LA RUELE CLUBTechnikart

Petit Larousse à l’usage du wannabe

Paru dans Technikart n° 67


L’EGO-BUZZ A SES FAMILLES, NOUS LES RENCONTRONS CHAQUE JOUR. RECENSEMENT EXHAUSTIF DES FORCES EN PRÉSENCE.


Les reals • Ils appartiennent à une culture qu’ils respectent et ne veulent pas décevoir. Signe distinctif : se font avant de se montrer. • Ils sont : musiciens, plasticiens, designers, photographes, écrivains.


Les pushers • Ce sont les têtes brûlées de l’ego-buzz. Sans concession, ils croient en eux et en leurs projets, cassent des portes pour s’y engouffrer avec leur tribu. • Ils sont : producteurs indés, pigistes, réalisateurs, chanteurs.


Les killers • Ce sont des loups solitaires, puissants car sans scrupules devant l’ennemi. On les appelle aussi reals à tendance pusher. • Ils sont : sportifs, designers, journalistes, pubards.


Les snakers • Vifs et malins, ils savent déceler les failles des systèmes et des personnalités qu’ils croisent. Vivent par les autres et retournent toutes les situations à leur profit, sans aucune gêne. • Ils sont : attachés de presse, journalistes, intermittents du spectacle, clubbers.


Les suckers • Peu créatifs, leur force est de savoir reconnaître et flatter les doormen, jouant de leur catalogue multifacettes, une différente pour chaque personne à pomper. Une fois démasqués, ils deviennent, au mieux, low-kickers, au pire, doormen à tendance antis. • Ils sont : attachés de presse, pigistes, modasses, commerciaux.


Les wankers • Ils se la racontent mais n’existent qu’à travers leur image et leur tchatche. Des projets, ils en ont des tonnes mais qui peinent à aboutir. Normal : la force n’est pas en eux. • Ils sont : mannequins, attachés de presse, acteurs, fils de.


Les antis • Depuis tout petits, ils s’imaginent une destinée hors du commun. Aujourd’hui, ils se rendent compte qu’ils ne seront jamais des stars. Ils militent contre et balaient toute initiative extérieure d’un regard blasé. Mais leur assurance les sauve. • Ils sont : chefs de rubrique, animateurs télé, stylistes confirmés.


Les low-kickers • Antis version petite frappe, ils tentent de déstabiliser les reals et les pushers. Comme tout parasite, ils perturbent mais n’anéantissent pas. Ils sont : pigistes, ouvriers de l’image, stylistes de mode, assistants.


Les doormen • Ils sont dans la place et en détiennent les clés. De leur bon vouloir dépend l’accession de la nouvelle génération à un stade supérieur. Existent en deux types : dangereux en mode antis, capitaux en version teachers.


Les teachers • Ce sont les maîtres Jedi de la com’, qui croient aux jeunes et à la nouveauté. Ils ont compris les rouages du système et ne demandent qu’à transmettre leur savoir. • Ils sont : directeurs d’antenne, chefs de projet, rédacteurs en chef.


Retrouvez cet article sur le site de Technikart

Tags

Xavier Faltot

Xavier Faltot @xavierfaltot @mcmparis @lacontroverse Dans la radio, les magazines, la télé, la rue, le web, et les clubs, en 20 ans, il est passé maître dans l’art du média expérimental. Il joue et compose avec les technologies, les flux et les publics. Hackeur du réel, il travaille à générer des chaos sympathiques, des zones franches où tout se lie et se publie. C’est là qu’il sculpte ses visions d’une société post-capitaliste, post-spectacle. Un endroit où se libérer et briller sans s’éblouir. Il est reporter, gonzo journaliste, VJ Xavier Society for the Blind, le fanzine Le Guide Du Renard, le Xavier de Youtube, le gérant de La Controverse, l’inventeur de La Chambre à Air, le co-créateur de RADIOMARAIS et de gangsterreradio.org ou encore la cellule multi-média de Le Consulat.
Bouton retour en haut de la page

Shopping cart

Subtotal
Shipping and discount codes are added at checkout.
Checkout
Fermer