L'ARTLA RADIOLES FEMMESLES GENSLES PORTRAITS RADIOMEDIATHÈQUEPARISPRODUCTIONSRADIO BELLETHÉMATIQUES

Milena Krastev Mc Kinnon // Invité Paris

Extrait de l’émission RADIO BELLE #3 du 22/03/2022 :

02:31:56:14 – 02:32:26:11
Inconnu
Alors on sent, on se sent chez soi quoi ? Je crois que c’est le moment. Elle l’attendait et c’est venu. Miléna Programme poétique pour esprit moderne, art de vivre. Juste un c’est comme ça. Soir vous êtes mon invité. Ils sont le Nouveau Monde. Je vous intrigue. Les et rassasiée, toi, Miléna. Alors toi, tu es parisienne à la base ? Oui, tout à fait.

02:32:26:19 – 02:32:46:22
Inconnu
Je suis né à Paris de parents pas forcément français. Ma mère venait du Canada et mon père de Bulgarie. Mais ils se sont rencontrés à la Cité universitaire, donc ils faisaient leurs études ensemble. Et ils se sont rencontrés. Moi, je suis née à Paris. Donc, française, franco canadienne, un petit peu bulgare aussi. Enfin, même carrément. Mais je n’ai pas la nationalité, mais parisienne.

02:32:47:15 – 02:33:10:19
Inconnu
Complètement parisienne et européenne. Parisienne, européenne de souche. Et ce choix de choisir une filière artistique, comment ça s’est mis en place ? Comment s’est passée ? C’était assez difficile parce que mon père est un scientifique, donc plutôt ingénieur. Et en fait, à la fin de mes études, je n’étais pas très forte à l’école. J’étais plus forte en arts et en sport, entre guillemets.

02:33:11:06 – 02:33:39:17
Inconnu
Donc j’ai pris la voie de l’architecture d’intérieur et du design qui est encore une voie artistique acceptée entre guillemets chez les scientifiques. Et du coup, j’ai fait six ans d’études à Camondo. C’est une école de design à Paris. Et en fait, ça m’a ouvert la voie à un domaine artistique, mais de façon plus cadrée. Du coup, j’ai pu aborder plein de milieux différents et en ayant un peu un cadre parce que souvent, ça peut perturber les gens de ne pas avoir de cadre.

02:33:39:19 – 02:33:57:21
Inconnu
Voilà, le vide vite fait peur. Le vide et le manque de structures, exactement. Et de souvent la question de ce que tu as fait. Une école qui commençait à m’énerver. Bah oui, forcément ça déstructuré quoi. Et est appuies. Du coup, parce qu’on parlait tout à l’heure de créativité, tu as pu trouver justement ton processus créatif à toi. Tu as pu l’explorer.

02:33:57:21 – 02:34:14:24
Inconnu
Est ce que tu crois que tu le connais en ce moment ? Je pense qu’il est très instinctif. Je ne l’ai pas théorisé comme tu disais, parce que je vais prendre le temps de le faire et de poser les bons mots. Mais c’est. Je sais ce que je sais créer entre guillemets. C’est de l’ordre de l’instinct et de l’ordre de la pulsion.

02:34:15:02 – 02:34:46:22
Inconnu
Et du besoin primaire, presque de ta voix. Oui, je pense. Sans la définir en mots, je ne peux pas la définir, mais je me laisse porter par quelque chose en moi qui me auquel je fais confiance. Mais c’est quand même multimédia, multisupport, multi medium, medium, fait média. En fait, quand j’ai envie de créer entre guillemets parce que ce mot est quand même assez fort, tout medium qui va me tomber sous la main va être sujet à création et à imagination.

02:34:47:05 – 02:35:06:11
Inconnu
Je n’ai pas besoin de la peinture pour créer une œuvre ou besoin du collage. Voilà, tu te sers avec ce qu’il y a. Et puis aussi en fonction des demandes du tu es de beaucoup de gens, j’aide beaucoup de gens et j’essaye de m’en servir dans tous les domaines possibles. Et en fait, on se rend compte que la demande en création est là tout le temps.

02:35:06:21 – 02:35:32:18
Inconnu
Même si, encore une fois, le mot création peut être très pédant. Tout le monde a besoin de visuel, a besoin d’images, de couleurs, de parce que l’image parle aux gens. Et aujourd’hui, davantage qu’on est quand même dans un monde d’images de plus en plus. Et du coup, j’essaye parfois de jouer, de tronquer les images, de faire passer des messages dedans tout en travaillant pour des grandes grandes boîtes ou des institutions, de s’insérer un petit peu partout dans ces milieux là, difficilement accessibles.

02:35:32:20 – 02:35:53:21
Inconnu
C’est ce qu’on appelle une arriviste une arriviste. Comment tu le définirais dans l’arrivée ? C’est ça qui prend tout ce qu’il y a dans ce cas là. Le négatif dans les choses, c’est très négatif. C’est l’ambition et qui est que le mot arrivé, c’est terrible. Oui, quand on est une arriviste, il faut poser d’autres questions ou arrêter de parler à la personne parce qu’elle est jalouse.

