LA REVUE DE PRESSEPRESSE

Xavier Faltot, le média-mutant

Paru dans Le Bonbon Centre N°63 / Mars 2015

Accéder ici au numéro en ligne

Télécharger la double page en HD

Si vous ne connaissez pas encore RadioMarais, c’est la fleur plantée dans le Marais par Xavier Faltot et Damien Raclot-Dauliac, à laquelle s’associe désormais le Bonbon pour une émission mensuelle, chaque premier jeudi du mois. Loin du feutré des studios traditionnels qui l’emmerdait – on ne pouvait ni boire ni fumer – le co-fondateur de RadioMarais a su créer un nouveau cocon à son image. Portrait d’un agitateur d’idées, qui s’invite sur nos ondes pour mieux nous conter.

Xavier, c’est d’abord un personnage qui s’auto-incarne. Une moustache de créa tout droit sortie d’une boîte de pub, un pull à l’envers, un jean à la cool, un café-clope à la main, et une énergie volatile, avec des phrases à 2 000 à l’heure jonchées de concepts intello-branchés. C’est aussi un émerveillement enfantin et une furieuse envie de bousculer les cases pour mieux faire rentrer la sienne. Producteur, journaliste, chroniqueur, cadreur, réalisateur, monteur, photographe, communicant, publicitaire… Quand on ne comprend pas bien ce qu’il fait, Xavier dit «artiste ». Quand on lui demande « mais ça marche ? », il préfère «entrepreneur ».

Mais reprenons du début. Xavier, c’est d’abord un jeune journaliste de 20 ans qui démarre chez FG en 98 et qui anime un an plus tard sa propre émission, Happy Hour et enchaîne les collaborations : Culture Pub, Tracks, Arte, Paris Première, WAD, ou encore Canal+ et Technikart – où il raconte ses nuits pendant quatre ans – avant de devenir assistant d’artiste… « Être artiste, c’est être en progrès, en recherche permanente, ne pas finir ses phrases… jusqu’à aboutir à une œuvre » s’enthousiasme Xavier. Très vite il rencontre des publicitaires inspirants, découvre le publi-reportage, et lance, en 2007, sa propre société de production audio-visuelle, La Controverse. Son gagne-pain.

Il se décrit lui-même comme une sorte de chaînon manquant entre la génération des digital natives et la précédente « qui sort tout juste du Moyen-Âge ». Il se dit inspiré par Banksy, Warhol, Naomi Klein ou Bernard Stiegler, et bien sûr, les nouvelles technologies. Il continue sans cesse de chercher, de créer de nouvelles formes de récit et délaisse peu à peu le bruit pour se mettre en quête de sens. Avec Radio Campus, il monte La Chambre à air, un projet « post crash », nomade et en direct de la rue, qui questionne la vie locale au travers d’une utopie. Avec Damien, il ouvre une galerie d’art, Le Chapon Rouge, et expose une installation vidéo, Sao Paulo Mon Amour, au MUBE de Sao Paulo… Jusqu’en 2013, où il fonde avec sa mère, Damien Raclot-Dauliac et Arnaud Pinier, RadioMarais « dons l’ancienne brocante de meubles anciens de suzon ».

«C’est un lieu incroyable, chargé d’Histoire et ouvert sur la rue. N’importe qui peut pousser la porte et prendre le micro » encourage Xavier, qui anime une fois par semaine Baise en ville. « On est une fabrique de tissu social. Une radio locale qui parle de ce qui se passe dans la ville avec les gens qui la font. C’est un outil que les Parisiens peuvent s’approprier. Un forum dans le premier sens du terme, un lieu d’expression où on peut venir parler librement. » Avec 20 000 auditeurs par mois, la web radio se réclame d’un style à la fois populaire et hype. Les 27 programmes enchaînent les rencontres avec les personnalités du quartier, des figures de la vie et de la nuis parisienne. Parmi eux, le Bonbon, qui a désormais son émission avec le Bonbon FM. Chaque premier jeudi du mois, de 18h à 20h, des journalistes de notre équipe jouent les city-guide sur les ondes pour partager leurs coups de cœur, les coulisses du mag’ et les bons plans du moment avec sourire et panache. Le Bonbon se fait entendre. Rendez-vous le jeudi 5
mars à 18h sur RadioMarais pour l’écouter.


Le Bonbon FM
prochaine émission le jeudi 5 Mars 2015 entre 18h et 20h.
radiomarais.fm

Source
Le Bonbon
Tags

Xavier Faltot

Xavier Faltot @xavierfaltot @mcmparis @lacontroverse Dans la radio, les magazines, la télé, la rue, le web, et les clubs, en 20 ans, il est passé maître dans l’art du média expérimental. Il joue et compose avec les technologies, les flux et les publics. Hackeur du réel, il travaille à générer des chaos sympathiques, des zones franches où tout se lie et se publie. C’est là qu’il sculpte ses visions d’une société post-capitaliste, post-spectacle. Un endroit où se libérer et briller sans s’éblouir. Il est reporter, gonzo journaliste, VJ Xavier Society for the Blind, le fanzine Le Guide Du Renard, le Xavier de Youtube, le gérant de La Controverse, l’inventeur de La Chambre à Air, le co-créateur de RADIOMARAIS et de gangsterreradio.org ou encore la cellule multi-média de Le Consulat.
Bouton retour en haut de la page
Fermer