#MEDIAMUTANTLA RADIOLES CHRONIQUES RADIOLES GENSMEDIATHÈQUEPRODUCTIONSSUICIDE FMTHÉMATIQUES

Chloé Pharma: Faut-il se faire vacciner?

Chloé Pharma est venue sur l’émission de SUICIDEFM#16 pour nous parler du vaccin pour le COVID, déconstruire ses mythes et répondre à nos multiples questions.

Chloé Pharma

LA TRANSCRIPTION AUTOMATIQUE AVEC TRANSCRIPTIVE:

00:56:14:03
On en parle avec Chloé, forcément Chloé Pharma, qui nous a rejoints lendemain de prendre du temps pour nous pour nous rappeler à quel point tout ceci est opaque. Alors que faut’il bonjour Chloé? Que faut il penser de cette histoire de vaccin?

00:56:28:22
Ben, c’est une histoire très complexe de comprendre ces vaccins. Il y en a un bon paquet, ils sont différents, ils n’ont pas été développés de la même façon. Ils n’ont pas les mêmes efficacité, les mêmes effets secondaires. Il y a beaucoup, beaucoup de questions autour des vaccins. Et puis surtout, est ce qu’on a vraiment besoin de ça?

00:56:45:10
Moi, j’ai une première question à te poser pour ceux qui ne savent pas. Effectivement, le vaccin n’empêche pas d’attraper le virus. Si j’ai bien compris, puisqu’il y a des cas des MIDD différents à ce sujet. Du coup, si le vaccin, le vaccin seulement bloque les symptômes, si on n’est pas dans la population à risque et qu’on est par exemple jeune et en bonne santé, quel est l’intérêt de se faire vacciner?

00:57:09:20
Le sanitaire peut être un raccourci juste pour comprendre aussi bien les vaccins. En effet, pour le moment, on n’a pas beaucoup de recul sur ces vaccins. Donc, on ne sait pas vraiment où est l’efficacité quand ils ont été testés en essais cliniques. Il y a trois critères qui auraient dû être évalués qui, à mon sens, sont très importants, qui sont l’hospitalisation, la mortalité et la transmission. Ces trois critères là n’ont pas été évalués, donc comment ils ont été évalués? Ils ont été évalués sur les symptômes, ce dont tu parles. Donc on parle de symptômes légers. On parle de fièvre. Est ce que tu perd le goût et l’odorat? On a évalué ces vaccins sur ça et on a évalué les vaccins sur des populations qui ne sont pas vraiment à risque. Donc, on a évalué les vaccins sur des populations de 18 à 50 ans, donc les populations à risque qui sont les plus âgées? Bien, on ne sait pas vraiment ce que les vaccins font sur ces personnes là. Aujourd’hui, est ce qu’on doit se vacciner ou pas? Est ce que on a envie d’avoir une diminution de la fièvre de 90% ou pas? C’est un peu la question, alors que c’est super quand on a la fièvre. Je ne sais pas. Bien avant la fièvre, tu transpire et tout n’est pas bien.

00:58:25:09
Oui, parce que j’aime bien quand ça se termine.

00:58:28:19
Le renouveau.

00:58:30:17
Et puis, il y a aussi. Une montée de la fièvre.

00:58:36:17
C’est une montée qui, dès que tu penses, tu penses différemment.

00:58:41:12
Moi, j’aime bien penser différemment.

00:58:42:14
Je pense pas clairement quand j’ai quand j’ai la fièvre. Franchement, je suis bon à rien, mais bon, c’est un point de chute.

00:58:48:08
Mais du coup, le fait qu’il n’ait pas été testé sur des populations à risque, c’était par manque de temps ou par trop grand risque qu’il y ait beaucoup de personnes contaminées, alors c’était par manque de temps.

00:58:58:11
Parce que, en fait, on revient un peu au schéma classique du vaccin pour développer un vaccin. Il nous faut entre 10 et 15 ans. Ça prend énormément de temps. Il faut des essais cliniques très longs ou avec beaucoup, beaucoup de patients. Et là, comme on était très, on était dans la panique totale. Il nous fallait des vaccins très vite, donc on a réduit ses essais cliniques à pas grand chose.

00:59:22:07
Est ce qu’on peut avoir? Parce que c’est une nouvelle technologie. Parmi ces vaccins, il y a de nouvelles technologies et technologies aériennes. Il peut y avoir des cancers. Suite à cela, il y a deux questions.

