LA RADIOLA TECHNOLOGIELE PARTAGELES CHRONIQUES RADIOSUICIDE FM

Qu’est-ce qu’il se passe quand on arrête les anti-dépresseurs ? avec Chloé pharma // Invité Paris

Chloé est spécialisée dans l’industrie pharmaceutique, elle nous en parle.

ttvbsp_SFM3_inviteparis_chloepharma
Chloé pharma

SUICIDE FM #3:


LA TRANSCRIPTION AUTOMATIQUE PAR TRANSCRIPTIVE:

00:21:08:14
Je crois que parce qu’on a oublié que la pharmaceutique, c’est avant tout un business, mais un business qui ne devrait pas être un business parce que le produit aujourd’hui, c’est la santé. Et je pense que la santé devrait pas être monétisés comme elle l’est. Donc, il y a beaucoup d’abus par rapport à ça. Et puis, on le voit avec les antidépresseurs notamment. C’est le sujet d’aujourd’hui me semble absolument.

00:21:28:09
Et on a une spécialiste qui Kamille, qui est en sevrage depuis 8 ans.

00:21:32:16
Au Prozac, je les prends depuis 7 ans et j’ai essayé de me sevrer à plusieurs reprises. Mais cette fois, je vais y arriver et je suis déterminé à y arriver. Donc, je diminue le Prozac que je prenais depuis 7 ans. Très, très, très, très doucement. Savoir que normalement, on prend des cachets et on conseille de les diminuer sur une durée de 1 à 2 mois. Et maintenant, je vais le faire sur un an et je vais utiliser le liquide qui est la molécule de la fluoxétine, pour pouvoir justement diminuer de manière extrêmement. Diminuant de manière extrême. Mais oui, c’est assez compliqué. Et justement, en fait, ce qui est difficile, c’est qu’il y a peu d’informations en ligne. Et même quand je, quand je pose des questions à mes médecins psychiatres, ils sont peu nombreux à savoir me répondre sur, disons, les difficultés Daré de ces molécules. Et justement, donc, je vais en profiter pour poser les questions parce que il s’agit d’un vrai problème au niveau moléculaire, au niveau du cerveau, de la chimie du cerveau. Qu’est ce qui se passe quand on arrête les antidépresseurs? C’est une question un peu vaste, mais vraiment, pour essayer de résumer, si tu pourrais résumer.

00:22:40:10
Alors, peut être qu’on va recommencer. J’ai un tout petit peu avant. En fait, on n’a pas de recul parce que les industries pharmaceutiques ne font pas ce genre d’études. Eux, ils font des études assez courtes. Ce sont les essais cliniques ou ils montrent en fait le bénéfice de la molécule. En revanche, tout ce qui se passe après, on va dire clairement ils s’en foutent. Qu’est ce qui se passe quand tu arrêtes la molécule? Et c’est bien là le problème. Qu’est ce qui se passe quand on arrête les antidépresseurs? Et bien là, il n’y a pas vraiment d’étude, surtout au court terme ou au long terme. Et du coup, qu’est ce qu’on fait? Qu’est ce qu’on fait? Il y a des médecins quand même qui se sont penchés là dessus parce qu’on se rend bien compte qu’il y a un problème, que les gens arrêtent pas, n’arrive pas à arrêter les molécules. Et puis, il y a aussi une petite guéguerre de sémantique parce que on dit qu’il y a des syndromes de sevrage. Et là, les industries pharmaceutiques sont tout à fait outrés d’entendre ce mot. Pour eux, il n’y a pas de sevrage puisqu’il n’y a pas de dépendance physique. Et là dessus, ils ont complètement montré qu’ils sont un peu.

