L'ÉCOLOGIEL'EUROPELA CHAMBRE À AIRLa Chambre à Air // Émissions SpécialesLE WEBLES RADIOSPRODUCTIONS

La Chambre à Air sort du chômage.

Après 5 saisons et un break (à travailler sur Radiomarais) depuis 2012, “La Chambre à Air sort du chômage” et s’installe dans le 10ème arrondissement.

Sa nouvelle thématique : le travail.

Sa nouvelle utopie : L’EMPLOI EST MORT

Capture_d_e_cran_2016-04-15_20.20.53-1460744495

AIDEZ NOUS À SORTIR DU CHÔMAGE ! LIEN KISSKISSBANKBANK // Lien event FACEBOOK


Les photos ICI.


Participez à l’élaboration publique d’une nouvelle vision du travail en ville !

Nous avons le soutient logistique de la mairie du Xème arrondissement de Paris, mais il nous manque encore un peu d’argent pour faire que faire se fasse. Nous avons pour projet de continuer notre réflexion sur le travail.

Au final cette série d’émissions donnera lieu à un site qui regroupera tout le contenu produit et les références de travail. Une sorte de webdocu sera donc réalisé.


Alors que la France et le monde occidental numérisé traversent une phase intense de réflexion sur le travail, que le printemps arrive et que le canal Saint Martin est au chômage, La Chambre à Air instinctivement s’extrait de sa phase d’hibernation. L’agitation sociale, le besoin d’échanger sur une question existentielle, nous voilà appelés à retrouver notre fonction de plateforme d’échange et de réflexion populaire au cœur de la ville.

Lc2a_chomage_flyer_detail_enchambre_kkbb-1461099814

L’EMPLOI EST MORT ! VIVE LE TRAVAIL !

Lc2a_chomage_leplan-1459263627

Pour commencer, voici la définition du travail sur laquelle nous nous accordons, dictée par Bernard Stiegler : travailler c’est s’individuer en individuant son milieu de travail et en se co-individuant avec des collègues de travail, c’est à dire en formant avec eux un milieu associé.

Lc2a_canal_1-1460762539

Au fond du canal Saint Martin à sec ou presque, nous voici prêts à sortir du chômage. Nous recouvrons notre fonction et reprenons là où nous l’avions laissé notre métier à tisser du lien social. Le contexte est clair : La nature est en danger, anthropocène oblige, et le système industriel international ne peut plus continuer à fonctionner comme il le fait depuis 150 ans. Aussi, d’ici 20 ans les robots vont remplacer les salariés. Alors tous prolétaires ou pronétaires ? Non ! Nous croyons juste que l’emploi est mort et nous disons vive le travail ! Avant- gardistes et sévèrement optimistes, nous avons décidé de vous redonner du cœur à l’ouvrage et de vous inspirer pour que vous trouviez enfin votre travail. Plus jamais, c’est certain, votre mode de vie ne sera un mode d’emploi défini par des planeurs stratégiques.  

Capture_d_e_cran_2016-04-16_02.00.36-1460764971

Toujours à l’horizontal, nous couchons nos chambres à air et arrêtons tout net le mythe du progrès. Inspirés par les réflexions de nos philosophes contemporains préférés, nous nous projetons dans un idéal, une utopie, une nouvelle fable urbaine : vous pouvez tous trouver votre travail, votre métier, votre fonction, quelque chose qui respecte la nature et qui donne du sens à votre communauté et donc à votre vie. Avec la complicité de la mairie du 10ème, nous partons pendant 3 mois en mission dans ce stimulant arrondissement pour une série de 3 émissions de 3h. 9h de réflexions et de divertissement intelligent pour vous aider à trouver votre travail et vivre décemment heureux les pieds sur terre.

Lc2a_chomage_kkbb_travaux-1459263747

LA CHAMBRE À AIR SORT DU CHÔMAGE !

AU PROGRAMME : Rencontres et débats avec les acteurs locaux, les experts, les riverains, les enfants, MUSIQUE LIVE, chroniques, micro-trottoirs…


3 ÉTAPES POUR SE REMETTRE A FLOT

9H POUR TROUVER SON TRAVAIL

RENCONTRES / DÉBATS / MUSIQUE LIVE !

Lc2a_chomage_flyer_detail_1_enchambre_kkbb-1461100258

#1 REFAIS TON LIT 

23 mars 2016 // 15h00-18h00 Au fond du canal Saint Martin

Le Canal Saint Martin refait son lit. Après 3 mois de chômage, il va être remis à flot. En présence des équipes du canal, des acteurs locaux et de nos invités, nous aborderons la question chômage en revenant sur les étapes du chantier, de la mise à sec jusqu’à la remise en eau complète. Métaphore, anthropocène et prolétarisation généralisée : le monde a changé. Le monde du travail est en pleine révolution, nous proposons une alternative : Trouver sa voix en faisant le vide. Regarder au fond de soi et reprendre le fil de sa vie pour, avec soi-même renouer le lien. Qui êtes vous, que savez vous faire ? Que désirez vous… Vous faîtes le vide, inspiration, expiration, il est temps pour vous de retrouver les fondements de votre existence, de naturellement vous recentrer. Vous l’avez compris, il est inutile de continuer à vous écarteler entre existence et subsistance.

Qui es-tu ? Que sais-tu faire ? Que désires tu ?

12891010_10153846244800862_7945362908362466588_o-1459263089

#2 PARLE À TES VOISINS

23 avril 2016 // 15h00-18h00 Place du Buisson Saint-Louis

Lc2a_chomage_flyer_detail_2_enchambre_kkbb-1461099946
Capture_d_e_cran_2016-04-15_22.08.33-1460750933

En partenariat avec l‘association qui anime le quartier AIRES 10. Sur la Da-Ta-Place, nous déposerons nos chambres pour ensemble vous démontrer que le plus simple pour redonner du sens à sa vie est de trouver sa fonction dans la communauté qui vous entoure. Des gens qui vous aiment et que vous aimez. C’est certain vous avez quelque chose à faire avec vos proches pour rentrer de plain pied dans l’économie du partage, de la contribution, là où le sujet est au centre du collectif, qu’il soit physiquement autour de vous ou qu’il soit simplement connecté à vous. Bienvenue dans la nouvelle rationalité économique là où les savoirs faire se combinent, la valeur est produite et où l’intelligence devient collective.

Les photos de l’émission => ICI

#3 APPRENDS À APPRENDRE

21 mai 2016 // 15h00-18h00 // Médiathèque Françoise Sagan

Lc2a_chomage_flyer_detail_3_enchambre_kkbb-1461100103
Capture_d_e_cran_2016-06-01_12.50.15-1464778243

Devant la médiathèque Françoise Sagan, récemment rénovée, le 21 mai de 15h à 18h. Nous finirons naturellement notre parcours du survivant urbain contemporain en quête de sens, en vous invitant à développer vos savoirs faire, votre culture, vos aptitudes à en faire plus pour vous.

Apprends à Apprendre // La Chambre à Air sort du chômage #3

La Transcription automatique via Transcriptive :

#1 REFAIS TON LIT 

00:00:07:19 –> 00:00:15:08
Une certitude et j’apprends tout ce que tu.

00:00:19:07 –> 00:00:19:21
L’émission.

00:00:26:21 –> 00:00:28:00
Bonjour à toutes et à tous.

00:00:28:02 –> 00:00:30:16
Nous sommes le 25 mars, nous sommes au fond du canal Saint-Martin.

00:00:30:18 –> 00:00:32:05
Il est 15 heures et il ne pleut plus.

00:00:33:06 –> 00:00:45:03
Alors que la France et le monde occidental numérisé traverse actuellement une phase intense de réflexion sur le travail, que le printemps arrive et que le canal Saint-Martin est au chômage, la chambre à air, instinctivement, s’extrait de sa phase d’hibernation.

00:00:45:15 –> 00:00:49:02
L’agitation sociale, le besoin d’échanger sur une question existentielle.

00:00:49:09 –> 00:00:55:11
Nous voilà appelés à retrouver notre fonction de plateforme d’échanges et de réflexion populaire au cœur de la ville avant de commencer.

00:00:55:13 –> 00:00:56:14
Précisons le propos.

00:00:56:19 –> 00:00:59:08
Voici la définition du travail sur laquelle nous nous accordons.

00:00:59:12 –> 00:01:14:24
Elle nous est dictée par Bernard Stiegler, le philosophe a travailler ses Saint-Divy en individu, en son milieu de travail, en CECO individus avec des collègues de travail, c’est à dire en formant avec eux un milieu associé au fond du canal Saint-Martin acec ou fresque.

00:01:14:24 –> 00:01:18:05
Nous voici donc prêt à sortir du chômage nécessaire.

00:01:18:06 –> 00:01:24:04
Nous recourons notre fonction et reprenons là où nous l’avions laissé, notre métier à tisser du lien social.

00:01:24:13 –> 00:01:28:01
Le contexte est clair la nature est en danger, anthropocène oblige.

00:01:28:01 –> 00:01:34:08
Et donc, le système industriel international ne peut plus continuer à fonctionner comme il le fait depuis cent cinquante ans.

00:01:34:20 –> 00:01:37:14
Aussi, les robots d’ici 20 ans vont remplacer les salariés.

00:01:37:16 –> 00:01:39:15
Alors, tous prolétaires ou prolétaires?

00:01:39:17 –> 00:01:45:01
Non, nous croyons juste qu’à terme, l’emploi est mort et nous disons Vive le travail Avant-Garde!

00:01:45:01 –> 00:01:52:14
Sévèrement optimiste, nous avons décidé de vous redonner du coeur à l’ouvrage et de vous inspirer pour que vous trouviez enfin votre travail, c’est certain.

00:01:52:20 –> 00:01:58:14
Votre mode de vie ne sera plus jamais un mode d’emploi défini par des planeurs stratégiques toujours à l’horizontale.

00:01:58:20 –> 00:02:06:08
Nous couchot nos chambres à air et arrêtons tout net le mythe du progrès inspiré par les réflexions de nos philosophes contemporains préférés.

00:02:06:15 –> 00:02:09:11
Nous nous projetons dans un idéal une nouvelle fable urbaine.

00:02:09:19 –> 00:02:12:24
Vous pouvez trouver votre travail, votre métier, votre fonction.

00:02:13:07 –> 00:02:18:08
Quelque chose qui respecte la nature et qui donne du sens à votre communauté et donc à votre vie.

00:02:18:24 –> 00:02:26:17
Avec la complicité de la mairie du 10ème, nous partons pendant trois mois en mission dans ce site stimulant arrondissement pour une série de trois émissions de trois heures.

00:02:26:23 –> 00:02:35:01
Neuf heures de réflexion et de divertissement intelligent, évidemment, pour vous aider à trouver votre travail et vivre décemment heureux les pieds sur terre.

00:02:35:21 –> 00:02:37:14
La première, c’est aujourd’hui, c’est celle du jour.

00:02:37:20 –> 00:02:39:15
Nous sommes le 25 mars 2016.

00:02:39:16 –> 00:02:44:01
Il est 15 heures 02 sera consacré à refaire son lit comme le canal Saint-Martin.

00:02:44:09 –> 00:02:49:11
Regardez au fond de soi et reprendre le fil de sa vie pour vous même renouer le lien.

00:02:49:20 –> 00:02:50:09
Qui êtes vous?

00:02:50:17 –> 00:02:51:14
Que savez vous faire?

00:02:51:15 –> 00:02:52:23
Que désirez vous vraiment?

00:02:53:07 –> 00:02:54:00
Vous faites le vide?

00:02:55:11 –> 00:02:58:07
Inspiration expiration.

00:02:58:18 –> 00:03:02:03
Il est temps pour vous de retrouver les fondements de votre existence.

00:03:02:07 –> 00:03:03:24
Naturellement vous recentrées.

00:03:05:07 –> 00:03:10:23
Vous l’avez compris, il est inutile de continuer à vous, écartelé entre existence et subsistance.

00:03:11:01 –> 00:03:17:03
C’est la première étape, en partenariat avec la boutique responsable centre commercial, qui se trouve au 2, rue de Marseille, dans le 10ème, évidemment.

00:03:17:11 –> 00:03:21:23
Et la marque équitable qui acte l’odeur Veja les baskets équitables.

00:03:22:14 –> 00:03:26:13
La deuxième consistera à ne plus regarder en bas ni en haut, mais simplement autour de vous.

00:03:26:17 –> 00:03:27:11
Phares latter voisins.

00:03:27:14 –> 00:03:34:19
C’est son titre émission qui aura lieu le 23 avril, un samedi de 15 heures à 18 heures, en partenariat avec l’association qui anime le quartier R10.

00:03:35:06 –> 00:03:45:14
Nous déposerons nos chambres au 2, rue du Buisson Saint-Louis, pour, ensemble, vous démontrer que le plus simple pour redonner du sens à votre vie, à sa vie, est de trouver sa fonction dans la communauté qui vous entoure.

00:03:45:21 –> 00:03:48:19
Des gens qui vous aiment et que vous aimez, c’est certain.

00:03:49:01 –> 00:04:00:12
Vous avez quelque chose à faire avec vos proches pour entrer de plain pied dans l’économie du partage, de la contribution, là où le sujet est au centre du collectif, qu’il soit physiquement autour de vous ou qu’il soit simplement connecté à vous.

00:04:00:18 –> 00:04:03:15
Bienvenue dans la nouvelle rationalité économique.

00:04:04:03 –> 00:04:09:09
Enfin, la troisième émission sera consacrée à ce qui est tout aussi essentiel apprendre à apprendre.

00:04:09:15 –> 00:04:12:18
Ça passera devant la médiathèque Françoise Sagan, récemment rénovée.

00:04:12:24 –> 00:04:16:02
C’est un samedi aussi, le 21 mai, de 15 heures à 18 heures.

00:04:16:02 –> 00:04:27:03
Naturellement, nous finirons ici à la bibliothèque, notre parcours du survivant urbain contemporain en quête de sens, en vous invitant à développer vos savoir faire, votre culture, vos aptitudes à en faire plus pour vous.

00:04:27:16 –> 00:04:31:19
Si tout va bien, donc, vous aurez alors une activité qui vous auto déterminera.

00:04:31:19 –> 00:04:35:22
Vous allez devenir autonome et humainement connecté à votre communauté plein d’amour.

00:04:36:03 –> 00:04:39:19
Vous allez progresser chaque jour et vous allez vous sentir de plus en plus libres et heureux.

00:04:40:08 –> 00:04:44:24
La chambre à air Entre ciel et terre, voici Bernard Stiegler qui nous rappelle la définition du travail.

00:04:45:06 –> 00:04:50:01
Le sommaire du jour et la liste de nos invités arrivent ensuite travailler sur diverses individuelles.

00:04:50:18 –> 00:05:02:13
Cela veut dire inventer, ça veut dire créer, venir, penser, transformer le monde, sinon ça change.

00:05:05:20 –> 00:05:13:23
Un ensemble cet après midi, nous allons travailler ensemble sur le travail, nous allons rentrer dans cette utopie, tout le monde a du travail.

00:05:14:05 –> 00:05:18:10
Ou plutôt vous démontrez que oui, nous avons tous quelque chose à faire ensemble et pour le bien de la planète.

00:05:18:23 –> 00:05:22:16
Déjà arrivés sur nos chambres à air, dans ce décor hallucinant, c’est complètement dingue.

00:05:23:07 –> 00:05:28:22
On est dans le canal Saint-Martin vide à côté de l’écluse des Récollets remise à neuf et en face du jardin Villemin.

00:05:29:01 –> 00:05:34:11
On vous invite pas à nous rejoindre parce que c’est un événement à taille réduite pour des questions de sécurité que vous comprendrez, évidemment.

00:05:34:14 –> 00:05:36:02
Mais ils ont bravé les éléments.

00:05:36:02 –> 00:05:38:16
Ils ont descendu l’échelle pour nous retrouver au fond de ce canal.

00:05:38:17 –> 00:05:45:02
Monsieur le maire du 10ème, maire du 10ème et la mairie du 10ème, il nous aident bien pour préparer ces trois émissions.

00:05:45:02 –> 00:05:48:19
Rémi Féraud Bienvenue le journaliste écrivain spécialisé dans les nouvelles technologies.

00:05:48:21 –> 00:05:52:07
Ariel Quiros Miss Marion à Marion Boucard aka Brande.

00:05:52:08 –> 00:05:55:20
Contente, elle pratique le yoga, performe beaucoup et produit du contenu.

00:05:55:20 –> 00:05:57:07
Une marque sexy et pratique.

00:05:57:08 –> 00:06:06:01
Sébastien Kopp et François Guillin Morillon, les fondateurs de la marque de basket équitable Veja, et l’homme qui a coordonné et dirigé le chômage du canal Saint-Martin.

00:06:06:04 –> 00:06:07:03
Jean-François Haroche.

00:06:07:05 –> 00:06:08:00
Bienvenue à tous.

00:06:08:18 –> 00:06:17:20
Il restera avec nous jusqu’à 16h30, heure à laquelle nous allons changer d’équipe pour entrer dans la seconde partie d’émission, plus musicale, il y aura deux chroniqueurs, Laurent Saint-Hugues et Philippe Nassif.

00:06:17:22 –> 00:06:20:14
Les fans de la Chambre Air connaissent bien l’instant assif.

00:06:20:22 –> 00:06:24:15
Ils seront rejoints également par notre couturier plasticien Victor Ferret.

00:06:24:18 –> 00:06:26:20
C’est notre chamanes Philippe Pasquini.

00:06:27:04 –> 00:06:30:09
Côté musique, 45 minutes, je vous promets de live.

00:06:30:10 –> 00:06:35:24
Évidemment, nous serons avec les trois formations qui vont vous interpréter, toujours au canal, au fond du canal.

00:06:36:01 –> 00:06:37:11
Mais c’est une performance sans fil.

00:06:37:14 –> 00:06:38:17
C’est sans électricité.

00:06:38:23 –> 00:06:43:23
Magnums, chevalier solitaire qui chante le désespoir de son corps tourmenté sur un air de rock’n’roll.

00:06:44:08 –> 00:06:46:21
Guillaume Feydeau, le musicien qui fait penser fondre les filles.

00:06:46:21 –> 00:06:49:04
Et enfin, Talking Death, un live électronique.

00:06:49:05 –> 00:06:53:20
Pour finir ce premier épisode en dansant au fond du canal Saint-Martin.

00:06:53:23 –> 00:06:56:02
Imaginez bien qu’en plus vont se greffer des surprises.

00:06:56:14 –> 00:06:58:01
Nous sommes ensemble jusqu’à 18 heures.

00:06:58:02 –> 00:06:58:16
Alors merci.

00:06:59:06 –> 00:07:06:24
Avant de s’engouffrer dans cette émission avec l’équipe de Béjaia qui nous a aidés à préparer cette émission et aux amis et aux voisins de passage, il est bon de le préciser.

00:07:07:00 –> 00:07:10:08
C’est une émission historique que nous nous apprêtons à vivre ensemble.

00:07:10:10 –> 00:07:11:07
Excellente chambreurs.

00:07:11:18 –> 00:07:14:19
Excellente après midi au fond du canal Saint-Martin.

00:09:03:04 –> 00:09:10:12
Bon, ben!

00:11:26:20 –> 00:11:40:13
Nous accueillons nos deux premiers invités qui sont quelque part responsables de notre venue ici, c’est Jean-François Roche qui est donc du service des canaux circonscription des canaux à grand gabarit et également donc Rémi Féraud, qui est maire depuis 2008.

00:11:40:13 –> 00:11:46:00
C’est presque l’anniversaire aujourd’hui, à quelques jours près de votre investiture à la mairie du 10ème.

00:11:46:03 –> 00:11:47:06
Bonjour, bonjour.

00:11:47:06 –> 00:11:48:08
Oui, ça fait à peu près 8 ans.

00:11:48:11 –> 00:11:50:16
C’est exactement comme comme la chambre à air.

00:11:50:22 –> 00:12:01:12
Dites donc, nous sommes liés et nous sommes bien heureux d’être au fond du canal Saint-Martin pour bien remettre tout le monde à flot et nous, par la même occasion, puisque nous enchaînons une série de trois émissions.

00:12:01:13 –> 00:12:02:06
Jean-François.

00:12:02:12 –> 00:12:05:06
C’était un moment important.

00:12:05:06 –> 00:12:15:07
Quatorze ans après la précédente vidange ou plutôt chômage du canal Saint-Martin, avant de plonger dans les détails qui viendront dans cette émission.

00:12:15:07 –> 00:12:16:11
C’est aussi le propos de cette émission.

00:12:16:17 –> 00:12:20:02
Est ce que tu peux nous expliquer l’histoire et la fonction du canal Saint-Martin?

00:12:20:18 –> 00:12:26:06
Alors, le canal Saint-Martin a été créé en même temps que l’ensemble du réseau des canaux parisiens.

00:12:26:07 –> 00:12:35:19
Ce réseau a été décidé par Napoléon Bonaparte avec un décret impérial qui a été établi en 1802 pour la création de ce réseau de canaux.

00:12:36:23 –> 00:12:49:09
Pour apporter de l’eau potable aux Parisiens, il avait deux fonctions ce réseau s’était en effet, d’une part, d’apporter de l’eau potable aux Parisiens suite à des épidémies de dysenterie qui étaient la conséquence de problèmes de qualité de la scène d’eau de la Seine.

00:12:50:04 –> 00:12:52:12
La deuxième fonction, c’était aussi d’apporter des marchandises.

00:12:52:13 –> 00:13:00:15
Il y a eu un débat de savoir si on voulait juste créer un aqueduc ou créer aussi un canal pour la navigation des bateaux ou pour amener du bois par flottage.

00:13:01:04 –> 00:13:04:17
Et c’est cette seconde option qui a été retenue pour avoir les deux fonctions.

00:13:04:21 –> 00:13:06:13
En fait, plutôt plutôt intelligent.

00:13:06:18 –> 00:13:07:13
Oui, tout à fait, quand même.

00:13:08:13 –> 00:13:09:07
Qu’est ce qu’il y a à en dire?

00:13:10:03 –> 00:13:15:17
C’est donc cette eau qui s’écoule naturellement, d’une part au canal de l’Ourcq, parce qu’elle est en pente.

00:13:15:18 –> 00:13:16:09
Pas d’écluses, donc.

00:13:16:09 –> 00:13:18:21
Pas de travaux, pas de travaux à effectuer.

00:13:19:03 –> 00:13:24:20
En revanche, toute cette partie qui a un nom particulier nécessité de la maintenance puisqu’il y a des écluses.

00:13:25:07 –> 00:13:27:03
Voilà donc pas de travaux particuliers.

00:13:27:04 –> 00:13:31:03
Nous faisons quand même du déphasage et il peut y avoir des déchets quand même qui s’accumulent au fond.

00:13:31:04 –> 00:13:32:20
Donc ça, nous les enlevons régulièrement.

00:13:32:21 –> 00:13:35:08
Mais nous n’avons pas besoin de vider le canal pour ça.

00:13:35:24 –> 00:13:56:08
Alors que dans les canaux Saint-Martin et Saint-Denis, qui sont des canaux à bief avec des écluses, là où nous avons au niveau des écluses, des pièces d’usure qu’il faut régulièrement remplacer lors de dix ans comme périodicité, donc avec tout un champ lexical des pièces, est ce que tu peux nous les détailler parce que c’est totalement fluvial?

00:13:56:19 –> 00:14:00:07
Alors il y a tout un vocabulaire, en effet, spécifique à un bief.

00:14:00:07 –> 00:14:02:23
C’est la partie d’un canal qui est compris entre deux écluses.

00:14:03:24 –> 00:14:08:02
C’est un plan d’eau qui est donc horizontal puisque le courant est très faible.

00:14:08:23 –> 00:14:16:07
Il n’y a du courant que quand on fait passer les bateaux par les écluses où on ouvre déventuels qui sont des trappes dans les portes d’écluses.

00:14:16:17 –> 00:14:19:13
Donc, ça permet de remplir ou de vider le sas.

00:14:19:23 –> 00:14:30:04
Le sas est la partie de l’écluse qui est compris entre deux portes d’écluses que l’on met en communication alternativement avec le bief amont au dessus et le bief aval en dessous.

00:14:30:11 –> 00:14:33:05
Et donc, le sas se comporte comme un ascenseur pour les bateaux.

00:14:33:08 –> 00:14:37:18
On le remplit, on le vide alternativement, donc le niveau d’eau monte et descend et le bateau avec.

00:14:38:14 –> 00:14:44:15
En termes de trafic, c’est assez conséquent, comme ce qui se passe ici quand il y a de l’eau sur le canal Saint-Martin.

00:14:44:15 –> 00:14:46:24
On a essentiellement un trafic de tourisme.

00:14:48:00 –> 00:14:57:07
On a sur l’année, on a en moyenne deux mille passages de bateaux et un peu plus de 100 000 passagers ou touristes transportés.

00:14:57:15 –> 00:15:00:03
Nous avons quelques bateaux de plaisance.

00:15:00:20 –> 00:15:09:11
Qu’ils viennent soit des ports parisiens, le port de l’Arsenal, tout en bas du canal Saint-Martin ou la halte nautique au niveau du bassin de la Villette en été.

00:15:09:15 –> 00:15:17:09
Nous avons aussi des touristes étrangers, pas mal de Belges, de Hollandais, d’Anglais qui viennent et qui parcourent aussi le canal Saint-Martin.

00:15:17:13 –> 00:15:21:08
Est ce qu’on peut avoir des chiffres sur les touristes qui viennent ici?

00:15:21:08 –> 00:15:25:24
Peut être même une progression qui s’est manifestée.

00:15:29:09 –> 00:15:32:17
Je vous en prie, bien incapable de répondre à la question sur le nombre de touristes.

00:15:33:03 –> 00:15:46:21
Ce que je sais, c’est qu’il y a en effet un trafic, un trafic fluvial touristique plus important chaque année et une volonté de découvrir aussi les canaux et quartiers populaires de Paris parce qu’ils traversent tous les Parisiens, certes.

00:15:46:22 –> 00:15:48:12
Mais il y a quand même un changement.

00:15:48:12 –> 00:15:52:05
On en discuter en préparant lors de différentes réunions cette émission.

00:15:52:05 –> 00:15:54:22
Il y a quand même s’est accrue quand même.

00:15:55:16 –> 00:15:59:05
Le trafic et même le public a changé ici et c’est devenu une sorte de hot spot.

00:15:59:22 –> 00:16:07:09
Mais le canal Saint-Martin est devenu l’un des lieux à la mode de Paris, où beaucoup de jeunes Parisiens tourisme quand même.

00:16:07:09 –> 00:16:10:11
D’abord, des Parisiens viennent pour se retrouver et faire la fête le soir.

00:16:10:16 –> 00:16:18:18
Ce n’est d’ailleurs pas toujours de tout repos pour le maire d’arrondissement, qui doit ensuite trouver des moyens de médiation et d’apaisement avec les riverains.

00:16:19:00 –> 00:16:24:14
Mais il y a quinze ans, on était juste au tout début de cette mode.

00:16:24:23 –> 00:16:30:04
Finalement, de cette réappropriation du canal Saint-Martin par les Parisiens et notamment par les jeunes Parisien.

00:16:30:11 –> 00:16:34:12
Et aujourd’hui, évidemment, c’est un phénomène de société qui est devenu très connu et massif.

00:16:35:08 –> 00:16:36:20
Ça remonte au dernier chômage.

00:16:36:20 –> 00:16:37:24
Qu’est ce qui s’est passé depuis?

00:16:37:24 –> 00:16:39:08
Les gens oublient.

00:16:40:13 –> 00:16:45:14
Le canal, ouais, je crois que c’est surtout une évolution des usages de la ville.

00:16:46:01 –> 00:16:54:03
Et puis, dans toutes les grandes villes, on voit comment les habitants ont envie de se réapproprier les rives, les berges.

00:16:54:09 –> 00:16:58:17
C’est vrai dans les villes qui sont au bord de la mer, comme Marseille, Nice.

00:16:58:18 –> 00:17:03:10
C’est vrai aussi dans les grandes villes fluviales comme Lyon, Bordeaux, Nantes.

00:17:03:12 –> 00:17:08:01
C’est vrai à Paris, sur les berges de Seine et sur les berges du canal Saint-Martin ou du canal de l’Ourcq.

00:17:08:15 –> 00:17:11:24
Donc, c’est plutôt un mouvement de la ville qui est positif.

00:17:11:24 –> 00:17:23:02
Et puis qui montre aussi que les Parisiens aiment leur ville et ils ont redécouvert un endroit qui était beau aussi parce qu’ils étaient beaux, et pas seulement pour ces fonctions justement de navigation.

00:17:23:02 –> 00:17:26:23
Et aussi pour apprécier l’endroit, tout simplement la dilettantes.

00:17:27:05 –> 00:17:28:19
Le chômage, c’est un peu ça.

00:17:29:06 –> 00:17:29:23
Jean-François.

00:17:30:06 –> 00:17:32:05
Pour le canal sait qu’il doit prendre son temps.

00:17:32:21 –> 00:17:37:01
Voyez le terme chômage, c’est le même pour le fait pour les gens.

00:17:37:01 –> 00:17:38:20
De plus, avoir de travail ou pour un canal aussi.

00:17:38:22 –> 00:17:42:23
C’est le fait de mettre d’arrêter l’activité du canal.

00:17:43:02 –> 00:17:44:18
En effet, tout simplement.

00:17:44:19 –> 00:17:45:08
Tout simplement.

00:17:45:11 –> 00:17:47:21
Il n’y a pas cette idée de laisser sécher au soleil.

00:17:48:01 –> 00:17:49:04
C’est moi qui ai inventé, je crois.

00:17:49:05 –> 00:17:52:24
Pas forcément parce que le terme chômage n’est pas forcément le fait de vider le canal.

00:17:53:00 –> 00:17:54:11
C’est surtout le fait d’arrêter la navigation.

00:17:56:06 –> 00:17:59:01
C’est ça, le chômage aussi, dans la vraie vie des gens qui sont au chômage.

00:17:59:01 –> 00:18:05:03
Jérémie Beaurivage constate que comme le chômage est quand même l’un des drames que vit notre société.

00:18:06:06 –> 00:18:10:15
Le terme est moins utilisé qu’auparavant pour le chômage du canal.

00:18:11:05 –> 00:18:13:09
Donc, en même temps, c’est le terme officiel.

00:18:14:03 –> 00:18:18:16
Du coup, on tourne autour de ce mot dans le vide d’âge, la vidange du canal.

00:18:18:17 –> 00:18:24:13
Et puis, je trouve ça très bien qu’on dise le chômage du canal, parce qu’en effet, c’est un terme, c’est le prix.

00:18:25:07 –> 00:18:28:02
Mais on dit refaire son lit, donc on a refait le lit du canal.

00:18:28:04 –> 00:18:29:18
Jean-François le lit.

00:18:30:22 –> 00:18:33:08
On a surtout refait les écluses, le lit du canal.

00:18:33:09 –> 00:18:34:10
On a surtout nettoyé.

00:18:34:13 –> 00:18:36:20
On a enlevé tous les déchets qui s’étaient accumulés, les vases.

00:18:37:17 –> 00:18:44:08
Et puis, dans le dernier bief, le bassin des marais, on a fait des diagnostics du sous sol aussi.

00:18:45:05 –> 00:18:47:12
Donc, on a fait un petit peu plus de travaux que dans les autres bief.

00:18:47:13 –> 00:18:51:09
Mais alors, une anecdote tout de même, à savoir pour vous, qui émet le canal?

00:18:51:20 –> 00:18:56:04
L’endroit où nous sommes ici a été refait pendant le précédent chômage puisqu’il y avait un effondrement.

00:18:56:04 –> 00:18:59:03
Tu peux nous raconter Jean-François Boyer, alors c’était dans le bief amont.

00:18:59:04 –> 00:19:03:12
En effet, c’était en dit en 2000.

00:19:05:00 –> 00:19:06:03
Ne faudrait pas dire de 2002.

00:19:07:02 –> 00:19:09:09
Non, c’était vraiment 98 en 95.

00:19:09:10 –> 00:19:10:17
C’était avant le chômage, c’était avant.

00:19:10:20 –> 00:19:23:24
En effet, avant le précédent chômage, le précédent chômage a eu lieu à l’hiver 2001 2002 et en 98, on a eu un effondrement du radier et donc de la fond du canal qui a vidé tout, tout le bief et qui a inondé beaucoup de caves.

00:19:24:02 –> 00:19:27:17
Donc, il a fallu faire des travaux de réparation en urgence.

00:19:29:01 –> 00:19:37:04
Parce que beaucoup d’eau, quand même beaucoup d’eau, si on prend la totalité, c’est 90 mille mètres cubes, alors tout ne s’était pas vidé puisque c’était la partie amont.

00:19:37:05 –> 00:19:57:16
Heureusement, mais donc on a fait ces travaux d’urgence dans la foulée et à l’occasion de la programmation du précédent chômage 2001 2002, on a complété ces travaux par des travaux identiques dans les deux bassins amont qui sont dans le sous sol et différent du dernier bief.

00:19:57:17 –> 00:20:02:08
Le bassin des marais, le bassin des marais se succèdent est encore à l’ancienne.

00:20:02:13 –> 00:20:03:23
Oui, à l’ancienne, mais à l’ancienne.

00:20:04:06 –> 00:20:20:10
Il repose sur le sol naturel, alors que dans les deux bassins, dans les deux bief amont, le canal a été fondé sur des piliers tournés qui avaient été faits avec des maçonneries, avec des voûtes en briques et on pouvait se promener sous l’eau sous le canal, sous le radier du canal.

00:20:20:22 –> 00:20:27:13
Les anciens qui ont pu vivre cette expérience ont raconté que c’était rigolo parce qu’on entendait les hélices et les moteurs des bateaux au dessus.

00:20:27:13 –> 00:20:43:24
Ça faisait une ambiance particulière et donc, suite à l’accident de 1998, on a dû recréer le canal, c’est à dire reconstituer un canal autour de l’ancien canal et le fonder avec des micros pieux qui s’ancre très profondément dans le sol.

00:20:44:05 –> 00:20:51:11
C’est là où nous sommes, c’est solides en béton armé, donc il n’y a pas de difficulté, y’a pas de problèmes à craindre.

00:20:51:21 –> 00:20:56:07
Tu restes avec nous, tu beyne-heusay les déchets parce qu’évidemment, vous pouvez ici préparer vos questions.

00:20:56:08 –> 00:20:57:21
Pour Jean-François, vous pourrez lui poser.

00:20:57:22 –> 00:21:01:11
Mais tu vas nous donner des chiffres quant à ce que vous avez retrouvé.

00:21:01:11 –> 00:21:04:08
Est ce que les poissons se sont envolés ou sont ils?

00:21:04:08 –> 00:21:04:23
Sont ils morts?

00:21:04:24 –> 00:21:06:14
Est ce que des déchets sont allés dans la Seine?

00:21:06:24 –> 00:21:11:09
Tout un tas de questions qu’on se pose, tels des enfants, face à ce canal vide.

00:21:11:19 –> 00:21:14:15
Rémi, est ce que tu te dis que tu as un emploi ou un travail?

00:21:15:21 –> 00:21:17:19
J’ai une fonction fonction, c’est pas mal.

00:21:17:24 –> 00:21:20:05
Jean-François, tu as un travail ou un emploi?

00:21:20:20 –> 00:21:21:04
J’ai les deux.

00:21:21:04 –> 00:21:28:15
On fait un métier parce que j’ai remarqué qu’il y avait une sorte de passion dans les deux corps de métier que vous représentez tout ce qui est autour du fluvial.

00:21:28:23 –> 00:21:31:13
Je suis tombé face à des gens qui aimaient leur métier.

00:21:31:18 –> 00:21:32:12
Donc, ils travaillent.

00:21:32:15 –> 00:21:34:12
Accessoirement, vous aimez votre métier?

00:21:34:13 –> 00:21:36:16
Tous les deux, c’est vraiment une spécificité.

00:21:36:17 –> 00:21:37:16
Je crois au service des canaux.

00:21:37:19 –> 00:21:45:15
Quand je suis arrivé dans ce service, il y a trois ans, ça m’a marqué parce que c’est des gens qui sont en effet très attachés à leur canal, à leur travail.

00:21:45:24 –> 00:21:49:14
Que ce soit les éclusiers ou les équipes qui entretiennent le canal ou font la maintenance.

00:21:50:07 –> 00:22:00:14
C’est un peu particulier par rapport aux autres services de la Ville que j’ai pu connaître Rémi Titubante, dont je ne connais pas de maire, qui n’aime pas sa fonction de maire.

00:22:00:16 –> 00:22:12:12
Donc oui, je crois que quand on est maire, on est passionné à la fois par le territoire, la commune, l’arrondissement dont on a la charge et oui, oui, je le fais avec le plus de passion possible et j’aime vraiment être maire.

00:22:13:00 –> 00:22:18:00
On se risquera à un portrait tout à l’heure pour savoir s’il y a eu un déclic un jour ou tu as décidé de se lancer dans cette fonction.

00:22:18:00 –> 00:22:18:20
Et c’est ce déclic.

00:22:18:22 –> 00:22:19:24
Nous allons chercher.

00:22:20:11 –> 00:22:25:07
Nous avons homme qui est avec nous, qui est coach, qui va nous apprendre comment refaire son lit?

00:22:25:08 –> 00:22:28:11
Comment se découvrir pour pouvoir trouver sa fonction dans ce monde?

00:22:28:11 –> 00:22:29:08
Donner du sens à sa vie?

00:22:29:09 –> 00:22:34:04
Parce que finalement, c’est peut être ce qui manque à ces gens qui sont grille et qui se plaignent.

00:22:34:04 –> 00:22:35:18
Et ce n’est pas si compliqué que ça.

00:22:35:18 –> 00:22:36:21
Nous allons le voir!

00:22:41:17 –> 00:22:46:19
Charmera un premier morceau qui nous rappelle ce qui s’est passé ici.

00:22:46:20 –> 00:22:48:10
Ça s’appelle le canal Saint-Martin.

00:22:48:10 –> 00:22:54:20
C’est des Fatals Picards qui font une chanson où ils traitent de cet événement qui est arrivé.

00:22:54:24 –> 00:23:00:10
Rémi, Avec toutes ces tentes, il y a pas mal mis en lumière le canal Saint-Martin avec Auguste Legrand.

00:23:00:15 –> 00:23:04:13
Un mot avec Augustin Legrand, Augustin Legrand ou Les enfants du canal.

00:23:05:00 –> 00:23:06:23
C’est ça qui va durer combien de temps?

00:23:07:22 –> 00:23:08:15
Quelques mois.

00:23:09:24 –> 00:23:11:03
J’ai d’ailleurs en tête.

00:23:11:05 –> 00:23:14:18
Souvenir précis de l’année 2005, 2006 ou 2006.

00:23:14:24 –> 00:23:18:12
Novembre 2006 est en effet un samedi matin, fête surprise.

00:23:18:16 –> 00:23:24:24
Mais Augustin Legrand sait mettre en scène ses combats et en l’occurrence, il l’a fait avec beaucoup d’efficacité.

00:23:25:00 –> 00:23:27:20
On a vu apparaître toutes les tentes rouges au bord du canal.

00:23:27:20 –> 00:23:29:09
C’était peu avant que je devienne maire.

00:23:29:10 –> 00:23:31:07
J’étais déjà élu du 10e, mais je n’étais pas maire.

00:23:32:04 –> 00:23:36:18
Souvenirs souvenirs avec les Fatals Picards, groupe français.

00:23:36:19 –> 00:23:39:15
Ils ont fait l’Eurovision en 2007 et ils sont en tournée en ce moment.

00:23:39:15 –> 00:23:42:01
Si vous aimez ce titre, c’est le canal Saint-Martin, c’est Paris.

00:23:51:21 –> 00:24:01:07
Vous invite en plein coeur de Paris, au bord du canal Saint-Martin, au rez de chaussée de son balcon petit jardin.

00:24:01:23 –> 00:24:06:01
Ce n’est pas la mer, malgré les mouettes à la pointe du Raz qui sent les endroits.

00:24:06:19 –> 00:24:09:02
Il faut savoir faire des sacrifices quand.

00:24:55:00 –> 00:24:59:03
Ces balades autour d’un bord du canal Saint-Martin.

00:25:09:05 –> 00:25:15:21
De jolies tentes en plastique au bord du canal Saint-Martin, plantées sur des pavés sans plage.

00:25:54:17 –> 00:25:56:16
Au fond du canal Saint-Martin.

00:26:18:22 –> 00:26:20:15
Très loin du canal Saint-Martin.

00:26:30:22 –> 00:26:32:13
J’habite en plein coeur de Paris.

00:26:33:01 –> 00:26:38:15
Au bord du canal Saint-Martin, un rez de chaussée sans balcon.

00:26:44:22 –> 00:26:49:04
Chambrun est au fond du canal Saint-Martin.

00:26:52:05 –> 00:26:53:21
J’aime le bruit blanc de l’eau charmera.

00:26:55:18 –> 00:27:03:10
Rémy a encore des choses à dire sur ce canal Plus du point de vue du maire, puisque tu es le maire du 10ème arrondissement.

00:27:04:08 –> 00:27:05:00
D’abord, le canal.

00:27:05:13 –> 00:27:07:21
Il est piéton tous les dimanches, tous les jours fériés.

00:27:08:06 –> 00:27:18:06
Il est depuis maintenant une vingtaine d’années, depuis 95 et en réalité, c’est cette piétonnisation chaque dimanche qui a fait que les Parisiens ont redécouvert le canal.

00:27:18:20 –> 00:27:21:06
En effet, un samedi matin, fête surprise.

00:27:21:10 –> 00:27:27:18
Mais Augustin Legrand sait mettre en scène ses combats et en l’occurrence, il l’a fait avec beaucoup d’efficacité.

00:27:27:19 –> 00:27:30:14
On a vu apparaître toutes les tentes rouges au bord du canal.

00:27:30:15 –> 00:27:32:03
C’était peu avant que je devienne maire.

00:27:32:04 –> 00:27:34:01
J’étais déjà élu du 10e, mais je n’étais pas maire.

00:27:34:23 –> 00:27:39:12
Souvenirs souvenirs avec les Fatals Picards, groupe français.

00:27:39:13 –> 00:27:42:09
Ils ont fait l’Eurovision en 2007 et ils sont en tournée en ce moment.

00:27:42:09 –> 00:27:44:20
Si vous aimez ce titre, c’est le canal Saint-Martin, c’est Paris.

00:27:54:15 –> 00:28:04:01
Vous invite en plein coeur de Paris, au bord du canal Saint-Martin, au rez de chaussée de son balcon petit jardin.

00:28:04:17 –> 00:28:08:21
Ce n’est pas la mer, malgré les mouettes à la pointe du Raz qui sent les endroits.

00:28:09:13 –> 00:28:11:21
Il faut savoir faire des sacrifices quand.

00:28:57:19 –> 00:29:01:22
Ces balades autour d’un bord du canal Saint-Martin.

00:29:11:24 –> 00:29:18:15
De jolies tentes en plastique au bord du canal Saint-Martin, plantées sur des pavés sans plage.

00:29:57:11 –> 00:29:59:10
Au fond du canal Saint-Martin.

00:30:21:16 –> 00:30:23:09
Très loin du canal Saint-Martin.

00:30:33:16 –> 00:30:35:07
J’habite en plein coeur de Paris.

00:30:35:20 –> 00:30:41:09
Au bord du canal Saint-Martin, un rez de chaussée sans balcon.

00:30:47:16 –> 00:30:51:23
Chambrun est au fond du canal Saint-Martin.

00:30:54:24 –> 00:30:56:15
J’aime le bruit blanc de l’eau charmera.

00:30:58:10 –> 00:31:06:04
Rémy a encore des choses à dire sur ce canal Plus du point de vue du maire, puisque tu es le maire du 10ème arrondissement.

00:31:07:02 –> 00:31:07:19
D’abord le canal.

00:31:08:08 –> 00:31:10:15
Il est piéton tous les dimanches, tous les jours fériés.

00:31:11:01 –> 00:31:14:06
Il est depuis maintenant une vingtaine d’années, depuis 95.

00:31:14:11 –> 00:31:21:00
En réalité, c’est cette piétonnisation chaque dimanche qui a fait que les Parisiens ont redécouvert le canal.

00:31:21:12 –> 00:31:29:05
Et progressivement, à partir de 95, ils se sont réapproprié le canal comme un lieu de promenade et pas seulement un lieu d’industries de transport.

00:31:29:14 –> 00:31:32:13
Et depuis vingt ans, on voit cette évolution très forte.

00:31:32:21 –> 00:31:37:23
Et souvent, c’est à partir d’une décision, d’une initiative, en l’occurrence de la mairie.

00:31:38:00 –> 00:31:47:20
A cette époque là qu’une transformation de quartier, mais aussi de mode de vie et enclenchés, on ne se pensait pas d’ailleurs en 95, que ça entraînerait.

00:31:48:07 –> 00:31:50:07
Voilà un tel succès pour le canal Saint-Martin.

00:31:50:17 –> 00:31:52:05
Il l’utilise pas mal comme poubelle aussi.

00:31:52:20 –> 00:31:58:03
J’espère que cette période de chômage qui a permis de ramasser beaucoup de déchets, va savoir quoi?

00:31:58:07 –> 00:32:03:11
Juste un moment pour dire aux Parisiens si vous aimez le canal n’en fait plus une poubelle.

00:32:03:22 –> 00:32:05:08
Mais là, on l’a vu, ça a été nettoyé.

00:32:05:10 –> 00:32:10:02
C’est hallucinant de constater, surtout au niveau du Point Ephémère, le nombre de déchets qu’on retrouve au fond.

00:32:10:09 –> 00:32:18:20
Mais l’incivisme bête en plus quand même un grand nombre de Parisiens minoritaires, mais quand même trop nombreux.

00:32:20:03 –> 00:32:25:11
C’est vraiment dommage et il y a des villes, notamment le Japon, qui pourrait nous inspirer.

00:32:25:11 –> 00:32:28:05
Sur ce plan, on ne jette jamais rien par terre.

00:32:28:05 –> 00:32:29:19
Ça ne viendrait à l’idée de personne.

00:32:30:03 –> 00:32:34:17
Malheureusement, on n’a pas encore cette culture là en France et pourtant, beaucoup de Parisiens souffrent de cette saleté.

00:32:35:01 –> 00:32:36:12
Mais il faut sensibiliser.

00:32:37:12 –> 00:32:38:04
En parler.

00:32:38:10 –> 00:32:41:15
Et puis espérer qu’il y ait un changement, des comportements derrière.

00:32:41:20 –> 00:32:48:15
C’est dommage d’ailleurs, notamment chez les jeunes qui sont très sensibles aux questions d’environnement, d’écologie, de tout jeter dans le canal.

00:32:48:16 –> 00:32:56:19
Parfois, quand on a trop bu ou qu’on a envie de faire n’importe quoi, il faut savoir que tous les déchets qui sont jetés dans le canal, ils ont vocation à finir dans l’océan.

00:32:57:13 –> 00:33:00:03
À l’adolescence, c’est un problème écologique sérieux.

00:33:00:04 –> 00:33:04:09
Ce n’est pas seulement une question de propreté, alors attention, on parle, on évoque des mots, des chiffres.

00:33:04:11 –> 00:33:07:19
Jean-François Catton retrouvé au fond du canal Saint-Martin.

00:33:08:13 –> 00:33:09:22
L’on a trouvé déjà de la vase.

00:33:10:00 –> 00:33:14:11
C’était la principale quantité de déchets qu’on a trouvés.

00:33:15:15 –> 00:33:17:01
C’était 200.

00:33:17:04 –> 00:33:18:22
C’était donc 6700 tonnes de vase.

00:33:19:20 –> 00:33:20:23
Qu’est ce qu’elle est devenue alors?

00:33:21:21 –> 00:33:26:01
Il y avait des vases qui étaient la plupart du temps inertes.

00:33:26:05 –> 00:33:42:11
L’essentiel était des vases inertes ont pu être simplement valorisés dans le centre de traitement d’ordures ménagères de Claye-Souilly, puisque ça permet, dans ce centre qui récupère du méthane, d’amender les ordures ménagères et d’améliorer la fermentation qui donne du méthane.

00:33:43:02 –> 00:33:50:16
Nous avions aussi un petit peu de vase qui était pollué, alors c’était pollué, mais non dangereuse, qui a pu être traitée dans une filière spécialisée.

00:33:51:04 –> 00:33:56:08
Au port de Rouan, pour réutiliser les sédiments et les matériaux qui constituaient cette vase.

00:33:56:10 –> 00:33:57:04
Alors, la vase polluée?

00:33:57:05 –> 00:34:00:24
On imagine que c’est au tour des scooters ou des engins à pétrole dedans?

00:34:01:00 –> 00:34:01:08
Tout à fait.

00:34:01:10 –> 00:34:02:22
C’était des pollutions aux hydrocarbures.

00:34:02:23 –> 00:34:03:16
Comment fait le tri?

00:34:04:07 –> 00:34:07:05
Alors on avait fait avant même le chômage des prélèvements.

00:34:07:05 –> 00:34:17:10
Déjà, pour pouvoir un peu estimer à la fois la quantité de vase en faisant des bâtiments, tri en regardant où elle était, où était la profondeur du radier pour estimer la quantité.

00:34:17:11 –> 00:34:22:02
Et des prélèvements pour faire justement des analyses de qualité et voir quel était le niveau de pollution.

00:34:22:09 –> 00:34:23:00
Vous rigolez pas?

00:34:23:24 –> 00:34:26:00
C’est bien ça les gens qui connaissent leur métier.

00:34:26:09 –> 00:34:36:02
D’autant plus important qu’après les entreprises qui ont été chargées du déphasage devaient valoriser ces bases et donc prendre en compte le degré de pollution pour choisir la bonne filière.

00:34:36:06 –> 00:34:38:19
OK, on rappelle le chiffre combien de tonnes de vase?

00:34:38:20 –> 00:34:41:10
6800 tonnes, 6 000, 800 tonnes de vase.

00:34:41:23 –> 00:34:47:16
Et en plus, nous avons trouvé ce que nous appelons des macro déchets, donc tous les déchets métalliques ou les bouteilles de verre, etc.

00:34:47:17 –> 00:34:48:18
Qui ont été jetés dans le canal.

00:34:48:18 –> 00:34:55:17
En plus, on a extrait 257 tonnes de macrodéchets macrodéchets.

00:34:55:17 –> 00:34:57:07
C’est quelle taille en macro déchets?

00:34:57:11 –> 00:34:59:04
Oui, il est assez gros, assez gros déchet.

00:34:59:07 –> 00:35:01:00
Et on a trouvé par exemple aussi des téléphones portables.

00:35:01:00 –> 00:35:05:08
Mais c’est tellement petit que j’imagine que l’on n’en a récupéré que très peu.

00:35:05:08 –> 00:35:07:01
Et il y en a beaucoup qui ont dû partir avec les bases.

00:35:08:20 –> 00:35:15:15
Pour donner quelques chiffres, nous avons extrait 180 vélos ou Vélib, c’est énorme, c’est énorme.

00:35:15:18 –> 00:35:19:00
En effet, c’était le nombre les déchets les plus nombreux.

00:35:19:10 –> 00:35:20:01
C’est rendu.

00:35:21:03 –> 00:35:21:18
Bolloré, oui.

00:35:22:02 –> 00:35:24:03
Non, monsieur Bolloré, monsieur Decaux Co.

00:35:24:08 –> 00:35:28:18
Ils ne sont pas en sur les voitures, ça, on a pas trouvé votre voiture.

00:35:29:04 –> 00:35:34:04
Donc oui, les Vélib, en effet, ils ont été récupérés par Decaux dès le début.

00:35:35:17 –> 00:35:42:24
Nous avons trouvé des scooters, des motos, des coffres forts 17 17 coffres forts, la plupart ouverts et vides, comme par hasard.

00:35:43:12 –> 00:35:52:03
Nous avons trouvé des poussettes, des déambulateurs, tout, tout et n’importe quoi, des ordinateurs, des fauteuils de fauteuils, de personnes handicapées.

00:35:52:11 –> 00:35:56:11
Il n’y avait pas les personnes avec nos trois armes aussi.

00:35:56:23 –> 00:36:04:07
Nous avons remis à la police et puis différents types d’armes petits, pistolets, revolver.

00:36:04:11 –> 00:36:06:05
Rien de très méchant, non?

00:36:06:16 –> 00:36:07:21
Pour être analysé, j’imagine.

00:36:08:08 –> 00:36:14:17
Après, on ne sait pas ce que sont devenus la brigade fluviale, Oui-Oui ou le commissariat local, selon moi.

00:36:15:20 –> 00:36:19:20
Et puis, une différence par rapport au précédent chômage de 2001 2002, c’est les bouteilles.

00:36:19:21 –> 00:36:28:08
On a trouvé des amoncellements de bouteilles en quantité phénoménale et ceux qui ont connu le chômage de 2001 2002 m’ont dit à l’époque qu’il n’y avait pas ces amoncellements de bouteilles.

00:36:29:20 –> 00:36:34:05
Voilà tout à fait même l’évolution entre entre 2001 et maintenant.

00:36:35:17 –> 00:36:36:07
Excellent.

00:36:36:15 –> 00:36:40:06
Qu’est ce que sont devenus les poissons, Jean-François, les poissons.

00:36:40:08 –> 00:36:46:11
Déjà, l’essentiel est parti en scène quand nous avons vidé le canal à partir du 4 janvier.

00:36:46:24 –> 00:36:52:11
Le 4 janvier, nous avons ouvert toutes les dentelles de toutes les portes d’écluses pour que l’eau s’échappe.

00:36:53:05 –> 00:36:55:12
Alors nous n’allons pas vider le canal en totalité.

00:36:55:13 –> 00:37:04:10
Nous avons laissé un petit peu d’eau, une cinquantaine de centimètres au fond pour que les poissons qui ne sont pas partis avec cette vague d’eau puissent être récupérés et être pêchés par une pêche de sauvegarde.

00:37:04:21 –> 00:37:11:22
Pêche qui a été réalisée les trois jours suivants par un bureau d’étude spécialisé qui est venu avec une quinzaine de personnes.

00:37:12:13 –> 00:37:15:24
Et puis, la Fédération de pêche de Paris et Petite couronne.

00:37:17:11 –> 00:37:23:07
Tous ces poissons ont été récupérés et ont été transportés jusqu’au bassin de la Villette, où ils ont été relâchés.

00:37:23:18 –> 00:37:30:01
Alors, on parle d’un modèle exceptionnel, d’un poisson particulièrement énorme, jamais retrouvé, le silure.

00:37:30:02 –> 00:37:35:22
En effet, c’est un poisson qui a été introduit pour faire des concours de pêche.

00:37:36:14 –> 00:37:37:21
Et donc, on en a.

00:37:38:01 –> 00:37:41:13
On a retrouvé de l’or, de la pêche de sauvegarde poids, taille, poids, taille.

00:37:41:14 –> 00:37:45:05
C’était un mètre un mètre fin, je crois.

00:37:45:20 –> 00:37:51:14
Et c’est pour les enfants ne vous baigner pas dans le canal de poissons d’un mètre 20 et 25 kilos pour le silure.

00:37:52:22 –> 00:37:58:02
Il y a aussi des animaux type tortues californiennes qui ont été retrouvées, des choses qui n’avaient rien à faire.

00:37:58:02 –> 00:38:03:13
Là, il y avait deux, il y avait assez peu d’espèces invasives.

00:38:03:13 –> 00:38:07:02
On a retrouvé juste quelques exemplaires de perche.

00:38:07:02 –> 00:38:10:14
Soleil est une espèce invasive, invasive, invasive.

00:38:10:19 –> 00:38:16:08
Ça veut dire qu’elle n’a rien à faire dans le canal et qu’elle contribue à détruire la chaîne alimentaire.

00:38:16:09 –> 00:38:19:13
D’accord, il faut l’éliminer, de même que l’écrevisse américaine.

00:38:19:16 –> 00:38:22:05
On a trouvé quelques quelques espèces de quelques individus.

00:38:22:11 –> 00:38:24:01
Ça, c’est un message pour les gens qui nous écoutent.

00:38:24:02 –> 00:38:29:03
Arrêtez de jeter vos écrevisses américaines dans le canal parce qu’elles survivent dans le canal et elles sont invasives.