00:59:32:03
Il y a déjà la question à tous les gens. Les LST départ si tu veux vraiment évaluer les vaccins et avoir une vraie efficacité. Non, je parlais avant. C’est à dire l’effet sur la mortalité et l’hospitalisation, la transmission, etc. On aurait dû tester le vaccin sur beaucoup plus de personnes, mais on a des essais cliniques sur 30 personnes. Pour avoir vraiment des valeurs sur la mortalité, on aurait dû avoir 300.000 personnes au moins. Ou alors on aurait dû rallonger le temps des essais cliniques. En revanche, toutes les autorités sanitaires se sont mises d’accord pour que le temps de ces essais cliniques soit assez court. Donc voilà, on se retrouve avec des chiffres un peu qui disent efficacité à 90%, à 70%. Mais sur quoi? Sur la fièvre? OK, super population.

01:00:18:11
Jeune, donc, il y a forcément ces exaltés différents et qui ne réagissent pas pareil. Voila une personne de 70 ans.

01:00:24:08
OK, tout à fait. Et puis après? Il y a la question, en effet, de l’air. Ça fait peur à tout le monde. Dès qu’on parle un peu les termes scientifiques, ça fait peur à beaucoup de monde.

01:00:34:11
Est ce que tu peux rappeler que c’est du coulèrent? Écoute?

01:00:36:17
Ouais. Si tu veux que je rappelle tout ça, il va falloir faire un mini cours de biologie pour essayer de bien comprendre. En quelques mots, qu’est ce que le mot en quelques mots? On est tous composé de cellules. Avec l’ADN, c’est un peu notre patrimoine génétique et l’ADN, en fait, c’est enfermé dans ce qu’on appelle le nucléus. Et ça, c’est un peu notre coffre fort.

01:00:53:18
Elle nous Cleo exactement, et c’est notre coffre fort à l’ADN qui est enfermé dans ce coffre fort.

01:00:59:06
Et en fait, l’ADN va coder pour toutes les protéines qui vont être constituants de tes cellules, de tes organes, de ton corps en entier. Et pour faire ça, l’ADN envoie des messagers, des lettres. C’est la RN d’acord et l’ADN va envoyer ces messages. Pour que la cellule puisse fabriquer la protéine, donc là, ce qu’on a, c’est l’air, c’est juste. En fait, ce messager qui dit à la cellule fabrique cette protéine là. Et le vaccin, c’est la RM qui va coder pour une protéine qu’on appelle Spike du virus. Et une fois que la protéine est construite et exprimée par sa cellule. Là, il y a une réponse immunitaire qui se met en place, c’est à dire que le système immunitaire va reconnaître cette protéine comme étant étrangère. Et il y a toute une réaction qui se met en place derrière. Et du coup, tu vas garder en mémoire cette réaction là et cette réaction immunitaire. C’est comme ça qu’on se protège. En fait, c’est à dire que la prochaine fois que tu vois cette protéine là, t’as déjà, si tu veux, une armée qui est constituée dans ton corps. Et la réaction se fait beaucoup plus rapidement. L’intérêt, c’est qu’on peut bloquer aussi l’attaque extérieure parce que tu marconnet directement, mais tu l’attrape quand même. Techniquement et techniquement, avec les vaccins, tu l’attrape quand même parce que la protéine Spike va injecter les reines s’injecte. C’est pas vraiment les rênes exactes du virus qui a été

01:02:24:03
modifié pour des raisons de stabilité, pour des raisons de il faut qu’elle soit traduite correctement, etc. Pour des questions toutes bêtes. Le transport, on a parlé qu’il fallait que ce soit moins 70% parce que la RN est très volatile, se dégrade extrèmement à 210 degrés moins 70 degrés. Donc il faut vraiment. Il y a eu des modifications qui ont été fait justement pour que cet ADN soit plus stable et qu’on puisse qu’on puisse l’injecter tout simplement. Donc, ce n’est pas l’aspect naturel que tu vas trouver dans le virus. Donc après, tu leur connais pas aussi facilement que si tu avais une immunité naturelle.

01:02:57:24
OK, donc, pour résumer, c’est quand même beaucoup de cases qui ne sont pas cochées, donc n’y a pas du tout de recul dans les tests. Il a été testé sur une population jeune et potentiellement en bonne santé, en bonne santé. J’ai attrapé le virus en objet de se faire vacciner dans un an puisque le virus, le vaccin détériorera.

01:03:13:05
Si on ne sait pas ça, on ne sait pas encore.

01:03:15:03
Ça dépend comment on sait comment le virus va muter. En effet, parce que cette protéine spikes là, elle mute assez rapidement. Là, on revient à des théories très simples qui sont darwinien. Tu mets une pression sélective sur quelque chose et du coup, ce quelque chose va muter pour essayer de survivre. C’est ce qui se passe en ce moment avec le virus Mute pour essayer de survivre, pour essayer d’aller dans d’autres corps.