02:35:54:10 – 02:36:15:14
Inconnu
Mais en général, c’est ça. Mais du coup, oui, tu as ouvert, tu choisis quand même tes projets. J’imagine que tu fabriques en ce moment. Qu’est ce que je fabrique ? Je fabrique des dossiers pour des résidences, pour des bourses d’art. Donc voilà, c’est une fabrication assez scolaire, mais qui va peut être ouvrir des nouvelles voies. Et pour les plus jeunes, qui nous écoutent ou ceux qui n’ont pas du tout de background artistique.

02:36:15:14 – 02:36:37:12
Inconnu
Qu’est ce qu’une résidence ? Une résidence est restée deux semaines à six mois dans un lieu qui va être propice à une certaine création, ou on va pouvoir rencontrer des gens, des acteurs de l’art, des acteurs de la philosophie. Et ça va être comme une espèce de bulle, ou on va prendre du temps pour soi et du temps pour apprendre de l’autre, pour pour aiguiller sa création et savoir ou on va.

02:36:37:16 – 02:36:57:05
Inconnu
Ce que ce n’est pas toujours évident de savoir ou on va et pour qui on fait les choses. Donc c’est rétablir une forme de structure exactement, même si elle te laisse la liberté de créer, d’échanger et de réfléchir. Et une discipline qui est quand même difficile à instaurer chez soi même. Et de se dire tous les jours il faut que je fasse ce que j’accomplis sans un certain nombre de tâches.

02:36:58:02 – 02:37:19:01
Inconnu
Ce n’est pas toujours évident, mais je pense que c’est très important d’être discipliné tout en écoutant beaucoup Et l’avantage de ça, c’est que, à priori, tu as moins besoin de psychanalyse puisque ce que tu produits te parle de toi même. C’est l’avantage des artistes parce que tu fais des économies non plus attentifs chaque année ? Oui, en plus. Parce que parce qu’en fait, on a plein de traumatismes dont on n’est pas les acteurs et.

02:37:20:06 – 02:37:41:24
Inconnu
Et parfois, c’est perçu aussi comme un luxe. Mais il faut savoir que moi je paye 0 €, c’est complètement remboursé par la Sécu et ça aide beaucoup. Et ce n’est pas forcément l’image qu’on a de la psychanalyse, genre de la plainte et et de toujours venir se plaindre. C’est vraiment une discussion, sortir de soi pour y revenir et comprendre des choses de soi même, se déconstruire pour aller plus loin compte directement et c’est reconstruire.

02:37:41:24 – 02:38:04:12
Inconnu
Et alors ? Les morceaux que tu vois de toi déconstruit, ça va, ça te plaît, ça me plaît, ça me plaît. C’est un chemin qui va mettre du temps, mais mais ça avance, ça avance et on comprend plein de choses et ça me permet surtout de m’ouvrir aux autres. En fait, de plus en plus d’aller bien. En fait, j’ai envie de découvrir plein de gens et de donner de montant égal Justement, et à Paris était resté en ville après la pandémie.

02:38:04:12 – 02:38:22:22
Inconnu
Il a beaucoup qui sont partis dans d’autres pour explorer d’autres contrées. Qu’est ce que tu aimes vraiment à Paris en ce moment ? Qu’est ce que tu aimes faire ? Qu’est ce que j’aime faire à Paris ? Marcher beaucoup. Marcher sans vraiment savoir ou je vais rentrer dans des lieux. L’autre fois, je suis rentré dans une galerie qui s’appelle Galerie Galeria Continua.

02:38:22:22 – 02:38:40:07
Inconnu
C’est des Italiens qui ont investi pas mal de galeries dans Paris et ils ont plein de projets intéressants. Donc voilà, on peut flâner, parler aux gens, être sans contrainte et essayer d’aller mais pas me mène quoi ? Et tu sens un renouveau, une relance dans notre belle ville parisienne.

02:38:43:07 – 02:39:02:17
Inconnu
Non, pas vraiment. Pas vraiment encore. Mais je vais essayer de donner de l’espoir. Mais j’ai l’impression que les gens ont plus de mal à sortir maintenant et qu’il y demande beaucoup qui aura ta soirée ? Qu’est ce qui sera le DJ en pensant que les gens sont de moins en moins libres dans leurs mouvements et qui s’interrogent beaucoup, beaucoup sur la soirée qu’ils vont passer ?

02:39:02:19 – 02:39:20:19
Inconnu
Est ce qu’elle sera bonne et qu’ils vont rentrer tôt ? Et du coup, les gens sont quand même contraints et la fête est compliquée à mettre en place. Je fais impression. Il y a moins de raï de quoi exactement exactement ? C’est flippant ça, non ? Et tu sors du coup à Paris ? Honnêtement, là, ça fait un moment que je suis pas sorti d’affaire.