00:38:29:05 –> 00:38:31:21
Et puis, on a trouvé une Carco, mais ça, c’est une carte.

00:38:32:00 –> 00:38:35:24
Ça n’est pas une espèce invasive, donc elle a été réintroduite dans le bassin de taille poids, on sait.

00:38:36:05 –> 00:38:36:24
Non, on ne sait pas.

00:38:37:05 –> 00:38:37:12
On sait.

00:38:37:12 –> 00:38:45:10
Globalement, les fédérations de pêche n’ont pas eu le temps d’analyser tous les poissons à un.

00:38:46:05 –> 00:38:52:09
Par contre, ils ont posé dans les bacs en entier pour avoir le tonnage global de poissons qui a été repêché.

00:38:52:10 –> 00:38:54:07
Et c’était une tonne et une tonne 25.

00:38:55:14 –> 00:38:58:04
Il y a un espoir, un jour, de pouvoir boire l’eau du canal.

00:38:58:11 –> 00:39:00:20
C’est comme quand on ne déjà boire parce qu’à l’époque.

00:39:01:17 –> 00:39:03:04
À l’époque, c’était en effet le but.

00:39:03:05 –> 00:39:05:03
Mais bon, je ne sais pas qu’il était.

00:39:05:11 –> 00:39:06:23
Il paraît qu’il avait une plus grande résistance.

00:39:07:03 –> 00:39:11:23
Les gens allaient sans doute, en effet, Sébastien Sébastien de Veja, qu’on remercie d’ailleurs parce qu’il nous a aidés à co-produire.

00:39:12:11 –> 00:39:14:04
D’ailleurs, vous avez des viennoiseries et des jus de fruit.

00:39:14:04 –> 00:39:17:18
Le tout est bio et centre commercial, une très bonne boutique multimarque.

00:39:17:19 –> 00:39:24:12
Vous pouvez retrouver rue de Marseille, juste à côté, si vous voulez avoir du sens dans vos achats, transformer votre pouvoir d’achat en savoir d’achat.

00:39:24:13 –> 00:39:27:08
Sébastien, une question pour Jean-François, c’est toute l’équipe.

00:39:29:14 –> 00:39:31:10
Je ne sais pas comment, mais oui, mais argent.

00:39:32:02 –> 00:39:34:00
Marine qui a beaucoup bossé avec toi.

00:39:34:23 –> 00:39:37:01
L’équipe est super contente de se retrouver là.

00:39:37:21 –> 00:39:40:10
C’est même lui qui a eu l’idée, embraie une question pour Jean-François.

00:39:40:11 –> 00:39:44:01
Oui, la question, c’était combien de scooter ont été retrouvés dans le canal?

00:39:44:01 –> 00:39:49:09
Il y a eu beaucoup parce que j’ai vu beaucoup de photos de scooter, 23 scooters, motos, le détail entre les deux hommes.

00:39:49:17 –> 00:39:51:13
Et ça, c’est quoi cette arnaque à l’assurance?

00:39:51:18 –> 00:39:52:18
Sûrement sûrement sûrement.

00:39:52:23 –> 00:39:53:20
C’est un accident.

00:39:54:10 –> 00:39:55:03
Il peut y avoir les deux.

00:39:55:04 –> 00:39:56:08
Il y a eu une moto.

00:39:56:09 –> 00:39:59:15
On sait que c’était un accident puisqu’elle avait été déclarée à la police et à l’assurance.

00:40:00:11 –> 00:40:01:02
Les autres, on ne sait pas.

00:40:01:03 –> 00:40:06:11
De toute façon, tous les véhicules, scooter ou moto immatriculées ont été remis à la police, justement pour enquête.

00:40:07:11 –> 00:40:12:22
Combien de personnes ont travaillé sur ce chantier selon les phases du chantier?

00:40:12:22 –> 00:40:14:21
C’était entre 50 et 100 personnes.

00:40:15:04 –> 00:40:22:04
Nous avions plusieurs entreprises avec différents lots pour les différents travaux réalisés en trois mois, donc en trois mois.

00:40:22:07 –> 00:40:29:01
Alors oui, en fait, c’est deux fois trois mois puisque là, on est dans la deuxième phase qui a commencé début début janvier.

00:40:29:09 –> 00:40:37:03
Mais l’opération de chômage concerné l’ensemble les écluses, y compris l’écluse de l’Arsenal qui permet le débouché du canal en Seine.

00:40:37:15 –> 00:40:39:10
Et cette écluse a été complètement reconstruite.

00:40:40:00 –> 00:40:52:16
Les trois derniers mois de 2015, d’octobre à décembre, on a fait ce phasage pour ne pas bloquer les bateaux qui sont stationnés au port de l’Arsenal puisque d’un côté, il y a la neuvième écluse qui leur permet de sortir en Seine.

00:40:52:17 –> 00:40:59:10
De l’autre côté, il y a les 8 écluses amont du canal Saint-Martin qui permettent de remonter au bassin de la Villette, puis de redescendre vers la Seine par le canal, samedi.

00:40:59:23 –> 00:41:03:03
Ce phasage permettait toujours d’avoir une issue par un côté ou l’autre du port.

00:41:03:23 –> 00:41:07:02
Merci Jean-François, tu restes avec nous pour vous qui avez des questions autour de nous.

00:41:07:04 –> 00:41:09:01
N’hésitez pas à marions à une question.

00:41:09:21 –> 00:41:14:04
On a certainement pas l’eau du canal, mais pourra t on s’y baigner parce que c’est un délit?

00:41:14:09 –> 00:41:14:23
Pour le moment.

00:41:15:04 –> 00:41:23:16
Êtes vous, monsieur le maire, qui pouvait répondre à des questions de sécurité par rapport à la navigation, notamment dans le canal Saint-Martin, est relativement étroit?

00:41:23:23 –> 00:41:30:23
Mais oui, les projets de la Ville de Paris d’Anne Hidalgo, c’est qu’on puisse se baigner à nouveau dans la Seine, dans le lac Daumesnil et dans les canaux.

00:41:30:23 –> 00:41:34:22
Je crois que d’ailleurs, il y a eu l’année dernière une compétition.

00:41:35:13 –> 00:41:37:06
Natation sur le bassin de la Villette.

00:41:37:08 –> 00:41:45:20
Donc oui, il y a un objectif de pouvoir organiser des événements où on puisse se baigner sans pour autant que ça entraîne et on le voit très bien avec le canal vide.

00:41:46:03 –> 00:41:51:00
Il ne faut pas, par exemple, se jeter dans l’eau depuis un pont parce que le canal est peu profond.

00:41:51:01 –> 00:41:54:00
Et si jamais il y a un vélo, un scooter abandonné, au fond, c’est très dangereux.

00:41:54:09 –> 00:42:05:21
Mais en dehors de ce genre de comportement qui est un problème pour nous de sécurité, on souhaite pouvoir développer la nage dans les canaux.

00:42:06:04 –> 00:42:12:06
Alors, on l’avait fait en 2008, lors de notre première saison de Chambray RER, là où nous étions rencontrés.

00:42:12:18 –> 00:42:18:23
D’ailleurs, Rémi, on s’est jeté dedans à peu près sur toute la largeur du canal et je suis allé prendre des photos juste en dessous.

00:42:19:09 –> 00:42:20:00
Une fois vidée.

00:42:20:04 –> 00:42:22:17
Je suis très heureux de pouvoir encore marcher sur mes deux pieds.

00:42:23:11 –> 00:42:27:07
Premier conseil ne vous jetez pas si vous jetez plier les genoux.

00:42:27:12 –> 00:42:35:05
Et enfin, sachez que vous risquez de perdre une cheville, un tibia ou même la faculté de marcher, tout simplement.

00:42:35:14 –> 00:42:39:02
Rémi, tu nous a proposé un morceau qui colle à ce thème.

00:42:39:04 –> 00:42:40:17
Le canal Saint-Martin, c’est Barbara.

00:42:41:16 –> 00:42:41:21
Oui.

00:42:42:14 –> 00:42:43:12
Gueule de nuit avec nuits.

00:42:43:24 –> 00:42:50:06
Cet extrait de l’album Du bout des lèvres merci d’avoir choisi ce morceau.

00:42:50:07 –> 00:42:51:09
Tu restes avec nous également.

00:42:51:09 –> 00:42:59:22
On va tenter un portrait tout à l’heure d’autres choses à venir, notamment Nina Fernandez, Ana Fernandez, pardon, coach pour savoir comment refaire son lit.

00:43:06:15 –> 00:43:10:15
Chaque nuit n’est pas.

00:43:19:10 –> 00:43:21:24
J’aurais tellement aimé comme toi.

00:43:24:21 –> 00:43:35:22
Mais c’est foutu, ça a commencé, car Dieu ma préféré le blanc, non parce que ça me gène, en fait, j’ai passé.

00:43:36:22 –> 00:43:42:24
La main dans la main le petit matin.

00:43:45:06 –> 00:43:53:16
Cévenole sur le Suez, alors j’imagine?

00:43:56:11 –> 00:43:56:19
Jawad.

00:44:02:20 –> 00:44:06:10
Je n’ai jamais vu, j’ai jamais vu ça.

00:44:07:11 –> 00:44:08:03
Je voudrais voir l’OTAN.

00:44:09:12 –> 00:44:19:12
L’OTAN avec tout que je pense et je pense à ce que je dis à la Malibran divine.

00:44:23:21 –> 00:44:30:02
Dans les États unis, on s’est.

00:44:32:12 –> 00:44:40:17
Jamais payé dans la drôle de tour du monde de la montagne, je ne l’aurais dans un.

00:44:46:09 –> 00:44:49:18
Chabotte chapeau au sens renanais.

00:44:53:17 –> 00:44:56:08
Vient d’en voir autant, le petit.

00:45:01:07 –> 00:45:02:07
Non, mais.

00:45:09:00 –> 00:45:11:19
Je voudrais avoir un peu du matin.

00:45:22:19 –> 00:45:23:01
Avec.

00:45:25:05 –> 00:45:27:13
Rêver, c’est ce qu’on aurait voulu.

00:45:30:02 –> 00:45:33:10
Bref, se fout des écolos, c’est pas plus mal, peut être?

00:45:37:11 –> 00:45:41:12
C’est bien dans la nuée de lumière.

00:45:46:03 –> 00:45:47:03
Après Toulouse?

00:45:50:11 –> 00:45:55:01
Dans le ciel, ce sera demain la vie de.

00:45:58:03 –> 00:45:59:10
Des barres tendres.

00:46:01:22 –> 00:46:02:10
Après.

00:46:05:19 –> 00:46:07:10
Est ce que ça me fait, Huisman?

00:46:09:12 –> 00:46:10:14
J’ai jamais vu ça.

00:46:11:09 –> 00:46:12:09
J’ai jamais vu ça.

00:46:19:03 –> 00:46:20:18
Rigole Denis.

00:46:24:15 –> 00:46:25:16
Accède decennie.

00:46:40:23 –> 00:46:48:03
Chaque chambre à Barbara qui nous a laissés au fond du canal.

00:46:48:23 –> 00:46:54:08
Bien sûr un peu nostalgique, mais content, content d’être là au fond du canal.

00:46:54:15 –> 00:47:11:05
C’est le moment d’évoquer la question écologique parce que nous parlons de l’emploi, nous parlons du travail, nous parlons du chômage et toutes les réflexions contemporaines sur ce sujet ne peuvent être développées sans prendre une notion en considération qui est cette nouvelle phase géologique qui s’appelle l’entrepôt Seynes.

00:47:11:07 –> 00:47:13:10
Je ne sais pas si vous êtes familier avec ce concept.

00:47:13:11 –> 00:47:24:07
Sébastien est spécialiste de l’écologie et Guilin, déjà, vous avez quoi à dire sur cette anthropocène qui va nous faire dire qu’on ne peut plus fonctionner dans l’industrie dans laquelle on fonctionne aujourd’hui?

00:47:24:08 –> 00:47:30:15
Il doit y avoir un changement du modèle industriel que vous êtes vous même d’ailleurs en train de confirmer, puisque ça fait dix ans que vous le faites.

00:47:31:08 –> 00:47:35:09
Oui, le changement rapide qu’on vit et qui touche travaille beaucoup en ce moment.

00:47:35:19 –> 00:47:37:04
On entend beaucoup parler dans les médias.

00:47:37:17 –> 00:47:39:02
En fait, il est beaucoup plus global que ça.

00:47:40:06 –> 00:47:44:06
C’est un changement radical qui touche par exemple la transparence.

00:47:44:10 –> 00:47:47:06
Beaucoup, tout devient beaucoup plus transparent.

00:47:47:07 –> 00:47:48:22
Que ce soit la vie politique.

00:47:49:15 –> 00:47:51:00
Rémi saura en parler mieux que moi.

00:47:52:05 –> 00:47:55:07
On parle d’effrayant, de transparence, maintenant, effrayant, de transparence.

00:47:55:14 –> 00:47:57:13
Non, en fait, de la transparence, c’est plutôt bien.

00:47:57:13 –> 00:47:58:17
Ça dépend de ce qu’on en fait.

00:47:58:18 –> 00:48:04:16
Ça dépend ce qu’on en fera et c’est à nous de jouer avec cette transparence et d’en faire quelque chose de positif.

00:48:04:17 –> 00:48:09:06
C’est sûr, ça peut être effrayant avec des monstres comme Google, Facebook, etc.

00:48:09:17 –> 00:48:16:14
Mais c’est au niveau du citoyen, au niveau du consommateur, au niveau du citoyen acteur, du citoyen producteur.

00:48:16:20 –> 00:48:25:09
Et c’est avec cette transparence qui touche à la fois la politique à la fois, l’écologie à la fois la vie sociale de chacun d’entre nous qu’il va falloir jouer.

00:48:26:09 –> 00:48:37:16
Et donc, avec Guilin qui est là, on a décidé de jouer à ce jeu là de façon un peu un peu précurseur, de façon un peu précurseur.

00:48:37:17 –> 00:48:44:05
Oui, mais ça fait dix ans qu’on a monté Veja, ça tient qui est une marque de baskets écologiques dont tous les matériaux sont.

00:48:45:10 –> 00:48:53:08
On va directement chercher les matériaux nous mêmes au Brésil, jusqu’au coton, jusqu’au caoutchouc des semelles, etc.

00:48:53:15 –> 00:48:56:10
En faisant acte de transparence, en mettant tout sur notre site Internet.

00:48:57:02 –> 00:49:01:02
Et ça, c’est pour le travail dont vous voulez parler aujourd’hui.

00:49:01:20 –> 00:49:03:24
Et aussi le nouveau modèle industriel.

00:49:04:20 –> 00:49:07:20
C’est un nouveau modèle industriel, mais c’est un choix de vie aussi.

00:49:08:04 –> 00:49:12:01
C’est à dire que là, on a choisi de ne pas travailler véritablement.

00:49:12:02 –> 00:49:19:12
Mais on a choisi de construire une vie qui soit complètement différente et c’est le choix aujourd’hui qu’a chacun d’entre nous on a.

00:49:20:01 –> 00:49:21:05
Et pour ça, il faut refaire son lit.

00:49:21:06 –> 00:49:24:21
Vous avez un moment eu ce déclic sur votre vie?

00:49:24:24 –> 00:49:26:17
Refaire son lit, je pense que ça prend du temps.

00:49:27:07 –> 00:49:30:11
C’est pour ça que tout le monde ne le fait pas.

00:49:30:22 –> 00:49:37:15
En fait, on est dans une société qui accorde peu de temps pour réfléchir, pour se poser des questions, pour choisir sa voie.

00:49:37:16 –> 00:49:41:07
Il faut tout de suite choisir, tout de suite avancer, ne pas s’arrêter, etc.

00:49:41:15 –> 00:49:45:03
Et avec Guilin, on est meilleurs amis depuis qu’on a 14 ans.

00:49:45:03 –> 00:49:45:10
On est quand?

00:49:45:11 –> 00:49:46:05
Quasiment comme frère.

00:49:46:08 –> 00:49:48:17
On a choisi de s’arrêter pendant un an et demi.

00:49:48:18 –> 00:49:50:14
On a monté un projet, on a voyagé partout dans le monde.

00:49:50:18 –> 00:49:52:08
On a, on a de la chance, on a.

00:49:52:14 –> 00:49:54:02
On avait des parents qui pouvaient nous soutenir.

00:49:54:03 –> 00:49:57:20
On vient d’un milieu plutôt favorisé, mais.

00:49:58:17 –> 00:50:00:14
Dans ces milieux là, personne ne s’arrête.

00:50:00:15 –> 00:50:07:18
Tout le monde court et tout le monde court encore plus vite vers un but finalement qui n’en est pas un, vers des objectifs qui n’en sont pas.

00:50:08:01 –> 00:50:10:18
Et on a eu la chance de s’arrêter, de refaire son lit.

00:50:10:24 –> 00:50:18:07
C’est aussi s’arrêter, prendre du temps pour choisir une voie qui soit la sienne et devenir acteur de sa propre vie.

00:50:18:10 –> 00:50:22:00
Je voulais rebondir sur le mot que tu possèdes, qui est presque un gros mot.

00:50:22:08 –> 00:50:24:16
C’est énorme parce que c’est pas forcément évident à comprendre.

00:50:25:03 –> 00:50:28:01
Et moi, je préfère le mot de la terre.

00:50:28:02 –> 00:50:29:13
Finalement, parce que anthropocène, c’est quoi?

00:50:29:14 –> 00:50:36:12
C’est l’émergence du concept philosophique de la Terre où on se rend compte que toutes les problématiques sont liées.

00:50:36:21 –> 00:50:41:14
Donc que finalement, pourquoi on parle d’écologie alors qu’on se retrouve pour parler du travail?

00:50:42:01 –> 00:50:45:04
Parce que ce sont des thématiques qui sont en fait liées.

00:50:45:09 –> 00:50:47:16
Et ce qui a émergé, c’est l’apparition de la Terre.

00:50:47:22 –> 00:50:54:18
On s’est rendu compte que l’on ne pouvait plus ignorer les changements qu’ont infligé à la planète et que c’était des choses.

00:50:55:24 –> 00:51:01:24
On s’est rendu compte par le climat de l’influence de l’homme sur son habitat sur la Terre.

00:51:02:05 –> 00:51:05:09
Quand on dit l’émergence de la Terre, ce n’est pas uniquement la terre physique.

00:51:05:09 –> 00:51:08:06
Ça va être aussi le ciel, ça va être les hommes.

00:51:08:13 –> 00:51:20:24
Et finalement, le fait que chaque action a un niveau on commence à avoir un impact sur la géologie, sur la véritable terre n’est pas que la terre.

00:51:21:00 –> 00:51:23:21
Encore une fois, la planète Terre.

00:51:24:04 –> 00:51:26:11
Mais c’est vraiment l’émergence de quelque chose de nouveau.

00:51:26:20 –> 00:51:32:08
Et finalement, moi, quand j’ai, quand j’ai découvert un peu toute cette pensée, ça m’a vraiment fait.

00:51:32:13 –> 00:51:40:13
Pour moi, c’était une évidence parce que finalement, c’est une manière d’appréhender le monde qui nous est venu, nous, assez naturellement.

00:51:40:22 –> 00:51:48:02
Et quand on a voulu faire des baskets qui respectent l’homme et l’environnement, on a cherché à travailler avec des producteurs de caoutchouc dans la forêt amazonienne.

00:51:49:16 –> 00:51:51:22
On aurait pu utiliser des pneus recyclés.

00:51:52:03 –> 00:51:53:22
C’est vrai, mais des.

00:51:55:00 –> 00:51:57:03
Mais on a trouvé ça intéressant.

00:51:57:11 –> 00:52:20:00
Et puis, je ne sais pas pourquoi on ne serait pas capable de l’expliquer, pourquoi on a été attiré par l’Amazonie et en fait, parce que tout est lié, c’est à dire que travailler, en faire du commerce équitable avec des gens qui sont en Amazonie, ça va valoriser leur travail, ça va valoriser la forêt et in fine, ça va avoir un impact positif et un impact positif en termes même de CO2.

00:52:20:01 –> 00:52:22:06
Si on voulait, on n’a pas vraiment fait pour ça.

00:52:22:13 –> 00:52:24:10
On a essayé de le faire pour être intelligent.

00:52:24:11 –> 00:52:26:08
Et c’est dire si on utilise du caoutchouc.

00:52:26:09 –> 00:52:28:12
Ou est ce que ça va être positif.

00:52:28:20 –> 00:52:29:20
Et en fait, pour moi.

00:52:30:05 –> 00:52:39:01
Maud Anthropocène, c’est finalement la liaison de du social, de l’environnemental et de l’économique, c’est à dire que tout est lié.

00:52:39:05 –> 00:52:41:20
Et c’est un peu une vision holistique, un peu compliquée.

00:52:41:20 –> 00:52:48:11
En fait, du monde dans lequel dans lequel on vit les Luyat brisèrent système s’en va nous expliquer.

00:52:48:24 –> 00:52:53:20
Enfin, Dominique Bourg va nous expliquer ce qu’est l’entrepôt scène Ariel.

00:52:53:20 –> 00:52:56:08
Tu voulais rajouter un mot Ariel kérozène, c’est un peu l’inverse de ça.

00:52:56:21 –> 00:53:04:02
C’est le moment où c’est l’homme qui transforme la planète par son action et qu’il est le seul à le faire de manière plus ou moins irresponsable.

00:53:04:09 –> 00:53:12:18
C’est une création d’entropie et effectivement de création d’entropie arrivé à certains niveaux, a provoqué cette prise de conscience dont tu parles et qui est évidemment essentiel.

00:53:12:24 –> 00:53:13:13
Mais l’entropie?

00:53:13:23 –> 00:53:17:10
Voilà, donc c’est le renversement de ça, c’est travailler contre.

00:53:17:13 –> 00:53:20:01
Voilà exactement la solution.

00:53:20:02 –> 00:53:27:07
Finalement, une des solutions que présentent les auteurs qui parlent de l’entrepôt scène, ce sont les alliances et les alliances.

00:53:27:07 –> 00:53:32:14
Ça va être une alliance entre une industrie chinoise et des pêcheurs canadiens.

00:53:32:15 –> 00:53:40:10
C’est un exemple que je trouve intéressant parce que finalement, les pêcheurs canadiens se rendent compte que les poissons sont malades.

00:53:40:11 –> 00:53:40:24
Pourquoi?

00:53:41:04 –> 00:53:44:14
Parce qu’il y a une industrie chinoise qui est de l’autre côté du pôle, qui pollue.

00:53:44:20 –> 00:53:46:19
Et comment solutionner le problème?

00:53:47:03 –> 00:53:49:20
Ça ne va pas être à travers une alliance classique.

00:53:49:20 –> 00:53:51:17
Ça va être une alliance un peu étrange.

00:53:51:18 –> 00:54:01:21
Mais tout comme nous, nous avons une alliance avec des producteurs de latex qui sont à l’autre bout du monde, que d’autres doivent avoir des alliances avec des communautés indiennes qui protègent des forêts.

00:54:03:12 –> 00:54:08:08
Pour moi, c’est des alliances qui, en plus, sont passionnantes au niveau personnel.

00:54:08:08 –> 00:54:15:09
Comme disait Sébastien, c’est à dire que c’est des choses qui viennent enrichir nos vies parce que c’est des choses qui nous font sortir de notre habitat.

00:54:15:20 –> 00:54:27:07
C’est justement une des actions qui sortent de la logique de l’entrepôt, scène qui est une logique où, effectivement, chacun les entreprises, les individus agissent pour eux mêmes de manière complètement dissociée d’un environnement.

00:54:27:14 –> 00:54:37:02
C’est aussi la logique de l’emploi, c’est à dire quelque chose qui est juste une activité rémunérée purement et simplement, qu’on va faire uniquement pour gagner de l’argent et plus ou moins le moins possible.

00:54:37:08 –> 00:54:53:04
Alors qu’effectivement, si on retrouve un sens du travail, activité qui nous enrichit et enrichit les autres, c’est indissociable de ces alliances, de ces logiques collectives qui fait qu’on va non seulement s’enrichir, mais enrichir les autres par notre action, par ces partenariats, par ces alliances.

00:54:53:13 –> 00:54:57:15
Et effectivement, c’est en l’occurrence des pistes de sortie de.

00:54:58:18 –> 00:55:09:02
D’une logique entropique, et Stigler dirait hélas encore un gros mot pour aller vers une logique neg entropique, c’est dire création d’Harmony d’ordre, y compris dans le désordre.

00:55:09:21 –> 00:55:11:06
Et c’est pour le coup.

00:55:11:07 –> 00:55:17:13
Il y a des tas de gens qui agissent aujourd’hui dans cette direction là et en l’occurrence, ils ne sont pas employés.

00:55:17:22 –> 00:55:21:07
Ils travaillent réellement sans une activité qui a du sens.

00:55:22:03 –> 00:55:24:00
C’est exactement ce qu’il fallait dire.

00:55:24:16 –> 00:55:28:17
Vous pouvez retrouver avec Bernard Seeger l’emploi est mort, vive le travail!

00:55:28:23 –> 00:55:37:06
Un petit livre qui est bien une interview, une rencontre qui a été mise en mots sur du papier.

00:55:37:07 –> 00:55:44:02
On écoute la définition de Dominique Bourg, de anthropocène pour vous, qui voulait comprendre ce que nous racontons.

00:55:44:03 –> 00:55:47:12
Voilà une définition tout à fait simple et percutante.

00:55:47:12 –> 00:55:51:03
Si vous avez des questions ici, n’hésitez pas à vous présenter chez vous, chez vous.

00:55:51:19 –> 00:55:52:22
Si vous vous écoutez, n’hésitez pas.

00:55:52:23 –> 00:56:00:11
Hashtag radio Marret hashtag C2A pour communiquer avec nous possède.

00:56:00:13 –> 00:56:25:03
C’est l’ère dans laquelle nous sommes entrés depuis la seconde moitié du siècle dernier et qui est caractérisée par un impact massif des activités humaines sur le système Terre qui nous fait vivre une unaire au sens même géologique du terme, c’est à dire les perturbations qu’on induit aujourd’hui dans l’environnement sont pour certaines sans doute déjà visibles dans les sédiments en formation.

00:56:25:23 –> 00:56:27:12
À l’avenir, elles le sont vraiment.

00:56:28:05 –> 00:56:40:17
Les différentes marques de N’entra possèdent l’épuisement de toutes les ressources fossiles minérales sables, par exemple, qui commencent même maintenant à faire défaut.

00:56:40:18 –> 00:56:47:17
Les métaux ont à peu près fait la razzia sur tout ce qui se trouvait à au moins 100 mètres sous le sol.

00:56:48:15 –> 00:56:53:10
La razzia sur les ressources biotique sur le vivant entre 70 et 2010.

00:56:53:13 –> 00:56:59:03
La moitié des mammifères, des reptiles, des amphibiens, des oiseaux qui ont disparu.

00:56:59:19 –> 00:57:09:00
C’est la perturbation du cycle de carbone, du cycle de l’eau, du cycle de l’azote, du cycle du phosphore, du cycle du soufre et tutti quanti.

00:57:09:00 –> 00:57:17:07
C’est à dire qu’en fait, on a déjà franchi quatre des neuf limites extrêmement importantes du système Terre.

00:57:17:07 –> 00:57:28:05
On a franchi des limites dans le domaine du climat, la biodiversité des cycles, l’azote du phosphore et plus récemment, en ce qui concerne l’usage des sols, avec la question de la déforestation.

00:57:29:19 –> 00:57:36:20
Tous ces problèmes, et c’est bien la difficulté l’anthropocène, c’est à dire que les conséquences de toutes ces dégradations ne sont pas visibles.

00:57:36:21 –> 00:57:39:10
Maintenant, elle commence seulement à l’être.

00:57:39:10 –> 00:57:43:23
Elles seront beaucoup plus sensibles dans les décennies qui vont venir, pendant qu’on se dans le climat d’aujourd’hui.

00:57:44:07 –> 00:57:49:04
Grosso modo, c’est déjà l’effet des émissions de à 50 ans.

00:57:50:05 –> 00:57:53:13
Mais les effets vraiment terminaux de nos émissions de 50 ans.

00:57:53:14 –> 00:57:58:09
Il va falloir encore des décennies pour que se déploie donc en fait la question anthropocène.

00:57:58:11 –> 00:58:06:03
Si on rentre dedans de façon innocente en sonnant les trompettes n’est probablement risqua, c’est vite déchanter.

00:58:06:12 –> 00:58:14:09
C’était dire que habité sur cette terre va devenir un peu plus complexe, plus difficile.

00:58:15:10 –> 00:58:30:17
Dans les temps à venir, ça ne veut pas dire que l’on est pas certaine marge, mais en tout cas on a sur certains plans probablement de manger notre pain à manger notre pain blanc, donc notre réflexion sur le devenir du travail, donc de passer de l’emploi au travail.

00:58:30:17 –> 00:58:34:15
Comment mettre en place une nouvelle industrie plus collaborative et participative?

00:58:34:16 –> 00:58:46:15
Il faut intégrer le fait qu’on ne puisse plus se comporter de manière industrielle, comme cela a été fait depuis 150 ans, c’est à dire qu’il faut maintenant mettre du sens dans ses actions, découvrir le savoir d’achat et respecter la planète.

00:58:46:15 –> 00:58:58:02
Un autre point très important pour aller dans le sens de notre réflexion, c’est Tu peux d’ailleurs l’introduire, Ariel, puisque c’est Bernard Stiegler sur la généralisation du prolétariat qu’on va écouter dans un instant.

00:58:58:03 –> 00:59:02:11
Voilà les deux points capitaux pour cette nouvelle définition du travail.

00:59:02:19 –> 00:59:06:14
Alors, c’est cette définition du prolétariat.

00:59:07:00 –> 00:59:16:10
L’idée, c’est que dis souvent en rigolant un article lorsque Alan Greenspan, en 2008, au moment des subprimes, lorsqu’il a dit Je ne pouvais rien faire, il ne travaillait pas.

00:59:16:18 –> 00:59:20:09
C’était un employé, c’est à dire il était dépossédé de son activité.

00:59:20:13 –> 00:59:21:01
Alors, qui est il?

00:59:21:02 –> 00:59:22:04
Est ce qu’on va l’entendre dans le sauveur?

00:59:22:15 –> 00:59:26:14
Alan Greenspan, c’était le patron de la Banque mondiale, du FMI, tout simplement.

00:59:26:14 –> 00:59:27:06
Pas tout simplement.

00:59:27:06 –> 00:59:31:12
Et les gens à qui on fait confiance, à un normal en théorie, donc en théorie, on leur fait confiance.

00:59:31:21 –> 00:59:39:19
Et effectivement, c’était en quelque sorte un prolétaire, c’est à dire être prolétarisation, c’est être dépossédé de son savoir faire, de ses savoirs.

00:59:40:12 –> 00:59:47:01
Et lorsqu’on est employé uniquement et simplement employé à dire on est là pour toucher son salaire, basta cosi!

00:59:47:08 –> 00:59:58:13
Eh bien, on est dans l’essence même de ce qui, explique Bernard Stigler, de l’ordre auquel on est aliéné par une activité qui ne nous appartient plus.

00:59:58:22 –> 01:00:02:06
Et en ce sens là, ça n’a strictement aucun sens.

01:00:02:06 –> 01:00:16:08
On est dépossédé de la façon dont les luddites, c’est à dire ceux qui ont détruit les machines dans les Midlands, en Angleterre, entre 1900 et 1815, étaient dépossédés de leur travail par des machines massives alors qu’ils avaient des métiers à tisser un savoir faire.

01:00:16:15 –> 01:00:23:20
Ils se sont rebellés à ce moment là, non pas contre les machines en tant que tel, mais contre des machines qui les dépossédés de leur travail.

01:00:23:22 –> 01:00:25:00
C’est de cet âge là.

01:00:25:21 –> 01:00:27:23
C’était le début, finalement, de cet âge industriel.

01:00:28:21 –> 01:00:29:24
J’étais encore l’entreposer.

01:00:30:01 –> 01:00:34:23
C’était cette grande phase d’industrialisation et c’est de cet âge là que nous voilà.

01:00:35:16 –> 01:00:37:09
On ressent à l’os bac.

01:00:37:15 –> 01:00:43:09
On n’a pas d’autre choix que d’essayer d’en sortir pour des raisons à la fois écologiques, économiques et sociales et politiques.

01:00:43:10 –> 01:00:47:15
Parce que l’économie sociale, sans politique et sans culture, c’est juste une fumisterie.

01:00:47:16 –> 01:00:52:00
Comme l’emploi, exactement leur ANSUT nous apprendra à vivre utile.

01:00:52:15 –> 01:00:53:18
Elle est venue nous rejoindre.

01:00:53:20 –> 01:00:58:23
Elle travaille au coeur du 3ème arrondissement, elle est adjointe des sujets écologiques.

01:00:58:23 –> 01:01:02:06
Et tout ça, elle nous fera un rapport sur sa pensée.

01:01:02:12 –> 01:01:04:01
Avant cela, donc, on écoute Bernard Stiegler.

01:01:04:04 –> 01:01:07:12
Cet extrait de l’Emploi est mort, vive le travail libre que nous vous recommandons.

01:01:07:13 –> 01:01:12:07
Vous pouvez également trouver cette interview ou cet entretien sur Culture mobile.

01:01:12:07 –> 01:01:14:06
Point net, s’il me semble évident.

01:01:14:17 –> 01:01:15:14
Bernard, c’est à toi.

01:01:19:06 –> 01:01:35:08
Lorsque vitalisme occidentale et surtout anglo saxons, essentiellement anglo saxons et surtout anglais, décide qu’il faut séparer le capitalisme financier du capitalisme industriel, il faut les séparer fonctionnellement, ce qui a tant de conséquences.

01:01:36:03 –> 01:01:45:06
Et ça va accentuer la prolétarisation non seulement des producteurs qui, elle, a commencé en fait au 19ème siècle, avant même le consumérisme, jusqu’au début du consumés.

01:01:45:19 –> 01:01:48:01
C’est autour de 1910 1920.

01:01:49:02 –> 01:01:56:02
La prolétarisation industrielle s’est plutôt fâchait à partir du début du 19ème siècle.

01:01:58:24 –> 01:02:14:08
Là, le consumérisme que j’appelle extrémisme, extrémisme consumériste va prolétariat aussi les consommateurs, parce qu’il va reposer sur la destruction de leur savoir vivre.

01:02:15:01 –> 01:02:17:05
Pour moi, prolétariat veut dire détruire le savoir.

01:02:17:08 –> 01:02:22:10
Il y a trois grands types de savoir qu’ils peuvent être détruits par la prolifération des savoir faire.

01:02:23:04 –> 01:02:32:15
Les ouvriers, les techniciens, les travailleurs en général, les savoir vivre le sont, les citoyens, les consommateurs et les savoirs formels.

01:02:33:08 –> 01:02:38:22
Lorsque Krings Spahn, par exemple, dit on fait tout ça, ce n’est pas de ma faute parce que tout m’a échappé.

01:02:38:22 –> 01:02:40:03
Tout est dans les machines.

01:02:41:02 –> 01:02:53:02
Ce qu’il dit en réalité devant le Congrès nom des en plaidant qu’il ne pouvait pas faire autrement que la calamité qui était qui s’est concrétisée en 2008.

01:02:54:09 –> 01:02:56:03
J’ai plus de savoirs et plus de savoirs économiques.

01:02:56:03 –> 01:02:57:06
Tout est automatisé.

01:02:58:10 –> 01:02:59:13
Il se déclare prolétaire.

01:03:00:18 –> 01:03:03:13
Alors ça, ce n’est plus du travail, de l’emploi.

01:03:05:23 –> 01:03:08:19
En fait, on ne travaille plus depuis très longtemps dans notre société.

01:03:08:22 –> 01:03:12:17
Il y a des gens qui travaillent encore, des artistes, des médecins qui font encore bien leur métier.

01:03:12:17 –> 01:03:14:08
Ça existe, mais il y en a.

01:03:17:18 –> 01:03:22:08
D’Universitaires qui travaillent encore essentiellement des employés.

01:03:23:04 –> 01:03:26:13
Les employés ne travaillent pas les employés travailler, ça veut dire ça.

01:03:27:11 –> 01:03:34:22
Ça veut dire inventer, ça veut dire ça veut dire penser, transformer.

01:03:34:22 –> 01:03:35:24
Le monde charmera.

01:03:39:18 –> 01:03:39:20
Le.

01:03:48:05 –> 01:03:51:20
En ce domaine, bleau de la liste.

01:03:57:07 –> 01:04:01:05
En tout début, baptisera Vincent.

01:04:46:03 –> 01:04:49:04
Wasmes est devenu Ouzbèkes.

01:04:53:20 –> 01:04:56:04
Dans le blog.

01:04:58:12 –> 01:05:06:11
Laiteuses Pinto, Yod, Max.

01:05:11:03 –> 01:05:13:16
Peu gourmand.

01:06:02:16 –> 01:06:04:17
La Vanhoutte.

01:06:07:16 –> 01:06:11:06
Mais ce système capte.

01:06:15:23 –> 01:06:16:13
T’avouer.

01:06:18:09 –> 01:06:22:18
Was One or You?

01:06:38:04 –> 01:06:38:10
Mais.

01:07:30:21 –> 01:07:33:00
Luc Jacquet est l’homme de la situation.

01:07:33:09 –> 01:07:35:21
Je dois cibler sur une centaine de tableaux très clairs.

01:07:36:06 –> 01:07:40:01
Vous, semaineprochaine sans faute, j’ai tellement sur vous, je clair ne pas.

01:07:43:00 –> 01:07:44:01
La pression au travail?

01:07:44:10 –> 01:07:48:14
Les n+1 n+2 qui peuvent parfois vous détruire, vous vous sentez mal?

01:07:48:15 –> 01:07:50:03
Vous avez envie de changer de vie.

01:07:50:12 –> 01:07:57:24
Il est peut être temps de refaire votre lit pour retrouver votre emploi, ou plutôt votre travail, votre fonction qui a du sens dans votre communauté.

01:07:58:05 –> 01:08:00:00
Sur cette terre qu’il faut respecter.

01:08:00:00 –> 01:08:01:05
C’est quoi à refaire son lit?

01:08:01:08 –> 01:08:02:23
Ariel Quiros et Miss Marion.

01:08:04:10 –> 01:08:11:12
Marion Bouka est passée aussi à la méditation et autres techniques pour se retrouver soit dans, soit dans son lit.

01:08:12:07 –> 01:08:19:23
Je suis passée déjà d’un bon job chez Vivienne Westwood dans la mode et j’en ai eu un peu marre aussi de cette perte de sens, justement.

01:08:20:08 –> 01:08:22:16
Toujours produit, toujours consommer plus.

01:08:22:22 –> 01:08:28:11
Même si Westwood fait une très belle campagne où elle est très subversive, était une des premières à dire acheter moins, consommer moins.

01:08:28:12 –> 01:08:32:19
Evidemment, si vous achetez, achetez Vivienne Westwood, mais aussi parce que ça dure longtemps, c’est bien fabriqué, etc.

01:08:33:11 –> 01:08:39:20
On avait des petits problèmes, même en interne, pour expliquer ça à un journaliste, à vrai dire, parce que c’était un concept vraiment inhabituel.

01:08:40:07 –> 01:08:40:20
C’est jetable.

01:08:40:21 –> 01:08:43:22
Il y a déjà six ans, cette banque a commencé à dire ça.

01:08:45:06 –> 01:08:49:15
En tout cas, moi aussi, j’ai eu mon ras le bol de tout ça dont je suis partie.

01:08:49:16 –> 01:08:55:23
J’ai profité du chômage après rupture conventionnelle et j’ai voyagé.

01:08:56:00 –> 01:08:56:23
Et je pense que c’est vraiment.

01:08:57:04 –> 01:08:58:00
Chômage sans angoisse.

01:08:58:14 –> 01:09:01:19
C’est important de profiter du chômage pour ne pas se mettre la pression.

01:09:01:20 –> 01:09:04:21
Ne pas tomber dans une sorte de vortex psychologique.

01:09:05:03 –> 01:09:09:09
J’avais déjà un projet de créer une entreprise, effectivement, mais je n’étais pas encore très clair.

01:09:09:13 –> 01:09:16:04
Et j’ai profité de ce moment pour voyager et je pense qu’effectivement, il en parlait tout à l’heure.

01:09:16:05 –> 01:09:24:11
C’est important de changer d’air, de respirer d’autres façons de vivre dans d’autres pays et de voir qu’on peut consommer autrement.

01:09:24:21 –> 01:09:30:07
Je suis revenu d’un voyage en Asie et pendant six mois, j’étais incapable de rentrer dans un grand magasin.

01:09:30:09 –> 01:09:34:15
Quoi s’attendre à disparaître de grands magasins?

01:09:35:00 –> 01:09:37:14
Le centre commercial est une aberration.

01:09:38:06 –> 01:09:42:20
C’est le temple de la stabilité et malheureusement, je ne suis pas sûr que ça tend à disparaître.

01:09:42:23 –> 01:09:49:17
Il y a deux couches qu’on est en train de parler, des gens un peu évolué l’Avant-Garde et qui vont vers la consommation.

01:09:49:17 –> 01:09:55:11
Mais il y a quand même plein plein de gens qui trouvent que consommer, c’est cool et plus c’est moins, à moins c’est cher.

01:09:55:11 –> 01:09:57:09
Évidemment, plus on consomme, mais mieux c’est quoi?

01:09:57:23 –> 01:10:00:02
Donc, refaire son lit, c’est comment on?

01:10:00:02 –> 01:10:01:13
Comment on veut ça et refaire son lit?

01:10:01:19 –> 01:10:04:19
À sauf que c’est un beau mot et c’est un beau rituel.

01:10:04:21 –> 01:10:13:10
Parce que quand on est indépendant, un entrepreneur, il faut avoir des rituels pour se lever le matin et trouver l’énergie de passer la journée.

01:10:14:23 –> 01:10:16:14
Donc, mon rituel, ça va être ça.

01:10:16:14 –> 01:10:19:11
Effectivement, je me lève, j’ouvre mon lit pour errer.

01:10:19:13 –> 01:10:26:04
Je vais prendre ma douche, je mets ma crème, je refais mon lit et là, je m’assois sur mon lit pour méditer.

01:10:27:19 –> 01:10:29:24
C’est vrai, c’est un bon chasse angoisse.

01:10:30:11 –> 01:10:32:10
C’est comme on dit, on n’a pas, on n’a plus le temps.

01:10:32:13 –> 01:10:35:24
Aujourd’hui, ça, c’est vraiment le temps que je prends pour moi tous les jours.

01:10:36:10 –> 01:10:41:24
Quelques petits exercices de yoga, d’auto massage Douine pour commencer, la méditent.

01:10:42:00 –> 01:10:49:08
Et ensuite, j’essaie de me bloquer sur ce qui est chouette, c’est que c’est très créatif.

01:10:49:08 –> 01:10:50:05
C’est un acte créatif.

01:10:50:05 –> 01:10:51:14
C’est comme ça aussi que je le prends.

01:10:52:01 –> 01:11:00:12
C’est faire le vide en soi pour ensuite se reconnecter à un problème ou une vision qu’on est en train de traverser.

01:11:00:20 –> 01:11:02:07
Et du coup, c’est impressionnant.

01:11:02:07 –> 01:11:08:14
Comment les choses viennent à soi quand on arrive à créer le vide et à se connecter sur une pensée en particulier?

01:11:08:17 –> 01:11:11:05
Et là, les possibles arrivent.

01:11:11:11 –> 01:11:12:11
C’est un truc de hippie quand même.

01:11:13:05 –> 01:11:15:20
Vous avez raison, a quelque part ce mec.

01:11:18:04 –> 01:11:28:05
Les pee wee Ariel oui, oui, les hippies avaient raison sur ce point là, c’est à dire que le lit est un lieu de travail, mais de vrai travail, un lieu d’effort qui travaillent si on ne rêve plus.

01:11:28:18 –> 01:11:31:12
Si on ne se déconnecte pas, qu’est ce qu’on fait ici et là?

01:11:31:12 –> 01:11:32:18
Sur les chambres à air?

01:11:32:24 –> 01:11:35:13
Tel travail au sens véritable du terme.

01:11:35:21 –> 01:11:39:00
On s’enrichit les uns les autres, on s’écoute, on essaie de s’amuser.

01:11:39:00 –> 01:11:39:18
Parfois, on n’est pas d’accord.

01:11:39:18 –> 01:11:44:08
On est d’accord pour dire le seul qui serait a priori le vrai travail même de m’enrichir.

01:11:44:15 –> 01:11:50:08
Sais pas me faire chier à un bureau pendant des heures avec un patron abrutissant, ça s’est rien passé, quoi?

01:11:50:09 –> 01:11:51:18
C’est de la destruction pure et simple.

01:11:51:19 –> 01:11:52:13
C’est toxique, c’est vrai.

01:11:53:01 –> 01:11:54:14
C’est de la toxicité, c’est l’entropie.

01:11:54:17 –> 01:11:55:22
Allons nous écouter au travail?

01:11:56:05 –> 01:11:56:21
Prenez la route.

01:11:58:03 –> 01:11:59:04
Passer son temps.

01:11:59:07 –> 01:12:03:00
S’amuser, regarder, découvrir, être curieux.

01:12:03:16 –> 01:12:10:07
Sortir de son bureau, de sa fenêtre, refaire son lit pour mieux rêver, s’y remettre pour penser.

01:12:10:07 –> 01:12:13:05
Et après, se mettre potentiellement une machine pour écrire.

01:12:13:05 –> 01:12:14:05
Pour faire, je ne sais quoi.

01:12:14:11 –> 01:12:15:04
Je vais dire ça.

01:12:15:05 –> 01:12:19:01
C’est l’essence même de ce que devrait être le travail, mais c’est ce qu’on a perdu.

01:12:19:06 –> 01:12:27:13
Il y a un certain type de capitalisme le capitalisme 24 24 sur 24 qui souhaitait réellement et qui souhaite encore faire disparaître le sommeil.

01:12:28:13 –> 01:12:29:14
Il y a eu des grands projets.

01:12:29:17 –> 01:12:30:05
C’est un problème.

01:12:30:05 –> 01:12:31:08
C’est en objet de manger, de dormir.

01:12:31:09 –> 01:12:35:18
C’est vrai, il y a des grands projets pour en finir avec la nuit ou la nuit.

01:12:36:07 –> 01:12:37:04
C’est terrible.

01:12:37:15 –> 01:12:40:04
On peut boire, on peut s’amuser, mais c’est odieux.

01:12:40:17 –> 01:12:45:09
On claude l’emploi tout le temps de la lumière, partout, uniquement et simplement.

01:12:45:12 –> 01:12:47:23
On s’est demandé si on travaille le dimanche ou pas.

01:12:49:14 –> 01:12:50:09
On ne va pas rentrer dans ce débat.

01:12:50:12 –> 01:12:57:03
Rémi, est ce qu’il y a un moment où tu t’es mis à refaire ton lit avant de s’engager en politique ou ça a été comme ça, quelque chose qui est venu tout seul?

01:12:57:05 –> 01:12:58:05
Ça ne vient pas tout seul.

01:12:59:06 –> 01:13:01:06
Je ne sais pas si c’était en refaisant mon lit.

01:13:01:07 –> 01:13:02:13
Puis, en plus, j’étais assez jeune.

01:13:03:01 –> 01:13:10:22
Je ne fais plus mon lit maintenant que symboliquement, c’est faire le tri de sa vie dans le l’invariant.

01:13:11:03 –> 01:13:19:07
Après avoir fait des études dans une école de commerce, j’ai compris que ce n’était pas ma voie d’aller travailler en entreprise dans des métiers de la finance ou du marketing.

01:13:19:21 –> 01:13:26:10
Donc oui, j’ai changé un peu fait Sciences Po et puis commencé à militer.

01:13:26:18 –> 01:13:36:17
Mais quand j’ai commencé à m’engager en politique comme militant au Parti socialiste, je ne savais pas que je deviendrais élu maire du dixième et que j’en ferais l’essentiel de ma vie.

01:13:38:11 –> 01:13:40:12
C’est l’amour du travail, de la fonction qui?

01:13:40:18 –> 01:13:41:08
Non, non.

01:13:41:15 –> 01:13:43:19
C’était un engagement sur des idées.

01:13:44:05 –> 01:13:50:12
Peu après la défaite de la gauche en 93 et un moment, on disait que la gauche était morte et qu’elle ne reviendrait plus.

01:13:50:20 –> 01:13:55:19
Donc, j’ai frappé à la porte du PS pour faire quelque chose, participer à une reconstruction.

01:13:56:00 –> 01:13:56:23
Je ne savais pas où ça me mènerait.

01:13:57:10 –> 01:14:02:11
Vous êtes maintenant président du groupe socialiste de Paris depuis 2014 à pareille date anniversaire.

01:14:02:19 –> 01:14:03:08
Assez proche?

01:14:04:12 –> 01:14:06:07
Oui, parce que j’avais envie de cipale sur Mars.

01:14:06:22 –> 01:14:07:11
Très bien.

01:14:08:02 –> 01:14:11:03
Un fan, un fan qui a applaudi Rémi.

01:14:11:03 –> 01:14:19:09
D’autres gens ici ont vécu ce saut quantique, ont vécu cette impression de refaire son lit avant de prendre d’autres décisions dans sa vie.

01:14:20:07 –> 01:14:21:19
D’ailleurs, qui est salarié ici?

01:14:21:19 –> 01:14:23:22
Si on devait faire un sondage alors qu’il est salarié?

01:14:23:22 –> 01:14:28:20
Lever la main les salariés 1 2, 3 4, 5 6, 7 8.

01:14:29:21 –> 01:14:31:01
Neuf indépendants.

01:14:32:08 –> 01:14:40:03
1 2, 3 4, 5 6, 6 1, 7 8, Kifkif Patros.

01:14:41:07 –> 01:14:45:13
Trois patrons aux patrons auto entrepreneurs, mais rien de tout ça.

01:14:46:02 –> 01:14:48:09
La question est mauvaise par essence comment?

01:14:48:11 –> 01:14:58:09
Qui fait, qui fait en fait patron salarié, à son avis, qui fait dans sa vie, qui a l’impression de construire et pas simplement de détruire ce qui est autour de lui.

01:14:58:15 –> 01:15:00:10
Et on peut le faire à n’importe quel type de poste.

01:15:00:15 –> 01:15:03:03
Le problème, c’est quand on met les médecins en cases.

01:15:04:07 –> 01:15:05:15
Mais effectivement, on est tous dans des cases.

01:15:05:17 –> 01:15:06:16
On est un peu obligé encore.

01:15:06:23 –> 01:15:08:10
Bon, on va exploser tout ça.

01:15:08:15 –> 01:15:12:04
Jean-François et un monsieur, est ce que ce n’est pas l’argent?

01:15:12:04 –> 01:15:12:11
Problème?

01:15:12:13 –> 01:15:13:22
Question trop globale.

01:15:13:23 –> 01:15:15:01
Il va falloir affiner la question.

01:15:15:01 –> 01:15:20:17
Si vous voulez intervenir, Jean-François, je te vois regarder au loin, comme si tu étais sur un bateau au long cours.

01:15:20:18 –> 01:15:29:24
C’est surréaliste, ces questions pour toi, les questions qu’on se pose, le statut tu es, tu es salarié comme fonctionnaire de la Ville de Paris, donc c’est un travail.

01:15:30:05 –> 01:15:32:09
Est ce que tu peux nous parler du plaisir de ton travail?

01:15:32:19 –> 01:15:33:02
Ah bah oui.

01:15:33:20 –> 01:15:35:19
C’est en effet très, très enrichissant.

01:15:36:20 –> 01:15:40:21
La chance qu’on a quand on est à la Ville de Paris aussi, c’est de pouvoir faire plusieurs métiers au cours de sa carrière.

01:15:41:14 –> 01:15:43:05
Donc, il y en a pour tous les goûts.

01:15:43:12 –> 01:15:48:03
Donc, je pense que les fonctionnaires, mais oui, je suis fonctionnaire, un fonctionnaire heureux.

01:15:48:06 –> 01:15:50:16
Donc oui, il y en a plein, il parait.

01:15:50:17 –> 01:15:51:06
Il n’y en a pas mal.

01:15:51:10 –> 01:15:56:14
Oui, d’accord, mais ça se voit dans tes yeux et tous les gens que j’ai croisés autour du canal.

01:15:56:14 –> 01:15:59:21
Ces gens qui travaillent ici en ont l’air totalement heureux.

01:16:02:05 –> 01:16:12:20
Ceux qui, celles et ceux qui travaillent autour du canal des services des canaux de la Ville de Paris sont aussi des passionnés de leur métier et aussi du matériau sur lequel ils travaillent.

01:16:13:15 –> 01:16:16:22
Les canaux, et ça, je le sais, il y a une vraie compétence.

01:16:16:22 –> 01:16:17:20
C’est aussi une vraie passion.

01:16:17:23 –> 01:16:20:07
Est ce que ce n’est pas simplement parce qu’elle a du sens à faire?

01:16:20:07 –> 01:16:21:13
Ça, ça sert à quelque chose.

01:16:22:08 –> 01:16:29:11
Si tout travail sert à quelque chose, c’est aussi la capacité que chacun a à lui donner du sens ou à lui redonner du sens.

01:16:29:19 –> 01:16:39:21
Et c’est vrai que travailler dans une grande organisation comme la Ville de Paris, c’est la possibilité, à un moment de pouvoir passer à autre chose tout en ayant la sécurité de l’emploi.

01:16:39:21 –> 01:16:51:00
En étant fonctionnaire, c’est justement il faut arriver à permettre à chacun de donner du sens à son travail et aussi à se poser un moment pour pouvoir prendre une nouvelle direction.

01:16:51:19 –> 01:16:56:17
C’est vrai que la Ville de Paris le permet pas pour tous, mais pour beaucoup de celles et ceux qui travaillent pour elle.

01:16:57:08 –> 01:16:58:11
Il y a maintenant des couches.

01:16:58:11 –> 01:17:00:21
Des structures pouvaient taper à la porte.

01:17:00:22 –> 01:17:02:09
C’est environ 100 euros de l’heure.

01:17:02:09 –> 01:17:03:16
Appareil en service après vente.

01:17:04:02 –> 01:17:08:04
Pour vous assurer que vous changez bel et bien de vie et dans le bon sens, n’hésitez pas à vous renseigner.

01:17:08:04 –> 01:17:08:20
On attend toujours.

01:17:09:22 –> 01:17:11:04
Peut être que va venir?

01:17:11:11 –> 01:17:12:01
Qui sait?

01:17:12:14 –> 01:17:14:04
Toujours est il que ça existe.

01:17:14:05 –> 01:17:22:16
Je vous propose un moment d’envol, un moment dans le désert, au fond du canal Saint-Martin, avec notre ami Yassine, du groupe Jugurtha, qui joue du Naye.

01:17:22:18 –> 01:17:26:14
Le naye est un instrument traditionnel tunisien voix.

01:17:27:20 –> 01:17:29:07
Merci Xavier pour l’invitation.

01:17:30:14 –> 01:17:32:22
Je suis super content d’être là, c’est génial d’avoir fait ça.

01:17:34:06 –> 01:17:37:24
Ça montre des choses et je m’exprime en musique, c’est ça.

01:17:38:01 –> 01:17:40:10
Mais si tu vas, tu vas exprimer en musique pour nous faire décoller.

01:17:40:11 –> 01:17:42:15
Il y a ton micro, ton porte micro humain qui s’en va.

01:17:42:16 –> 01:17:44:15
Parce qu’il va falloir un porte micro au mur humain.

01:17:45:12 –> 01:17:46:23
Voilà deux porte micro humains.

01:17:47:10 –> 01:17:55:14
Tu vas aussi aider Samir, qui est le deuxième acolyte du groupe Jugurtha, qui propose un mélange entre électronique et musique traditionnelle.

01:17:55:14 –> 01:17:56:21
Ils sortent un album.

01:17:57:05 –> 01:18:04:10
Je vous recommande de les suivre sur Soundcloud ou ailleurs pour suivre la sortie de cet album et nous devrions reparler d’ici peu de temps.

01:18:04:14 –> 01:18:10:03
Évasion sons du désert au fond du canal Saint-Martin, sur nos chambres d’air.