00:23:37:12
Ils se lavent les mains un peu. Nous, on ne va pas se cacher derrière ça. À quoi ça n’a pas de dépendance physique, donc on n’a rien à voir là dedans. En revanche, le MS est tout à fait d’accord là dessus. Il y a une dépendance psychologique, c’est ça. Et là, c’est la guerre des mots. De quoi on parle alors? Maintenant, on parle de syndrome de 10 continuations. C’est un peu un terme barbare qu’on comprend pas trop. Qu’est ce qui se passe réellement réellement? En fait, ce qui se passe, c’est que quand les gens arrêtent ce type de molécule, ils se retrouvent avec des symptômes qui sont tout à fait les mêmes qu’avec un sevrage. Donc, c’est un peu idiot. On change de terme pour parler un peu de la même chose, mais c’est ça sans vouloir dire le mot sevrage.

00:24:12:24
Comme si c’était une sobhraj s’associe aux drogues plus dures, alors qu’en fait, il s’agit de la même chose. C’est une drogue quoi qu’on prend et auquel on est. On est, on est addict, je pense.

00:24:23:19
Je pense aussi parce que là, maintenant, on commence à avoir pas mal de recul. Depuis 2015, on en fait, le syndrome de continuation est rentré quand même dans le DSM 5, qui est en fait le livre qui recense toutes les maladies mentales depuis 2015. On sait très bien de quoi on parle. On sait que ça existe. Et puis derrière, du coup, il y a des études qui se mettent un peu en place pour savoir qu’est ce qui se passe au niveau du cerveau. Et là, je crois que les scientifiques commencent à toucher un peu quelque chose. Et là, on va parler de l’épigénétique ismes. C’est quelque chose qu’on connait pas bien qu’on maitrise pas du tout.

00:25:00:17
On commence à juste prendre l’ampleur des dégâts qu’on peut faire avec ce type de molécule. Et l’épigénétique? Pour résumer, c’est en fait vous avez votre ADN avec vos gènes et il y a certains gènes qui ne s’exprime pas. C’est comme des feux rouges. Il y en a qui sont rouges, trop verts, et ça, c’est l’épigénétique. Donc vous avez votre pool de gènes. Certains s’expriment, certains pas. Et ça va influencer sur qui vous êtes physiquement, mais aussi mentalement. Et on se rend compte qu’en fait, ces molécules là, les antidépresseurs vont agir sur l’épigénétique. Donc, ils vont complètement changer les feux rouges qu’on a sur ces gènes, donc des gènes qui étaient au vert avant, ils sont passés au rouge et inversement. Et on se rend compte aussi et surtout que ces modifications là sont irréversibles.

00:25:46:23
Ça, c’est dingue parce que ça change complètement le fonctionnement du cerveau et c’est déjà un organe qu’on sait, celui qu’on comprend le moins bien. Je pense oui, là. Et donc, surtout si on donne des antidépresseurs à des gens qui sont sensibles et ceux ci depuis longtemps. On me les a donnés quand j’avais prescrit quand j’avais 19 ans et c’est un médecin généraliste qui nous a prescrit en plus. Et c’était encore le moment où mon cerveau était en train de se former et donc ça a complètement bouleversé le fonctionnement de mon cerveau. Et maintenant, j’ai 27 ans et c’est vrai que ce que tu dis est vrai, était foutu.

00:26:17:19
Mais non, elle va s’en sortir. Mais c’est vrai que c’est je l’ai.

00:26:24:09
Je l’ai vécu et j’ai essayé d’arrêter le Prozac à quatre reprises, dont une qui s’est soldée par une grosse dépression au bout de neuf mois. J’ai dû reprendre le Prozac. Je ne dis pas que c’est à cause de l’arrêt du Prozac que j’ai eu une dépression, mais du moins, mon bon alchimie était, je pense, perturbé et ma sensibilité était tellement décuplée que j’étais moins bien. En fait, c’est sûr que même d’arriver à marcher sur l’eau à l’époque, j’arrivais à marcher sur l’eau, j’arrivais à respirer sur l’eau, sous l’eau, j’arrivais à faire plein de choses. Mais c’est vrai que c’est ses. Ces symptômes étaient très douloureux. Je me sentais extrêmement émotive, je pleurais tout le temps. J’avais des troubles de la mémoire, des pertes de la mémoire, j’avais mal à la tête ou je t’avais des sueurs froides la nuit. Je sentais que tout mon corps était bouleversé. Et ça a duré longtemps.