01:03:39:15
Les vieux qui font ça, ouais, ils sont pas mal, Nessim, ils ont des croûtes.

01:03:46:17
Alors du coup, pourquoi il faudrait vacciner des adolescents ou des enfants puisqu’ils ne développent pas majoritairement, en grande majorité, ne pas développer de problèmes?

01:03:56:04
Finalement, donc, à quoi ça sert?

01:03:58:07
Moi, je ne sais pas. Je n’ai pas la réponse. Honnêtement, je n’ai pas compris la stratégie derrière. Ce n’est peut être une stratégie financière, mais ça, c’est possible. Les lobbies sont très, très forts. On a vu là, il y a eu une petite question sur les brevets et il faut fermer tout. Il y a eu un tollé général. On garde les brevets bien au chaud parce qu’ils voulaient libérer les brevets pour que les populations qui ont moins d’argent préfèrent mettre leur argent dans un hamburger que dans des médicaments.

01:04:24:12
Du coup, on puisse avoir le médicament pas cher, quoi, qui puisse se fabriquer, tout simplement. C’est juste pour avoir de quoi exactement.

01:04:30:21
C’est pour que les pays moins développés, on parle de l’Inde, surtout en ce moment, on parle de l’Amérique du Sud, etc. C’était juste leur donner la recette pour qu’ils puissent se fabriquer chez eux.

01:04:40:24
Est ce que il se pourrait que ce soit une opération à but lucratif uniquement?

01:04:47:23
J’espère pas. J’ai toujours un petit espoir appuyé, peut être une petite naïveté. Tu sais qui me dit, mais non. Ils sont là aussi pour sauver les gens, quand même.

01:04:54:05
D’accord, mais est ce que parce que moi, je me dis bon. Bon, j’ai fait un test sérologique, je n’ai pas d’anticorps. Donc à priori, je n’aurais jamais eu. Je ne l’aurais pas eu ou de manière failly partie de mon corps, en tout cas à un moment. Il parait que c’est tous les 6 mois que le stock s’en va. Je ne sais pas, mais je me dis bon, j’aimerais trouver un moyen maintenant de l’avoir pour voir si je peux passer le test et pour avoir le passeport sanitaire, de passer neither. J’aimerais tous les six mois, du coup, avoir accès au virus pour pouvoir ravoir des anticorps. De plus, plutôt que de me vacciner tous les ans, je préfèrerais lécher un malade, être malade et faire ça tous les 6 mois pour ne pas avoir à me vacciner avec une technologie qui m’effraie.

01:05:41:13
Après les 6 mois, les 6 mois, c’est le recul qu’on a en ce moment. Mais il y a beaucoup de théories et de théories. Il y a des études aussi qui sont faites et qui montrent qu’on est protégé pendant plus longtemps que ça. 8 mois Saluces. En fait, ils ont montré que tu gardes quand même mes anticorps dans les muqueuses, ce qui est vachement bien parce que du coup, ça fait quand même une sacrée barrière. Donc tu chaque mois.

01:06:05:17
Puis c’est facile d’accès. Au cas où tu veux quelqu’un, tu donnes pas du faux.

01:06:10:13
Si tu l’attrape pas, tu me donnes pas ça. C’est vachement bien, du coup des études qui sont faites en ce moment, elle démontre que oui, tu gardes des anticorps dans les muqueuses, une barrière naturelle et en plus, tu regardes aussi ce qui les globules blancs. Les cellules qui fabriquent ta réaction immunitaire le gardent en mémoire quand même. Et puis, l’immunité naturelle est plus forte que l’immunité que t’as avec les vaccins et surtout, elle sera certainement plus durable parce que. Parce que t’as vu le virus dans son entité entière, vu, tu l’a appris en quelque sorte. T’as pas juste eu un petit bout de la Spike qui n’était pas la même que le virus lui même. C’est quand même mieux démocratique.

01:06:52:13
Dans cette pièce, nous sommes 4 8. Qui a peur du vaccin? Lever la main. Moi, j’ai un peu peur.

01:06:59:04
Comme moi, j’ai une question 4, 5, 4 personnes, la moitié 50% qui ne veut pas du tout se faire vacciner.

01:07:07:18
2, 3, 50% qui est déjà vacciné de 25%? OK, ok, ok.