01:18:18:15 –> 01:18:21:15
Et tu prends le temps de méditer chez toi.

01:18:22:24 –> 01:18:23:23
Tu peux changer de vie.

01:18:25:01 –> 01:18:29:08
Tu peux trouver la fonction sens dans ce monde qui n’en a plus.

01:18:31:12 –> 01:18:35:21
Respire avec ton ventre, ferme tes yeux allongés, toi dans ton lit.

01:18:37:12 –> 01:18:39:10
Tu es bien dans le champ.

01:20:32:21 –> 01:20:36:02
J’espère que chez vous, vous avez pris le temps de respirer!

01:20:36:08 –> 01:20:39:04
Charmera petite fille, je voulais être hôtesse de l’air.

01:20:45:10 –> 01:20:46:15
J’avais un faible pour maîtresse d’école.

01:20:52:24 –> 01:20:54:10
A quel moment ton rêve d’enfant?

01:20:55:24 –> 01:20:57:22
Le tourbillon d’un élan irrépressible.

01:20:59:16 –> 01:21:02:03
Quand parti au ciel, quand tout est permis.

01:21:05:02 –> 01:21:06:17
A quel moment ce goût d’éternité?

01:21:13:24 –> 01:21:18:06
La chambre refaire son lit avant de se remettre à flot.

01:21:18:06 –> 01:21:24:01
Jean-François, quand allons nous remettre à flot le canal Saint-Martin s’il venait nous rejoindre?

01:21:24:02 –> 01:21:26:00
Jean-François s’occupe.

01:21:26:10 –> 01:21:27:19
Il est très précisément.

01:21:28:19 –> 01:21:32:07
DVD se réfère à trouver, je le note, mais je n’ai pas de stylo.

01:21:32:08 –> 01:21:33:05
Malheureusement, je n’ai rien.

01:21:33:06 –> 01:21:36:10
Je suis venue nue dans le désert du fond du canal.

01:21:36:15 –> 01:21:45:09
Tu es donc responsable de la circonscription des canaux à grand gabarit de la mairie de Paris, qui fait partie de la direction de la voirie des déplacements au sein de la mairie de Paris.

01:21:45:16 –> 01:21:47:19
Excellent, je ne te demanderai pas qui est ton N+2.

01:21:48:08 –> 01:21:50:06
Alors quand l’eau reprendra.

01:21:50:24 –> 01:21:52:19
Allons nous remettre à flot le canal Saint-Martin?

01:21:53:02 –> 01:21:58:04
Alors si tout se passe bien et tout devrait bien se passer, nous devrions remettre en eau le canal Saint-Martin jeudi prochain.

01:21:58:20 –> 01:21:59:05
Oui, oui.

01:22:00:12 –> 01:22:04:18
Alors, que est ce que tu es au courant de cette performance?

01:22:04:18 –> 01:22:06:24
Qu’il va y avoir des surfeurs parce qu’il va avoir de grosses vagues?

01:22:07:19 –> 01:22:10:15
Il y aura une petite vague vague mini vagues.

01:22:11:06 –> 01:22:16:23
Il n’y a pas de grosses vagues, donc il n’y aura pas de grosses vagues puisqu’on va remplir en fait le canal progressivement depuis le bassin de la Villette en amont.

01:22:17:09 –> 01:22:21:18
Et nous allons maîtriser l’écoulement pour pas trop baisser le bassin de la Villette puisque nous avons des bateaux qui y circulent.

01:22:22:02 –> 01:22:30:14
Donc, il faut qu’on fasse attention à gérer l’eau comme on le fait tous les jours, et donc cela fera partie de notre préoccupation.

01:22:30:19 –> 01:22:31:21
Votre mission tout doucement.

01:22:31:23 –> 01:22:38:02
Est ce que vous allez remettre un coup de karcher pour enlever les derniers déchets que les Parisiens jetaient?

01:22:38:10 –> 01:22:39:16
Alors nous allons passer.

01:22:39:16 –> 01:22:47:08
En effet, nos équipes d’entretien vont passer pour ramasser les sacs en plastique et les petits déchec auront pu voler et qui se sont accumulés au fond du canal.

01:22:47:10 –> 01:22:53:12
Encore un message fort, Jean-François, pour ceux qui nous écoutent et leur dire de ne plus jeter de, bien sûr.

01:22:53:22 –> 01:23:03:13
Bien sûr, c’est un appel que je lance à la suite de Rémi tout à l’heure, puisque c’est en effet nous qui avons en charge le nettoiement du canal des berges et aussi du canal.

01:23:03:14 –> 01:23:11:03
Nous avons des bateaux nettoyeurs pour ça, mais en été, quand il y a beaucoup, beaucoup de déchets qui arrivent sur le plan d’eau, c’est vraiment difficile pour nous.

01:23:11:05 –> 01:23:14:24
Donc, s’il vous plait, essayez de repartir avec vos déchets, svp.

01:23:14:24 –> 01:23:18:04
Il faudrait pas dire il faut être deux et il faut leur dire arrêtez, ça suffit.

01:23:18:19 –> 01:23:21:19
Alors vous l’avez d’ailleurs une précision vous l’avez fait en hiver pour des questions d’odeur.

01:23:21:19 –> 01:23:22:21
Parce que si vous avez raison.

01:23:23:00 –> 01:23:31:08
En effet, pour lesquels nous avons fait cette opération, le chômage en hiver, c’est d’une part parce que c’est la saison creuse pour les bateaux de tourisme qui perdent trop de business.

01:23:31:09 –> 01:23:32:04
Voilà exactement.

01:23:32:04 –> 01:23:37:15
Et l’autre raison, c’est en effet puisque le fait d’enlever les vases en hiver fait qu’ils n’ont aucune odeur.

01:23:37:22 –> 01:23:48:09
Alors que si on l’avait fait en été, le temps d’évacuer les vases, il aurait pu y avoir des petites odeurs de putréfaction qui n’auraient pas été très agréables, alors que là, on se sent juste comme à Brest, où il y a une légère odeur de fond de canal.

01:23:48:12 –> 01:23:50:01
Mais alors là, il n’y avait pas.

01:23:50:10 –> 01:23:53:02
Mais même pendant le camp, il y avait la base qui était en train d’être enlevée.

01:23:53:14 –> 01:23:55:15
Franchement, je ne l’ai pas senti vraiment d’odeur gênante.

01:23:56:00 –> 01:23:57:03
Jean-François va partir.

01:23:57:03 –> 01:24:04:03
Si vous avez des questions, des dernières questions à poser, technique ou autre, il a réponse à tout ce qui concerne le canal et le fond du canal.

01:24:04:04 –> 01:24:05:10
Et cette opération de chômage?

01:24:05:10 –> 01:24:06:03
Des questions?

01:24:06:13 –> 01:24:09:08
Les questions, on va pouvoir te laisser partir.

01:24:09:21 –> 01:24:14:10
Donc, Jean-François, merci d’avoir été avec nous au sujet.

01:24:14:12 –> 01:24:19:07
C’est émulation n’est contre inventivité.

01:24:39:14 –> 01:24:41:05
Et les musiciens nous ont rejoints.

01:24:41:06 –> 01:24:52:07
Vous vous souvenez vraisemblablement de ce Neil joué à l’instant par notre ami Yassine Yougo et nous allons partir en musique live avec vous le voyez déjà, je vous raconte, vous qui nous écouter à la radio.

01:24:52:07 –> 01:24:59:21
Des gens qui s’appellent magnums en tenue médiévale au fond du canal pour une poésie pop électronique.

01:24:59:24 –> 01:25:01:13
On va en parler mieux tout à l’heure.

01:25:01:13 –> 01:25:13:05
Nous avons également Talking Heads avec Dead, Walking Dead Talking avec Arthurs est pour de la musique électronique et nous attendons Guillaume Phédon pour du piano et de la pop.

01:25:13:06 –> 01:25:15:01
Mais je vois déjà ses amis qui sont arrivés.

01:25:15:06 –> 01:25:16:08
Guillaume ne devrait pas tarder.

01:25:16:20 –> 01:25:19:11
Ça se sera d’ici une dizaine de minutes.

01:25:19:11 –> 01:25:22:04
Avant cela, nous que nous accueillerons d’ailleurs.

01:25:22:04 –> 01:25:22:14
Applaudissements.

01:25:22:14 –> 01:25:23:14
On n’a pas applaudi ici.

01:25:23:19 –> 01:25:24:08
Applaudissements.

01:25:24:08 –> 01:25:29:08
S’il vous plaît, montrez que vous êtes nombreux en audio, les amis qui nous écoutent sans l’image.

01:25:30:10 –> 01:25:35:23
C’est Laurence Hugues qui nous propose ce moment vivre utile.

01:25:36:01 –> 01:25:36:18
Ça va, Laurance?

01:25:36:19 –> 01:25:37:13
Oui, ça va bien.

01:25:37:14 –> 01:25:38:05
Merci, merci.

01:25:38:07 –> 01:25:41:03
Tu peux nous donner ton titre à rallonge parce que forme.

01:25:41:12 –> 01:25:43:10
Je prends mon souffle et je suis élu.

01:25:43:11 –> 01:25:54:12
Je suis adjointe au maire du 3ème arrondissement en charge de l’emploi, de l’insertion, de l’économie sociale et solidaire, de l’éco responsabilité, des espaces verts et de la nature en ville.

01:25:54:17 –> 01:25:55:01
Génial!

01:25:55:05 –> 01:25:56:01
C’est un petit arrondissement.

01:25:56:01 –> 01:25:56:13
Le troisième, c’est pour.

01:25:56:15 –> 01:25:57:20
Ça fait beaucoup de jobs.

01:25:58:10 –> 01:26:01:12
Chacun fait, on est, on est multitâches.

01:26:02:05 –> 01:26:08:11
Alors, tu as travaillé, tu as écrit, tu as pris ton stylo, tu as tu à donner du sens à ton après midi et tu ne le loulous?

01:26:08:14 –> 01:26:09:18
Tu nous livre ici.

01:26:09:18 –> 01:26:10:24
Je commence à grelotter, il fait froid.

01:26:11:00 –> 01:26:13:19
C’est le côté humide du fond du canal qui me gagne.

01:26:13:20 –> 01:26:15:07
C’est à toi, lance Ouais.

01:26:15:12 –> 01:26:18:01
Alors on nous dit le chômage, c’est fini.

01:26:18:01 –> 01:26:20:18
Même pour le canal Saint-Martin, on nous l’a promis.

01:26:21:02 –> 01:26:23:17
Et moi, je me dis c’est ce qu’on s’est dit un petit peu plus tôt.

01:26:23:20 –> 01:26:28:19
C’était plutôt la société du plein emploi qui était finie, liquidée, en faillite.

01:26:29:04 –> 01:26:36:07
Avec la mondialisation, des millions de personnes, dont des enfants loin d’ici, subissent l’industrialisation à marche forcée.

01:26:36:15 –> 01:26:37:24
Des semaines à serpenter.

01:26:38:02 –> 01:26:43:11
Pas de syndicats, pas de Sécu, pas d’assurance chômage, pas assez pour vivre décemment.

01:26:43:15 –> 01:26:46:11
Et pendant ce temps là, ici, on pointe à Pôle emploi.

01:26:46:22 –> 01:26:59:07
Faut dire que des petits malins ont délocalisé la production et la pollution tout en gagnant un max sous payant les petites mains qui fabriquent les objets de notre quotidien.

01:27:00:01 –> 01:27:05:13
Les rivières chinoises changent de couleur au gré de la mode en Occident, nous dit on.

01:27:05:23 –> 01:27:08:19
Et les ouvrières du textile dans le nord de la France?

01:27:08:20 –> 01:27:11:13
Pendant ce temps là, deviennent des héroïnes de film.

01:27:11:23 –> 01:27:12:24
Merci patron.

01:27:13:21 –> 01:27:14:24
C’est ça la modernité.

01:27:15:00 –> 01:27:16:14
Ouais, bon, on peut se poser la question.

01:27:16:14 –> 01:27:21:21
On l’a évoqué tout à l’heure avec l’entrée et on espère la sortie de l’entrepôt saine.

01:27:22:05 –> 01:27:25:09
Avant, le luxe suprême, c’était de ne pas travailler.

01:27:25:16 –> 01:27:28:16
Il y avait les classes laborieuses et les classes de loisir.

01:27:28:21 –> 01:27:53:16
C’est pas joli, le loisir, le temps libre dont on dispose, en dehors des occupations imposées qu’on peut utiliser à son gré pour rêver, aller au musée, manifester et ou pour se rendre utile aux autres, bavarder avec la dame âgée du sixième qui s’ennuie là où toute seule Douniaux a un coup de main aux bénévoles qui distribuent de la nourriture aux réfugiés de Grande-Synthe.

01:27:54:09 –> 01:28:00:17
Est ce qu’on est plus utile en ce moment de la bourrache dans une brèche de béton ou en vendant des armes à l’Arabie saoudite?

01:28:00:19 –> 01:28:02:06
Oulala, c’est une question de hippies.

01:28:03:04 –> 01:28:08:01
Est ce qu’on est plus utile en cultivant des légumes en libre service dans les rues des villes en transition?

01:28:08:03 –> 01:28:14:04
Les Incroyables comestibles ou en gérant les pauses pipi des salariés d’une boite de télémarketing?

01:28:14:16 –> 01:28:23:16
Quand les Pays-Bas ferme les prisons parce que le taux de criminalité a baissé et que les gardiens se retrouvent au chômage, est ce qu’on doit pleurer ou s’en réjouir?

01:28:24:13 –> 01:28:29:05
Bref, est ce qu’il faut du boulot à tout prix ou plutôt s’assurer que tout le monde a des revenus décents?

01:28:29:06 –> 01:28:44:19
Quand je dis descends, je pense à ceux qui gagnent 1 euro de l’heure en Allemagne avec les mini jobs qui inspirent certains ici et en même temps aux patrons de Renault qui a touché l’an dernier cette virgule 251 millions d’euros.

01:28:45:18 –> 01:28:47:05
Est ce que c’est ça le progrès?

01:28:47:07 –> 01:28:52:16
Vraiment des écarts entre les plus pauvres et les plus riches qui se sont terriblement creusés?

01:28:53:07 –> 01:28:56:19
Est ce qu’on peut encore se dérober à nos responsabilités envers les générations futures?

01:28:56:20 –> 01:29:03:09
Laissez la planète en surchauffe continuelle des forestiers creuser les inégalités ou repenser le système.

01:29:03:12 –> 01:29:04:11
Travailler moins.

01:29:04:14 –> 01:29:05:10
Travailler mieux.

01:29:05:22 –> 01:29:07:18
Avoir un revenu d’existence.

01:29:08:01 –> 01:29:09:00
Créer sa vie.

01:29:09:01 –> 01:29:14:02
Avoir un travail choisie et non subie avec une production.

01:29:14:02 –> 01:29:20:19
Relocaliser plus écologiquement soutenable avec des milliers d’emplois liés à la transition énergétique.

01:29:21:04 –> 01:29:22:09
L’économie circulaire.

01:29:22:11 –> 01:29:23:23
L’économie sociale et solidaire.

01:29:23:24 –> 01:29:26:15
Paris est très investie en la matière.

01:29:27:00 –> 01:29:31:01
Plus de sobriété, moins de gaspillage, moins de biens, plus de liens.

01:29:31:11 –> 01:29:34:06
Lisons relisons André Gorz, Dominique Méda.

01:29:34:06 –> 01:29:37:17
Ça change des sirènes du néo libéralisme.

01:29:38:17 –> 01:29:44:05
Important parce qu’il nous permet de produire ce dont nous avons besoin, mais il ne résume pas tout de la vie.

01:29:44:17 –> 01:29:48:13
Travailler, ça ne veut pas dire s’aliéner et ne pas avoir d’emploi.

01:29:48:15 –> 01:29:50:19
Ça ne veut pas dire ne rien faire, au contraire.

01:29:51:06 –> 01:29:56:06
Alors, faisons ensemble, vivons utiles, y compris pour refaire son lit.

01:29:56:07 –> 01:29:59:11
D’ailleurs, on peut se mettre à plusieurs en cherchant braire.

01:29:59:20 –> 01:30:04:06
On peut choisir la coopération plutôt que la compétition.

01:30:04:14 –> 01:30:11:07
Après tout, entre se tuer au travail et mourir de plaisir, on peut choisir une troisième voie.

01:30:11:18 –> 01:30:13:19
Merci d aller Luyat.

01:30:13:21 –> 01:30:14:10
On applaudit.

01:30:14:17 –> 01:30:16:11
On est nombreux au fond du canal.

01:30:18:01 –> 01:30:20:13
Ça suffit pas à développer du savoir.

01:30:20:15 –> 01:30:22:09
C’est ce qu’on appelle du savoir et le savoir.

01:30:22:12 –> 01:30:31:19
Ça ne fut pas, avec le temps, le ciné choc Ariel Quiros.

01:30:31:21 –> 01:30:34:20
Réactions, texte de Laurence UGS, livre t il.

01:30:36:08 –> 01:30:39:22
Je viens d’entendre mon programme politique et, je l’espère, de vous tous.

01:30:39:23 –> 01:30:40:14
Tout simplement.

01:30:40:24 –> 01:30:42:18
Voilà, c’est aussi bête que ça.

01:30:43:01 –> 01:30:46:05
C’est à dire que aujourd’hui, il y a des tas de gens qui bossent dans ce sens là.

01:30:46:05 –> 01:30:49:02
Concrètement, par ce qu’ils font ou en termes de réflexion?

01:30:49:12 –> 01:30:49:18
Veux dire.

01:30:49:23 –> 01:30:53:07
En Finlande, il teste le revenu d’existence, le revenu universel.

01:30:53:20 –> 01:30:56:20
Un article parle d’un revenu contributif à Plaine Commune.

01:30:56:24 –> 01:30:58:09
Huit communes de la Seine-Saint-Denis.

01:30:58:16 –> 01:31:02:07
Il va mettre en place une plateforme pour et plus de chômage.

01:31:02:17 –> 01:31:08:21
Quand quelqu’un ne travaille pas, il essaye tout simplement d’apprendre ou de transmettre des savoirs à exercer ses capacités.

01:31:09:20 –> 01:31:11:00
Vous croyez que c’est un rêve?

01:31:11:18 –> 01:31:12:10
C’est un rêve?

01:31:12:11 –> 01:31:14:21
Oui, mais c’est un rêve qu’on peut réaliser concrètement.

01:31:15:21 –> 01:31:22:02
Et là, il y a un véritable avenir politique et je m’excuse auprès de mes camarades politiques ici présents.

01:31:23:10 –> 01:31:24:12
Mais franchement.

01:31:25:07 –> 01:31:33:19
Est ce qu’il ne vaut mieux pas perdre un peu en assumant le fait que, au niveau de l’emploi, la logique de la destruction créatrice, elle, est morte?

01:31:34:03 –> 01:31:55:21
Je veux dire d’assumer le fait que tout simplement, avec les robots, les algorithmes, il y aura de plus en plus guillemets de chômage ou en tout cas d’emplois en moins, et que ça peut être une bonne nouvelle si on change de logiciel intellectuel, si on travaille sur le long terme, on expérimente en expérimentant, en s’appuyant sur les gens qui font qui justement font, mais chez eux, avec leurs proches, leurs voisins font avec le monde.

01:31:56:18 –> 01:31:58:16
Il y a là un immense programme politique.

01:31:59:14 –> 01:32:10:19
Le film Demain n’est pas parfait, mais il montre bien par son succès, qu’il y a une vraie appétence et un vrai désir, d’une autre façon de faire, d’une vision du travail qui ne soit pas simplement de l’aliénation, l’aliénation.

01:32:12:06 –> 01:32:13:01
Pourquoi est ce que.

01:32:14:04 –> 01:32:23:13
On a le sentiment que des tas de gens le disent, le pense et avance sur ce sens et que les politiques ne font rien en la matière et s’accrochent à des vieilles lunes par peur.

01:32:23:22 –> 01:32:29:00
Nous sommes avec une personne en fonction en charge responsable qui s’appelle Rémi Féraud.

01:32:29:00 –> 01:32:29:22
Il est en face de toi.

01:32:30:02 –> 01:32:32:04
Il est président du groupe socialiste de Paris et maire.

01:32:32:04 –> 01:32:34:06
J’ai plein de choses et qui fait pleurer est incroyable.

01:32:34:07 –> 01:32:34:17
On aime beaucoup.

01:32:34:17 –> 01:32:45:03
On retiendra que moi, j’ai été à la fabrique culturelle et numérique Les Écluses et je sais que le maire du 10ème point de vue social, comme le maire du 3e d’un point de vue social, d’un point de vue culturel, fait des tas de choses formidables.

01:32:45:04 –> 01:32:47:11
Et ça, les maires, ils font souvent des belles choses.

01:32:47:19 –> 01:32:50:08
Pourquoi est ce que ça reste isolé?

01:32:50:10 –> 01:32:53:09
Pourquoi est ce que cet élan là, on ne le sent nulle part ailleurs?

01:32:53:13 –> 01:32:55:19
Oui, dans les mots doux en politique et dans leurs actions.

01:32:56:09 –> 01:32:57:00
J’aimerais comprendre.

01:32:57:06 –> 01:32:59:05
Oui, tu parles pour le gouvernement.

01:32:59:21 –> 01:33:01:22
Non, je ne vais pas parler pour le gouvernement.

01:33:02:04 –> 01:33:21:07
Je pense que c’est cette volonté des élus de favoriser l’émergence de ces nouvelles activités, de nouvelles formes d’emploi qui sont justement bien mises en avant dans un film comme demain, où il y a au monde beaucoup d’initiatives dans le monde entier.

01:33:22:16 –> 01:33:33:22
C’est aussi vraiment la qualité aujourd’hui des grandes villes des grandes métropoles dans le monde qui permettent l’émergence, la valorisation et aussi la diffusion de toutes ces initiatives.

01:33:34:10 –> 01:33:38:13
Pourquoi les responsables politiques nationaux ne s’en emparent pas?

01:33:39:05 –> 01:33:40:08
Je pense qu’il faut un peu de temps.

01:33:40:09 –> 01:33:42:15
En effet, je pense qu’il y a trop de conservatisme.

01:33:43:08 –> 01:33:46:18
Et puis, je ne renverraient pas ce conservatisme qu’aux responsables politiques.

01:33:46:19 –> 01:33:48:14
Il y a aussi un conservatisme de l’opinion.

01:33:48:14 –> 01:33:50:15
Il y a aussi un conservatisme des citoyens.

01:33:50:22 –> 01:33:52:09
Il y a aussi un manque de pédagogie.

01:33:52:15 –> 01:33:59:06
Vous en parlez, mais ce n’est pas comme ça que les questions économiques, sociales sont abordées par La Presse.

01:33:59:08 –> 01:34:02:15
Donc, ce n’est pas comme ça que les citoyens la voient encore.

01:34:02:16 –> 01:34:12:22
Et puis, en même temps, beaucoup de choses sont en train d’éclore et en effet, on est certainement en train de changer de monde et je pense que ça se voit davantage dans des grandes métropoles.

01:34:12:23 –> 01:34:18:24
Dans certains quartiers aussi, qui sont très multiculturels, très divers, comme l’est aujourd’hui le 10ème arrondissement.

01:34:19:06 –> 01:34:25:20
A nous de créer cette diffusion quand on voit des régions en crise comme le Nord-Pas de Calais, par exemple.

01:34:25:20 –> 01:34:33:17
Aujourd’hui, on voit en même temps comment, dans ces mêmes régions, sont en train d’émerger des nouvelles façons de vivre, de travailler, de développer de nouvelles activités.

01:34:33:23 –> 01:34:35:17
Et par contre, on ne parle que de la crise.

01:34:36:01 –> 01:34:39:06
Il faudrait aussi aborder les choses autrement, ce que vous faites ailleurs.

01:34:39:09 –> 01:34:42:21
Mais est ce que ça arrange pas tout le monde qu’on soit dans cette peur, dans cette crise?

01:34:43:08 –> 01:34:47:19
On peut parler des groupes de presse qui sont qui appartiennent souvent à des grands groupes industriels.

01:34:48:05 –> 01:34:53:23
Finalement, il y a encore de la place pour cette vision là parce que ce n’est pas donner trop de pouvoir de place au peuple.

01:34:54:05 –> 01:34:58:17
Quand on voit le succès du film Demain, qui n’est pas parfait d’ailleurs.

01:34:58:18 –> 01:35:07:02
Un succès qui n’était pas prévu, qui se fait beaucoup par le bouche à oreille qui se prolonge dans le temps, on voit qu’il peut se passer des choses.

01:35:07:11 –> 01:35:11:11
Et pourtant, je trouve que La Presse en parle peu.

01:35:13:01 –> 01:35:13:11
Ariel.

01:35:14:20 –> 01:35:17:22
En même temps, c’est un signe quand même qui est très positif et ça va avec.

01:35:18:00 –> 01:35:18:16
Simplement, ça va.

01:35:19:07 –> 01:35:21:11
Il faut changer sa logique, c’est à dire de se dire oui.

01:35:21:12 –> 01:35:24:04
Il y a un droit qui est le droit à vivre décemment pour tout le monde.

01:35:24:12 –> 01:35:26:13
Ça, c’est quelque chose d’absolument essentiel.

01:35:26:22 –> 01:35:35:14
Mais aujourd’hui, on voit les évolutions de la part du travail par rapport à la part du capital et à la part de la part de l’investissement dans la richesse d’un pays.

01:35:35:18 –> 01:35:42:18
Que cette part du travail est ridicule par rapport à celle qui, il y a 50 ans ou s’entend la redistribution, c’est prendre l’argent là où il se fait.

01:35:42:24 –> 01:35:44:09
Donc cela veut dire taxer les flux.

01:35:44:17 –> 01:35:45:18
C’est la société Polen.

01:35:46:00 –> 01:35:50:13
C’est toute une société qu’il faut reconstruire sur des logiques qui sont différentes.

01:35:50:20 –> 01:35:56:12
Et franchement, à court terme, c’était impossible, mais c’est absolument essentiel.

01:35:56:17 –> 01:36:02:05
Et en expérimentant à moyen et long terme, ça ne peut que se faire et il faut agir.

01:36:02:13 –> 01:36:05:23
Goursat puisse écouter un agent des intermittents.

01:36:06:05 –> 01:36:06:17
Alléluia!

01:36:06:17 –> 01:36:14:15
Le système de l’intermittence est celui qui nous permet de rêver, nous permet de construire, nous permet de vivre et donc de travailler véritablement.

01:36:15:05 –> 01:36:22:11
Et pas comme des ânes, comme des machines, que les boulots de machines soient faites par des machines et que les humains fassent des vrais travaux d’humains.

01:36:30:24 –> 01:36:36:18
C’est le moment du Ternopil 16 heures 30 qui devait partir, partez vous qui devait arriver?

01:36:37:05 –> 01:36:38:20
Arrivée une liste, Nina.

01:36:38:22 –> 01:36:39:19
Nous sommes beaucoup.

01:36:39:19 –> 01:36:40:18
Les places sont limitées.

01:36:40:24 –> 01:36:43:19
Nous avions prévenu beaucoup de choses à venir.

01:36:43:21 –> 01:36:46:19
Victor, qui nous parlera de son expérience, une performance qu’il a réalisé.

01:36:47:05 –> 01:36:52:08
Victor Ferreira, couturier et plasticien qu’il a réalisé sur le canal Saint-Martin.

01:36:52:09 –> 01:36:53:17
De la musique, beaucoup de musique live.

01:36:53:17 –> 01:36:56:14
Dans cette deuxième partie, nous vous promettons 45 minutes.

01:36:56:14 –> 01:37:01:03
Autant dire, la moitié du programme à venir sera fait en musique live.

01:37:01:05 –> 01:37:02:10
Philippe Nassif nous a rejoints.

01:37:02:10 –> 01:37:07:17
Pour l’instant, Nassif nous parlera du jeu du soit un jeu de mots.

01:37:08:17 –> 01:37:09:22
Ce n’était pas ça, un autre mot.

01:37:10:04 –> 01:37:13:11
Notre jeu de mots, je ne portant pas Philippe, mais tu nous éclairera, c’est sûr.

01:37:13:17 –> 01:37:14:22
Merci à vous qui partez.

01:37:14:23 –> 01:37:15:16
Merci Laurence.

01:37:15:23 –> 01:37:16:19
Merci Marion.

01:37:16:21 –> 01:37:19:15
Et vous qui j’espère passer du bon temps.

01:37:19:15 –> 01:37:24:24
J’espère que vous aussi, chez vous, vous passez du beau temps nous écouter du bon temps.

01:37:25:00 –> 01:37:29:03
Il fait beau ici, au cœur de Paris, au fond du canal Saint-Martin, sur nos chambres à air.

01:37:29:03 –> 01:37:30:22
Un morceau tout à fait dédié.

01:37:30:22 –> 01:37:31:24
C’est Le poinçonneur des Lilas.

01:37:32:06 –> 01:37:33:08
C’est Serge Gainsbourg.

01:37:33:16 –> 01:37:35:15
Un travail de machine qui n’existe plus.

01:37:35:17 –> 01:37:38:08
Il a été remplacé par des machines Poinçonneur des Lilas.

01:37:39:12 –> 01:37:48:00
Le gars qu’on croisait quand on ne regarde pas Globe Soleil sous la terre, drôle de croisière pour tuer l’ennui dans Modest.

01:37:48:06 –> 01:37:51:18
Les extraits du Reader’s Digest et lance Bougainvillées.

01:37:53:09 –> 01:37:53:21
Que les gars!

01:37:54:00 –> 01:38:00:01
L’accueil de Houssem, pendant ce temps, lesoir.be au fond de la cave.

01:38:00:13 –> 01:38:22:17
Parait qu’il n’y a pas de sot métier et moi, je fais des trous dans des billets, je fais des trous, des petits trous ou encore des petits trous, des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous, des trous, des trous, des petits trous ou encore des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous.

01:38:22:18 –> 01:38:24:03
Les petits trous, les petits trous.

01:38:24:06 –> 01:38:24:21
Les petits trous.

01:38:27:14 –> 01:38:31:22
Je suis un poinçonneur des lilas pour un invalident changer.

01:38:33:19 –> 01:38:35:21
Je vis au coeur de la planète.

01:38:36:08 –> 01:38:39:11
J’ai dans la tête un carnaval de confettis.

01:38:39:11 –> 01:38:43:21
J’en ramène jusque dans mon lit, sous mon ciel de faïence.

01:38:44:11 –> 01:38:48:18
Je ne vous marbriers que les correspondants, parfois Jauvert.

01:38:48:23 –> 01:38:52:02
Je dis pas que vous pourrez.

01:38:52:14 –> 01:39:01:02
Au bout du quai, je vois un bateau qui vient me chercher pour sortir de ce trou fait des trous, des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous.

01:39:01:16 –> 01:39:09:06
Mais le bateau se taille et je que je reste dans mon trou.

01:39:11:03 –> 01:39:13:04
Ou des petits trous, toujours des petits trous.

01:39:13:23 –> 01:39:20:20
Les petits trous des petits trous qui suit le poinçonneur des Lilas.

01:39:21:23 –> 01:39:23:19
Arts et métiers directifs par Valois.

01:39:25:01 –> 01:39:32:11
J’en ai marre, j’en ai marre de ce cloaque que je voudrais jouer la fille, de la laisser ma casquette au vestiaire.

01:39:33:03 –> 01:39:33:21
Un jour viendra.

01:39:35:21 –> 01:39:42:10
Je pourrais m’évader quand je partirai sur la grand route coûte que coûte.

01:39:42:23 –> 01:39:46:05
Et si pour moi, il est plus temps, je partirais les pieds devant.

01:39:46:13 –> 01:39:51:02
Je fais des trous, des petits trous ou encore des petits trous, des petits trous, des petits trous.

01:39:51:02 –> 01:39:52:05
Toujours les trous.

01:39:52:16 –> 01:40:02:23
Il y a de quoi, ni de quoi faire un trou, un petit trou, du petit trou ou un petit trou.

01:40:03:08 –> 01:40:05:06
Dernier petit trou béant B3 50.

01:40:05:21 –> 01:40:09:03
Puis par les trous Chapitre.com ou de petits trous de petites.

01:40:12:14 –> 01:40:18:13
Voilà donc un métier qui n’existe plus et Philippe qui avait une question puisque Philippe Nassif nous a rejoint.

01:40:19:20 –> 01:40:22:11
La question n’est pas une question, pas du tout.

01:40:22:21 –> 01:40:28:13
On est en plein turn over et on va écouter les patchs Grimbosq qui nous rappellent qu’il faut passer du temps pour refaire son lit.

01:40:28:14 –> 01:40:29:21
Ça s’appelle Time.

01:40:29:21 –> 01:40:37:01
C’est un morceau qui dure une infinité, qu’on n’écoute pas ou pas complètement en entier, mais qui nous permet de changer de plateau.

01:40:37:02 –> 01:40:38:12
Puisque des gens arrivent, des gens partent.

01:40:38:13 –> 01:40:40:14
Nous sommes au fond du canal Saint-Martin.

01:40:40:14 –> 01:40:46:05
Je vois Thierry, tôlier, qui nous a rejoints vraisemblablement pour nous parler de son statut très particulier.

01:40:47:01 –> 01:40:48:09
Nous avons également notre schoeman.

01:40:48:09 –> 01:40:50:22
Nous aurons une vision chamanique d’un chômeur.

01:40:50:23 –> 01:40:54:17
C’est notre schoeman avec un accent circonflexe qui ne s’est pas perdu.

01:40:55:06 –> 01:40:57:03
Ça sera dans la prochaine heure et demie.

01:40:57:03 –> 01:40:58:15
De la musique live également.

01:40:58:17 –> 01:41:03:12
Environ 45 minutes de musique live avec Guillaume Fillioud, qui n’est pas encore arrivé pour de la musique pop.

01:41:03:19 –> 01:41:06:04
Il nous aura vraisemblablement son tube Job.

01:41:06:14 –> 01:41:09:07
Et pour moi, Magnum, qui est près de Magnum.

01:41:09:11 –> 01:41:13:15
Oui, puisqu’il tient la route sur le U et également Dead Talking.

01:41:13:17 –> 01:41:17:13
Pour de la musique électronique, vous rejoignez ici au fond du canal.

01:41:17:13 –> 01:41:18:01
Installez vous.

01:41:18:03 –> 01:41:22:00
Vous êtes bien sûr la chambre à air et on écoute les pas de chant de gars boys.

01:41:22:23 –> 01:41:33:07
LaTeX est avec nous à la réalisation et d’ailleurs, ça vous permet de remercier toute l’équipe de Radio Marret qui fait que nous puissions être audible sur cette magnifique antenne.

01:42:55:03 –> 01:42:55:17
La gamme.

01:42:59:03 –> 01:43:05:12
Aujourd’hui se développe aussi l idée l’automatisation généralisée.

01:43:07:14 –> 01:43:08:20
Qu’est ce que c’est que l’automatisation?

01:43:09:09 –> 01:43:19:10
C’est le Big data, c’est le fait que les métros, le total des lignes, en avoir beaucoup plus qu’il n’y avait pas.

01:43:19:16 –> 01:43:26:06
Et puis, il y a longtemps que ce serait fait, que les camions Bercoff, que les caissières, ça sert à rien.

01:43:29:18 –> 01:43:31:01
Finalement, on n’a pas besoin d’envoyer.

01:43:32:16 –> 01:43:35:05
Grosso modo, à part quelques secteurs un peu spéciaux.

01:43:39:18 –> 01:43:46:06
Le travail va renaître parce que l’emploi, parce que l’emploi va s’arrêter, il y a plus d’emplois.

01:43:46:24 –> 01:43:50:19
C’est ce qu’a déclaré il y a trois semaines ou un mois Bill Gates.

01:43:52:09 –> 01:43:56:14
Bill Gates a dit c’était dans une convention aux Etats-Unis.

01:43:56:23 –> 01:43:57:13
Trois semaines.

01:44:00:04 –> 01:44:07:20
Bill Gates, dans cette convention, réunit les grands patrons américains, dit Préparez vous dans les vingt ans qui viennent.

01:44:08:03 –> 01:44:12:22
Il y a plus d’emplois et plus de salariés.

01:44:12:24 –> 01:44:14:12
Il y aura des salariés.

01:44:15:05 –> 01:44:18:13
Ce seront des espèces d’archaïque survivront.

01:44:20:03 –> 01:44:21:10
Aujourd’hui, il y a encore des barons.

01:44:25:01 –> 01:44:29:02
Il y a toujours des pendant très longtemps dans le métro, il y avait des sous pour approcher les sacs.

01:44:30:07 –> 01:44:30:19
Quel intérêt?

01:44:31:15 –> 01:44:41:14
On répète les automatismes, il y a encore des emplois aussi parce que dans certains secteurs, on continuera à avoir besoin d’une main d’oeuvre prolétarisation humaine.

01:44:42:09 –> 01:44:43:17
Mais ça va devenir totalement Teitgen.

01:44:46:11 –> 01:44:49:09
La question, c’est comment fait un an que le système fonctionne?

01:44:49:09 –> 01:45:00:04
Parce que si ces robots et caméras lived de personnes derrière des caméras qui sont en train de le filmer chez France Télécom, il n’y a plus grand monde.

01:45:00:08 –> 01:45:07:14
Les caméras sont sur les rails, sont automatisées, sont pilotées télécoms et à la dignité.

01:45:07:21 –> 01:45:13:06
D’ailleurs, on a une salle à l’Erea, à côté du vrai, où il y a des robots qui prennent les images.

01:45:13:07 –> 01:45:14:03
Et le plus besoin de.

01:45:19:06 –> 01:45:21:17
Il faut bien comprendre que.

01:45:23:02 –> 01:45:37:07
L’époque de la redistribution par le salaire redistribution de pouvoir d’achat permet d’acheter les marchandises réalisées par le monde industriel via la redistribution sous forme de salaire.

01:45:37:18 –> 01:45:38:05
Ces films.

01:45:39:22 –> 01:45:41:22
Et ça, ça pose un très, très gros problème.

01:45:42:02 –> 01:45:50:09
Manuel Valls, François Hollande, Angela Merkel, Barack Obama dont ils ne veulent absolument pas entendre parler.

01:45:52:12 –> 01:45:53:16
La femme a.

01:46:40:22 –> 01:46:52:15
Enfin, tout ça, c’est plus de risques, mais aussi plus d’opportunités parce que dans un monde où les compétences deviennent obsolètes, de plus en plus absente, de toute façon, tout le monde est obligé de se former et de se reformer en permanence.

01:46:52:15 –> 01:46:53:13
Donc c’est fin.

01:46:53:13 –> 01:46:58:12
C’est aussi une opportunité pour tout le monde, y compris pour le consultant qui peut se dire moi, qu’est ce que je sais faire?

01:46:58:13 –> 01:46:59:18
C’est souvent ça, un coaching dans ce sens.

01:46:59:19 –> 01:47:00:20
Mais qu’est ce que je sais faire?

01:47:00:21 –> 01:47:03:07
Comment faire des PowerPoint?

01:47:04:12 –> 01:47:05:02
Qu’est ce que je fais?

01:47:07:02 –> 01:47:15:15
Mais lui, comme d’autres, il a la possibilité de se reformer de manière même aujourd’hui assez simple, sur le Web.

01:47:15:22 –> 01:47:19:06
Enfin, il y a plein de formations très courtes qui permettent de se reformer à autre chose.

01:47:19:15 –> 01:47:25:06
Et nous, ce qu’on leur dit, c’est de toute façon dans ce monde où les compétences sont obsolètes de plus en plus vite.

01:47:25:13 –> 01:47:33:21
La question du coût, c’est pas de se dire je vais faire un plan de carrière en me disant moi, j’ai fait si ça, ça, les besoins du marché, c’est ça.

01:47:33:21 –> 01:47:36:14
Donc la prochaine étape, pour moi, c’est ça.

01:47:36:20 –> 01:47:40:07
Ce sont les besoins du marché, encore une fois, à horizon de cinq ans, on les connait pas.

01:47:41:00 –> 01:47:41:20
Nous, on leur dit.

01:47:42:03 –> 01:47:49:09
L’idée, c’est que vous arriviez à vous reconnecter aussi à quelque chose d’assez simple qui vous même et à dire vous.

01:47:50:10 –> 01:47:53:08
Donc, il y a effectivement votre expérience à tout ce que vous savez faire рублей.

01:47:53:10 –> 01:48:02:03
Pas seulement d’ailleurs dans le domaine professionnel, mais au global, comme un individu à 360 dans votre vie pro aussi avec vos potes, avec votre famille.

01:48:02:19 –> 01:48:07:09
En fait, il y a plein de choses que vous savez faire et qui qui vous ont tant de personnes.

01:48:07:09 –> 01:48:13:15
Ce qu’on dit aussi demain, des gens qui réussiront, ce ne sera pas en fonction de ce qu’ils feront, mais en fonction de ce qu’ils sont aujourd’hui.

01:48:13:15 –> 01:48:18:02
Dans le travail qui vous êtes prend de l’importance, au delà même des compétences.

01:48:18:03 –> 01:48:19:24
Et c’est ça aussi.

01:48:19:24 –> 01:48:24:03
À Switches, on apprend et ça peut être utile pour des dans le social.

01:48:24:04 –> 01:48:28:00
Ça va aider les gens à savoir qui sont ce qu’ils veulent vraiment.

01:48:28:01 –> 01:48:29:06
C’est quoi leur motivation?

01:48:29:14 –> 01:48:33:02
Parce qu’encore une fois, ces motivations, demain, elles vont être de plus en plus importantes.

01:48:34:01 –> 01:48:39:22
Et c’est comme ça que, notamment d’ailleurs aussi, les entreprises vont recruter Google aujourd’hui et recrutent de plus en plus.

01:48:40:03 –> 01:48:48:18
Non pas parce que s’il y a des métiers nouveaux qui s’inventent en permanence chez eux, ils ne vont pas recruter les gens sur la base de ce qu’ils ont déjà fait.

01:48:48:18 –> 01:48:53:21
En disant à Ratan Non à on cherche un profil de tels profils.

01:48:53:21 –> 01:48:58:11
Il faut que tu fais exactement la même chose avant pour que pour qu’on recrute, dise Voilà, c’est quoi?

01:48:58:14 –> 01:49:00:15
Des envies, tes motivations?

01:49:01:12 –> 01:49:09:18
Et sur cette base là, ils se disent Ah ok, je vais faire le pari que toi, peut être, tu vas, tu feras l’affaire là dessus et tu pourras être formé.

01:49:10:08 –> 01:49:11:14
Donc, c’est ça qui devient important.

01:49:11:14 –> 01:49:12:15
C’est de savoir qui on est.

01:49:13:07 –> 01:49:14:18
C’est de savoir ce dont on a envie.

01:49:14:22 –> 01:49:22:16
Et ça l’actualiser dans le temps, évidemment, et c’est d’être en capacité d’apprendre à apprendre plutôt que de savoir qu’une fois le savoir devient obsolescence.

01:49:23:23 –> 01:49:27:06
Apprendre à apprendre en permanence, c’est ça la chose.

01:51:05:23 –> 01:51:12:12
Il faut protéger autant que faire se peut, en sachant que, de toute façon, on ne peut pas protéger la Chambre.

01:51:14:12 –> 01:51:16:22
Alors vous avez entendu deux Sonor.

01:51:16:22 –> 01:51:18:10
Le premier, c’est encore Bernard Stiegler.

01:51:18:13 –> 01:51:20:22
Cet extrait de l’Emploi est mort.

01:51:20:22 –> 01:51:21:23
Vive le travail!

01:51:22:00 –> 01:51:24:24
Vous pouvez retrouver sassure Culture mobile, point net.

01:51:25:00 –> 01:51:41:05
Pendant une heure, il s’entretient avec Ariel Quiros et Clara le 13, qui s’exprimait lors des conférences du cycle de conférences La fin du salariat sur la mutinerie que vous pouvez retrouver tout ça, tu crois que tu déraillent?

01:51:42:14 –> 01:51:43:17
Plus de prise sur rien que tout fout.

01:51:52:06 –> 01:51:58:07
Et nous sommes face, Irina savonne Irina avec Irina, tu as vécu ce saut quantique.

01:51:58:08 –> 01:52:00:15
Tu as refait ton lit et tu as décidé de changer de vie.

01:52:00:16 –> 01:52:03:03
C’est pourquoi je te regarde et te demande.

01:52:03:04 –> 01:52:03:23
Que s’est il passé?

01:52:03:24 –> 01:52:09:17
Est ce que tu peux nous parler de ce moment où tu as refait ton lit puisque c’est le propos de cette première émission série de trois émissions dédiées?

01:52:09:20 –> 01:52:11:22
Donc, sortir du chômage, comment se remettre à flot?

01:52:12:05 –> 01:52:16:21
La première, c’est refaire son lit puisque nous sommes au fond du canal Saint-Martin, qui refait donc son lit présentement.

01:52:17:05 –> 01:52:18:21
Saut quantique vers le quantique?

01:52:19:07 –> 01:52:19:19
Excellent.

01:52:19:23 –> 01:52:20:06
Ouais.

01:52:20:24 –> 01:52:27:01
Ben moi, je suis chanteuse, rappeuse et en fait, c’était en 2013, travailler pour une association.

01:52:27:18 –> 01:52:32:07
J’ai été chef de projet, j’ai aidé des start up et les artistes à se rencontrer.

01:52:32:10 –> 01:52:33:04
C’était super.

01:52:33:05 –> 01:52:35:04
J’ai rencontré plein de monde, c’était génial.

01:52:35:05 –> 01:52:36:24
Je suis très heureuse, en fait.

01:52:37:12 –> 01:52:47:20
En parallèle, je me rendais compte que je reprenais la musique et donc je passais mes nuits à sortir et à être dans les bars, dans les Open Mike, les jam sessions.

01:52:47:21 –> 01:52:55:08
Faire du freestyle et je commençais à voir que j’avais une vie de jours et une vie de nuit et que je n’étais pas si heureuse que ça, mon boulot.

01:52:56:05 –> 01:52:57:11
Alors ça, ça se manifeste comment?

01:52:57:11 –> 01:52:59:17
Par des sortes d’angoisses quand tu travailles dès le matin.

01:53:00:16 –> 01:53:10:00
Ben en fait, quand tu passes ton temps à sortir et que tu rentres à 4 heures du mat et que le matin, tu vas à 9 heures au boulot et que tu te retrouves en réunion et que tu dis mais je ne suis pas à ma place.

01:53:10:01 –> 01:53:13:19
Je suis plutôt à ma place, qu’on chante, qu’on vibre quand je m’exprime.

01:53:14:06 –> 01:53:17:13
Il y a d’un coup, il y a la fatigue qui s’accumule.

01:53:17:14 –> 01:53:21:22
Il y a une sorte de schizophrénie et ça fait burn out.

01:53:23:03 –> 01:53:25:21
Et donc, là, tu tombes ton cerveau.

01:53:27:03 –> 01:53:29:18
Concrètement, ton cerveau déconnecte, lâche.

01:53:30:12 –> 01:53:34:16
Et à ce moment là, pour moi, je l’ai vécu comme une prise de conscience très forte.

01:53:37:23 –> 01:53:39:10
L’expérience assez mystique, en fait.

01:53:40:02 –> 01:53:44:10
Et à ce moment là bas, j’ai quitté mon taf et je ne suis pas revenu pour refaire son lit.

01:53:44:11 –> 01:53:45:20
Ça a du sens, du coup.

01:53:45:21 –> 01:53:48:05
Est ce qu’il y a un moment où tu fais cette introspection?

01:53:48:05 –> 01:53:50:01
Tu arrangez ce qui ne servait à rien.

01:53:50:02 –> 01:53:51:08
Peut être jeté ce qui servait à rien.

01:53:51:11 –> 01:53:54:05
Est ce que cette métaphore tient la route?

01:53:55:07 –> 01:53:56:00
En fait, ça me parle.

01:53:56:00 –> 01:53:59:12
Ça me parle carrément parce que d’ailleurs, ça, je me dis que ça fait trois ans pile.

01:53:59:19 –> 01:54:01:24
Et là, en ce moment, c’est comme un truc de cycle.

01:54:02:06 –> 01:54:09:21
C’est le printemps et chez moi, je suis en train de faire le grand nettoyage et c’est souvent à cette période là qu’il y a une sorte qu’on refait son lit.

01:54:09:23 –> 01:54:13:04
Ouais, il y a une sorte de grand nettoyage.

01:54:13:20 –> 01:54:15:08
Thierry Théolia nous a rejoints.

01:54:15:08 –> 01:54:19:21
C’est l’homme que je connais ou que je connaisse qui refait le plus souvent son lit.

01:54:20:10 –> 01:54:21:09
Presque tous les matins.

01:54:21:18 –> 01:54:23:18
Il change de vie presque tous les matins.

01:54:23:18 –> 01:54:27:20
Il y a une forme de constance quand dans ton travail, dans ton travail, est ta réflexion, ça.

01:54:27:23 –> 01:54:29:01
Thierry, merci d’être avec nous.

01:54:29:15 –> 01:54:30:07
Salut Xavier.

01:54:30:08 –> 01:54:31:04
Salut à tous.

01:54:31:09 –> 01:54:35:24
On est au fond du canal, à sec, à sec, complètement, avant de se remettre à flot.

01:54:37:18 –> 01:54:38:24
Alors, c’est quoi la question?

01:54:39:02 –> 01:54:42:21
Mais toi, tu travailles pas à jamais travailler, toi, on a jamais eu d’emploi ou tu travailles tout le temps.

01:54:42:22 –> 01:54:43:10
C’est plutôt ça.

01:54:43:19 –> 01:54:46:17
J’ai expérimenté le travail à Amsterdam.

01:54:46:19 –> 01:54:47:10
Ça m’a marqué.

01:54:47:23 –> 01:54:52:11
C’est quand tu étais femme, lorsque je voulais avoir le haldes Kering de Kering.

01:54:52:12 –> 01:54:58:24
C’est donc ce que les Hollandais, automatiquement, c’est ce qui équivaut au revenu de base universel.

01:54:59:11 –> 01:55:03:20
Je suis parti de France pour quitter le monde du travail, pour aller à Amsterdam me la couler douce.

01:55:04:08 –> 01:55:08:05
Et effectivement, ce que je voulais absolument, c’était le houet caring.

01:55:08:19 –> 01:55:12:14
Le revenu de base, c’est à dire que tu n’es pas obligé de travailler.

01:55:12:15 –> 01:55:13:19
Et ce n’est pas le RSA.

01:55:14:10 –> 01:55:14:18
Voilà donc.

01:55:15:00 –> 01:55:16:11
En fait, je suis revenu en France.

01:55:16:19 –> 01:55:20:08
J’ai eu quelques expériences assez marrantes à Paris.

01:55:21:17 –> 01:55:28:07
Et maintenant que j’ai décidé de lâcher prise sur les velléités parisiennes.

01:55:30:07 –> 01:55:32:17
J’ai décidé de vivre en diiode.

01:55:33:19 –> 01:55:39:24
Vous connaissez tous les dieux, disent le judaïsme, qui n’est pas le du déisme, qui est une forme de marketing américaine du dude.

01:55:40:14 –> 01:55:47:10
Et il faut savoir que Jack Kerouac avait des origines françaises bretonnes et que la Beat Generation vient d’Allemagne.

01:55:48:01 –> 01:55:52:05
Je peux citer mes sources, mais j’ai beaucoup travaillé hier soir au Black.

01:55:53:21 –> 01:55:58:06
Je n’ai pas cité les noms, mais savez vous que la Beat Generation vient d’Allemagne?

01:55:59:01 –> 01:56:00:12
Vous le savez ou pas, ça combat.

01:56:01:03 –> 01:56:07:00
Vous tapez grosse, grosse et vous allez voir qu’il y avait une communauté atomisés à Broyles.

01:56:07:04 –> 01:56:08:14
Excuse moi parce que ce n’est pas du tout le job.

01:56:08:23 –> 01:56:10:13
Thierry, on est complètement en train de partir ailleurs.

01:56:10:14 –> 01:56:17:17
Encore une fois, le job, c’est quoi assez refaire son lit, toi, toi qui a eu ce moment où tu as refait en ligne ne rabaisse pas le débat.

01:56:21:24 –> 01:56:23:22
Parlons de choses intéressantes.

01:56:24:03 –> 01:56:28:17
On s’en fout du lit de la Beat Generation qui a été marqué par les Américains.

01:56:28:21 –> 01:56:33:23
Si je vois un lien avec la Beat Generation parce que Beat vient du Béha, donc d’être béat, c’est aussi ça.

01:56:33:23 –> 01:56:36:02
Refaire son lit, c’est regarder au loin dans sa tête.

01:56:36:05 –> 01:56:41:02
Alors You’ve Got Tell Game fait en ligne avec ce qu’on attend de vous.

01:56:41:06 –> 01:56:47:05
Artiste pop qui a écrit notamment ce titre cultissime, Steve Jobs est pour moi exactement colère.

01:56:48:15 –> 01:56:51:14
Est ce qu’on a des nouvelles de Guillaume Faitout en direct dans Irritées Olier?

01:56:51:21 –> 01:56:54:13
Être béat, donc participerais du fait de refaire son lit.

01:56:54:14 –> 01:56:58:18
Mais mieux vaut ne pas être trop béat en refaisant son lit, sinon on passe à côté de soi.

01:57:00:00 –> 01:57:01:09
Alors, on parle de la Beat Generation.

01:57:01:12 –> 01:57:03:09
Excellent, merci Thierry tôlier.

01:57:05:02 –> 01:57:10:17
Et du judaïsme, alors il faut applaudir Thierry Théolia nourrit son ego trip de Dieu, donc on va applaudir.

01:57:10:24 –> 01:57:11:13
Merci Thierry.

01:57:11:13 –> 01:57:11:19
Étiolée.

01:57:14:08 –> 01:57:24:04
Si on n’a pas de nouvelles de Guié, au fait, je te propose de rester béat devant MAGS Noom OK, tu connais Gnome, ça me dit rien.

01:57:24:06 –> 01:57:26:14
Magnums regarde dans ces magnums, c’est différent.

01:57:26:14 –> 01:57:28:18
Ils sont derrière toi, un chevalier.

01:57:28:23 –> 01:57:33:11
C’est ça, un chevalier médiéval, chevalier par CB et c’est beat génération, le mondialisme.

01:57:34:20 –> 01:57:40:11
Il y avait les poètes, c’est des poètes, approcher des micros pour nos amis de Magnum.

01:57:41:02 –> 01:57:46:13
Vous êtes des poètes parce qu’il va y avoir lectures de textes et tous les mecs écrivent comme comme toi, Thierry.

01:57:49:05 –> 01:57:56:24
Alors, on présente, il y en a une vraie question sur le nudisme parce que ça, c’est vraiment ça te concerne plus qu’un exposé sur la béatitude.

01:57:58:03 –> 01:57:59:05
Si tu veux, je j’aime pas.

01:57:59:06 –> 01:58:01:04
Quand tu me regarde comme ça, j’ai l’impression que tu m’en veux.

01:58:01:13 –> 01:58:08:11
Alors les gars, avant que vous vous lanciez dans votre musique et de vous parler ensuite parce qu’on préfère écouter la musique avant d’en parler.

01:58:08:24 –> 01:58:16:16
On va voir la définition du judaïsme par le dude tôlier, puisque Iryna a posé la question ça vous va?

01:58:16:24 –> 01:58:20:17
Et ensuite, on part sur un premier morceau la définition du judaïsme, si riche de prix.

01:58:22:14 –> 01:58:31:01
Lâcher prise sur des valeurs nihilistes, lâcher prise sur des valeurs nihilistes, c’est celle du schisme.

01:58:31:06 –> 01:58:32:16
En gros, c’est se la couler douce square.

01:58:33:21 –> 01:58:38:02
Essayez au maximum de se la couler douce en sachant que la vie est souffrance.

01:58:39:19 –> 01:58:49:12
C’est bien de laisser des temps après ce genre de phrase comme ça, les gens chez eux peuvent intégrer, ne pas croire que la vie est cool, mais essayez d’affronter les problèmes en dudes en mec bien.

01:58:50:03 –> 01:58:51:07
Un Dieu, ça veut dire un mec.

