LE CENTRE COMMERCIALLE CLUBLES ARTICLES DANS LA PRESSE

Les 10 commandements du Hispster.

Paru le Samedi 01 Juin 2002 dans le magazine Technikart.

Technikart N°63

Devenir puis rester branché est un boulot à plein temps parfois rentable. Pour vous guider dans ce parcours du combattant, voici les dix étapes à gravir. Ready to fight ?

I • De nulle part tu débarqueras.
Le branché ne doit pas avoir d’étiquette (les branchés se détestent), ni de passé (ses parents sont pharmaciens à Limoges).
Erreur fatale : Dévoiler son background trop rapidement à un inconnu branché qui risque de révéler à tout le monde votre identité d’ex-péquenot.
Exemples à suivre : Rastignac du « Père Goriot », Ramdane de Montauban, Pascal Monfort de Metz.

II • Un personnage tu t’inventeras
Pour être facilement reconnaissable dans cette jungle, le branché doit se calbistiser en se constituant une gamme de tenues excentriques pour être facilement repérable.
Erreur fatale : Adopter le total look du moment.
Exemples à suivre : Masha et son look futur disco new wave, Franck et son éthylique style, Benoît Sabatier et sa perruque.

III • De patience tu t’armeras
Pour se faire une place au soleil, le branché doit se construire un réseau. Pendant deux ans, il travaille pour une institution branchée : magasin (Le Shop), magazine (Technikart, Wad…), école (Penninghen, Beaux-Arts).
Erreur fatale : Devenir assistant chez Réservoir Prod ou au service mode de Gala.
Exemple à suivre : Michaël et Julien de la MJC passé chez Wad, Aldrick de « Pour la Victoire » chez « Comme des Garçons », Sam Bern aux Beaux-Arts.

IV • Un sujet de discussion tu deviendras
Le branché en devenir doit se faire remarquer à tout prix. Pour faire vite : participer aux gros événements mondains (soirées de la fashion week), se glisser dans l’émission Paris dernière (Paris Première) ou la rubrique Nuits blanches (Libé).
Erreur fatale : Ne pas sortir du tout ou, pire, vomir partout avec le nez en sang.
Exemples à suivre : Xavier Faltot faisant un Tag au Sperme dans la grande roue de la Concorde, Pascal Da Bug demandant de la coke à tout le monde chez Maxim’s.

V • Avec un(e) branché(e) tu coucheras
Le wanabe branché qui patine peut toujours se servir d’un hipster renommé pour accélérer son intégration : c’est le principe du star fucking. Idéal pour faire parler de soi mais pas terrible pour l’ego. Si le branché déjà au top couche avec un autre branché, il devient un double-branché, donc intouchable.
Erreur fatale : Croire que ça va durer et rester chez soi à baiser.
Exemples à suivre : Bénédict et Xavier, Aurore et Yvan, André et Olympia.

VI • D’idées tu déborderas
Le branché doit être en perpétuelle ébullition – en d’autres termes devenir un « creador de proyectos » – pour passer du statut de branché tout court à celui de générateur de branchitude (trendsetter) ou de branché-branché (early adopter).
Erreur fatale : Prendre de la coke sans être créatif.
Exemples à suivre : Les activistes urbains Zeus et Invader, la DJ Aurore Leblanc, l’artiste Yan Céh.

VII • Un événement tu organiseras
Pour régner, le branché doit prouver sa capacité à attirer toute la hype à lui. Il sait organiser un apéro avec de l’animation (vidéos, tee-shirts exposés, boissons and food) et prend soin d’inviter des jolies filles, des happy fews et des journalistes tout en pratiquant l’enfumage : « Tu sais, c’est qu’un début, l’été prochain je travaille pour Givenchy. »
Erreur fatale : S’enflammer à l’oral et ne pas tenir ses promesses.
Exemples à suivre : Le Daltonism Crew chez R. Pons, Daniele Tedeschi chez NIM ou l’aperitivo au Café De La Plage.

VIII • Avec des grandes marques tu pactiseras
Avec son CV et son book, le branché, devenu branché-branché, prouve qu’il connaît sa cible sur le bout des doigts. Les grandes marques comme Nike, Evian ou Coca-Cola lui demandent conseil. Eh oui, une image pointue, ça fait vendre.
Erreur fatale : Dire du mal des grandes marques avec lesquelles on collabore.
Exemples à suivre : Castelbajac labélise des lampes torches Energizer, Artus travaille pour Levi’s et Ora-ïto pour Heineken.

IX • Des ennemis tu te trouveras
Le branché qui réussit est énervant car il fait de l’ombre à ceux qui piétinent encore au stade 2. Une phase essentielle durant laquelle le branché se remet en question et fait le tri entre ses amis (un groupuscule) et les autres (une nation).
Erreur fatale : Croire qu’on a que des amis parmi les branchés.
Exemples à suivre : Ariel Wizman, Ramdane, Frédéric Beigbeder.

X • Ton portefeuille tu exploseras
Le branché devient consultant en branchitude pour une multinationale. Ses opérations incroyables forcent le respect des autres branchés. Normal, il fait travailler ses amis créatifs (photographes, musiciens, DJs, D.A…) pour le plus grand plaisir des marques.
Erreur fatale : Se prendre au sérieux et oublier son personnage.
Exemples à suivre : Ramdane, Alexandra Senes, YTD, Fred Agostini.

Pour en voir plus sur la question branchée c’est ICI.

Tags

Xavier Faltot

Xavier Faltot @xavierfaltot @mcmparis @lacontroverse Dans la radio, les magazines, la télé, la rue, le web, et les clubs, en 20 ans, il est passé maître dans l’art du média expérimental. Il joue et compose avec les technologies, les flux et les publics. Hackeur du réel, il travaille à générer des chaos sympathiques, des zones franches où tout se lie et se publie. C’est là qu’il sculpte ses visions d’une société post-capitaliste, post-spectacle. Un endroit où se libérer et briller sans s’éblouir. Il est reporter, gonzo journaliste, VJ Xavier Society for the Blind, le fanzine Le Guide Du Renard, le Xavier de Youtube, le gérant de La Controverse, l’inventeur de La Chambre à Air, le co-créateur de RADIOMARAIS et de gangsterreradio.org ou encore la cellule multi-média de Le Consulat.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Shopping cart

Subtotal
Shipping and discount codes are added at checkout.
Checkout
Fermer