01:07:15:21
Et moi, j’ai une question par rapport aux effets secondaires parce que c’est ça dont on parle le plus en ce moment là. Il y a ça. Il y a aussi des problèmes pour les femmes d’ordre biologique. Est ce que j’ai compris? Il y a quelques femmes qui ont maintenant des problèmes apparemment de reproduction. Et moi, j’ai même mis la théorie comme quoi. Peut être que c’est le but. C’est de rendre toute la population fertile, infertile et se trouve dans un contexte de handmade stérile. On sait, c’est un peu une idée, ça fait peur.

01:07:43:04
Je n’ai pas vu ça. Je suis diabolos dans ma question à 100 sans plaisanter.

01:07:50:00
Parce que concrètement, y’a pas eu assez d’études de recul. C’est généralement la moyenne pour avoir une bonne base de risque. On va dire moins de risques sont quand même énorme, sachant que generalement, par exemple, vu que là, il y a une modification, pas une modification de l’ADN, il n’y a pas de modification de l’ADN.

01:08:08:06
C’est justement l’intérêt de ces vaccins là. C’est que c’est à Eren reste très, très loin de l’ADN. Ça reste très, très loin.

01:08:16:00
C’est un peu la différence entre une tronçonneuse et un couteau.

01:08:18:23
Je ne sais pas, mais ça ne rentre pas dans l’ADN.

01:08:22:20
Pas d’intégration de ceux qu’on met dans ce vaccin. Non, ça, c’est sûr. Après, il y a deux problèmes. Il y a des problèmes au niveau de la production du vaccin. Parce que pour produire cette RN, il te faut une matrice d’ADN. Et ils ont montré que même si les pharmas purifient après leur RN, il reste quand même des petits bouts d’ADN. On sait pas à quel jour on ne sait pas la quantité. Donc, on ne sait pas vraiment combien de produits actifs on injecte. On ne sait pas si ces petits bouts d’ADN ne vont pas coder pour autre chose. Et il y a aussi des petits bouts d’ADN tronqués à la RN entier qui va coder pour la protéine Spike. Mais il y a aussi Badu à la production de cet ADN. T’as des RN qui sont plus courts, qui vont être potentiellement je ne sais pas qui se développent des autres protéines va se développer, mais coder pour autre chose. Et qu’est ce que c’est? Autre chose sera et fera ça? On n’est pas d’accord.

01:09:19:24
Donc, soit des twitts qui nous disent vous êtes crus sur Europe1 ou quoi? Alors peut être qu’on parle beaucoup ce matin. C’est vrai, c’est le retour en terrasse. Le temps qui passe à discuter, discuter un peu de ça. Tu nous a choisi un morceau Kluwer. Ça s’appelle L’éclisse. C’est Patokh Chodiev. C’est toi qui a choisi ce morceau, dit on est bien décidé à l’écouter et à l’écouter maintenant.

01:09:44:21
Aujourd’hui, va le faire vacciner nos enfants. Tu nous fais des masques à longueur de journée qui aujourd’hui nous emprisonnent et aujourd’hui nous empêchent de vivre. On est dans une dictature aujourd’hui. Son nom B 1 617, le Varillon indien, est apparu pour la première fois dans le centre du pays en octobre dernier. A l’image des Varian Anglais et Sud-Africains, ils pourraient entraîner une résistance au traitement. Personne dit classique que sont AstraZeneca et Johnson.

01:13:45:22
Un Français sur trois qui juge probable je mets le mot entre guillemets probable que le ministère de la Santé soit de mèche avec les big pharma l’industrie pharmaceutique pour nous cacher la réalité sur la nocivité des vaccins.

01:13:58:24
Abusez d’horrible.

01:14:00:20
C’est le moment où Chloé Pharma, pour le moment clé en main pour répondre à nos questions sur le vaccin qui fait le virus.

01:14:09:16
Alors, du coup, j’ai un peu de mal à poser la question. Parce que si tout est un peu confus pour tout le monde, je pense que comme beaucoup de personnes. Question simple pour la population non risque qui risque qui n’est pas à risque, il y a t il plus de risque en se faisant vacciner ou en potentiellement attrapa?

01:14:30:00
Quid alors si on parle des populations comme les enfants, par exemple? Oui, c’est la première fois qu’on se dit qu’en effet, les bénéfices ne seraient pas au dessus des risques d’un possible fin de ces vaccins là, en tout cas.

01:14:44:14
Et pour les adolescents ou les jeunes adultes, par exemple.