01:58:51:10 –> 01:58:52:09
Jésus était un Dieu.

01:58:53:09 –> 01:58:54:13
Non, c’était une rockstar.

01:58:54:21 –> 01:58:55:01
OK.

01:58:55:06 –> 01:58:55:16
Différent?

01:58:55:24 –> 01:58:58:15
Oui, parce qu’il y a ce truc de dingue d’être hyper connu sur toute la planète.

01:58:58:20 –> 01:59:00:14
Le diou et en dorganes ever.

01:59:01:22 –> 01:59:03:02
Alors, il y a des idiots de meufs.

01:59:03:05 –> 01:59:04:16
Question Iryna qu’il y a des filles?

01:59:04:16 –> 01:59:04:21
Bien.

01:59:04:23 –> 01:59:05:12
Bien sûr.

01:59:06:15 –> 01:59:21:09
Les dettes, non, je t’ai dit que Dudes, ça veut dire mec bien, mec cool qui affronte ses problèmes chaque jour, qui ne fait pas de procrastination et qui essaye de vivre avec son son éthique qui fait mal.

01:59:21:09 –> 01:59:23:14
Woz et excellent.

01:59:23:16 –> 01:59:24:18
On applaudit Thierry d’Éoliennes.

01:59:27:18 –> 01:59:41:09
Leçon de béatitude de tout didascalies, Dieudonné, Magnums, Rudesses, qui est un groupe issu d’un groupe qu’on avait déjà retrouvé sur la chaîne, voilà qui s’appelle Destin et qui revient donc sous la forme de magnums.

01:59:42:09 –> 01:59:43:09
Ça va, ça va être.

01:59:43:18 –> 01:59:46:20
Oui, je te laisse présenter ce groupe avant que vous lanciez dans un premier morceau.

01:59:46:21 –> 01:59:50:05
Ensuite, on vous parlera si jamais on a des questions avec plaisir.

01:59:51:02 –> 01:59:57:10
Magnums, c’est un groupe qui allie à la fois la variété, le rock n roll et la poésie médiévale.

01:59:58:04 –> 02:00:07:14
On vient de sortir un roman photo qui s’appelle L’étreinte de la main d’acier, qui retrace le parcours de ce chevalier moderne qui se bat contre une entité abstraite qui s’appelle La sombre mélodie.

02:00:09:12 –> 02:00:16:04
Pour commencer, je vais essayer du moins de vous lire quelques extraits, un extrait de ce roman photo, si vous le permettez.

02:00:23:04 –> 02:00:24:24
Par delà les donjons bétonnés de la ville.

02:00:26:12 –> 02:00:27:19
La nuit tombe comme une idole.

02:00:29:12 –> 02:00:31:16
À cheval sur les serpents d’asphalte de la rue.

02:00:32:21 –> 02:00:35:01
Un million d’âmes erre en ignorant leurs vues.

02:00:37:03 –> 02:00:39:15
Au milieu du troupeau, les bras d’un homme claquent.

02:00:40:23 –> 02:00:42:11
Vous ne connaissez peut être pas son nom.

02:00:45:11 –> 02:00:48:15
Il est accompagné aujourd’hui de deux mercenaires guitaristes.

02:00:49:11 –> 02:00:53:19
L’Immortelle, l’immortel Xavier, le chevalier blanc.

02:00:57:04 –> 02:00:58:08
Cette chanson s’appelle parfois.

02:01:01:20 –> 02:01:02:14
Le vent.

02:01:04:10 –> 02:01:05:00
Sange.

02:01:17:03 –> 02:01:19:14
Modi joue.

02:01:34:21 –> 02:01:36:17
Juste une main tendue.

02:01:45:05 –> 02:01:46:05
Tu en.

02:01:51:00 –> 02:01:51:07
Mais.

02:01:54:00 –> 02:01:54:24
Du.

02:01:58:22 –> 02:02:01:13
Une rose pendue à.

02:02:16:02 –> 02:02:16:20
Dans Babylone.

02:02:44:15 –> 02:02:48:04
Le sang coule dans les veines.

02:03:00:06 –> 02:03:02:08
Habache undiscours.

02:03:08:16 –> 02:03:10:13
Par la porte d’entrée.

02:03:18:02 –> 02:03:22:08
Juste une main tendue, tu restes?

02:03:28:08 –> 02:03:30:10
Tu en.

02:03:34:10 –> 02:03:36:17
Mais comme sans.

02:03:49:20 –> 02:03:51:12
Un parfum?

02:03:59:12 –> 02:03:59:24
Merci.

02:04:06:24 –> 02:04:11:17
Il y a eu un moment où le destin refait son lit pour tomber dans Magnums.

02:04:13:04 –> 02:04:20:19
Je ne sais pas vraiment comment dire comment est ce que le projet de est mené, mais disons que c’était quelque chose qui était un peu en gestation durant Destin.

02:04:22:13 –> 02:04:24:00
Théophile, c’est quoi?

02:04:24:00 –> 02:04:25:21
C’est le côté médiéval qui est remonté d’un coup.

02:04:26:00 –> 02:04:34:12
En fait, le côté médiéval, le côté ménestrel, le côté troubadour de l’an 2000 existait déjà, mais on se dit qu’il fallait vraiment le jouer à 100.

02:04:34:24 –> 02:04:37:18
Et c’est pour ça que le projet est né.

02:04:38:07 –> 02:04:42:19
Alors, j’ai l’impression que vous avez marqué des points sur ce public qui est présent sur ces chambreurs.

02:04:42:21 –> 02:04:46:12
Donc, vous allez revenir en deuxième et troisième morceau à l’applaudimètre tout de suite.

02:04:46:13 –> 02:04:52:03
Deuxième troisième morceau, on est d’accord, mais une grande nouvelle pour tous ces fans.

02:04:52:03 –> 02:04:53:19
Guillaume fait d’où vient d’arriver.

02:04:53:23 –> 02:05:00:02
Maintenant, on attend son cheval sur lequel il y a sa guitariste et son pianiste.

02:05:00:08 –> 02:05:02:17
Autant dire que tout son groupe, c’est déjà bon aussi qu’il soit là.

02:05:02:18 –> 02:05:04:12
Il nous reste 56 minutes de batterie.

02:05:04:13 –> 02:05:08:02
Ce que je vous rappelle que nous sommes ici sans fil aucun.

02:05:08:02 –> 02:05:14:23
C’est à dire que le réseau est provoqué par la 4G électricité par des batteries très toxiques pour l’environnement.

02:05:14:23 –> 02:05:15:21
Mais pour l’instant, on n’a pas le choix.

02:05:15:21 –> 02:05:18:09
Il y avait un système avec des vélos, mais les descentes, c’est compliqué.

02:05:18:19 –> 02:05:21:12
Donc, voilà 56 minutes, cette émission va s’arrêter.

02:05:21:13 –> 02:05:27:05
J’espère que l’orchestre philharmonique qui accompagne Guy Bedos sera arrivé.

02:05:27:06 –> 02:05:31:09
Entre temps, nous aurons un live de notre ami Talking Heads.

02:05:31:15 –> 02:05:38:11
Mais avant cela, repartons du fond du sens avec Sonor, qui nous parle du problème de l’emploi.

02:05:38:22 –> 02:05:39:24
Ça vient de ce soir ou jamais.

02:05:40:00 –> 02:05:46:14
C’est signé Alain Deneault et sera accompagné d’une chanson de Thierry Théolia qui s’en prend au chef de l’Etat.

02:05:46:16 –> 02:05:51:03
Alors moi, je ne dis jamais son nom parce que les problématiques nationales m’intéressent peu.

02:05:51:05 –> 02:05:53:16
Mais bon, tiré là, donc autant en profiter.

02:05:55:24 –> 02:05:58:04
Dessiner ce chat.

02:06:01:21 –> 02:06:05:22
Gono, Il y a un problème de détresse au travail.

02:06:07:08 –> 02:06:10:17
Oui, j’ai joué, j’ai joué des dépressions.

02:06:11:04 –> 02:06:30:17
Les psychotropes, c’est juste de respirer et on est à des années lumière de faire du travail bien comme ça, de faire du travail un objet démocratique plutôt que d’abandonner le travail à ceux qui prétendent le créer sous la forme d’emplois.

02:06:31:03 –> 02:06:32:12
Le travail, qu’est ce que c’est?

02:06:33:02 –> 02:06:48:07
D’un point de vue social, c’est penser la rencontre entre des dispositions, des compétences, des volontés d’une part, et, d’autre part, des besoins, des éventuellement des aspirations collectives.

02:06:49:01 –> 02:06:50:09
Mais on n’en est pas là du tout.

02:06:50:21 –> 02:06:52:13
On en est à dire à des gens.

02:06:53:02 –> 02:07:04:11
Voilà où vous allez vous conformer à une entreprise qui a beau viser, surtout quand il s’agit d’une multinationale, pour viser de satisfaire les actionnaires avec des stratégies très dures.

02:07:04:21 –> 02:07:09:22
Et on se trouve à faire n’importe quoi, à faire des tâches tout à fait absurdes.

02:07:10:08 –> 02:07:23:01
Un ingénieur qui va confectionner un matériau qui est destiné à se briser alors qu’on est dans l’ère de l’obsolescence et de la défaillance programmée vis à vis des designers qui vont imaginer une façon d’installer un bain tourbillon dans un.

02:07:23:03 –> 02:07:25:14
J’opte pour un oligarque qui a les moyens de se le payer.

02:07:25:23 –> 02:07:36:06
Vous allez avoir des pharmacologues qui vont concevoir des médicaments pour des malades imaginaires qui ont un pouvoir d’achat, tandis que des indigents qui sont vraiment dans le besoin, eux, n’y auront pas droit.

02:07:36:11 –> 02:07:42:23
Et ainsi de suite a été tué des sociologues qui font des recherches dans le public des casinos parce que le bailleur de fonds vient de cet horizon là.

02:07:43:07 –> 02:07:56:12
Et tant qu’on est face à un monde qui je reviens sur l’expression qui nous condamne à la médiocrité, c’est à dire à une absence de réflexion sur le sens même de ce qu’on fait et en plus, il faudrait être de bonne humeur.

02:07:56:16 –> 02:07:59:05
En plus, on nous dit qu’il faudrait se sentir responsable.

02:07:59:11 –> 02:08:08:00
Il faudrait par nous mêmes deviner quelles sont les attentes des employeurs, essayer de s’y conformer sans même que l’employeur et à prendre ses responsabilités par rapport à son autorité.

02:08:08:04 –> 02:08:19:06
Qu’on fasse comme si on était dans une sorte d’horizontalité joyeuse où tout le monde tire dans la même direction pour censurer une chose qui est le rapport d’autorité qui existe bel et bien entre un employeur et un employé.

02:08:19:19 –> 02:08:24:18
Et tout ça avec le sourire, l’agent.

02:08:27:13 –> 02:08:28:02
Je suis là.

02:08:30:00 –> 02:08:36:17
OK, alors là, on va aller balancer un morceau que j’ai fait et qui s’appelle Non mec!

02:08:37:09 –> 02:08:43:15
C’est par rapport à un article de GQ qui a récupéré la tendance du judaïsme.

02:08:44:05 –> 02:08:46:21
Ils ont commencé à dire que Hollande était un Dieu.

02:08:47:11 –> 02:08:49:10
Donc j’ai fait ce morceau en réponse à GQ.

02:08:49:21 –> 02:08:50:15
Voilà, c’est parti.

02:08:52:00 –> 02:08:52:19
Hollande n’est pas.

02:08:53:13 –> 02:08:54:16
Hollande est mou du genou.

02:08:54:23 –> 02:09:01:19
Il ne connait rien au système d’exploitation iOS Android iOS 5, car c’est bien le roi des.

02:09:06:16 –> 02:09:08:01
Non, violent n’est pas un.

02:09:08:17 –> 02:09:16:13
Hollande est le totem des UberPool, un gros babeurre, des socialos à la neige, des patrons du Medef qui n’ont pas bz.

02:09:20:17 –> 02:09:23:04
Un kopeck pour les habitants de Colombes.

02:09:23:05 –> 02:09:31:12
C’est une langue, non, Minkus Pollan n’est pas un tuned, juste un vieux bandit pourri au service des dictateurs de tous les fils.

02:09:34:09 –> 02:09:50:06
Meulan n’est pas un dieu de Hollande, c’est une machine des gros talons, la beauté winner Sarko et ses faux Jallow, la Chine, les dictateurs, ca fait chichi avec ses emplois virtuels pour des mecs.

02:09:50:08 –> 02:10:03:12
Molons n’est pas un pas plus que Mitterrand qui se moquait des ortolans Festi-Beach pour les Bettencourt et compagnie, mais pour les petits, les oiseaux aux fourneaux, ils étaient marinés à la vapeur.

02:10:06:20 –> 02:10:12:16
Hollande n’est pas un tueur, pas plus ni moins que le prochain président de merde de la 5ème République.

02:10:16:00 –> 02:10:19:14
De la merde, ça rime seulement avec toute cette merde.

02:10:22:19 –> 02:10:30:07
Mike Holland n’est pas un Diodote, mais s’il fallait faire dans le journalisme bobo comme lui, alors peut être Daniel serait plus.

02:10:31:23 –> 02:10:36:08
Nicolas Hulot, candidat PS avec qui je vis dans un igloo.

02:10:38:15 –> 02:10:43:06
La politique n’est pas pour les compromis dans la vie à tous les étages.

02:10:44:18 –> 02:10:48:24
Thérèse et Gandhi comme les autres.

02:10:50:05 –> 02:10:51:09
Des escrocs l’ont cru.

02:10:51:22 –> 02:10:54:21
Ce coeur de l’humanité cancer de la planète.

02:10:56:02 –> 02:10:58:12
La crever en brûlant tout le blé?

02:10:59:15 –> 02:11:00:21
Non, mais qui molon et.

02:11:01:19 –> 02:11:05:12
Les 7th en modaux Albert en entrainèrent.

02:11:10:03 –> 02:11:13:05
Mais l’heure n’est pas à.

02:11:26:20 –> 02:11:28:10
Ha ha!

02:11:28:14 –> 02:11:28:17
Ha!

02:11:28:24 –> 02:11:29:17
Ha, ha, ha ha!

02:11:29:19 –> 02:11:29:21
Ha!

02:11:30:22 –> 02:11:30:24
Ha!

02:11:31:10 –> 02:11:31:17
Ha!

02:11:31:21 –> 02:11:32:00
Ha!

02:11:32:16 –> 02:11:32:19
Ha!

02:11:33:04 –> 02:11:38:19
Mais on l’accuse de ne pas remplir les objectifs alors qu’en fait, on ne lui a pas fixé l’objectif.

02:11:44:07 –> 02:11:50:20
Voici venu le moment de l’instant en Asie, vous êtes fan de la chambreurs depuis 2008, car nous existons depuis 2008.

02:11:51:03 –> 02:11:53:01
Vous le connaissez bien, c’est Philippe Nassif.

02:11:53:10 –> 02:11:57:09
Philippe Nassif pourrait être menestrel, mais il est philosophe.

02:11:57:15 –> 02:11:58:11
Il est écrivain.

02:11:58:16 –> 02:11:59:16
Il est chroniqueur.

02:11:59:18 –> 02:12:02:14
Il réfléchit et écrit beaucoup et sait bien écrire.

02:12:02:16 –> 02:12:03:18
Du bout de ses doigts, ça va.

02:12:03:20 –> 02:12:06:02
Philippe va bien et tout va très bien.

02:12:06:03 –> 02:12:07:23
J’adore te voir, ça m’inspire.

02:12:07:24 –> 02:12:11:12
Ça m’a inspiré, stimule un mélange d’inspiration et stimulation.

02:12:11:13 –> 02:12:11:22
Merci.

02:12:12:06 –> 02:12:12:22
Merci d’être là.

02:12:13:02 –> 02:12:18:06
Tu as un titre tout à fait à propos pour ce papier que tu as préparé.

02:12:19:16 –> 02:12:34:09
Ça s’appelle en fait c’est un titre qui est né d’une conversation avec toi, conversation amicale et on était tombés d’accord que finalement, peut être la façon la plus simple de dire ce qu’on a à dire ce soir, c’était le vide, ton ami, le vide et ton ami.

02:12:34:09 –> 02:12:35:15
Il faut l’aimer aussi.

02:12:35:19 –> 02:12:37:20
Le vide, ton ami, c’est important.

02:12:38:08 –> 02:12:39:23
Le vide, il a beaucoup de visages.

02:12:40:06 –> 02:12:47:02
Le vide, c’est évidemment le chômage, le repos, les vacances, les vacances de l’esprit.

02:12:47:11 –> 02:12:49:01
Mais ça peut être aussi l’incertitude.

02:12:49:01 –> 02:12:56:06
Ça peut être les questions, ça peut être l’ennui, ça peut être l’angoisse, le vide, le vide.

02:12:56:07 –> 02:12:57:12
Il a beaucoup, beaucoup de visages.

02:12:57:13 –> 02:13:01:10
Mais souviens toi toujours, Xavier, que le vide est ton ami.

02:13:01:19 –> 02:13:04:15
Ou en tout cas, tu dois faire du vide, ton ami.

02:13:04:15 –> 02:13:06:01
Alors, qu’est ce que c’est qu’un ami?

02:13:07:08 –> 02:13:07:24
Un ami?

02:13:08:12 –> 02:13:10:09
C’est quelqu’un qui accueille dans ton entièreté.

02:13:10:20 –> 02:13:15:17
C’est quelqu’un qui sait que t’es pas bête, t’es pas idiote, sont connectés à ta part puissante.

02:13:15:18 –> 02:13:22:12
Donc, ce n’est pas quelqu’un qui te découpe, qui ne veut qu’un une partie, toi, mais quelqu’un qui te fait être entier, c’est quelqu’un quand il quitte.

02:13:22:16 –> 02:13:26:09
Tu te sens meilleure quand tu as quitté ton ami, tu te sens un peu plus proche de ton désir.

02:13:26:09 –> 02:13:28:13
Tu sens que tu pourrais devenir qui tué.

02:13:29:06 –> 02:13:31:14
Et un ami, c’est quelqu’un qui te constitue.

02:13:32:03 –> 02:13:36:03
C’est quelqu’un qui te traverse, c’est quelqu’un qui habite le vide.

02:13:36:04 –> 02:13:37:04
Et bien, c’est un peu tout ça.

02:13:37:16 –> 02:13:44:00
C’est quand tu te abandonnes à des moments de vide, à des moments de lâcher prise, à des moments de repos et des moments de vacances.

02:13:44:01 –> 02:13:46:07
Quand tu endure l’ennui, quand tu endure l’angoisse.

02:13:47:05 –> 02:13:56:07
Et bien tu vas te sentir un peu plus entier, tu vas te sentir un peu plus proche de ton désir et tu vas te rappeler finalement que le vide te constitue d’ailleurs la preuve.

02:13:56:07 –> 02:13:58:14
Une preuve empirique que le vide te constitue.

02:13:59:11 –> 02:14:02:15
Je vais arrêter de regarder Xavier parce que j’ai l’impression qu’il n’écoute pas la radio.

02:14:03:16 –> 02:14:04:13
J’ai regardé quelqu’un d’autre.

02:14:04:13 –> 02:14:06:11
La preuve d’ailleurs que le vide te constitue.

02:14:06:13 –> 02:14:13:22
C’est quand tu décides d’ignorer le vide parce qu’aujourd’hui, nous vivons dans une société que l’on peut appeler la société du trop plein.

02:14:14:12 –> 02:14:27:07
Nous vivons dans une société qui exige de nous qu’on fasse deux mille trucs tout le temps, qu’on est toujours plein de projets, qu’on est toujours plein de raisonnements, qu’on est toujours plein de certitudes et qu’on est toujours poussé non pas vers le vide, mais vers le trop plein.

02:14:27:22 –> 02:14:41:05
Et on a toujours tendance, finalement, à vouloir se passer du vide, à se dire qu’on est plus fort que ça et qu’on n’a pas besoin de se reposer, qu’on n’a pas besoin de se questionner, qu’on n’a pas besoin de se remettre en question, qu’on n’a pas besoin de partir en vacances, qu’on a surtout pas besoin de s’ennuyer.

02:14:41:07 –> 02:14:43:01
Et surtout, il faut fuir l’angoisse.

02:14:43:07 –> 02:14:44:13
Qu’est ce qui se passe à ce moment là?

02:14:44:21 –> 02:14:47:04
Le vide n’est plus ton ami puisque tu n’en prend plus soin.

02:14:47:13 –> 02:14:49:13
Et alors le vide va revenir.

02:14:49:21 –> 02:14:52:05
Mais il va revenir de la plus violente des manières.

02:14:52:16 –> 02:14:55:18
Le vide, il va revenir, par exemple dans le travail sous la forme du burn out.

02:14:56:01 –> 02:15:00:19
Le d’y parvenir, par exemple dans ta vie personnelle, sous la forme du non-sens, de l’absurde.

02:15:00:22 –> 02:15:04:16
Tu ne sais absolument plus qui tu es, où tu va et d’où tu viens.

02:15:05:17 –> 02:15:13:10
Le vide, si tu passes ton temps toute ta soirée à te biafrais à boire, il va revenir sous la forme du vomissement violents dans les chiottes de la boite.

02:15:14:07 –> 02:15:17:24
Ça, c’est pour ça que je savais qu’elle était là et je vois de la vodka.

02:15:18:02 –> 02:15:21:23
Xavier, il a adoré ce moment où il y a le vide à beaucoup de visages.

02:15:21:24 –> 02:15:28:04
Mais il a aussi des visages horribles les visages, le visage de l’ennemi, le visage qu’il prend quand tu décides de l’ignorer.

02:15:28:12 –> 02:15:29:13
Donc, nous avons tout intérêt.

02:15:29:14 –> 02:15:32:21
Nous sommes tout à fait obligés de faire du vide, notre ami.

02:15:32:21 –> 02:15:33:18
Nous n’avons pas le choix.

02:15:34:11 –> 02:15:42:01
Le vide est ton ami et le vide ne ressemble pas comme l’idéologie occidentale nous a habitués à le croire, à au néant de la mort.

02:15:42:02 –> 02:15:48:01
Mais le vide ressemble plutôt, comme les Chinois, nous incite à le penser, à la vitalité du souffle.

02:15:48:10 –> 02:15:58:03
Le vide, c’est ce qui nous permet précisément de nous reconnecter à ce qui est là, à qui on est, à aux autres, au monde.

02:15:58:24 –> 02:16:07:24
Le vide, c’est cet espace vierge qui nous permet de nous reconstituer, de nous coordonner et donc de nous connecter à notre désir.

02:16:08:01 –> 02:16:11:01
Et si, si tu me laisse encore une minute, je conclurai là dessus.

02:16:12:14 –> 02:16:15:14
Le vide, c’est ce qui nous arrache le trop plein pour nous introduire à la plénitude.

02:16:15:14 –> 02:16:19:11
Le vide, c’est ce qui nous rapproche un peu de notre désir et se rapprocher de son désir.

02:16:19:12 –> 02:16:20:18
Aujourd’hui, ce n’est plus un luxe.

02:16:21:16 –> 02:16:23:17
Se rapprocher de son désir, c’est aussi une nécessité.

02:16:23:18 –> 02:16:24:09
Pourquoi?

02:16:24:20 –> 02:16:29:08
Parce que précisément, alors, depuis quelque temps, il n’y a plus de.

02:16:29:12 –> 02:16:30:19
Il n’y a plus de, il n’y a plus d’emploi.

02:16:30:19 –> 02:16:33:02
C’est ça, je sais, il fait ça.

02:16:33:02 –> 02:16:33:09
Oui, voilà.

02:16:33:23 –> 02:16:39:01
Mais plus fondamentalement, aujourd’hui, nous n’avons plus de place.

02:16:39:23 –> 02:16:43:01
Déjà programmés dans le monde, nous arrivons au monde et nous n’avons plus de.

02:16:44:11 –> 02:16:45:18
Nous n’avons plus de place dans le monde.

02:16:45:18 –> 02:16:49:04
Nous devons inventer, créer et trouver notre place dans le monde, c’est à dire?

02:16:49:06 –> 02:16:49:23
Nous devons.

02:16:50:07 –> 02:16:57:02
La seule façon, finalement, de découvrir ce qu’on a à faire ici, c’est de nous rapprocher de notre désir d’être fidèle.

02:16:57:03 –> 02:17:09:15
Finalement, à la révolution qui a introduit par exemple Spinoza qui nous a déca, qui a compris, qui a compris que ce qui était en train de se passer, c’était que nous n’avons plus de valeurs sur lesquelles nous appuyer et qui allait nous indiquer ce qu’on nous désirait.

02:17:09:21 –> 02:17:14:23
Ce n’est pas parce que quelque chose a de la valeur que je le désire, mais au contraire, ça, c’est notre histoire, c’est notre actualité.

02:17:15:04 –> 02:17:17:19
C’est parce que je désire quelque chose qu’il a de la valeur.

02:17:18:16 –> 02:17:20:14
Désir revient à la première place.

02:17:20:22 –> 02:17:26:20
Notre accès au désir est permis par le vide et le vide et le vide.

02:17:26:22 –> 02:17:32:03
Il est sans garantie, mais le vide, nous devons endurer et s’il y a une éthique, finalement, c’est d’endurer le vide.

02:17:32:08 –> 02:17:38:20
Je terminerai avec cette phrase de Beckett Pour le vide, pour redonner un peu d’inquiétude au vide.

02:17:40:13 –> 02:17:47:07
Cette esthétique d’aujourd’hui, ça pourrait être celle de Beckett, qui dit qui écrit à un moment, essayait encore.

02:17:48:06 –> 02:17:58:02
Raté, encore raté, mieux, voilà le a d’insister Philippe Lascifs a applaudi et de plus en plus nombreux.

02:17:58:10 –> 02:17:59:15
Il y avait plein de gens qui se rapprochaient.

02:17:59:24 –> 02:18:01:00
C’est Jésus bêlants.

02:18:01:01 –> 02:18:01:23
C’est Philippe Nassif.

02:18:03:09 –> 02:18:04:07
Merci beaucoup.

02:18:05:07 –> 02:18:12:18
Vous êtes bien sur la chambray au refonte du canal Saint-Martin, premier épisode de cette série de trois émissions, La chambreurs sort du chômage.

02:18:12:18 –> 02:18:16:09
Première édition, Refait ton lit, McDoom est avec nous.

02:18:16:10 –> 02:18:19:11
Ils vont jouer leur second deuxième morceau puisqu’il y en aura un troisième.

02:18:20:01 –> 02:18:24:20
Le Philharmonique qui a accompagné Guillaume Faitout est arrivé, donc il va jouer dans pas longtemps.

02:18:24:20 –> 02:18:42:22
Il est en train de préparer et Talking Dead est en train de se faire une mise en scène de fond du canal de ouf pour 16 minutes de musique électronique qui vont nous amener sur une montée chamanique de notre showman, mélange de chamanes et de chômeurs.

02:18:43:03 –> 02:18:48:05
Également, Victor Fresse, couturier et plasticien qui est notre recycleur officiel de Chambray.

02:18:48:05 –> 02:18:54:23
On pouvait admirer si vous regardez les flux photos faites en direct ici, du canal qui nous fait des robes haute couture.

02:18:54:24 –> 02:18:59:09
Il nous a apporté deux des neuf muses qu’il a créé.

02:18:59:11 –> 02:19:04:12
Vous pouvez d’ailleurs voir sur le grand ternet Victor faire défiler la chambreurs et vous les verrez toutes.

02:19:04:14 –> 02:19:05:07
Il y en a deux ici.

02:19:05:07 –> 02:19:11:13
Va nous en a parlé tout à l’heure puisqu’il a également une autre expérience avec le canal Saint-Martin qu’il va nous conter.

02:19:11:15 –> 02:19:14:21
Magnum opus 2, Fonds du canal.

02:19:18:04 –> 02:19:21:10
Extrait de L’étreinte de la main d’acier, chapitre de.

02:19:22:24 –> 02:19:26:14
Le moine Crispin Guigue Gargouille s’adresse à Magnum en ces termes.

02:19:28:13 –> 02:19:30:16
Mon histoire est bien triste Masque de fer.

02:19:32:03 –> 02:19:39:05
Il y a maintenant des années, j’étais le maître du donjon de la ville Rouen, de places fortes entre ses larges murs, mais asile et recueillement.

02:19:40:11 –> 02:19:42:24
Nous autres, les moines et les gardiens de l’ordre moral.

02:19:44:07 –> 02:19:51:23
Du haut de la tour, je jouais les chansons de la Grande Guerre, de celles qui transmettent les valeurs saines de l’hédonisme et de l’amour libre.

02:19:53:13 –> 02:20:02:16
Mais un jour, l’argent vint à manquer et un étrange bourgmestre se porta acheteur de la tour devenue vétuste, nous promit d’entretenir la flamme de la musique.

02:20:03:17 –> 02:20:07:06
On parle là de modernisation des anciennes grilles de programmes.

02:20:08:05 –> 02:20:12:01
Nous partisme donc les poches pleines de pièces d’or et le coeur lourd.

02:20:13:02 –> 02:20:13:20
C’était la fin.

02:20:14:06 –> 02:20:16:23
Nous avions foi dans les promesses du bourgmestre Delhasse.

02:20:17:15 –> 02:20:18:14
Depuis l’aube de son règne.

02:20:19:07 –> 02:20:23:00
Tout n’est que pourrissement, mauvaise mélodie perverse.

02:20:23:17 –> 02:20:27:17
Du haut de la tour, les ondes rayonnent d’un Médard empoisonné sur la ville.

02:20:28:19 –> 02:20:32:03
Dieu, comme je regrette le temps du donjon de la musique.

02:20:35:09 –> 02:20:41:17
Dans le donjon de la musique, il y a des gens qui.

02:20:43:15 –> 02:20:47:12
Les fan des écoutes du duo.

02:20:52:21 –> 02:21:03:14
La musique, il y a des guitares saturées qui ont une vision Righi de liberté.

02:21:06:09 –> 02:21:09:22
Mais dans le donjon de la musique.

02:21:11:01 –> 02:21:16:23
Il y a aussi des gens qui pleurent, qui cherchent au bout de la.

02:21:31:24 –> 02:21:37:02
Étoilés qui ont les reflets fantastiques du.

02:21:41:15 –> 02:21:46:01
Dans le donjon, de la musique des.

02:21:49:04 –> 02:21:52:02
Il y a dans les cantiques.

02:21:56:20 –> 02:22:07:22
Dans le donjon de la musique, il y a aussi les gens qui pleurent, qui cherchent en raison de.

02:22:17:24 –> 02:22:25:04
Tout en écoutant de la musique dans le donjon de la.

02:22:26:17 –> 02:22:29:00
Dans le donjon de la musique.

02:22:40:24 –> 02:22:46:00
C’est Makhno main sur la chambre à air au fond du canal Saint-Martin.

02:22:48:06 –> 02:22:58:03
Faire une transition hyper aisée entre Medieval et Victor Ferreuse sont à son niveau aussi très médiéval parce que je vois que Guillaume Feydeau n’est pas prêt.

02:22:58:03 –> 02:23:03:01
Il est en train d’écrire une nouvelle chanson inspirée par notre présence au fond du canal.

02:23:03:08 –> 02:23:06:05
Une chanson qui s’appelle Baka Canal.

02:23:06:11 –> 02:23:08:06
Alors, ça s’appelle tout à l’heure.

02:23:08:20 –> 02:23:09:17
Victor fait savoir.

02:23:10:02 –> 02:23:10:14
Bonsoir.

02:23:10:16 –> 02:23:11:00
Très bien.

02:23:11:04 –> 02:23:13:05
Très bien occupé, le couturier officiel de la.

02:23:13:14 –> 02:23:17:22
Vous pouvez le voir jeudi, dit tout à l’heure deux créations sur neuf tenues de Muse.

02:23:18:08 –> 02:23:19:23
Quels sont les noms de ces deux?

02:23:19:23 –> 02:23:23:02
Si Cailliau fait l’histoire et Persico?

02:23:23:19 –> 02:23:28:17
La danse de la muse et la muse de la musique, l’histoire et la musique sont réunies au fond du canal.

02:23:29:18 –> 02:23:32:02
Tu as avec toi une première performance.

02:23:32:08 –> 02:23:35:16
C’en est une ici, sur le canal Saint-Martin, quand il était à flots.

02:23:36:00 –> 02:23:40:18
En effet, j’ai loué deux fois le canal Saint-Martin vendredi.

02:23:41:00 –> 02:23:43:15
C’est Satan côté médiéval, car j’avais loué le canal Saint-Martin.

02:23:45:10 –> 02:23:50:05
Alors, je faisais un projet incroyable parce que le canal Saint-Martin Saint-Martin existe.

02:23:50:07 –> 02:23:55:17
C’est Napoléon qui l’a fait mettre et au début du siècle dernier, toute une partie était consacrée aux spectacles.

02:23:56:01 –> 02:23:58:22
Donc, il y avait des costumiers, il y avait des postiers, il y avait des tanneurs.

02:23:59:04 –> 02:24:00:05
Il y a encore quelques rues.

02:24:00:06 –> 02:24:02:11
Là, pas loin la rue.

02:24:03:13 –> 02:24:05:04
Il y a la rue de Lyon, je crois.

02:24:05:10 –> 02:24:07:04
Il y a encore deux postiers.

02:24:07:07 –> 02:24:10:15
Et puis, il y a Pál, pas très loin.

02:24:10:17 –> 02:24:19:18
Il y avait un homme qui s’appelait Rémy Gutmann, qui avait installé son atelier de poseriez et de tannerie ici à Paris, en 45 et dans les années 80.

02:24:19:19 –> 02:24:27:03
Cet homme est mort et il a laissé plus de 800 mètres carrés remplis littéralement de peaux et 17 ans après sa fille.

02:24:27:05 –> 02:24:31:16
On voulait faire quelque chose avec un artiste ou des artistes dans ce lieu.

02:24:31:24 –> 02:24:38:00
J’ai eu la chance d’être sélectionné et j’ai fait une exposition qui s’appelle La mémoire d’un lieu, les métamorphoses d’une matière touchante.

02:24:38:23 –> 02:24:39:18
Tu les a fait voguaient.

02:24:40:08 –> 02:24:43:11
Voilà, c’est à dire qu’à un moment donné, il y avait trois lieux.

02:24:43:12 –> 02:24:53:03
Il y avait le lAtelier 18, rue du Faubourg du Temple, le canal Saint-Martin qui était le passage et une galerie qui a rue Beaurepaire.

02:24:53:07 –> 02:24:54:03
Pas loin aussi.

02:24:54:08 –> 02:24:54:23
Qui est la rue?

02:24:55:05 –> 02:24:56:03
La galerie Beau Repaire.

02:24:56:12 –> 02:24:59:06
Tu les a fait voguer dans l’eau et le canal.

02:24:59:07 –> 02:25:01:06
Qu’est ce que tu en a fait de ce canal loué alors?

02:25:01:07 –> 02:25:12:02
Un jour, il y a eu une procession de cette mémoire qui a quitté son lieu de naissance pour affronter la vie et donc les taller sur un bateau qu’on a fait, qu’on a préparé, qu’on a recouvert de peau également.

02:25:12:12 –> 02:25:14:17
Et là, donc, elle est née sur l’eau.

02:25:15:09 –> 02:25:20:07
Toi, le travail, c’est ta passion, tu es artiste à l’ail et du coup, entre subsistance et existence quand on est artiste.

02:25:20:09 –> 02:25:21:05
Finalement, amende.

02:25:21:06 –> 02:25:22:07
Tu travailles avec des marques, tu?

02:25:22:07 –> 02:25:24:00
Tu ne peux pas encadrer ce que tu as fait.

02:25:25:05 –> 02:25:29:21
Si vous aussi vous hésitez à travailler pour des marques dégueulasses, mais que vous avez besoin d’argent, eh bien hésiter.

02:25:31:09 –> 02:25:35:19
Victor, tu, tu travailles encore sur la chambre à air, tu en cours sur un autre projet?

02:25:35:24 –> 02:25:51:17
Oui, alors, il faut dire que j’ai eu, comme l’année dernière, sans identité, qui est un kimono qui a été réalisé dans un lieu qui s’appelle Le Sang, qui se trouve 100, rue de Charenton, dirigé par un homme formidable, s’appelle Frédéric de Beauvoir et son équipe.

02:25:52:06 –> 02:25:55:14
Et à l’intérieur, j’ai demandé à chaque artiste.

02:25:55:23 –> 02:26:06:01
J’ai préparé des disques de 30 cm de diamètre et j’ai demandé à deux chambres froides issues des chambres à air qui 12h19 L’art, bien sûr, avec les mots des gens.

02:26:06:02 –> 02:26:10:05
Si ce n’était pas amarqué, ces chambres à elles finiront en magnifiques créations haute couture.

02:26:11:11 –> 02:26:17:17
Et je leur ai demandé d’une façon de mettre leur identité artistique et de l’autre, leur identité personnelle.

02:26:18:05 –> 02:26:24:03
Et après un danseur qui s’appelle Jean-Gabriel Manoli, c’est un danseur de butô remarquable, à un peu retranscris.

02:26:24:03 –> 02:26:26:12
Tout ça dans une performance.

02:26:26:18 –> 02:26:32:24
Précision pour nos auditeurs qui ne connaissent pas le butô, c’est une danse créée par Ishi Catta au Japon après les années 45.

02:26:33:02 –> 02:26:34:01
C’est la danse de la fête.

02:26:34:05 –> 02:26:36:21
C’est alors le butô en lui même.

02:26:36:21 –> 02:26:38:02
C’est la danse des ténèbres.

02:26:38:06 –> 02:26:39:05
C’est plutôt l’inverse.

02:26:39:09 –> 02:26:42:17
Mais c’est les ténèbres où il y a aussi.

02:26:43:13 –> 02:26:46:05
On peut voir dans le noir et c’est très important de savoir le faire.

02:26:46:17 –> 02:26:48:05
C’est aussi ça, refaire son lit.

02:26:48:16 –> 02:26:52:04
S’allumant Qu’est ce que tu auras à dire sur Refaire sur lit, Victor aphérèse son lit.

02:26:52:10 –> 02:26:57:05
Oui, s’occuper de la matière dans laquelle on va être très important.

02:26:57:19 –> 02:27:00:03
Step Step 2.

02:27:00:17 –> 02:27:04:04
Ensuite, la couleur.

02:27:06:13 –> 02:27:07:18
Et ce qu’on va faire?

02:27:09:10 –> 02:27:10:11
Alors, qu’est ce qu’on va y faire?

02:27:10:14 –> 02:27:15:00
Parce que c’est une décision à prendre quand on connaît sa vie, pendant qu’on refait à converser.

02:27:16:06 –> 02:27:16:17
Avec.

02:27:17:21 –> 02:27:20:03
Avec qui, avec qui tu veux?

02:27:20:18 –> 02:27:28:09
C’est là que le travail devient plaisir et Philippe pourrait nous parler de la répétition de cet exercice qui mène à quoi d’ailleurs?

02:27:28:20 –> 02:27:32:07
La répétition, alors, c’est sortir du vide en répétiteurs en répétant les exercices.

02:27:32:13 –> 02:27:38:13
C’est quoi précisément se répéter, ces métaboliser les bons gestes?

02:27:38:22 –> 02:27:41:18
Quand, quand tu fais ton lit, il y a aussi le pli qui est important.

02:27:41:19 –> 02:27:49:07
Je pense choisir le bon pli, pas trop de pli, pas trop complexe et donc choisir les bons plis et les répéter.

02:27:49:15 –> 02:27:53:09
Et un jour, ces gestes là, tu n’y pense plus, tu habites.

02:27:54:01 –> 02:27:55:09
Mais qu’est ce que c’est qu’à un moment de vide?

02:27:55:10 –> 02:28:08:04
Tu vas savoir improviser de façon la plus pertinente possible parce que tu auras répété avant de dire Voilà, il y a un bon Barlin qui est celui de la répétition et qui mène au grand vide qui est celui de l’improvisation.

02:28:08:17 –> 02:28:10:03
Question Elle est l’UIA.

02:28:10:04 –> 02:28:10:24
Question de Victor.

02:28:11:07 –> 02:28:12:05
Qu’est ce qu’un bon pli?

02:28:13:20 –> 02:28:14:07
C’est pour toi?

02:28:15:02 –> 02:28:17:05
Oui, parce que ne l’a pas dit vraiment.

02:28:17:18 –> 02:28:18:02
Non, non.

02:28:18:10 –> 02:28:21:13
C’est quoi un bon pli à bon prix?

02:28:21:14 –> 02:28:23:02
Ça va être un pli qui va être.

02:28:23:15 –> 02:28:24:02
Je ne sais pas.

02:28:24:04 –> 02:28:33:01
Ça implique Kiba, qui va avoir une verticalité, qui va avoir une finesse, qui va articuler une allure qui ne va pas être, qui ne va pas être chiffonné, qui va.

02:28:35:02 –> 02:28:36:02
Nous, nous sommes.

02:28:36:09 –> 02:28:38:08
Nous sommes tous des êtres plus ou moins pliés.

02:28:38:09 –> 02:28:50:13
Nous sommes jamais plats et tout l’enjeu, c’est de trouver le bon pli qui vont nous permettre d’avancer de la façon la plus juste dans la vie et non pas d’être trop compliqués.

02:28:51:15 –> 02:28:54:20
Non, pas trop de nous embrouiller avec nos propres problèmes.

02:28:56:19 –> 02:29:05:01
Mais en fait, je suis sûr qu’un styliste créateur de costumes a bien plus de choses à dire sur le je pense que c’était une question pour lui, pour le public, pour ouvrir la réflexion.

02:29:05:07 –> 02:29:10:03
Je ne sais pas si vous connaissez les Matticks, pas les mathématiques baroques qui sortent des plis des robes.

02:29:11:11 –> 02:29:14:05
Non, non, non, non, non, mais on est rendu là, dit il.

02:29:14:12 –> 02:29:21:07
Certains mathématiciens se sont pensés au 17ème, notamment sur le fait qu’ils ont ouvert des nœuds dans les nœuds.

02:29:21:07 –> 02:29:22:13
Ils ont découvert des plis.

02:29:22:18 –> 02:29:25:15
Ils ont découvert aussi que le tissu Nutter était un peu vierge.

02:29:25:18 –> 02:29:29:09
Il était protégé grâce à ces plis au cœur du pli, à la verge.

02:29:30:01 –> 02:29:30:15
Oui aussi.

02:29:31:13 –> 02:29:35:08
Et là, ils ont à partir de ces traits.

02:29:35:15 –> 02:29:36:01
Ils ont.

02:29:36:04 –> 02:29:40:18
Ils ont émis des mathématiques baroques, poétiques et c’est très beau.

02:29:41:04 –> 02:29:42:09
Voilà, vous avez pris des notes chez vous.

02:29:42:12 –> 02:29:43:18
Là aussi, le pli de Deleuze?

02:29:44:02 –> 02:29:44:24
Oui, bien sûr.

02:29:45:04 –> 02:29:51:11
C’est ce que je voulais dire, c’est que il nous appartient à tous de conquérir un art de la simplification de soi.

02:29:52:15 –> 02:29:56:13
Alors ça, on va la répéter ensemble et ça commence par faire son lit.

02:29:56:14 –> 02:29:57:19
Parce que quand on fait son lit.

02:29:59:00 –> 02:30:03:07
L’art de la simplification, c’est bien l’art de la simplification de soi.

02:30:03:23 –> 02:30:06:04
L’art de la simplification de soi.

02:30:06:16 –> 02:30:11:02
Philippe lascif d’aller Loyat pour Philippe.

02:30:11:02 –> 02:30:14:10
Lascif, ce n’est pas pour rien que nous l’invitons systématiquement.

02:30:14:10 –> 02:30:16:00
Le Philharmonique est en place.

02:30:16:01 –> 02:30:19:23
Guillaume fait doux et paré de ses lunettes vert fluorescent.

02:30:20:02 –> 02:30:25:21
Il est accompagné de son ami Olivier Rocaboy Olivier Rocaboy Boothe guitariste.

02:30:26:04 –> 02:30:28:03
Avant de vous lancer dans ce premier morceau, il y en aura trois.

02:30:28:05 –> 02:30:30:04
Est ce qu’on va avoir la chance?

02:30:30:07 –> 02:30:30:11
Non.

02:30:30:16 –> 02:30:31:09
On veut ce job.

02:30:31:09 –> 02:30:33:04
Et pour toi, il y a des fans qui sont venus pour ça.

02:30:33:10 –> 02:30:36:02
Je pense à Benjamin Hitto, qui est par ici.

02:30:36:07 –> 02:30:36:21
Qui est photographe?

02:30:37:00 –> 02:30:38:07
Merci de prendre des photos.

02:30:38:21 –> 02:30:39:17
Est ce que tu vas jouer?

02:30:39:19 –> 02:30:40:13
Ce job est pour moi?

02:30:41:07 –> 02:30:46:05
Non, parce qu’on fait un rap et MP3, ça, c’est pas grave.

02:30:46:08 –> 02:30:48:11
Tu là, pendant tu là?

02:30:48:22 –> 02:30:51:11
Vais sur Internet, on va le trouver sur le grand Internet.

02:30:51:12 –> 02:30:52:16
Si la batterie nous le permet.

02:30:52:23 –> 02:30:54:07
Il est 17h30.

02:30:54:07 –> 02:30:56:24
C’est le premier morceau de Guillaume Faitout.

02:30:57:00 –> 02:30:59:13
Nous sommes au fond du canal.

02:30:59:13 –> 02:31:04:03
Il nous reste une musique de Gnome 16 minutes de Talking Heads.

02:31:04:08 –> 02:31:08:07
Notre showman, un mélange de chômeurs et de chamanes qui va se lever.

02:31:08:08 –> 02:31:14:19
On ne sait pas bien qui sait, mais vous allez vous en rendre compte très rapidement, car il risque de vous inspirer fortement.

02:31:15:00 –> 02:31:17:23
Comme nous, je l’espère, depuis le début de cette émission.

02:31:17:23 –> 02:31:19:00
Une demi heure encore ensemble.

02:31:19:00 –> 02:31:22:18
Beaucoup de musique, donc de plaisir, donc de simplification de soi.

02:31:22:23 –> 02:31:25:02
S’oublier dans les notes de Guillaume fait do?

02:31:25:04 –> 02:31:25:18
What else?

02:31:26:03 –> 02:31:27:07
Bienvenue dans un monde inutile.

02:31:27:24 –> 02:31:30:24
Oui, c’est un livre de Philippe Nassif.

02:31:31:02 –> 02:31:33:09
Enfin, plutôt des chroniques de Philippe Nassif.

02:31:33:11 –> 02:31:39:10
Jambo, signé dans Technikart, a retrouvé sur Internet également tout qui existe en recueil chez Denoël.

02:31:40:07 –> 02:31:41:03
Oui, c’est vrai, c’est vrai.

02:31:41:03 –> 02:31:42:13
J’avais fait une vidéo à l’époque.

02:31:43:06 –> 02:31:44:05
Oui, à lire.

02:31:45:17 –> 02:31:46:07
Ce parti.

02:31:51:17 –> 02:31:56:07
B Et plus tard, j’y vais.

02:31:57:11 –> 02:31:58:12
Ça va faire.

02:32:00:00 –> 02:32:04:15
Tu sais que ça n’arrête pas de biper.

02:32:05:10 –> 02:32:07:03
Sur 200 pas.

02:32:15:00 –> 02:32:22:12
Perpétuellement allumée huit jours sur sept, Pierre Plate je clic, je like, une note jouée sur l’écran devient magique.

02:32:24:00 –> 02:32:27:04
Moyens technologique.

02:32:31:13 –> 02:32:43:08
On trouve de tout à chaque camp, sauf l’odeur sombre, il n’y a plus de monde meilleur des Damo.

02:32:43:08 –> 02:32:52:18
Faux, on est quand on se dézingue à contre coeur sur les réseaux de la.

02:32:56:19 –> 02:32:59:13
On va prendre.

02:33:04:02 –> 02:33:05:19
La rue Tence.

02:33:07:00 –> 02:33:10:21
L’espoir pas crever en plus.

02:33:12:11 –> 02:33:13:17
Toi, beau Boban.

02:33:17:23 –> 02:33:25:09
Perpétuellement abonnée aux échecs sentimentaux, je me cache sous un feu inapte au recto verso.

02:33:31:15 –> 02:33:32:01
Pour.

02:33:34:10 –> 02:33:39:17
On trouve de tout à chaque gant, sauf l’odeur du sang.

02:33:40:05 –> 02:33:45:03
De temps en temps, les appelés demandent le meilleur.

02:33:45:12 –> 02:33:49:13
D’abord, il faut des commentaires.

02:33:49:15 –> 02:34:02:12
On se dézingue à contre cœur sur les réseaux de la plus belle sante de.

02:34:06:05 –> 02:34:08:13
Aucun vestige de notre.

02:34:20:15 –> 02:34:33:03
Tu vis, tu crois que c’est la même chose à donner aux anamorphose Boys qui numériseur un crédit ou à des moyens technologiques?

02:34:33:19 –> 02:34:37:02
L’intérêt des politiques publiques?

02:34:37:10 –> 02:34:44:00
On trouve de tout, sauf lodeur sans temps.

02:34:44:12 –> 02:34:58:17
Vénérable d’abord, quand on sait à contre coeur sur les réseaux, la.

02:35:18:01 –> 02:35:22:23
Hier qui fait doux au fond du canal, c’était quoi le titre de cette chanson?

02:35:23:04 –> 02:35:25:08
L’intervention bientôt terminé?

02:35:25:14 –> 02:35:30:19
J’ai la bande latérale, l’un Termonde.

02:35:31:03 –> 02:35:34:18
Si on vous traite d’altermondialistes, dites non, je suis lanternon.

02:35:35:11 –> 02:35:39:18
Excellente parade puisque c’est très péjoratif.

02:35:40:01 –> 02:35:41:12
Être Altair, je peux comprendre.

02:35:41:16 –> 02:35:44:04
C’est un peu comme être gai à une certaine époque, celui d’être un peu.

02:35:48:04 –> 02:35:49:18
Pour l’instant, rien.

02:35:49:19 –> 02:35:51:23
Le temps de trouver un job et tu cherches, moi je fais ça.

02:35:55:03 –> 02:36:03:17
Alors là, c’est un vrai doute qui m’habite au fond du canal Saint-Martin, sur ma chambre, d’être entouré de mes amis chambérien.

02:36:04:13 –> 02:36:10:00
Deuxième morceau de Guillaume Bedous, dernier morceau de Magnum 16 minutes de Talking Dead.

02:36:11:12 –> 02:36:30:15
Alors, on pourrait faire parce qu’on essaye de mettre en place une inter démocratie ici CICI qui veut un deuxième morceau dans la foulée de Guillaume Fellous Applause à l’applaudimètre, Magnums, un morceau de McDoom rejoueront façon Makhno.

02:36:30:15 –> 02:36:32:02
Maintenant, non?

02:36:32:09 –> 02:36:34:01
Bon, talking dead.

02:36:35:01 –> 02:36:38:00
Personne ne connaît pour l’instant un nouveau titre.

02:36:38:04 –> 02:36:41:06
Un nouveau artiste, Guillaume Faitout.

02:36:41:13 –> 02:36:42:05
Deuxième morceau.

02:36:45:21 –> 02:36:48:13
Chambrés en direct a droit d’air.

02:36:49:09 –> 02:36:57:11
Si des trois arbres se rend chez.

02:37:01:11 –> 02:37:05:22
Or, c’est là un gros range.

02:37:23:19 –> 02:37:26:08
En fut, mais pendant que.

02:37:37:08 –> 02:37:38:02
Jamais.

02:37:42:12 –> 02:37:47:22
Ce soir là, c’est t’embrasse puissance et.

02:37:51:09 –> 02:37:55:11
Tout le monde aurait pu.

02:37:59:05 –> 02:38:01:22
Yeux cernés, poussières.

02:38:07:13 –> 02:38:09:18
Gens là, car.

02:38:12:02 –> 02:38:14:05
En chambre.

02:38:54:01 –> 02:38:55:15
Jean Lacas.

02:39:06:06 –> 02:39:07:10
Quand tu.

02:39:13:21 –> 02:39:18:24
Pendant que les chambres de ces dames.

02:39:20:15 –> 02:39:25:00
La décision a été prise et je vais vous dire exactement ce qui va se passer.

02:39:25:02 –> 02:39:28:21
Juste après, ça fait craquer.

02:39:30:20 –> 02:39:35:05
J’ai tout largué, je vais partir vivre en Corse dans une cabane, je peux acheter mon poisson.

02:39:35:08 –> 02:39:36:14
Je suis vraiment jambon jusqu’à l’os.

02:39:36:17 –> 02:39:37:07
Je te ferai un enfant.

02:39:39:09 –> 02:39:41:06
Ciné chambrent.

02:39:50:04 –> 02:39:52:20
Alors, il y avait une décision qui avait été prise en mai.

02:39:52:23 –> 02:39:56:19
Je viens de croiser les yeux de Mac Noom qui peut être doit partir.

02:39:56:19 –> 02:39:58:09
Tu dois partir vite ou pas.

02:39:58:23 –> 02:40:03:00
On a Talking Dead, OK, qui est entre les deux chambres à air, devant l’écluse des Récollets.

02:40:03:07 –> 02:40:03:19
Qui est prêt?

02:40:03:22 –> 02:40:05:15
Alors, qu’est ce qu’on fait?

02:40:06:18 –> 02:40:09:06
Effectivement, Mac Doom doit quitter le magnifique canal.

02:40:09:07 –> 02:40:11:03
Alors c’est parti, c’est parti.

02:40:11:04 –> 02:40:18:24
Troisième chanson de Mac Nouma avant de retrouver Talking Heads et le show man LaTeX à la réalisation me dit qu’il n’a plus de batterie.

02:40:19:10 –> 02:40:22:07
Il nous reste très simplement 20 minutes d’émission ensemble.

02:40:22:08 –> 02:40:22:22
Ça va, ça va.

02:40:22:22 –> 02:40:23:05
Ça va.

02:40:23:07 –> 02:40:24:03
Ça va aller au pire.

02:40:24:03 –> 02:40:25:04
On n’aura pas de jingle.

02:40:25:06 –> 02:40:25:24
Tout va bien se passer.

02:40:25:24 –> 02:40:26:22
C’est de la musique live.

02:40:27:03 –> 02:40:27:18
On est prêt.

02:40:27:24 –> 02:40:31:14
Magnums, donc, troisième titre qui s’appelle qui s’appelle L’épée à la main.

02:40:31:21 –> 02:40:37:11
Un instant promotionnel sur ce que vous faites, ce que vous sortez et vous vous retrouvez avant d’écouter ce dernier morceau.

02:40:37:15 –> 02:40:41:15
Alors, on sort notre sort en juin.

02:40:41:16 –> 02:40:46:02
Ça s’appelle Boule de feu et pour l’instant, on a un concert prévu.

02:40:46:03 –> 02:40:50:17
C’est le vendredi 1er avril, une soirée qui s’appelle L’anniversaire des 1 an de maximum.

02:40:51:09 –> 02:40:55:11
Si vous voulez venir, c’est dans un magnifique entrepôt de 1.000 mètres carrés du côté de Ivry.

02:40:56:00 –> 02:40:59:10
On mettra de toute manière le lien de Levens sur notre sur notre Facebook.

02:40:59:13 –> 02:41:05:04
Facebook, c’est tout simplement et je vous encourage aussi à aller sur le site internet magnums point.

02:41:05:04 –> 02:41:05:11
Com.

02:41:07:07 –> 02:41:11:01
Avec un tréma sur, bien sûr, ne pas oublier qu’il y a des accents sur grand Internet.

02:41:11:02 –> 02:41:14:01
C’est nouveau ça, ma gnome, avec une lahood.

02:41:14:04 –> 02:41:20:18
On a été, je pense, qu’on est dans les premiers à avoir acheté un nom de domaine en point commun avec un homme Louth et excellent applaudissements.

02:41:20:19 –> 02:41:21:14
Rien que pour ça.

02:41:21:17 –> 02:41:22:09
Rien que ça.

02:41:23:17 –> 02:41:25:00
C’est aussi ça, l’Avant-Garde ça.