00:27:11:18
La tu touche aussi des problèmes avec les antidépresseurs que les généralistes se sont dits C’est génial, je vais rendre tous mes patients heureux, je vais leur filer des antidépresseurs. En revanche, les antidépresseurs, ils doivent être encadrés énormément et doivent être prescrits par des psychiatres.

00:27:26:01
Et les industries pharmaceutiques? Encore une fois, pour se couvrir, on bien dit qu’un traitement devait durer entre quinze jours à un mois maximum, ce qui est rarement respecté. Il faut le dire un mois maximum. Les antidépresseurs, c’est un mois maximum. Alors, dans les recommandations? Oui 1mois d’accord. Oui et non. Cette année encore, oui, c’est clair. Et puis, d’autre part, il y a quand même en France. On est quand même bien lotis parce qu’on a un organisme qui s’appelle la Haute Autorité de la santé. Et en 2017, cet institut a dit que les antidépresseurs ne devaient être prescrits que pour les dépressions sévères, ni modérées ni non sévères. Et c’est 2017. Ce n’est pas vieux, hein? Donc, c’est pour ça que toi, t’es tombé un peu entre les mailles du filet.

00:28:12:15
Ouais, en même temps, à quel moment on considère que la dépression est sévère? Ça aussi, ça me parait difficile à envisager et à comprendre. En fait, une bonne question. C’est une très bonne. C’est quoi la dépression sévère? Tout le monde a des états dépressifs, tout le monde peut être triste, déprimé, mais la dépression. D’ailleurs, les gens sont des avis différents sur la définition. C’est vraiment un État qui est de longue durée, mais qui est difficile à définir parce que chacun l’exprime différemment, que ce soit physique ou psychologique. Donc, c’est toute la difficulté des médecins et je comprends que soit difficile et je comprends que c’est dur. Camille Ouais, c’est dur.

00:28:45:08
Même tous ces mots que tu dis a une vitesse incontrôlée. C’est dur et je me demande pas si.

00:28:54:16
Tu te drogues cami parce que les gens qui prennent des antidépresseurs sont supérieurs aux autres parce qu’ils se droguent minha et non bakwa.

00:29:05:04
Il devrait y avoir des contrôles avant de travailler. Réfléchissais chez vous quand même.

00:29:31:17
McCain a même accueilli avec elle le single Gagik Mac, mais qui était vénales Gustave Courbet, Brian. Marie Squared, elle, est née à Boston, eBay à la fois, je m’étais walker, Nagoya, l’Impala. Fourchambault et comme Bachar al-Assad, l’homme avait du sang partout, des bacs hostellerie bazaiba facilement mechtas Mascolo, Webo et Velcan large.

00:30:17:00
Jamendo questa.

00:30:45:18
Elle n’a servi avec elle et il avait gardé la base évaluation des gabelle quand Mme Obama perçoit dans sa réserve l’accord de Bayda, Baldassare n’est question qu’un Kerbadj soit juste à côté de Staelens, Falasca aisément, Spybot, très Weissenbach Nazarov.

00:31:03:20
L’Aventin est fréquemment nommé. Je vais continuer de construire cette fibre pour une belle au plus vite avril Atacama petite.

00:32:25:12
Traitement la marijuana thérapeutique yearbook toutes les sociétés, les plus vieilles sociétés qu’on connaisse, il y a des sorciers qui sont des thérapeutes. La magie comme thérapeutique, ça marche très bien. Je trouve que là dessus, etc. Dans certaines conditions, à partir du moment où on sort du de la société des chasseurs cueilleurs, ça commence à plus très bien marcher. Il faut passer à autre chose. C’est autre chose. C’est ce qui va conduire à ce qui deviendra. Les dieux, les grandes, les grandes sociétés polythéistes, une grande civilisation impériale, puis et puis le dieu sur le monothéisme. Et puis d’autres formes thérapeutiques, dont la Révolution française Jules Ferry, extracteurs jusque pratiquement les années 1960 70.

