ou écran in in in in the strain homo Heidi Heidi
Kikuyu le synonyme de la question c’est de savoir comment comment comment négocier les réseaux locaux et ses grandes idéologie peut-être Utopia et pour pour pour casser les chapelles je pense que c’était vraiment la volonté de l’émission de ce soir et que tu nous a rejoint au dernier moment je suis content que tu sois là je sais pas si tu as tout suivi ce qui s’est passé ici mais j’aimerais que tu dises un mot parce que j’en ai dans la réalité je fais partie des personnes qui m’a fait tomber dans la radicalité c’est vraiment très personnel d’ailleurs vous écouter radio Campus Paris
parle de moi y a un mot sur cette radicalité rappelle parce que tu voyages pas mal à voir ton travail d’artiste en Chine aux États-Unis bah tu fais ton truc après si tu as envie de travailler ou de travailler c’est un mauvais mot de faire des trucs avec d’autres gens qui soit de France à côté de moi on parle d’urgence d’urgence il y a pas d’urgence il y a tout le temps.
voilà tu as envie de faire un truc tu fais ton truc et puis c’est tout envie de le faire avec machin ou machin et tu fais ton machin et puis c’est tout donc tu as un électron danse réseau tu nourris partons latino mais tu n’essaye pas forcément de réseau tes histoires à ton énergie
non mon énergie rentre dans le truc elle est dans la machine après tu fais c’est quoi ce truc de merde alors on va terminer sur ce petit truc de merde je trouve ça un peu ridicule Mathieu tu disais que tu t’es pourriez que c’est foutu je trouve ça un peu ridicule en plus tu vois et alors 102 de vendredi bad boy sont totalement de prévu toujours moi c’est fini voilà 50 ans et c’est la même on est toujours dans la même urgences de toute façon on est dans la même urgences et on est dans la merde parce que on est dans la merde alors alors voilà c’est parti de l’audience a quelque chose à dire parce que les micros n’ont pas participé il nous reste 3 minutes pour terminer cette et alors le débat Dorothée donc Bonsoir qui êtes-vous
je suis un peu membres du commissariat peut-être certains connaissent avec dentistes sur cette fin des basses avec un peu de dominer quand même il y a que moi pour moi c’est que je pense que internet toute la mise en réseau le web de zéro que c’est un sacré me permet d’organiser des résistances qui était vachement local un moment je pense qu’on est quand même dans un homme politique global mondialisé qui a un qui commence à laisser la place à ce qu’on appelle les organisations non gouvernementales Pro des alternatives au système étatique public exetera et c’est quand même des gros instrument qu’on peut vraiment utiliser est la circulation des informations ça vraiment permis l’émergence de ça et on se rend compte que c’est en train de pallier à la fois au marché et à la fois l’État qui était avant assez t’aime un peu je dirais
un peu bivalent comme ça et qui a écrit un vraiment contre-pouvoir qui a émergé clairement visibles depuis 15 ans et je pense que c’est c’est génial de pouvoir se coordonner avec des gens qui pensent comme nous à l’autre bout du monde il y a pouvoir ensuite se rassembler les moyens de transport aussi ça fait que Manon peut se fédérer à la fois intellectuellement et physiquement et que ça c’est c’est 21h c’est quoi c’est les choses qui vont faire que que ça va changer que ça bouge et qu’on arrive à faire des choses ensemble et que ce soir on a des gens sur la table pour des accents très différent ce qui prouve bien que c’est pas si possible que ça il y a 20 ans et et voilà alléluia brothers and sisters
elle a tellement raison nous ne savons pas ce que nous allons de venir c’est ça qui est formidable c’est que il y a quand même une aventure incroyable qui est celle de faire face à tout ça quoi moi je trouve ça extrêmement à faire facile à faire et s’engager passer le moteur de sa démission autres sont aussi des opérationnalité autres c’est idiot qu’on fonctionne plus la même manière et ça c’est en croissance comme tu viens de dire alors là c’est au moins très intéressant quoi en fait c’est pas ça avant on se m’ayez pendant longtemps là c’est plus le cas de cet été il y a un calendrier mouvementees top formidable et ça s’accompagne de toutes les initiatives qui crée une autre information une autre culture donc moi je suis pas trop pessimiste et la même fois en fait je reste quand même
alors Mathieu été un problème c’est que tu ne parles jamais danse et je pense que c’est une espèce de base et après on n’est pas obligé d’être Sinik animisme avec le lapin fermé on peut être à la fin avec l’action et c’est pas parce que on va pas essayer encore un peu de place pour alléluia pour Jordan parler de pour l’huile d’utopie c’était pas quelque chose dans le futur c’est pas quelque chose à attendre il l’utopie c’était le moment maintenant je suis d’accord tu es le moment avant que tu agis ça
utopie parce que tout est possible à ce moment en ce moment juste avant que tu agis c’est le moment d’utopie parce que à ce moment tout est possible c’est pas alléluia brothers and sisters merci à tous. On continue pas un petit un petit quart d’heure encore merci à tous d’avoir rejoint la général merci à tous d’avoir écouter radio Campus Paris il y en aura peut-être d’autre il n’y aura peut-être pas d’autre en tout cas pensez-y rendez-vous sur tous les sites internet qui sont disponibles en lien sur le www.radiopole.fr laisse partir la musique de leechers et de Human koala qui nous ont fait le grand plaisir d’être là pendant ces 6h merci à vous et merci à Marie et Pierre pour leur plat remercie Allah Générale à chien qui fête son anniversaire aujourd’hui joyeux anniversaire CHIAB à William Julien pour leur accueil radio Campus Paris bien évidemment marque constant Antoine Steven Nicolo et François Régis
à tous les intervenants bien entendu je propose que vous appeler Tissier pendant que je termine ses remerciements adhan Hamza la qui a réalisé le logo bifteck je change Pascal Dupuis et Kate de Chloé faire et bien dis donc leechers et catch vas-y parce que moi il nourrit Sanson alors je les aime toutes les infos donc relative au site de Radio Campus Paris vive l’inspiration www.radiookapi.net voir et revoir au revoir
alors ça veut dire
la nuit de samedi c’est là où donner une réponse à Mathieu

Tags

Xavier Faltot

Xavier Faltot @xavierfaltot @mcmparis @lacontroverse Dans la radio, les magazines, la télé, la rue, le web, et les clubs, en 20 ans, il est passé maître dans l’art du média expérimental. Il joue et compose avec les technologies, les flux et les publics. Hackeur du réel, il travaille à générer des chaos sympathiques, des zones franches où tout se lie et se publie. C’est là qu’il sculpte ses visions d’une société post-capitaliste, post-spectacle. Un endroit où se libérer et briller sans s’éblouir. Il est reporter, gonzo journaliste, VJ Xavier Society for the Blind, le fanzine Le Guide Du Renard, le Xavier de Youtube, le gérant de La Controverse, l’inventeur de La Chambre à Air, le co-créateur de RADIOMARAIS et de gangsterreradio.org ou encore la cellule multi-média de Le Consulat.
Bouton retour en haut de la page

Shopping cart

Subtotal
Shipping and discount codes are added at checkout.
Checkout
Fermer