02:41:25:03 –> 02:41:25:22
Ça se joue à quoi?

02:41:26:05 –> 02:41:28:22
Deux points sur une lettre et tac, on peut dire qu’on est les premiers.

02:41:29:09 –> 02:41:30:07
Il faut la technologie.

02:41:30:20 –> 02:41:35:03
Alors que vous êtes complètement médiévaux, je suis content que ça fasse rigoler.

02:41:35:10 –> 02:41:36:01
Troisième titre.

02:41:41:08 –> 02:41:47:21
L’épée à la main, c’est donc un message d’espoir que Maxime adresse à tous les habitants des Babyloan.

02:41:49:19 –> 02:41:52:17
Lorsque vous arrive des coups durs, il faut savoir relever la tête.

02:41:53:22 –> 02:41:57:11
Regardez le ciel, les mouettes, Spolète.

02:42:00:05 –> 02:42:00:22
L’épée à la main.

02:42:01:16 –> 02:42:02:03
Message.

02:42:10:13 –> 02:42:24:02
Benoît Tempêter, balaie DD, puis voici combien de siècles se sont écoulés depuis que les êtres.

02:42:27:06 –> 02:42:33:19
J’ai porté les chainon, les Kalon n’ont pas cessé.

02:42:37:03 –> 02:42:39:04
Yo rio!

02:42:40:21 –> 02:42:43:08
J’ai vu tant de freins emportés par.

02:42:48:12 –> 02:42:52:08
Le mois de juin est devenu le plus.

02:42:54:19 –> 02:43:02:07
Pas pour tout juste me sentir bien et mourir à la main.

02:43:13:11 –> 02:43:21:05
Le point se sert sous une table et un champ glacier blanc étincelle dans la nuit.

02:43:22:24 –> 02:43:26:09
À l’aube du vingt sixième jour, tu vas crier mon nom.

02:43:27:10 –> 02:43:51:11
Je suis perdu depuis, dans un vide éternel des cavaliers de Babylone pour fouler aux pieds un million de Hoyaux et leurs boucliers battus par le fait encore les couleurs GPC.

02:43:59:11 –> 02:44:05:07
Je ne sais pas pour vous sentir bien Mourinho.

02:44:13:08 –> 02:44:13:22
Ha ha!

02:44:22:17 –> 02:44:24:01
Ha ha!

02:44:33:00 –> 02:44:34:22
J’ai décidé.

02:44:37:14 –> 02:44:39:24
Pour le mois de juin.

02:44:44:20 –> 02:44:45:02
Les.

02:44:51:11 –> 02:44:52:05
Pas.

02:44:54:11 –> 02:44:56:11
Je voudrais seulement vous sentir.

02:45:01:04 –> 02:45:01:16
L’EPU.

02:45:21:17 –> 02:45:22:02
Hommes.

02:45:40:16 –> 02:45:40:23
Les.

02:45:48:06 –> 02:45:48:09
Les.

02:45:53:03 –> 02:45:58:05
Merci Mac, noobs, magnums, point comme avec un autre.

02:45:58:08 –> 02:45:59:05
C’est une première mondiale.

02:46:20:13 –> 02:46:33:20
Vire au fond du canal Saint-Martin, cette émission va bientôt s’achever 16 minutes de notre ami Talking Heads pour terminer cette émission qui devrait se terminer sur une vision chamanique, mélange de chômeurs et de chamane.

02:46:33:21 –> 02:46:34:22
Et on me fait un pouce.

02:46:35:03 –> 02:46:40:24
Nous devrions dépasser de cinq minutes avec un dernier titre pour clôturer cette émission, se calmer puisque Talking Dead devrait vous faire danser.

02:46:40:24 –> 02:46:42:02
Il fait même parler les morts.

02:46:42:20 –> 02:46:51:02
Guillaume fait double annonce qui clôturera cette émission avec un dernier morceau, Walking Dead sur Radio, dévoilé dans la chambre à air au fond du canal Saint-Martin.

02:46:51:02 –> 02:46:52:03
Nous refusons notre lit.

02:46:52:10 –> 02:47:00:17
Première épisode de nos trois étapes pour nous remettre à flot et trouver notre travail qui ait du sens dans cette vie, dans notre communauté qui nous aime et qu’on aime.

02:47:02:20 –> 02:47:11:05
Ayant bien bien interrogé notre conscience, nous avons décidé de te débarrer à cause de ta désobéissance et cela.

02:52:43:01 –> 02:52:58:05
Ayant bien interrogé notre conscience, nous avons décidé de tout débat de désobéissance, désobéissance.

02:54:29:16 –> 02:54:41:12
Ce à.

02:55:19:13 –> 02:55:20:13
Ha ha!

02:55:20:18 –> 02:55:20:20
Ha!

02:55:21:14 –> 02:55:23:09
Ha, ha, ha!

02:55:24:09 –> 02:55:24:11
Ha!

02:55:24:21 –> 02:55:24:23
Ha!

02:55:25:22 –> 02:55:25:24
Ha!

02:55:56:00 –> 02:55:59:10
Xavier Putain, Xavier, tu m’emmerde!

02:56:00:15 –> 02:56:04:24
Monsieur Xavier, falsetto, ne vous cachez pas et tu mamiza!

02:56:04:24 –> 02:56:11:07
Tu m’as mizan au fond du canal, au fond du trou, si je puis dire, mais moi, je vois pas au bout du tunnel.

02:56:11:23 –> 02:56:14:10
Et en plus, y un philosophe qui parle du vide.

02:56:15:03 –> 02:56:17:00
Alors voilà, maintenant, je vois un produit.

02:56:17:22 –> 02:56:20:24
Je suis obligé de foncer, dit Xavier au téléphone.

02:56:20:24 –> 02:56:27:00
On était, on avait un accord, merde, tu m’avais dit méchamment ça parlait de travail.

02:56:27:05 –> 02:56:28:04
Moi, j’avais envie de Chaumeil.

02:56:28:04 –> 02:56:32:10
Tu vois, ça fait longtemps qu’on s’est pas vu à la Verband.

02:56:32:24 –> 02:56:34:11
Je me suis dit je vais faire le chômage.

02:56:34:11 –> 02:56:35:15
J’ai essayé de trouver une ruse.

02:56:36:06 –> 02:56:40:14
Je me suis dit Yoman, bon, je sais pas, je veux faire le rigolo et faire des stats.

02:56:40:14 –> 02:56:40:21
9.

02:56:41:06 –> 02:56:42:12
Mais chômage?

02:56:42:12 –> 02:56:44:10
Je suis chômeur, plus Chammal, ça va le faire.

02:56:44:10 –> 02:56:45:16
Je vais rien foutre ou à moitié.

02:56:45:19 –> 02:56:54:23
Ouais, c’est bon, mais non, tu me mets des putain de fumigène, tu mets une musique entraînante, tu mets des gens qui parlent de choses qui m’intéressent, qui parle de tourisme.

02:56:55:15 –> 02:56:59:04
Mais moi, je connais, j’aime, j’aime, je suis fou, je ça.

02:56:59:11 –> 02:57:02:22
Alors bon ben maintenant, puisque je suis obligé d’improviser.

02:57:03:01 –> 02:57:07:04
Et en plus, plutôt que tu m’as donné deux marqueurs un bleu, un blanc sur le champ vert.

02:57:07:13 –> 02:57:09:11
Qu’est ce que j’ai oublié de faire habillé en bleu?

02:57:10:04 –> 02:57:11:22
Mais tu as tout fait que je ne pas tout calculer.

02:57:12:17 –> 02:57:15:03
Alors voilà, maintenant, j’ai tapé, j’ai bossé, je ne voulais pas.

02:57:15:21 –> 02:57:23:05
Et j’ai décoré cette chambre à air qui va finir au grand, postula monsieur le costumier, là qui va encore faire un beau costume avec.

02:57:23:18 –> 02:57:25:12
Et je serai même pas payé avec tout ça.

02:57:26:00 –> 02:57:33:03
Alors bon, puisqu’il faut que je pousse mon crime, chamanes, j’espérais enfin que j’avais pris même plein d’accessoires.

02:57:33:04 –> 02:57:35:12
Tu vois parce que je sentais venir un peu le coup.

02:57:35:12 –> 02:57:37:04
Je me suis dit il va se faire poser quand même.

02:57:37:16 –> 02:57:43:03
Puis couronne une sorte de couronne de riche ou un couronne de roi pour avoir un peu d’autorité.

02:57:43:07 –> 02:57:45:23
Et puis, je me suis pris un double, un double de moi même.

02:57:45:24 –> 02:57:47:06
Je dis pas comme ça de temps en temps.

02:57:47:07 –> 02:57:49:13
Bon, bah, je ne ferais pas ça.

02:57:50:18 –> 02:57:52:09
Bah non, il faut que je bosse quand même.

02:57:52:18 –> 02:57:54:15
Putain, putain Jules, pousser ce cri.

02:57:54:16 –> 02:57:55:19
Oui, OK, ok, ok.

02:57:56:00 –> 02:58:01:21
Alors on a évoqué le canal et qu’on est comme au fond du parc, comme des bacchanales.

02:58:02:04 –> 02:58:03:21
Alors il faut invoquer Bacchus.

02:58:04:06 –> 02:58:10:12
Ça me rappelle notre dernière rencontre à Montmartre avec les vignes Bacchus, Dionysos.

02:58:15:00 –> 02:58:17:04
Ça veut dire plus rugissante.

02:58:22:03 –> 02:58:26:05
Et oui, d’Ionie, Viterbe, rien à foutre.

02:58:26:22 –> 02:58:28:12
C’était juste suturer, c’est très bon.

02:58:45:21 –> 02:58:49:18
Chambray Radio Varaville, 18heures Merci d’avoir été avec nous, cette émission touche à sa fin.

02:58:49:18 –> 02:58:53:14
C’est le premier épisode d’une série de trois émissions.

02:58:53:24 –> 02:58:56:17
Ma prochaine émission aura lieu place du Buisson Saint-Louis.

02:58:56:19 –> 02:58:57:23
Ce sera le 23 avril.

02:58:57:24 –> 02:59:03:06
La troisième vente permet à côté de la médiathèque, Françoise Sagan parle avec des voisins.

02:59:03:08 –> 02:59:08:15
C’est ce que nous aborderons donc le 23 avril trouver au sein de sa communauté.

02:59:08:17 –> 02:59:18:10
Une fonction qui a du sens pour rentrer de plain pied, vivre et incarner cette économie participative collaborative qui est celle que nous devons embrasser.

02:59:18:16 –> 02:59:20:07
Veux, vous l’avez, vous l’avez compris, je l’espère.

02:59:20:07 –> 02:59:29:07
Nous ne voulons plus produire autant que nous le faisons jusqu’à maintenant et nous avons refait notre vie ensemble, histoire de prendre une bonne direction.

02:59:29:16 –> 02:59:35:21
Le troisième épisode laissera cultive un côté de la médiathèque, la médiathèque Françoise Sagan.

02:59:35:21 –> 02:59:41:18
Toutes les références de cette émission sont disponibles sur le podcast que vous êtes vraisemblablement en train d’écouter.

02:59:42:18 –> 02:59:57:07
Je remercie évidemment Veja, un centre commercial Les Canaux de Paris Romain qui est encore ici Jean Jean-François, Rémi Féraud, le maire du 10ème arrondissement, toute l’équipe de la chambreurs, toute l’équipe de Radio Marret, les différents photographes qui se sont déplacés pour nous rejoindre.

02:59:57:12 –> 02:59:59:20
Jacob Christe, Benjamin Itō et d’autres.

02:59:59:22 –> 03:00:03:20
Victor Ferreuse pour son incroyable travail sur la chambre à air.

03:00:03:21 –> 03:00:11:12
Philippe Nassif, Laurence Hugues, Thierry tôlier et tous les autres que j’oublie, mais auxquels je pense, France Ford.

03:00:11:13 –> 03:00:14:08
Forcément, inconsciemment, au fond de moi.

03:00:14:08 –> 03:00:15:07
Merci beaucoup.

03:00:16:04 –> 03:00:21:22
Dans un mois quasiment, c’était la chambre à air au fond du canal Saint-Martin.

03:00:22:05 –> 03:00:23:07
Performance quand même.

03:00:23:16 –> 03:00:24:07
Applaudissez vous?

03:00:24:13 –> 03:00:24:23
Merci.

03:00:26:20 –> 03:00:28:14
Bravo le texte pour la réalisation de Atomisant.


#2 PARLE À TES VOISINS

00:00:00:07 –> 00:00:09:23
À blanc de l’épisode précédent, La Chambreurs sort du chômage, une série de trois émissions pour sortir du chômage ensemble, 9 heures pour intégrer que l’emploi est mort et qu’il est possible de s’en passer.

00:00:10:07 –> 00:00:12:16
Première émission réussie au fond du canal Saint-Martin.

00:00:12:16 –> 00:00:14:14
Oui, ensemble et chacun pour lui.

00:00:14:20 –> 00:00:16:00
Nous avons refait notre lit.

00:00:16:08 –> 00:00:24:05
Nous sommes plongés au fond de nous mêmes pour retrouver la fougue, l’énergie primale qui sauve, celle du soubresaut épileptique, plutôt calme de A à Z.

00:00:24:12 –> 00:00:29:21
Nous avons, au bout du tunnel, imaginé puis vu la lumière éveils près, tel le Phénix, prendre notre envol.

00:00:29:21 –> 00:00:33:19
Nous savons maintenant qu’une seule chose compte sauver la planète Terre pour se sauver soi.

00:00:33:21 –> 00:00:38:03
S’aimer pour aimer les autres, se faire confiance pour construire solide sur nos appuis.

00:00:38:03 –> 00:00:42:02
Plus rien ne nous fera vaciller, si ce n’est le doute qui, au final, nous fera avancer.

00:00:42:12 –> 00:00:44:05
Horizontaux, mais elle, rationnelle, rationnels.

00:00:44:06 –> 00:00:54:18
Entre ciel et terre, nous voilà prêts à reprendre le contact avec cet autre qui vit en bas de chez nous, en bas de chez vous, avec ces autres même, mais différents qui, sur Terre, partagent avec vous les mêmes visions et centres d’intérêts.

00:00:55:04 –> 00:00:57:11
L’économie devient participative et collaborative.

00:00:57:18 –> 00:00:59:02
La chambre à air gagne en tour.

00:00:59:08 –> 00:01:02:15
Et aujourd’hui, se jette dans le deuxième acte de ce printemps 2016.

00:01:10:15 –> 00:01:17:23
Certitudes et j’apprends tout ce que tu.

00:01:25:14 –> 00:01:34:02
Dans la rue ouvert à Ghar, détendu, inspiré, la chambre à air qui vient de refaire son lit se sent forte et prête à affronter le vide qui la sépare de ses contemporains, de ses voisins.

00:01:34:13 –> 00:01:39:07
En chemin, toutefois, les images de canons de beauté ou autre objet de désir photoshopée tapissent les murs.

00:01:39:14 –> 00:01:44:04
Beau, intrigant, le désir de ces mirages, tout doucement, fait s’effriter l’envie de partager.

00:01:44:11 –> 00:01:51:21
Avoir avoir à voir, ne pas avoir manqué, ne pas avoir, ne pas avoir la question à chaque instant vient se poser, intoxiquée à nouveau.

00:01:52:02 –> 00:01:56:06
L’homme libéré, mais plus libre, pense sujet à la hauteur, en a les moyens.

00:01:56:15 –> 00:01:58:07
Les pubs nous envahissent et très vite, l’envie.

00:01:58:08 –> 00:01:59:04
L’humeur vacille.

00:01:59:13 –> 00:02:00:00
Perdu.

00:02:00:04 –> 00:02:07:23
La chambre se dégonfle et est prise par cette envie de boire de boîte de télé, de manger des bassesses, de trous, de trouver des gens plus perdus qu’elle.

00:02:08:06 –> 00:02:10:21
Tout ce travail étant étaient réduit à néant.

00:02:11:05 –> 00:02:13:20
Il n’aura suffit que de quelques écrans à nouveau.

00:02:13:22 –> 00:02:15:06
L’avenir devient incertain.

00:02:15:06 –> 00:02:16:24
La peur de ne pas réussir s’immisce.

00:02:17:00 –> 00:02:21:19
Le présent redevient lourd un an en entendant, chargé de ses expériences passées terre.

00:02:21:24 –> 00:02:24:15
La Chambre ne se résigne pas et reprend le chemin de l’autre.

00:02:24:20 –> 00:02:28:04
Il faut parler, échanger plutôt que de se renfermer, s’ouvrir, s’ouvrir.

00:02:28:16 –> 00:02:33:15
Inspirations, regarde autour de toi, ni en haut, ni en bas, mais autour de toi rayonne la synergie.

00:02:34:08 –> 00:02:35:14
L’avenir se fabrique à plusieurs.

00:02:35:15 –> 00:02:36:24
C’est la solitude, le danger.

00:02:37:09 –> 00:02:41:14
Cet après midi, nous allons vous donner les recettes simples de ce succès forcément pérenne.

00:02:41:24 –> 00:02:46:10
Nous sommes au 2, rue du Buisson, Saint-Louis, aka la date Place Aka, à la place du Buisson Saint-Louis.

00:02:46:15 –> 00:02:51:01
Ici se trouve le fief de R10, association qui, depuis plus de trente ans, vient en aide aux voisins du quartier.

00:02:51:07 –> 00:02:54:02
Enfants, ados, adultes et toute la communauté qui en profitent.

00:02:54:11 –> 00:02:57:08
Source infinie d’inspiration super oasis au cœur de la ville.

00:02:57:09 –> 00:03:02:01
C’est le parfait endroit pour recevoir nos autres invités, musiciens, créateurs, entrepreneurs, artistes.

00:03:02:09 –> 00:03:04:11
Nous avons tous déjà refait notre lit.

00:03:04:11 –> 00:03:06:11
Ils ont tous fait aussi refaire leur lit.

00:03:06:19 –> 00:03:12:04
Et depuis quelques temps, ne passent leur temps à partager et à créer avec leurs voisins voisins leurs voisins de village voisin de Clic.

00:03:12:06 –> 00:03:15:06
Le réseau, les autres sont la clé de leur existence et de leur subsistance.

00:03:15:14 –> 00:03:17:01
Il n’y a plus de limites à cette force.

00:03:17:07 –> 00:03:18:21
Elle est infinie et est gage de réussite.

00:03:18:23 –> 00:03:22:11
Tenu par la confiance, la chance, le hasard, l’empathie, l’emploi est mort.

00:03:22:11 –> 00:03:27:16
Vive le travail ensemble, pendant trois heures à nouveau, nous allons vous prouver que tout est possible quand on aime ce que l’on pouvait.

00:03:27:21 –> 00:03:28:24
Et on l’aime.

00:03:29:01 –> 00:03:33:06
Ceux qui l’ont fait, ce que l’on fait avec nous, que l’on fait ensemble quand on le fait.

00:03:33:15 –> 00:03:35:13
Cette émission sera donc plein de capillarité.

00:03:35:13 –> 00:03:39:03
Elle sera spongieuse, radieuse, comme une éponge qui kapil.

00:03:39:03 –> 00:03:42:07
Hermand attrape tout ce qui est autour d’elle et fait un grand mélange qui parfois mousse.

00:03:42:15 –> 00:03:44:00
Tout va se mélanger, c’est certain.

00:03:44:01 –> 00:03:46:00
Ici ou chez vous, vous allez être saisi.

00:03:46:10 –> 00:03:47:12
C’est le grand ménage de printemps.

00:03:47:12 –> 00:03:53:06
Place nette pour mettre en place de nouveaux rapports avec ces êtres humains qui, comme vous, ne veulent qu’être heureux et libre.

00:03:53:15 –> 00:03:54:22
La chambre à air sort du chômage.

00:03:54:22 –> 00:03:57:11
Épisode 2 Parlez avec des voisins.

00:03:57:21 –> 00:03:58:06
C’est parti!

00:03:58:09 –> 00:04:00:14
Le cas du logiciel libre aux quatre libertés fondamentales.

00:04:00:21 –> 00:04:06:21
La première liberté d’usage et la liberté d’usage non limitée qu’on peut utiliser le logiciel sur son ordinateur avec lequel on a acheté, par exemple.

00:04:07:02 –> 00:04:08:18
On peut lire aussi sur un autre ordinateur.

00:04:08:19 –> 00:04:09:17
On peut l’utiliser au travail.

00:04:09:20 –> 00:04:15:01
C’est sa première liberté de liberté d’usage complète, la deuxième liberté de redistribuer le logiciel.

00:04:15:03 –> 00:04:18:09
On peut faire des copies de façon légale à des amis, à des collègues.

00:04:18:18 –> 00:04:21:13
La redistribution du logiciel, c’est ce que font les gens avec des systèmes propriétaires.

00:04:21:19 –> 00:04:23:17
Généralement, la contrefaçon, c’est quelque chose d’illégal.

00:04:23:22 –> 00:04:27:14
Dans Logiciel, il est légal d’encourager et de diffuser le logiciel.

00:04:28:09 –> 00:04:29:00
La troisième liberté?

00:04:29:00 –> 00:04:33:24
Cette liberté d’étudier le fonctionnement du logiciel où ça commence à devenir intéressant en termes de pédagogie.

00:04:33:24 –> 00:04:37:24
Qui en termes de construction de logiciels, qu’on peut voir comment fonctionne le logiciel.

00:04:38:04 –> 00:04:44:10
Donc, on n’est pas simplement limité au fait que l’interface nous montre le logiciel en tant que interface, mais la façon dont il est fait pour cela.

00:04:44:11 –> 00:04:48:00
En fait, on a accès au code source et on peut prendre appareil que les recettes de cuisine ont fait.

00:04:48:14 –> 00:04:53:02
La version exécutable d’un logiciel, c’est en fait le code de plats cuisinés.

00:04:53:11 –> 00:04:58:13
Donc, si on veut voir comment on fait, a été fait ce plat à partir du plat cuisiné, on doit faire appel à ses papilles gustatives.

00:04:58:17 –> 00:04:59:15
C’est relativement compliqué.

00:04:59:20 –> 00:05:02:03
Si, par contre, on a une recette de cuisine, on peut voir très bien comment ça a été fait.

00:05:02:04 –> 00:05:03:08
On peut l’adapter à ses propres besoins.

00:05:03:10 –> 00:05:04:15
Mais dans le cas du logiciel libre, c’est cela.

00:05:05:02 –> 00:05:07:05
On a le code source du logiciel, donc on peut l’étudier.

00:05:07:06 –> 00:05:09:12
Son fonctionnement en termes de sécurité, c’est très intéressant.

00:05:09:18 –> 00:05:12:08
On peut voir comment il est construit en termes pédagogiques.

00:05:12:08 –> 00:05:15:07
C’est aussi intéressant quand on apprend l’informatique avec le code source.

00:05:15:21 –> 00:05:20:06
Et c’est très intéressant parce qu’il faut bien comprendre une chose et que l’informatique, un objet informatique, n’est pas un objet fini.

00:05:21:08 –> 00:05:25:08
Un RER à la demi heure là dedans, il me mon service de l’améliorer.

00:05:25:14 –> 00:05:27:20
Par contre, un logiciel, il faut l’améliorer pour deux raisons principales.

00:05:27:20 –> 00:05:32:11
La première, les gens du système propriétaire Windows connaissent bien les bugs qu’on appelle les erreurs de programmation.

00:05:32:22 –> 00:05:41:00
Tout, tout système informatique a des heures de programmation, donc on doit pouvoir corriger le logiciel pour pouvoir corriger ses erreurs de programmation et la deuxième, simplement l’ajout de fonctionnalités.

00:05:41:04 –> 00:05:45:11
Si on compare, par exemple, le traitement de texte à une dizaine d’années aujourd’hui, ils n’ont rien à voir en termes de fonctionnalités.

00:05:45:18 –> 00:05:49:23
Donc, rajouter une fonctionnalité aussi importante et faire la différence entre logiciels propriétaires.

00:05:49:24 –> 00:06:00:00
Là où il y a un éditeur comme par exemple Microsoft qui contrôle l’évolution des logiciels et logiciels libres, où tout le monde a le droit d’étudier et de rajouter des fonctionnalités parce que finalement, c’est cette différence là.

00:06:00:17 –> 00:06:03:11
Dans un cas, on a un seul éditeur qui contrôle l’évolution du logiciel.

00:06:03:12 –> 00:06:04:18
Dans votre cas, tout le monde peut le faire.

00:06:05:04 –> 00:06:07:00
Donc, on peut adapter à ses propres besoins logiciels.

00:06:07:15 –> 00:06:12:22
Le logiciel se confie de façon coopérative et chacun construit une brique et finalement, on a besoin d’une brique.

00:06:13:02 –> 00:06:18:10
On rajoute la brique supplémentaire en récupérant ce qui existe déjà chez les quatre libertés fondamentales du logiciel libre.

00:06:18:11 –> 00:06:22:21
Si l’étude, c’est la redistribution, là, l’usage est là.

00:06:22:23 –> 00:06:23:23
Et la modification.

00:06:24:02 –> 00:06:25:00
En fait, est le plus important.

00:06:25:00 –> 00:06:31:11
Finalement, c’est cet aspect modification communautaire qui fait qu’on sort finalement d’un usage unique du logiciel, d’un usage particulier.

00:06:31:15 –> 00:06:44:13
On construit finalement quelque chose ensemble, un peu comme le modèle de recherche scientifique à la définition du logiciel libre pour commencer cette émission, notion fondamentale pour tomber dans cette nouvelle ère.

00:06:44:14 –> 00:06:45:21
Ce sont les clés.

00:06:45:24 –> 00:06:48:23
C’est une définition qui a été offerte par un faux culture.

00:06:48:23 –> 00:06:50:13
Voici venu le temps du sommaire.

00:06:50:14 –> 00:06:51:13
Ils sont nombreux à nous rejoindre.

00:06:51:13 –> 00:06:56:16
Aujourd’hui, vous pouvez lire et cliquez déjà sur la page de notre événement où tous ces gens sont répertoriés.

00:06:56:16 –> 00:07:04:19
On commencera évidemment par Charlie, de l’association R10, qui président de cette association qui, depuis plus de trente ans, met en place ici un réseau social.

00:07:04:20 –> 00:07:09:24
C’est vraiment le mot pour divertir, apprendre et aider tous les voisins qui sont là.

00:07:09:24 –> 00:07:14:12
Il nous expliquera comment cette association est née et ses objectifs et comment elle fonctionne plutôt bien.

00:07:14:18 –> 00:07:19:24
D’ailleurs, Jérémie Dumont, qui est arrivé, qui lui, est vraiment très proche de nous puisqu’il vient de refaire son lit.

00:07:19:24 –> 00:07:20:23
Il change d’activité.

00:07:20:24 –> 00:07:24:19
Il se lance dans une activité locale, un magasin de producteurs locaux.

00:07:24:21 –> 00:07:26:03
C’est une rareté.

00:07:26:04 –> 00:07:31:17
C’est vraiment surprenant que ça soit un endroit où vous pouvez acheter des produits qui sont fabriqués tout autour de Paris.

00:07:31:24 –> 00:07:35:12
On casse les circuits, ils deviennent courts et on pollue moins la planète.

00:07:35:13 –> 00:07:37:02
Et on mange des bons produits, surtout.

00:07:37:14 –> 00:07:39:15
Charlotte Richard est également arrivée.

00:07:39:16 –> 00:07:46:20
Elle travaille pour KissKissBankBank depuis quasiment la création de cette entité qui permet de financer vos projets de manière participative.

00:07:47:02 –> 00:08:09:04
Elle nous parlera de l’évolution de cette structure et comment on met en place et du soutien de la part de ses voisins, de ses amis, de ses proches pour pouvoir financer les projets qu’on a vraiment envie de faire, remixe Coworking également In the House, avec Hanane ELD, Jean-Denis Gutmann et Julia Barrels, qui mettent en place des endroits où vous travailler à plusieurs, vous pouvez travailler sur votre projet et soudainement, vous retrouver avec des gens qui sont à côté de vous et qui ont envie de faire des choses avec vous.

00:08:09:12 –> 00:08:12:04
Et c’est aussi ce travail qu’ils effectuent.

00:08:12:05 –> 00:08:17:01
Comment mettre en place une synergie dans ce lieu où travaillent plein de gens différents?

00:08:17:02 –> 00:08:20:05
Et HTH du 19ème arrondissement nous parlera des vendredis des diodes.

00:08:20:18 –> 00:08:30:23
Il est là pour nous parler de cette initiative locale qui, elle aussi, met en place de manière hyper locale ce réseau sympathique pour pouvoir se divertir le vendredi, manger du couscous et jouer au ping pong.

00:08:31:09 –> 00:08:39:10
C’est un ami de la chambreurs et nous parlera également du concept du duo qu’on a un peu évincé pendant cette première émission au fond du canal Saint-Martin et enfin excusent, maillent party.

00:08:39:22 –> 00:08:45:09
C’est dans la veine de KissKissBankBank, mais c’est dédié à faire des parties ensemble.

00:08:45:11 –> 00:08:48:23
Bruno Hadad, qui viendra nous parler de ça, a également invité Vous qui nous écoutez.

00:08:48:23 –> 00:08:53:06
Vous pouvez évidemment nous rejoindre, vous, les voisins qui étaient encore chez vous.

00:08:53:07 –> 00:08:53:22
N’hésitez pas.

00:08:54:02 –> 00:08:56:21
Nous sommes au 2, rue du Buisson, Saint-Louis.

00:08:56:21 –> 00:08:58:13
Une chronique avec la blockchain également.

00:08:58:13 –> 00:09:15:19
Une notion clé qu’il faut assimiler pour comprendre ce monde présent, contemporain, blockchain, qui permet de diviser ses fichiers de manière cryptée, protégée et de diffuser l’information de manière globale sans avoir à avoir une quelconque forme de censure.

00:09:15:21 –> 00:09:18:12
C’est Charles Emmanuel Saillé qui nous racontera ça dans cette émission.

00:09:18:18 –> 00:09:19:14
Beaucoup de musique également.

00:09:19:15 –> 00:09:22:03
Environ 45 minutes de musique live dans ces trois heures d’émission.

00:09:22:08 –> 00:09:28:02
Yoman Koala qui est arrivé, qui va nous parler du concept, de ce qu’il va nous faire en fin d’émission.

00:09:28:07 –> 00:09:36:10
Rapproche toi, Cédric Jugurtha, un duo qui entame un ambitieux projet d’envelopper la musique orientale d’un linge sacré de musique électronique.

00:09:36:15 –> 00:09:47:07
Vous serez donc en mode international avec avec eux et un saut dans le vide sera effectué avec cette flûte typique tunisienne.

00:09:47:08 –> 00:09:52:07
Le naye qu’on avait déjà entendu dans le fond du canal Saint-Martin également est et il viendra nous rejoindre.

00:09:52:07 –> 00:09:58:19
C’est un grand ami également, jaillisse Frédéric à la Louf avec son projet solo de la danse, conscience consciente, infinie.

00:09:58:24 –> 00:10:09:10
Il interprétera une chanson qui s’appelle Jouissons des performances avec les voisins, les ados et les enfants du quartier qui viendront nous parler et des extraits de pensées de philosophes qui nous inspirent.

00:10:09:12 –> 00:10:11:18
Voilà un grand programme, donc, pour trois heures d’émission.

00:10:12:00 –> 00:10:13:02
On commence avec un premier morceau.

00:10:13:02 –> 00:10:14:02
Il est signé TTC.

00:10:14:04 –> 00:10:15:17
Je ne veux pas travailler.

00:10:23:12 –> 00:10:30:13
J’aime bien travailler, mais ça dépend des jours, il y a 10 jours pour dix jours pour travailler.

00:10:31:06 –> 00:10:34:12
J’aime bien travailler, mais j’aime aussi.

00:10:35:03 –> 00:10:37:23
Ce que je préfère, c’est quand je travaille.

00:10:39:00 –> 00:10:41:10
J’aime bien travailler le week end.

00:10:42:19 –> 00:10:50:24
Si vous pensez aux fonctionnaires au travail ou parce que c’est un travail énorme.

00:10:51:10 –> 00:10:52:14
L’argent, c’est quoi?

00:10:52:15 –> 00:10:57:15
J’aime bien travailler, travailler, doivent travailler, travailler.

00:10:58:06 –> 00:10:59:22
Aïe, aïe, aïe.

00:11:00:08 –> 00:11:01:12
Aïe, aïe!

00:11:01:14 –> 00:11:04:21
D’accord, mais comment fais tu en voiture?

00:11:11:14 –> 00:11:16:08
On avait juste un peu de temps pour que bénoué du film dans lequel je devais.

00:11:25:12 –> 00:11:30:21
Lorsque je me lève le matin, j’ai déjà deux heures de l’après midi, vu quelques minutes dans la salle de bain.

00:11:31:01 –> 00:11:33:06
J’ai déjà allumé mon ordi et c’est parti.

00:11:33:11 –> 00:11:35:13
J’avais envie de passer de décéléré.

00:11:36:07 –> 00:11:44:16
Je n’avais pas tardé pour boucler un tour de main, mais j’ai pas envie de voir quelqu’un à qui je souffrais quelque part.

00:11:45:01 –> 00:11:46:07
Je ne pouvais pas le faire attendre des heures.

00:11:46:13 –> 00:11:47:19
Je ne faudrait pas qu’ils soient déçus.

00:11:47:23 –> 00:11:49:21
Ça ne fait pas partie du au boulot.

00:11:50:10 –> 00:11:53:17
Je ne mettrai jamais la vie dans un bureau.

00:11:53:20 –> 00:11:55:00
Par chance, j’ai fait mes études.

00:12:03:19 –> 00:12:16:15
On y parle aussi beaucoup, on avait toujours un bâtiment et des zones dans lesquelles le 32 en fait un peu de temps pour que les grues.

00:12:20:16 –> 00:12:29:11
On travaille, on travaille, on travaille, on travaille, on travaille, on travaille, on travaille, on travaille, gagne en assurance.

00:12:29:11 –> 00:12:32:01
Son travail tue la concurrence toujours plus.

00:12:32:05 –> 00:12:33:07
Je veux toujours, plus s’allonge.

00:12:33:10 –> 00:12:34:14
Donne moi tout, tout.

00:12:34:22 –> 00:12:38:21
J’ai tout planifié, bien détaillé, pour que rien ne puisse m’échapper.

00:12:38:21 –> 00:12:42:16
Mon business plan d’une justesse, mais temps, il coûte trop cher.

00:12:42:20 –> 00:12:44:12
Je compte bien faire fortune un jour.

00:12:44:12 –> 00:12:47:10
C’est pour ça que je me réveille matin.

00:12:47:18 –> 00:12:52:01
Déjà le week end et fini, on est reparti pour une semaine au centre du village.

00:12:52:09 –> 00:12:55:00
Une rose pour deux heureux.

00:13:08:08 –> 00:13:08:19
En baptisant.

00:13:15:19 –> 00:13:25:10
En peu temps, malgré les repas sur place, on remplit son emploi du temps des.

00:13:27:01 –> 00:13:33:06
Nous, on part jamais en vacances, mais ne comptez pas sur nous pour qu’on remplit son emploi du temps des goûters.

00:13:33:17 –> 00:13:34:21
Tu fais une drôle de tête.

00:13:34:22 –> 00:13:38:12
C’est parce que tes questions continuent là où tu d’arête.

00:13:44:05 –> 00:13:52:15
Aujourd’hui, il faut en effet repenser le droit du travail, la fiscalité, la formation, l’éducation, c’est extrêmement important.

00:13:54:07 –> 00:14:07:24
Tout mon tour, c’est formidable, ça le champ, et nous sommes avec l’homme qui nous accueille, à savoir Charlie.

00:14:08:01 –> 00:14:09:10
C’est le président de l’association R10.

00:14:09:13 –> 00:14:10:09
Comment vas tu Charlie?

00:14:11:18 –> 00:14:22:08
Clément Charlet qui parle, c’est pour ça que Clément, qui réalise cette émission qui nous aide à le faire en direct sur Radio Barrettara Charlie, ça va, je suis pas président, je suis directeur du centre social.

00:14:22:11 –> 00:14:25:22
Alors j’ai toujours dit avec ses définitions, surtout au niveau administratif.

00:14:25:22 –> 00:14:26:19
Ça me dépasse beaucoup.

00:14:26:24 –> 00:14:31:04
Tu es donc directeur de centre social, directeur du centre social R10.

00:14:31:07 –> 00:14:34:08
Est ce que tu peux nous rappeler parce que ça fait longtemps que ça existe?

00:14:34:19 –> 00:14:36:01
Comment cela a commencé?

00:14:36:13 –> 00:14:37:16
En fait, c’est assez simple.

00:14:37:16 –> 00:14:43:17
C’est des voisins qui ont repéré que des habitants avaient envie d’apprendre le français.

00:14:43:23 –> 00:14:46:19
Ils se sont regroupés et ils ont monté des cours de français.

00:14:47:09 –> 00:14:52:16
Une fois qu’il y a eu des cours, on s’est aperçu que les mamans avaient des petits enfants, donc elles ne pouvaient pas venir.

00:14:52:17 –> 00:14:55:04
Donc, on a monté un espace petite enfance.

00:14:55:04 –> 00:14:59:18
Et puis après, elles ont dit On a des enfants et des ados qui ont besoin de soutien scolaire.

00:14:59:18 –> 00:15:04:07
Et peu à peu, voilà, l’ensemble des activités se sont développées et multipliées.

00:15:04:17 –> 00:15:09:02
Et aujourd’hui, vous avez donc plusieurs locaux et vous vous occupez de combien de personnes?

00:15:09:12 –> 00:15:22:17
Alors on a 200 familles adhérentes et en fait, R10, c’est un centre social, c’est une maison de quartier, c’est à dire que c’est un endroit où il y a des activités régulières, où on rencontre les habitants et avec lesquels on va créer du lien.

00:15:22:20 –> 00:15:27:22
Et c’est sur ce lien là qu’on va se baser pour créer des projets collectifs et des projets citoyens.

00:15:28:19 –> 00:15:37:19
Dans cette émission nous donnera les trucs et astuces pour ne plus avoir peur d’aller voir ses voisins et comment mettre en place aussi le propos des autres invités qui sont ici au passage oublié.

00:15:37:22 –> 00:15:45:02
Si Lautrec, qui performe dans cette émission tout à l’heure et qui ont donc la même logique, comment créer ce lien?

00:15:45:02 –> 00:15:47:03
Parce que finalement, ça a l’air super simple.

00:15:47:03 –> 00:15:49:16
Mais il y a quand même des trucs et astuces à maîtriser.

00:15:50:09 –> 00:15:51:12
On en parlera plus tard.

00:15:51:17 –> 00:15:53:15
Il y a pas mal de services qui sont proposés aux gens.

00:15:53:15 –> 00:15:57:16
Écrivain public, est ce que tu peux nous faire la liste des activités que vous défendez?

00:15:58:01 –> 00:16:02:18
Alors, on a une halte garderie et on accueille les enfants à partir de la marche jusqu’à leur scolarisation.

00:16:03:02 –> 00:16:05:02
On a de l’accompagnement à la scolarité.

00:16:05:09 –> 00:16:07:01
On a des cours de français.

00:16:07:19 –> 00:16:10:16
On a des ateliers sociolinguistique.

00:16:10:20 –> 00:16:13:15
Et puis, effectivement, on a des écrivains publics, des permanences juridiques.

00:16:13:16 –> 00:16:22:23
Tu nous rappeler ce qu’est un écrivain public, alors c’est une personne qui a aidé à formuler par écrit un courrier, remplir un dossier administratif.

00:16:23:11 –> 00:16:23:21
Voilà.

00:16:25:10 –> 00:16:30:20
C’est déjà pas mal parce que je ne sais pas le faire, c’est diviser, c’est déjà pas mal, surtout qu’on est dans une société.

00:16:31:07 –> 00:16:34:22
On avait en entrée la question du numérique.

00:16:34:24 –> 00:16:39:14
Ben voilà, pour nous, la question du numérique amplifie la fracture sociale.

00:16:40:03 –> 00:16:41:09
Donc, c’est important.

00:16:41:13 –> 00:16:48:11
Voilà, ce qui est important, c’est de savoir que c’est des voisins qui mènent ça, que ce sont des bénévoles qui travaillent gratuitement.

00:16:48:20 –> 00:16:49:18
Paulo vient de nous rejoindre.

00:16:49:18 –> 00:16:57:15
Il nous présenterait un projet qui consiste à travailler avec des migrants syriens, donc aussi mélanger international et aid.

00:16:57:20 –> 00:16:58:23
Ce sera notre parti.

00:16:59:05 –> 00:17:03:08
Retour à la réalité avec Avec toi Paulos, soit le Bienvenue chez toi.

00:17:03:13 –> 00:17:06:03
Les gens qui sont dans le backstage de ces autres artistes pourraient venir dehors.

00:17:06:03 –> 00:17:09:07
Si vous agitez sur les chambreurs, vous verrez, vous aurez chaud.

00:17:09:15 –> 00:17:12:02
Charly, vous êtes aidé par la Ville de Paris, j’imagine.

00:17:12:02 –> 00:17:18:24
Parce que là, on est financé par la Ville de Paris, par la CAF, la Caisse d’allocations familiales et un peu l’Etat.

00:17:19:14 –> 00:17:22:01
Alors, on va avoir une chanson avec Tiriez Oli qui casse un peu la CAF.

00:17:22:02 –> 00:17:26:20
Mais finalement, les critiques font font avancer les propos.

00:17:27:18 –> 00:17:36:11
Il y a aussi ce qui est derrière moi, qui est une spécificité de la place intitulée La date à place, avec un collectif qui a mis en place ce mobilier qui se partage.

00:17:37:00 –> 00:17:41:21
C’est un exemple de projet citoyen qu’on a que le centre social a mené avec le collectif Coaching Co.

00:17:42:04 –> 00:17:47:03
L’idée était de dire où se fait la mixité dans le quartier où se fait la rencontre et la rencontre.

00:17:47:03 –> 00:17:48:01
Elle se fait dans la rue.

00:17:48:11 –> 00:17:59:19
Donc, il faut aménager la rue et l’idée d’aménager l’espace comme on l’a fait, c’est à dire avec en embellissant la rue avec de la peinture, en mettant un kiosque, c’est de tout à l’heure.

00:17:59:19 –> 00:18:02:13
Tu disais comment on fait pour dire aux gens de venir rencontrer ses voisins.

00:18:02:14 –> 00:18:07:22
Ça fait partie de ces outils là en disant ce n’est pas qu’un trottoir, c’est un lieu d’échanges, de rencontres.

00:18:07:23 –> 00:18:10:00
Donc venez et ça fonctionne.

00:18:10:09 –> 00:18:12:22
Alors, il est mis depuis novembre.

00:18:12:23 –> 00:18:17:04
C’est un prototype, donc il y a eu des ajustements, notamment de normes de sécurité.

00:18:17:14 –> 00:18:20:00
Donc, pour nous, c’est tout nouveau, mais vraiment l’ambition.

00:18:20:02 –> 00:18:31:02
Il est là que pour ce printemps et cet été, les habitants puissent s’emparer de cet outil là et venir l’utiliser dans l’objectif de rencontrer ses voisins, c’est à dire qu’il a un agenda sur lequel on peut s’inscrire pour pouvoir en profiter.

00:18:31:05 –> 00:18:32:21
Voilà, c’est ça, il faut venir nous voir.

00:18:32:22 –> 00:18:37:10
Et puis on discute ensemble et on voit comment on peut monter en place des choses.

00:18:37:12 –> 00:18:38:04
Qu’est ce qui se passe?

00:18:38:08 –> 00:18:39:04
Cette boîte, elle s’ouvre.

00:18:39:13 –> 00:18:43:06
Il y a des choses libeller, ouvertes là où elle est ouverte.

00:18:43:06 –> 00:18:44:05
L’idée, c’est qu’elle s’ouvre.

00:18:44:05 –> 00:18:47:19
Il y a une table et puis qu’on va y mettre des choses dedans.

00:18:47:19 –> 00:18:50:00
Et ça, c’est à voir avec les habitants, ce qu’on peut y mettre.

00:18:50:01 –> 00:18:53:20
Est ce que c’est des petits vélos pour que les assistantes maternelles puissent venir ici?

00:18:54:01 –> 00:18:55:18
Des jeux de société pour les enfants?

00:18:55:19 –> 00:18:56:17
Un ballon de foot?

00:18:56:21 –> 00:18:57:10
Voilà un message.

00:18:57:10 –> 00:19:02:15
On va déterminer aussi avec les habitants, donc, des discussions qui sont mises en place de manière régulière.

00:19:02:18 –> 00:19:11:01
Oui, c’est à dire, mais en fait, ça fait 30 ans qu’on a créé quand même du lien avec les habitants qui ont commencé à nous repérer.

00:19:11:02 –> 00:19:18:17
Donc voilà, un temps comme aujourd’hui, c’est aussi un temps où on va rencontrer des anciens, des nouveaux et sur lequel on va les mobiliser.

00:19:19:03 –> 00:19:23:03
On a des calendriers, des temps de rencontres sur lequel on peut avancer.

00:19:23:13 –> 00:19:33:02
Si vous voulez plus d’informations, vous pouvez tout simplement vous rendre dans les podcasts de Radio Marret, puisque nous étions invités pour mettre en voix le lancement de ce kiosque, justement, et de cette date à place.

00:19:33:18 –> 00:19:36:04
Place contemporaine pour créer du lien.

00:19:36:13 –> 00:19:37:12
Merci Charly d’être avec nous.

00:19:37:12 –> 00:19:38:00
Tu restes avec nous.

00:19:38:01 –> 00:19:39:21
Parce qu’il faut que tu nous donne des recettes.

00:19:39:21 –> 00:19:43:10
Tu vas partager avec les différents invités qui ne vont pas tarder à s’exprimer sur ces chambreurs.

00:19:43:11 –> 00:19:44:19
Mais je vois que tout le monde a froid.

00:19:45:01 –> 00:19:50:16
Alors autant nous lancer dans une chanson qui nous fasse rebondir, qui nous fasse avoir chaud.

00:19:51:07 –> 00:19:53:13
Et ça s’appelle Worksheet.

00:19:53:14 –> 00:19:57:16
C’est notre programmation musicale dédiée au travail signée Missy Elliott.

00:19:57:17 –> 00:20:01:24
Vous êtes bien sur la chambre à air en direct de la Data Platz, 2, rue du Buisson, St.

00:20:01:24 –> 00:20:03:04
Louis, sur Radio Marais.

00:20:03:24 –> 00:20:05:17
Ah bon?

00:20:06:03 –> 00:20:07:01
Je ne tente rien.

00:20:07:02 –> 00:20:07:22
Le temps de trouver un job.

00:20:07:24 –> 00:20:09:07
Tu cherches au moins, je fais ça.

00:20:10:15 –> 00:20:13:20
Jean-Marc Ayrault, c’est quoi travailler, travailler?

00:20:15:01 –> 00:20:21:24
Hommes cotonnier dans une école et pour beaucoup, travailler pourrait être un métier pour devenir un métier, par exemple leur dentiste.

00:20:22:16 –> 00:20:30:05
Moi, je vais devenir footballeur, mais après mon travail, après mes 30 ans ou mes 36 ans, après devenir dentiste.

00:20:52:04 –> 00:21:18:21
La mémoire est un beau matin, mais pas efficace, le message du chef de la garde des Sceaux dans sa garde robe noire et le regard attendri Mayaud des ambitions, déconnectent des grands médias.

00:21:18:21 –> 00:21:19:05
Houba!

00:21:19:18 –> 00:21:42:22
Occuper les meilleures, Yazan pas au micro diplomatiques de schémas tcha tcha tcha dernières années de laque embaucha Mario, s’éclipsant Si ma bonne dame de l’hebdo, chaque séance de m’envoyer n’est donc pas tam tam, tam tam tam tam tam tam tam tam tam 1102 l’assaillent, blablabla.

00:21:43:07 –> 00:21:46:12
Guère amené de place à Ouattara, au fourriers.

00:21:46:13 –> 00:21:50:04
Scotland Yard, l’Aber-Wrac’h, qui est pour moi.

00:21:51:14 –> 00:22:10:15
C’est le message dans laquelle Kitchen Houston fait la paix avec les Tchadiens.

00:22:11:09 –> 00:22:15:23
Bon élève de la menace 1400, sa description de ce qu’on pouvait l’Ensam.

00:22:16:05 –> 00:22:31:21
On admettra avec constat mercredi en de Cheikh Sangha bilingue Minerva par la Dassy Bassa ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha!

00:22:32:02 –> 00:22:32:05
Ha!

00:22:32:12 –> 00:22:32:14
Ha!

00:22:32:16 –> 00:22:32:21
Ha!

00:22:32:24 –> 00:22:33:02
Ha!

00:22:33:14 –> 00:22:33:15
Ha!

00:22:34:04 –> 00:22:34:05
Ha!

00:22:34:11 –> 00:22:34:14
Ha!

00:22:35:02 –> 00:22:35:05
Ha!

00:22:35:09 –> 00:22:35:11
Ha!

00:22:36:05 –> 00:22:36:07
Ha!

00:22:36:19 –> 00:22:36:22
Ha!

00:22:37:01 –> 00:22:37:02
Ha!

00:22:37:10 –> 00:22:37:12
Ha!

00:22:38:02 –> 00:22:38:03
Ha!

00:22:38:13 –> 00:22:38:15
Ha!

00:22:39:03 –> 00:22:39:06
Ha!

00:22:39:24 –> 00:22:40:03
Ha!

00:22:40:04 –> 00:22:40:06
Ha!

00:22:40:14 –> 00:22:42:21
Ha bon, bon, bon, bon, bon, donc.

00:22:42:24 –> 00:22:50:02
Donc, donc, autant de matchs aller au sens au lycée de la Mémoire.

00:22:51:02 –> 00:23:12:03
Pour moi, c’est le message qui a motivé, résonne Cyberpolice Lanouaille le week end Jamespot.

00:23:12:13 –> 00:23:19:04
Bye bye, bye bye bye bye bye bye bye Takeshi.

00:23:20:04 –> 00:23:21:09
Ça bouge chez Google.

00:23:22:09 –> 00:23:27:16
Linguiste yo yo yo yo yo yo.

00:23:27:16 –> 00:23:35:20
Son pote, presque pas Gaino, ça, l’accès aux ya s’amassent.

00:23:35:24 –> 00:23:37:04
Ha ha!

00:23:37:09 –> 00:23:37:11
Ha!

00:23:37:13 –> 00:23:37:15
Ha!

00:23:37:15 –> 00:23:37:17
Ha!

00:23:38:04 –> 00:23:38:06
Ha!

00:23:38:07 –> 00:23:38:13
Ha!

00:23:40:11 –> 00:23:40:13
Ha!

00:23:41:07 –> 00:23:41:09
Ha!

00:23:43:04 –> 00:23:43:06
Ha!

00:23:43:09 –> 00:23:43:11
Ha!

00:23:44:01 –> 00:23:44:03
Ha!

00:23:45:04 –> 00:23:45:06
Ha!

00:23:45:07 –> 00:23:45:10
Ha!

00:23:45:12 –> 00:23:45:14
Ha!

00:23:45:21 –> 00:23:45:23
Ha!

00:23:45:24 –> 00:23:46:02
Ha!

00:23:48:07 –> 00:23:48:11
Ha!

00:23:48:23 –> 00:23:49:01
Ha!

00:23:51:03 –> 00:23:51:05
Ha!

00:23:53:15 –> 00:23:53:16
Ha!

00:23:53:22 –> 00:23:53:24
Ha!

00:23:54:08 –> 00:23:54:10
Ha!

00:23:54:12 –> 00:23:54:14
Ha!

00:23:55:03 –> 00:23:55:06
Ha!

00:23:55:22 –> 00:23:56:10
Lamémoire!

00:23:56:10 –> 00:23:56:20
Inquiets!

00:23:56:23 –> 00:24:28:01
Pour moi, c’est le message chef de la garde Way you will.

00:24:42:07 –> 00:24:52:02
Travailler, ça veut individuelle, cela veut dire inventer, ça veut dire créer à venir, penser, transformer le monde.

00:24:53:22 –> 00:24:56:19
Le ciné choc à.

00:25:00:02 –> 00:25:03:19
Ils sont nombreux ce s’asseoir sur les chambres à air, ils rebondissent beaucoup.

00:25:03:20 –> 00:25:06:21
Ce sont les enfants, mais les invités sont assis.

00:25:06:24 –> 00:25:15:19
Je commence par celle qui est en face de moi, à savoir Charlotte Bernard, qui travaille pour KissKissBankBank, ce site participatif vité économique.

00:25:16:01 –> 00:25:17:08
Ça va bien, merci.

00:25:17:21 –> 00:25:34:07
Quand on le définit du côté de M6, Lautrec, Antoni Guttmann et Hanane, qui sont remix, coworking, anophèles, artiste plasticienne numérique qui est avec nous et Bruno Hadad qui, lui, s’occupe du projet.

00:25:34:08 –> 00:25:37:23
Excuse mal parti, qui est une structure participative pour mettre en place ces fêtes.

00:25:38:07 –> 00:25:40:24
Première question on découvre ce que vous faites particulièrement.

00:25:41:12 –> 00:25:43:23
Qu’est ce que vous avez à donner comme définition du travail?

00:25:43:23 –> 00:25:45:10
Vous pouvez passer le micro comme ça.

00:25:45:11 –> 00:25:48:04
Une collection de définitions commence par Charlotte.

00:25:48:09 –> 00:25:49:04
C’est quoi le travail pour toi?

00:25:50:06 –> 00:25:50:23
On n’est pas là pour rigoler.

00:25:53:14 –> 00:26:00:05
Je vais aller réviser Spinoza et je reviens le travail, en tout cas chez KissKissBankBank, et c’est plutôt cool.

00:26:00:06 –> 00:26:05:16
C’est plutôt un plaisir et c’est plutôt permettre à des artistes et à des créateurs d’aller au bout de leurs idées.

00:26:06:19 –> 00:26:09:13
Ça sent sans avoir besoin de regarder en haut.

00:26:09:18 –> 00:26:14:08
Ou plutôt de regarder autour de soi sans avoir à donner leur permission à toi, le ciel t’aidera.

00:26:14:14 –> 00:26:16:17
D’accord, qu’est ce que qu’est ce que ça change, ça?

00:26:17:01 –> 00:26:24:16
Ben ça change que ça fait naître de la créativité chez chacun et que chacun peut décider de faire un gros métrage avec une pièce de théâtre.

00:26:24:20 –> 00:26:29:04
L’impression 3D est très bien.

00:26:29:09 –> 00:26:33:00
Si le traict, la définition du travail bonjour, bienvenue, merci d’être avec nous, ça l’est.

00:26:33:20 –> 00:26:35:12
Ma définition du travail, donc.

00:26:35:15 –> 00:26:40:22
Pour moi, la musique, déjà, ce n’est pas un travail et du coup, je travaille à côté et je dirais que.

00:26:42:00 –> 00:26:49:18
Ce que j’aime bien là dedans, c’est que ça te permet de rester en contact avec la vie réelle, avec les vrais gens, et j’imagine que quelque part ça, ça fait aussi un tissu social.

00:26:50:08 –> 00:26:56:06
Nous, notre parti pris, c’est de dire que l’emploi est mort, c’est à dire que l’emploi, en tant que salarié merde va être remplacé par des robots.

00:26:56:17 –> 00:27:04:07
De toute façon, ce n’est pas épanouissant, donc autant trouver son vrai travail, sa vraie fonction, puis faire ce grand écart entre existence et subsistance.

00:27:04:08 –> 00:27:05:10
Qu’est ce que tu penses de toi?

00:27:08:01 –> 00:27:10:19
Je trouve ça profond, merci.

00:27:11:24 –> 00:27:13:14
En fait, je ne sais pas.

00:27:13:20 –> 00:27:18:17
Je connais plus les statistiques, mais je crois qu’il y a un mec sur deux qui rencontre sa femme sur son lieu de travail.

00:27:18:24 –> 00:27:20:21
Oui, ça, c’est moche, ça fait des enfants.

00:27:20:21 –> 00:27:27:24
Un peu malade, il parait, mais il va falloir trouver autre chose à la rue, reconnecter avec ses voisins sans tomber dans la consanguinité.