01:14:47:03
Alors pour les jeunes adultes? Franchement, moi, je ne pouvais pas vraiment répondre parce qu’il y a quand même des cas de Kovy pas sévères, mais des Kovy de long. Il y a des jeunes aussi qui sont en très, très bonne santé, qui n’ont pas de comorbidité et qui ne sont pas obèses, qui n’ont pas de maladies cardio vasculaires, etc. Et qui vont quand même développer des formes sévères. Donc, on commence à comprendre pourquoi il y a ces formes sévères là et c’est lié à la génétique et récepteur en ce sont les porte d’entrée du virus. On commence à comprendre ça. En revanche, c’est difficile de savoir si tu es vraiment à risque ou pas.

01:15:20:09
Oui, bien sûr. À moins de l’attraper et de voir, son corps réagit exactement.

01:15:23:15
On est tous différents. Il y a aussi des réactions qui se font au niveau du système immunitaire. Et puis, tu sais pas, toi. Par exemple, t’es prône à faire ce qu’on appelle des vagues importantes de cytokines. Tu vois, et c’est ça qui est lié aux symptômes sévères du Covidien.

01:15:41:03
C’est un peu comme prendre du LSD.

01:15:42:21
De quoi avoir Lexovienne. Tu sais pas ce que ça va te faire monter, tu vas? Ouais. Ben ouais, ouais. Ouais, c’est un peu quitte ou double.

01:15:49:01
Et du coup, en plus, c’est un peu comme la grippe. C’est là qu’il va falloir potentiellement se ré vacciner quand l’hiver va arriver. Mais est ce que du coup, on aura assez de vaccin? Ou est ce qu’on va devoir se retrouver comme l’année dernière, en potentielle log? On est en forme, peut être amélioré et plus souple de ce qu’on a eu pendant deux ans. Reste une question des questions extrêmement précises.

01:16:09:08
Moi, je n’ai pas ma boule de cristal. En revanche, ce que je vois, je veux dire, c’est que le virus mute. Les virus de la grippe dont le coronavirus fait partie, etc. Sont les virus les plus dangereux parce qu’ils ont cette capacité justement à muter à tout va. On le voit aujourd’hui avec tous les variants. On a aucun, aucune certitude quant à l’efficacité des vaccins sur ces variants là. D’ailleurs, c’est pour ça que tout le monde tremble un peu à chaque fois qu’il y a un nouveau variant. Donc oui, moi, il me paraît évident qu’il y en aura d’autres, d’autres vaccins, d’autres, d’autres styles de. Après, les scientifiques sont en train de développer aussi d’autres vaccins qui appellent en fait des vaccins universels. Donc, on va voir ce que ça donne au lieu de cibler cette protéine Spike qui mute à tout va. Ils vont cibler autre chose qui est déterminant aussi pour le virus, pour la constitution du virus. Donc, c’est quoi?

01:17:02:16
C’est quoi ce truc?

01:17:03:24
Alors en fait, Thadée, un virus, c’est très simple. C’est une espèce de boite avec un fragment d’ADN ou d’ADN à l’intérieur. Et puis le matériel génétique nécessaire pour justement faire cette capsule. Là dessus, t’as des protéines. Les protéines Spahic qui vont s’accrocher à cette cellule, qui vont rentrer dans ton organisme. Donc là, on a décidé de cibler ces protéines. Spike et les vaccins universelles ont ciblé autre chose. Un constitue un constituant, un constituant de la capside, par exemple. Donc, il a pu se former. Et ça, ça mute beaucoup, beaucoup moins facilement. Donc, ils développent d’autres choses. Et puis, il y a tous les vaccins un peu plus classiques, avec des fragments d’ADN qui arrivent aussi avec des fragments de virus atténués qui arrivent. Donc ça, c’est un peu les vaccins qu’on connaît. Donc, avoir un peu leur efficacité aussi sur le terrain. Voir ce que ça donne.

01:17:55:16
Génial. Quand est ce que les pharmacies ou les laboratoires pourront nous proposer une valise, un peu comme de Robocop 2 où ils avaient le nuques, le nuke? Alors tu choisissiez l’état d’esprit dans lequel tu voulais être? FAURIE Déprimé, hyper créatif. Mellot? Tu veux pouvoir parler de serpent? Tu veux une injection? Quand est ce qu’on aura un rapport plus créatif et récréatif avec des drogues de synthèse plutôt que de subir des antidépresseurs, des choses qui sont un peu lourdes? Je veux dire quand est ce qu’on pourra avoir accès aux produits qu’on les hommes politiques?

01:18:31:14
Ben je ne sais pas. Ça dépendra si un marché à prendre. Je suis sûr qu’ils vont se lancer dans un moment ou un autre.

Retrouvez l’intégralité de l’émission SUICIDEFM#16:

Bouton retour en haut de la page