00:33:26:14
Toutes les formes de sociétés, quelles qu’elles fussent, ont développé ce qu’elles possèdent. Des bonnes thérapeutiques défendaient des thérapeutiques depuis depuis les années 70. Plus thérapeutique Reygadas des années. Le gouvernement n’est pas la solution. Le problème? Ça voulait dire laisser tomber les soins, les toxicos, s’intoxiquer, allégez, shootés et vous défoncer.

00:33:49:13
Vous détruisez vous bouffer du sucre, on vous fait de la coke, fait des fêtes, on fait tout ce que vous voulez de la télé jusqu’à plus soif. Et pendant ce temps là, c’est à dire le capital spéculatif marque maximiser les gains et optimiser la fiscalité, c’est à dire qu’il n’y aura plus d’Etat. Et tout ça a détruit la planète.

00:34:10:17
C’est ça, le sujet suscite FM l’émission pour rester en ville.

00:34:15:03
C’est vraiment très sympa ce qu’on dit dans cette émission. Moi, si je me réveillais que je ne savais pas quoi faire, j’écouterai ce genre de truc du bon pied, hyper optimiste. Ça donne les clés pour aller mieux. Vraiment tout ce qu’il faut. Super, parce que j’ai entendu dire qu’on va remplacer une addiction par une autre. On a besoin de sérotonine qui fait que si on arrête, il en faut une autre. Alors par quoi? On remplace notre addiction au Prozac, à la coke, au sucre? Comment on fait?

00:34:41:08
Comment on fait? Bonne question. Ben oui, mais déjà, comment on va arrêter les antidépresseurs? Question parce qu’il faut déjà arrêter pour le remplacer par autre chose.

00:34:50:03
Il y a peut être la solution de Philippe Nassif en fin d’émission qui est d’obéir à son génie, mais faut le trouver. Elle va nous aider.

00:34:57:23
Mais du coup, du coup, dans l’idée, c’est de diminuer. Donc, par exemple, le Prozac. C’est ce que je fais et d’intégrer, enfuir à mesure, pas tout d’un coup une autre. D’autres habitudes, du coup, qui vont être plus saines pour mon organisme et pour tout mon être, je pense. C’est ça, non?

00:35:13:02
Ouais. Et puis l’idée, c’est déjà d’être bien armé pour pouvoir arrêter les antidépresseurs. Parce que, comme je disais avant, les industries pharmaceutiques n’ont pas fait d’études post-traitement, donc ils ne savent pas comment on arrête. Et aussi ils vendent pas des doses qui sont suffisamment petites pour pouvoir diminuer la dose progressivement. Donc on en arrive là. Si tu veux vraiment vraiment arrêter les antidépresseurs et a plutôt intérêt à trouver ta méthode à toi, à faire ta petite bidouille, à écraser les capsules ou je ne sais pas quoi, et puis à prendre des doses de plus en plus faibles. Exactement.

00:35:44:18
Moi, je fais avec une pipette que je prends du fluoxétine, donc j’ai de la chance de mon malheur. Cette molécule est vendue en liquide et du coup, je fais avec la pipette et je diminue d’un milligramme par mois, ce qui, pour beaucoup de psychiatres, semble aberrant. Mais si je le fais moins lentement, je sens vraiment les effets néfastes sur mon organisme et ça défonce le tapis.

00:36:02:04
Pas si je prends un peu de pipette.

00:36:04:12
Non, non, ça fait rien, l’antidépresseur. On m’a déjà posé la question et si je prends un cachet, ça fera quoi? Ça marche sur le long terme.

00:36:10:13
Tu vas bien sentir, ça te fera une excitation, n’y donnera plus d’idées. C’est rien du tout.

00:36:16:21
Il faut déjà 15 jours en moyenne avant de sentir un effet sur la balance. Sur une dose comme ça, tu vas rien sentir.