00:27:27:24 –> 00:27:31:23
Évidemment, on n’est pas obligé de faire comme dans la Meuse ou la Creuse.

00:27:32:16 –> 00:27:35:21
C’est un peu facile d’ailleurs, pour commencer une blague facile et gratuite.

00:27:36:06 –> 00:27:37:08
Donc toi, tu fais le grand écart.

00:27:37:08 –> 00:27:39:03
T’as une activité à côté qui n’a rien à voir.

00:27:39:12 –> 00:27:41:04
Qui finance du coup ta passion?

00:27:42:01 –> 00:27:46:02
Qui finance par passion, a tendance à s’autofinancer comme un entourage de ma vie?

00:27:46:08 –> 00:27:51:04
D’accord, ok, d’accord, Anthony et Alang, c’est quoi votre définition du travail?

00:27:51:05 –> 00:27:54:22
Remix, coworking, drows et écoutez Xavier.

00:27:54:24 –> 00:28:00:15
Comme toutes les espèces en voie de disparition, on a beaucoup de peine et beaucoup d’attention pour le travail.

00:28:00:23 –> 00:28:03:05
Vous vous défendez le fait que le salariat soit mort, en quelque sorte.

00:28:03:12 –> 00:28:11:06
Tous ceux qui ont compris que ça l’était sont chez nous ou dans des espaces comme le nôtre que tu définis comment cet espace est mort, mais quels sont les tiens?

00:28:11:15 –> 00:28:14:11
On le définit comme un espace, on le définit comme une communauté.

00:28:14:14 –> 00:28:23:02
L’Espace n’est là que pour recevoir les gens qui ont compris ce qui se passait et il donnera tout à l’heure les recettes pour mettre en place de la magie dans cette communauté.

00:28:23:03 –> 00:28:26:16
Restons sur cette définition du travail pour l’instant, volontiers le travail.

00:28:27:22 –> 00:28:30:16
Aujourd’hui, il est dur à définir parce que cité dans Incorporelles.

00:28:30:23 –> 00:28:35:15
Encore en ligne de mire la carrière, l’acquisition, laccumulation.

00:28:36:04 –> 00:28:42:15
Et Kanter, plutôt dans notre milieu, dans notre environnement, c’est plutôt l’accomplissement.

00:28:42:21 –> 00:28:46:18
C’est plutôt qu’est ce que je vais bien faire dans un contexte où, de toute façon, je ne pourrais pas vraiment.

00:28:48:00 –> 00:28:54:08
Réussir comme on m’a vendu la réussite avant ça se remet, en redéfinit la réussite aussi en redéfinissant le travail bizarement.

00:28:55:11 –> 00:28:58:19
Un changement complet, en fait, on en revient à la pyramide de Maslow.

00:28:59:02 –> 00:29:00:20
Le travail aujourd’hui, c’est l’accomplissement.

00:29:01:02 –> 00:29:13:22
Et d’ailleurs, on a eu une statistique il y a quelques jours par l’ancien président déchaussé, Bernard Ramanantsoa, qui nous expliquait que 25% des diplômés allaient directement dans l’entrepreneuriat, ce qui est quand même énorme et qu’en fait, l’argent n’est jamais pour ces gens là.

00:29:13:24 –> 00:29:15:22
La priorité, c’est nouveau.

00:29:16:00 –> 00:29:18:15
C’est un changement de paradigme, comme on dit il y a cinq ans, ce n’était pas comme ça.

00:29:19:05 –> 00:29:23:07
Donc en cinq ans, on ne décide plus de travailler que pour avoir de l’argent.

00:29:23:07 –> 00:29:24:05
C’est plutôt une bonne nouvelle.

00:29:24:13 –> 00:29:24:23
Hanane.

00:29:27:08 –> 00:29:38:22
Pour moi, aujourd’hui en tout cas, la définition de travail se rapproche un peu plus de la notion de l’ouvrage tel qu’on pouvait l’avoir il y a quelques siècles, donc une espèce d’oeuvres d’art.

00:29:38:23 –> 00:29:43:02
Enfin, la façon dont on a envie de dessiner notre vie aujourd’hui, en tout cas, quel sens on a envie d’y mettre?

00:29:43:04 –> 00:29:56:20
Et si je trouve un peu triste de se dire que le travail tel qu’il est conçu aujourd’hui soit une parenthèse dans notre vie, justement pour nous permettre de subsister alors qu’il devrait être au centre de l’ouvrage devrait être au centre de notre vie.

00:29:57:13 –> 00:30:01:22
Vous êtes passés par une phase de refaire son lit avant de passer à autre chose?

00:30:02:05 –> 00:30:04:19
Parler Beauvoisin et de faire quelque chose qui vous corresponde mieux.

00:30:05:03 –> 00:30:09:19
Vous vous étiez déjà dans ces nouvelles formes de mise en place du travail et de la communauté.

00:30:10:22 –> 00:30:13:17
On est passé par une phase intermédiaire parce que ce n’est pas quelque chose d’évident.

00:30:14:06 –> 00:30:17:03
Vous étiez au départ un planning stratégique avant?

00:30:17:05 –> 00:30:18:12
Oui, exactement.

00:30:19:01 –> 00:30:19:22
J’étais chez DDB.

00:30:19:23 –> 00:30:21:08
Il y a bien bien longtemps.

00:30:22:19 –> 00:30:25:07
Puis ensuite, on a monté une boîte de plannings Strade avec Anthony.

00:30:26:02 –> 00:30:36:07
On est passé sur cette notion beaucoup plus communautaire parce qu’on s’est retrouvé finalement pas du tout dans ces univers trop déconnectés de la réalité et des attentes quotidiennes.

00:30:36:15 –> 00:30:41:20
Dans mon édito de la première émission, je disais que nos modes de vie ne devait plus être dicté par des planeurs stratégiques.

00:30:42:01 –> 00:30:44:07
Et donc ça, ça passait par reprendre sa vie en main.

00:30:44:12 –> 00:30:55:17
Et j’insiste sur le planning stratégique parce que Jérémie, qui était à côté, a également fait un saut quantique puisqu’il était lui aussi planneur stratégique et qu’aujourd’hui, il se dirige dans une activité beaucoup plus locale, pérenne et sensée.

00:30:55:21 –> 00:31:10:04
Jérémie Dumont est avec nous le local, un lieu qui est sous Bluebus, c’est à dire vous faites une sorte de financement, vous faites un financement participatif concurrent, mais il n’y a pas vraiment de concurrence de KissKissBankBank, mais en tout cas dédié aux projets qui ont du sens pour la Terre.

00:31:10:24 –> 00:31:15:11
Jérémie, ça va bien, je reste planneur stratégique.

00:31:17:01 –> 00:31:19:18
Quand même, tu fais le grand écart entre deux.

00:31:20:04 –> 00:31:24:04
Donc, je ne sais pas si j’en parlais tout de suite du local, mais en tout cas, le travail.

00:31:24:06 –> 00:31:26:15
Je me souviens d’un cours de philo quand j’avais 16 ans.

00:31:26:16 –> 00:31:30:11
On m’a expliqué que ça existait le travail et j’avais beaucoup de mal avec cette notion là.

00:31:32:05 –> 00:31:38:15
En tout cas, la façon dont aujourd’hui on peut concevoir le travail, c’est peut être un contrat de travail avec soi même.

00:31:38:21 –> 00:31:39:10
Qu’est ce qu’on est?

00:31:40:05 –> 00:31:41:08
Quel contrat on se passe?

00:31:41:20 –> 00:31:50:06
Il faut effectivement faire un métier, trouver une rémunération qui puisse nous convenir.

00:31:50:16 –> 00:31:52:10
Par rapport à l’existence qu’on a envie de mener.

00:31:52:10 –> 00:31:53:12
Et là, je te rejoins effectivement.

00:31:54:06 –> 00:32:02:24
Notre notre vie est une œuvre d’art et c’est à nous de vivre notre vie au mieux pour en être content et trouver le bonheur.

00:32:03:17 –> 00:32:13:10
Et aujourd’hui, il y a pas mal de façons d’arriver à exercer une activité qui nous plaise, que ce soit en tant que salarié, en tant qu’indépendant.

00:32:13:21 –> 00:32:17:03
Et la grosse difficulté, c’est d’emmener les gens dans son délire.

00:32:17:20 –> 00:32:19:19
Ce qui compte dans ce qu’on a envie de faire.

00:32:19:24 –> 00:32:23:09
Écoute cette émission, nous allons donner des trucs et astuces, mais à tire larigot.

00:32:23:14 –> 00:32:38:08
Et donc, pour revenir au local, c’est un magasin, une épicerie dans le 17ème pour pouvoir manger des choses en rencontrant celui qui les a fait pousser, qui les a mis en boîte.

00:32:38:15 –> 00:32:39:23
Et ça, on en parlera tout à l’heure.

00:32:39:23 –> 00:32:41:09
On fera un focus sur ce truc.

00:32:41:16 –> 00:32:43:24
Alors, elle est avec nous, les artistes.

00:32:44:06 –> 00:32:45:23
Elle est douée de ses doigts.

00:32:45:23 –> 00:32:46:15
Ça va anophèles.

00:32:47:04 –> 00:32:47:13
Salut!

00:32:47:19 –> 00:32:48:04
Oui, ça va.

00:32:48:04 –> 00:32:51:05
Je ne sais pas si je suis douée de mes doigts, mais des trucs avec des doigts, en tout cas.

00:32:51:05 –> 00:32:53:23
Tu es tu définis comme artiste et tu gagnes ta vie tel quel?

00:32:53:24 –> 00:33:02:10
Tu as passé un diplôme pour être artiste, tu es donc certifié artiste et tu viens d’être certifié par VY parce que tu es une communauté de fans qui est assez colossale.

00:33:03:03 –> 00:33:06:05
Combien de milliers de 165 000?

00:33:06:08 –> 00:33:08:05
165.000 Flowers, tu?

00:33:08:06 –> 00:33:18:02
Tu nous permet de comprendre que le voisin, ce n’est pas seulement celui qui est à côté de soi physiquement, mais on peut avoir des voisins qui sont à l’autre bout du monde, avec qui on peut vivre des choses exceptionnelles et fabriquer des choses exceptionnelles.

00:33:18:02 –> 00:33:21:05
C’est donc les voisins numériques et le voisinage.

00:33:21:07 –> 00:33:27:17
C’est pas quelque chose de physique, c’est les molécules voisines de quelqu’un de sentir voisin de quelqu’un.

00:33:27:18 –> 00:33:35:07
C’est sentir et l’échange possible, peu importe qu’il ait une réalité physique ou pas.

00:33:35:17 –> 00:33:36:15
Ta définition du travail?

00:33:38:08 –> 00:33:41:04
Je suis assez d’accord avec ta définition du travail.

00:33:41:04 –> 00:33:45:22
En fait, j’ai un profond respect pour l’artisanat et les choses.

00:33:46:11 –> 00:33:49:08
Pour moi, le travail, c’est générer des choses, des formes.

00:33:50:14 –> 00:33:55:01
Tant qu’à faire, y mettre un peu de sens, un peu de principe et un peu d’éthique.

00:33:55:04 –> 00:33:57:17
Et pas ça peut être pas trop mal.

00:33:57:18 –> 00:33:59:09
Je pense aller Lougah.

00:33:59:09 –> 00:34:00:24
On n’a pas encore dit Allez Louis Gallois.

00:34:01:03 –> 00:34:03:10
Sa mission première les Luyat collectif pour tout ce que vous venez de dire.

00:34:03:20 –> 00:34:15:24
Bruno, tu es le dernier à nous donner la définition du travail bien sur il en radio, d’autres dans cette émission, d’autres invités sont à venir et ensuite, ce sera même si Lautrec qui nous interprètera son premier titre, Jattends, salut.

00:34:16:13 –> 00:34:20:11
Pour moi, le travail, c’est se faire plaisir en rendant service aux gens.

00:34:20:21 –> 00:34:25:02
Excuse moi parti une plateforme pour mettre en place des Fêtes ensemble parce que finalement.

00:34:25:18 –> 00:34:34:20
Aussi, vivre, c’est notre travail, en tout cas avec Philippe Vitry qui on organise des soirées, c’est plutôt les gens qui organisent des soirées.

00:34:34:22 –> 00:34:39:15
Pour les autres, c’est la plateforme collaborative des soirées chez des particuliers.

00:34:39:20 –> 00:34:45:10
Tout le monde peut organiser une soirée chez soi et recevoir des gens qu’on ne connaît pas, comme sur Airbnb.

00:34:45:16 –> 00:34:46:21
Super plan pécho, j’imagine.

00:34:47:07 –> 00:34:51:10
Pour pêcher aussi, pour rencontrer des gens, pour voyager.

00:34:52:04 –> 00:34:52:22
On peut tout faire.

00:34:54:10 –> 00:34:57:04
Grâce au grand Internet sera personnalisé, c’est important quand même.

00:34:57:21 –> 00:35:05:14
Ce bouleversement technologique, on l’a dit en début d’émission, motivé par ses règles qu’impose le logiciel libre qui change complètement la donne.

00:35:05:16 –> 00:35:07:13
Il s’appelle Merci d’être avec nous.

00:35:07:14 –> 00:35:09:17
Merci à vous écouter, je peux passer un agréable moment.

00:35:09:17 –> 00:35:11:10
Il s’appelle Lautrec, il est en face de moi.

00:35:11:22 –> 00:35:12:05
Ça va.

00:35:12:11 –> 00:35:15:13
Si Lautrec vient de sortir.

00:35:15:13 –> 00:35:17:03
C’était le 30 mars 2015.

00:35:17:03 –> 00:35:19:13
Autant dire il y a un an plus tôt.

00:35:19:20 –> 00:35:21:00
C’est plutôt le projet qui va sortir.

00:35:21:05 –> 00:35:21:18
C’est ça, c’est ça.

00:35:21:18 –> 00:35:23:20
Tu viens faire la promotion pour ton prochain album?

00:35:24:01 –> 00:35:24:24
C’est bon signe.

00:35:25:16 –> 00:35:29:21
Du coup, moi, j’ai le pitch pour le précédent album, donc j’étais ben écoute.

00:35:29:22 –> 00:35:32:05
Je préfère que tu chantes parce que finalement, tu performe.

00:35:32:05 –> 00:35:34:06
Parce que c’est plus simple de parler de musique une fois qu’on l’a écouté.

00:35:34:24 –> 00:35:38:06
Parler de musique avant d’avoir écouté, dit en écoutant là où on aurait de quoi en parler.

00:35:38:16 –> 00:35:44:11
C’est plutôt ce qu’on va faire, même si Lautrec dans la chambre d’être en direct de la date Place 2, rue du Buisson, Saint-Louis.

00:35:44:11 –> 00:35:50:09
C’est R10 qui nous accueille pour une réflexion sur le travail, avec cette tonalité aujourd’hui par latter voisin.

00:35:50:10 –> 00:35:56:05
Ça va sauver M6 Lautrec, mais c’est l’âme comme la Haute Chambre Dr.

00:36:01:14 –> 00:36:06:10
Sont dirigées et derrière notre réalisateur Clément, tout va très vite.

00:36:06:10 –> 00:36:09:03
Nous avons donc pas eu le temps de faire des tests réellement.

00:36:09:04 –> 00:36:10:19
C’est du work in progress également.

00:36:11:02 –> 00:36:14:03
La Chambre, sinon ça perdrait de son charme.

00:36:14:13 –> 00:36:24:11
Et nous essayons donc de brancher le M6 à M6.

00:36:24:19 –> 00:36:25:09
Lautrec?

00:36:25:23 –> 00:36:30:21
Visiblement, un problème de débranchement, ce sont des choses qui arrivent souvent dans cette émission.

00:36:30:22 –> 00:36:33:07
Vous y êtes habitués, vous qui êtes fan à venir?

00:36:33:17 –> 00:36:36:10
Shiarly qui nous parlera de la blockchain?

00:36:36:17 –> 00:36:36:23
Ça va?

00:36:36:24 –> 00:36:40:19
Charli Mais savez vous whistle Bienvenüe Blockchain?

00:36:40:22 –> 00:36:44:07
Donc une belle définition installe toi, fais comme chez toi.

00:36:44:07 –> 00:36:46:02
Il y a de la boisson chaude offerte par irradient.

00:36:46:05 –> 00:36:47:03
C’est vous, les enfants, sachez le.

00:36:47:04 –> 00:36:49:02
Il y a des marqueurs des Pasqua.

00:36:49:03 –> 00:36:50:21
On peut dire la marque puisqu’ils nous ont offert pas mal.

00:36:51:19 –> 00:36:55:12
Il y a quelques émissions de cela pour décorer ces chambres à air.

00:36:55:16 –> 00:36:58:12
Si Lautrec, jattends dans la chambre.

00:37:03:22 –> 00:37:05:05
En plus, c’est définition du travail.

00:37:07:22 –> 00:37:09:15
Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

00:37:11:17 –> 00:37:14:00
Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

00:37:14:17 –> 00:37:21:13
Voilà pourquoi je reste au fond de mon divan dans l’effondrement des valeurs de l’imposant désordre qu’elles ont laissé.

00:37:21:19 –> 00:37:27:03
Rien dehors, l’ordre encore désordre et brasse de l’air.

00:37:27:03 –> 00:37:31:09
Et 5/4 du haut de leur prison d’odeur parce qu’elles n’auront bientôt plus d’or.

00:37:31:23 –> 00:37:33:17
Le soleil rouge titube.

00:37:34:03 –> 00:37:36:17
La ville s’endort au milieu des fleurs.

00:37:36:24 –> 00:37:46:24
Il ne reste que le corps et l’empilement des casseurs parlent trop fort parce qu’ils ont peur, parce qu’ils ont tort et qu’on ne pardonne plus les erreurs.

00:37:47:07 –> 00:37:58:15
On s’entend plus penser comme le sens plaisir, la seconde instance comme étant dans un état physique.

00:37:58:23 –> 00:38:02:10
La foule diaphanes dans le flot périphérique.

00:38:02:20 –> 00:38:06:15
Enfin, seule l’enfance d’un flot d’informations diffuse.

00:38:06:22 –> 00:38:13:03
Je me fais mon au monde à moi et parle leurs supporteurs les yeux au sol, le front sur la paroi théologique.

00:38:13:19 –> 00:38:16:11
Quant a canonisé parce qu’elle rapporte du fric.

00:38:16:23 –> 00:38:21:13
Adam Smith Wesson tonne contre l’attente des beaux lendemains paisibles.

00:38:21:19 –> 00:38:25:20
Dans les alcôves résonne le pire dire on s’en fout.

00:38:25:23 –> 00:38:32:16
Ces personnes se livre, on s’en fout, c’est la porte à personne.

00:38:35:17 –> 00:38:38:01
J’ai pensé les fait partie des faits.

00:38:38:11 –> 00:38:41:01
Et potelé, une musique sans fin.

00:38:41:04 –> 00:38:42:20
Je voudrais fuir les beaux parleurs.

00:38:43:09 –> 00:38:45:00
Pour ceux qui restent discrets.

00:38:45:12 –> 00:38:47:23
Percer le secret du bonheur indicible.

00:38:48:08 –> 00:38:53:11
J’ai pensé, possible bupati, de faire écouter sans ma Fiorèse.

00:38:53:22 –> 00:38:57:11
Je voudrais faire les beaux parleurs peinés pour ceux qui restent discrets.

00:38:57:16 –> 00:38:59:22
Percer le secret du bonheur indicible.

00:39:00:11 –> 00:39:02:12
J’ai été voir de l’autre côté de Londres.

00:39:02:16 –> 00:39:05:23
Mon pote partit pour un pays où la lumière abonde.

00:39:06:09 –> 00:39:11:06
J’ai apprécié de tous les instants, restant distingué, mais sans tellement d’attente.

00:39:12:10 –> 00:39:20:18
J’ai témoigné du testament du temps ancien jadis au McDo en chien, je dis les mecs bien en chimaciens, leur vie au bout du chemin.

00:39:21:00 –> 00:39:24:02
Depuis que je suis rentré à Paris, je me demande ce qu’il y a au bout du mien.

00:39:24:10 –> 00:39:28:21
J’ai voulu raconter, mais lorsque l’émotion vient, les mots s’envolent, les mots sont vains.

00:39:28:23 –> 00:39:30:18
Quand tu t’en fous d’avoir raison.

00:39:30:21 –> 00:39:36:00
Alors j’ai laissé mon stylo flotter dans l’air parce que Floppée terre le mélange de ciel.

00:39:36:20 –> 00:39:39:03
L’amour et la chaleur qui existent entre les chimères.

00:39:39:10 –> 00:39:43:11
Depuis ma peau m’accueillent, regard très clair sur corps de cire.

00:39:43:15 –> 00:39:45:03
Le grand écart du cœur.

00:39:45:10 –> 00:39:47:17
Je vois que je cours les années de carrière.

00:39:47:17 –> 00:39:50:21
Au fil de leurs jours se perdent.

00:39:51:10 –> 00:39:54:06
Les murs se resserrent et mes rêves s’emmerdent.

00:39:54:20 –> 00:39:58:12
Ou irons nous lorsque nos poèmes auront fait le bonheur mardi?

00:39:58:12 –> 00:40:00:08
Du leur que je suis leur douleur.

00:40:00:08 –> 00:40:03:09
Petit dealer de verre, maudit dealer.

00:40:03:09 –> 00:40:09:07
Qu’ils me cherchaient lors de leur tout premier cri et dealer de mort, quelle que soit vraiment, malgré la peur.

00:40:10:01 –> 00:40:11:00
Je serai là.

00:40:12:09 –> 00:40:14:23
J’ai toujours été là auprès de toi.

00:40:18:09 –> 00:40:21:21
J’ai toujours été là auprès de toi, tapper.

00:40:29:00 –> 00:40:35:23
On vient pour l’annonce, annonce l’annonce dans un journal difficile.

00:40:44:06 –> 00:40:51:01
Petite maintenance d’immeubles, travaux divers nourris, logements de fonction avec vue dégagée vers le sud ne s’est pas trompé.

00:40:51:01 –> 00:40:58:18
C’est bien beau 129 bis si Weyer, on est nul ici, on est pas emmerdé par le voisinage.

00:41:04:09 –> 00:41:15:02
Même si Lautrec ne vous a pas entendu applaudir parce que c’est d’illégale avec un extrait délégué, Ilic 4 quatre Estel été diffusé.

00:41:15:15 –> 00:41:17:21
Tu restes avec nous puisque tu joues encore deux morceaux.

00:41:17:21 –> 00:41:20:23
Ça sera plus tard dans cette émission.

00:41:20:24 –> 00:41:24:24
Vers 16h30, il nous a rejoint l’homme qui va nous expliquer la Bloc.

00:41:25:15 –> 00:41:30:11
Avant ça, je vous redonne les quatre notions fondamentales de ce nouveau monde basé sur le logiciel libre.

00:41:30:23 –> 00:41:36:02
L’étude, la redistribution, l’usage et la modification sont autorisés et encouragés.

00:41:36:03 –> 00:41:42:10
Je répète l’étude, la redistribution, l’usage et la modification sont libres et encouragés.

00:41:42:11 –> 00:41:59:23
Même Charlie dans la blockchain précis de nouvelles technologies et beaucoup de choses à venir dans cette émission, à savoir Pullo ensuite, qui viendra nous parler de son projet de collaboration avec des migrants syriens pour la musique dont il a le secret.

00:41:59:24 –> 00:42:03:23
Également des adolescents de R10, des enfants qui vont nous parler que nous attendons.

00:42:04:13 –> 00:42:07:06
Et le facteur chance nous sera expliqué.

00:42:07:12 –> 00:42:10:17
Voilà, entre autres, les différentes choses auxquelles vous allez avoir droit dans quelques instants.

00:42:10:17 –> 00:42:14:19
Mais commençons avec Avec toi, Charlie, pour nous expliquer la blockchain.

00:42:14:21 –> 00:42:16:21
Est ce que quelqu’un connait la blockchain ici?

00:42:17:15 –> 00:42:19:17
Il y a quelques personnes qui connaissent la blockchain.

00:42:19:18 –> 00:42:21:24
Ceux qui sont déjà dans le business pour les autres.

00:42:22:00 –> 00:42:24:06
Accrochez vous, écoutez, c’est fondamental.

00:42:24:10 –> 00:42:25:07
On peut le dire, oui.

00:42:25:16 –> 00:42:26:24
Charlie, c’est fondamental.

00:42:27:15 –> 00:42:29:17
Tu n’es pas n’importe qui pour pouvoir nous exposer ces faits.

00:42:29:23 –> 00:42:35:21
Tu es crédible puisque tu travailles dans ces nouvelles technologies, les nouvelles formes d’argent, les nouvelles formes de trading?

00:42:36:01 –> 00:42:36:12
Absolument.

00:42:37:05 –> 00:42:37:23
Il est crédible.

00:42:37:23 –> 00:42:38:24
Vous pouvez lui faire confiance.

00:42:39:07 –> 00:42:40:16
Chambray en direct de la place du Buisson.

00:42:40:24 –> 00:42:44:10
Saint-Louis, c’est Charlie pour un focus sur la blockchain.

00:42:44:16 –> 00:42:50:05
Du coup, l’idée aujourd’hui, c’est de se demander comment la blockchain va nous permettre de mieux interagir.

00:42:50:05 –> 00:42:51:09
De plus, interagir.

00:42:51:09 –> 00:42:56:21
En tout cas, d’interagir plus qualitative, plus qualitativement avec nos voisins, avec nos pairs.

00:42:58:00 –> 00:43:01:17
Du coup, on va essayer de voir en quoi la blockchain va nous permettre tout ça.

00:43:03:01 –> 00:43:05:03
Du coup, la première question, c’est qu’est ce que la blockchain?

00:43:06:02 –> 00:43:06:12
La blockchain?

00:43:06:13 –> 00:43:14:07
C’est donc une technologie, vous l’aurez compris, c’est une technologie qui permet l’échange, la transmission, l’archivage d’informations.

00:43:15:11 –> 00:43:17:06
Vous avez tous entendu parler du bitcoin.

00:43:17:07 –> 00:43:23:18
J’imagine que cette monnaie virtuelle, qui est en réalité basée sur la technologie blockchain.

00:43:24:17 –> 00:43:27:16
C’est une technologie qui est disruptive à plusieurs titres.

00:43:28:07 –> 00:43:28:23
Plusieurs raisons.

00:43:28:23 –> 00:43:32:11
La première, c’est que c’est une technologie qui est ultra sécurisée.

00:43:32:20 –> 00:43:39:11
On passera les détails sur les méthodes de cryptage et de chiffrement des informations qu’on pourrait se transmettre grâce à la blockchain.

00:43:40:04 –> 00:43:46:11
La deuxième raison, qui est fondamentale également, c’est une technologie qui est ouverte, qui est libre et qui est accessible à tous.

00:43:46:13 –> 00:43:47:13
Et ça, c’est très important.

00:43:48:08 –> 00:43:59:01
Le troisième point, c’est que c’est une techno qui va nous permettre de s’affranchir de l’inclusion d’un tiers pour garantir la validité des échanges qu’on aura entre nous.

00:43:59:13 –> 00:44:05:19
Je prends comme exemple aujourd’hui, quand on a des transactions à faire, des échanges culturels, peu importe.

00:44:06:03 –> 00:44:07:06
On a souvent affaire.

00:44:07:11 –> 00:44:15:04
Enfin, on doit faire appel à un tiers, que ce soit une mairie, un avocat, un notaire, un tiers de confiance ou une banque.

00:44:15:21 –> 00:44:17:21
On a beaucoup à faire aux banques.

00:44:18:04 –> 00:44:36:12
Malheureusement, dans nos échanges, du coup, l’utilisation de la blockchain dans les transactions va nous permettre de nous affranchir de ce tiers qui est un tiers, qui va nous imposer une sorte de dictature dont on n’aura plus besoin en utilisant des techniques basées sur la blockchain.

00:44:38:00 –> 00:44:56:08
Cette technologie blockchain, elle, permet donc l’émergence d’un référentiel de transformation à la fois social, puisque cela va changer nos comportements, nos manières d’interagir entre nous, avec nos voisins, avec nos pairs, mais également de changer à terme la nature de nos sociétés.

00:44:57:14 –> 00:45:12:07
Nous allons passer d’une certaine manière d’une de dunes, d’un idéal, d’une utopie, d’un objectif avouable ou inavouable à une utopie qui est beaucoup plus concrète, quelque chose qui va pouvoir effectivement se réaliser.

00:45:12:17 –> 00:45:13:09
Et là, pour le coup.

00:45:13:12 –> 00:45:16:19
Sébastien Brocas le dit bien mieux que moi dans son.

00:45:16:22 –> 00:45:24:18
Dans son ouvrage L’utopie du logiciel libre, il dit que le logiciel libre va permettre de réduire le hiatus entre le possible et le réel.

00:45:24:24 –> 00:45:25:10
Et ça?

00:45:25:21 –> 00:45:29:14
La technologie blockchain va réellement nous permettre de le faire.

00:45:32:01 –> 00:45:32:21
Bravo à lui surtout.

00:45:33:20 –> 00:45:36:09
Je vous invite d’ailleurs à lire cet ouvrage qui est très intéressant.

00:45:36:12 –> 00:45:37:20
Utopie du logiciel libre?

00:45:38:18 –> 00:45:42:17
Je vais prendre comme exemple si on a entendu parler pas mal de Bitcoin.

00:45:43:03 –> 00:45:44:21
Est ce que vous avez entendu parler?

00:45:45:06 –> 00:45:47:11
Vous regardez?

00:45:48:07 –> 00:45:50:20
Toi qui nous écoute, déterrées ou meurs?

00:45:50:23 –> 00:45:53:03
Est ce que cela vous dit quelque chose, alors?

00:45:53:10 –> 00:45:53:17
Home.

00:45:54:07 –> 00:45:56:19
C’est ça un peu plus loin que le bitcoin.

00:45:57:00 –> 00:46:06:20
Ça s’appuie sur une technologie blockchain également et ça pourrait être considéré comme une sorte d’ordinateur global, assez intéressant, décentralisé.

00:46:07:14 –> 00:46:09:21
C’est très intéressant et autonome.

00:46:09:22 –> 00:46:11:01
C’est encore plus intéressant.

00:46:11:13 –> 00:46:12:11
Et qui va nous permettre?

00:46:12:18 –> 00:46:19:21
Qui va permettre la fédération à la fois d’une identité numérique, mais également d’un portefeuille virtuel.

00:46:20:04 –> 00:46:22:09
Et les deux aspects sont très intéressants aujourd’hui dans le monde.

00:46:22:11 –> 00:46:25:15
Nous, en France, on n’a pas des problèmes d’identité parce qu’on a tous une carte d’identité.

00:46:25:22 –> 00:46:30:04
Et notre identité, on peut la trouver assez facilement avec un document officiel.

00:46:30:10 –> 00:46:32:15
Ce n’est pas partout pareil dans le monde.

00:46:32:23 –> 00:46:39:09
Il y a beaucoup de gens qui sont reconnus par leurs pairs, donc par leur famille, parce qu’ils vivent dans un petit village reclus.

00:46:40:20 –> 00:46:45:00
Mais ils ne sont pas reconnus globalement de la même manière.

00:46:45:10 –> 00:46:48:22
La notion de portefeuille virtuel on est six milliards et demi sur Terre.

00:46:48:23 –> 00:46:53:14
Aujourd’hui, il y a plus de 2 milliards de personnes qui n’ont pas d’identité bancaire.

00:46:53:20 –> 00:47:02:04
Or, ces gens là font partie d’une une vie, font partie d’un groupe de pairs, ont des échanges et doivent en avoir.

00:47:02:10 –> 00:47:07:14
La technologie Blockchain et Théréau, en l’occurrence, va permettre d’associer.

00:47:08:13 –> 00:47:20:20
Attention sur le fil d’associer ces deux choses à la fois une identité virtuelle, mais également un portefeuille, donc un moyen de transaction virtuel, va permettre en fait été ou va nous permettre.

00:47:21:13 –> 00:47:29:23
Basé sur la techno, Blockchain vient de créer un espace d’échange virtuel de confiance dans lequel les transactions auront lieu.

00:47:30:05 –> 00:47:36:16
Et ce sont des transactions qui peuvent être financières, mais qui peuvent être également artistiques, culturelles, bien entendu.

00:47:37:06 –> 00:47:40:23
Elle va donc autoriser la création de modèles de réussite collectifs.

00:47:41:04 –> 00:47:50:20
Et ça, c’est très important où le jeu est guidé par la coopération et non plus par des tiers qui vont nous imposer un mode de fonctionnement ou une grille de lecture.

00:47:52:00 –> 00:47:54:01
Les clés, c’est nous qui allons les créer.

00:47:54:09 –> 00:47:59:19
Les groupes vont créer les groupes qui vont se créer dans Éthérées Home vont créer leurs propres règles.

00:48:00:02 –> 00:48:01:06
Et là, je te remercie, Xavier.

00:48:01:19 –> 00:48:08:03
Sur la page Facebook de l’événement Mires lien que je vous invite tous à lire.

00:48:08:23 –> 00:48:21:08
Si toutefois vous ne l’avez pas déjà fait, il parle de l’initiative prise des voisins, justement, qui habitent à New York, à Brooklyn et qui ont décidé de s’affranchir à la fois des banques, mais également de leurs fournisseurs d’énergie.

00:48:22:00 –> 00:48:35:20
Et ils ont décidé de devenir autonomes, de créer un microcosme qui va s’auto approvisionner en énergie par l’intermédiaire de l’installation, évidemment, de panneaux solaires et de réguler tout l’approvisionnement en énergie.

00:48:36:02 –> 00:48:43:12
Grâce à ce système était room basé, comme je le disais, sur la blockchain, on peut rappeler la référence de desgroupes que j’ai oublié.

00:48:44:04 –> 00:48:47:24
Moi également, je me balade sur la page Facebook d’Ellezelles et les informations.

00:48:48:11 –> 00:48:53:08
C’était ma référence en l’agrégateur exactement.

00:48:53:09 –> 00:49:11:00
En conclusion, et pour rester assez assez général sur ce point là, la question qu’il faut qu’on se pose, c’est comment nos interactions dans nos interactions basées sur cette nouvelle technologie blockchain ou ces espaces de confiance qu’on va créer?

00:49:11:10 –> 00:49:19:07
Comment ces grandes transformations à petite échelle, finalement, puisque c’est des petits groupes que nous allons créer avec nos voisins, avec nos pairs?

00:49:19:12 –> 00:49:32:18
Comment est ce que ces petites évolutions, mais qui sont des grandes transformations, vont elles pouvoir devenir un immense organisme finalement protéiforme à l’échelle mondiale, à l’échelle globale?

00:49:33:10 –> 00:49:43:14
Je pense que c’est important de se poser ces questions là parce que nous devons, je pense que c’est il est de notre responsabilité de devenir les acteurs de ce changement là.

00:49:43:20 –> 00:49:55:16
Oui, et c’est avec nos voisins, en discutant, en parlant de nos intérêts communs, de nos intérêts convergents, qu’on va réussir à s’affranchir d’un certain diktat, ce qui nous est imposé par des organismes tiers.

00:49:55:17 –> 00:49:59:05
Et je vais par parler des banques ou des ou des administrations.

00:49:59:06 –> 00:50:01:20
Mais c’est quand même un peu ça et la balle est dans notre camp.

00:50:01:20 –> 00:50:04:19
Aujourd’hui, on a la technologie qui nous permet de le faire et nos voisins.

00:50:04:21 –> 00:50:12:09
C’est à la fois à nos voisins du 41, boulevard Barbès, mais aussi chez nos voisins d’Alaska, où nos voisins Domani aujourd’hui, étaient doubles.

00:50:12:10 –> 00:50:20:23
Blockchains nous permet de réduire les distances et de faire converger nos intérêts et de pouvoir créer des forces collectives locales.

00:50:20:23 –> 00:50:22:20
Finalement, allez Luyat, abreuvoir insistèrent.

00:50:22:20 –> 00:50:23:24
On applaudit Charlie.

00:50:24:05 –> 00:50:25:04
Merci pour cette précision.

00:50:25:04 –> 00:50:29:19
Est ce que vous avez des questions puisque nous sommes face à un expert, quelqu’un des questions sur la blockchain?

00:50:30:01 –> 00:50:31:17
C’est une nouvelle forme d’économie.

00:50:31:21 –> 00:50:34:03
Je rajoute une nuance quand même.

00:50:34:18 –> 00:50:47:00
Dans ce que tu dis, on en parlera tout à l’heure sous la voix de Jacques Attali, qui nous dit de nous méfier de ce fantasme américain des années 60 qui consiste à être entrepreneur et, quelque part, laisser se dissoudre la plate forme étatique.

00:50:47:05 –> 00:50:49:08
Donc, voilà ne pas non plus tomber dans l’excès ou pas.

00:50:49:09 –> 00:50:51:07
On en parlera tout à l’heure, Antonie.

00:50:51:08 –> 00:50:56:05
Une question comment est ce qu’on incite les gens à adhérer au blockchain?

00:50:56:09 –> 00:50:57:07
En fait, c’était ça ma question.

00:50:57:07 –> 00:50:59:12
Parce que nous, on à une communauté de 200 personnes.

00:51:00:18 –> 00:51:05:00
Si on avait envie d’introduire le blockchain dans l’équation, comment il faudrait s’y prendre très concrètement aujourd’hui?

00:51:05:10 –> 00:51:14:07
Je suis toujours contre un monde, que ce soit toi même, développeur, manque toi, tu puisses mettre, tu as les moyens physiques et matériels.

00:51:14:16 –> 00:51:23:20
D’où introduire dans créer une plateforme blockchain de faire appel toujours à des organismes, à des éditeurs qui s’ignorent ou pas.

00:51:23:22 –> 00:51:24:12
Clairement pas.

00:51:24:17 –> 00:51:35:07
Mais c’est des éditeurs de logiciels aujourd’hui qui seront à même de t’aider à rentrer et à intégrer et à diffuser ces technologies, ces techno là, dans ton groupe, dans ton groupe de capitaux?

00:51:35:20 –> 00:51:36:01
Ouais.

00:51:36:05 –> 00:51:38:22
Pour plus d’informations et merci pour ta question.

00:51:38:22 –> 00:51:46:18
Du coup, vous retrouverez énormément d’informations sur le site https Blockchain France tout attaché honnête.

00:51:47:11 –> 00:51:48:24
Vous trouverez la face à elle.

00:51:52:05 –> 00:52:01:15
Tu disais je disais que c’est très important et qu’il faut y aller sur ce site Blockchain France Ponette pour changer les choses autour de vous, mais aussi sur cette planète.

00:52:12:18 –> 00:52:16:11
Ça vous va comme vous vous voulez notre version la Chambre.

00:52:19:04 –> 00:52:24:23
Vous êtes bien sûr Radio-Paris en direct du deplace de la rue du Buisson, Saint-Louis, nous sommes dans le 10ème arrondissement.

00:52:24:23 –> 00:52:28:19
Deuxième épisode de cette série de trois émissions dédiées au travail.

00:52:28:19 –> 00:52:30:19
L’utopie est simple l’emploi est mort.

00:52:30:20 –> 00:52:39:12
Trois étapes pour refaire sa vie, retrouver goût à son existence à travers un mode de subsistance qui nous convient, la première étant liée au canal Saint-Martin.

00:52:39:12 –> 00:52:43:08
C’était le 25 mars et aujourd’hui, le 25 avril.

00:52:43:22 –> 00:52:45:06
C’était le 23 mars.

00:52:45:06 –> 00:52:52:00
C’est aujourd’hui le 25 avril pour l’épisode numéro 2 par Latter voisin, et le troisième sera le 21 mai à côté de la médiathèque Françoise Sagan.

00:52:52:22 –> 00:52:54:24
Le titre, c’est apprendre à apprendre.

00:52:54:24 –> 00:53:01:16
Paulo, nous a rejoints Paulo Paulo Panpan, mais Paulo qui joue aussi tout seul, qui fait des choses tout à fait wala.

00:53:01:16 –> 00:53:03:17
Je vais en parler d’un autre projet un peu lumpen.

00:53:03:20 –> 00:53:05:22
Effectivement, on a un album aussi qui arrive.

00:53:06:01 –> 00:53:08:11
Alors là, ça s’est passé en rencontrant des gens de voisins.

00:53:09:19 –> 00:53:14:11
Le projet Classe collective, j’en en parler aujourd’hui, c’est un projet qui est né à Taroudant, au Maroc.

00:53:14:17 –> 00:53:26:08
Quand j’étais partie avec Anatol, avec des jeunes, si on est partis faire une résidence pendant l’hiver 2013, on a passé trois mois à collaborer avec des artistes locaux et donc j’ai enregistré un premier disque de collaboration avec des Gawa, des Berbères.

00:53:26:08 –> 00:53:35:23
Là bas, et l’idée m’est revenue récemment de faire un deuxième épisode de ce disque, tout simplement en passant Porte de Clichy, en voyant des réfugiés et des migrants qui étaient là.

00:53:35:23 –> 00:53:45:15
Et je me suis dit que ce serait intéressant de faire chanter ces gens, de collaborer avec des migrants de toutes origines, aussi bien des Syriens, des Maliens, des Érythréens, etc.

00:53:46:09 –> 00:53:48:21
C’est un peu le processus en ce moment que j’essaie de lancer.

00:53:48:22 –> 00:53:53:24
J’essaie de lancer des rencontres et il se trouve que c’était bien parti pour.

00:53:54:04 –> 00:53:57:13
J’avais un contact ou Sam qui gérait pas mal de gens comme ça.

00:53:57:20 –> 00:53:59:00
C’est ce qui s’est passé.

00:53:59:00 –> 00:54:08:05
C’est au moment des attentats que tous les réfugiés ont été un peu disséminés et du coup, je n’ai pas pu avancer sur ce projet.

00:54:08:11 –> 00:54:10:10
Aujourd’hui, j’amène les instrus, je vais vous faire écouter ça.

00:54:10:20 –> 00:54:20:17
C’est un appel à trouver du tissu associatif, des gens qui pourraient me présenter tout simplement, des personnes qui seraient intéressées pour participer à ce projet.

00:54:20:23 –> 00:54:22:10
Comment fait on pour interagir avec toi?

00:54:23:12 –> 00:54:29:02
On peut m’envoyer un mail à Paul Arobase, humble musique curieux pour faire un achat humble.

00:54:29:05 –> 00:54:31:03
Pour vous qui êtes illettré?

00:54:31:08 –> 00:54:31:19
Tout à fait.

00:54:31:24 –> 00:54:33:09
Ouais, on écoute ces morceaux.

00:54:33:23 –> 00:54:37:17
Appel à participation pour ce projet qui s’appelle Outlast Collective.

00:54:37:22 –> 00:54:38:23
Ce collectif, c’est le nom du groupe.

00:54:39:11 –> 00:54:41:05
Merci d’être avec nous.

00:54:41:07 –> 00:54:42:20
Sherbrooke Comment ça va marcher?

00:54:44:00 –> 00:54:46:15
Pour l’instant, Isabelle n’a tué que des instruments.

00:54:49:03 –> 00:54:54:16
Si quelqu’un veut chanter, il peut être apropos ou pas forcément pour chanter.

00:54:54:17 –> 00:54:56:13
Mais bon, on entend des instruments comme le balafon.

00:54:56:22 –> 00:54:57:24
On va entendre décarcasse.

00:54:58:06 –> 00:54:59:01
Il y a aussi des santés.

00:54:59:02 –> 00:54:59:13
Il y a toutes sortes.

00:54:59:13 –> 00:55:03:12
C’est un mélange d’instruments organiques et de production un petit peu plus électronique.

00:55:03:23 –> 00:55:10:12
Voyage, voyage, il y en aura un autre dans cette émission avec Jugurtha, qui ne rejoindra vers 17h30 pour deux morceaux Live àdire et Lofti.

00:55:10:18 –> 00:55:12:12
Et aussi ce grand écart entre.

00:55:14:01 –> 00:55:16:18
J’allais dire, Oria en mêlant Maghreb et Occident.

00:55:17:17 –> 00:55:18:20
Écoutez la Chambre.

00:59:39:07 –> 01:00:01:21
Semble que vous ayez peine blanchi la Chambre, alors vous l’avez compris, nous rentrons avec cette émission dans l’économie de la participation, une nouvelle économie où l’on peut participer grâce à ses voisins, des projets, quel qu’il soit.

01:00:02:08 –> 01:00:04:16
Vous pouvez les mettre en place, alors ça fait.

01:00:04:18 –> 01:00:06:22
Ça fait quelques années que ça existe.

01:00:07:11 –> 01:00:08:02
Depuis combien de temps?

01:00:08:02 –> 01:00:10:10
Charlotte Ça existe, cette économie participative?

01:00:11:15 –> 01:00:16:02
S’est créée en mars 2010 et c’est à peu près la naissance partout dans le monde du crowdfunding.

01:00:16:23 –> 01:00:18:08
Et qu’est ce que ça change?

01:00:18:12 –> 01:00:20:00
Encore une fois, ça change.

01:00:20:05 –> 01:00:22:06
Il y a vingt mille projets qui sont passés par chez nous.

01:00:23:15 –> 01:00:23:24
Salut!

01:00:27:13 –> 01:00:31:12
Projets qui sont passés par chez nous et qu’on puisse financer et qu’on peut aller à bout.

01:00:32:19 –> 01:00:36:12
Les deux catégories les plus importantes aujourd’hui, en tout cas, c’est cinéma.

01:00:37:12 –> 01:00:39:09
Ouais, l’image au sens large.

01:00:39:19 –> 01:00:47:22
Il y a un problème de financement, donc finalement, il est soulevé par cette nouvelle appréhension de la presse se fait au rentre, pas dans les cases.

01:00:48:01 –> 01:00:51:07
En fait, aujourd’hui, le financement de la culture en France, il est quand même très segmenté.

01:00:51:23 –> 01:00:56:23
Il faut rentrer dans des cases où on permet à chacun d’aller au bout de ses idées et de libérer sa créativité.

01:00:57:02 –> 01:00:58:12
Qu’il rentre dans les cases ou pas.

01:00:59:19 –> 01:01:01:10
C’est fondamental comme pirouette.

01:01:01:11 –> 01:01:04:02
Qu’est ce qui a permis ce développement?

01:01:05:02 –> 01:01:15:11
En fait, on n’a rien inventé, un kisskissbankbank n’est pas une machine à faire tomber l’argent du ciel, c’est quand ça va être, ça va, financé Shadows via un appel à souscription à la radio.

01:01:15:12 –> 01:01:17:11
La statue de la Liberté a été financée comme ça.

01:01:17:19 –> 01:01:27:07
En fait, l’internet nous nous permet d’industrialiser et de passer à l’échelle, un phénomène qui existe depuis la nuit des temps, qui s’appelle la souscription à la dentine.

01:01:27:10 –> 01:01:34:13
Vous y mettez les mots que vous voulez dessus, mais finalement, on a réalisé ce projet qui existe depuis depuis toujours.

01:01:35:18 –> 01:01:36:08
Il était temps.

01:01:37:02 –> 01:01:46:01
Alan Antonie, vous avez mis en place le remix coworking, donc un endroit où on peut travailler à plusieurs choses qui ne se passent pas non plus.

01:01:46:02 –> 01:01:47:02
Comme ça, vous rentrez pas.

01:01:47:03 –> 01:01:48:19
Tiens, j’ai besoin d’un bureau, non.

01:01:48:21 –> 01:01:54:08
Il y a une forme de casting, de sélection, une réflexion, une sorte d’intelligence collective que vous mettez en place.

01:01:54:08 –> 01:01:55:03
Ça existe depuis quelque temps.

01:01:55:03 –> 01:01:57:11
Le Rubik’s Working on a démarré en janvier.

01:01:57:19 –> 01:01:59:07
On a démarré en janvier 2013.

01:02:00:11 –> 01:02:01:04
Du coup, ça fait trois ans.

01:02:02:10 –> 01:02:04:12
C’est exactement à la notion du temps.

01:02:04:12 –> 01:02:05:17
Ça passe vite quand on est entrepreneur.

01:02:07:13 –> 01:02:14:18
Et effectivement, on a mis bien un an et demi à arriver à trouver une méthode de fonctionnement pour que les gens se parlent.

01:02:14:19 –> 01:02:16:05
Parce que c’est pas si évident que ça.

01:02:16:12 –> 01:02:16:19
Le point.

01:02:17:00 –> 01:02:21:07
Le point de départ, c’était j’en ai assez de travailler seul chez moi au démarrage.

01:02:23:01 –> 01:02:26:22
Les gens qui se présentaient, c’étaient les gens qui étaient plutôt chez eux et qui disaient on a plus envie de travailler ensemble.

01:02:26:24 –> 01:02:37:13
Puis, petit à petit, on a vu ça évoluer vers des initiatives beaucoup plus collaboratives, c’est à dire l’expression claire de l’envie de collaborer avec d’autres personnes, tout simplement.

01:02:37:23 –> 01:02:40:07
Et donc, il y a des stratégies que vous mettez en place.

01:02:40:11 –> 01:02:42:03
Donc, on parlera un peu plus tard.

01:02:42:07 –> 01:02:45:11
Ici, j’aimerais que l’on définisse quelque part ensemble.

01:02:45:13 –> 01:02:47:02
Vous pouvez vous rapprocher ou prendre des micro.

01:02:47:03 –> 01:02:49:15
Vous voulez nous aider dans ce travail?

01:02:50:02 –> 01:02:55:15
Comment vous définissez cette nouvelle économie ou cette économie de la participation où le sujet est au cœur du collectif?

01:02:56:06 –> 01:02:59:24
Une sorte de rationalité économique mise en place par le nombre.

01:03:00:08 –> 01:03:01:08
En fait, Antonie.

01:03:01:19 –> 01:03:04:08
On a une chance, c’est que ça commence à être théorisé.

01:03:04:16 –> 01:03:07:04
Il s’appelle l’économie du lien et l’économie du lien.

01:03:07:04 –> 01:03:11:18
Elle part du principe que pour faire des choses aujourd’hui, dans le contexte qu’on connaît, il faut être plusieurs.

01:03:11:21 –> 01:03:15:15
Il faut partager et c’est plus que c’est plus juste une lubie.

01:03:15:17 –> 01:03:25:09
C’est aujourd’hui une théorie qui commence à se mettre en pratique, en pratique seulement, mais qui est en train d’opérer des bouleversements colossaux.

01:03:26:06 –> 01:03:35:22
Oui, en fait, il faut voir maintenant les gens comme un organisme vivant, comme des espèces de molécules qui vont, qui vont s’assembler en fonction des projets, en fonction des envies, en fonction des besoins.

01:03:36:11 –> 01:03:41:18
Et on est plus juste en train de répondre à un besoin simple par une action simple.

01:03:42:05 –> 01:03:43:19
Tout ça s’est complexifié, mais pour le meilleur.

01:03:44:06 –> 01:03:45:19
Alors pourquoi on est encore Jeremy?

01:03:45:20 –> 01:03:46:20
Tu voulais rajouter quelque chose, non?

01:03:47:03 –> 01:03:47:15
Pourquoi?

01:03:48:01 –> 01:03:50:09
On est encore face à cette nuit debout.

01:03:50:13 –> 01:03:55:08
Nous, c’est plutôt journée à l’horizontale, mais qui partent du même principe, c’est à dire parler ensemble dans la rue.

01:03:55:08 –> 01:03:56:24
Des problèmes contemporains.

01:03:57:00 –> 01:04:06:11
Pourquoi en sont ils toujours, un peu comme à la Fête de l’Humanité, à essayer de disséquer des problématiques nationales chirurgie sociale et économie du social?

01:04:06:20 –> 01:04:09:06
Pourquoi ce n’est pas beaucoup plus présent?

01:04:09:07 –> 01:04:14:07
Et pourquoi pas une plus grande conscience qu’on est rentré dans ce nouveau mode de fonctionnement de la part du grand public?

01:04:14:09 –> 01:04:15:01
C’est caché.

01:04:15:01 –> 01:04:16:07
Ils ne sont pas au courant de ce qui se passe.

01:04:16:11 –> 01:04:22:24
Il n’y a rien de caché, mais je crois qu’il y a plusieurs sociétés dans la société aujourd’hui et en fait une société de gens.

01:04:23:12 –> 01:04:28:01
Moi, je suis toujours très étonné d’entendre les gens qui disent ouais, on ne va pas, on ne va pas aller trop loin.

01:04:28:01 –> 01:04:31:22
On risque de rentrer dans la précarité alors que tous l’impression d’y être depuis 25 ans.

01:04:32:05 –> 01:04:34:03
Ouais, ben voilà, c’est tout.

01:04:34:07 –> 01:04:36:03
C’est qu’il y a plusieurs expériences.

01:04:36:03 –> 01:04:42:07
Il y a plusieurs groupes qui font plusieurs expériences à un moment donné et que la nôtre, elle, aide à gérer la précarité, de gérer le chaos.

01:04:42:10 –> 01:04:46:11
D’ailleurs, tu avais et finalement, la précarité, c’est le facteur.

01:04:47:00 –> 01:04:50:13
On remet en place la notion de réussite, mais aussi de vie, d’avenir.

01:04:50:20 –> 01:04:55:01
Finalement, l’avenir, c’est si on se fait confiance, on a moins peur de l’avenir.

01:04:55:02 –> 01:04:57:03
Avant, c’était une espèce de lubie.

01:04:57:07 –> 01:04:59:15
On allait se sacrifier pour un avenir incertain.

01:04:59:15 –> 01:05:01:17
Aujourd’hui, comme la vie, comme le présent est incertain.

01:05:01:19 –> 01:05:08:23
On souffre, on se met en situation de bien être, d’accomplissement et on se dit OK puisque je ne sais pas ce qu’il va se passer dans un mois, je vais.

01:05:09:17 –> 01:05:13:12
Je vais déjà me mettre en situation de rendre le chemin aussi agréable que la destination.

01:05:13:14 –> 01:05:21:02
En fait, je crois que nous, cette table un seul métier et que cet échange n’est pas nécessairement.

01:05:22:24 –> 01:05:28:22
Après, je pense que c’est comme ça aussi, un peu comme les décalcomanies quand on était petit, c’est à dire quand on est sur un glissement de modèle.

01:05:29:07 –> 01:05:32:01
Mais on n’est pas encore arrivé sur le premier.

01:05:32:13 –> 01:05:33:15
Qu’est ce qui vous manque aujourd’hui?

01:05:33:19 –> 01:05:35:12
Le co-working, le financement participatif?

01:05:36:04 –> 01:05:37:12
Ce n’est pas encore grand public.

01:05:37:20 –> 01:05:39:22
Je crois pas que ce soit encore en vie.

01:05:40:05 –> 01:05:41:13
C’est une très bonne nouvelle.

01:05:41:15 –> 01:05:43:15
Ça veut dire qu’on a encore plein plein de choses à faire.

01:05:44:09 –> 01:05:51:02
Mais tu crois que parce que est ce que c’est médiatisé, ce que c’est pas médiatisé, ce qui est une rétention d’information pour que les gens se disent non, on est dans la merde, y’a pas de solution.

01:05:51:11 –> 01:05:55:05
Ils disent tous pareils à République ou dans d’autres endroits où ça peut discuter sur le sujet.

01:05:55:15 –> 01:05:59:23
Il n’y a pas de vision d’avenir, il a pas de vision, y’a pas de projet, personne chez les politiques, alors ils sont là.

01:06:00:21 –> 01:06:01:21
Deux réponses à ça.

01:06:01:21 –> 01:06:03:02
Je pense que des gens qui n’ont pas de projet, c’est faux.

01:06:03:02 –> 01:06:04:01
Moi, je passe mes journées.

01:06:04:18 –> 01:06:15:10
Pour des projets Jean-Mary, que ce soit des projets de boîtes, des projets artistiques, ça, c’est quand même une énergie incroyable et c’est des signaux faibles d’une société qui va, qui va bien et qui est en tout cas et créative.

01:06:15:23 –> 01:06:28:05
Deuxième réponse je pense que le champ politique est le seul qui n’a pour l’instant été pas peu, si peu, pas percuté par le numérique, parce qu’ils peuvent se permettre avec une vision très verticale et très conservatrice.

01:06:28:16 –> 01:06:29:08
Ce qui est embêtant.