02:39:20:19 – 02:39:42:21
Inconnu
De moi, mais je n’ai pas de lieu forcément encore à conseiller, mais peut être des soirées avec appart, juste se rencontrer. En fait, tous les prétextes pour être ensemble et s’installer. N’importe quoi. Je pense qu’il faut investir les lieux et plus avoir peur de l’interdit et se laisser porter et s’installer. Et puis on verra si des gens viennent nous arrêter.

02:39:42:21 – 02:40:06:10
Inconnu
Quoi ? J’ai une grande phrase qui americano. Donc tu pourras traduire ce que tu es anglophone c’est zéro is no baisse Paris ça résonne wow ! Tu vois coco la praline, il n’y a pas de meilleur, il n’y a pas de meilleur fête, il y a que des meilleurs amis. Attends, c’est pas parce que moi, par exemple, pour ne pas parler de moi, pour changer un truc que je fais souvent, j’ai eu tendance à faire.

02:40:06:10 – 02:40:22:16
Inconnu
C’est quand le pote rentre pas dans la teuf avec moi, je peux rentrer dans la table, je rentre dans la top et on tue dans cette merde. En fait, c’est avec mes potes que je voulais sortir. Et puis là, il y a un bon morceau qui passe et se remet à danser. Mais quand même, tu peux avoir un peu de scrupules et j’essaye maintenant de tes potes qui ne veulent pas danser.

02:40:22:16 – 02:40:39:19
Inconnu
Ils sont relou au bout d’un moment parce qu’ils sont pas rentrés dans le club. D’accord, il y a une rentrée dans la vie. Non, non, non, non, non, c’est juste rentrer dans le club. OK, le physio le dit toi tu travailles, puis moi j’ai pas compris que le physio lui parlait. Je suis rentré. C’est ça qui me gène dans sa nouvelle dans la nuit parisienne.

02:40:40:09 – 02:41:02:18
Inconnu
C’est quand même ce côté Est ce que tu rentres sur ce qui est branché ou est ce qu’on va ? Ça va avoir tout pareil ça ? Moi franchement. Moi, à Londres, à Sydney ? Pas du tout. À Tokyo ? Pas du tout. Enfin, dernière grosse ville en laquelle j’ai vécu vraiment. Paris, c’est sale ou je me suis très peu sorti ? Parce qu’en fin de compte, avec le confinement, je commence à sentir que maintenant, j’ai pas connu Paris, vraiment la Mecque parisienne avant.

02:41:02:19 – 02:41:20:04
Inconnu
Mais je trouve qu’il y a là une ambiance de m’as tu vu, que tu connais la minute de silence regarde un peu moins bienveillante que dans les autres villes. Je trouve un ou l’autre match la perception. Du coup, c’est vrai que je préconise plus de simplicité. Et voilà, est ce que tu vas me laisser rentrer juste des temps ?

02:41:20:04 – 02:41:36:19
Inconnu
Je ne sais pas s’il y a d’autres manières de ces snobs. Mais surtout sur quels critères ils jouaient et ce que ça peut faire sur soi. Après un an de rentrer chez soi et de se dire j’ai pas été aux. C’est une forme de non validation sociale qui n’a pas plu, ce qui n’est pas du tout justifié. Pour quelle raison ?

02:41:36:21 – 02:41:54:23
Inconnu
Parce que je n’ai pas porté la jolie robe qu’il fallait ou parce que une nana m’a pas à ma tête. Tu n’avais pas le but de foutre, faire faire la gueule avant de sortir sur. J’aimais le budget, je passe en appel. Ce serait intéressant d’inviter Galliano va être un bon pour qu’il nous dise ses secrets de physionomie. En général, c’est de connaître quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un, quoi.

02:41:55:09 – 02:42:13:08
Inconnu
Ta question pour toi, Miléna, qu’est ce qui te manque à Paris en ce moment ? Qu’est ce qui me manque à Paris en ce moment ? La mère ça, ça ne va pas changer avant 2050 ? 61 C’est mal barré parce que tu ne voulais pas forcément aller à la mer en ce moment. A peu de choses. Je viens de changer d’avis.

02:42:13:08 – 02:42:33:22
Inconnu
Là, c’est vrai, c’est le fait de flotter sur un hamac pendant 1 h qui t’a fait un certain Et puis de parler de Paris et de voir c’est pas lui derrière toi dans la mer, elle a fait la fête. La bonne fête quoi ! Tu t’es la vraie ou tu sors pas ? Et trois semaines. Ouais, ça quand même. Et puis même on arrive sans savoir ou on arrive quoi dans le sens ou plus, voir un événement sur Facebook, y aller.

02:42:33:22 – 02:42:53:13
Inconnu
Je veux juste qu’on dise bien ce soir et y a quoi. Ça s’appelle avoir des amis Eh oui, j’en sais ça encore, mais c’est moi.



“Merci à Xavier, Camille et toute l’équipe du soleil, de l’espoir, de la vie <3”

MILENA

@milenakrastev


Cela vous plaît ! Feel free to support me here.
Bouton retour en haut de la page