00:36:22:12
Mais c’est vrai que c’est compliqué d’arrêter. Et par exemple, moi, j’ai déjà essayé plusieurs fois et en ce moment, j’ai maintenant. J’ai trouvé des techniques et des choses qui marchent pour moi, comme l’acupuncture, faire la méditation, faire du sport très, très régulièrement, des fessées, d’en faire tous les jours, c’est très important. L’Alimentation est primordiale pour moi et je pense que c’est le cas de beaucoup et on n’insiste pas assez là dessus. On commence à petit à le dire, mais d’où la nature. La nature aux thérapies fait vraiment faire attention à son alimentation et l’alimentation qui nous conviennent. Moi, j’ai trouvé que le gluten ne nous convenait pas. Lactose non plus chez végétarienne. Ça peut sembler très strict, mais en même temps, c’est ce qui me fait sentir le mieux. Et quand je mange pas bien, quand je mange du gluten. Je me sentais déprimé, littéralement.

00:37:04:13
Il faut d’abord être armé aussi. Comme je disais donc, il faut reconnaître que quand tu arrêtes, tu vas avoir un mal être physique qui peut durer quatre à cinq jours. Et puis, tuer les syndromes dont on parlait avant les syndromes de continuation peuvent durer jusqu’à 8 ans. D’après certaines études, il faut être patient. Et puis, il faut trouver vraiment son petit cocktail toi qui convienne. Et je pense aussi que ces médicaments seraient bien fait, qu’on les remplace par l’oralité, soigner vraiment les causes et aller parler à un thérapeute, ce qui serait pas mal.

00:37:37:21
Ouais, carrément. Ouais, je pense.

00:37:39:13
Oui, avoir des potes ne suffit pas, alors c’est bien, mais je pense qu’ils sont un peu biaisés.

00:37:46:02
Oui, surtout, il y a des questions ou des choses que tu peux avoir du mal à formuler à tes amis, qui requiert vraiment la présence d’un spécialiste de la santé mentale.

00:37:55:17
Oui, les thérapeutes, c’est quand même des professionnels. Et alors? Ils connaissent un peu les grands chemins. De la pensée. Et toutes les répétitions qui peuvent se passer dans le comportement, etc. Donc je pense que c’est bien d’aller se faire aider par un vrai spécialiste.

00:38:08:03
Dans ces cas là, c’est une combinaison de plusieurs choses et faire vraiment l’addition de thérapies, de bonne nourriture, de faire du sport, d’être entouré et de changer de vie si la vie ne nous convient pas. C’est facile à dire, mais je pense que ça passe aussi par là de se poser les questions du mal être et bien sûr, et des malades qui sont bien plus profonds et qui viennent de bien plus loin que la vie présente. Mais si on peut faire des modifications de son environnement et de son entourage, ça peut bien sûr changer la vie.

00:38:36:14
Oui, et c’est bien de remplacer des choses addictives par des choses pas addictives, mais qui nous font du bien réellement.

Cela vous plaît ! Feel free to support me here.

Xavier Faltot

Xavier Faltot @xavierfaltot @mcmparis @lacontroverse Dans la radio, les magazines, la télé, la rue, le web, et les clubs, en 20 ans, il est passé maître dans l’art du média expérimental. Il joue et compose avec les technologies, les flux et les publics. Hackeur du réel, il travaille à générer des chaos sympathiques, des zones franches où tout se lie et se publie. C’est là qu’il sculpte ses visions d’une société post-capitaliste, post-spectacle. Un endroit où se libérer et briller sans s’éblouir. Il est reporter, gonzo journaliste, VJ Xavier Society for the Blind, le fanzine Le Guide Du Renard, le Xavier de Youtube, le gérant de La Controverse, l’inventeur de La Chambre à Air, le co-créateur de Radiomarais, gangsterreradio.org, RADIO23, democrakidsradio.org, fistfm.org ou encore la cellule multi-média de Le Consulat.
Bouton retour en haut de la page