01:06:29:19 –> 01:06:38:23
Aujourd’hui, c’est qu’il y a moins un imaginaire de l’avenir qui soit positif et qui nous donne vraiment envie d’y aller tous ensemble.

01:06:39:00 –> 01:06:42:16
En fait, donc, la chose dont on se rend compte, c’est que ceux qui nous dirigent n’ont pas la solution.

01:06:43:18 –> 01:06:51:12
Et en ce moment, il y a énormément d’initiatives, comme tu le disais, mais elles sont pas beaucoup mises en lumière.

01:06:52:03 –> 01:07:13:05
Il y a des films extraordinaires en ce moment, avec deux mains financées sur KissKissBankBank, financées sur KissKissBankBank et qui nous montrent qu’il y a des gens qui qui commence par faire des choses, qui font sens pour eux, pour leurs amis et à partir de là, ils y reprennent des fermes.

01:07:14:09 –> 01:07:23:02
Il y crée des espaces de coworking, des plateformes de financement participatif, etc.

01:07:23:07 –> 01:07:25:01
Par contre, quelque chose qui me gêne tout à l’heure.

01:07:25:03 –> 01:07:25:21
Bon, j’ai pas.

01:07:25:23 –> 01:07:30:02
J’ai pas trop rebondi sur la blockchain, mais c’est la fascination de la technologie.

01:07:31:20 –> 01:07:36:16
Je rencontre des gens et puis ils se réunissent entre eux pour monter un projet.

01:07:36:18 –> 01:07:45:09
Et puis, un moment dans la conversation qui s’enlise un peu parce que tout le monde n’a pas le même projet en tête, ils le disent on va monter une plateforme où on va utiliser cette techno.

01:07:45:16 –> 01:07:51:21
Puis, en fait, ils ne se sont pas mis d’accord sur les valeurs, sur le sens, sur ce qu’ils voulaient faire exactement.

01:07:52:13 –> 01:08:02:07
Et la conversation se tourne à On va faire une plateforme, on va faire une app, on va aider des gens, on va faire du design thinking et en deux semaines, ils ont.

01:08:02:14 –> 01:08:03:14
Ils ont une app.

01:08:04:08 –> 01:08:07:08
Jérémie rebondit sur cette notion d’absence de sens.

01:08:07:13 –> 01:08:10:14
Tout à l’heure, tu parlais d’absence de médiatisation.

01:08:10:15 –> 01:08:11:04
Ce que vous entendez?

01:08:11:04 –> 01:08:12:00
Le souffle du vent.

01:08:12:01 –> 01:08:14:04
Voilà, on est au printemps qu’on ne voit pas d’un fil.

01:08:14:11 –> 01:08:18:13
L’adage est confirmé, mais les Chambray nous aident à garder chaud puisqu’on se dandine.

01:08:19:02 –> 01:08:24:00
Tu peux tu parler d’absence, peut être de médiatisation de l’ensemble de ces initiatives?

01:08:24:01 –> 01:08:34:22
Mettre en lumière la réalité, c’est pas une absence de médiatisation, c’est le fait de ne pas savoir en parler ou de s’approprier des initiatives en essayant d’y mettre tout et n’importe quoi.

01:08:34:24 –> 01:08:41:23
En l’occurrence, par exemple, on entend parler partout de co-working, mais on n’entend jamais parler de l’humain et du sens profond de ce coworking.

01:08:42:12 –> 01:08:50:18
On voit des médias, des corporéité tag s’approprier ces notions là, mais en parlant d’espaces, c’est de l’espace.

01:08:50:18 –> 01:08:52:11
C’est génial, c’est aussi c’est joli.

01:08:52:14 –> 01:08:55:06
Il y a des trucs orange, bleu, jaune partout, etc.

01:08:56:04 –> 01:08:58:14
Mais le pourquoi de ces initiatives et tout le temps.

01:08:58:18 –> 01:08:59:05
Éludées.

01:08:59:12 –> 01:09:02:05
Pourquoi les gens ont besoin de se rassembler?

01:09:02:06 –> 01:09:05:18
Pourquoi ils essayent de mettre un peu plus de sens dans ce qu’ils se, dans leur quotidien, etc.

01:09:05:19 –> 01:09:07:02
Tout ça est totalement éludé.

01:09:07:05 –> 01:09:08:22
Il y a dix ans, j’avais créé Pourquoi tu cours?

01:09:08:24 –> 01:09:14:19
C’était suite à une conversation avec ma psy qui disait Vous vous cherchez toujours l’amour.

01:09:15:05 –> 01:09:19:20
Et puis, le dimanche ou le lundi matin, vous êtes totalement déprimé.

01:09:19:21 –> 01:09:21:17
Il faut trouver un autre sens dans votre vie, etc.

01:09:21:21 –> 01:09:24:00
Cette sensation s’appelle Koke, non en.

01:09:25:07 –> 01:09:26:03
Je n’aime pas la coke.

01:09:26:03 –> 01:09:27:22
En fait, je n’en prend pas.

01:09:28:03 –> 01:09:38:07
Enfin, pas pas celle qui est blanche en tout cas, et a donc besoin de lien avec les gens est important.

01:09:38:08 –> 01:09:40:14
Mais ça passe par du sens, des valeurs partagées.

01:09:41:16 –> 01:09:43:24
Et ça, ça se passe sur la place de République.

01:09:43:24 –> 01:09:57:13
En ce moment, il y a des gens qui se réunissent et qui essayent de retrouver, de refaire des connexions aussi dans sa tête, de faire des connexions avec les gens qui vont parler à leurs voisins et dire que l’État voisin de regarder la télévision, on se disait alors il y a pire que moi en regardant Facebook, j’ai une vie de merde qui regarde en haut et en bas.

01:09:57:14 –> 01:09:58:03
Ils sont tous pourris.

01:09:58:07 –> 01:10:01:09
Mais là, je sors, je vais changer mes angoisses avec quelqu’un qui est à côté de moi.

01:10:01:10 –> 01:10:01:22
Et là, ils vont mieux.

01:10:01:24 –> 01:10:04:00
J’ai rencontré des gens soit pas acculées, qui y croyaient plus.

01:10:04:13 –> 01:10:08:18
Donc, j’ai rencontré un mec de 22 ans qui, apparemment, lui avait pris des champignons.

01:10:09:04 –> 01:10:14:02
Cette sensation s’appelle champignons, champignons et donc il me disait oui plus tard.

01:10:14:03 –> 01:10:18:10
Je vais faire des reportages pour dénoncer les gens et je dis Mais pourquoi tu veux dénoncer?

01:10:19:01 –> 01:10:20:12
Pourquoi tu veux dénoncer ce qui se passe?

01:10:20:13 –> 01:10:21:05
Ce que font les gens?

01:10:21:05 –> 01:10:23:13
Ce que font les entreprises, la banque, la finance, etc.

01:10:23:24 –> 01:10:24:24
Parce que j’y crois plus.

01:10:26:01 –> 01:10:30:04
Et moi, j’ai dit Mais tu sais, il y a encore des gens dans la périphérie de Paris qui plantent des carottes.

01:10:31:00 –> 01:10:31:10
Ah bon?

01:10:31:12 –> 01:10:32:24
Et là, ils m’embrasse il?

01:10:33:00 –> 01:10:33:12
Là, c’est fait.

01:10:33:18 –> 01:10:34:20
Je croyais que ça n’existait plus.

01:10:35:19 –> 01:10:36:15
Excellent, alléluia!

01:10:36:15 –> 01:10:36:22
Bronzant!

01:10:36:22 –> 01:10:37:10
Autre sesterces.

01:10:37:10 –> 01:10:39:13
Les carottes existent bel et bien encore.

01:10:39:13 –> 01:10:44:04
Tu nous parle à ton projet de local dans quelques minutes également à venir.

01:10:44:09 –> 01:10:53:00
Cette réflexion de Jacques Attali sur ce fait dont il faut se méfier, à savoir cette idéologie des années 60 américaine où l’entrepreneuriat est la clé.

01:10:53:01 –> 01:10:55:01
Mais on dissout l’Etat.

01:10:55:02 –> 01:10:56:07
C’est dangereux également.

01:10:56:08 –> 01:11:03:19
Frédéric Louf, qui nous rejoindra pour un morceau qui s’appelle Le Jouissons nous écouteront de la musique si Lautrec nous refera deux morceaux Juguet.

01:11:04:14 –> 01:11:15:01
Également, pour cette passerelle entre le Maghreb et l’Occident tout en musique, Yoman Koala nous a expliqué le concept, mais il enregistre des séquences de cette émission et nos remix sera tout ça et de là bas.

01:11:15:14 –> 01:11:23:08
En fin d’émission, Thierry Olier nous a rejoints avec ses doutes pour nous parler du judaïsme, de la CAF et de son initiative de quartier.

01:11:23:18 –> 01:11:25:14
Le vendredi, des diodes, donc.

01:11:25:15 –> 01:11:29:01
Encore beaucoup de choses en place et à venir.

01:11:29:02 –> 01:11:41:24
J’en ai bien sûr oublié une notion clé maintenant dans cette émission que nous avons évoquée très légèrement, mais qui vous est défini ici dans cette émission en direct du 2, rue du Buisson, St.

01:11:42:00 –> 01:11:42:09
Louis.

01:11:42:12 –> 01:11:43:17
C’est le facteur chance.

01:11:43:17 –> 01:11:48:03
Ça nous est expliqué par Philippe Gabier et c’était assez important.

01:11:48:03 –> 01:11:53:22
Il faut l’écouter sera suivi par Lorini, un titre qui nous a été proposé par Charlotte de KissKissBankBank.

01:11:53:22 –> 01:11:56:17
Nous sommes bien ensemble dans la chambre jusqu’à 18 heures.

01:11:56:22 –> 01:12:01:23
Ici, ça fait 18 mois qu’on vous explique que pour réussir, il faut du talent.

01:12:03:00 –> 01:12:09:07
Vous savez déjà, et bien évidemment, ça fait 18 mois qu’on vous explique que pour réussir, il faut du travail.

01:12:11:02 –> 01:12:13:04
Si vous l’aviez oublié, on vous l’a rappelé.

01:12:14:07 –> 01:12:19:17
Il y a une chose qu’on avait oublié de vous dire, c’est que pour réussir, il faut de la chance.

01:12:21:02 –> 01:12:25:04
J’avais complètement oublié de vous faire le cours sur Comment avoir de la chance.

01:12:25:11 –> 01:12:26:21
J’ai cinq minutes devant moi.

01:12:27:01 –> 01:12:28:12
Je vais essayer de rattraper le temps perdu.

01:12:29:10 –> 01:12:31:17
Vous me direz mais comment est ce qu’on peut faire un cours sur la chance?

01:12:34:02 –> 01:12:36:11
Les gens qui vous disent la chance, c’est le hasard.

01:12:37:05 –> 01:12:38:16
On est tombé là au bon moment.

01:12:39:11 –> 01:12:42:21
D’autres vont vous dire maintenant, il y en a qui l’ont, il y en a qui n’ont pas la bonne étoile.

01:12:43:15 –> 01:12:51:18
Moi, ce que je vais vous dire, c’est que par expérience, après pas mal d’années passées dans le management et dans la formation des managers, la chance.

01:12:52:14 –> 01:12:54:06
Premièrement, c’est une compétence.

01:12:56:01 –> 01:13:06:08
Deuxièmement, c’est une compétence qui se travaille, c’est à dire que ceux qui ont de la chance à répétition, ils en sont responsables et ceux qui ont des coups durs et des coups de malchance à répétition.

01:13:06:14 –> 01:13:10:18
Ils en sont aussi responsables parce que dans le fond, c’est quoi la chance?

01:13:11:01 –> 01:13:23:07
Quand on regarde bien les gens qui ont de la chance autour de vous et si vous vous en avez de la chance, ça veut dire que vous avez une capacité à créer autour de vous un environnement favorable.

01:13:23:17 –> 01:13:32:08
Coluche, qui était un grand spécialiste du management, aurait pu nous dire avoir de la chance, c’est avoir la capacité à gagner les concours de circonstances.

01:13:32:15 –> 01:13:40:11
Et bien, c’est exactement ce que l’on peut apprendre à faire dans le quotidien du travail en entreprise, dans la vie sociale, un peu partout.

01:13:41:13 –> 01:13:42:12
Mais ça peut aller plus loin.

01:13:44:00 –> 01:13:54:00
Avoir de la chance dans le fond, c’est activer la boite à opportunités et faire en sorte que, à travers ce que je fais, les décisions que je prends, les contacts que j’ai avec les autres, je vais déclencher l’apparition d’opportunités.

01:13:54:02 –> 01:13:55:04
C’est quoi une opportunité?

01:13:55:09 –> 01:13:56:14
Vous vous en souvenez peut être?

01:13:56:21 –> 01:14:01:16
On en avait sûrement parlé dans le cadre du cours ou dans nos conversations à la machine à café.

01:14:02:18 –> 01:14:04:06
Les opportunités, c’est de trois choses.

01:14:04:09 –> 01:14:08:17
D’abord, les opportunités, ces rencontres, rencontrer les bonnes personnes au bon moment.

01:14:09:13 –> 01:14:12:04
Mais les opportunités, c’est aussi ce que j’appelle moi les territoires.

01:14:12:14 –> 01:14:21:13
Aller sur les territoires, c’est les territoires du business, mais c’est aussi les bons territoires de la culture, les bons territoires géographiques, les bons territoires de la relation.

01:14:22:01 –> 01:14:36:17
Être sur le bon territoire et puis surtout, rencontrer des opportunités, c’est aussi être à l’écoute des bonnes demandes, c’est à dire, comme par hasard, celui qui trouve l’opportunité avec laquelle il va réussir à rencontrer la bonne personne sur le bon territoire.

01:14:36:19 –> 01:14:43:04
Et il a répondu En tout cas, il s’est positionné comme étant celui ou celle qui pouvait répondre à la bonne demande à Renieraient.

01:14:43:04 –> 01:14:45:18
Mais d’accord, mais alors, est ce que cela peut se déclencher?

01:14:46:13 –> 01:14:47:14
En tout cas, ça peut céder.

01:14:48:05 –> 01:14:49:03
On peut aider ça.

01:14:49:20 –> 01:14:53:02
On peut aider ça avec 4 postures.

01:14:54:00 –> 01:14:59:18
La première posture, c’est déjà une posture de vigilance, c’est à dire de la curiosité.

01:15:00:08 –> 01:15:05:18
Celui qui vit dans la routine, généralement, rencontre très rarement des opportunités.

01:15:05:22 –> 01:15:11:20
Les opportunités déteste les systèmes qui tournan savoir sortir de ses propres routines.

01:15:12:00 –> 01:15:16:20
C’est la première condition pour activer justement cette vigilance.

01:15:17:14 –> 01:15:18:24
Et ça prépare l’esprit français.

01:15:18:24 –> 01:15:25:00
Pasteur, qui disait la chance, ne favorise généralement que les esprits préparés.

01:15:25:10 –> 01:15:29:04
Se tenir vigilant par rapport à ce qui se passe autour.

01:15:29:12 –> 01:15:34:22
La deuxième idée, on en a beaucoup parlé ensemble en cours et vous en avez parlé avec d’autres de nos collègues.

01:15:35:14 –> 01:15:36:21
C’est la magie du réseau.

01:15:37:08 –> 01:15:43:09
Être en interaction avec les autres, se constituer un réseau, se constituer un réseau n’est uniquement se constituer un carnet d’adresses.

01:15:43:14 –> 01:15:46:01
Ce n’est pas uniquement demander des services et rendre des services.

01:15:46:10 –> 01:15:53:22
Se constituer un réseau, se créer les conditions pour l’opportunité, c’est devenir celui ou celle qui met les autres en relation.

01:15:54:04 –> 01:15:56:06
Celui qui crée les liens entre les autres.

01:15:56:15 –> 01:15:59:13
Celui qui aide les autres, d’ailleurs, à faire des choses.

01:15:59:20 –> 01:16:12:19
Vous avez donné cette merveilleuse citation de Pierre Doré, qui était le fondateur de l’Institut européen du leadership et qui disait La meilleure façon pour atteindre ses objectifs dans une organisation, c’est d’aider ceux dont on a besoin à atteindre les leurs.

01:16:13:00 –> 01:16:14:01
Donc, ces travailleurs en réseau?

01:16:16:12 –> 01:16:17:09
Le troisième.

01:16:18:11 –> 01:16:25:15
Secret de la chance, c’est justement d’être conscient que la chance, elle, marche pas toujours et que des fois, il y a des revers.

01:16:25:23 –> 01:16:28:01
On a des coups de malchance, mais tout le monde a eu des coups de malchance.

01:16:28:07 –> 01:16:35:18
Vous prenez toutes les grandes réussites du monde des affaires, les grandes réussites dans l’histoire, les grandes réussites dans les médias, dans le spectacle, dans le show biz.

01:16:36:05 –> 01:16:40:14
Les grandes réussites sont jalonnée de problèmes, de difficultés, de revers, d’échec.

01:16:41:02 –> 01:16:41:21
Qu’est ce qui s’est passé?

01:16:42:01 –> 01:16:47:21
Les gens qui ont vécu ces choses là, ils ont utilisé leurs échecs comme une matière première.

01:16:48:09 –> 01:16:49:20
Ils en ont fait quelque chose.

01:16:50:10 –> 01:16:53:22
Ils ont utilisé leurs échecs et ils l’ont transformé en projet.

01:16:54:04 –> 01:16:57:03
C’est devenu la matière première pour rebondir sur autre chose.

01:16:57:10 –> 01:17:04:23
Ce qui fait dire d’ailleurs que la chance, la vraie chance, c’est pas ce qui vous arrive, c’est ce que vous allez faire avec ce qui va vous arriver, ce qui est pas tout à fait la même chose.

01:17:05:18 –> 01:17:11:04
Donc, le quatrième secret de la chance, c’est l’anticipation, l’anticipation.

01:17:11:15 –> 01:17:15:24
En ce sens, il faut toujours avoir un projet d’avance.

01:17:16:05 –> 01:17:30:13
Comme par hasard, les chanceux, ils ont déjà dans la tête, quelque part lorsqu’ils en parlent avec les autres, le projet qui, comme par hasard, va être le projet qui est entendu par les uns ou par les autres, récupérés par les uns, par les autres valeurs créées.

01:17:30:17 –> 01:17:35:14
Demain matin, après demain, la semaine prochaine, le mois prochain va leur créer l’opportunité.

01:17:36:05 –> 01:17:40:21
Voilà, moi, ce que je pouvais vous dire, c’était cette dernière leçon avoir de la chance.

01:17:40:24 –> 01:17:43:01
C’est un élément déterminant dans la réussite.

01:17:43:04 –> 01:17:43:20
Ça s’apprend.

01:17:43:22 –> 01:17:44:20
On peut s’entraîner.

01:17:45:01 –> 01:17:51:10
Ça passe par une nouvelle façon de percevoir la réalité, de gérer ses priorités de vie et de décision et aussi ses relations aux autres.

01:17:51:18 –> 01:18:07:21
Et en n’oubliant surtout jamais que dans le fond, puisque tout est affaire d’opportunité pour savoir être de temps en temps un peu égoïste et se dire que la meilleure façon, c’est vrai pour tout de rencontrer des opportunités dans la vie, c’est déjà d’en mettre une soi même à la table.

01:18:09:16 –> 01:18:11:02
Et pas des moindres, vos inepties?

01:18:13:02 –> 01:18:13:21
Ça a assez duré, non?

01:18:14:24 –> 01:18:19:03
J’ai tout compris à la table.

01:18:23:20 –> 01:18:25:13
M’évanouir, mais devenez vous même!

01:18:54:15 –> 01:18:55:18
A dit Mme.

01:19:02:24 –> 01:19:10:16
Yōkai monnayent au meilleur souvenir mechas.

01:19:15:04 –> 01:19:22:15
Cette illuminée des bonnets d’âne au milieu des images.

01:19:25:03 –> 01:19:32:13
Oui, c’est la même chose.

01:19:57:08 –> 01:20:12:22
Au mieux, ça fait une bonne résistance à Genève, mais mieux vaut d’être.

01:20:20:08 –> 01:20:20:17
Yann.

01:20:30:13 –> 01:20:40:06
Si bien.

01:21:19:01 –> 01:21:19:06
Elisa.

01:21:27:18 –> 01:21:28:07
Bâcher.

01:21:33:08 –> 01:21:34:15
Ha ha!

01:21:35:00 –> 01:21:35:02
Ha!

01:21:35:04 –> 01:21:36:22
Ha, ha, ha ha!

01:21:37:03 –> 01:21:37:05
Ha!

01:21:37:11 –> 01:21:37:16
Ha!

01:21:38:21 –> 01:21:39:01
Ha!

01:21:39:05 –> 01:21:39:06
Ha!

01:21:39:14 –> 01:21:39:17
Ha!

01:21:39:22 –> 01:21:40:00
Ha!

01:22:40:04 –> 01:22:45:15
Au sujet, c’est Emulation l’entropie inventivité.

01:23:04:23 –> 01:23:08:07
Yé yé yé yé en direct du 2, rue de la Place du Buisson, St.

01:23:08:07 –> 01:23:08:12
Louis.

01:23:08:20 –> 01:23:15:22
Évidemment, dans le 10ème arrondissement, nous parlons à tes voisins, nous parlons à nos voisins pour nous sortir ensemble du chômage.

01:23:15:22 –> 01:23:17:05
Je vous le rappelle, l’emploi est mort.

01:23:17:05 –> 01:23:18:16
Il est temps de réagir.

01:23:18:17 –> 01:23:22:04
Les notions clés de ce début d’émission déjà évoquées.

01:23:22:15 –> 01:23:28:06
Le logiciel libre avec son étude, sa redistribution, son usage et sa modification encouragée et gratuite.

01:23:28:09 –> 01:23:29:22
Et le cours sur la chance.

01:23:29:22 –> 01:23:32:01
Il faut encourager la vigilance.

01:23:32:04 –> 01:23:36:06
La magie du réseau, prendre en considération la malchance et l’intégrer dans son projet.

01:23:36:07 –> 01:23:37:21
Et surtout, anticiper.

01:23:37:22 –> 01:23:44:02
Ils sont professionnels de la communauté KissKissBankBank et remixe Co-working également.

01:23:44:06 –> 01:24:03:06
Jérémie, ancien et toujours planneur stratégique, qui développe aujourd’hui un lieu local et qui met en place un Bluebus, donc un KissKissBankBank dédié aux bonnes initiatives pour la Terre pour vous permettre d’avoir des produits qui soient produits à côté de chez vous et qui met en place aussi une communauté.

01:24:03:10 –> 01:24:12:13
Pour ce faire, il est temps de nous donner, vous qui êtes ici et professionnels de la communauté, les trucs et astuces pour pouvoir d’une part commencer à boire assez voisins, mais ensuite en faire quelque chose.

01:24:14:22 –> 01:24:20:22
Ce que je peux dire de remixe, c’est working exacte, c’est créer du lien avec les gens.

01:24:20:22 –> 01:24:22:09
Ce n’est pas quelque chose d’extrêmement naturel.

01:24:22:09 –> 01:24:23:23
En réalité, c’est assez complexe.

01:24:24:19 –> 01:24:30:22
On s’en est rendu compte très vite au démarrage de remixe et donc on a pris dix huit mois avec des sociologues, avec des observations, etc.

01:24:30:23 –> 01:24:35:22
Pour essayer de comprendre comment les gens se font confiance, comment ils peuvent commencer à travailler.

01:24:36:01 –> 01:24:39:04
C’est quand même hallucinant qu’on se pose ce genre de questions en 2016, mais c’est quand même.

01:24:39:08 –> 01:24:40:17
Oui, c’est clairement flou.

01:24:41:02 –> 01:24:44:04
Au démarrage, on s’est dit bon, on va juste choisir des gens géniaux.

01:24:44:08 –> 01:24:46:01
Et puis ça va super bien se passer.

01:24:46:02 –> 01:24:48:10
Ils vont se parler, ils vont échanger, ils vont faire des projets ensemble, etc.

01:24:49:06 –> 01:24:53:07
Et on a fait une expérimentation, c’est à dire qu’on a mis une vingtaine de personnes dans une pièce pendant un mois.

01:24:53:07 –> 01:24:55:16
Et puis, on a observé un peu ce qu’il faisait et il se passait rien.

01:24:55:19 –> 01:25:01:04
En réalité, il y a deux personnes qui ont été mélangées, à part prendre des cafés ensemble déjeuners, etc.

01:25:02:03 –> 01:25:04:21
Il n’y avait pas cette recherche de différence, de décloisonnement.

01:25:04:23 –> 01:25:09:07
Les gens allaient naturellement vers des gens qui leur ressemblait et nos voisins ne nous ressemblent.

01:25:09:07 –> 01:25:10:18
Affinitaires exactement.

01:25:10:23 –> 01:25:20:22
On est dans des univers où on vit avec des gens extrêmement différents et toute la difficulté et la beauté de la chose, c’est d’aller se bouger vers ces gens qui ne ressemblent pas.

01:25:21:04 –> 01:25:30:19
Et donc, du coup, Antonie définit notre façon de faire, notre métier aujourd’hui comme étant en fait une sorte de bâtisseur d’un confort et tout le temps.

01:25:30:21 –> 01:25:35:19
Le secret, c’est d’arriver à créer une dynamique dans lesquelles on va accepter d’être dans cette zone.

01:25:35:19 –> 01:25:37:07
Un peu de danger, d’inconfort.

01:25:37:16 –> 01:25:43:00
On va aller rencontrer des gens différents qui vont nous apporter des richesses assez spécifiques et qui vont enrichir notre quotidien.

01:25:44:08 –> 01:25:53:16
Tout simplement sur la logique KissKissBankBank pour ce faire, se rapprocher les voisins de faire fonctionner une collecte ensemble, comment, comme on s’y prend, c’est pas si simple.

01:25:54:07 –> 01:26:01:20
On est en plein KissKissBankBank derrière la Chambre des députés qui avaient envie de faire plaisir avec un T-shirt, la, un sac en toile bio ou d’autres choses qui sont nos contreparties.

01:26:01:20 –> 01:26:04:03
N’hésitez pas, il nous faut 2.000 euros pour financer ces trois émissions.

01:26:04:04 –> 01:26:05:01
Nous avons avancé de l’argent.

01:26:05:01 –> 01:26:08:06
Pour l’instant, je ne sais pas s’il n’est pas certain que nous puissions produire la troisième édition.

01:26:08:06 –> 01:26:09:06
Donc agissez.

01:26:09:11 –> 01:26:15:00
Quand on monte sur KissKissBankBank, on se retrouve avec des gens qui nous envoient des conseils pour que la collecte fonctionne.

01:26:15:12 –> 01:26:24:03
Je rejoins tout à Hanane et nous, on s’appuie sur un point central et on va vous aider à cartographier votre communauté et à les réunir par points d’intérêt.

01:26:24:21 –> 01:26:26:11
L’exemple est assez simple.

01:26:27:14 –> 01:26:29:02
C’est le restaurant, le restaurant vide.

01:26:29:09 –> 01:26:36:04
Si vous recevez un mailing avec 450 personnes, un tapis ou un récipient, envoyez 10.000 personnes.

01:26:36:05 –> 01:26:37:07
Personnellement, je réponds pas.

01:26:37:13 –> 01:26:39:21
Je reçois un mail avec tous mes potes de lycée.

01:26:39:24 –> 01:26:40:09
Je réponds.

01:26:41:21 –> 01:26:44:16
On s’appuie vraiment sur des communautés d’intérêts, de valeurs.

01:26:44:17 –> 01:26:47:09
Et effectivement, ça va paraître un peu cliché.

01:26:47:10 –> 01:26:52:02
Mais pour donner, recevoir et recevoir, il faut donner.

01:26:52:06 –> 01:26:58:04
Ça demande beaucoup d’implication, d’engagement et d’humanité et on retombe sur le débat sur lequel on était installé.

01:26:58:24 –> 01:27:02:08
On est des économie du partage et de la contribution.

01:27:02:17 –> 01:27:04:15
Mais il y a quand même des recettes qui fonctionnent, celles que je viens d’évoquer.

01:27:04:20 –> 01:27:05:20
Simplement, ça fonctionne.

01:27:06:05 –> 01:27:07:13
C’est vrai, gens, j’en ai.

01:27:07:17 –> 01:27:12:24
J’ai un deuxième petit truc qui ne veut pas répéter, mais vous remercier tout le monde par mail.

01:27:13:09 –> 01:27:15:17
C’est le premier contributeur par mail, avec tout le monde en copie.

01:27:15:23 –> 01:27:16:21
Ça fait un petit Minder.

01:27:16:21 –> 01:27:19:22
Pour ceux qui auraient oublié, j’en aurais beaucoup trop.

01:27:20:13 –> 01:27:24:06
Sans être trop insistant, on va donc faire un travail de personnalisation.

01:27:24:11 –> 01:27:26:00
C’est un vrai travail de personnalisation.

01:27:26:07 –> 01:27:27:13
C’est un vrai rythme, mais une campagne.

01:27:27:16 –> 01:27:33:04
Vous avez plutôt intérêt à la préparer le plus en amont possible avant même de la lancer, avant de lancer.

01:27:33:12 –> 01:27:36:24
L’idéal, c’est d’avoir tout pris en amont et d’avoir plus qu’à appuyer sur le bouton.

01:27:37:09 –> 01:27:41:20
Le jour de lancement, avec des mecs qui sont prêts, une campagne qui est après une animation.

01:27:42:01 –> 01:27:44:04
Les gens, ils ont envie de partager votre aventure.

01:27:44:13 –> 01:27:46:24
Quand on donne un projet KissKissBankBank, ça fonctionne.

01:27:47:09 –> 01:27:48:08
Ou sur une plateforme.

01:27:49:01 –> 01:27:55:11
Ça fonctionne parce qu’on a l’impression d’être la main de Dieu et de permettre à quelqu’un d’aller au bout de son projet au bout de son idée.

01:27:56:20 –> 01:28:00:09
Il faut vraiment partager les coulisses et faire vivre et rapporter votre projet au quotidien.

01:28:01:13 –> 01:28:06:15
Tu voulais rajouter quelque chose sur la notion de bâtisseur, d’inconfort.

01:28:07:15 –> 01:28:13:21
C’est vrai que quand tu as 150 personnes qui sont là et qui, en l’occurrence, sont toutes très différentes les unes des autres, il faut les pousser un tout petit peu.

01:28:14:03 –> 01:28:14:21
Il faut qu’elles soient bien.

01:28:14:21 –> 01:28:15:17
Il faut qu’elles fassent leur truc.

01:28:15:18 –> 01:28:18:05
Faut qu’elles mènent leurs projets comme elles ont envie de le mener.

01:28:18:11 –> 01:28:26:03
Mais il faut que humainement, il y a toujours nous, dans notre communauté, une personne qui, en l’occurrence, est Julia et qui est notre super connecteur qui n’est pas là.

01:28:26:04 –> 01:28:33:22
D’ailleurs, je ne manquerai pas de lui rappeler qu’en faisant moi même partie de cette communauté, je suis vexé, continue.

01:28:34:00 –> 01:28:35:04
Et Cotelle doit avoir une bonne raison.

01:28:35:11 –> 01:28:42:06
Et son travail, c’est justement de pousser les gens un cran trop loin pour provoquer l’accident.

01:28:42:06 –> 01:28:42:19
Heureux.

01:28:43:00 –> 01:28:45:10
Pour donner corps à ce que les gens appellent la sérendipité.

01:28:45:19 –> 01:28:49:01
Pour que les gens partagent des moments, il faut provoquer ces moments là.

01:28:49:09 –> 01:28:50:07
Charlotte parlait de rythme.

01:28:50:08 –> 01:28:56:05
C’est aussi quelque chose que vous devez mettre en place, c’est à dire de rappeler finalement assez régulièrement que vous faites partie d’une communauté.

01:28:56:05 –> 01:28:58:13
Vous n’êtes pas seulement à votre bureau ou au milieu d’autres, votre.

01:28:59:03 –> 01:29:05:17
Il faut avoir un rythme qui soit en même temps agréable et en même temps qui pousse un peu les gens un peu sur le fil du rasoir.

01:29:05:17 –> 01:29:13:12
Et c’est pour cela que parler des fameux 18 mois qu’on a pris pour mettre en place la recette parce que ça va très vite de déstabiliser un groupe humain.

01:29:13:24 –> 01:29:16:22
Donc oui, on rappelle aux gens régulièrement les incite.

01:29:17:05 –> 01:29:18:01
On ne peut pas aller plus loin que ça.

01:29:18:11 –> 01:29:19:09
On les incite régulièrement.

01:29:20:13 –> 01:29:26:17
Alors déjà, il faut commencer par quelque chose qui fait sens pour soi même et ses amis.

01:29:27:02 –> 01:29:29:06
Moi, c’était l’histoire de l’âge.

01:29:29:07 –> 01:29:30:14
J’ai commencé à manger bio.

01:29:31:17 –> 01:29:32:23
C’est ça, ce bon temps.

01:29:33:04 –> 01:29:36:16
Et quand j’achète, ça coûte 160 euros les courses.

01:29:36:23 –> 01:29:38:06
On est deux à la maison quand même.

01:29:38:10 –> 01:29:43:14
Et ensuite, je m’entends avec des produits écrits en allemand, en chinois, en de langues.

01:29:43:22 –> 01:29:47:10
Et les poires ou les fruits que j’achète dure deux jours parce que ça vient du Brésil.

01:29:47:22 –> 01:29:54:06
Donc, je me suis dit qu’il fallait consommer local et ensuite la confiance.

01:29:54:06 –> 01:30:00:08
Elle vient à mon avis de la rencontre avec les autres, de les voir en face de nous et de parler avec eux.

01:30:00:12 –> 01:30:11:08
Donc, je me suis dit qu’il faudrait faire rencontrer les fermiers avec les Parisiens et qu’ils nous expliquent comment ils font pousser des carottes ou ils font du pâté.

01:30:11:16 –> 01:30:18:10
Et là, j’aurais peut être confiance dans ce que je mange et je n’aurais pas besoin de lire une étiquette ou de m’offrir un label.

01:30:19:18 –> 01:30:24:01
Ensuite, ce qui est assez important, c’est de s’asseoir.

01:30:24:02 –> 01:30:30:13
Donc, il faut s’asseoir avec les gens, manger avec eux les yeux, se casser les yeux, les yeux, la bouche, la bouche, manger.

01:30:30:24 –> 01:30:34:08
J’ai rencontré Marc d’Orel, marchand des quatre saisons.

01:30:34:09 –> 01:30:35:08
On a mangé ensemble.

01:30:35:23 –> 01:30:38:08
Ce qu’on a mangé n’était pas très bon dans un bon repas.

01:30:38:18 –> 01:30:43:11
Mais on a passé un super moment et ensemble, on s’est dit on va ouvrir un magasin de produits.

01:30:44:01 –> 01:31:00:17
Au sein de saison à Paris ensuite, j’ai commencé, on a tous tous les deux ans, on a commencé à en parler avec des gens et là, on s’est encore une fois réuni pour être sur la même longueur d’onde.

01:31:00:19 –> 01:31:11:22
Passer un bon moment et ensuite, on a décidé de faire un crowdfunding sur Gloubi, qui est une plateforme qui permet de lever un petit peu de sous auprès de ses amis.

01:31:14:15 –> 01:31:20:17
C’est une plateforme avec plein de valeurs qui aident l’agriculture alternative.

01:31:22:01 –> 01:31:23:10
Ensuite, qu’est ce que j’ai fait?

01:31:23:15 –> 01:31:37:17
J’ai commencé à poster sur ma page Facebook et a créé un groupe Facebook où j’ai invité mes amis à venir rejoindre ce groupe et à participer au crowdfunding.

01:31:37:20 –> 01:31:40:07
Donc là, un crowdfunding, c’est quand même pas très simple.

01:31:40:08 –> 01:31:42:14
Donc quand on est aidé, c’est pas mal.

01:31:42:15 –> 01:31:44:18
Donc vraiment, on cherche à lever 4500.

01:31:44:18 –> 01:31:45:17
On est toujours à 600.

01:31:47:07 –> 01:31:51:01
Donc des recettes, pour l’instant, ça ne marche pas très bien, en tout cas pour lever de l’argent demandé.

01:31:51:10 –> 01:32:04:07
Et c’est extrêmement difficile d’appeler sa mère, ses amis en leur disant Voilà ce que vous voulez bien acheter un petit panier de fruits et légumes à 20 euros pour nous aider à ouvrir un magasin.

01:32:04:14 –> 01:32:08:10
C’est quand même quelque chose d’extrêmement difficile à faire alors que c’est surréaliste.

01:32:08:11 –> 01:32:09:18
Il n’en existe que très peu.

01:32:09:23 –> 01:32:14:02
En Ile de France, il y a un site qui est très bien pour ça, c’est Mangeons local, Tirer en tirer IDF.

01:32:14:22 –> 01:32:16:23
Et on se rend compte que dans Paris intra muros, il y en a.

01:32:16:23 –> 01:32:20:00
Kazibao, il y en a et il y en a pas pour des fruits.

01:32:21:11 –> 01:32:25:18
En fait, quand on va sur un marché, il n’y a pas qu’il y a peu de maraîchers de la région.

01:32:26:01 –> 01:32:27:19
Il y a beaucoup de produits de Rungis.

01:32:28:05 –> 01:32:32:13
Et à Paris, il n’y a pas de magasins de producteurs de fermiers.

01:32:32:14 –> 01:32:41:19
En fait, parce que faire une heure et demie de trajet, voire deux avec les embouteillages pour venir tenir un magasin à Paris, c’est extrêmement difficile.

01:32:41:19 –> 01:32:43:20
C’est possible dans les plus petites villes, mais à Paris, c’est chaud.

01:32:43:23 –> 01:32:46:11
Donc, il faut investir dans ce projet de magasins de producteurs.

01:32:46:11 –> 01:32:48:01
Le local, c’est un projet bloopers.

01:32:48:01 –> 01:32:52:00
Les références, bien sûr, appelé sur notre page Facebook.

01:32:52:01 –> 01:32:53:12
Nous avons avec nous un professionnel.

01:32:53:13 –> 01:33:01:22
C’est Charly qui s’occupe de R10 et qui peut nous aider à répondre à ce problème simple comment casser la glace pour aller parler à ses voisins?

01:33:02:02 –> 01:33:09:06
Charlie, puisque toi, tu es sur le terrain, parler du numérique, c’est la dimension numérique avec ce qui se moque de l’hyper local avec remixe, coworking.

01:33:09:08 –> 01:33:11:14
Mais toi, tu es, tu es carrément au niveau du pavé, quoi.

01:33:12:14 –> 01:33:13:11
C’est de la survie locale.

01:33:13:12 –> 01:33:20:09
Au travers du lien social, tu fais une fabrique de tissu social, comment tu fais pour ne plus, comment tu fais pour aller voir des voisins et leur parler, faire des choses avec eux.

01:33:21:03 –> 01:33:24:04
D’abord, on a identifié le lieu qui était le plus propice et le lieu.

01:33:24:05 –> 01:33:24:22
C’est la rue.

01:33:25:11 –> 01:33:29:24
Et on a aussi dû remettre en cause nos pratiques professionnelles.

01:33:30:06 –> 01:33:31:03
Voilà les centres sociaux.

01:33:31:04 –> 01:33:34:04
C’étaient des lieux où il fallait s’inscrire à une activité.

01:33:34:05 –> 01:33:35:13
Il fallait rentrer dans des locaux.

01:33:35:19 –> 01:33:38:08
Ça fait flipper, ça fait frissonner, ça fait flipper.

01:33:38:13 –> 01:33:41:23
Et puis parfois, on a aucune besoin de franchir une porte.

01:33:41:24 –> 01:33:42:24
Donc, on l’affranchi pas.

01:33:43:14 –> 01:33:53:18
L’idée, c’était de faire ce qu’on appelle de la visitation, c’est à dire imaginer dans la rue des tenterez des temps réguliers qui reviennent souvent.

01:33:54:01 –> 01:33:55:14
On n’a pas besoin de s’inscrire.

01:33:55:23 –> 01:33:59:03
La liberté de venir, de repartir, d’être content.

01:33:59:03 –> 01:34:00:15
Pas content ou non.

01:34:00:15 –> 01:34:02:09
Contraignant, non, contraignant.

01:34:02:15 –> 01:34:03:14
Et voilà, c’est ça.

01:34:03:16 –> 01:34:14:11
Et c’est cette visitation d’être dans une posture d’accueil, de parler, qui va permettre justement de se rencontrer.

01:34:14:12 –> 01:34:23:00
Et puis là, on va voir des jeunes, des enfants, des adultes qui viennent souvent et qu’on va pouvoir mobiliser dans des projets collectifs.

01:34:23:12 –> 01:34:26:05
Voilà un exemple d’un comité de lecture.

01:34:26:05 –> 01:34:29:12
Et pour faire le lien avec le travail, le travail, pour nous, c’est un outil.

01:34:29:19 –> 01:34:34:04
Ça veut dire qu’après les libérateurs, on s’en sert comme dans la phase.

01:34:34:04 –> 01:34:37:10
Après, une fois qu’on se rend compte qu’il faut qu’on produise ensemble quelque chose.

01:34:37:17 –> 01:34:41:09
Et voilà, on travaille à produire ensemble des choses.

01:34:41:15 –> 01:34:50:19
Là, par exemple, en ce moment, il y a des cafés, des artisans du quartier, avec des habitants qui sont en train de produire une mosaïque pour un lieu qui s’appelle la nouvelle rôtisserie.

01:34:50:21 –> 01:34:56:20
Voilà donc un restaurant associatif qui je aller en bas de la rue ou sur lequel on travaille.

01:34:57:08 –> 01:34:59:05
Il y a une vraie utilité aussi dans le nom.

01:34:59:07 –> 01:35:04:15
Cette notion de travail, de sens, ça aide dans les projets KissKissBankBank d’avoir vraiment du sens.

01:35:05:08 –> 01:35:08:07
Charlotte ou pas du tout?

01:35:09:00 –> 01:35:10:17
Fait, il faut que vous soyez légitimes.

01:35:10:17 –> 01:35:12:09
Le mot clé, c’est légitimité et transparence.

01:35:13:00 –> 01:35:19:14
Si demain, moi, je décide de faire un court métrage sur le court Javené, je pense que je ne serai pas très crédible.

01:35:20:19 –> 01:35:29:24
Ce pas de ma passion première, mais c’est la légitimité que vous avez auprès de votre communauté à venir collecter des fonds sur un sujet qui vous tient à cœur.

01:35:30:05 –> 01:35:31:22
Je pense que je n’aurai pas de mal à collecter des fonds.

01:35:31:23 –> 01:35:38:16
Votre projet d’album s’adresse à Lautrec, qui j’aurai encore deux titres tout à l’heure et continuera à nous parler de ce projet.

01:35:39:11 –> 01:35:42:23
Charly, qu’est ce que tu dis aux gens qui n’ont?

01:35:43:17 –> 01:35:45:05
A priori, pas envie de parler.

01:35:45:18 –> 01:35:46:16
Ils peut être pas bien.

01:35:47:07 –> 01:35:48:05
Ils sont peut être enfermés chez eux.

01:35:48:06 –> 01:35:50:04
Tu crois de temps en temps qu’ils ont l’air gris et tristes.

01:35:50:20 –> 01:35:52:13
C’est quoi la démarche pour casser cette glace?

01:35:52:20 –> 01:35:54:05
À ce moment là, quoi?

01:35:55:22 –> 01:36:06:11
Il est quand même difficile, après ces s’épanouissant, de se retrouver alors sinon à un discours tout à l’heure, on parlait de peur.

01:36:06:14 –> 01:36:08:19
Voilà comment casser cette peur, exactement.

01:36:08:22 –> 01:36:11:17
Et en fait que la rencontre, elle, peut faire peur.

01:36:11:18 –> 01:36:17:00
Il faut assumer sa peur, mais une fois qu’on l’a dépassé, elle va au delà de ça.

01:36:17:21 –> 01:36:19:19
Elle est Luyat Rosaires, 26 avril, deuxième.

01:36:19:20 –> 01:36:26:00
Allez dans cette émission, Jeremy Xavier, je voudrais lire un truc qui s’appelle L’insolence de l’optimisme par Kante.

01:36:26:16 –> 01:36:36:08
J’espère que c’est pas trop long parce que sinon, il y a un mec qui vient d’arriver, qui s’appelle Frédéric Jaillisse et la Louf qui a un nouveau projet, une chanson qui veut nous interpréter que sa belle jouissons, ça trépigne.

01:36:36:11 –> 01:36:40:13
Alors si ça va vite, c’est à toi à gérer, donc à l’insolence de l’Optimist.

01:36:40:20 –> 01:36:44:09
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêvez de faire, faites là.

01:36:44:17 –> 01:36:46:24
L’audace a du génie, de la puissance, de la magie.

01:36:47:05 –> 01:36:48:07
Commencez dès maintenant.

01:36:48:20 –> 01:36:54:16
Rien ne peut se faire dans le monde sans volonté militante et sans idéal moral au moment où on s’engage totalement.

01:36:54:17 –> 01:36:56:05
La providence éclaire notre chemin.

01:36:56:13 –> 01:37:01:09
Une quantité d’éléments sur lesquels l’on ne pourra jamais compter, par ailleurs, contribuent à aider l’individu.

01:37:01:19 –> 01:37:11:11
La décision engendre un torrent d’événements et l’individu peut alors bénéficier d’un nombre de faits imprévisibles, de rencontres et de soutien matériel que nul n’aurait jamais espéré aller.

01:37:11:14 –> 01:37:12:23
Lewis Brodeurs insistèrent.

01:37:13:00 –> 01:37:14:10
Merci Jérémie Dumont.

01:37:14:11 –> 01:37:16:13
Pouvez soutenir son projet sur bloopers.

01:37:16:15 –> 01:37:19:02
Ça s’appelle magasin de producteurs local.

01:37:19:06 –> 01:37:30:02
Il est venu le temps pour vous aussi, les enfants, avec une autre tonalité, évidemment, de jouir ensemble, de prendre du plaisir ensemble, de produire des choses ensemble.

01:37:30:02 –> 01:37:31:01
Bruno, tu n’as rien à rajouter.

01:37:31:01 –> 01:37:36:24
Excuse moi partir sur les trucs et astuces pour s’épanouir ensemble, mais tu peux tout à fait réfléchir et exprimer plus tard.

01:37:37:13 –> 01:37:40:13
D’accord, je réfléchis à fond et on en parle.

01:37:40:17 –> 01:37:41:00
Excellent.

01:37:41:00 –> 01:37:41:18
Merci d’être avec nous.

01:37:42:02 –> 01:37:45:13
Écoutez de la chambre en direct du 2, rue du Buisson, Saint-Louis.

01:37:45:13 –> 01:37:48:16
Nous sommes accueillis par R10 et la mairie du 10ème arrondissement.

01:37:48:17 –> 01:37:51:18
Nous sommes évidemment en direct sur Radio Marrés.

01:37:51:20 –> 01:37:54:02
Fred, c’est à toi, jouissons, c’est ton premier morceau.

01:37:54:13 –> 01:37:56:11
On parle de ton projet ensemble.

01:37:58:09 –> 01:37:59:17
Je n’ai jamais vu chanter frétillants.

01:37:59:22 –> 01:38:15:04
De fil en micro sans fil comme ça, tu pourraitêtre d’ordinaire si on laisse uniquement des énormes entreprises avoir le pouvoir sur ce qu’on mange, notre électricité, nos vêtements, etc.

01:38:15:16 –> 01:38:22:16
Le jour où ils ont envie de déplacer leur entreprise à l’autre bout du monde parce qu’ils sont uniquement guidés par le profit, c’est terminé.

01:38:22:17 –> 01:38:27:03
On a complètement abdiqué notre pouvoir et n’a plus de moyens de décider du monde dans lequel on veut vivre.

01:38:29:19 –> 01:38:37:15
Le fait de relocaliser les choses et d’avoir un lien direct avec elle, c’est un moyen pour nous de continuer à pouvoir choisir dans une véritable démocratie.

01:41:07:05 –> 01:41:17:21
Les sont comme ça, on a besoin d’avoir une prise sur les choses, que ce soit concret, pour une des raisons pour lesquelles le dérèglement climatique, c’est aussi dramatique, c’est que c’est quelque chose qui est très abstrait, qui se passe très loin.

01:41:18:14 –> 01:41:19:14
On ne sent pas les effets.

01:41:24:23 –> 01:41:25:21
C’est très virtuel.

01:41:53:18 –> 01:42:06:03
Ce n’est pas tant que les géants de l’agroalimentaire en sont les bannières matin et soumise au monde qu’on a vendu ces dernières années un peu de la merde avant avons vendre, sauf à nous de les un peu à avancer plus vite.

01:43:13:14 –> 01:43:19:24
On a envie de construire un monde où chaque être humain mange à sa faim, n’est pas victime du changement climatique.

01:43:20:01 –> 01:43:31:22
On ne boit pas de l’eau polluée, on peut faire tout un tas de petites choses et se sentir profondément satisfait, mais faire tout ça soit cohérent avec ce qu’on a envie de construire pour cette planète.

01:43:35:21 –> 01:43:36:07
Geir.

01:43:37:05 –> 01:43:50:09
Jaillisse Frédéric et la Louve applaudissements messieurs dames, c’est un début de carrière en tant que chanteur, Fred jaillisse un début de carrière en tant que chanteur sur un projet qui s’appelle Jaillisse.

01:43:50:11 –> 01:43:54:01
C’est mon nom sur mon nom et le pays s’appelle Infini Expansion.

01:43:54:11 –> 01:43:58:11
C’est quoi l’idée de l’infini sur cette paix infinie expansion.

01:43:58:12 –> 01:44:07:06
C’est pour montrer qu’on est dans un système absurde qui va toujours vers plus de croissance, sans aucune raison et sans aucun aucune forme de bien être pour nous autres visions.

01:44:08:05 –> 01:44:09:16
Pourquoi cette croissance?

01:44:10:09 –> 01:44:12:01
Exactement exactement.

01:44:12:01 –> 01:44:13:00
Où se remettre en question?

01:44:13:02 –> 01:44:19:01
Et donc, finalement, c’est un projet sur la décroissance, je dirais sur le bien être et sur l’environnement, évidemment.

01:44:19:13 –> 01:44:24:08
En fait, la question que j’ai posé à la personne qu’on a entendue, c’était Cyril Dion.

01:44:24:16 –> 01:44:30:06
Personne qui était interview, réalisateur de Demain, de demain, qui s’appelle Demain avec Mélanie Laurent.

01:44:30:12 –> 01:44:36:15
Et il y avait une haute personnalité qui était le directeur de Greenpeace à la fin, qui disait aussi des choses intéressantes.

01:44:36:16 –> 01:44:39:18
Et donc, la question que je l’aurais posée, c’est quelle est la solution pour changer le monde?

01:44:40:10 –> 01:44:42:18
Ça, c’est une série d’interviews qu’on peut retrouver sur le grand Internet.

01:44:44:14 –> 01:44:46:00
Sur le P.

01:44:46:03 –> 01:44:52:05
On retrouve déjà une partie de l’interview, mais l’idée, c’est de faire un webdocumentaire ou une manière d’entrer dans le webdocumentaire.

01:44:52:10 –> 01:44:55:14
Ce sera la musique, une autre manière.

01:44:55:14 –> 01:44:57:18
Ça sera une quinzaine de thématiques pour changer le monde.

01:44:57:19 –> 01:45:02:05
Justement, ça va de l’éducation en passant par les énergies, en passant par le patriarcat.

01:45:02:12 –> 01:45:04:06
Ce a retenu une manière de changer le monde.

01:45:04:06 –> 01:45:10:09
Qui est le plus touché, qui est la plus forte, selon toi, moi, celle que je défends sans arrêt dans le reste de l’album.

01:45:10:11 –> 01:45:12:22
Parce que là, c’est un projet.

01:45:12:22 –> 01:45:17:17
Voilà que tu disais la plus belle des idées que tu avais retenu de ce projet?

01:45:17:24 –> 01:45:18:18
Oui, exactement.

01:45:19:08 –> 01:45:23:04
Une des idées que je défends sur le reste de l’album, c’est assez métaphysique.

01:45:23:04 –> 01:45:25:22
C’est tout simplement, tout simplement de s’aimer soi même.

01:45:26:12 –> 01:45:36:19
C’est un peu égoïste, mais si dans le monde actuel, qui est bourré d’individualisme, les gens ne s’aiment pas et vu qu’ils ne s’aiment pas, ils ne peuvent pas rayonner autour d’eux et aimer les autres.

01:45:36:20 –> 01:45:50:24
Et quand je dis s’aimer, c’est à dire être conscient finalement de tout, tout le bien qu’on peut faire dans la société et tout le mal que nous fait la société, ça va vous brosser les dents avec un dentifrice au fluor à apprendre.

01:45:51:18 –> 01:45:59:18
Tout, tout acte peut être, peut engager une démarche positive qui peut rayonner autour de soi.

01:45:59:20 –> 01:46:03:24
Donc, finalement, pour moi, c’est être s’aimer soi même.

01:46:04:00 –> 01:46:06:16
C’est une des plus grandes solutions que j’ai que j’ai vu.

01:46:06:22 –> 01:46:09:00
Évidemment, il y a des solutions partout.

01:46:09:01 –> 01:46:12:22
Je pense à l’éducation positive pour parler d’éducation.

01:46:13:18 –> 01:46:21:00
On peut parler de santé en laissant la santé naturelle, mais en fait, quand on évite les pesticides.

01:46:21:01 –> 01:46:22:05
Finalement, on tombe plus malade.

01:46:22:07 –> 01:46:28:15
Donc on ne fait plus marcher les labos pharmaceutiques qui finalement se font de l’argent sur notre mal être.

01:46:28:23 –> 01:46:30:23
Donc voilà, c’est plein plein de solutions.

01:46:31:05 –> 01:46:33:20
En fait, l’idée, c’est d’avoir une vision holistique.

01:46:34:13 –> 01:46:36:10
Il y a des problèmes dans plein de choses.

01:46:36:11 –> 01:46:42:09
Il n’y a pas un truc qui n’a pas à résoudre l’éducation pour résoudre les problèmes de santé ou arrêter d’avoir des centrales nucléaires.

01:46:42:16 –> 01:46:44:19
Il faut agir partout à la fois.

01:46:44:21 –> 01:46:46:12
C’est un peu la complexité de notre monde.

01:46:46:19 –> 01:46:51:00
Est ce que ce que dit Edgar Morin, que j’ai interviewé, est également excellent?

01:46:51:01 –> 01:46:57:05
Nous sommes pressés de découvrir ces interviews dédiée à changer le monde avec des idées qui peuvent faire changer le monde.

01:46:57:06 –> 01:46:57:21
Alors adoré.

01:46:58:05 –> 01:46:59:24
Tut tut tut change le monde à ta manière.

01:47:00:13 –> 01:47:01:10
Tu es là parce que tu es.

01:47:01:10 –> 01:47:03:02
Tu parles à tes voisins numériques, quoi?

01:47:03:03 –> 01:47:07:14
De proche en proche physiquement, mais bel et bien par le grand Internet.

01:47:07:15 –> 01:47:09:24
Approche toi de moi, nous n’avons qu’un micro, ça ne va pas durer longtemps.

01:47:10:06 –> 01:47:12:15
Donc tu viens d’être certifié Chavagne.

01:47:12:18 –> 01:47:14:08
Donc bravo à l’oral.

01:47:14:22 –> 01:47:15:07
Merci.

01:47:15:18 –> 01:47:19:16
Alors comment toi tu tu as fait développer cette communauté qui est la tienne?

01:47:19:16 –> 01:47:20:14
Comment ça s’est passé?

01:47:23:02 –> 01:47:24:01
C’est une longue histoire.

01:47:26:07 –> 01:47:34:19
C’est par capillarité, une fois qu’on est sur un réseau, développe d’autres réseaux et ça commence sur Facebook.

01:47:34:20 –> 01:47:35:10
Et puis après?

01:47:35:15 –> 01:47:40:15
Après Instagram, après Twitter, après Soundcloud, qui est aussi un réseau.

01:47:41:05 –> 01:47:42:10
Tous ces réseaux sociaux là.

01:47:43:19 –> 01:47:46:06
Du coup, tut tut tut tut les alimente.

01:47:46:17 –> 01:47:55:11
Commencer un vrai travail en réalité de développer sa communauté comme ça, c’est un engagement 20, par exemple.

01:47:56:18 –> 01:48:03:23
Après, je suis, je suis, je suis d’une nature un peu obsessionnelle, donc du coup, je passe tous les jours sur surveillerons.

01:48:04:16 –> 01:48:13:07
C’est une forme d’exercice de gymnastique à la fois esthétique et obsessionnel.

01:48:14:13 –> 01:48:18:06
Mais ça ne s’arrête pas à une communication désincarnée, en quelque sorte.

01:48:18:06 –> 01:48:26:08
De l’autre côté de ton écran, c’est quelque chose qui a permis, au final, de rencontrer des gens qui sont comme toi, mais différent à l’autre bout du monde et créent des choses en vrai et de vivre des vraies émotions avec ces gens là.

01:48:27:11 –> 01:48:28:06
De toute manière.

01:48:29:10 –> 01:48:30:23
Mon rapport au réseau social.

01:48:32:04 –> 01:48:33:10
C’est tout ce qu’il y a de plus vrai.

01:48:33:18 –> 01:48:37:21
En fait, rencontrer des gens sur les réseaux sociaux, c’est échanger avec eux.

01:48:37:22 –> 01:48:41:19
C’est la même phrase, à la même portée que de rencontrer des gens dans la vie physique.

01:48:42:17 –> 01:48:47:03
Toujours avec cette notion de voisinage qui a surtout psychic.

01:48:47:22 –> 01:48:49:03
Et qu’est ce qui vous unis?

01:48:49:03 –> 01:48:55:21
Du coup, ce qui nous unit, c’est des envies, des principes, des envies et des principes.

01:48:55:22 –> 01:48:56:14
C’est déjà pas mal.

01:48:57:07 –> 01:48:57:19
C’est énorme.

01:48:58:09 –> 01:49:02:02
Je me souviens avoir croisé alors que tu venais de rencontrer tes frères en vrai.

01:49:02:05 –> 01:49:05:19
Que ce soit à New York ou ailleurs à Tokyo.

01:49:05:24 –> 01:49:08:05
Et donc, qu’est ce qui s’est passé là quand tu rencontres en vrai?

01:49:09:03 –> 01:49:13:12
C’est si souvent, c’est très évident.

01:49:13:20 –> 01:49:16:06
Ça, c’est comme on se connaît déjà.

01:49:16:10 –> 01:49:19:14
En fait, c’est juste qu’on ne se connaît pas d’une manière physique.

01:49:19:20 –> 01:49:24:21
Ça ajoute une autre dimension, ce qui fait une troisième dimension.

01:49:25:08 –> 01:49:26:24
Et c’est fabuleux.

01:49:30:06 –> 01:49:33:11
La bonne nouvelle, c’est qu’on vient de retrouver des piles.

01:49:33:22 –> 01:49:42:18
Nous allons donc pouvoir nous exprimer à nouveau pour vous qui êtes ici, parce que pour l’instant, c’est plus facile, c’est plus facile pour vous de nous entendre.

01:49:42:18 –> 01:49:47:17
C’est plus facile pour vous de nous entendre chez vous qu’ici sur cette place.

01:49:48:05 –> 01:49:51:01
Évidemment, c’est une émission.

01:49:52:01 –> 01:50:01:07
C’est une émission comme d’habitude, assez work in progress, assez freestyle, assez workshop, assez découverte, assez nouveau monde.

01:50:01:08 –> 01:50:02:05
Assez Christophe Colomb?

01:50:02:05 –> 01:50:05:18
Bien finalement, Horel n’est il pas?

01:50:05:18 –> 01:50:09:06
Et donc cet éveil, quand tu rends compte en vrai, cette personne?

01:50:09:06 –> 01:50:15:06
Merci Hervé Duflos, qui est le backup batterie de ce moment de perte, mais pas du tout.

01:50:15:07 –> 01:50:17:19
Nous avons gardé le contact grâce au grand Ternate.

01:50:17:20 –> 01:50:24:11
Qu’est ce que ça a fait te dire quand tu as rencontré ces gens à l’autre bout du monde qui n’étaient pareil que toi, mais différents et qui finalement étaient vraiment différents des gens qui pouvaient être autour de toi ici.

01:50:24:13 –> 01:50:27:00
Mais moi, ça m’a fait plaisir.

01:50:28:04 –> 01:50:40:17
Et puis, au delà de ça, ça m’a donné une forme d’espoir puisque de l’espoir, pas forcément de l’espoir, une énergie, on va dire voilà, donc c’est possible.

01:50:40:17 –> 01:50:47:01
Vous pouvez vous aussi, si vous vous sentez seul et qu’autour de vous, physiquement, vous êtes en tournée, entouré de crétins, de gens qui n’auront rien à vous apporter.

01:50:47:07 –> 01:50:57:24
Réfugiez vous, cassez vous au moins virtuellement le Internet et vous pouvez vous retrouver des gens qui sont comme vous et vous donneront envie de faire des choses qui, finalement, finissent par changer le monde.

01:50:57:24 –> 01:51:01:12
Puisque si tout le monde est heureux, finalement, c’est que cette planète change aussi.

01:51:01:13 –> 01:51:13:17
Alors elle trouve anormal à 2 h o r l sur le grand Internet pour des productions frénétiques et quotidiennes quasiment partout.

01:51:13:23 –> 01:51:15:19
C’est quoi la force de ton travail sur 20, tu penses?

01:51:21:06 –> 01:51:22:17
Voilà, c’est exactement ça.

01:51:22:17 –> 01:51:23:10
C’est tout à fait.

01:51:23:23 –> 01:51:27:02
Aurélien, tu nous a apporté un morceau pour qu’on le diffuse.

01:51:27:02 –> 01:51:30:01
Je l’ai écouté, je l’ai trouvé parfait, donc on va aller l’écouter.

01:51:30:04 –> 01:51:33:00
Tu peux nous rappeler le titre du morceau, mais je ne sais pas laquelle tu as choisi.

01:51:33:11 –> 01:51:37:03
D’ailleurs, ils m’ont envoyé un marché rông.

01:51:37:14 –> 01:51:39:03
C’est Roubine sic.

01:51:39:11 –> 01:51:43:23
Ah non, ça, c’est celui que je voulais te sortir, toi, on a apporté un autre.

01:51:44:01 –> 01:51:44:22
Est ce que c’est Roan?

01:51:44:22 –> 01:51:45:01
Non.

01:51:45:01 –> 01:51:51:04
C’est We are match, we are match qu’on écoute sur la chambreurs en direct du 2, rue du Buisson, Saint-Louis.

01:51:51:04 –> 01:51:52:20
Nous allons encore parler avec th.

01:51:52:20 –> 01:51:53:05
Th.

01:51:53:06 –> 01:51:59:11
Et c’est Duke pour le vendredi idiot qui se déroule et qui se déroule au Point Éphémère et à côté d’à côté.

01:51:59:11 –> 01:52:08:16
Tous les vendredis, nous parlerons également avec Bruno Hadad de Excusent maillent parti une plateforme pour organiser des fêtes avec des gens que vous ne connaissez ou vous ne connaissez pas.

01:52:08:19 –> 01:52:10:22
Les choses prennent forme ici.

01:52:10:23 –> 01:52:13:09
Il est 17 heures, encore une heure d’émission ensemble.

01:52:13:10 –> 01:52:14:14
Encore beaucoup de surprises.

01:52:14:14 –> 01:52:16:09
Avec Jacques Attali également.

01:52:16:10 –> 01:52:17:07
N’hésitez pas à nous rejoindre.

01:52:17:08 –> 01:52:19:24
Prosateur qui reste ou continue à prendre du bon temps avec nous, je l’espère.

01:52:20:07 –> 01:52:20:18
Chez vous.

01:52:20:21 –> 01:52:21:12
Radio Marret.

01:52:26:15 –> 01:52:27:24
Gilles Chambreurs.

01:53:07:22 –> 01:53:10:23
Chez qui Jersiais?

01:53:27:03 –> 01:53:28:21
C’est ça?

01:55:11:02 –> 01:55:13:17
Ça, c’est ça.

01:56:34:15 –> 01:56:37:12
Elle laisse même le choix.

01:56:40:21 –> 01:56:45:00
Essayez au maximum de se la couler douce en sachant que la vie est souffrance.

01:56:46:23 –> 01:56:57:01
Les ciné chats, ils se sont accaparé une chambre et en lintégralité, ils sont les vendredi.

01:56:57:11 –> 01:57:00:23
Des diodes, ils sont les diodes et ils sont menés par th.

01:57:00:23 –> 01:57:01:08
Th.

01:57:01:08 –> 01:57:02:01
Du 19ème.

01:57:02:08 –> 01:57:11:14
Thierry Théolia Ils sont à l’initiative de cet événement qui a lieu tous les vendredis aux Éphémères, un évènement voué à se faire rapprocher les diodes.

01:57:13:03 –> 01:57:13:23
Kindia.

01:57:15:24 –> 01:57:26:18
Ça va, Thierry Ouais, donc je suis avec mes potes du vendredi, ils sont à peu près tout cela, donc chaque vendredi avec Ce n’est pas mon initiative.

01:57:26:21 –> 01:57:33:24
Ouais, c’est aussi avec l’initiative de Xerox qui est ici présent, présent et juillettistes direct la parole.

01:57:34:04 –> 01:57:36:09
Alors ma boite, j’ai parlé parfois.

01:57:36:11 –> 01:57:38:06
Donc là, je laisse la parole de Dieu.

01:57:38:11 –> 01:57:41:04
J’ai une première question pourquoi avoir mis en place cet événement?

01:57:41:06 –> 01:57:42:09
C’est quoi le constat de départ?

01:57:42:10 –> 01:57:46:05
C’est se dire on s’emmerde le vendredi, on est tous voisins, faisons quelque chose.

01:57:46:05 –> 01:57:47:10
C’est quoi le point de départ?

01:57:47:17 –> 01:57:51:19
Le constat de départ, c’était le THC moi même.

01:57:52:22 –> 01:57:55:03
Moi, je bossais du côté de Stalingrad.

01:57:55:05 –> 01:57:55:21
Lui y habite.

01:57:56:01 –> 01:58:08:13
Et le vendredi, il y a un resto local qui fait un couscous et on a commencé à se taper du couscous et pelleté de la semoule, comme on dit traditionnellement maintenant le vendredi.

01:58:08:16 –> 01:58:12:21
Et cette sensation, ça commençait à se transformer en couscous social club.

01:58:13:09 –> 01:58:21:24
OK, CCSS C’est devenu Kitāb, rendu à l’encontre de tous les gens qu’on connaissait de Facebook, mais qu’on n’avait jamais rencontré en vrai, en vrai.

01:58:23:01 –> 01:58:25:14
Et qu’est ce que ça fait de les rencontrer?

01:58:25:14 –> 01:58:25:22
Un vrai?

01:58:25:22 –> 01:58:27:15
Comment ça se passe d’avoir le point de départ vous lancer?

01:58:27:15 –> 01:58:38:21
J’imagine un truc en ligne, alors je passe le micro à un géant vert qui est ici, qui est assez nouveau dans le couscous social Club.

01:58:39:08 –> 01:58:40:20
Alors n’oubliez pas ma question comment?

01:58:40:20 –> 01:58:45:06
Comment on commence cette opération de ralliement?

01:58:45:06 –> 01:58:46:11
Donc ça se met en place sur Facebook.

01:58:46:12 –> 01:58:53:04
Comment commencer a commencé et peut être directement le plaisir que l’on rencontre quand on rencontre en vrai ses voisins.

01:58:54:19 –> 01:58:55:08
Géant vert.

01:58:55:16 –> 01:58:56:05
Bonjour.

01:58:56:09 –> 01:58:56:17
Bonjour.

01:58:56:21 –> 01:59:03:10
J’étais au creux de la vague et puis ça me fait plaisir de rencontrer des gens qui étaient encore plus bas que moi, mais on en est tous là.

01:59:03:24 –> 01:59:06:08
Tu fais bien de le dire et de bricoler mon avis, tout cela.

01:59:06:12 –> 01:59:18:16
Et donc, je précise que Fabrice et le célèbre fondateur du groupe Parabellum, je ne sais pas si vous connaissez le groupe Parabellum et également journaliste à Rock Folk.

01:59:19:09 –> 01:59:26:16
Voilà, donc, c’est le pote durant que je vais reprendre la parole.

01:59:28:02 –> 01:59:32:16
Non, vous décidez parce que vous avez des contacts sur Facebook.

01:59:32:19 –> 01:59:34:09
J’ai envoyé pas assez de ça.

01:59:34:10 –> 01:59:34:24
C’est le constat.

01:59:34:24 –> 01:59:36:04
Vous décidez de mettre en place quoi?

01:59:36:07 –> 01:59:37:02
Comment ça commence?

01:59:37:04 –> 01:59:39:22
La gémissement, c’est toujours le même bar brasserie du Parc.

01:59:39:22 –> 01:59:41:11
En face, les jardins d’Eole tous les vendredis.

01:59:41:19 –> 01:59:48:05
Et généralement, je publie une annonce de ralliement pour toutes les personnes concernées.

01:59:48:07 –> 01:59:55:09
Le jeudi soir était achevé de même le vendredi matin et généralement, on rabote entre 10 et 20 personnes.

01:59:56:12 –> 01:59:57:17
Et ça, ça se passe donc au Point éphémère.

01:59:58:02 –> 01:59:59:01
Ça commence dès que ça se termine.

01:59:59:02 –> 02:00:02:08
On pourrait faire rire par un concours de la tournoie.

02:00:02:13 –> 02:00:08:16
Bon enfant de ping pong, Thierry, toi, tu tu maîtrises et tu pratique les nouvelles technologies depuis un bon bout de temps.

02:00:09:20 –> 02:00:10:03
Qu’est ce que c’est?

02:00:10:11 –> 02:00:13:08
Qu’est ce que ça change en terme de rapprochement de l’autre?

02:00:14:04 –> 02:00:18:20
Je suis un Ativ digital, donc quelqu’un qui est apparu grâce au Web.

02:00:19:07 –> 02:00:22:08
Et bizarrement, j’ai décidé de sortir du web.

02:00:22:11 –> 02:00:25:14
Ça fait déjà un bail depuis 2009.

02:00:25:21 –> 02:00:35:00
J’ai voulu réinvestir le réel, mais je continue à vouloir présenter un autre diiode qui participe au vendredi.

02:00:35:03 –> 02:00:36:03
Il s’appelle Pierre Escot.

02:00:37:03 –> 02:00:40:02
Il va nous parler également de son expérience du vendredi.

02:00:41:23 –> 02:00:43:14
C’est un rendez vous un peu informel.

02:00:43:15 –> 02:00:45:16
C’est un peu comme un salon de thé avec du café calva.

02:00:45:16 –> 02:00:49:01
La place et l’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

02:00:49:14 –> 02:00:56:18
Avec un peu de semoule à la place du sucre et donc on se rencontre, on décide.

02:00:57:23 –> 02:00:59:12
On ne sait pas à peu près ce qui va se passer.

02:00:59:12 –> 02:01:01:03
Ça peut être la goutte, la franche déconnade.

02:01:01:03 –> 02:01:04:03
Ou alors une espèce d’après midi sur le bord de la plage.

02:01:04:17 –> 02:01:06:10
Voilà, c’est un beau moment, c’est ça qui compte.

02:01:06:10 –> 02:01:10:07
C’est en fait, c’est une espèce de décontraction comme ça.

02:01:10:07 –> 02:01:14:08
On est tranquille, on se raconte pas mal de conneries.

02:01:14:23 –> 02:01:16:04
Parfois des choses sérieuses.

02:01:16:07 –> 02:01:18:24
Et c’est un moment, un moment d’amitié.

02:01:19:07 –> 02:01:21:21
Moi, c’est comme ça que je le prends un moment, un grand moment d’amitié.

02:01:22:02 –> 02:01:23:05
Et Jugurtha vient d’arriver.

02:01:23:05 –> 02:01:23:16
Ils s’installer?

02:01:23:20 –> 02:01:28:19
C’est de la musique orientale et occidentale qui vont se mélanger.

02:01:28:21 –> 02:01:32:01
Et également deux morceaux de M6 Lautrec à venir.

02:01:33:03 –> 02:01:36:07
Voilà donc, on a eu la version de Pierre.

02:01:36:09 –> 02:01:46:09
Maintenant, j’aimerais que Marc Romanos parle un peu de son expérience également du vendredi Deadwood, de cette expérience absolument extraordinaire.

02:01:46:18 –> 02:01:53:13
Moi, c’était juste mon amour du couscous qui m’a poussé à lire ce vendredi d’études.

02:01:53:23 –> 02:02:03:21
Et puis aussi, je tenais dire, les informer sur les activités de la mafia américaine des années 30 40.

02:02:03:22 –> 02:02:08:24
Bien sûr, quand vous discutez de passion et ça dans votre existence, qu’est ce que ça a changé?

02:02:10:00 –> 02:02:11:18
On se lève très tôt le vendredi.

02:02:12:11 –> 02:02:17:16
Ça, c’est bien Servair Musique, on titube beaucoup plus souvent le vendredi après midi.

02:02:18:22 –> 02:02:21:00
C’est un travail de décontraction effectué.

02:02:21:05 –> 02:02:22:14
Dans quelle mesure vous produisez des choses?

02:02:22:15 –> 02:02:28:24
Dans quelle mesure il y a un chat, vous changez le monde, dans quelle mesure vous travailler ensemble au travers de cet événement qu’est le travail effectué ensemble?

02:02:29:19 –> 02:02:33:23
Je crois que d’abord, on s’efforce d’éviter à tout prix de refaire le monde.

02:02:34:24 –> 02:02:40:11
Et il ne faut pas sous estimer l’aspect du deuil de l’entreprise.

02:02:41:02 –> 02:02:42:07
C’est ça.

02:02:42:07 –> 02:02:53:12
Reste avant tout une démarche purement philosophique, de dilettante, de dilettante philosophique, avec beaucoup de calme et de discipline.

02:02:55:08 –> 02:03:03:19
Comme par exemple un autre, un autre jeune dudes qui s’appelle Thomas Changi de son nom d’artiste.

02:03:04:22 –> 02:03:14:11
Génie de l’électronique a lui, il est venu aussi un peu tardivement à l’expérience du dessin, donc je lui laisse la parole également à toi.

02:03:14:11 –> 02:03:19:12
Thomas a travaillé ensuite en n’écoutera M6 Lautrec avec deux morceaux enchaînés.

02:03:20:20 –> 02:03:28:21
Alors moi, ça fait quelques mois maintenant que je vais de manière assez régulière à ce rendez vous du vendredi.

02:03:30:07 –> 02:03:31:21
Ce que je retiens, c’est que c’est quelque chose.

02:03:34:01 –> 02:03:39:20
Ce que je retiens, ce que j’en retiens, c’est que c’est un moment de convivialité qui.

02:03:41:01 –> 02:03:52:23
De convivialité, on va dire régulier et qui on sait que le vendredi, on veut à ce moment là qui va, qui va gagner notre journée ou même même en faire un truc de bien.

02:03:52:23 –> 02:03:54:24
Et ce ne sont pas tous ensemble.

02:03:55:01 –> 02:03:58:14
Le vendredi, c’est une soupape pour toi, c’est l’amitié, c’est de l’amour.

02:03:58:23 –> 02:04:08:01
Ben oui, oui, c’est vrai que c’est un vrai moment de partage avec des gens qu’on n’aurait pas forcément côtoyés dans d’autres circonstances.

02:04:08:04 –> 02:04:09:21
Il y a des meufs ou pas, vendredi Dudule.

02:04:09:21 –> 02:04:21:13
Parce que si on invite les gens à venir, parce que là, vous êtes super masculin, c’est cette tendance à épouser les meufs se repose parce qu’elles ont fleuri l’un ou de l’autre, nous.

02:04:21:18 –> 02:04:22:23
Mais oui, il y a aussi.

02:04:23:01 –> 02:04:26:15
Il y a aussi des représentantes de la gente féminine, bien évidemment.

02:04:27:02 –> 02:04:29:19
Dernière question sur votre relation au Point éphémère?

02:04:29:20 –> 02:04:30:12
Comment ça s’est passé?

02:04:30:12 –> 02:04:31:21
Vous avez demandé ça s’est mis en place.

02:04:32:07 –> 02:04:33:16
En fait, ça n’a rien à voir avec le Point éphémère.

02:04:33:18 –> 02:04:38:11
C’est juste que après le couscous, pour les plus courageux, on va.

02:04:38:18 –> 02:04:40:21
On va jouer au ping pong là où on peut.

02:04:41:03 –> 02:04:41:20
Et là où on peut.

02:04:41:20 –> 02:04:44:14
Par exemple, c’est dans les squares ou au Point éphémère.

02:04:44:21 –> 02:04:51:12
Mais en ce moment où on a décidé de continuer le café calva jusqu’à 18h30, peu de projets.

02:04:53:19 –> 02:04:54:06
Merci.

02:04:54:15 –> 02:04:55:09
Merci beaucoup, les gars.

02:04:55:11 –> 02:04:56:09
J’aime beaucoup léponge.

02:04:56:10 –> 02:05:01:01
Thierry, on est pressé par le temps, mais je garde dans les traques ton titre sur la CAF.

02:05:01:05 –> 02:05:05:08
On va essayer de le passer, mais comme il y a des musiciens live qui sont arrivés Privilege, privilégions le live.

02:05:05:09 –> 02:05:06:09
Tu es d’accord, tu me l’autorise.

02:05:06:10 –> 02:05:07:20
Merci, merci d’arrêter là.

02:05:07:21 –> 02:05:09:14
On rappelle un lien pour vous rejoindre.

02:05:09:14 –> 02:05:15:08
Si vous aussi vous voulez partager des moments avec les diodes devenirs diodes, partager le calva, le couscous, la vie.

02:05:16:01 –> 02:05:17:22
Comment fait Thierry pour vous rejoindre?

02:05:18:10 –> 02:05:19:08
C’est pas compliqué.

02:05:19:22 –> 02:05:21:16
Le vendredi, Diédhiou donne sur Facebook.

02:05:23:05 –> 02:05:25:13
Le vendredi, sur Facebook.

02:05:25:14 –> 02:05:29:04
Nous sommes au 2 place au 2, rue du Buisson, Saint-Louis.

02:05:29:10 –> 02:05:34:17
R10 qui nous accueille et nous sommes en pleine chambre à air, en direct sur Radio Marie-Frédérique.

02:05:34:17 –> 02:05:35:19
Tu veux dire ce qu’il nous faut?

02:05:35:19 –> 02:05:37:03
C’est de la convivialité.

02:05:37:17 –> 02:05:38:24
Convivialité, ça fait partie des mots clés.

02:05:38:24 –> 02:05:42:19
Je peux d’ailleurs vous rappeler les mots clés qui ont été notés depuis le début de cette émission.

02:05:43:01 –> 02:05:55:14
On parle de vigilance, on parle de magie du réseau, on parle de malchances qu’il faut intégrer à son projet, on parle d’anticipation, on parle de logiciel libre, d’études, de redistributions d’usage, de modifications, d’empathie, de synergies et de confiance.

02:05:55:14 –> 02:05:57:13
On le rappelle, c’est fondamental.

02:05:57:19 –> 02:06:00:05
Chambre d’air Jugurtha s’installe.

02:06:00:23 –> 02:06:08:08
Leeuwen Collin est toujours en train d’enregistrer des séquences pour un mashup pur data dont il a le secret en fin d’émission sera les 15 dernières minutes.

02:06:08:15 –> 02:06:14:02
Mais avant cela, c’est l’heure de M6 lors de chaque émission.

02:06:18:14 –> 02:06:26:01
Aujourd’hui, il faut en effet repenser le droit du travail, la fiscalité, la formation et l’éducation.

02:06:26:02 –> 02:06:26:24
C’est extrêmement important.

02:06:29:00 –> 02:06:29:14
Tout repose.

02:06:31:03 –> 02:06:31:19
C’est formidable.

02:06:33:20 –> 02:06:36:00
Le champ.

02:06:54:13 –> 02:06:56:14
Une minute avant que la journée commence.

02:06:56:19 –> 02:07:04:02
Je me demande ce que je vais en faire comprendre, ce que les gens pensent de moi si je rembourseraient la violence que j’ai montré quand mon cœur était froid.

02:07:04:17 –> 02:07:12:14
Si jamais je retrouvais un signe brillant comme une enseigne sans brûler les passages trop forts, en tout cas de temps.

02:07:12:16 –> 02:07:16:14
Tagmé, on est aujourd’hui invincibles.

02:07:16:19 –> 02:07:21:06
Je porterai au récursives le murmure oppressant des hommes qui tombent dans le vide.

02:07:21:19 –> 02:07:26:23
Et puis, est ce que j’irai parler aux dieux de tous si Sanfaçon lui montrer l’infime et pas seul?

02:07:26:23 –> 02:07:29:19
Pour moi, la prime sais leur taxus.

02:07:31:07 –> 02:07:31:24
Ce que je raconte?

02:07:32:04 –> 02:07:35:20
Une histoire qui parle d’espoir pour ceux qui dorment pas le soir.

02:07:36:05 –> 02:07:37:16
Toute la journée, ils font les pitres.

02:07:37:19 –> 02:07:43:16
Mais une fois seule, la venue ressemble à une salle sans Koléa, à la vie, au quotidien.

02:07:44:01 –> 02:07:47:15
C’est souvent comme meilleur si on connaît la matière.

02:07:47:19 –> 02:07:59:22
Et même si je ne connais pas la manière de les soustraire, je pense regarder la réalité en face, voir le temps qui passe, sans lequel les bobos oublient ce qui se passe vraiment dans l’espace.

02:08:00:11 –> 02:08:11:18
La lumière a beau regarder la réalité en face de moi, le temps qui passe en équilibre peut rappeler ce qui se passe quand la lumière.

02:08:18:09 –> 02:08:21:20
J’ai fait le mauvais choix laissé derrière moi tant de monde possible.

02:08:22:07 –> 02:08:25:13
Je me suis trompé de cible un nombre incalculable de fois.

02:08:26:00 –> 02:08:27:01
J’ai eu peur de l’amour.

02:08:27:09 –> 02:08:28:06
Comment voulez vous?

02:08:28:06 –> 02:08:29:18
Je me dis cette peur, je l’ai toujours.

02:08:30:01 –> 02:08:31:23
Mon petit copain irascible et sans trop.

02:08:32:06 –> 02:08:34:22
J’ai oublié les gens pour des erreurs de mise en scène.

02:08:34:22 –> 02:08:37:16
Quand je vois tout ça, changements en jouant, valait la haine.

02:08:38:03 –> 02:08:42:01
Bref, je fais comme toi, on a révélé toi et visité.

02:08:42:12 –> 02:08:45:16
On a renié ce à quoi on croyait pour le chant des sirènes de pays.

02:08:45:16 –> 02:08:47:03
On emporte le poids.

02:08:47:12 –> 02:08:48:09
On est bien seul.

02:08:48:09 –> 02:08:49:18
L’emprisonner, j’avoue.

02:08:49:18 –> 02:08:56:08
J’aimerais bien savoir si jamais j’avais en taule parce qu’une réalité, c’est peu.

02:08:56:15 –> 02:08:59:06
Y une possibilité, ça manque de sel.

02:08:59:17 –> 02:09:06:12
Je regarde ce qui roule depuis si longtemps sur le sol, comme les regrets posés les ont fait le bonheur.

02:09:06:13 –> 02:09:11:06
Quand mon grand a passé, les imbécilités ont été le un, entraînant avec docilité.

02:09:11:11 –> 02:09:15:08
Je voudrais la liberté maintenant à l’instant présent pour dormir.

02:09:15:17 –> 02:09:22:11
Alors j’ai j’échange l’éternité pour ce moment et je voudrais comme sensation fragile qu’elle résonne avec mes envies.

02:09:22:15 –> 02:09:26:23
Et ce sera difficile parce que si je savais vivre, j’écrirai pas ma vie.

02:09:32:15 –> 02:09:33:00
Merci.

02:09:34:16 –> 02:09:35:07
Vous savez quoi?

02:09:35:16 –> 02:09:41:14
Moi, j’ai eu des envies de fou pour le taf, s’échappent de cube de leur Flicka de récurer.

02:09:42:00 –> 02:09:42:17
Ça rime à rien.

02:09:43:01 –> 02:09:47:08
Les foules, si j’ose affilé, tu sais ce qui me trouble.

02:09:47:09 –> 02:09:49:18
Penser que toutes nos gaffes nous ont rien enseigné.

02:09:49:18 –> 02:09:56:22
J’apprécie pas l’écologie, mais quand elles sont en recul a remplacer les bougies, on sait plus à quel saint se vouer.

02:09:56:22 –> 02:09:58:11
Je ne vois rien de plus.

02:09:58:11 –> 02:10:01:23
89 L’opposition droite gauche n’a jamais été dépassée.

02:10:02:11 –> 02:10:03:09
Putain, ça fait pas.

02:10:03:09 –> 02:10:06:00
Pas de capital et c’est pas gagné cette mascarade.

02:10:06:08 –> 02:10:11:15
De plus en plus d’idées xénophobes de bon marché.

02:10:11:16 –> 02:10:14:01
Alors par la pression de l’actualité.

02:10:14:12 –> 02:10:17:21
L’important n’est pas qu’à l’heure du buzz médiatique.

02:10:18:04 –> 02:10:22:07
Ça va tellement vite qu’ils n’ont plus le temps de penser la vérité.

02:10:23:05 –> 02:10:33:18
Pourtant, j’attends dans une génération a abandonné la partie pour les rêves d’enfants.

02:10:34:08 –> 02:10:41:10
La société jactance science en vue d’abandonner la partie.

02:10:44:06 –> 02:10:56:18
Après, j’apprends, j’apprends, j’apprends, j’apprends.

02:10:56:19 –> 02:11:03:10
Quelqu’un m’a dit que je ne ferais pas de solution dans mes chansons couches tournant sur les problèmes d’accès à la et même pas matière.

02:11:04:04 –> 02:11:06:12
Mais c’est vrai que je n’ai pas d’imagination aussi.

02:11:06:19 –> 02:11:16:15
Je ne prétends pas régir les émotions romande de mots pour expliquer en même temps un vocabulaire que tes parents ont dit au jour du Jambert.

02:11:16:23 –> 02:11:18:15
C’est qu’il n’y en a pas chez Monoprix.

02:11:18:16 –> 02:11:24:10
On est plein, en plus d’avoir pensé qu’ainsi, ce constat crasseux avait prévu le propos de son maître.

02:11:25:03 –> 02:11:31:04
L’État ne détruit pas, mais il empêche de mettre les mains dans les poches produits.

02:11:31:12 –> 02:11:34:05
Et le show à Bercy pour dire merci.

02:11:34:18 –> 02:11:37:15
Franchement, bien l’expliquera.

02:11:37:15 –> 02:11:39:13
Odieux, peut être même zoomant pourri.

02:11:39:19 –> 02:11:49:18
J’attends une génération qui avait envie d’abandonner la paternité pour les enfants.

02:11:49:21 –> 02:11:50:22
Nos sociétés.

02:11:50:22 –> 02:12:00:23
Jattends que si on avait abandonné la possibilité pour les canaux réapprenne.

02:12:06:05 –> 02:12:11:08
Hier, M6 Lautrec dans la chambre d un mot promotionnel pour la sortie de ce nouvel album.

02:12:12:08 –> 02:12:16:00
Alors là, tout ce que je fais là, c’est l’ancien.

02:12:16:03 –> 02:12:21:03
Ouais, enfin, souffle la première instruise du crématorium à qui j’ai volé.

02:12:21:12 –> 02:12:30:20
J’ai volé son instrument et du coup, avec mon pote qui est avec moi un complot alors qu’il n’a pas voulu la partager parce que l’économie de la participation, le vol, c’est dépassé.

02:12:30:21 –> 02:12:31:13
Exact, exact.

02:12:32:02 –> 02:12:37:15
Et du coup, on est en train de finir de fabriquer un nouvel album qu’on va financer avec KissKissBankBank.

02:12:37:16 –> 02:12:38:12
Donc, je vais prendre des contacts.

02:12:39:06 –> 02:12:40:16
Et puis ils sont partis là.

02:12:40:18 –> 02:12:41:05
Tu les a ratés.

02:12:41:06 –> 02:12:43:01
Mais c’est Charlotte, Bernard Thibault.

02:12:43:03 –> 02:12:48:10
Je, quand on a besoin pour avoir des trucs et astuces pour lancer, tu l’as, tu l’as compris?

02:12:48:18 –> 02:12:51:19
C’est par CERC le fait d’avoir touché ton cercle proche, tes amis proches.

02:12:51:19 –> 02:12:53:00
Après, tu elargie progressivement.

02:12:53:01 –> 02:12:59:19
Et la vraie solution, c’est de lancer un événement avant même que la collecte ne soit lancée pour stimuler les gens, de se greffer à collecte au moment où elle sera lancée.

02:13:00:00 –> 02:13:01:14
Voilà le résumé de ce que j’ai compris.

02:13:02:17 –> 02:13:05:04
Et on va suivre ça sur sa page Facebook.

02:13:06:02 –> 02:13:10:07
C’est exactement reux, Applause, les enfants et tout le monde.

02:13:10:18 –> 02:13:11:16
C’était en direct ce qu’il a fait.

02:13:11:17 –> 02:13:12:14
On applaudit, siouplait.

02:13:12:23 –> 02:13:16:06
On est nombreux, beaucoup plus d’enfants et les adultes sont debout.

02:13:16:10 –> 02:13:17:02
Asseyez vous.

02:13:17:03 –> 02:13:18:22
Ce n’est pas la nuit debout ici, c’est la chambrait.

02:13:18:23 –> 02:13:20:08
On s’assoit, on a l’horizontale.

02:13:20:14 –> 02:13:26:18
On ne lutte pas contre la gravité, on l’embrasse, la créativité et la gravité.

02:13:27:04 –> 02:13:32:22
Je vois David Adad de excusent mal parti qui va pas tarder à nous parler.

02:13:32:23 –> 02:13:38:08
Il me rejoint pour présenter son projet, mais avant cela, je vous indique qu’il y aura de gros.

02:13:38:23 –> 02:13:40:21
Bruno Bruno J’ai dit David, je suis là, je l’ai fait.

02:13:40:22 –> 02:13:51:14
Pardon, Bono, deux groupe encore à se produire, Jugurtha, qui est bientôt prêt, et Yoman Koala, qui, avec son ordinateur, enregistre des passages de cette émission pour la remixer en pure data.

02:13:51:15 –> 02:14:00:18
En fin d’émission, si vous ne comprenez rien à ce que je viens de vous dire, eh bien Cédric vous l’expliquera tout à l’heure, Cédric Yoman Cola et vous écouterez sur tout le travail de ces machines et de ses doigts.

02:14:00:23 –> 02:14:08:24
En fin d’émission, Bruno, parlez nous de excusent mal parti parce que vous aussi qui nous écoutez, vous avez des problèmes.

02:14:08:24 –> 02:14:16:20
Faire des Fêtes parce que d’une part, ça vous coûte cher, vous en avez assez de payer pour les autres et d’autre part, vous, dinvités, que des amis que vous connaissez déjà et que vous avez envie d’élargir votre cercle d’amis.

02:14:17:02 –> 02:14:20:23
Alors pour vous dire excuse, il partit donc à la belle excuse, mais est parti.

02:14:20:24 –> 02:14:25:04
Le concept, c’est très simple, c’est la plateforme collaborative des soirées chez des particuliers.

02:14:25:13 –> 02:14:33:07
Donc tout le monde peut organiser une soirée chez soi, fixer un prix d’entrée pour acheter le fou et les boissons.

02:14:33:20 –> 02:14:39:01
Et on valide donc les participants qui veulent venir chez soi un à un, en fonction de leur profil.

02:14:39:12 –> 02:14:47:03
Donc, à la base de ce projet, j’étais un colloque avec un pote, Philippe Vitry, qui est derrière et on faisait souvent des soirées chez nous.

02:14:47:03 –> 02:14:54:09
Et on a vu une règle, c’était qu’il fallait inviter ses potes et nos potes inviter leurs potes.

02:14:54:11 –> 02:14:57:23
Donc, ça faisait un bruit, une bonne teuf avec des gens que vous connaissez, pas une bande de potes.

02:14:58:15 –> 02:15:00:00
A l’inverse, on allait souvent en boîte.

02:15:00:01 –> 02:15:03:23
Mais en France, les boîtes, on rentre pas 15, ça coûte.

02:15:04:00 –> 02:15:04:19
Ça coûte cher.

02:15:05:12 –> 02:15:13:07
On boit des cocktails frelatés frelatés à 15 euros et au final, c’est une soirée pas terrible.

02:15:13:13 –> 02:15:15:05
70 euros, surtout si tu veux.

02:15:15:06 –> 02:15:15:19
Si tu pécho?

02:15:15:19 –> 02:15:20:06
Pas là, on s’est dit plus pour nous.

02:15:20:06 –> 02:15:21:08
En tout cas, de fac.

02:15:21:14 –> 02:15:24:01
Faire comment fait inventons pour régler nos soucis.

02:15:24:11 –> 02:15:26:02
N’attendons pas la main de Dieu.

02:15:26:03 –> 02:15:26:22
Exactement.

02:15:27:10 –> 02:15:33:04
On se dit que le Before, c’était le mieux, donc les soirées en aparté, et on a créé la plate forme collaborative pour le faire.

02:15:33:06 –> 02:15:39:03
Donc maintenant, tout le monde peut organiser ces soirées en aparté et les ouvrir aux autres.

02:15:39:15 –> 02:15:40:14
Ça veut dire quoi réussir?

02:15:41:06 –> 02:15:48:10
Réussir à dire qu’on peut faire, par exemple, par exemple, quand on voulait faire un métier.

02:15:49:17 –> 02:15:57:22
Si on peut pas, si on peut passer la défaite, mais si on peut réussir, c’est réussir son rêve de réussir ses corruption.

02:15:59:10 –> 02:16:02:24
De travailler bien à l’école et aussi de.

02:16:06:09 –> 02:16:08:08
D’apprendre à apprendre, ce sera notre troisième chapitre.

02:16:08:08 –> 02:16:12:06
Merci les enfants, vous pouvez vous applaudir parce que vous avez été très bien apprendre à apprendre.

02:16:12:09 –> 02:16:14:01
Le troisième épisode, ce sera le 21 mai.

02:16:14:09 –> 02:16:17:06
A côté de la médiathèque Françoise Sagan.

02:16:17:07 –> 02:16:24:22
Pour l’instant, nous sommes toujours dans le deuxième épisode Parle à tes voisins et nous allons enchaîner avec plutôt de la musique de Jugurtha.

02:16:26:13 –> 02:16:26:18
Merci.

02:16:37:04 –> 02:16:44:21
Est une sorte de définition du travail qui était collectée dans une école du 12e arrondissement.

02:16:45:11 –> 02:16:47:13
Voilà le même âge que ces enfants qui sont ici.

02:16:47:13 –> 02:16:50:12
Il y en aura d’autres si nous en avons le temps, mais le temps file.

02:16:50:13 –> 02:16:56:20
Il est 17 heures 28 sur Radio-Paris, au cœur de nos chambres à air, au 2, rue du Buisson, Saint-Louis.

02:16:56:21 –> 02:17:01:17
Yoman Collyer, de plus en plus concentré dans les données qu’il est en train de collecter pour un grand mashup de fin d’émission.

02:17:02:05 –> 02:17:08:16
Jugurtha est prêt pour un premier morceau et nous, on interprèteront 2 et nous parlerons avec eux de leur projet.

02:17:08:22 –> 02:17:12:22
Juste après, puisqu’il vaut mieux écouter la musique avant d’en parler.

02:17:12:24 –> 02:17:15:06
Chambre d’air, vous êtes prêts, les gars?

02:17:16:05 –> 02:17:17:00
Ils sont prêts.

02:17:17:00 –> 02:17:24:19
Je vous présente le dispositif pour vous qui ne voyait rien au flux de photos que nous sommes en train de poster sur nos différents réseaux radio, marae, la chambre à air.

02:17:25:01 –> 02:17:32:11
Ils sont sur une table grise de type grise qui se plie, qui se déplie, qui doit résister aux intempéries.

02:17:32:18 –> 02:17:40:01
Un ordinateur type laptop modèle Macintosh 15 17 pouces avec un pad.

02:17:40:08 –> 02:17:41:03
Est ce que c’est que c’est quoi ça?

02:17:41:03 –> 02:17:44:17
C’est un pad, un pad, c’est un pad launchpad et un eil.

02:17:44:23 –> 02:17:52:00
Qui est donc la flute typique tunisienne faite en roseau, qui s’appelle donc le naye?

02:17:52:03 –> 02:17:53:18
Sont ils sont.

02:17:54:13 –> 02:18:02:21
Sam et Yassine de Jugurtha, vous jouiez avant hier Nuit debout avec les copains de Traxx et vous sortez bientôt un album.

02:18:02:21 –> 02:18:04:11
On en parle juste après ces deux morceaux.

02:18:04:11 –> 02:18:05:11
Merci d’être avec nous.

02:18:05:11 –> 02:18:08:23
Vous qui nous écoutez chez vous et vous qui êtes ici, c’est à toi.

02:21:08:17 –> 02:21:08:23
Comment?

02:28:26:11 –> 02:28:34:02
Jugurtha en est le premier morceau, il y en a un deuxième où vous avez enchaîné les deux prend le micro.

02:28:34:03 –> 02:28:44:21
Si tu veux bien que je t’entends dès que tout le monde t’entendre ce qui nous écoute ici et ceux qui nous écoutent chez eux et qui d’ailleurs, je l’espère, passent un agréable moment ici, je choisis plutôt bien.

02:28:44:22 –> 02:28:52:09
Les chambreurs prennent de plus en plus de couleurs, les enfants s’en chargent du bout de leurs Koskas et l’ambiance devient chaotique.

02:28:52:10 –> 02:28:54:05
Mais c’est ce que nous aimons le chaos sympathique.

02:28:54:11 –> 02:28:59:18
C’est notre fonction alternez et la décontraction et la réflexion, et parfois également la promotion.

02:28:59:18 –> 02:29:05:08
C’est l’instant de promo de Jugurtha avec S’amincit toi, ça va, ça va très bien et toi, ça va.

02:29:05:09 –> 02:29:06:20
Cette émission touche bientôt.

02:29:07:02 –> 02:29:15:07
À sa fin, Youen Koala va nous orchestrer un mashup dont il a le secret dans 3 minutes et nous leur rendront l’antenne pour L’oreille cassée avec Lord Funk.

02:29:15:17 –> 02:29:18:03
Ça, c’est pour la suite des programmes sur Radio Marret.

02:29:18:03 –> 02:29:22:09
Nous sommes samedi 25 avril 2016 et vous sortez un album?

02:29:23:01 –> 02:29:23:12
Exactement.

02:29:23:18 –> 02:29:25:18
Là, on n’a pas encore de date de sortie prévue.

02:29:25:19 –> 02:29:30:03
On sait que ce sera d’ici la rentrée, donc la rentrée 2016.

02:29:31:07 –> 02:29:35:22
L’album s’intitulera Orientation, c’est un mélange de musique électronique avec la musique arabe.

02:29:37:07 –> 02:29:39:06
Le but de cet album, justement, c’était en a voulu.

02:29:41:03 –> 02:29:46:00
On a voulu donc parler de l’aspect de la musique orientale, du monde arabe et du monde.

02:29:46:15 –> 02:29:49:06
C’est en train de parler à vos voisins, en quelque sorte?

02:29:49:07 –> 02:29:49:18
Exactement.

02:29:49:22 –> 02:29:50:12
On parle à nos voisins.

02:29:50:13 –> 02:29:50:23
Exactement.

02:29:50:23 –> 02:30:02:17
C’est créer un nouveau langage de communication, prendre des samples d’anciens, faire du nouveau avec du récent pour faire découvrir aussi les classiques de musique arabe en Occident.

02:30:03:03 –> 02:30:05:04
Parce que vous êtes un groupe franco tunisien, on peut le dire.

02:30:05:18 –> 02:30:07:05
Yassine est d’origine tunisienne.

02:30:07:06 –> 02:30:08:04
On s’était croisés d’ailleurs assez.

02:30:08:04 –> 02:30:12:24
On observera un événement qui était organisé à Tozeur pour sauver la région désastreuse par le tourisme.

02:30:13:08 –> 02:30:19:22
Un festival fait à Tataouine, donc, la ville de Star Wars, Danakil et également à Tozeur.

02:30:20:10 –> 02:30:25:05
Et vous étiez là pour promouvoir le tourisme et aussi défendre cette jonction franco tunisienne?

02:30:25:09 –> 02:30:25:22
Exactement.

02:30:26:08 –> 02:30:28:04
Quand est ce que c’est prévu pour sortir?

02:30:28:23 –> 02:30:29:15
La sortie d’un album?

02:30:29:16 –> 02:30:34:09
Je vais dire, comme j’ai dit à la rentrée 2016, quand je n’avais pas entendu rentrée 2016.

02:30:34:09 –> 02:30:38:12
C’est donc septembre 2016, à la rentrée scolaire 2016 2017.

02:30:38:13 –> 02:30:40:23
On peut déjà écouter de Gausson sur le grand Internet.

02:30:40:24 –> 02:30:42:05
Vous écrivez Jugurtha?

02:30:42:05 –> 02:30:42:13
J.

02:30:42:17 –> 02:30:42:20
J.

02:30:43:02 –> 02:30:44:05
Jugurtha comme du yaourt.

02:30:44:05 –> 02:30:46:06
On m’a fait remarquer que c’est Jugurtha.

02:30:46:15 –> 02:30:46:22
J.

02:30:47:10 –> 02:30:47:17
J.

02:30:48:01 –> 02:30:48:10
R.

02:30:48:12 –> 02:30:48:24
Th.

02:30:49:04 –> 02:30:51:01
Ah, vous trouvez ça sur Soundcloud?

02:30:51:01 –> 02:30:52:09
Déjà pas mal de titres à découvrir.

02:30:52:10 –> 02:30:52:24
Merci les gars.

02:30:53:03 –> 02:30:57:24
Peut être qu’on se retrouvera le 21 mai puisqu’on vous a déjà vu sur les deux premiers épisodes de cette série de trois émissions.

02:30:57:24 –> 02:31:21:00
Avec grand plaisir, on sera à côté de la médiathèque Françoise Sagan, évidemment, dans le 10ème arrondissement, arrondissement que l’on aime tant et qu’il faut découvrir si vous ne le connaissez pas, que vous êtes enfermés dans un agrandissement et que vous avez peur d’en sortir, venez dans le 10ème, il se passe plein de choses et on parlera de apprendre à apprendre, notions clés dans cette nouvelle mondialisation du monde contemporain qui se doit être hyper local et hyper global à la fois.

02:31:21:11 –> 02:31:23:09
Cédric Yoman Koala Où es tu?

02:31:23:13 –> 02:31:24:06
Ça va être à toi.

02:31:24:07 –> 02:31:33:23
Il nous reste 17 minutes d’émission, dont 15 minutes, un d’un aller, 14 minutes de mashup avant une conclusion et un grand final ensemble avant de rendre l’antenne.

02:31:33:23 –> 02:31:37:01
Pour l’heure, ça s’est bien passé, ça va impeccable.

02:31:37:07 –> 02:31:38:11
Tu peux nous raconter ce que tu as fait.

02:31:39:00 –> 02:31:41:12
En gros, j’ai enregistré des bribes de l’émission.

02:31:41:15 –> 02:31:45:05
Petit à petit, sur toute la longueur, j’en ai fait un espèce, déjà un pré machin.

02:31:45:17 –> 02:31:47:03
Et là, je ne l’ai pas fait dans un patch.

02:31:47:11 –> 02:31:53:00
Pure data, avec d’effets arrangements, de composition en version ambiante.

02:31:53:11 –> 02:31:55:10
Electronica focus sur Pure Data, c’est quoi?

02:31:56:07 –> 02:32:10:07
C’est un logiciel open source libre qui permet de manipuler de l’audio, de la vidéo en temps réel, pouvoir générer ses propres instruments et ses propres outils de compilation multimédia, c’est transformer l’information en 0 et en 1 et en faire ce qu’on veut exactement.

02:32:10:17 –> 02:32:12:15
C’est uen Coillard, on l’applaudit, soutient.

02:32:12:16 –> 02:32:17:20
C’est pour clôturer cette émission, vraisemblablement quelques mots de conclusion ensemble.

02:32:17:21 –> 02:32:22:04
Mais ce n’est pas sûr puisque l’antenne enchaîne sur Radio Marrés.

02:32:22:06 –> 02:32:25:05
Vous avez peut être en train de nous écouter en podcast ou même en direct.

02:32:25:05 –> 02:32:28:24
Maintenant, rendez vous directement, je vous le rappelle, puisque c’est aussi le propos de cette émission.

02:32:28:24 –> 02:32:37:03
Je vous parle à vos voisins qui nous écouter partout dans le monde francophone francophone, vraisemblablement pour que vous puissiez percevoir mes codes de langage.

02:32:37:04 –> 02:32:38:15
Nous avons lancé un KissKissBankBank.

02:32:39:10 –> 02:32:43:14
La sort du chômage disponible sur notre page Facebook.

02:32:43:16 –> 02:32:44:18
Je vous encourage à y aller.

02:32:44:18 –> 02:32:48:07
Il y a de très belles contreparties, des T-shirt, des sculptures, des sacs en toile bio.

02:32:48:09 –> 02:32:54:20
Et votre investissement dans ces contreparties nous permettra de financer ces trois émissions que je vous le rappelle, nous avons avancé l’argent pour ces deux premières.

02:32:54:20 –> 02:32:57:19
Nous ne sommes pas sûrs de pouvoir financer la troisième.

02:32:58:04 –> 02:33:01:00
C’est à toi, Cédric Yoman, le koala dans la chambre.

02:33:01:04 –> 02:33:02:03
Et au final.

02:33:05:02 –> 02:33:18:00
Plus vite qu’il a doigts dans le plus coûteux de ses commentaires, Détournèrent, qui vient de refaire son lit que son père, apprivoisées de.

02:33:23:21 –> 02:33:47:14
Dans la rue inspirée, la Chambre est prête à affronter les critiques de la plupart de ses contemporains, ses voisins, de ses comptes en Charente, Les barbares de Calogero, de Walibi, de Bordeaux, Objet de désir Photoshop, rétablir un mirage dans le désir de Sémiramis, festif après avoir m’établir intriguant.

02:33:47:23 –> 02:33:50:18
Le désir de ces mirages comment éviter d’en mourir?

02:33:54:00 –> 02:33:56:09
Contemporain de ces de.

02:34:18:23 –> 02:34:20:07
Yo yo, yo yo grabataires!

02:34:20:08 –> 02:34:35:21
Le légendaire pot de fer forgé du Grand Orient de la région à Beyrouth, Yardeni a de quoi manger piratable, car j’ai vu.

02:34:51:24 –> 02:35:05:10
Avoir perdu se sont de pour faire l’achat de canons de beauté et autres objets de désir photoshopée tapissaient.

02:35:06:18 –> 02:35:09:20
Attisant les désirs de ces mirages, non seulement l’envie.

02:35:50:21 –> 02:35:54:03
Ha ha!

02:35:55:13 –> 02:35:55:16
Ha!

02:35:55:23 –> 02:35:56:00
Ha!

02:35:56:11 –> 02:35:56:14
Ha!

02:35:58:11 –> 02:35:58:14
Ha!

02:35:59:17 –> 02:35:59:19
Ha!

02:37:16:09 –> 02:37:16:12
Il.

02:37:40:18 –> 02:37:42:14
Hébergerait Joumana.

02:38:32:08 –> 02:38:32:17
Canarien.

02:46:41:23 –> 02:47:00:15
Définitivement la à Il devient dingue, voici un mashup signé Ewan que vous pouvez trouver ces sons sur le 3W Point sans club pointe comme Slash, Yoman Koala, et vous pourrez retrouver des vidéos de lui même en performance sur les différentes chambres à air auxquelles il a pu participer.

02:47:00:18 –> 02:47:03:09
Yoman qu’on a là, qu’on applaudit.

02:47:03:21 –> 02:47:07:03
Bordel Land, c’est parti complètement en hukou.

02:47:07:17 –> 02:47:11:22
Ici, je n’ai plus de prise sur Yann.

02:47:21:14 –> 02:47:26:23
Merci d’avoir été avec nous, je vous rappelle les différents mots clés nécessaires à votre évacuation du chômage.

02:47:26:24 –> 02:47:41:21
Partant du principe que l’emploi est mort et qu’il faut trouver votre travail qui s’insère au cœur de votre communauté, un endroit où les gens vous aiment et que vous aimez et que vous trouviez une fonction, un métier au coeur de cette communauté qui ait du sens et qui participe de votre bonheur et du bonheur des autres.

02:47:41:22 –> 02:47:49:08
Les mots clés, c’est l’étude, la redistribution, l’usage et la modification des logiciels libres et l’encouragement qui est fait aussi dans ce sens.

02:47:49:14 –> 02:47:55:23
La vigilance, la magie du réseau, la malchance qui doit être introduite dans vos différents projets et l’anticipation.

02:47:56:07 –> 02:48:01:18
Bien sûr, il y a la synergie, l’empathie, la confiance qu’il ne faut pas oublier dans ces différents mots clés.

02:48:01:24 –> 02:48:07:13
La prochaine émission sera le 21 mai, sera en direct de la médiathèque Françoise Sagan, évidemment, dans le 10ème arrondissement.

02:48:07:20 –> 02:48:22:10
Pour ce troisième épisode, apprend à apprendre et je vous rappelle que nous pourrons produire cette émission uniquement si vous nous permettait de nous le faire en achetant, en vous faisant plaisir, des contreparties sur notre Kiss Kiss Bang Bang.

02:48:22:11 –> 02:48:23:09
Nous sommes à 25 pour cent.

02:48:23:09 –> 02:48:24:05
Nous avons besoin de vous.

02:48:24:05 –> 02:48:27:18
De très belles contreparties sont à se procurer.

02:48:27:19 –> 02:48:31:09
Il est 18 heures, une l’heure d’écouter L’oreille cassée avec l’ordre.

02:48:31:12 –> 02:48:33:07
C’est la programmation qui continue sur Radio Marais.

02:48:33:07 –> 02:48:34:20
Merci d’avoir été avec nous.

02:48:34:20 –> 02:48:37:05
J’espère que vous avez passé un agréable moment.

02:48:37:06 –> 02:48:42:18
Laréalisation Clément le remercie Clément Nicolas pour son beau travail.

02:48:42:18 –> 02:48:51:00
Et sachez également à la captation des différentes photos et vidéos que vous êtes peut être déjà en train de regarder en écoutant cette émission en podcast jusqu’au 21 mai, si tout se passe bien.

02:48:51:00 –> 02:48:56:02
Donnez nous, donnez nous, donnez nous du courage et de l’amour grâce à notre Kiss Kiss Bang Bang.

02:49:04:06 –> 02:49:05:00
Certitudes?

02:49:09:23 –> 02:49:11:10
J’apprends tout ce que tu.

02:49:15:10 –> 02:49:15:24
L’émission.


#3 APPRENDS À APPRENDRE:

Tags

Xavier Faltot

Xavier Faltot @xavierfaltot @mcmparis @lacontroverse Dans la radio, les magazines, la télé, la rue, le web, et les clubs, en 20 ans, il est passé maître dans l’art du média expérimental. Il joue et compose avec les technologies, les flux et les publics. Hackeur du réel, il travaille à générer des chaos sympathiques, des zones franches où tout se lie et se publie. C’est là qu’il sculpte ses visions d’une société post-capitaliste, post-spectacle. Un endroit où se libérer et briller sans s’éblouir. Il est reporter, gonzo journaliste, VJ Xavier Society for the Blind, le fanzine Le Guide Du Renard, le Xavier de Youtube, le gérant de La Controverse, l’inventeur de La Chambre à Air, le co-créateur de RADIOMARAIS et de gangsterreradio.org ou encore la cellule multi-média de Le Consulat.
Bouton retour en haut de la page
Fermer